Fin du voyage aux États-Unis pour le robot canadien HichtBot vandalisé «à mort»


Ce matin, je vous parlais de HichtBot en visite au États-Unis, mais il semble que Philadelphie ai une mauvaise réputation selon le témoignage d’un Américain qui n’était pas surpris que le robot soit vandalisé. Et dire qu’il a traversé le Canada d’un océan à l’autre et il est retourné au bercail encore fonctionnel ………. Je n’aime pas qu’on humanise une machine, cependant, comme expérience sociale, c’est triste quand même de finir ce genre d’histoire de cette façon
Nuage

 

Fin du voyage aux États-Unis pour le robot canadien

HichtBot vandalisé «à mort»

 

HichtBot vandalisé «à mort»

Crédit photo : Twitter, gracieuseté @AndreaWBZ

Un peu plus de deux semaines après son départ pour une excursion aux États-Unis, le robot canadien voyageant «sur le pouce» et effectuant plusieurs expériences sociales, HitchBot, a été détruit par des vandales samedi soir, à Philadelphie.

«Oh dear, mon corps a été brisé, je retourne à la maison, mais continuerai à vivre dans le cœur de tous mes amis. Des fois, de mauvaises choses arrivent même aux meilleurs robots! Mon voyage doit se terminer ici pour l’instant, mais mon amour pour les humains ne mourra jamais. Merci, mes amis», pouvait-on lire sur le site officiel du populaire HitchBot.

Selon plusieurs abonnés Twitter, le robot aux bottes de pluie et gants de vaisselles aurait été retrouvé dans une ruelle de Philadelphie, démembré. Ses bras et sa tête auraient été arrachés, selon une photo publiée sur le réseau social par une journaliste de la chaîne CBS.

L’été dernier, HitchBot a parcouru le Canada d’un océan à l’autre grâce à la bonté de tous ceux qui ont croisé sa route. En plus de pouvoir échanger avec ceux qui acceptent de le faire monter à bord de leur voiture, le robot à la voix féminine pouvait également prendre des photos et les publier sur les réseaux sociaux. Il était d’ailleurs suivi par 44 000 personnes sur Twitter plus de 80 000 sur Facebook.

L’une des dernières personne à avoir vu le robot avant l’agression Jesse Wellens, derrière plusieurs comptes YouTube populaires, a affirmé sur son compte Twitter qu’il n’était pas surpris que des gens de Philadelphie soient derrière l’attaque du robot.

«Je vais vérifier si je peux mettre la main sur les images d’une caméra de sécurité de l’endroit où HitchBOT a été tué», a-t-il ajouté.

Plus tôt en soirée, il avait pris le robot en autostop et l’avait fait monter à bord de la voiture d’un ami.

Sur son site officiel, ses créateurs ont toutefois promis que l’expérience sociale n’était pas terminée.

«Pour l’instant, nous accorderons toute notre attention à la question suivante : «que pouvons-nous apprendre de cet événement? » Nous explorerons quelles aventures pour les robots et les humains nous pouvons réaliser», a écrit l’équipe de création du robot, identifiée comme sa «famille» sur le site.

Le petit HichtBot ne pourra donc pas «cocher» tous les items de sa liste de choses à voir aux États-Unis. Du moins, pas cette fois!

http://tvanouvelles.ca/

Un robot canadien voyage en solo Hitchbot à la conquête des États-Unis!


Vous souvenez du robot qui voulais traverser le Canada d’un océan à l’autre en autostop ? Et bien, il a voyagé depuis. Maintenant, il est sur le sol américain pour faire un autre long parcours
Nuage

 

Un robot canadien voyage en solo

Hitchbot à la conquête des États-Unis!

 

Hitchbot en voiture (Crédit photo: http://www.hitchbot.me)

Après avoir réussi à parcourir le Canada en seulement 26 joursgrâce à la bonté de purs inconnus l’été dernier, le robot ontarien Hitchbot a quitté le pays il y a quelques semaines dans le but de traverser les États-Unis… sur le pouce!

