Instagram interdit les photos d’automutilation


Doit-on laisser libre à la liberté d’expression qu’importe le sujet sur les réseaux sociaux ? Je pense qu’il faut mettre des limites, sachant qu’il y peut avoir des effets domino. Instagram comme d’autres veulent mettre fin à des comportements d’automutilation et suicidaire qui peuvent être véhiculé par des photos et commentaires
Nuage

 

Instagram interdit les photos d’automutilation

 

getty.

Instagram, très populaire chez les jeunes, a décidé de bannir les photos montrant des blessures infligées à soi-même, pour aider à lutter contre l’automutilation et le suicide, a annoncé jeudi la plateforme possédée par Facebook.

Très récemment, « nous avons relevé que, concernant les questions d’automutilation et de suicide, nous ne sommes pas au point et que nous devrions en faire davantage afin d’assurer la sécurité des utilisateurs d’Instagram », a indiqué le réseau social dans un texte publié sur son blog officiel.

Le site, qui interdisait déjà toute publication encourageant ou promouvant suicide ou automutilation, va désormais aussi interdire et retirer les « images violemment explicites d’automutilation, comme les coupures » infligées à soi-même.

Refus de stigmatiser

Quant aux photos moins directement dures mais liées à l’automutilation – comme des cicatrices par exemple -, elles n’apparaîtront pas dans les résultats de recherche et ne seront pas recommandées par les algorithmes d’Instagram, qui dit travailler avec des experts en santé mentale.

Ce type de contenu moins directement explicite ne sera « pas complètement supprimé car nous ne voulons pas stigmatiser ou isoler des gens pouvant être dans la détresse et publiant des contenus liés à des actes d’automutilation pour appeler à l’aide », ajoute la filiale de Facebook.

Comme sa maison-mère, Instagram mais aussi Twitter ou Google tentent en permanence de limiter les contenus problématiques sur leurs plateformes tout en cherchant à éviter toute accusation de censure.

La plateforme de partage de photos, qui revendique plus d’un milliard d’usagers dans le monde, réfléchit aussi à d’autres mesures, comme le floutage de certaines images.

Accusations

Selon la BBC, cette décision intervient après que le père d’une jeune Britannique de 14 ans qui s’est suicidée en 2017 eut accusé Instagram d’avoir sa part de responsabilité dans le drame. Elle avait selon son père consulté beaucoup de contenus liés au suicide ou à l’automutilation.

Née comme simple plateforme de partage de photos, Instagram a été rachetée par Facebook en 2012 et est devenue au fil du temps un réseau social à part entière où les usagers dialoguent via les commentaires placés sous les photos.

https://www.7sur7.be/

Non, Facebook ne limite pas votre fil d’actualités à 25 amis


Ce qui serait bien avant de mettre des messages qu’on demande de copier coller est de faire une petite recherche sur un moteur de recherche ou encore sur des sites comme celui de https://www.francoischarron.com/ très connu au Québec. Il émet souvent des mises en garde contre les canulars qui circulent sur Facebook. Cela éviterait de polluer le réseau social et arrêterait les gens qui propagent les canulars en se disant au cas où que c’est vrai.
Nuage

 

Non, Facebook ne limite pas votre fil d’actualités à 25 amis

 

Logo de l'application mobile de Facebook.

Ce message a été démenti par Facebook il y a déjà près d’un an. Photo: The Associated Press / Matt Rourke

Une publication virale qui prétend que le fil d’actualités Facebook ne montre que les activités de 25 amis est un canular.

L’histoire provient d’une publication écrite reprise sous différentes formes, mais qui semble toujours indiquer que vous n’avez accès qu’au contenu de 25 ou 26 amis. Ces messages circulent abondamment depuis de nombreux mois sur le réseau social.

Voici l’un de ces messages :

« Merci pour les conseils pour contourner FB … ça marche !! J’ai un tout nouveau flux de nouvelles. Je vois des messages de personnes que je n’ai pas vues depuis des années. Voici comment contourner le système que FB a maintenant mis en place pour limiter les publications sur votre fil de nouvelles. Leur nouvel algorithme choisit les mêmes personnes – environ 25 – qui liront vos messages. Par conséquent, maintenez votre doigt n’importe où dans ce message et « copie » apparaîtra. Cliquez sur « copier ». Ensuite, allez sur votre page, commencez une nouvelle publication et placez votre doigt n’importe où dans le champ vide. « Coller » va apparaître et cliquer coller. Cela contournera le système. Salut nouveaux et anciens amis! Bonne année à tous! »

Ce message et tous ceux du même genre sont toutefois complètement faux, comme l’avait confirmé Facebook au Washington Post en février 2018.

