Japon: un code-barres collé à l’ongle pour personnes âgées perdues


C’est peut-être une bonne idée, mais ce qui me rend mal à l’aise, c’est de considérer les gens comme un numéro par ces codes-barres. Bon, c’est probablement mieux que de porter ce genre d’identification sur des vêtements
Nuage

 

Japon: un code-barres collé à l’ongle pour personnes âgées perdues

 

Une ville japonaise a trouvé un moyen de retrouver le domicile et l’identité de personnes âgées atteintes de démence et perdues: un code-barres collé à un ongle de la main ou d’un doigt de pied.

Une société d’Iruma, au nord de Tokyo, a créé de petits autocollants comportant chacun un numéro d’identité différent afin d’aider les familles à retrouver leurs proches égarés, a expliqué le service d’assistance sociale de la ville.

Cette étiquette, qui fait partie d’un service gratuit lancé ce mois-ci pour la première fois au Japon, ne mesure qu’un centimètre de côté.

« Pouvoir fixer ce code sur un ongle est un grand avantage », a déclaré un responsable municipal à l’AFP. « Il existe déjà des étiquettes d’identité fixées sur certains vêtements et chaussures mais les gens ne les portent pas toujours ».

Si une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre affection se trouve désorientée, la police trouvera la mairie dont dépend le malade, son numéro de téléphone et l’identité du porteur grâce au code-barres.

Ces pastilles restent fixées en moyenne deux semaines même si elles sont mouillées, a indiqué le responsable en se fondant sur de récents essais.

Le Japon fait face à un net vieillissement de sa population: Les séniors (plus de 65 ans) devraient représenter 40% de la population vers 2060.

Si une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer ou d'une autre affection se trouve désorientée, la police trouvera la mairie dont dépend le malade, son numéro de téléphone et l'identité du porteur grâce au code-barres © Toshifumi KITAMURA AFP

Si une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre affection se trouve désorientée, la police trouvera la mairie dont dépend le malade, son numéro de téléphone et l’identité du porteur grâce au code-barres © Toshifumi KITAMURA AFP

Les accidents de voiture mortels impliquant des conducteurs âgés sont aussi un problème croissant dans un pays où 4,8 millions de personnes de 75 ans ou plus ont toujours en poche le permis de conduire.

La police japonaise imagine divers moyens pour leur faire rendre définitivement ce document, le dernier en date étant une ristourne de 15%, soit 90 yens (75 centimes d’euro), sur les bols de nouilles dans des restaurants.

Cette initiative, a été lancée le 25 novembre par les forces de l’ordre de la préfecture centrale d’Aichi, en association avec une chaîne de restaurants de « ramen », des nouilles japonaises accommodées avec des soupes de différentes façons.

http://www.lepoint.fr/

Elle suit les conseils de son médecin et fait une overdose d’eau


C’est beau de liquide en peu de temps. C’est un conseil qui aurait pu être néfaste pour la patiente de ce médecin
Nuage

 

Elle suit les conseils de son médecin et fait une overdose d’eau

 

Elle suit les conseils de son médecin et fait une overdose d'eau

Son médecin lui avait recommandé de boire une demi pinte toutes les demi-heures.Photo Fotolia

Conseiller les gens de boire beaucoup d’eau n’est peut-être pas si bénéfique que ça. C’est ce qui ressort de l’avis des experts du King’s College Hospital de Londres qui ont traité une femme de 59 ans qui buvait tellement d’eau qu’elle en est tombée malade.

D’après les médecins, cette patience a littéralement fait une overdose d’eau après avoir développé une infection urinaire. Elle suivait alors les conseils de son médecin qui lui avait recommandé de boire l’équivalant d’une demi pinte (25 cl) toutes les demi-heures.

Dans ces proportions, cette femme a bu plus d’eau que son corps ne pouvait en éliminer. Elle a été admise aux urgences en souffrant d’hyponatrémie, une maladie provoquée par une baisse trop importante du niveau de sodium dans le corps, causant des vomissements et un affaiblissement général. Les médecins ont dû restreindre la prise de liquide à 1 litre pour les 24h suivantes.

«Le matin suivant, les tests sanguins étaient redevenus normaux et nous avons pu laisser rentrer cette femme chez elle», peut-on lire dans un rapport.

L’hyponatrémie peut aussi provoquer des maux de tête et de la nausée et peut conduire à des défaillances du cœur, des reins ou du foi.

