Un arbre vieux de 600 ans est abattu aux États-Unis


Je me demande si l’arbre de la ville qui a été planté grâce à ce chêne vieux de 600 ans, pourra vivre aussi longtemps avec les changements climatiques
Nuage

 

Un arbre vieux de 600 ans est abattu aux États-Unis

 

L'arbre fait plus de 30 mètres de haut,... (Photo Seth Wenig, Associated Press)

L’arbre fait plus de 30 mètres de haut, son tronc a une circonférence de 5,5 mètres et ses branches s’étirent sur un rayon d’environ 46 mètres.

PHOTO SETH WENIG, ASSOCIATED PRESS

 

Agence France-Presse
Bernards

Des ouvriers ont entrepris lundi d’abattre un chêne blanc vieux de plus de 600 ans dans le New Jersey.

Des experts avaient déterminé que l’arbre était mort de vieillesse et qu’il ne résisterait pas encore longtemps aux assauts des tempêtes et de l’hiver.

L’arbre poussait apparemment à cet endroit depuis déjà 300 ans quand la petite ville de Bernards, à environ 50 kilomètres à l’ouest de New York, a commencé à se développer autour de lui, en 1717.

Le général George Washington et le marquis de Lafayatte auraient déjà pique-niqué à l’ombre de ses branches.

L’arbre fait plus de 30 mètres de haut, son tronc a une circonférence de 5,5 mètres et ses branches s’étirent sur un rayon d’environ 46 mètres.

L’abattage devrait prendre deux ou trois jours.

Un autre chêne blanc, planté à partir des fruits du premier, pousse déjà près de l’église de la ville.

http://www.lapresse.ca/

Un Américain meurt «en paix» après qu’on lui a dit que Trump venait d’être destitué


Non, malheureusement Donald Trump n’a pas été destitué, mais pour faire plaisir à son ex mari avant sa mort en lui disant qu’il était destitué, elle pense qu’il est parti apaisé vers la mort. Quoiqu’il en soit, il est certain que son ex mari n’a pas voté pour Trump
Nuage

 

Un Américain meurt «en paix» après qu’on lui a dit que Trump venait d’être destitué

 

Brendan Smialowski / AFP

Brendan Smialowski / AFP

Repéré par Grégor Brandy

Repéré sur The Hill, CNN, The Oregonian

Mais non, promis, la destitution n’a pas vraiment eu lieu.

 

Pendant la campagne présidentielle américaine, les médias avaient parfois parlé de ces avis de décès et nécrologies où il était écrit qu’une personne qui venait de mourir appelait à ne pas voter pour tel ou telle candidat(e). Visiblement, la tendance n’a pas pris fin avec la fin de la campagne et l’élection de Donald Trump, puisque The Hill rapporte l’histoire d’un homme dans l’Oregon (dans l’Ouest du pays), dont la nécrologie explique qu’il est mort «en paix» après qu’on lui a dit que Donald Trump venait d’être destitué.

Cette nécrologie a été publiée dans le quotidien local The Oregonian, et on peut y lire ceci.

«Michael Garland Elliott est mort paisiblement le 6 avril 2017, entouré par ceux qui l’aimaient profondément et qui avaient pris soin de lui de façon désintéressée, pendant les derniers mois de sa vie. Il était né à Charlottesville, en Virginie, en 1940 ou 1941 (il ne savait honnêtement pas!) et était élève au lycée Lane, où il a brillé sur les terrains de basket. […] Mike n’avait plus de famille depuis longtemps, et laisse derrière lui son ex-femme et sa meilleure amie, Teresa Elliott. Même si leur mariage avait fini en divorce, leur amitié n’en était devenu que plus forte, et sa voix fut la dernière que Mike a entendue. La dernière chose qu’elle lui a dit est: “Donald Trump a été destitué.” En entendant ces mots, il a rendu un dernier et doux souffle, et son temps sur Terre venait d’arriver à sa fin. Mike manquera à tous, et ne sera jamais oublié. Une cérémonie digne de ce nom est prévue pour le mois d’août.»

Par souci de précision, CNN rappelle que Trump n’a pas été destitué, «mais on peut légitimement penser qu’Elliott n’était pas un fan du président».

Le meilleur de ces trolls date néanmoins d’avant l’élection, quand on avait pu lire qu’une femme de 68 ans, originaire de Virginie (dans l’Est du pays) avait préféré mourir plutôt que de choisir entre Donald Trump et Hillary Clinton, continue le site de la chaîne américaine.

