Perte de poids: pourquoi les régimes font grossir


C’est ce que j’ai toujours pensé que les régimes n’ont pas vraiment les effets escomptés sur le long terme. L’équilibre alimentaire est plutôt le meilleur choix en apprenant les signes de satiété et de faim, tout en délaissant certains aliments nuisibles
Nuage

 

Perte de poids: pourquoi les régimes font grossir

 

Perte de poids: pourquoi les régimes font grossir

Les personnes au régime ont plus eu tendance à devenir obèses que les autres.Photo Fotolia

Si vous comptiez vous mettre au régime et amorcer une détox de Printemps, ce livre signé par une neurobiologiste américaine pourrait vous dissuader. Dans Pourquoi les régimes font grossir, la spécialiste Sandra Aamodt apporte des clés pour trouver une voie plus sereine loin de l’obsession.

Fini les régimes paleo, atkins, cétogène et les conseils des magazines. Qui dit régime dit stress pour l’organisme et stress psychologique. Le neurobiologiste Sandra Aamodt insiste sur la notion de privation qui va déclencher dans le cerveau un état de famine et déboucher sur l’envie de manger.

Globalement, le taux d’échec à long terme d’un régime oscille entre 80 et 98 %.

Outre le phénomène bien connu du yoyo, plusieurs études qui ont suivi des personnes sur le long terme ont constaté que les personnes au régime ont plus eu tendance à devenir obèses que celles qui ne font pas de régimes. À noter que chez les plus jeunes, ils peuvent conduire à des troubles du comportement alimentaires.

Si les régimes conduisent à une perte du poids parfois rapide, il s’agit le plus souvent d’une fonte musculaire et non d’une perte de graisse. Mieux vaut être en bonne santé que mince, rappelle Sandra Aamodt.

Pour réussir le pari d’un équilibre énergétique sain, il faudrait s’intéresser au cerveau. C’est lui qui contrôle la faim et la consommation d’énergie. Notre fourchette de poids va être définie par notre cerveau en fonction de nos gènes et de nos modes de vie.

Dans son ouvrage Pourquoi les régimes font grossir, Sandra Aamodt décrit comment, lorsque nous privons notre corps de nourriture, le cerveau réagit en modifiant la répartition de notre consommation énergétique. Le thermostat pondéral se trouve dans l’hypothalamus, explique-t-elle.

En réduisant fortement ses apports caloriques, le cerveau va croire que les masses grasses du corps sont épuisés et d’un coup réduire le métabolisme et augmenter la sensation de faim.

QUELLES BONNES HABITUDES PRENDRE?

Au lieu de contrôler son assiette et tomber sous le joug des conseils et injonctions extérieures, la spécialiste préconise donc de retrouver une responsabilité personnelle en prêtant attention aux signaux de faim et de satiété.

On aura beau mettre de la salade verte dans l’assiette et s’épuiser à courir des distances folles, si l’organisme est stressé, la fameuse bonne volonté ne durera qu’un temps. Sans parler d’un intérêt accru pour les produits gras et sucrés qui se met en place. Cap donc sur les bonnes habitudes et non les bonnes intentions pour une stratégie gagnante à long terme. Pour ancrer une nouvelle habitude, il faudrait la répéter 21 jours.

Puisque le cerveau sait exactement la quantité de nourriture qu’il nous faut, l’auteur propose de délaisser les régimes et d’apprendre à manger avec plaisir et surtout attention pour atteindre notre objectif. En s’entrainant à la pleine conscience par des exercices de méditations autour de son assiette, on peut acquérir une discipline qui écarte les crises boulimiques et nous aide à faire les bons choix aux supermarchés.

Au fil du livre, la scientifique donne des conseils et astuces pour remiser au garage les paquets de chips et faire des courses «conscientes». À ce sujet, la scientifique a donné une conférence Ted X suivie par 3,5 millions de personnes.

http://fr.canoe.ca/

La police ontarienne recherche plus d’une dizaine de dangereux serpents


Pour ma part, je n’aime pas les animaleries et encore moins l’exploitation des animaux exotiques. Et pire encore, quand ces animaux peuvent être dangereux pour la vie d’une personne. Alors, imaginez quand il y a une dizaine qui peuvent être n’importe où …
Nuage

 

La police ontarienne recherche plus d’une dizaine de dangereux serpents

 

Un crotale diamantin, cinq cobras de variétés différentes,... (Photo fournie par La Presse canadienne)

Un crotale diamantin, cinq cobras de variétés différentes, plusieurs vipères et une femelle boa constricteur albinos enceinte sont au nombre des serpents disparus.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRESSE CANADIENNE

Plus d’une dizaine de dangereux serpents qui ont été volés dans le sud de l’Ontario posent un risque autant pour le public que pour eux-mêmes, a indiqué la police locale, mardi, alors qu’elle poursuit sa recherche des reptiles subtilisés au cours du week-end.