Certains cas d’hyponatrémie se sont même avérés mortels comme celui d’une femme qui a bu trop d’eau après une gastro-entérite. Mais ce genre d’intoxication reste toutefois rarissime.

http://fr.canoe.ca/

Devenir arrière-arrière-arrière-grand-mère, c’est possible


Hum, je ne sais pas si un jour, je serais arrière-grand-mère, mais sûrement pas comme cette dame, 6 générations de femmes vivantes …
Nuage

 

Devenir arrière-arrière-arrière-grand-mère, c’est possible

 

archives © photo news.

Une nonagénaire canadienne est devenue arrière-arrière-arrière-grand-mère en octobre, a rapporté vendredi Radio-Canada.

A la naissance de la petite Callie Marsh en octobre, Vera Sommerfeld, âgée de 96 ans et originaire de Lethbridge en Alberta, est devenue la doyenne de six générations vivantes de femmes. La mère du bébé est âgée de 20 ans, sa grand-mère de 39 ans, son arrière-grand-mère en a 59 et son arrière-arrière-grand-mère 75.

La doyenne n’hésite pas à avancer l’alcool comme secret de sa longévité, en particulier le rhum-soda.

Si une telle lignée est extrêmement rare, le record mondial est de sept générations vivantes. Selon les Guinness World Records, la centenaire américaine Augusta Bunge est devenue en 1989 la plus « jeune » arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère, à 109 ans et 97 jours.

http://www.7sur7.be/

À Manhattan, un passant vole un seau rempli d’or


C’est tenter les gens de laisser un camion blindé dont la porte arrière est grande ouverte et sans surveillance.
Nuage

 

À Manhattan, un passant vole un seau rempli d’or

 

Le voleur d'or capté par une caméra de surveillance à New York

Le voleur d’or capté par une caméra de surveillance à New York. Photo : YouTube

La police de New York a rendu publiques mercredi les images d’un vol inusité perpétré le 29 septembre dernier en plein coeur de Manhattan. On y voit un passant s’emparer d’un seau qui se trouvait dans un camion blindé ouvert.

RADIO-CANADA AVEC AGENCE FRANCE-PRESSE

Le seau contenait 40 kilos d’or d’une valeur de 1,6 million de dollars.

Les images de vidéosurveillance ont été rendues publiques dans le but de faciliter la recherche du service de police.

Le vol est survenu dans le quartier des diamantaires de Manhattan.

Le camion blindé, ouvert, n’était pas surveillé.

L’individu, toujours capté par des vidéos de surveillance, porte le seau dans ses bras sur des dizaines de mètres avant de le déposer par terre et de le reprendre par l’anse.

L’avis de recherche décrit l’homme comme étant d’origine hispanique. Il aurait entre 50 et 60 ans.

http://ici.radio-canada.ca/

e

Une blessure chez le barbier cause une affreuse réaction


Avoir des assurances pour les frais médicaux, mais être obligé de chercher des fonds quand une opération qui pourrait améliorer grandement sa qualité de vie, est jugé comme une chirurgie esthétique, est franchement idiot En tout cas, je doute que ce gars est retourné vers le barbier qui lui a coupé les deux côtés du cou, il y a 12 ans
Nuage

 

Une blessure chez le barbier cause une affreuse réaction

 

Une blessure chez le barbier cause une affreuse réaction

Keith Crowell. Photo GoFundMe

Un simple rasage chez le barbier a causé une affreuse réaction cutanée chez Keith Crowell: depuis 12 ans, des masses de chair se développent dans son cou.

Le résident du Wisconsin souffre de chéloïde, une sorte de bourrelet qui se forme sur une cicatrice. Les excroissances se forment de chaque côté de son cou et sont douloureuses, a-t-il expliqué à la station américaine WITI.

«J’ai eu une mauvaise réaction quand je suis allé chez le barbier et qu’il m’a coupé des deux côtés du cou», a raconté l’homme qui vit avec ce problème depuis 12 ans.

À deux reprises, des chirurgies ont été effectuées pour retirer les masses de son cou. Près de 40 lb de chair ont été enlevées à chaque fois, mais les chéloïdes sont revenues.

L’homme ne demande qu’à vivre une vie normale. En raison de ces excroissances, il a de la difficulté à dormir, à avaler et à entendre.

Il a trouvé un chirurgien qui pourrait procéder à une opération qui réglerait définitivement sa situation. Toutefois, son assureur ne veut pas lui payer la chirurgie, prétextant que son problème n’est qu’esthétique.

«Je ne crois pas que c’est seulement esthétique. On parle de ma qualité de vie, ici», plaide M. Crowell.

