22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays


Si le Japon m’intéresse autant, c’est que ma bru vient de ce pays. Parmi toutes ces photos Kurumi (ma petite fille) a été dans un de ces sièges assez pratiques dans des toilettes publiques lors du dernier voyage dans ce pays. Je trouve vraiment intéressante la façon de faire de ce pays. Je ne sais pas par contre si j’aimerais y vivre.
Nuage

 

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

Vous savez peut-être que le Japon abrite des animes, des lutteurs de sumo et des fleurs de cerisiers, mais qu’en est-il de leurs toilettes extrêmement innovantes ? Avez-vous déjà rêvé que votre train arrivait toujours à l’heure ? Avez-vous déjà vu des canaux de drainage qui ressemblent à des étangs de poissons koï ? Ou des distributeurs automatiques remplis d’oeufs frais ?

Ipnoze a dressé pour vous une liste de certaines inventions, pratiques culturelles et faits aléatoires sur la culture japonaise qui font du Japon une destination incontournable. Faites défiler vers le bas pour explorer cette nation insulaire et n’hésitez surtout pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires !

(source)

1. Les chauffeurs d’autobus au Japon étaient en grève, mais ils continuaient à travailler et à conduire leurs autobus tout en refusant de faire payer les passagers.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

2. La plupart des écoles japonaises n’ont pas de concierge. Au lieu de cela, ce sont les élèves qui nettoient l’école tout en montrant leur gratitude envers l’établissement et en apprenant à devenir des membres productifs de la société.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

3. Le train à grande vitesse au Japon offre une douceur de roulement incroyable.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

4. J’ai récemment donné naissance au Japon. Voici quelques-uns des plats que j’ai mangés à l’hôpital.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

5. Les plaques d’égout au Japon sont magnifiques.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

6. Vous pouvez trouver ce type de toilettes un peu partout au Japon. Lavez-vous les mains et réutilisez l’eau pour votre prochaine chasse.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

7. Les amateurs de football japonais sont restés après la partie de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 pour aider à nettoyer.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

8. Dans les trains, vous pouvez faire pivoter les sièges dans n’importe quelle direction.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

9. Il y a des sièges de bébé accrochés au mur dans la plupart des salles de bains.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

10. Une autre raison pour laquelle j’aime le Japon.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

11. J’ai oublié mon sac dans la rue à Osaka et quand je suis retourné pour aller le chercher plus tard ce jour-là, quelqu’un l’avait placé à côté d’un arbre.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

12. Une autre grande invention japonaise : les casiers à parapluie. Donc, vous n’avez pas à les transporter à l’intérieur d’un bâtiment et personne ne prend le vôtre accidentellement.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

13. La note en japonais dit : « J’ai accidentellement fait tomber votre vélo et j’ai brisé la sonnette. Je suis très désolé ».

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

14. Le nom de chaque boisson est écrit en braille sur le dessus des cannettes.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

15. Cette gomme à mâcher japonaise vient avec de petites feuilles de papier dans lesquelles vous pouvez déposer votre gomme quand vous avez terminé.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

16. Les navetteurs à Tokyo ont poussé un wagon pour sauver une femme qui était tombée et était restée coincée entre le train et la plate-forme.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

17. Dans ces toilettes au Japon, il y a un système d’information sur les toilettes occupées et vacantes.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

18. Dans les toilettes japonaises, il y a souvent un bouton qui fait jouer des sons d’eau afin que vous puissiez faire caca sans que les autres personnes vous entendent.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

19. Il y a des poissons koï qui vivent dans les canaux de drainage au Japon.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

20. Au Japon, même les cerfs sont polis.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

21. Attentes vs réalité au Japon.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

22. « D’où venez-vous ? Veuillez s’il vous plaît répondre au sondage. » Les Japonais sont tellement disciplinés.

