Une mystérieuse secte indonésienne promet à ses fidèles d’effacer toutes leurs dettes


Il y a des gens qui ont des problèmes croiraient n’importe quoi pour sortir du pétrin. Un gourou d’une secte en Indonésie qui a plusieurs adeptes dans le monde, fait croire qu’il peut effacer l’endettement des gens. Ben oui !!! Alors, nous avons juste à accumuler des dettes puis aller voir ce bonhomme qui mettra notre compteur à zéro.
Nuage

 

Une mystérieuse secte indonésienne promet à ses fidèles d’effacer toutes leurs dettes

 

Crédits : Swissindo website

par  Clara Lalanne 

Comme le raconte VICE, une secte indonésienne basée à Cirebon et nommée Swissindo World Trust International Orbit a réussi à rassembler des centaines de fidèles un peu partout dans le monde grâce à une promesse simple : effacer toutes leurs dettes comme par magie.

L’endettement est devenu un véritable fléau, et le nombre de personnes étant dans l’incapacité de rembourser leurs crédits est en pleine explosion. Swissindo, qui se présente comme une « ONG humanitaire », dit avoir compris leur désespoir et souhaite donc les aider à faire disparaître ces dettes. Elle est dirigée par le charismatique Bapak Soegihartonotonegoro, autoproclamé « M1 », qui prétend être le descendant des Rois de l’archipel et l’héritier d’un trésor inestimable. En attendant de pouvoir partager sa fortune avec le monde entier et de mettre fin à la conspiration des banques, M1 propose donc d’aider ses fidèles à régler leurs problèmes financiers.

Pour réaliser ce miracle, ce gourou leur offre des certificats à transmettre aux administrations fiscales et aux banques, attestant que Swissindo couvrira les dettes de leur client. En effet, comme M1 l’explique, il aurait disséminé quelques-uns de ses nombreux milliards dans des banques aux quatre coins du monde pour aider ses disciples. Grâce à cette promesse, il a convaincu des adeptes dans le monde entier, qui le considèrent aujourd’hui comme un véritable sauveur.

Crédits : Vice

Cela peut sembler fou, mais les fidèles de Swissindo croient dur comme fer aux pouvoirs de leur guide spirituel. Kimarie Teter, une Américaine, raconte ainsi que tous ses problèmes financiers auraient disparu du jour au lendemain après qu’elle a rejoint le groupe. Après avoir envoyé 400 dollars de frais d’administration et un certificat de naissance à Swissindo, l’agence de collecte des impôts et des taxes des États-Unis aurait effacé sa dette de 150 000 dollars. Depuis, la Californienne a rejoint Cirebon où elle est devenue le « Premier ministre de l’Amour » du groupe.

Toutefois, les banques se retrouvent dans des situations délicates quand les adeptes de Swissindo viennent exiger un effacement de leur dette. D’après elles, les numéros de compte liés à M1 seraient même tous des faux. Le gourou, accusé d’abuser de la fragilité de ses fidèles endettés, se défend en disant que son ONG est seule contre tous pour dire la vérité sur « l’esclavage financier » pratiqué par les banques.

Aujourd’hui, l’agence indonésienne à la lutte crime financier enquête sur la secte pour « fraude », ce à quoi M1 a répondu :

« Si vous ne voulez pas faire la paix, je suis prêt à faire une déclaration de guerre au monde ».

Pas très pacifique pour un homme souhaitant faire de la Terre un monde meilleur.

Source : Vice

http://www.ulyces.co/

Publicités

Une petite fille de 6 ans demande le retour de Pluton comme planète, la Nasa lui répond


Je trouve que les personnes de la NASA qui répondent aux enfants agissent avec beaucoup de délicatesse sans tomber dans réponses techniques, mais simplement avec des réponses qui font réfléchir les jeunes enfants
Nuage

Une petite fille de 6 ans demande le retour de Pluton comme planète, la Nasa lui répond

 

Cara Lucy O’Connor espère le retour de Pluton comme « vraie » planète - - - NASA/AFP

Cara Lucy O’Connor espère le retour de Pluton comme « vraie » planète –  /  NASA/AFP

Plus considérée comme une planète depuis 2006 à cause de sa petite taille, Pluton manque beaucoup à une petite irlandaise de 6 ans, qui a décidé de demander à la NASA de reconsidérer leur choix.

L’agence spéciale lui a répondu.

Cara Lucy O’Connor est une petite irlandaise de 6 ans, qui avec l’aide de sa maîtresse a réclamé à la station américaine le retour de Pluton en tant que « vraie » planète.

 « J’ai entendu une chanson qui disait à la fin « Ramenez Pluton », et j’aimerais vraiment que ça arrive », a-t-elle écrit dans une lettre citée par le Washington Post.

