Vivre à 9 dans 9 mètres carrés


A Mumbai en Inde, faute de subvenir aux besoins d’un logement convenable et au manque de disponibilité de logement à prix modique, (les logements sont plus chers que Montréal et Toronto) les gens à faible revenu se voit de rester dans des bidonvilles dans des conditions insalubre, alors que tout près des édifices, des maisons les plus chères au monde.
Nuage

 

Vivre à 9 dans 9 mètres carrés

 

Le Saviez-Vous ► Quatre faits fascinants au sujet des œufs


Les oeufs font partie de notre quotidien, on les utilises un peu partout en cuisine. Voici 4 points sur les oeufs
Nuage

 

Quatre faits fascinants au sujet des œufs

 

Par Christine Anawati

 

Nous aimons tous les œufs – que ce soit des œufs brouillés au déjeuner ou dans une sauce au souper ou, encore, dans la préparation d’un dessert, nous savons tous que les œufs sont polyvalents et délicieux.

Mais ces petites merveilles ovales cachent encore de nombreux secrets! En fait, du jaune jusqu’à la coquille, vous seriez surpris de savoir jusqu’à quel point les œufs sont complexes, inspirants et tout simplement historiques!

50 nuances de jaune

Lorsque l’on parle des jaunes d’œufs, le jaune est toujours à la mode. Mais les aliments que consomment les poules affectent grandement la teinte du jaune que vous voyez dans votre assiette. D’ordre général, si le jaune est pâle, la poule pondeuse a consommé du blé alors qu’une teinte plus foncée est le produit du maïs.

gimme-shell-ter

Protection de la coquille

À elle seule, la coquille de l’œuf que vous êtes sur le point de casser est très complexe. Elle est en fait formée de carbonate de calcium, le même ingrédient utilisé dans certains antiacides. De plus, la coquille a son propre système de ventilation puisqu’elle est poreuse (en fait, chaque œuf compte entre 7 000 et 17 000 pores minuscules) afin de laisser échapper l’oxygène, le dioxyde de carbone et l’humidité.

take-it-out-for-a-spin

Faites-lui faire quelques tours

Incertain à savoir si l’œuf en coquille devant vous est cuit ou non? Pas de problème. Il suffit de lui faire faire quelques tours. Si l’œuf est cuit, il devrait tourner en douceur. S’il ne l’est pas, toutefois, il tournera de façon inégale

chicken-or-the-egg

Les œufs bien avant J.C.

Bien que l’on demande encore qui de l’œuf ou la poule est apparu en premier, nous savons que les poules pondeuses sont domestiquées depuis très longtemps. En fait, la volaille sauvage a d’abord été domestiquée par une civilisation de l’Inde orientale autour de 3 200 avant J.C. Mais le plus grand plaisir fut de découvrir que nos amies de la ferme pouvaient pondre des œufs que nous pouvions manger, et cette découverte qui remonte à 1 400 avant J.C. a été faite par les Égyptiens et les Chinois.

http://www.producteursdoeufs.ca/

Découverte d’une plante fossilisée, vieille d’1,6 milliard d’années


Il est plutôt rare qu’on entend parler d’un fossile, même pour une plante qui daterait à plus d’1 milliards d’années et c’est pourtant le cas. Alors, que cette plante démontre que la vie multicellulaire existerait bien plus tôt que les scientifiques croyaient
Nuage

Découverte d’une plante fossilisée, vieille d’1,6 milliard d’années

 

Des scientifiques ont découvert en Inde la plus ancienne plante fossilisée connue, apparemment une algue rouge, vieille de 1,6 milliard d’années.

Cette découverte laisse penser que la vie multicellulaire avancée existait sur la Terre bien plus tôt qu’on ne le croyait jusqu’alors, expliquent ces chercheurs dont les travaux sont publiés mardi dans la revue américaine PLOS Biology.

