Le bébé naît avec des points rouge sang


Les enfants qui ont des maladies congénitales sont souvent des enfants admirables avec une force en eux qui nous donnent des leçons d’humilité, d’espoir et de persévérance. Ce garçon est né avec naevus mélanocytaire congénital, il a subi plusieurs opérations et transplantations de peau pour éviter un cancer de la peau. Toute sa vie, il devra être aux aguets de toutes taches sur son corps.
Nuage

 

Le bébé naît avec des points rouge sang

 

© Facebook/Dylan’s Amazing Journey

Le fait qu’un parent entende que « quelque chose ne va pas » chez votre nouveau-né est probablement l’une des choses les plus dures qu’une personne puisse entendre.

Mais peu importe à quel point les choses semblent être en votre défaveur, les enfants trouvent habituellement un moyen de s’en sortir et de surprendre même les plus sceptiques d’entre nous.

Leur courage et leur combattivité ont prouvé à maintes reprises que nous pouvons tous en tirer des leçons et en être inspirés.

Quand Dylan est né il y a cinq ans, ses médecins se sont vite rendu compte que quelque chose n’allait pas. La peau de son dos était rouge foncé et le reste de son corps était couvert de grandes taches noires.

Il s’est avéré que Dylan souffrait d’une maladie grave appelée naevus mélanocytaire congénital. Environ 80 % de son corps était couvert de taches de naissance.

Les médecins ont expliqué à la mère de Dylan, Kara, que son fils devrait subir plusieurs opérations au cours des premières années de sa vie.

Les patients souffrant de naevus mélanocytaire congénital présentent un risque élevé de cancer de la peau. Il est donc très important qu’ils gardent constamment un œil sur leurs taches de naissance.

La tâche gigantesque qui recouvrait la plus grande partie du dos de Dylan était si grosse que les médecins ont voulu l’enlever chirurgicalement. Mais ce ne serait pas une opération facile, car il fallait transplanter de la peau d’autres parties du corps du bébé.

© Facebook/Dylan’s Amazing Journey

Au fur et à mesure que Dylan grandissait, ses médecins décidèrent de procéder aux opérations les plus compliquées. Pour être en mesure de produire suffisamment de peau pour les greffes, les médecins devaient insérer des implants, semblables aux implants mammaires, dans le corps de l’enfant.

Dylan a porté les implants pendant trois mois et sa peau a grossi pendant cette période. L’idée était qu’il y aurait assez de peau en excès pour couvrir la zone de la tache gigantesque sur le dos du petit garçon quand elle serait enlevée.

© Facebook/Dylan’s Amazing Journey

Le nombre d’opérations que Dylan a subies jusqu’à présent est loin d’être négligeable. Après 26 opérations, environ la moitié de la gigantesque tâche du garçon a été enlevée.

« Nous gardons l’espoir que les taches ne deviennent jamais cancéreuses, mais il pourrait développer un cancer à tout moment « , a déclaré sa mère, Kara, au Telegraph. « Il se fait opérer tous les trois à six mois, selon la partie du corps. »

Malgré toutes les interventions chirurgicales et le temps passé en convalescence, Dylan est un petit garçon heureux.

© Facebook/Dylan’s Amazing Journey

« Nous essayons de faire ce qu’il y a de mieux pour lui, nous voulons lui donner la vie la plus longue possible, » a dit Kara au Telegraph. « Dylan m’étonne constamment, il a toujours le sourire aux lèvres et a l’impression que l’hôpital lui appartient, toutes les infirmières le connaissent et l’aiment. »


© Facebook/Dylan’s Amazing Journey

Dylan est bien conscient qu’il a l’air différent de la plupart des enfants. Les inconnus s’arrêtent souvent et le fixent quand il est en public. Quand cela arrive, Dylan leur explique simplement pourquoi il a l’air comme ça.

En général, les gens sont juste curieux et pas trop méchants. Il y a cependant des moments où les gens ont été vraiment méchants.

« Une fois dans un supermarché, un directeur de magasin nous a demandé de partir parce qu’un de ses clients était contrarié d’avoir vu notre enfant, ce qui était très bouleversant, » dit Kara.

Mais la mère refuse de se cacher ou d’avoir honte de son fils.

« Je n’ai pas du tout peur de sortir avec lui et je ne veux pas qu’il s’inquiète ou pense qu’il devrait avoir honte de quelque chose. »

Les parents de Dylan ont créé une page Facebook pour les personnes qui veulent suivre son cheminement vers le rétablissement. Veuillez cliquer sur ce lien pour plus d’informations.

Dylan est un petit garçon courageux et absolument adorable malgré ses taches de naissance. Nous espérons vraiment que le reste de ses opérations se déroulera bien.

https://fr.newsner.com/

Aucune femme n’avait accouché sur cette île depuis 12 ans: logique


Un premier bébé en 12 ans est né sur une île ou il est interdit de mettre au monde des enfants, tout simplement qu’il n’y a pas de maternité. Les mamans doivent rejoindre le continent pour accoucher. Sauf une qui ne savait pas qu’elle était enceinte. Cela veut sans dire que les mamans doivent quitter l’île au cours de la grossesse pendant plusieurs semaines. Il devrait avoir au moins des sage-femme avec un dispensaire.
Nuage

 

Aucune femme n’avait accouché sur cette île depuis 12 ans: logique,

 

 

© thinkstock.