La police régionale de Niagara affirme que les serpents ont été volés dans une maison rurale de Thorold, en Ontario, dans la soirée de samedi.

Les reptiles disparus forment un large éventail, a dit l’agent Phil Gavin, spécifiant que la plupart d’entre eux sont venimeux. Chacun de ces serpents a le potentiel de tuer des humains, a-t-il ajouté.

Un crotale diamantin, cinq cobras de variétés différentes, plusieurs vipères et une femelle boa constricteur albinos enceinte font notamment partie du lot.

Selon les informations de la police, il semble que le propriétaire de la résidence où le vol s’est produit a élevé et nourri ces serpents dans le but de les vendre, une pratique tout à fait légale en Ontario.

Si les raisons qui ont poussé le ou les suspects à commettre leur méfait ne sont pas encore connues, il est clair pour M. Gavin que le ou les malfaiteurs n’ont pas agi de façon aléatoire.

«L’individu moyen qui entre (par infraction) et fait des affaires avec ce genre de serpents ne frappe généralement pas un foyer de cobras sans avoir un certain niveau de connaissance», a relevé l’agent.

La taille des reptiles saisis varie, allant de 12 à 106 cm de long pour les serpents venimeux, alors qu’elle est estimée à 200 cm de long pour le boa. Ce dernier n’est pas venimeux, mais peut mener des attaques mortelles avec sa force légendaire, a insisté M. Gavin.

La possession d’animaux exotiques est controversée, mais légale dans plusieurs régions du Canada. L’Ontario dispose des lois jugées les plus souples à ce chapitre. Le gouvernement de la province a interdit la possession de seulement deux espèces, soit l’épaulard et le pitbull.

Les autorités municipales peuvent ensuite choisir d’instaurer leurs propres restrictions. Ainsi, les villes de Toronto et d’Ottawa tiennent des listes fréquemment mises à jour des animaux bannis de leur territoire. Un tel registre n’existe toutefois pas à Thorold, a précisé la police régionale de Niagara.

Zoocheck, un groupe de surveillance des traitements réservés aux animaux, rapporte une hausse significative du nombre d’entreprises qui vendent des animaux dans la région depuis cinq ans.

De telles entreprises sont faciles à mettre sur pied, estime le directeur général de Zoochek, Rob Laidlaw, accusant un manque de réglementation en la matière.

«Aujourd’hui, tout ce dont vous avez besoin est d’un éventail d’animaux dans votre sous-sol, votre garage ou votre cour, ainsi que d’un ordinateur», observe-t-il, ajoutant qu’il est possible, selon lui, de se lancer dans la vente animalière en l’espace de deux heures.

L’enquête sur le vol de la dizaine de serpents n’en est qu’à ses débuts, a de son côté fait savoir l’agent Gavin. Le nombre de suspects n’est pas connu, a-t-il précisé.

Une fois retrouvés, les serpents seront probablement remis à leur propriétaire d’origine, a-t-il ajouté, invitant quiconque détenant de l’information sur ce dossier à se manifester.

ww.lapresse.ca

Truc Express ► Nettoyage de la hotte


Je l’ai essayé hier ce truc, et c’est celui qui marche le mieux, l’important, c’est d’avoir un chaudron assez haut pour que la moitié de la grille soit submergée.
Nuage

 

Nettoyage de la hotte

Votre filtre de hotte vous semble propre vu de l’extérieur? À moins de le retirer fréquemment pour entreprendre un nettoyage à fond, sachez qu’un petit monstre de gras et de crasse se cache tout juste derrière.

Faites le test et décrochez-le pour voir? Y’a de quoi lever le coeur n’est-ce pas?

Pour le nettoyer à fond, il faut prendre les grands moyens car un petit coup de guenille humide ne fera qu’empirer les choses.

Pour éliminer en profondeur toutes les saletés dégoûtantes incrustées dans le filtre, tentez cette astuce… C’est incroyablement efficace!