« Ce n’est tout simplement pas vrai, avait indiqué un porte-parole de Facebook. Nous classons le fil d’actualités selon la pertinence pour vous, et bien que nous ayons fait des mises à jour qui pourraient affecter le nombre de publications de vos amis qui y apparaissent, votre fil d’actualités n’est pas limité à 25 d’entre eux. »

L’origine de ce canular remonterait à la fin de l’année 2017, mais il a connu ses heures de gloire lorsque Facebook a annoncé des changements à l’algorithme du fil d’actualités, en janvier 2018.

L’entreprise souhaitait alors faire apparaître davantage de publications des amis et de la famille de ses utilisateurs, au détriment de celles des marques et des entreprises.

Avec les informations de Business Insideret The Washington Post

https://ici.radio-canada.ca/

L’addiction aux réseaux sociaux incite à faire les mauvais choix


C’est bien d’être connecté aux réseaux sociaux, mais il faut aussi modérer nos ardeurs. L’addiction des réseaux sociaux peut avoir les mêmes conséquences que l’addiction aux drogues, alcool, etc.
Nuage

 

L’addiction aux réseaux sociaux incite à faire les mauvais choix

 

Monkey Business Images/shutterstock.com

Selon des chercheurs américains, la fréquentation excessive des réseaux sociaux biaiserait la prise de décision. Un point commun avec les sujets dépendants aux opioïdes, à la cocaïne ou aux amphétamines.

La dépendance avec ou sans substance (alcool, cannabis, jeux vidéo, sexe…) est connue pour altérer la lucidité. Qu’en est-il de l’addiction aux réseaux sociaux ? Celles et ceux incapables de réfréner un clic pour scroller sur les dernières publications et partager leur quotidien souffrent-ils d’addiction ? Et si oui, comment cela se traduit-il ?

Pour le savoir, des scientifiques de l’Université du Michigan (Etats-Unis) ont sélectionné 71 volontaires. Chacun a renseigné par questionnaire son utilisation de Facebook, son sentiment lorsqu’il se connecte puis ferme l’onglet. Autre item interrogé, la place de ce réseau social dans sa vie étudiante ou professionnelle.

Une prise de décision équivalente à celle des usagers de drogue

Chaque participant a ensuite passé le test de l’Iowa Gambling, habituellement employé par les psychologues pour évaluer la capacité à prendre une décision. Résultats, les plus indécis étaient aussi ceux qui se connectaient massivement à Facebook. Les consommateurs « d’opioïdes, de cocaïne et d’amphétamines obtiennent les mêmes résultats : leur mécanisme de prise de décision est altéré de la même façon que les accros à Facebook », déclare le Pr Dar Meshi, principal auteur de l’étude.

« Etant donné le nombre de personnes ultra-connectées sur les réseaux sociaux, il semble important de comprendre l’impact de cette vie numérique », déclare le Pr Meshi. « Certes, ces plateformes ont de nombreux bénéfices sur la vie des gens, mais elles représentent aussi une menace quand les usagers deviennent incapables de s’en séparer. Nous devons mener d’autres études pour confirmer que les connexions intempestives aux réseaux sociaux constituent bien une réelle addiction. »

  • Source : Journal of Behavior Addictions,
  • Ecrit par : Laura Bourgault – Edité par : Vincent Roche

https://destinationsante.com/

YouTube interdit les défis dangereux


Je crois que c’est la chose la plus intelligente que YouTube peut faire en changeant ses règles sur les défis dangereux, les blagues qui peuvent faire croire un danger. Je crois que le défi des yeux bandés suite à un film a fait débordé la goutte pour qu’enfin, on prenne les choses en main, vue que des youtubeurs ne sont pas assez intelligents pour le faire eux-mêmes. Espérant quand même, que les autres supports pour vidéo feront la même chose
Nuage

 

YouTube interdit les défis dangereux

 

YouTube interdit les défis dangereux

Benjamin Walewski

Photo : © Youtube.