Le fossile indien est 400 millions d’années plus ancien que les algues rouges fossilisées mises au jour avant cela, et de loin la plus vieille plante fossilisée jamais découverte. Cela suggère que la datation des premières branches de l’arbre de la vie doit être révisée.

Ces scientifiques ont trouvé deux types de fossiles qui ressemblent à l’algue rouge dans des roches sédimentaires exceptionnellement bien préservées à Chitrakoot, dans la partie centrale de l’Inde. L’un est celui d’une plante de type filandreux et l’autre charnue. Les scientifiques ont pu voir les structures internes des cellules, dont des faisceaux de filaments qui forment la partie charnue caractéristique des algues rouges.

« On ne peut pas être totalement certains qu’il s’agit d’algues rouges pour des spécimens aussi anciens dans lesquels il ne reste pas d’ADN, mais les traits correspondent bien à la morphologie et à la structure d’une algue rouge », explique Stefan Bengtson, professeur émérite de paléozoologie au Musée suédois d’histoire naturel, un des co-auteurs de cette découverte.

Les premières traces de vie sur Terre datent d’au moins 3,5 milliards d’années. Il s’agissait d’organismes unicellulaires qui, à la différence des eucaryotes, les organismes multicellulaires (animaux, plantes, champignons), n’ont pas de noyau. Des grands organismes eucaryotes multicellulaires sont devenus fréquents beaucoup plus tard dans l’histoire de la planète, il y a environ 600 millions d’années, à l’approche de la transition vers l’ère phanérozoïque, la période durant laquelle la vie est visible.

Les découvertes des premiers organismes eucaryotes multicellulaires ont été sporadiques et difficiles à interpréter, compliquant la tâche des scientifiques pour reconstituer et dater l’arbre de la vie.

« L’ère de la vie visible semble avoir commencé beaucoup plus tôt qu’on ne pensait », relève le professeur Bengtson.

Cette algue rouge était piégée dans des formations calcaires contenues dans des sédiments de phosphorite vieux de 1,6 milliard d’années.

Les chercheurs ont pu regarder à l’intérieur de l’algue par tomographie microscopique aux rayons X, qui fournit des images en trois dimensions. Ils ont pu entre autres observer dans chaque cellule de l’algue ancienne ce qui semble être des parties de chloroplaste, où se produit la photosynthèse dans les plantes. Ces scientifiques ont également vu distinctement des structures régulières au centre de la membrane de toutes les cellules, ce qui est typique de l’algue rouge.

 

http://www.7sur7.be/

Voyez un éléphant traverser un passage à niveau


On le sait, les éléphants sont intelligents et ils peuvent résoudre des problèmes avec douceur malgré leur poids. Malheureusement pour eux, ceci n’est pas un gage de sécurité envers l’homme. Pour défendre ces pachydermes de passer, les êtres humains utilisent des moyens qui peuvent être dangereux pour ces animaux
Nuage

 

Voyez un éléphant traverser un passage à niveau

 

Voyez un éléphant traverser un passage à niveau

L’éléphant face aux voies ferrées

Les éléphants sont depuis longtemps réputés pour leur intelligence. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’ils sont aussi particulièrement doués pour résoudre des problèmes complexes. Un spécimen vient d’en livrer une nouvelle démonstration en Inde dans le Chapramari Wildlife Sanctuary.

L’éléphant en question était un mâle sans défense, des spécimens appelés Makhna en Inde, et celui-ci avait visiblement décidé de traverser les voies ferrées. Mais le pachyderme s’est heurté au passage à niveau qui lui bloquait le chemin. Au lieu d’utiliser sa corpulence pour forcer le barrage, il a alors patiemment commencé à soulever la barrière jusqu’à  pouvoir passer.