22 photos qui prouvent que le Japon n’est pas comme les autres pays

https://www.ipnoze.com/

Publicités

Cette photo de chaises empilées va vous retourner le cerveau


15 chaises rouges empilées donnent une illusion d’optique. Cela donne l’impression d’avoir les pieds de travers par rapport aux autres, comme si un côté ne touche pas le sol.
Nuage 

 

Cette photo de chaises empilées va vous retourner le cerveau

 

Miniature calendar : nouvelles images et making-of en vidéo


J’aime ce genre de montages, de belles photos avec des articles, des personnages et objets miniatures pour ses mises en scènes, ainsi qu’une vidéo qui montre comment ce photographe japonais travaille.
Nuage

 

Miniature calendar  : nouvelles images et making-of en vidéo

 

Le photographe japonais Tatsuya Tanaka crée quotidiennement ces scènes miniatures depuis 2011, dans ce projet appelé Miniature Calendar. (Précedemment). Elles incluent toujours des éléments de la vie quotidienne qui sont détournés d’une façon poétique ou comique avec une grande justesse.

Cet auteur a également réalisé une vidéo making-of pour présenter ses méthodes de travail. Il n’indique pas combien sa commode de petits personnages en plastique en contient mais le nombre semble impressionnant. (Et aussi qu’il parvienne à retrouver facilement ceux qui sont dans la bonne pose).

http://www.laboiteverte.fr/

De l’inspiration à l’illustration finale, pour le National Geographic


Un artiste chinois s’inspire du National Geographic pour créer ses personnages pour eux. C’est très bien réussit.
Nuage

 

De l’inspiration à l’illustration finale, pour le National Geographic

 

CrazyJN est un artiste freelance basé à Shanghai. Il a créé ces dessins pour le National-Geographic, en partant d’images de référence.

Il présente ici les différentes étapes de son travail vers l’illustration définitive et on peut voir ce qu’il a choisi de garder, ce qu’il modifie pour achever de produire l’ambiance choisie.

On peut voir les images terminées en grande taille sur Behance, et plus de son travail sur ArtStation.

http://www.laboiteverte.fr/

Voici des chats gelés à l’herbe-aux-chats


Si on dit que l’alcool rend semblable à la bête, alors l’herbe-aux-chats rend la bête semblable à l’homme.
Nuage

 

Voici des chats gelés à l’herbe-aux-chats

 

ANDREW MARTTILAShrampton, a Scottish fold who lives in Los Angeles, enjoys a hefty pile of catnip.

Le photographe Andrew Marttila est obsédé par le phénomène.

Elyse Wanshel

Nous considérons généralement les chats comme des créatures gracieuses et sophistiquées. Mais donnez-leur un peu d’herbe-aux-chats, et ils deviennent fous.

C’est une incongruité hilarante que le photographe de chats professionnel Andrew Marttila a capturé dans son nouveau livre, Cats on Catnip.

« Je ne me souviens pas de la première fois où j’ai donné à mon chat de l’herbe-aux-chats, mais je me rappelle avoir tout de suite voulu voir à quoi cela ressemblerait image par image », a déclaré Marttila dans un courriel au HuffPost américain. « Dès que ma photographie a progressé au point où j’ai appris à capturer ces moments sauvages, j’ai été accro à prendre des photos d’action arrêt sur image. »

C’est après avoir vu le chat de son ancien colocataire sur la «drogue» qu’il a commencé à avoir l’idée de créer toute une série de photos de félins félins.

« Le chat de mon ancien colocataire adorait ça », a-t-il raconté. « Nous parlons d’une obsession du style Alcooliques Anonymes. Chaque fois que je lui donnais de la cataire (nom officiel de la plante, N.D.L.R.), j’avais l’impression que je devais ensuite appeler l’exorciste. »

Les chats qui virent fous sur la cataire sont vite devenus l’un de ses sujets préférés, et il a pensé que les photos feraient un très bon livre. Sachant qu’environ 70 à 80 pour cent des chats ont une réponse intense à la plante, il a lancé un appel de casting et a commencé à voyager autour des États-Unis sur cette quête importante de boules de poils.

Pendant six mois, il a donné à plus de 100 félins de l’herbe sans danger et a pris des photos des chats pendant qu’ils en devenaient enivrés.