«Son mari, Jim avait ensuite indiqué à NBC que l’un de ses fils avait écrit la nécrologie, et qu’il fallait y voir une blague, une façon pour la famille de préserver son sens de l’humour.»

http://www.slate.fr

Le «meurtrier de Facebook» retrouvé mort après trois jours de traque


Vous avez surement attendu parler du meurtre gratuit d’un pur inconnu, un grand-papa qui rentrait chez lui après un déjeuner en famille et que l’assassin avait publié la vidéo sur Facebook. La chasse à l’homme est terminée. Au moment que la police s’apprêtait à l’arrêter, il s’est suicidé. Sauf qu’on ne sait pas qui sont les autres victimes et la raison pour laquelle il a agi ainsi. Quoiqu’il en soit, les gens qui on partagé le meurtre sur divers réseaux sociaux aurait pu simplement le signalé aux modérateurs. Pour la famille de la victime, c’est un total manque de respect
Nuage

 

Le «meurtrier de Facebook» retrouvé mort après trois jours de traque

 

La Ford Fusion dans laquelle s'est suicidé Steve Stephens... (PHOTO REUTERS)

La Ford Fusion dans laquelle s’est suicidé Steve Stephens est inspectée par la police de la ville d’Erie, en Pennsylvanie.

PHOTO REUTERS

 

CATHERINE TRIOMPHE
Agence France-Presse
New York

Le tueur qui a choqué l’Amérique en diffusant l’assassinat d’un grand-père sur Facebook s’est suicidé mardi, mettant fin à trois jours d’intenses recherches à travers le pays.

Repéré par la police près d’Erie, en Pennsylvanie, Steve Stephens, devenu depuis le meurtre dimanche le suspect numéro un aux États-Unis, «s’est suicidé par balle» après une brève poursuite, a annoncé la police de Pennsylvanie dans un tweet.

La voiture, une Ford Fusion blanche dont la description avait été largement diffusée par les médias, a été signalée à la police vers 11 heures locales sur le stationnement d’un McDonald’s près d’Erie, a précisé le chef de la police de Cleveland, Calvin Williams, lors d’un point de presse dans cette ville de l’Ohio où a eu lieu le meurtre.

Dépêchée sur les lieux, la police a rapidement «arrêté la voiture» du suspect. C’est alors que l’homme, âgé de 37 ans, «s’est donné la mort», a expliqué M. Williams.

Erie se trouve à quelque 160 kilomètres de Cleveland, où Steve Stephens est soupçonné d’avoir tué dimanche un grand-père, Robert Godwin Sr., 74 ans. Il ne connaissait pas cet ancien ouvrier à la retraite, père de neuf enfants, qui rentrait tranquillement d’un déjeuner de Pâques en famille.

Steve Stephens avait enregistré une vidéo de son meurtre, puis l’avait mise en ligne très rapidement sur Facebook.

Steve Stephens... (AFP) - image 4.0

Steve Stephens

AFP

Comprendre les motivations 

On l’y voit sortir de son véhicule et demander au vieil homme de répéter le nom d’une personne. Celui-ci s’exécute avant d’amorcer un mouvement de recul pendant que son meurtrier déclare:

 «elle est la raison pour laquelle cela va vous arriver».

Dans une autre vidéo, Stephens affirmait aussi avoir tué 13 personnes et préparer un quatorzième meurtre.

Une traque avait été lancée d’abord dans quatre États avant d’être élargie à tout le territoire américain. Quelque 50 000 dollars avaient été offerts pour toute information conduisant à son arrestation.

«La priorité numéro un était de s’assurer que M. Stephens ne ferait pas d’autre victime», a expliqué Stephen Anthony, un agent du FBI qui participait à la traque.

«L’autre priorité était bien sur d’attraper Mr. Stephens sain et sauf, malheureusement, il a choisi que ce ne soit pas le cas», a-t-il ajouté.

M. Williams a souligné combien la police aurait voulu l’interroger, pour retracer son parcours depuis dimanche mais aussi et surtout pour comprendre ses motivations.

«Nous aurions vraiment voulu lui parler, pour savoir pourquoi il a fait ce qu’il a fait», car «il pourrait y avoir d’autres personnes dans des situations comparables», a-t-il déclaré.