Originaire (ou plutôt conçu) à Port Credit en Ontario, Hitchbot a vu des dizaines de villes depuis qu’il a été assemblé, l’an dernier. Munie de gants en caoutchouc, de bottes de pluies et d’une tête en plastique équipée d’un petit écran des plus simples, l’invention fonctionne à l’énergie solaire. Sur son cou, ses propriétaires ont inscrit sa nouvelle destination : San Francisco.

«Le 17 juillet 2015, je fais briller mes bottes et repars pour ma nouvelle aventure en autostop à travers les États-Unis. Mon voyage commence au Peabody Essex Museum à Salem, au Massachusetts. De là, j’espère faire tout ce que j’ai écrit sur ma liste avec l’aide d’étrangers», a écrit le robot sur son site Internet.

Mardi, Hitchbot, qui s’exprime avec une voix féminine, se trouvait à New York, à en croire la photo qu’il a publiée sur son compte Twitter.

L’an dernier, le robot canadien a parcouru le Canada d’un océan à l’autre en 26 jours grâce à la bonté de conducteurs qui l’ont fait monter à bord de leur voiture, le voyant faisant du pouce sur le côté de la route.

«Depuis, j’ai visité l’Allemagne où je me suis promené à Munich, Cologne, Berlin et Hambourg. J’ai aussi pris des vacances aux Pays-Bas», écrit le robot sur sa page.

Hitchbot et son créateur, David Harris Smith, devant la porte de Brandebourg, en Allemagne. (Crédit photo: Agence France-Presse)

Il est possible de suivre ses aventures sur son site Internet (hitchbot.me) où une carte interactive traçant son trajet est affichée ou encore de prendre de ses nouvelles sur ses comptes Twitter, Facebook ou Instagram.

http://tvanouvelles.ca/

Une mystérieuse masse gélatineuse sous-marine en Turquie


Une masse ronde translucide se promène entre les flots sans savoir de quoi il s’agit. Avec Internet, il est plus facile de trouver la réponse. Une réponse, qui mérite d’approcher cette masse avec respect au cas, que maman ne serait pas loin
Nuage

 

Une mystérieuse masse gélatineuse sous-marine en Turquie

 

Une étrange masse gélatineuse sous-marine en Turquie © Lutfu Tanr?over / Vimeo

Une étrange masse gélatineuse sous-marine en Turquie © Lutfu Tanr?over / Vimeo

Des plongeurs ont fait la rencontre impromptue d’une étrange sphère en Méditerranée. De quoi s’agit-il ? Un chercheur a résolu le mystère.

BLOB. C’est le premier mot qui vient à l’esprit à la vue des images rapportées par des plongeurs à Fethiye (Turquie), en bordure de la mer Méditerranée. A 22 mètres sous la surface, ils ont rencontré une masse gélatineuse aux dimensions colossales, approchant la taille d’une voiture.

Perplexes, ils ont mis en ligne la vidéo sur Internet, dans l’espoir que quelqu’un puisse apporter une explication à ce curieux phénomène. Bingo ! La réponse est venue de Michael Vecchione, chercheur en zoologie et spécialiste des invertébrés au Smithsonian Museum of Natural History (Washington – Etats-unis).

Selon-ce dernier, il pourrait s’agir… d’oeufs de calmars ! Et plus précisément, de la progéniture d’une espèce de mollusque bien particulière : l’encornet volant (Ommastrephes bartramii), un céphalopode qui peut facilement atteindre une taille d’1,50 mètre. Leur période d’incubation n’est que de quelques jours.