Mais attention… Coeurs sensibles s’abstenir! Vous aurez peine à croire à ce qui va sortir de là 🙂

VOTRE ARSENAL:

  • Casserole remplie d’eau
  • 1/2 tasse de bicarbonate de soude

LA MÉTHODE:

1.Portez la casserole d’eau à ébullition

2.Rajoutez 1/2 tasse de bicarbonate de soude (allez-y doucement car ça va mousser en grand 🙂

3.Submergez la moitié du filtre dans la casserole et laissez mijoter pendant quelques minutes – Vous verrez tous les résidus et la graisse qui s’accumuleront dans l’eau… Soyez prévenu, ce n’est pas rose!

Source / image : One Good Thing by Jillee

http://www.trucsetbricolages.com

De nouvelles grenouilles miniatures découvertes en Inde


Des petites miniatures ont été découvertes en Inde ainsi que des grenouilles nocturnes, c’est une belle découverte, mais malheureusement, elles pourraient être en danger d’extinction
Nuage

 

De nouvelles grenouilles miniatures découvertes en Inde

 

Les grenouilles miniatures mesurent jusqu'à 15,4 millimètres et... (Photo Agence France-Presse)

Les grenouilles miniatures mesurent jusqu’à 15,4 millimètres et vivent dans la végétation forestière humide.

Agence France-Presse
New Delhi

 

Quatre nouvelles espèces de grenouilles miniatures, suffisamment petites pour tenir sur un ongle, ont été découvertes dans une zone montagneuse du sud de l’Inde, selon un rapport publié mardi.

Les scientifiques à l’origine de cette avancée ont passé cinq années à étudier la faune luxuriante de la chaîne de montagnes des Ghats occidentaux (sud-ouest de l’Inde), indique l’étude parue dans la publication scientifique PeerJ.

«Les espèces miniatures sont localement abondantes et plutôt répandues, mais elles étaient probablement passées inaperçues en raison de leur taille extrêmement réduite, leur habitat discret et leurs appels similaires à ceux d’insectes», a déclaré la chercheuse Sonali Garg citée dans l’article.

Ces grenouilles miniatures mesurent jusqu’à 15,4 millimètres et vivent dans la végétation forestière humide.

L’équipe a également fait état de la découverte de trois autres espèces de grenouilles nocturnes, ou Nyctibatrachus.

Les grenouilles nocturnes indiennes se sont séparées des autres grenouilles il y a 70 à 80 millions d’années, en faisant un groupe particulièrement ancien.

Si la dernière décennie a vu le nombre d’espèces de grenouilles connues monter en flèche dans cette région, avec plus d’une centaine d’espèces répertoriées, les scientifiques mettent en garde contre les risques écologiques qui pèsent sur elles.

«Un tiers des grenouilles des Ghats occidentaux sont déjà menacées d’extinction», a prévenu S.D. Biju, le directeur de la recherche.

En 2016, un rapport du Fonds mondial pour la Nature (WWF) avertissait qu’en 2020 la population globale de poissons, oiseaux, amphibiens, mammifères et reptiles aurait décliné de deux tiers en cinquante ans.

http://www.lapresse.ca/

Un «arc-en-ciel de feu» observé dans le ciel de Singapour


Des arcs-en-ciel, l’hiver, c’est plutôt rare, j’en ai vu un il y a quelques semaines, mais jamais comme celui de Singapour, cela devait être magnifique à observer
Nuage

 

Un «arc-en-ciel de feu» observé dans le ciel de Singapour

 

Il s’agit là de l’un des phénomènes les plus rares que l’on puisse observer. Un « arc-en-ciel de feu », ou arc circumhorizontal a été observé dans le ciel de Singapour le 20 février. Il s’agit de la réflexion de la lumière du soleil sur des cristaux de glace en haute altitude.

Il est plutôt rare d’apercevoir un arc-en-ciel. Ces phénomènes ne se produisant que conjointement à la pluie, nous sommes rarement dehors pour les observer. Il existe cependant un phénomène encore plus rare : l’arc en ciel de feu. Le nom peut paraître pompeux mais le phénomène existe vraiment. Il ne s’agit bien sûr pas de véritables flammes, mais bien de la réflexion des rayons du soleil sur des cristaux de glace formant les nuages à haute altitude. Ce phénomène est également appelé arc circumhorizontal. Les Singapouriens ont pu être les témoins de ce spectacle rare dans la journée du 20 février.

http://www.ladepeche.fr