«S’il y a des gens qui sont en difficulté, ou qui pensent avoir besoin d’aide, il faut qu’ils se signalent et qu’ils appellent. Ils peuvent appeler la police, on peut les renvoyer vers nos spécialistes en psychiatrie», a-t-il expliqué simplement.

La victime, Robert Godwin Sr.

AP

Visible par des enfants 

Le chef de la police a également appelé les dirigeants politiques et les responsables des réseaux sociaux à agir pour éviter que ce genre de contenu se retrouve en ligne, visible «à travers le monde», y compris par des enfants, a-t-il souligné.

«Cela n’aurait jamais dû être partagé dans le monde entier, un point c’est tout», a-t-il souligné.

Un des petits-fils de la victime, Ryan Godwin, avait prié sur Twitter les internautes de cesser de diffuser la vidéo du meurtre, par «respect» pour son grand-père.

Facebook avait publié lundi une chronologie détaillée de la diffusion des deux vidéos par Steve Stephens.

La société avait assuré avoir bloqué le compte de Stephens 23 minutes après avoir été alertée du contenu de la vidéo et promis d’améliorer ses procédures pour empêcher la diffusion de ce type d’images.

Son président Mark Zuckerberg a promis lors d’une conférence en Californie que Facebook ferait «tout (son) possible pour éviter ce genre de tragédie».

Le meurtre de dimanche, qui a suscité beaucoup d’émotion et des milliers de témoignages de solidarité à la famille de la victime, n’est pas le premier diffusé sur les réseaux sociaux.

En février, un double meurtre perpétré à Chicago avait déjà été diffusé en direct sur Facebook.

Un garçonnet de deux ans, Lavontay White, était à l’arrière d’une voiture en compagnie d’une tante de 20 ans qui utilisait Facebook Live et d’un homme de 26 ans, quand ce dernier a été la cible d’un règlement de compte.

En aout 2015, un homme, Vester Flanagan, ancien employé d’une chaîne de télévision de Virginie, avait abattu deux journalistes de la chaîne en direct à la télévision, avant de se suicider.

http://www.lapresse.ca/

Le mari meurt et laisse la maman de six enfants seule


Pour changer un peu, une mauvaise nouvelle qui finit sur une bonne note pour une famille dont le père à été tué laissant sa femme et 6 enfants dans une maison qui n’est pas terminée. Il arrive que des gens s’unissent pour rendre le malheur plus doux et plus acceptable. On voit souvent des animaux maltraités, abandonnés être sauvé et c’est une bonne chose, mais les êtres humains aussi, il est important de montrer qu’il est possible de rendre le monde plus beau
Nuage

 

Le mari meurt et laisse la maman de six enfants seule

 

La petite famille d’Estelle Barnes-Summer ne demandait qu’à avoir une vie heureuse alors qu’ils construisaient la maison de leur rêve dans le Michigan.

Mais le destin en a voulu autrement, et tout a basculé alors que le mari d’Estelle et père de leurs 6 enfants, a été tué par balles.


Youtube

Youtube

Estelle était donc veuve à 33 ans avec 6 enfants à charge et une maison pas terminée.


Cependant leur histoire a été relayée à la télévisons sur la chaîne d’informations Fox News, et elle a touché des milliers de gens qui ont voulu leur apporter un peu d’aide et de réconfort dans ce terrible moment.

A la plus grande surprise d’Estelle, des dizaines de bénévoles se sont ainsi proposés de donner de leur temps libre afin de finir de construire sa maison afin qu’ils aient enfin un toit.

Après 2000 heures de travail, leur maison était prête pour les recevoir tous les 7.

Youtube

Youtube

Vous vous imaginez bien la réaction d’Estelle lorsqu’elle rentre chez elle pour la toute première fois! C’est un moment mémorable!

http://incroyable.co

A 8 ans, il conduit le van de son père… pour un burger


On peut tout apprendre sur YouTube même si on est un très jeune enfant de 8 ans. Il a appris à conduire sur vidéo et a mit en pratique ce qu’il avait appris en prenant l’auto de ses parents avec sa petite soeur direction McDonalds
Nuage

 

A 8 ans, il conduit le van de son père… pour un burger

 

La « faim » justifie les moyens ! Un petit garçon de 8 ans, qui avait très envie d’un burger, a emprunté le van de son père pour se rendre au McDonald’s le plus proche de chez lui.

