Le respect


C’est un des grands manquements de l’être humain, de croire que tout lui ai dû. Croire que tout est facilement renouvelable ou éternel, Aujourd’hui, nous sommes conscients des conséquences, mais nous avons encore beaucoup de chemin à faire pour comprendre toute l’ampleur du respect
Nuage

 

Le respect

 

 

Respectez toutes les choses qui sont placées sur cette terre, qu’il s’agisse d’une personne ou d’une plante.

Sagesse Amérindienne

Le Saviez-Vous ► 21 solutions pour verdir votre quotidien et protéger la planète


On ne peut pas changer le monde, mais nous pouvons changer notre bout d’espace a nous. Si chacun faisait un effort en temps que particulier, nous pourrions faire de grandes choses pour la planète
Nuage

 

21 solutions pour verdir votre quotidien et protéger la planète

 

Cet article a initialement été publié sur le webzine Mode de vie & compagnie de la Fondation David Suzuki.

À l’aube de la COP21, la plus importante conférence mondiale sur le climat de notre histoire, Mode de vie & compagnie vous propose 21 solutions simples et efficaces pour réduire votre empreinte carbone, protéger la planète et améliorer votre qualité de vie!

En transit

1. Marchez, faites du vélo, de la trottinette ou de la planche à roulettes. Vous contribuerez à réduire les émissions de gaz à effet de serre… et retrouverez la forme!

2. Sensibilisez votre famille, vos amis et vos collègues à l’importance de prendre les transports en commun pour le bien de l’environnement… et pour sauver des sous!

3. Faites du covoiturage. Une étude révèle que si vous covoiturez sur un trajet de 20 km par jour avec trois de vos voisins, vous réduirez vos émissions de CO2 de 75 % tout en économisant chacun plus de 360 $ d’essence par année.

4. Réduisez la distance de vos déplacements quotidiens en choisissant un logement à moins de 30 minutes à pied, à bicyclette ou en transport en commun de votre travail et en magasinant près de chez vous… pour sauver du temps et la planète!

5. Pour votre prochain achat de voiture, choisissez une voiture à haut rendement énergétique. Les voitures offrant le meilleur rendement demeurent les véhicules électriques et les hybrides qui fonctionnent à la fois à l’électricité et à l’essence.

À la maison

6. Vérifiez les fuites d’air le long de vos murs, fenêtres et portes, et colmatez-les. Elles totalisent jusqu’à 40 % des pertes de chaleur de votre demeure.

7. Isolez tout et bien : le toit, les planchers, les murs et le sous-sol. Bonus : en plus d’économiser de l’énergie, vous serez plus au frais durant les mois chauds et plus au chaud durant la saison froide.

8. Évitez la consommation fantôme en débranchant les appareils électroniques lorsque vous ne les utilisez pas et réunissez tous les appareils qui nécessitent d’être rechargé sur un même bloc d’alimentation.

9. Remplacez vos ampoules à incandescence par des ampoules fluorescentes compactes; elles sont plus durables et vous sauveront de l’argent à long terme.

10. Si vous achetez une maison, confirmez que celle-ci adhère à la norme R-2000, elle utilisera le tiers de l’énergie consommée par une construction ordinaire.

11. Optez toujours pour des appareils ménagers «EnergyStar», plus efficaces que leurs ancêtres.

12. Demandez à votre fournisseur d’électricité de changer votre abonnement pour un approvisionnement en électricité propre et renouvelable, comme celle provenant des parcs éoliens. S’il n’offre pas encore cette possibilité, demandez-lui de l’offrir ou magasinez un nouveau fournisseur écolo!

Dans la cuisine

13. Choisissez des aliments situés au bas de la chaîne alimentaire : mangez des repas sans viande au moins un jour par semaine.

14. Lisez les étiquettes. Les produits locaux et biologiques demeurent toujours le choix par excellence; sinon, optez pour des produits locaux.

15. Évitez les aliments transformés et emballés. Dites aux commerçants et aux fabricants de biens que vous souhaitez obtenir des produits ayant peu d’emballage.

16. Réduisez vos déchets. Évitez d’envoyer les déchets de cuisine et de jardin dans les dépotoirs en pratiquant le compostage et le recyclage du papier, du plastique, du métal et du verre.

Au quotidien

17. Amorcez le changement dans votre communauté. Invitez vos voisins et amis à vous épauler pour mettre en place les changements que vous aimeriez voir se produire dans votre entourage.