Il a ensuite traversé les voies comme si de rien n’était jusqu’à  la barrière suivante qu’il a soulevée avec la même technique, poursuivant son chemin de l’autre côté. D’après Joyce Poole, experte du comportement des éléphants et co-fondatrice d’Elephant Voices, ce n’était probablement pas la première fois que le mâle franchissait un obstacle de la sorte

DES APTITUDES QUI POSENT PROBLÈME

Si les aptitudes des éléphants sont remarquables à  observer, elles ne sont malheureusement pas sans conséquence, en Asie comme en Afrique. Elles peuvent notamment accroitre les conflits entre les hommes et les animaux. Il arrive en effet que les pachydermes s’aventurent dans les cultures causant des dégâts importants.

Pour éviter cela, des barrières ont été installées mais certains spécimens ont rapidement appris à  les franchir. Ce qui a poussé des agriculteurs à  installer à la place des clôtures électriques elles, bien plus dangereuses pour les éléphants. De même, leur tendance à  traverser les voies ferrées peut conduire à  des issues dramatiques. Malgré leur gabarit, une rencontre avec un train lancé à  pleine vitesse s’avère souvent fatale.

«Oui, ils sont intelligents et peuvent résoudre des problèmes, mais ils ont aussi une troublante capacité à être tué par des trains», a expliqué Poole au National Geographic. «Je dis troublant parce que nous savons qu’ils peuvent entendre et sentir des trains arriver à des kilomètres – pourquoi ils se retrouvent si souvent sur les rails quand un train approche est un mystère». 

http://fr.canoe.ca/

Le Saviez-Vous ►Fabuleux trésor cachés


Quelle chance de trouver des vestiges du passé dans sa cour ou son grenier. C’est l’histoire cachée qui sera difficile de découvrir pourquoi ces objets se sont retrouvé là
Nuage

 

Fabuleux trésor cachés


(Source)

PAR EVELYNE FERRON

Spécialiste en histoire ancienne

Il y a les trésors découverts par des archéologues à la suite de fouilles méticuleuses ou ceux découverts par de patients chasseurs de trésors amateurs, souvent armés d’un détecteur de métaux. Mais parfois, certains trésors sont découverts par hasard, dans des lieux aussi inusités que des murs, des puits ou des greniers.

Découvrons trois fabuleux trésors mis au jour au gré du hasard dans des lieux inattendus!

1- Un trésor de 650 ans… dans une cour arrière!


Photo crédit:
AP

En 2007, un citoyen de la ville autrichienne de Wiener Neustadt faisait des travaux pour agrandir un petit étang sur sa propriété. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il mit au jour, à travers la boue, des objets métalliques qui se révélèrent être des bijoux incrustés de pierres précieuses et de la vaisselle très ancienne! Comme ils n’étaient pas nettoyés et peu attrayants au départ, l’homme en question a remisé le tout dans des boîtes, qu’il a redécouvertes lors de la vente de sa maison en 2009. Leur apparence ne lui avait pas laissé penser qu’il aurait pu s’agir d’un véritable trésor!


(Source)

L’homme a enfin rapporté les objets aux autorités autrichiennes qui ont ensuite procédé au nettoyage et à l’analyse avant d’annoncer en 2011 qu’il s’agissait d’un véritable trésor de plus de 200 objets en or, en argent et en pierres précieuses vieux de 650 ans! Un butin estimé à une valeur de plus de 150 000$ aujourd’hui. À qui appartenaient ces fabuleux objets? Pourquoi étaient-ils tous enterrés au même endroit? Nous l’ignorons encore pour le moment.


(Source)

II- Un Van Gogh non signé remisé dans un grenier:


Photo crédit:
AP

Une famille norvégienne possédait depuis longtemps un tableau illustrant une scène campagnarde composée de chênes, de buissons et d’un ciel nuageux. Un homme de la famille avait tenté de faire authentifier le tableau en question pour se faire dire qu’il n’avait aucune valeur. Il fut conséquemment remisé dans un grenier et oublié. 


