Une soupe populaire à New York sert aussi bien les Sans-Abris que leurs animaux


Quelle belle initiative ! Avoir un animal de compagnie n’est pas juste pour les plus fortunés, une bonne partie des SDF ont un animal de compagnie qui partage leur infortune. Cet organisme à New-York accepte les animaux et vont même offrir des soins gratuits pour la santé de leur bête.
Nuage

 

Une soupe populaire à New York sert aussi bien les Sans-Abris que leurs animaux

 

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

C’est regrettable, mais c’est un défaut évident dans la race humaine quand une personne trouve facile de regarder une autre de haut et de porter un jugement sur elle. Mais pour ceux dont la vie quotidienne signifie des regards du coin de l’œil qui font mal, des silences vides, et le pire de tout, la critique des passants en tant que propriétaires d’animaux, la vie peut vraiment être très frustrante.

Près de 10% des SDF prennent un animal de compagnie pour seule famille, que ce soit un chien, un chat, un rat, et même des cochons d’Inde ou des hamsters.

Si vous partagez la compagnie des animaux, vous savez à quel point il est facile de les aimer de tout votre être, et pour beaucoup d’entre nous cela signifie mettre leur bonheur et leurs besoins avant les nôtres. Pour les sans-abri, cela signifie faire ces chose pratiquement tout le temps sans y réfléchir à deux fois.

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

L’affection véridique des SDF envers leurs animaux de compagnie – ce qui signifie souvent sacrifier nourriture, fournitures, et abri pour eux – est précisément la raison pour laquelle l’organisation à but non lucratif Collide existe. Située sur le Lower East Side de New York, la mission de Collide, d’après leur site web, dit:

« Collide est une institution qui fournit de l’aide à la jeunesse et les voyageurs sans-abri de l’East Village offrant de la nourriture et des soins médicaux à leurs animaux de compagnie. […] A Collide, nous reconnaissons le rôle critique que les animaux de compagnie jouent dans le bien-être global de leurs propriétaires, car ils offrent un soutien affectif, une stabilité, et un amour inconditionnel. Nous croyons que toutes les créatures sont précieuses, et pour nous, cela signifie que la compassion s’étend du bout de la laisse jusqu’à la main qui la tient « .

Tout le monde peut témoigner de l’amour et du support inébranlables que les animaux fournissent, mais le nombre (c-à-d, la quasi-totalité) des refuges pour sans abri qui n’acceptent pas les animaux est tout simplement scandaleux. Cela signifie que les gens doivent choisir soit d’abandonner leurs animaux pour de la nourriture et un abri soit de rester avec eux dans les rues. Pouvez-vous deviner quelle décision est prise le plus souvent?

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

Un bénévole à Collide, Jeff Latzer a déclaré à The Huffington Post:

« C’est une population incroyablement marginalisée dont les vies sont plus dures que ce que vous ou moi puissions imaginer, en particulier en ce qui concerne les questions de santé et de sécurité auxquelles les femmes sans-abri font face. Et pourtant, la priorité numéro un est toujours le bien-être de leurs animaux de compagnie. »

Bien que leur budget soit limité, Collide travaille sans relâche pour fournir des services vétérinaires pour animaux de compagnie avec l’aide de vétérinaires bénévoles, y compris les vaccins et les procédures de stérilisation / castration. Ils aident aussi avec les bons papiers des animaux de compagnie, une mesure de protection qui relie un animal à son propriétaire dans le cas (malheureusement commun) où les forces de l’ordre exigent de voir une preuve de propriété.

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

Malheureusement, ce n’est pas rare pour les gens de croire que les personnes sans-abri ne sont pas aptes à prendre soin des animaux de compagnie. Latzer a parlé à This Dog’s Life d’une expérience particulièrement difficile au travail :

« Nous avons reçu un appel d’un client triste qui nous a dit que quand ils s’est réveillé ce matin, la laisse du chien le reliant à son compagnon avait été coupée, avec seulement une lettre grossièrement écrite laissé ‘Nous avons donné à votre chien une vie meilleure’. Rien ne pourrait être plus traumatisant [du point de vue d’un chien ou d’un humain] que de voir la relation de co-dépendance fièrement détruite pendant que vous dormiez ensemble sur un banc de parc ».