Fernando de Noronha, petite île du Brésil, ne comporte pas de maternité. Les futures mamans sont priées de rejoindre le continent pour accoucher. Un impératif que n’a pu respecter une femme en déni de grossesse.

Pas de maternité, pas de bébé. Sur l’île de Fernando de Noronha (Brésil), aucune structure n’existe pour accueillir les mamans sur le point de donner la vie. Les accouchements sont donc interdits sur lîle et les femmes enceintes doivent obligatoirement rejoindre le continent.

Mais le week-end dernier, une jeune mère de 22 ans n’a pu se plier à cette règle. Et pour cause, elle n’était pas consciente de sa grossesse.

« Le vendredi soir, j’ai ressenti des douleurs et quand je suis allée à la salle de bain, j’ai aperçu quelque chose entre mes jambes. Le père de l’enfant est venu et l’a récupéré. C’était un bébé, une fille. J’étais stupéfaite », confie-t-elle anonymement au média brésilien O Globo.

Le bébé a rapidement été transféré à l’hôpital local. Une « naissance surprise » confirmée par l’administration locale. Une première depuis 12 ans. Plusieurs habitants de l’île ont salué cette  arrivée en offrant des cadeaux aux heureux parents.

http://www.7sur7.be/

Les chiens nés l’été présentent plus de risques cardiaques


Le mois de la naissance des chiens tout comme l’humain semble avoir une incidence sur la santé. En effet, les chiens sans être prédisposés génétiquement aux maladies cardiovasculaires auraient un risque plus élevé de développer une maladie cardiaque s’ils sont nés en été en référence des chiens qui sont né dans les autres saisons.
Nuage

 

Les chiens nés l’été présentent plus de risques cardiaques

 

Les chiens nés l'été présentent plus de risques cardiaques

Photo Fotolia

PARIS | Les chiens nés en plein été ont davantage de risques de développer une maladie cardiovasculaire que leurs congénères qui voient le jour à d’autres saisons, selon une étude américaine publiée jeudi.

Cela pourrait s’expliquer par des « facteurs environnementaux », notamment la pollution de l’air, indique à l’AFP Mary Regina Boland, du département biostatistique et épidémiologique de l’université de Pennsylvanie, principal auteur de l’étude.

Le système cardiaque du chien ressemble à celui de l’homme. De précédentes études ont montré que le risque chez l’humain de développer certaines maladies, notamment cardiaques, diffère selon le mois de naissance.

Cette fois, une équipe de chercheurs du département biostatistique et épidémiologique de l’Université de Pennsylvanie a travaillé sur une base de données de la Fondation Orthopédique pour les Animaux (OFA) aux États-Unis, qui recueille des informations sur les maladies des chiens notamment.

Les chercheurs ont étudié les données cardiovasculaires de 129 778 chiens, de 253 races différentes.

Ils ont découvert que parmi les chiens qui ne sont pas prédisposés génétiquement à avoir des problèmes cardiaques, ceux qui sont nés en juin, juillet et août présentent « un risque plus élevé » de développer une maladie cardiaque que ceux nés à d’autres moments de l’année, selon l’étude parue dans Scientific Reports (Nature).

Le risque pour ces chiens peut être accru de 74 % s’ils sont nés en juillet par rapport aux chiens nés en hiver, précise Mary Regina Boland.

Pour les chiens génétiquement prédisposés aux maladies cardiovasculaires, la variation de ce risque selon la saison de naissance est en revanche « marginale », souligne la chercheuse.

« La période de juin à août est une période de pics concernant l’exposition aux particules fines, ce qui conduit les auteurs de l’étude à suggérer que la pollution est un mécanisme possible pour ce risque accru » de maladie cardiovasculaire, avance-t-elle.

Ces résultats corroborent les résultats d’une précédente étude, cette fois sur l’homme, conduite en 2017 par l’équipe de Mary Regina Boland.

L’analyse de données concernant 10,5 millions de patients dans plusieurs pays de climats différents (États-Unis, Corée du Sud, Taïwan) « a établi un lien » entre l’exposition aux particules fines au premier trimestre de la grossesse – comme celles émises par les usines – et une hausse de 9 % du risque de développer plus tard une fibrillation atriale, un trouble du rythme cardiaque, dit-elle.

http://fr.canoe.ca/

e

Le Saviez-Vous ► Naît-on intelligent ?


L’intelligence est-elle innée ? Bien sûr, la génétique peut y être pour quelque chose, mais cela ne suffit pas. À la naissance le cerveau des bébés est malléable. D’autres facteurs y sont importants, telque l’environnement de lequel ils grandissent ainsi que l’alimentation
Nuage

 

Naît-on intelligent ?