 Le phénomène est pourtant accidentel : il est très rare d’observer de telles agglutinations d’œufs à la dérive. Mais il n’est pas dénué de précédent. Deep Sea Newsrapporte en effet que des masses d’œufs comparables ont été identifiées en 2008. Elles appartenaient au redoutable encornet géant (Dosidicus gigas), aussi surnommé diable des profondeurs. Un calmar dangereux qui s’est déjà attaqué à l’homme, et dont la morsure est susceptible de briser un os. De quoi inciter à la prudence, si au détour d’une plongée vous faites un jour la même étonnante rencontre…

http://www.sciencesetavenir.fr/

Un bambin brûlé au 2e degré en s’amusant dans des jeux d’eau


Il n’y a pas non plus de barrières autour de la plaque de métal qui recouvrent les valves  des jeux d’eau où je vais avec Mlle. C’est quand même bon à penser pour les parents et adultes qui accompagnent les enfants dans les parcs de repérer ces plaques pour éviter de tels drames
Nuage

 

Un bambin brûlé au 2e degré en s’amusant dans des jeux d’eau

 

Un garçon d’un an a reçu son congé de l’hôpital aujourd’hui, après avoir été brûlé grièvement aux pieds, lundi, en s’amusant dans des jeux d’eau à Georgetown, en banlieue de Toronto.

On ne sait pas pour l’instant s’il a dû subir une greffe de peau.

L’enfant a été brûlé au deuxième degré lorsqu’il a marché, lundi, sur des panneaux de métal au sol, à quelques mètres d’une aire de jeux d’eau. Ces plaques recouvrent les valves du système d’eau des jets, comme c’est souvent le cas pour nombre de municipalités.

Or, le métal, exposé au soleil, était brûlant, raconte sa mère, Jill Pelvin.

« Quand je l’ai soulevé, la plante de ses pieds était brûlée. La peau était devenue jaune et s’était recroquevillée. » — Jill Pelvin, mère de la victime

L’enfant a aussi été brûlé à la main droite.

Il a été transporté d’urgence à l’Hôpital pour enfants de Toronto, où les médecins lui ont prescrit de la morphine pour apaiser sa douleur.


L’aire de jets d’eau et les plaques de métal sur lesquelles l’enfant s’est brûlé. Photo : CBC

Barrière installée

Les autorités municipales ont installé une clôture autour des portes de métal, à la suite des événements. L’avertissement « Danger » est apposé sur les plaques, ce qui n’est souvent pas le cas dans des aires de jeux d’eau semblables à Toronto, par exemple.

Néanmoins, Mme Pelvin envisage de poursuivre sa municipalité pour négligence.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Deux enfants contraints de vivre dans une cage avec des chiens


Déjà que le divorce laisse des traces sur les enfants, si en plus, ils sont complètement abandonnés. Comment ces enfants peuvent évoluer, s’ils doivent affronter une meute de chiens pour survivre. Comment un grand-parent peut traiter ses petits-enfants de la sorte
Nuage

 

Deux enfants contraints de vivre dans une cage avec des chiens

 

Les deux enfants étaient contraints de vivre au milieu des chiens de leur grand-père. Photo d'illustration.

Les deux enfants étaient contraints de vivre au milieu des chiens de leur grand-père. Photo d’illustration.

Photo :AFP

MALTRAITANCE Deux petits âgés de 4 et 6 ans ont été contraints de vivre dans une cage, entourés de chiens, par leur grand-père qui les avait recueillis.

Ils ont quatre et six ans et vivent à Nanjing, une grande ville chinoise. Mais contrairement à la plupart des enfants de leur âge, ce frère et sa sœur ne vont pas à l’école. Car ces deux petits, qui n’ont même pas de nom, sont contraints de vivre dans une cage, au milieu des chiens,rapporte le Mirror. Abandonnés par leurs parents, qui se sont séparés avant de refaire leur vie chacun dans une autre ville, ils ont été recueillis par leur grand-père. Mais celui-ci, loin d’être heureux de devoir s’en occuper, s’est contenté de se débarrasser des deux enfants en les logeant au milieu de son élevage de chiens.