Photo crédit:
AP

Le musée Van Gogh avait lui-même réfuté que la toile puisse être celle d’un grand peintre comme Vincent Van Gogh dans les années 1990. Or, un collectionneur privé à l’oeil aiguisé a fini par acquérir la toile pour la faire analyser en détail. Une véritable enquête s’ensuivit. La toile n’était pas signée, mais les coups de pinceaux épais et la représentation du paysage rappelaient fortement le grand peintre hollandais.


(Source)

En lisant la correspondance de Van Gogh, les experts purent retracer la toile dans une lettre que le peintre avait envoyée à son frère Theo et dans laquelle il donnait avec précision les détails de la toile qu’il avait réalisée la veille, soit le 4 juillet 1888. Nommée Coucher de soleil à Montmajour, il s’agit de la seule toile pleine grandeur de Van Gogh découverte depuis 1928!

III- Une montagne d’or dans une chambre souterraine en Inde:


(Source)

À l’été 2011, le temple de Sree Padmanabhaswamy, situé dans la province de Kerala dans le sud de l’Inde et dédié au dieu Vishnou, a été fouillé par ordre de l’État par des archéologues.  Ce temple avait été construit au XVIIIe siècle par le roi de Travancore et les offrandes des fidèles étaient supposées êtres conservées dans des chambres souterraines.

Suite à la requête d’un avocat, inquiet des conditions de sécurité sur ce site très célèbre de l’Inde, l’inspection du sous-sol du temple put commencer. Si les gens savaient qu’il y avait des chambres souterraines pour conserver des offrandes, personne ne s’attendait à un tel spectacle!


(Source)

En ouvrant la chambre dite A en juin 2011, les archéologues découvrirent une quantité impressionnante d’objets en or et en pierres précieuses de toutes sortes. Des bijoux, des couronnes, divers objets du quotidien et des statues. Le trésor est évalué à plus de 22 milliards de dollars!


Photo: Porte de la chambre B

La Cour suprême indienne a ordonné que le temple soit géré par l’État, afin de mieux assurer la protection de ce trésor national. Toutes les chambres, dont la B, n’ont cependant pu être ouvertes et analysées en raison d’un débat entre la famille Travancore et l’État indien. En effet, les membres de la famille et des gestionnaires du temple souhaitent garder cette chambre sacrée et donc fermée. La légende associée au temple laisse penser que même les murs de cette chambre pourraient être en or. Par crainte de pillage entre autres, il se pourrait bien que la cour indienne ordonne la fouille et la protection de la chambre B, qui pourrait bientôt révéler de nouveaux trésors

http://www.historiatv.com/

Inde: une vingtaine de foetus féminins découverts dans un égout


En 30 ans, il aurait eu de foetus féminins avortés. En plus, ils ne comptent pas les femmes qui sont mortes suite à ces avortements sélectifs. Une barbarie qui continue malgré l’interdiction des tests prénataux a savoir le sexe de l’enfant. Je ne sais pas, mais si cela ne fonctionne pas, ils devraient penser à mieux éduquer les filles et changer la tradition de la dot qui est une charge pour la famille ayant une fille
Nuage

 

Inde: une vingtaine de foetus féminins découverts dans un égout

 

La société indienne privilégie la naissance de garçons,... (Photo Aijaz Rahi, archives Associated Press)

La société indienne privilégie la naissance de garçons, vus comme des gagne-pain pour la famille. À l’inverse, les filles sont perçues comme un fardeau financier.

PHOTO AIJAZ RAHI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

 

Agence France-Presse
Bombay

Une vingtaine de foetus féminins ont été découverts dans un égout en Inde, a annoncé lundi la police de l’État du Maharashtra, illustration du fléau de l’avortement sélectif des filles dans le pays.

Les tests prénataux de détection du sexe de l’enfant sont interdits dans ce pays de 1,25 milliard d’habitants, afin d’empêcher les parents désirant un garçon d’avorter de leur fille en gestation.