Avec ses nouvelles règles, Youtube veut éviter les vidéos de farces et défis potentiellement dangereux.

(CCM) — Si vous êtes un consommateur avide de vidéos Youtube, et fan de certains Youtubeurs, vous savez sans doute que la communauté Youtube se passionne souvent pour des défis et des blagues. Qui peuvent être parfois drôles, parfois stupides et parfois parfaitement dangereux. C’est pour éviter les contenus mettant en avant ce dernier genre de défis que Youtube a revu ses règles pour les interdire.

Depuis peu, on a vu fleurir sur Youtube de nombreuses vidéos Bird Box Challenge, inspiré par le récent film à succès de Netflix. Comme dans le film, les protagonistes des vidéos effectuent diverses actions les yeux bandés comme marcher dans la rue, jouer au basket…ou encore conduire un véhicule. De quoi affoler Netflix qui a même publié un tweet incitant à ne pas suivre ce challenge(en anglais). Et ce n’est pas la première fois que ce genre de jeu dangereux affole Youtube : l’an dernier, un défi incitant à croquer des dosettes de lessiveinitialement parti d’une blague – avait envoyé plus d’une centaine d’ados dans des centres antipoisons.

Youtube a donc décidé de limiter les dégâts en modifiants ses conditions d’utilisation et l’entreprise a été claire (lien en anglais) :

« Nous avons mis à jour nos directives externes pour indiquer clairement que nous interdisons les défis comportant un risque de danger grave ou de mort, ainsi que des farces qui font croire aux victimes qu’elles courent un grave danger physique ou qui provoquent une détresse émotionnelle grave chez les enfants ».

Youtube va également se montrer plus sévère sur les contenus des images d’aperçus des vidéos et sur les liens sortants.

Les créateurs de contenus sont donc désormais prévenus que les vidéos encourageant des comportements dangereux ne seront plus tolérés, et Youtube a donné deux mois aux contrevenants pour supprimer leurs vidéos. Il va falloir que les Youtubeurs trouvent des façons moins dangereuses de faire des vues !

https://www.commentcamarche.

Au lieu de passer votre temps sur les réseaux sociaux, vous pourriez lire 200 livres par an


     

    Ce billet remet un peu les pendules à l’heure sur le temps passé sur Internet, réseaux sociaux et autres activités avec les téléphone mobiles, ordinateurs, tablettes … Moi-même, je lisais beaucoup, et pourtant lire à plusieurs points positifs pour nous.
    Nuage

     

    Au lieu de passer votre temps sur les réseaux sociaux, vous pourriez lire 200 livres par an

    Quelques ingrédients bien dosés suffisent pour devenir un lecteur assidu. | iam Se7en via Unsplash CC License by

    Quelques ingrédients bien dosés suffisent pour devenir un lecteur assidu. | iam Se7en via Unsplash CC License by

    Repéré par Clément Lasserre

    Mais cela demande plusieurs ajustements.

    Repéré sur Quartz

    Les écrans de smartphones et de télévision ont envahi notre quotidien. Surveiller l’activité sur les réseaux sociaux et alimenter ses propres comptes est devenu une activité quasi à plein temps. Mais si ce temps dédié aux écrans était consacré à la lecture, vous pourriez lire 200 ouvrages par an.

    Dans un post sur Medium, Charles Chu décrit sa propre expérience et son changement de vie. Un parcours scolaire idéal, de bonnes notes, des recommandations, l’université, un travail de rêve. Tout a changé pour lui à la lecture de ce conseil de l’homme d’affaires américain Warren Buffett:

    «Lisez 500 pages par jour. C’est comme cela que la connaissance fonctionne. Cela s’accumule, comme un intérêt composé. Chacun d’entre vous peut le faire, mais je garantis que peu le feront».

    Sans parvenir totalement à cet objectif, Charles Chu a lu entièrement 400 ouvrages en l’espace de deux ans.

    A posteriori, il affirme que la lecture lui a offert le courage de voyager, des modèles inspirants et la conviction qu’il fallait qu’il quitte son job. Comme Warren Buffett, Charles Chu soutient que tout le monde peut parvenir à lire autant. Il suffit simplement d’un peu de mathématiques et de bons outils.