Pour une personne sans abri, son animal de compagnie peut signifier la protection, la chaleur, et surtout, une compagnie. Les animaux ne jugent pas et ne se plaignent pas, et ils ont souvent désespérément besoin de leur humain. Collide comprend que la relation est à deux sens.

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

En plus de fournir des services de soins médicaux, l’organisation propose également des repas communautaires deux fois par semaine, de style pique-nique.

« Ces repas hebdomadaires, » explique Collide sur son site Web, « nous permettent de communiquer avec nos clients tout en leur fournissant tout ce qui est nécessaire pour eux-mêmes et pour leurs animaux. »

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

C’est très rare pour ces personnes et leurs animaux de compagnie d’être traités d’égal à égal en termes de besoins. C’est l’espoir de Collide, ainsi que le nôtre, que nous, en tant qu’humains puissions aider à éliminer la perception des personnes sans-abri comme étant des propriétaires d’animaux incompétents, en offrant de l’aide quand cela est nécessaire et en montrant que ces relations ne sont pas insignifiantes.

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

Nous aimons nos animaux – notre famille- et nous faisons pour eux probablement plus que ce que nous ferons pour nous-mêmes. Ce fait ne change pas quel que soit notre compte en banque. C’est en quelque sorte merveilleux, je pense, que l’amour défie les circonstances de cette façon.

Nous sommes reconnaissants envers nos animaux de compagnie pour beaucoup de choses, et une personne sans-abri avec son chien, chat, cochon d’inde ou hamster vit cet échange dans les deux sens.

Facebook/Collide NYC

Facebook/Collide NYC

Nous sommes extrêmement reconnaissants pour les efforts que fait Collide et son équipe de volontaires – vous êtes en train de faire quelque chose de vraiment bien.

Pour aider les sans-abri de New York et leurs animaux , vous pouvez faire une donation sur le site web de Collide.

http://bridoz.com/

Découverte d’une nouvelle espèce de requin : le "requin ninja bioluminescent"


La famille de requin viennent d’ajouter un « nouveau » membre à leur rang. Un requin ninja qui vit au fond des mers.
Nuage

 

Découverte d’une nouvelle espèce de requin : le « requin ninja bioluminescent »

 

Le « requin ninja » est bioluminescent et vit dans les profondeurs du Pacifique oriental. ©Dave Ebert

Par Morgane Kergoat

Des chercheurs américains viennent d’identifier une nouvelle espèce de requin des profondeurs du Pacifique est. Son nom scientifique est aussi curieux que son surnom de ninja.

 

DÉCOUVERTE. « Requin-lanterne ninja », tel est le surnom donné à la nouvelle espèce de requin que viennent de mettre à jour des scientifiques américains.

Entièrement noir, ce squale a également la particularité d’être bioluminescent : il possède sur son ventre des photophores, de petits organes qui produisent de la lumière. Une apparence qui a rappelé le costume des ninjas japonais aux jeunes cousins de Vicky Vasquez, une chercheuse ayant participé à l’étude, d’où son surnom. C’est en examinant des requins pêchés en 2010 dans les eaux profondes d’Amérique Centrale (du Nicaragua au Panama) queVicky Vasquez et deux autres scientifiques du Pacific Shark Research Center, en Californie, se sont aperçus qu’ils avaient devant eux une nouvelle espèce de squale. Selon le Journal of the ocean science foundation, elle a reçu le nom scientifique de Etmopterus benchleyi, en l’honneur de Peter Benchley, l’auteur du livreJaws, célèbre pour son adaptation cinématographique Les Dents de la Merpar Steven Spielberg.