L’homme a mis en ligne une campagne GoFundMe pour amasser des fonds pour payer pour son déplacement, son hébergement, l’opération et sa convalescence. Il espère ainsi amasser 50 000 $.

http://fr.canoe.ca/

La dernière survivante du XIXe siècle fête ses 117 ans


Nous sommes au XXIe siècle et cette femme est née au XIXe siècle. Elle a vu les deux grandes guerres mondiales, la technologie qui changer du tout a tout, et la vie qui a accéléré de façon radicale. Cependant, je ne crois pas que ce soit vraiment son régime alimentaire qui la fait vivre aussi longtemps, mais plutôt la génétique
Nuage

 

La dernière survivante du XIXe siècle fête ses 117 ans

 

Emma Morano © epa.

Emma Morano, dernière survivante connue du XIXe siècle et doyenne de l’humanité dont le régime alimentaire à base d’oeufs est commenté dans le monde entier, fête ce mardi ses 117 ans dans son petit appartement à Verbania, dans le nord de l’Italie.

Emma Morano à côté d’un portrait la représentant jeune. © ap.

Elle est née le 29 novembre 1899, son premier amour a disparu pendant la Première guerre mondiale, elle s’est séparée d’un mari violent juste avant la Seconde et a travaillé jusqu’à ses 75 ans dans une fabrique de sacs en toile de jute.

Trois oeufs par jour

Suivant les conseil d’un médecin quand elle avait 20 ans, elle s’est nourrie pendant près d’un siècle de trois oeufs par jour, deux crus et un cuit, avec un peu de viande et très peu de fruits ou de légumes. Elle raffole désormais de biscuits, mais lors d’un entretien avec l’AFP fin octobre, elle n’était pas certaine de toucher à son gâteau d’anniversaire: celui de ses 116 ans l’avait rendue malade.

« Les gens viennent. Je n’invite personne mais ils viennent. D’Amérique, de Suisse, d’Autriche, de Turin, de Milan… Ils viennent de partout pour me voir! », s’était-elle exclamée.

Très indépendante, elle est restée autonome jusqu’à 115 ans, même si elle ne sortait plus de son petit deux-pièces depuis 20 ans.

Elle passe une bonne partie de sa journée à dormir

En revanche, depuis l’année dernière elle ne quitte plus son lit et a besoin d’une aide-soignante à plein temps. Son esprit est encore très alerte mais elle entend très mal, s’exprime avec difficulté, voit trop mal pour regarder la télévision et passe une grande partie de ses journées à dormir.

Mercredi, elle doit recevoir la visite de quelques proches et de quelques journalistes, ainsi que de la maire de Verbania, Silvia Marchionini. Pour l’occasion, un « voyage musical à travers trois siècles » sera joué en son honneur dans le théâtre de la ville et une biographie romancée, « La femme qui a vu trois siècles », de Renè Papas, sera présentée en avant-première.

© ap.

http://www.7sur7.be/

Japon: 5000 poissons figés dans une patinoire glacent l’opinion


Il semble que les poissons étaient déjà morts et étaient impropre à la consommation. Ces poissons pourraient quand même servir a quelques choses de plus constructives
Nuage

 

Japon: 5000 poissons figés dans une patinoire glacent l’opinion

    •  

      Des employés ont disposé 5000 poissons morts, achetés au marché local, pour ensuite les ensevelir sous l’eau qui deviendra patinoire.

      PHOTO SPACE WORLD/FACEBOOK

      Agence France-Presse
      Tokyo

Un parc d’attractions japonais, qui proposait de glisser sur la glace tout en contemplant sous ses pieds 5000 silhouettes de poissons congelés, a fermé dimanche sa patinoire après s’être attiré une volée de critiques.

Le gestionnaire du parc Space World, situé à Kitakyushu dans le sud-ouest du pays, avait ouvert ce lieu insolite le 12 novembre, mais très vite le concept a été jugé sinistre et immoral.

« Des voix se sont élevées pour dénoncer le fait d’utiliser des créatures comme un jouet et de gaspiller de la nourriture », a expliqué lundi à l’AFP un porte-parole de la compagnie, Koji Shibata.

« En interne, nous avions eu des discussions sur la moralité de cette idée » avant de nous y rallier, a-t-il précisé, alors que les pauvres bêtes étaient déjà mortes lors de l’achat à un marché local de poissons et considérées comme impropres à la consommation.

« Nous voulions que nos clients expérimentent la sensation de patiner sur la mer, mais après avoir reçu des critiques, nous avons décidé d’arrêter », a justifié le responsable Toshimi Takeda.

Il avait exprimé la veille à la télévision ses « profonds regrets » face à la tournure prise par l’affaire.

La glace va désormais être fondue, une opération qui pourrait prendre une semaine, avant la tenue d’une cérémonie d’hommage aux poissons en présence d’un prêtre shintoïste. « Nous l’avions planifiée » avant ce tollé, a-t-il assuré.