 

Par la rédaction de Futura

 

Naît-on intelligent ? Pour répondre à cette question, il faut déjà définir le terme d’ « intelligence ». Reste ensuite à savoir s’il existe une intelligence innée…

 

Pour les scientifiques, l’intelligence désignerait la capacité à s’adapter à de nouvelles situations. Or, la source de cette capacité est située dans une région particulière du cerveau, les lobes frontaux du cortex cérébral, naturellement plus développée chez l’Homme que chez l’animal. Un bébé qui vient de naître serait donc naturellement intelligent. Pourtant, cela n’est pas si simple !

    Des nouveaux cerveaux malléables

    Le cerveau d’un nouveau-né n’est pas structuré de façon définitive. Au contraire. Étant très malléable, il ne demande qu’à créer de nouvelles connexions neuronales, responsables de son apprentissage. C’est ainsi qu’un bébé apprend sans difficulté à marcher, à parler une ou plusieurs langues, à effectuer des gestes de la vie courante.

    Intelligence innée et rôle de l’environnement

    Si les bébés en bonne santé ont tous plus ou moins les mêmes possibilités intellectuelles à la naissance, ils ne vont pas tous devenir des surdoués car l’environnement joue un rôle prépondérant dans le développement cérébral. L’ « effet Flynn », qui désigne le fait que le quotient intellectuel (QI) a tendance à augmenter de génération en génération, montre d’ailleurs que la génétique seule ne suffit pas à expliquer l’intelligence.

    Alimentation et stimulation

    Deux facteurs permettent de favoriser le développement intellectuel de l’enfant :

    • D’une part, une bonne alimentation est essentielle puisqu’elle offre au cerveau tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner de façon performante.

    • D’autre part, l’environnement familial est également primordial car il est la source principale de stimulations qui permettront de développer au mieux les capacités intellectuelles et l’envie d’apprendre de l’enfant. On ne « naît » donc pas intellectuel, on le devient !

    https://www.futura-sciences.com/

    Il y a un temps pour tout …


    Entre la naissance et la mort, il y a la vie. Une vie à remplir d’expérience, rencontre, de l’amour et de l’amitié.
    Nuage

     

    Il y a un temps pour tout …

     

     

     

    Il y a un temps pour tout …
    Un temps pour naitre, un temps pour mourir. Mais il y a surtout un temps pour vivre, pour apprécier la vie et chérir ce que l’on aime

    Christine Gonzalez

    Elle aide sa chienne à donner naissance à ses petits et découvre un chiot tout vert !


    Un très rare chez un chiot venant de naitre d’une maman Golden Retriever en France. Il est le dernier-né d’une fratrie de 8 toutous. Sa particularité n’est pas bien grave, il est simplement vert. Il retrouvera sa couleur naturelle dans quelque temps
    Nuage

     

    Elle aide sa chienne à donner naissance à ses petits et découvre un chiot tout vert !

     

    chiot vert

    Une première en France !

    Le 19 mars dernier, une femelle Golden Retriever – prénommée Liska –  âgée de trois ans a donné naissance à une portée de sept chiots.

    Un bel événement pour sa maîtresse Amandine Ourdouillie, qui habite dans le Jura où elle tient un élevage. Si tout se passe pour le mieux lors de la mise bas, c’est à l’arrivée du sixième chiot que les choses semblent se compliquer.

    Un chiot entièrement vert

     

    chiot vert

    Et pour cause puisque Liska vient de mettre au monde un chiot vert. Le septième chiot ainsi que tous les autres sont eux parfaitement normaux. Très surprise, Amandine Ourdouillie surveille de très près le petit chiot vert et contacte même son vétérinaire. Elle tente aussi de le nettoyer afin d’estomper cette couleur verte.

    chiot vert golden

    Au téléphone, le vétérinaire explique que ce phénomène très rare – qui serait une première en France – est dû à la biliverdine (un pigment biliaire) et ne durera pas. Le chiot, comme ses frères et sœurs, aura bien une magnifique robe de couleur sable par la suite. Et évidemment, le chiot est en parfaite santé.

    golden retriever vert

    Prénommé Olive, le petit chiot serait seulement le cinquième au monde à naître de cette couleur. Sur les photos, vous pouvez le reconnaitre à son collier vert, car la couleur ne ressort pas toujours parfaitement à cause de la lampe chauffante.

    Une vraie petite star en herbe cet Olive !

    Par Elise PetterCrédits photo :

    Amandine Ourdouillie

    https://wamiz.com/chie

    Un temps pour tout


    Entre naître ou mourir, il y a la vie, les gens qui nous entourent, que l’on rencontre. Tout ce temps avant la destination finale mérite qu’on s’y attarde
    Nuage

     

    Un temps pour tout

     

    Il y a un temps pour tout ….
    Un temps pour naître, un temps pour mourir
    Mais, il y a surtout un temps pour vivre, pour apprécier la vie en chérir ceux que l’on aime

    Christine Gonzalez