Et pour chaque séance, il arrivait complètement équipé de quatre à cinq bacs de différentes sortes d’herbe-aux-chats.

« Beaucoup de propriétaires de chats ne savent pas comment l’utiliser », a-t-il dit. « Les chats ne veulent pas seulement une pincée! Ils veulent en couvrir tout leur corps. J’ai pris un certain nombre de photos hilarantes avec des chats complètement couverts de cataire comme une armure euphorique. « 

Pour voir quelques-unes des photos de chats de Marttila dans leur endroit heureux, jetez un oeil ci-dessous.

Banjo

ANDREW MARTTILA

Coco

ANDREW MARTTILA

Grendel

ANDREW MARTTILA

Piper

ANDREW MARTTILA

Shoyu

ANDREW MARTTILA

Haroun

ANDREW MARTTILA

Sasha

ANDREW MARTTILA

Minerva

ANDREW MARTTILA

Edgar

ANDREW MARTTILA

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

https://quebec.huffingtonpost.ca

Illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien


 

Diverses photos qui donnent des illusions d’optique accidentellement. Certaines sont bluffantes.
Nuage

 

Illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

 

1. La vue de l’arrière-cour de mes parents ce matin.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

2. Cette photo semble présenter une énorme foule qui assiste à un concert, mais c’est en fait une machine à récolter le coton la nuit.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

3. Une photo de deux pigeons dodus perchés sur le rebord d’un toit. On dirait une photo de deux pigeons massifs qui cherchent leur voiture.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

4. Mes chiens semblent avoir fusionné ce matin.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

5. Quand le soleil est directement au-dessus d’Hawaii, ça ressemble à un vieux jeu vidéo.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

6. La neige qui fond lentement sur mon perron ressemble à une tornade de glace.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

7. Un très long chien avec une section manquante.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

8. Cette illusion d’optique nous donne l’impression que ce camion vend des tartes.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

9. Ces martinis à l’espresso ressemblent à des tabourets de bar.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

10. Le givre sur le toit de ma voiture ce matin ressemble un peu à une vue de la terre depuis l’espace.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

11. J’ai pris une photo d’un singe et on dirait qu’il prenait un selfie.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

12. Cet arbre ressemble à un brocoli.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

13. Depuis les 10 dernières minutes, j’essaie d’expliquer à ma belle-soeur que ses jambes semblent être sur les épaules de son mari… mais elle ne le voit pas.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

14. J’ai trouvé ce vélo l’autre jour et il m’a laissé perplexe. Est-il brisé ou non ?

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

15. Mes lunettes semblent avoir des yeux à cause de la réflexion de la lampe.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

16. Ces feuilles semblent être en feu à cause de la façon dont le soleil les éclaire.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

17. On dirait que la lampe flotte dans le ciel, mais c’est simplement sa réflexion dans la fenêtre.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

18. Ça me fait mal au cerveau…

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

19. On dirait de minuscules hommes qui s’entraînent dans la piscine.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

20. Le reflet du coucher de soleil ressemble à un incendie majeur dans une maison.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

21. Voici un exemple d’un mirage connu sous le nom de Fata Morgana. Cette illusion optique serait l’explication la plus plausible derrière le mythe du Hollandais volant.

21 fois où des gens sont restés perplexes devant des illusions d’optique accidentelles dans des choses du quotidien

https://www.ipnoze.com/

Les 7 merveilles du Japon


Le Japon est riche en histoire. L’architecture est impressionnante dans un paysage magnifique
Nuage

 

Les 7 merveilles du Japon

 

Le mont Fuji, ou Fujisan, la montagne au centre du Japon

 

Volcan ensommeillé depuis le XVIIIe siècle, Fujisan, plus communément appelé « mont Fuji », se trouve sur l’île de Honshü au sud-ouest de la ville de Tokyo. Sur cette image où il apparaît encore enneigé, nous le découvrons lors d’une belle journée ensoleillée. Très souvent gravi par des touristes, Fujisan dévoile des panoramas vertigineux tout au long de l’ascension sur ses chemins escarpés. Les plus hautes haltes ne sont accessibles qu’à pied. De son sommet, à 3.776 m, les plus courageux peuvent observer de superbes lueurs au lever du soleil.