La fillette qui rêve un jour de devenir astronaute pour découvrir ses propres planètes et visiter toutes les principales, y compris Pluton, raconte dans sa lettre avoir vu et entendu des choses tristes à l’encontre de l’ex-planète.

« J’ai écouté quelques chansons sur Pluton, et dans l’une des vidéos, les personnes étaient habillés en différentes planètes et Pluton a été mis à la poubelle et a été effrayé par la Terre. »

De nombreuses réponses

 

Le directeur de la division scientifique des planètes à la NASA, James Green a répondu à Cara quelques jours plus tard.

« Je suis d’accord avec toi, Pluton est vraiment cool, mais pour moi, la question n’est pas vraiment de savoir si Pluton est une planète naine ou non. C’est un endroit fascinant que nous devons continuer à étudier. »

Voir l'image sur Twitter

Fin janvier, la lettre de Cara a été publiée dans le magazine spécialisé Astronomy Ireland ce qui a permis au scientifique membre de la mission New Horizons, Carly Howett d’avoir vent de ce courrier et de lui répondre également.

« Pluton est très importante, mais elle se moque probablement de savoir comment les gens stupides sur Terre l’appellent. »

ladepeche.f

Le plus haut gratte-ciel en bois va être construit à Tokyo


Présentement, c’est au Canada qu’il existe la plus haut gratte-ciel en bois. Le Japon travaille maintenant pour en construire une encore plus haute en bois. Il semble qu’il soit capable de résister au vent et aux séismes qui sont fréquents dans son pays. Mais c’est un projet à long terme, car il serait fini vers 2041
Nuage

 

Le plus haut gratte-ciel en bois va être construit à Tokyo

 

Le gratte-ciel du conglomérat japonais Sumitomo sera haut de 350 mètres. © Sumitomo Forestry

Le gratte-ciel du conglomérat japonais Sumitomo sera haut de 350 mètres. © Sumitomo Forestry

Marc Zaffagni
Journaliste

 

La société japonaise Sumitomo Forestry veut lancer la construction du plus haut gratte-ciel en bois jamais érigé. Installé au cœur de la capitale Tokyo, celui-ci culminera à 350 mètres et devrait être achevé en 2041.

Actuellement, le plus haut bâtiment du monde majoritairement fait de bois est la Brock Commons Tallwood House, un immeuble de 18 étages pour étudiants, ouvert l’automne dernier par l’université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Canada), qui mesure 53 mètres de haut. Sumitomo Forestry compte bien largement battre ce record avec son projet.

Sumitomo est l’un des plus grands conglomérats du Japon ; il étend ses ramifications dans le domaine de l’exploitation forestière. Ce géant a décidé de célébrer son 350e anniversaire, qui tombera en 2041, en construisant le plus haut gratte-ciel en bois du monde.

Le Japon encadre strictement l’usage du bois dans les constructions

Ce bâtiment de 350 mètres de haut érigé à Tokyo comptera 70 étages de bureaux, commerces et habitations, avec un jardin sur le toit. Son architecture en contreventement mêlant 90 % de bois à du métal sera conçue pour résister aux vents violents et aux séismes, auxquels le Japon est régulièrement exposé. 185.000 m3 de bois seront nécessaires pour mener à bien ce projet nommé W350 Project.

 

Le bâtiment comportera 90 % de bois. © Sumitomo Forestry

Le bâtiment comportera 90 % de bois. © Sumitomo Forestry

Le bois est un matériau de construction qui a été beaucoup employé au Japon en raison de son abondance et de ses propriétés de souplesse, qui conféraient aux bâtiments une bonne résistance aux tremblements de terre. Mais la seconde guerre mondiale et les terribles incendies provoqués par les bombardements ont conduit le pays à encadrer drastiquement l’usage du bois dans les constructions (ces bâtiments ne doivent pas dépasser plus de deux étages).

Toutefois, les temps changent et les progrès techniques sur les bois composites ouvrent des possibilités inédites. Le nouveau stade national actuellement en construction au centre de Tokyo pour les Jeux olympiques de 2020 utilise ainsi du bois.

https://www.futura-sciences.com

Trésor du Mont-Blanc: le mystère n’est pas encore résolu


Un trésor trouvé en Europe sur le Mont Blanc sans savoir a qui il appartient. Il serait probablement atterri lors d’un des crashs d’Air India. L’un il y a 50 ans et l’autre il y a 16 ans. Bref, un alpiniste a trouvé ce trésor, et a préférer l’amener à la police, en 2013, sauf qu’il n’a pas eu d’écho de l’enquête. S’ils ne trouvaient pas le propriétaire en 2 ans, une moitié de ce trésor devait lui revenir
Nuage

 

Trésor du Mont-Blanc: le mystère n’est pas encore résolu

 

Christophe Da Silva

  Source: Le Dauphiné

 Un jeune alpiniste, qui avait découvert en 2013 une centaine de pierres précieuses dans le massif du Mont-Blanc, attend toujours de savoir si les gendarmes ont mis la main sur un éventuel propriétaire. La loi prévoit que le pactole, estimé entre 130.000 et 246.000 euros. pourrait bien lui revenir.