18. Contactez les médias. Écrivez une lettre à l’éditeur, un article éditorial (sur un enjeu d’actualité), téléphonez à une tribune de la radio ou de la télévision. Si vous organisez un événement spécial dans votre communauté, informez les médias régionaux et faites-leur savoir qu’ils peuvent vous rencontrer pour un entretien. Pensez également aux médias alternatifs (les bulletins de clubs, les publications syndicales, ou les cahiers culturels).

19. Signez régulièrement les pétitions qui circulent dans vos réseaux et qui demandent aux différents paliers de gouvernement de protéger notre climat, comme celui-ci (de la Fondation David Suzuki).

20. Faites connaître vos préoccupations aux politiciens. Les politiciens ont besoin de notre vote; ils sont très attentifs à l’opinion publique et suivent de près les problématiques soulevées par les électeurs. Votre opinion compte!

21. Consultez le webzine Mode de vie & compagnie de la Fondation David Suzuki pour découvrir plus de conseils pour réduire votre empreinte carbone et protéger la planète!

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Rowdy, le chien atteint de vitiligo


L’an dernier,  Winnie Harlow mannequin canadienne n’a pas eu honte que sa peau à une maladie : le vitiligo. Chez les animaux, il y a quelque temps, un chat avec un pelage magnifique et voici un chien à l’origine tout noir souffre lui aussi dans de vitiligo, qui lui donne un air très particulier
Nuage

Rowdy, le chien atteint de vitiligo

 

 

Rowdy est atteint de vitiligo, une dermatose qui cause la dépigmentation de ses poils. © Rowdy Umby / Facebook

Rowdy est atteint de vitiligo, une dermatose qui cause la dépigmentation de ses poils. © Rowdy Umby / Facebook

Par Anne-Sophie Tassart

Rowdy est un labrador de 13 ans atteint de vitiligo, une maladie pigmentaire qui lui dessine de larges « lunettes » autour des yeux.

VITILIGO. Le vitiligo est une dermatose qui cause une inhibition ou une destruction des mélanocytes. Ces cellules sont responsables de la production du pigment qui colore, entre autres, les poils des animaux : la mélanine. Si cette maladie est bien connue chez les humains (l’exemple le plus célèbre reste Michael Jackson), elle est encore peu observée chez les animaux. Récemment, c’est un chat qui était devenu célèbre grâce à sa robe un peu farfelue. Aujourd’hui, c’est au tour d’un chien de connaître son quart d’heure de célébrité sur le net.

Rowdy est un labrador mâle de 13 ans vivant avec ses maîtres dans l’Oregon*, aux Etats-Unis. Il y a un an, Niki et Tim Umbenhower ont remarqué que les poils situés autour des yeux de leur chien commençaient à s’éclaircir. Bien vite, les propriétaires ont été informés de la maladie de leur animal. Les vétérinaires locaux restent très surpris de la perfection des marques blanches : normalement, le vitiligo produit une dépigmentation anarchique du pelage. Chez Rowdy, les contours des yeux sont parfaitement symétriques, ce qui lui confère un petit air du super-héros Spawn.

Heureusement, cette maladie n’a absolument aucun effet sur la santé de l’animal ou sur sa vie au quotidien. C’est une bonne chose quand on sait que Rowdy a déjà échappé deux fois à la mort : une fois en s’empoisonnant avec l’eau d’une rivière et une autre fois lorsqu’il a été blessé par balle par des policiers pendant un braquage.

 

*Source : Fox12 Oregon

http://www.sciencesetavenir.fr/

 

 

Un concours d’homme le plus laid au Zimbabwe se termine en émeute


Je n’aime pas les concours de beauté, ni de laideurs, mais de là faire une émeute, quand le favoris a perdu ?? Au moins, la laideur (la beauté et la laideur sont très relatives) ne semble pas être un mal vu dans ce pays
Nuage

 

Un concours d’homme le plus laid au Zimbabwe se termine en émeute

 

mison sere
Le gagnant, Mison Sere (TSVANGIRAYI MUKWAZHI/AP)

 

Les juges du 4e concours annuel du Zimbabwe visant à récompenser l’homme le plus laid du pays ont couronné un nouveau vainqueur, samedi, soulevant l’ire de la foule et provoquant une émeute.