« Ils doivent se battre avec les chiens pour manger »

« L’odeur est insoutenable », raconte un témoin dans les médias locaux. « L’espace est envahi par les ordures et les excréments. Des mouches et des insectes volent dans tous les sens et, quand ils reçoivent un peu de nourriture, les enfants doivent se battre avec les chiens. » Pour boire, les enfants devaient la plupart du temps se contenter des flaques d’eau de pluie.

Une situation intolérable, qui a poussé les voisins à agir. Ils ont commencé à distribuer aux deux jeunes prisonniers des vêtements propres et de la nourriture, avant de demander au grand-père de confier ses petits-enfants à un orphelinat. Celui-ci refusant de céder, il a finalement fallu l’intervention des autorités locales, sous la pression des médias, pour leur porter secours. Sauvés des griffes de leur geôlier, le frère et la sœur ont été confiés aux services sociaux. Et devraient être prochainement recueillis par un foyer.

http://www.metronews.fr/

Atteint d’une paralysie cérébrale, ce garçon laisse tomber sa marchette pour finir son triathlon !


Je n’aime pas les sports professionnels … Mais ce genre de sport ou de vrais héros réussissent des exploits exceptionnels sans drogues ni tricheries, avec courage et ténacité mérite beaucoup plus d’encouragement et de fierté
Nuage

 

Atteint d’une paralysie cérébrale, ce garçon laisse tomber sa marchette pour finir son triathlon !

 

 

« C’est mon garçon », s’écrit le père du petit Bailey Matthews lorsque son fils a terminé le triathlon d’une façon absolument incroyable.

Le petit Bailey Matthews, huit ans est atteint d’une paralysie cérébrale. Il a récemment participé au Castle Howard Triathlon avec sa marchette sous la main. Le jeune a complété le 100 m à la nage, une course 4 km de vélo et 1,3 km de course, ses parents ont dit qu’ils étaient « dépassés » par le soutien de la foule, qui était restée dernière pour regarder Bailey terminer l’un des parcours de triathlon les plus difficiles du pays.

Vers la fin du parcours, Bailey a décidé de laisser sa marchette de côté et de terminer la course debout. Malgré qu’il a trébuché 2 fois avant de se rendre jusqu’à la ligne d’arrivée, son exploit a été acclamé par la foule qui n’en croyait pas ses yeux.

Ce garçon a beaucoup de courage et une détermination extraordinaire. Attendez de voir le papa tenir son fils dans ses bas à la toute fin… Un moment rempli d’émotions!

http://www.tropcute.com/

Floride Découverte d’un trésor d’1 M$ en pièces d’or


Enfant, on joue souvent à la chasse au trésor, mais quand on en trouve un vrai, c’est l’euphorie surtout quand ce trésor date de quelques siècles suite à un naufrage
Nuage

 

Floride

Découverte d’un trésor d’1 M$ en pièces d’or

 

(Capture d’écran, Mashable)

Un trésor de plus d’un million de dollars a été découvert sur la côte atlantique de la Floride.

Ce sont des chasseurs de trésors qui ont annoncé, lundi après-midi, être tombés sur une soixantaine de pièces d’or ensevelies dans le sable depuis près de 300 ans.

Elles proviendraient de navires espagnols qui avaient quitté le port de La Havane à Cuba pour l’Espagne le 24 juillet 1715.

Les bateaux avaient cependant fait naufrage cinq jours plus tard au large de la Floride, rapporte le site internet Mashable.

Selon le chasseur de trésors Brent Brisben, les pièces d’or ont été découvertes le 17 juin dernier. L’État de la Floride a déjà prélevé 20% du montant que cet or représente.

Le reste du trésor devrait être partagé entre la famille qui l’a découvert et la société qui était responsable des fouilles sur le site du naufrage des navires espagnols.

Cela fait presque 60 ans que des objets sont régulièrement récupérés dans les bateaux naufragés.

(Capture d’écran, Mashable)

http://tvanouvelles.ca/