Petit rappel des faits. En septembre 2013, un jeune alpiniste avait découvert un trésor de pierres précieuses sur un glacier du Mont-Blanc, provenant probablement du crash d’un avion indien vieux d’un demi-siècle.

Le jeune Savoyard, qui a souhaité garder l’anonymat, a fait cette découverte cet été alors qu’il évoluait sur le glacier des Bossons, une énorme langue de glace qui s’écoule depuis le sommet du toit de l’Europe occidentale.

Émeraudes, saphirs et rubis

« Il aurait pu garder ça pour lui mais a préféré les amener à la gendarmerie de Bourg-Saint-Maurice (Savoie), près de son lieu de résidence, le 9 septembre, a expliqué à l’AFP le chef d’escadron Sylvain Merly, commandant de la compagnie de gendarmerie d’Albertville.

Les pierres précieuses, des émeraudes, saphirs et rubis, ont été placées sous scellés, puis leur valeur a été évaluée par un joaillier local: entre 130.000 et 246.000 euros.

Deux accidents d’avion

Ce trésor provient très vraisemblablement d’un avion indien qui s’était écrasé dans le massif il y a plus de cinquante ans, deux crashs ayant eu lieu à 16 ans d’intervalle.

Le Malabar Princess, un avion d’Air India, s’était écrasé le 3 novembre 1950 à 4.700 mètres d’altitude, faisant 48 morts. La rumeur avait alors couru qu’il contenait des lingots d’or, sans qu’on n’en retrouve cependant la moindre trace.

Qui a hérité du précieux magot?

Le 24 janvier 1966, c’était au tour du « Kangchenjunga », un Boeing 707 lui aussi de la compagnie Air India, qui effectuait la liaison Bombay-New York. Il s’était écrasé sur le même glacier avec 117 passagers à bord à environ 4.750 mètres d’altitude. Aucun passager n’avait survécu à l’accident.

Mais, cinq ans après la découverte de ce trésor, une question subsiste: qui a hérité du précieux magot? (continuez à lire sous la vidéo)

Aujourd’hui, le jeune Savoyard s’est fait entendre dans les colonnes du Dauphiné.

« Je ne pensais pas trouver un trésor », rembobine-t-il.

Il ajoute: Les gendarmes m’ont dit qu’ils me donneraient des nouvelles au fil de l’enquête… Je n’en ai jamais eu ».

50-50?

L’alpiniste s’inquiète également du fait qu’il n’a pas reçu une copie de sa déposition, ni d’inventaire précis des 49 sachets mis sous scellés. Ils dorment aujourd’hui dans le coffre d’une banque.

En 2013, le procureur avait indiqué que la moitié du butin reviendrait au jeune alpiniste si aucun propriétaire n’était retrouvé dans un délai de deux ans. L’autre moitié appartiendrait dès lors au propriétaire du glacier des Bossons, c’est-à-dire à la commune de Chamonix.

http://www.7sur7.be/

La glace la plus dangereuse du monde: signez la décharge avant d’acheter


J’aimerais bien que ma fille qui mange très épicée goute à cette crème glacée, mais c’est un peu trop loin de chez-moi car c’est en Écosse.  Cette crème glacée au piment vient d’une recette italienne de 1936. Elle est jugée dangereuse selon l’échelle de Scoville. Par contre acheter cette crème glacée, il faut avoir au moins 18 ans et signer un document qui atteste que le vendeur n’a aucune responsabilité des effets négatives que pourraient ressentir les clients
Nuage

 

La glace la plus dangereuse du monde: signez la décharge avant d’acheter

 

© Facebook.

Source: metro uk

« Respiro del Diavolo », traduisez « Le souffle du diable », est un nom prometteur. Mais il ne s’agit pas d’une sauce piquante pour rehausser une pizza: c’est le nom d’une crème glacée à base de piments que l’on trouve dans un salon écossais.

Attention, cette glace hors du commun, « la plus dangereuse du monde » ne se consomme pas sans certaines mesures de sécurité.

Vous avez plus de 18 ans et vous êtes prêt à traverser la Manche puis à signer une décharge avant de goûter à cette crème glacée de feu? Alors la glace la plus dangereuse du monde, vendue au Aldwych Café près de Glasgow en Ecosse, est une expérience à votre portée.