    Tout le monde peut y arriver

    Un Américain moyen lit environ 400 mots par minute. Un livre qui n’est pas de la fiction contient environ 50.000 mots. Prenons une calculatrice.

    • 200 livres * 50.000 mots = 10 millions de mots

    • 10 millions de mots / 400 mots par minute = 25.000 minutes

    • 25.000 minutes / 60 = 417 heures

      Pour lire 200 livres en une année, il faut donc allouer 417 heures de son temps à cette activité.

      Dit comme cela, le chiffre peut paraître impressionnant. Mais il faut le mettre en perspective avec d’autres données sur la consommation moyenne. En un an, un Américain lambda consacre 705 heures aux réseaux sociaux et 2.737,5 à regarder la télévision. Ces 3.442,5 heures représenteraient plus de 1.600 œuvres lues.

      Pour Charles Chu, le plus important est la façon dont on met en œuvre ce changement d’habitude. Il préconise d’abord de modifier son environnement en supprimant les distractions. Finis les raccourcis inutiles sur son écran de smartphone. Avoir une étagère remplie de bouquins prêts à être ouverts est déjà un bon début. Ensuite, il est nécessaire d’établir une routine dans laquelle la place est donnée à la lecture. Enfin, il conseille d’utiliser plusieurs formats: papier, téléphone, audio…

      http://www.slate.fr/

      Cet avertissement contre un pirate informatique est un canular


      J’en ai encore reçu cet avertissement ce matin. L’origine de cet article date de 2017, mais il semble qu’un besoin se fasse sentir de réitérer en 2019 sur ce message qui circulent encore et encore sur les réseaux sociaux. Il est important de comprendre qu’il faut cesser de partager des avertissements bidons.
      Nuage

       

      Cet avertissement contre un pirate informatique est un canular

       

      Capture d'écran d'un faux message viral sur Facebook mettant en garde contre un supposé pirate informatique nommé Jayden K. Smith.

      Capture d’écran d’un faux message viral sur Facebook mettant en garde contre un supposé pirate informatique nommé Jayden K. Smith. Photo: Capture d’écran / Facebook

      Jeff Yates

      CHRONIQUE – Si vous recevez un message Facebook d’un ami vous mettant en garde contre un pirate informatique nommé Jayden K. Smith, Étienne Maurice, Camille Petit ou autres, vous pouvez l’ignorer, il s’agit d’un canular.

      Je croyais que les chaînes de courriels avaient disparu avec l’avènement des réseaux sociaux, mais – surprise! – un message comme celui-ci circule en ce moment sur Facebook :

      « S’il te plaît dis à tous tes contacts de ta liste messenger de ne pas accepter la demande d’amitié de Jayden K. Smith. C’est un hacker et a un système connecté à votre compte facebook », explique-t-on.

      Cette fausse nouvelle revient périodiquement. Le site Snopes a d’ailleurs répertorié plusieurs différentes versions de ce message qui circulent depuis 2009, prêtant d’autres noms au supposé pirate informatique. Parmi les noms qui circulent figurent Jayden K. Smith, Étienne Maurice, Camille Petit, Oudo Amédée, Simon Ashton, Christopher Davies, Jessica Davies, Anwar Jitou et Bobby Roberts, entre autres.

      Le message est en fait une traduction en français d’un message en anglais qui est devenu viral un peu partout dans le monde la semaine dernière. Ce que dit le message est faux, comme l’ont fait savoir plusieurs médias(Nouvelle fenêtre).

      On peut, en effet, pirater un compte Facebook, mais il est assez improbable que l’on puisse le faire simplement en devenant amis Facebook avec une cible potentielle. Le plus souvent, les comptes sont piratés par des gens qui obtiennent des informations personnelles (date de naissance, nom des enfants, nom d’un animal de compagnie, nom du conjoint) pour deviner le mot de passe du compte.

      En ce sens, il est probablement plus prudent de ne pas accepter les demandes d’amitié venant d’étrangers sur Facebook, puisque, pour de nombreuses personnes, ces informations personnelles se trouvent sur leur profil.