Les faits se sont déroulés à East Palestine, petite bourgade de l’est de l’Ohio. Selon le Weirton Daily Times, le jeune Américain, accompagné dans son périple par sa sœur de 4 ans, a conduit pendant plus d’un kilomètre, respectant scrupuleusement les feux de signalisation. Les employés du fast-food ont cru à une blague quand l’équipée sauvage s’est tranquillement présentée au « drive ».

Les parents, eux, étaient endormis à la maison. Ce sont des passants inquiets qui ont alerté la police. Le fugitif s’est mis à pleurer quand les forces de l’ordre sont arrivées, pensant avoir fait quelque chose de mal. Finalement, il n’a pas été sanctionné et est reparti avec son cheeseburger, ses nuggets et ses frites, rapporte le quotidien, qui précise également que le jeune garçon avait appris à conduite en regardant des vidéos sur YouTube !

http://www.ladepeche.fr

Bien décidé à ne pas passer la nuit chez le vétérinaire, ce chien ouvre la porte… et fuit !


En début de semaine un chien très intelligent s’est enfuit tout seul d’un hôpital vétérinaire aux États-Unis. Ce chien, un Montagne des Pyrénées, ne s’en laisse pas imposé avec une cage et des portes. Rester dans un lieu qui ne lui plait pas, il réussit a ouvrir tous les obstacles pour prendre la fuite. Heureusement, il a été retrouvé en fin de journée près du lieu de sa fuite.
Nuage

 

Bien décidé à ne pas passer la nuit chez le vétérinaire, ce chien ouvre la porte… et fuit !

 

Une tique présente dans plusieurs pays rend allergique à la viande


Être piqué par une tique étoilée cause une allergie assez particulière, soit l’allergie à la viande. Elle est présente dans plusieurs pays dont les États-Unis … Et qui sait voyagera jusqu’au Canada
Nuage

 

Une tique présente dans plusieurs pays rend allergique à la viande

 

La maladie de Lyme n’est pas la seule à être causée par une morsure de tique. La morsure de la tique étoilée provoque des allergies à la viande dans le sud-est des États-Unis, rapporte le journaliste Jean François Bouthillette sur le site de Radio-Canada (émission Années lumière). La tique monte vers le nord et sera bientôt aux portes du Québec.

Des chercheurs rapportent aussi des cas d’allergie à l’alpha-gal, c’est-à-dire à la viande, en Australie, en France, en Allemagne, en Suède, en Corée, en Chine et au Japon.

Le journaliste rapporte notamment le cas d’une femme de 40 ans qui a trouvé une toute petite tique brune accrochée à son pied en revenant de son jogging. Quelques semaines plus tard ont commencé des symptômes de vomissements et de diarrhées entraînant une déshydratation et une hospitalisation. Sont ensuite apparues des crises d’anaphylaxie nécessitant des transports à l’urgence.

Après une errance diagnostique d’un an, un allergologue identifie une allergie à l’alpha-gal.

Elle ne peut pas manger de viande, sauf de la volaille ou du poisson. Elle doit lire tous les ingrédients sur les emballages.

« Il y en a partout, des produits d’origine animale. Partout ! » « Ce n’est pas tant la viande qui me manque. C’est la tranquillité d’esprit. »

Elle est suivie par le Dr Thomas Platts-Mills, allergologue-immunologue à l’Université de la Virginie qui fait partie des chercheurs qui ont récemment découvert l’existence de ce syndrome dont il a vu les premiers cas en 2004.

Depuis l’an dernier, le médecin et ses collaborateurs ont répertorié près de 4000 cas d’allergie à l’alpha-gal aux États-Unis.

Plusieurs cas sont certainement ignorés, « ceux de gens dont les symptômes sont moins graves (…) et qui n’ont pas reçu de diagnostic », explique-t-il.

« Les plus chanceux s’en tirent avec un mal de ventre ou des rougeurs s’ils mangent un steak. C’est le cas du Dr Platts-Mills, lui-même mordu et devenu allergique dans la foulée de sa découverte. »

On voit maintenant des cas jusqu’à l’extrémité nord de Long Island à New York, dans le sud du Maine et du Vermont…

Plus d’informations sur le site de Radio-Canada : Une tique qui rend allergique à la viande.

http://www.psychomedia.qc.ca/