Considérée 500 fois plus piquante que le Tabasco, la Respiro Del Diavolo atteint un score de 1.569.300 points sur l’échelle de Scoville, qui mesure la force des piments en les classant tant par points que par catégories, de « neutre » à « nocif » en passant par « torride », « vocanique » et « ardent », par exemple.

En suivant cet indice, la glace piquante qui flirte avec le haut du classement vous brûlera 31 fois plus la langue qu’une bouchée de piment de Cayenne, et seulement 3,3 fois moins qu’un spray de gaz poivre, utilisé par la police (5.300.000 points). La crème glacée est, toujours selon l’échelle de Scoville, classée « dangereuse ».

Préparée depuis peu en Ecosse, cette recette italienne de 1936 a été importée le mois dernier par Martin Bandoni, propriétaire de l’Aldwych Café.

« Je sais que les habitants de Glasgow aiment la nourriture très relevée, mais c’est ici une explosion nucléaire dans la bouche », s’amuse-t-il.

Une boule dans un petit pot vous coûtera deux livres (2,25 euros.3, 50 $ cad), un cornet 1,9 livre (2,14 euros). Il vous faudra donc signer au préalable un document confirmant que vous prenez l’entière responsabilité du risque encouru en consommant la Respiro Del Diavolo.

http://www.7sur7.be/

Une dame âgée de 152 ans activement recherchée en Suisse


En Suisse, un avis de recherche un peu singulière. Les autorités cherchent une dame de 152, enfin plus ce qu’il est advenu de cette personne, n’ayant aucun avis de décès. C’est triste quand même …que personne puisse disparaitre, sans que personne ne le sache
Nuage

 

Une dame âgée de 152 ans activement recherchée en Suisse

 

Illustration. © thinkstock.

Source: Belga

Un tribunal régional suisse recherche les traces d’une dame qui aurait aujourd’hui pas moins de 152 ans. Née le 18 juillet 1865 à St-Imier, de domicile inconnu, Pauline Emma Sunier a tout simplement disparu.

C’est le Journal du Jura qui relate l’affaire lundi. L’avis de recherche signé par la présidente du Tribunal régional est paru dans la Feuille officielle du Jura bernois le 7 février dernier.

La procédure de recherche a été engagée en vertu d’un article du Code civil qui stipule que

« la déclaration d’absence est prononcée d’office, à la requête de l’autorité compétente, lorsque les biens de la personne disparue ou sa part dans une succession ont été administrés d’office pendant dix ans, ou lorsque cette personne aurait atteint l’âge de 100 ans ».

C’est le deuxième point qui motive la recherche engagée, à savoir que Pauline Emma Sunier est plus que centenaire et que l’on ne dispose d’aucune information sur son sort. Toute personne pouvant donner des nouvelles de cette dame est appelée à se faire connaître le plus rapidement possible, mais au plus tard jusqu’au 31 janvier 2019, précise l’avis.

http://www.7sur7.be

Le pire portrait-robot de l’histoire a quand même permis d’arrêter le suspect


Déjà, les portraits-robots pour retrouver des criminels ne sont pas toujours faciles à reconnaître. Que penser l’avis de recherche avec ce croquis ? Pourtant, ils ont pu identifier la personne, mais ce n’était pas évident
Nuage

 

Le pire portrait-robot de l’histoire a quand même permis d’arrêter le suspect

 

Crédits : New York Post

par  Mehdi Karam 

Couplée à un bon coup de bol, la simplicité a du bon.

En témoigne ce portrait-robot pour le moins rustique réalisé par un témoin et diffusé par les autorités de la ville de Lancaster, en Pennsylvanie. Il est censé représenter Hunt Phuoc Nguyen, un homme âgé de 44 ans suspecté de vol. Afin de l’appréhender, les autorités ont diffusé un avis de recherche composé du croquis et d’une description on ne peut plus approximative, supposant que l’homme était d’origine asiatique ou latino-américaine, qu’il mesurait environ 1,62 m, qu’il avait entre 30 et 40 ans, des pommettes larges et des cheveux noirs.

Et comme ils l’ont annoncé dans un article paru le 7 février sur Lancaster Online, « cela n’a pas été fait en plaisantant. Nous avons publié tous ces détails sur les réseaux sociaux dans l’espoir que quelqu’un reconnaisse effectivement le suspect. »

Et ils ont bien fait. Aussi conjecturale qu’elle soit, l’annonce a permis de sélectionner plusieurs portraits de suspects et d’identifier finalement Hunt Phuoc Nguyen, avec l’aide de l’auteur du croquis. Un mandat d’arrêt a été émis.

Source : Lancaster Online

http://www.ulyces.co