      On peut aussi pirater un ordinateur en encourageant un utilisateur à télécharger, à son insu, un logiciel qui permet de prendre en otage son ordinateur ou son téléphone intelligent. Encore là, ça ne se fait pas automatiquement quand on accepte quelqu’un dans ses contacts. Il faut soi-même télécharger et activer le fichier, comme l’a constaté ma collègue Marie-Eve Tremblay.

      Alors, non, un pirate ne peut pas avoir un « système connecté à votre compte Facebook », comme le mentionne le message.

      Selon le site de vérification des faits Snopes, des canulars du genre circulent depuis des années. On change simplement le nom du supposé pirate informatique à chaque nouvelle alerte.

      Mais qui est ce Jayden K. Smith? Nul ne le sait, mais sachez que le fils de l’acteur américain Will Smith se nomme Jaden Smith. Essaie-t-on de se moquer de lui avec ce canular? C’est possible. Les internautes se moquent depuis des années de ses envolées philosophiques sur son compte Twitter.

      Vous pouvez faire circuler cet article!

      Écoutez pour la première fois le son des vents martiens


      Grâce à la sonde InSight a pour but d’étudier les tremblements de terre sur Mars. En attendant qu’il se mette au travail, il a enregistré le vent sur la planète rouge. La NASA a dû augmenter de quelques octaves pour notre oreille puisse l’entendre.
      Nuage

       

      Écoutez pour la première fois le son des vents martiens

       

      Crédits : NASA/JPL-Caltech.

      par Brice Louvet

      L’atterrisseur InSight de la NASA, sur Mars depuis un peu moins de deux semaines, a récemment enregistré des vibrations causées par le vent soufflant sur les instruments scientifiques. Vous vous apprêtez à écouter les tout premiers “sons” des vents martiens.

      Cela ne vous aura pas échappé : la sonde Insight, de la NASA, a survécu à la descente risquée dans l’atmosphère de Mars. À peine atterri, le robot nous a même gratifié d’une première photo (poussiéreuse), nous rassurant quant à ses capacités de fonctionnement. Ses panneaux solaires désormais activés, InSight a récemment pu configurer son sismomètre (SEIS), destiné à mesurer les “tremblements de Mars”. En attendant de pouvoir être déposé au sol pour commencer les analyses, l’instrument a enregistré d’autres types de vibrations. Un véritable régal auditif complètement imprévu.

      Les sons de ces coups de vent ont été enregistrés par l’instrument SEIS, un sismomètre du Cnes, installé à bord de la sonde InSight, ainsi que par un capteur de pression.

      “Ce sont les quinze premières minutes de données d’un des sous-composants du sismomètre”, explique Thomas Pike, de l’Imperial College à Londres et responsable de l’instrument. “C’est un peu comme un drapeau flottant dans le vent. Mais le son a vraiment l’air de venir d’un autre monde, ce qui est exactement le cas, poursuit-il. Notre oreille n’est pas habituée à reconnaître ce son”.

      Des sons venus d’un autre monde

      “Inaltérées, ces vibrations sont à peine audibles, car elles ont été enregistrées à une fréquence de 50 hertz, à l’extrémité inférieure de ce que l’oreille humaine peut détecter“, explique en effet le chercheur.

      Une différence de fréquences que nous devons à l’atmosphère martienne, très fine et très peu dense (1% de l’atmosphère terrienne). C’est pourquoi la NASA a tenu à partager ce fichier audio avec un son décalé de six octaves, dans une plage audible pour l’Homme.

      Tremblements de Mars

      On rappelle évidemment que la mission principale d’Insight sera d’étudier les “tremblements de Mars” en plantant un sismomètre dans le sol. Si la plupart des tremblements de terre sur notre planète se produisent à cause de la tectonique des plaques, ce n’est pas le cas de Mars. L’objet de la mission sera donc de déterminer l’origine de ces vibrations martiennes.

      Analyser les ondes sismiques martiennes pourrait également permettre de comprendre la composition de l’intérieur de la planète rouge. En traversant la planète, les ondes recueillent en effet au passage des informations contenues dans les sols. Si tel est le cas, nous serons alors en mesure de mieux appréhender la formation des planètes rocheuses en général, et donc de la Terre.

      Source

      https://sciencepost.fr/