Les juges ont décerné le titre à Mison Sere, âgé de 42 ans, en raison de son sourire édenté et de ses nombreuses expressions faciales grotesques, détrônant du coup William Masvinu, le détenteur du titre depuis 2012.

Les partisans de M. Masvinu ont été ulcérés par cette décision.

Ils ont clamé que M. Sere était «trop beau» pour gagner et que sa laideur n’avait rien de naturelle puisqu’elle repose sur la perte de ses dents.

Personne n’a été blessé dans l’émeute, mais les insultes ont fusé en direction du jury pendant la bousculade.

«C’est de la triche, s’est exclamé un autre participant au concours, Patrick Mupereki. Devons-nous perdre nos dents pour gagner?»

«Je suis naturellement laid. Il ne l’est pas. Il est laid seulement quand il ouvre la bouche», a insisté M. Masvinu, qui a perdu son titre

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Les catastrophes climatiques ont fait 600 000 morts en 20 ans


A chaque années plus de 30 milles personnes meurent a cause des catastrophes climatiques, sans compter les milliards de personnes blessées et ceux qui ont tout perdus
Nuage

 

Les catastrophes climatiques ont fait 600 000 morts en 20 ans

 

Ce sont les populations de la Chine et... (PHOTO AARON FAVILA, ARCHIVES AP)

Ce sont les populations de la Chine et de l’Inde qui sont les plus touchées par les catastrophes. Viennent ensuite le Bangladesh, les Philippines (ci-dessus, après le passage du cyclone Haiyan en 2013) et la Thaïlande.

PHOTO AARON FAVILA, ARCHIVES AP

DOMINIQUE SCHROEDER, AGNES PEDREDO
Agence France-Presse
PARIS, GENÈVE

Plus de 600 000 morts au cours des 20 dernières années en raison des catastrophes climatiques : un nouveau rapport de l’ONU illustre l’urgence d’agir contre le réchauffement, à une semaine de l’ouverture de la grande conférence de Paris sur le climat.

Depuis 1995, date de la première conférence de l’ONU sur le climat (COP1), les catastrophes provoquées par des phénomènes météorologiques comme les inondations, tempêtes, vagues de chaleur, sécheresses, «ont pris 606 000 vies», a indiqué lundi le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) dans un rapport.

Cela représente «en moyenne 30 000 vies par an, avec en plus 4,1 milliards de personnes blessées, devenues sans-abri ou ayant eu besoin d’une aide d’urgence», précise l’ONU.

La très grande majorité des victimes (89 %) vivaient dans des pays pauvres.

Les deux principaux émetteurs de gaz à effet de serre (GES), responsable du réchauffement, la Chine et les États-Unis ont subi le plus grand nombre de catastrophes, du fait notamment de l’étendue de leurs territoires. Mais ce sont les populations de la Chine et de l’Inde (3e pays émettant le plus de GES) qui sont les plus touchées.

Viennent ensuite le Bangladesh, les Philippines, la Thaïlande. En Amérique, le Brésil est le pays dont la population a été la plus affectée. En Afrique, ce sont le Kenya et l’Éthiopie.

Les inondations ont représenté à elles seules 47 % des catastrophes. Elles ont touché 2,3 milliards de personnes, dont l’immense majorité (95 %) en Asie, et fait 157 000 morts.

Bien que moins fréquentes, les tempêtes ont été les catastrophes les plus meurtrières, avec 242 000 morts. Quant aux températures extrêmes, elles ont provoqué 164 000 décès.

Ces catastrophes, «de plus en plus fréquentes», ont entraîné des pertes financières évaluées à 1,9 milliard de dollars, selon l’ONU.

«Bien que les scientifiques ne soient pas en mesure de déterminer quel pourcentage de cette hausse est attribuable au changement climatique (…), il est quasiment certain que nous allons assister à une augmentation des catastrophes météorologiques dans les prochaines décennies», précise le rapport.

C’est pourquoi «il est si important qu’un nouvel accord sur le changement climatique émerge de la COP21 à Paris en décembre», souligne la directrice de l’UNISDR, Margareta Wahlstrom, dans le rapport.

195 pays se retrouvent du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, près de Paris, pour tenter de limiter à 2 degrés la hausse du thermomètre par rapport à l’ère pré-industrielle.