Au second plan, nous apercevons la pagode Chureito, construite en 1963 en tant que mémorial de la paix. C’est sans doute la pagode la plus photographiée au Japon grâce à la vue qu’elle offre sur le mont Fuji. Elle fait partie du sanctuaire Arakura Fuji Sengen Jinja.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2013, le mont Fuji est considéré comme une des merveilles du Japon.

© oadtz CCO

Le château d’Himeji, un trésor médiéval

 

Entouré de cerisiers, le château d’Himeji évoque immédiatement le Japon, son architecture si caractéristique et son histoire millénaire. Situé à Himeji, dans la préfecture de Hyōgo, cet imposant édifice en bois a été construit à l’époque Nanboku-chō de la période Muromachi, entre 1346 et 1618. C’est l’un des plus anciens bâtiments du Japon médiéval, l’un des douze châteaux japonais dont les donjons en bois existent toujours.

Aussi appelé Hakuro-jō ou Shirasagi-jō (château du Héron blanc ou château de l’Aigrette blanche) en raison de sa couleur blanche, il a abrité le tournage de nombreuses fictions, comme Kagemusha et Ran, deux célèbres films du réalisateur Akira Kurosawa, en 1980 et 1985. Le bâtiment apparaît également dans un opus de la saga James Bond, On ne vit que deux fois (1967).

La visite du château d’Himeji demande environ trois à quatre heures, en particulier si l’on souhaite se promener dans les jardins du Kōko-en. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1993, le château d’Himeji est considéré comme une des merveilles du Japon.

© Richie Chan, Fotolia

Le temple d’Hōryū-ji, le cœur de la culture japonaise

 

Le temple bouddhique d’Hōryū-ji (temple de la loi Florissante), à Ikaruga, ville de la préfecture de Nara a été fondé par le prince Shōtoku en 607. Cette merveille japonaise, s’étendant sur 187.000 m2, comprend une cinquantaine de bâtiments, dont certains font partie des plus anciens édifices en bois du monde. Les plus impressionnants sont le Nandai-mon (la Grande porte du sud), le Shoryoin (le pavillon de l’esprit sacré), le Kondo (le bâtiment principal), le Yumenodo (le pavillon des rêves) et le Daikōdō qui est une pagode bâtie sur cinq étages (le pavillon lecture).

L’admirable temple d’Hōryū-ji abrite une multitude d’œuvres historiques de l’architecture japonaise, de prestigieuses sculptures, ainsi que des peintures faisant partie à part entière du patrimoine culturel asiatique. Parmi ses 2.300 structures architecturales, ou objets réputés « de la plus haute importance sur le plan culturel ou artistique », 190 sont officiellement  inscrits en tant que Trésors Nationaux ou Biens Culturels.

Le temple bouddhique japonais a intégré le classement du patrimoine mondial de l’Unesco en 1993.

© 663highland CC BY-SA 3.0

La ville de Kyōto et ses monuments sacrés

 

Le célèbre temple Kinkaku-ji, ou temple Rokuon-ji, se situe au nord-ouest de Kyōto, abrité par des collines. Le contraste entre la froideur de l’hiver et la couleur dorée du temple rappelle que ce bâtiment est surnommé le « Pavillon d’Or ». Ses parois sont en effet recouvertes de feuilles d’or. Le temple sacré est surveillé par la statue d’un phénix vissée à son sommet.

Située sur l’île principale Honshū dans la région de Kansaï (Kansai-chihō), la ville de Kyōto préserve seize autres monuments historiques inscrits au registre du patrimoine mondial de l’Unesco. Kyōto, autrefois Heian-kyō, fut la capitale impériale du Japon jusqu’en 1868. Elle est le berceau historique de l’architecture religieuse ainsi qu’avant-gardiste pour l’art des jardins japonais. La ville en compte d’ailleurs près de 2.000. L’influence des jardins japonais s’est étendue partout dans le monde au fil des années.