La société indienne privilégie la naissance de garçons, vus comme des gagne-pain pour la famille. À l’inverse, les filles sont perçues comme un fardeau financier, surtout en raison de l’importante dot qu’il faudra payer pour leur mariage.

Malgré la réglementation, les tests prénataux seraient encore pratique courante, notamment dans les zones rurales pauvres. Dans de nombreuses régions d’Inde, les foeticides aboutissent à un déficit de femmes.

«Nous avons trouvé 19 foetus et essayons d’arrêter le docteur, qui est en fuite», a déclaré à l’AFP Dattatray Shinde, un responsable de la police du district de Sangli.

Les foetus ont été découverts dimanche soir dans un égout à côté d’une clinique du village de Mhaisal, enveloppés dans des sacs en plastique bleu.

Cette découverte macabre est intervenue suite au décès d’une femme de 26 ans au cours d’un avortement.

«Nous avons arrêté le mari de la victime, Praveen Jamdade, pour l’avoir poussée à avorter», a-t-il ajouté.

Jusqu’à 12 millions de foetus féminins auraient été avortés en Inde au cours des trois dernières décennies, selon une étude parue en 2011 dans la publication médicale britannique The Lancet.

Il y a 940 femmes pour 1000 hommes, selon le dernier recensement national, en date de 2011. Une légère amélioration par rapport au précédent comptage une décennie plus tôt: ce ratio était alors de 933 femmes pour 1000 hommes.

http://www.lapresse.ca

De nouvelles grenouilles miniatures découvertes en Inde


Des petites miniatures ont été découvertes en Inde ainsi que des grenouilles nocturnes, c’est une belle découverte, mais malheureusement, elles pourraient être en danger d’extinction
Nuage

 

De nouvelles grenouilles miniatures découvertes en Inde

 

Les grenouilles miniatures mesurent jusqu'à 15,4 millimètres et... (Photo Agence France-Presse)

Les grenouilles miniatures mesurent jusqu’à 15,4 millimètres et vivent dans la végétation forestière humide.

Agence France-Presse
New Delhi

 

Quatre nouvelles espèces de grenouilles miniatures, suffisamment petites pour tenir sur un ongle, ont été découvertes dans une zone montagneuse du sud de l’Inde, selon un rapport publié mardi.

Les scientifiques à l’origine de cette avancée ont passé cinq années à étudier la faune luxuriante de la chaîne de montagnes des Ghats occidentaux (sud-ouest de l’Inde), indique l’étude parue dans la publication scientifique PeerJ.

«Les espèces miniatures sont localement abondantes et plutôt répandues, mais elles étaient probablement passées inaperçues en raison de leur taille extrêmement réduite, leur habitat discret et leurs appels similaires à ceux d’insectes», a déclaré la chercheuse Sonali Garg citée dans l’article.

Ces grenouilles miniatures mesurent jusqu’à 15,4 millimètres et vivent dans la végétation forestière humide.

L’équipe a également fait état de la découverte de trois autres espèces de grenouilles nocturnes, ou Nyctibatrachus.

Les grenouilles nocturnes indiennes se sont séparées des autres grenouilles il y a 70 à 80 millions d’années, en faisant un groupe particulièrement ancien.

Si la dernière décennie a vu le nombre d’espèces de grenouilles connues monter en flèche dans cette région, avec plus d’une centaine d’espèces répertoriées, les scientifiques mettent en garde contre les risques écologiques qui pèsent sur elles.

«Un tiers des grenouilles des Ghats occidentaux sont déjà menacées d’extinction», a prévenu S.D. Biju, le directeur de la recherche.

En 2016, un rapport du Fonds mondial pour la Nature (WWF) avertissait qu’en 2020 la population globale de poissons, oiseaux, amphibiens, mammifères et reptiles aurait décliné de deux tiers en cinquante ans.

http://www.lapresse.ca/