«Justice climatique»

Au-delà de cette limite, le dérèglement climatique rendrait de nombreuses régions du globe inhabitables, provoquant des cyclones plus destructeurs, sécheresses, montée du niveau des océans, chute des rendements agricoles, extinction d’espèces…

Mais à une semaine de l’ouverture de la COP21, le consensus est loin d’être acquis sur de nombreux points comme la forme juridique de l’accord, son caractère contraignant, l’objectif des 2 degrés – les pays les plus menacés, en particulier les petites îles, préférant 1,5 degré.

L’aide financière promise par les pays riches aux pays en voie de développement pour leurs politiques climatiques sera aussi l’un des points durs des discussions.

En 2009, les pays riches, responsables historiques du réchauffement, ont promis de verser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 aux pays en développement.

Mais les destinataires demandent que cette somme soit revue à la hausse après 2020, date d’entrée en vigueur de l’accord, et réclament des transferts de technologies.

«Nous voulons une justice climatique pour les milliards de pauvres de ce monde», a averti le ministre indien de l’Environnement Prakash Javadekar, dans un entretien à l’AFP à Delhi.

Un accord à Paris serait «une contribution significative pour réduire les dommages et pertes causés par les désastres», souligne l’ONU dans son rapport.

Environ 140 chefs d’État ou de gouvernement sont attendus au premier jour de la COP21 pour donner une impulsion aux négociations qui s’ouvriront sous haute surveillance après les attentats meurtriers à Paris (130 morts).

http://www.lapresse.ca/

Les hommes qui tuent leur conjointe écopent de peines plus légères


Au Canada : Est-ce que la Justice  faite par des hommes pour des hommes est vrai en cas de meurtre quand l’homme a une relation intime avec la victime ? Tu parles d’une justice, ils ont des peines plus légères, et pourtant cette personne proche d’eux n’auront pas eu gain de cause comme si elle aurait été une étrangère pour lui
Nuage

 

Les hommes qui tuent leur conjointe écopent de peines plus légères

 

PC  |  Par Colin Perkel,

TORONTO _ Les hommes qui tuent leur conjointe sont plus nombreux à être condamnés que ceux qui assassinent des personnes étrangères, mais ils reçoivent généralement des peines plus légères, selon une nouvelle étude.

La recherche, qui a été publiée dans « Current Sociology », a découvert que les hommes qui tuent leur épouse, leur petite amie ou une autre femme faisant partie de leur famille écopaient de peines d’emprisonnement plus courtes que ceux qui s’en prenaient à des inconnues.

En fait, d’après l’étude, les hommes qui assassinent des femmes qu’ils connaissent sont traités de façon plus indulgente par le système judiciaire, et ce, à toutes les étapes du processus. Par exemple, ils font moins souvent face à des accusations de meurtre au premier degré.

L’auteure de la recherche, Myrna Dawson, professeure adjointe en sociologie à l’Université de Guelph, a baptisé ce phénomène la « réduction pour cause d’intimité ».

Selon Mme Dawson, cela pourrait vouloir dire que les femmes tuées par leur conjoint sont encore vues comme un bien appartenant à ce dernier et que, pour cette raison, ce type de féminicide serait considéré moins grave que les autres.

Autre explication possible: le meurtre d’une conjointe ou d’une proche est habituellement perçu comme un « crime passionnel » ou un acte provoqué par la victime.

« En dépit de la prédominance de ces croyances, les stéréotypes qui en découlent ont encore été très peu examinés », a déclaré la chercheuse en entrevue avec La Presse Canadienne.

« Certaines études préliminaires ont montré que la préméditation ou l’intention était en fait beaucoup plus fréquente dans les cas où les hommes assassinent leur conjointe. »

La recherche a également découvert que les hommes qui tuent leur conjointe étaient trois fois plus nombreux à être inculpés que ceux qui assassinent des étrangères.

Lorsque le crime concerne un proche, il est généralement plus facile de le résoudre et de traduire le coupable en justice, laisse entendre l’étude. Les peines plus légères pourraient donc s’expliquer par des accusations moins graves en échange d’un plaidoyer de culpabilité.

« Déterminer si c’est le processus entourant le plaidoyer ou les stéréotypes communs qui sont à l’origine de cette relation (entre condamnation et peine) est la prochaine étape de ma démarche, une étape sur laquelle je travaille déjà », a conclu Myrna Dawson.

http://quebec.huffingtonpost.ca/