Considérée comme la capitale culturelle du Japon, la ville a engagé depuis 2015 de nombreux travaux en vue des Jeux olympiques de Tokyo de 2020. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994, Kyōto est considérée comme une des merveilles du Japon.

© Kanenori CCO

La Porte d’Itsukushima au Japon livre tous ses secrets

 

Le sanctuaire Itsukushima (Itsukushima-jinja) est le lieu saint incontournable du shintoïsme au Japon. Il est situé sur l’île de Miyajima (l’île du Sanctuaire). Composé de plusieurs bâtiments architecturalement surprenants, l’édifice fait preuve d’une touche artistique développée et travaillée. C’est le contraste de son rouge vif sur cette eau turquoise qui saisit. Entouré d’une forêt dense, le sanctuaire se fond harmonieusement parmi le panorama.

Son nom lui vient de l’ancien nom de l’île, autrefois appelée île Itsukushima. Son architecture est très marquée par l’époque Heian et, malgré les multiples destructions dont il a été victime, notamment en 1555 pour marquer une défaite militaire, il fut toujours reconstruit à l’identique. La Porte d’Itsukushima est aussi le dôme du Parc du mémorial de la paix à Hiroshima.

Sa beauté architecturale, son histoire et son empreinte culturelle placent le sanctuaire d’Itsukushima comme l’une des merveilles du Japon. En 1996, la Porte d’Itsukushima se classe parmi les monuments sacrés, dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

© Jordy Meow CC BY-SA 3.0

Nikkō et la forêt sacrée

 

À 150 km au nord de Tokyo, Nikkō est une ville à flanc de montagne très réputée et très visitée. Les sanctuaires et les temples de Nikkō sont entourés par une immense forêt. Ce cadre naturel ordonné recèle des parcelles d’art constituant la richesse culturelle de l’empire japonais.

Composé de 300 édifices, les sanctuaires et temples de Nikkō reflètent un niveau artistique très élevé, comme il est de coutume au Japon. Particulièrement colorés et parfois recouverts de feuilles d’or, ils relèvent de plus de cinquante styles architecturaux différents. Ce sont officiellement des « Trésors nationaux » et des « Biens culturels importants ».

Nikkō révèle le sanctuaire shinto Tōshō-gū, construit par les artisans les plus célèbres de l’époque, ainsi que les temples Rinnō-ji et Futarasan (Futarasan-jinja), bâtis au VIIIe siècle par le moine Shōdō Shōnin, à l’origine du bouddhisme dans cette région.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999, la ville de Nikkō est considérée comme une des merveilles du Japon.

© rudiuk, Fotolia

L’extraordinaire forêt de Yakushima

 

Cette forêt tempérée chaude, et sempervirente (toujours verte, donc), sur l’île montagneuse presque circulaire de Yakushima. À 60 km au large de la pointe sud de l’île de Kyushu, dans l’extrémité sud-ouest de l’archipel japonais, elle se trouve à l’interface des régions paléarctiques et orientales. Des montagnes de près de 2.000 m de hauteur dominent l’île, et la forêt se trouve en son centre, avec des ramifications vers le sud, l’est et l’ouest jusqu’à la côte.

L’écosystème insulaire de Yakushima est unique dans la zone tempérée de l’hémisphère nord. La distribution verticale des plantes va de la végétation côtière, avec des éléments subtropicaux à une forêt pluviale tempérée de montagne puis à des marais d’altitude et enfin à des prairies tempérées froides de bambous sur les pics centraux.

À l’échelle mondiale, la forêt de Yakushima est spécifique, en raison de son écosystème particulier, avec des rhéophytes et des épiphytes abondants, adaptés aux fortes précipitations, supérieures à 8.000 mm par an. Elle accueille quelque 1.900 espèces et sous-espèces de flore, 16 espèces de mammifères et 150 espèces d’oiseaux. On y trouve le cèdre du Japon (Cryptomeria japonica) et une forêt vierge composée d’arbres appelés Yakusugi, qui ont plus de mille ans d’âge.

© Unesco

https://www.futura-sciences.