De la famille des Etmopteridae (également appelés sagres en français, ou requin-lanterne en anglais), qui regroupait jusqu’alors 37 espèces, le requin ninja vit en eau profonde : entre 800 et 1.400 mètres (dans ce que l’on appelle la zone mésopélagique). Sa peau est noire pour mieux le dissimuler aux yeux de ses prédateurs dans les eaux sombres des profondeurs. Et sa face ventrale dispose de photophores pour empêcher que, lorsque le petit squale de 30 à 50 centimètre passe au-dessus d’une proie, sa silhouette ne se détache sur le fond légèrement bleu que représente alors la surface de la mer. Cette technique de camouflage est contrôlée par les hormones, comme cela a été mis en évidence en 2010 chez un de ses plus proches cousins, Etmopterus spinax, par Julien Claes (université catholique de Louvain) et son équipe. Mais la bioluminescence des Etmopteridae pourrait également avoir une fonction de communication entre les individus d’une même espèce, ou encore jouer un rôle dans la reproduction.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Les aliments à consommer et à éviter pour soulager un mal de tête


Soulager des maux de tête sans médicaments, c’est peut-être possible. L’alimentation peut en être la cause, mais aussi la solution
Nuage

 

Les aliments à consommer et à éviter pour soulager un mal de tête

 

Votre alimentation joue un rôle majeur quant à la force de votre système immunitaire.

Certains aliments peuvent aider à soulager une migraine, tandis que d’autres peuvent l’empirer. Vous voudrez notamment éviter la caféine, les agrumes, les noix et les sucres raffinés. Il est également déconseillé de consommer des aliments qui contiennent du tannin (le vin rouge, les raisins rouges, le chocolat et certains thés), de la tyramine (les fromages vieillis, la viande fumée ou salée, et la sauce soya), des sulfites et des nitrites (les aliments transformés).

Une carence en vitamines et en minéraux peut entraîner des maux de tête. L’apport quotidien recommandé varie selon l’âge et le sexe, mais les adultes ont généralement besoin de consommer de 310 à 420 mg de magnésium et de 1.1 à 1.3 mg de vitamine B2 par jour.

Si vos maux de tête sont plus sérieux, vous devrez peut-être vous tourner vers une médication, mais porter attention aux aliments consommés peut parfois faire toute la différence.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Un raton laveur capturé sur vidéo en train de voler un beigne à Toronto


Un voleur qui s’accapare de beignes en plein jour devant les clients, il ne semble pas très futé et en plus, il dévoile son passage secret pour arriver à son butin
Nuage

 

Un raton laveur capturé sur vidéo en train de voler un beigne à Toronto

 

New York a le « pizza rat ». Toronto a maintenant son « doughtnut raccoon » (raton laveur à beignes). Il a été repéré grâce à une vidéo de l’utilisateur YouTube Peter J. où on voit le coquin descendre du plafond pour s’emparer d’une pâtisserie.

Peter Jensen a dit à BuzzFeed que la foule acclamait l’animal alors qu’il s’en allait avec son butin.

Dans l’actualité plus sérieuse, un officier de police a dû être envoyé à l’hôpital après avoir été mordu par un raton laveur, plus tôt en décembre. On a aussi trouvé quelques spécimens atteints de la rage dans la région d’Hamilton.

Cet article intialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

La neige


Il faut bien que la neige arrive un jour, même si personnellement, j’aime mieux un hiver sans neige. Il faut penser aux conséquences de ce retard pour la faune et la flore et bien sûr ceux qui aiment l’hiver. Sans oublier que la neige est souvent féerique, avec ces gros flocons qui s’accrochent à nous, les diamants qui scintillent au soleil … et l’hiver peut être très poétique
Nuage

 

La neige

 

Et puis la neige s’est mise à tomber comme si toutes les gouttes de pluie avaient décidé de s’habiller en robre de mariée!

Anorak de Dionysos

Un Canadien en a vu de toutes les couleurs grâce à ses caméras de surveillance


Un habitant de la Colombie-Britannique a visionné un an ses vidéos prises par les trois caméras de télésurveillance extérieure autour de sa maison. Il a fait un condensé des passages les plus absurdes pour réaliser un montage d’une douzaine de minutes. Il s’en passe des choses dans une année ..
Nuage

 

Un Canadien en a vu de toutes les couleurs grâce à ses caméras de surveillance

 

Le Saviez-Vous ► 10 pires appels au 911


Le 911 a été instauré pour permettre a mieux cibler l’urgence et faire intervenir en priorité la police, ambulance, pompier ou autre, malheureusement, certaines personnes ne semblent pas comprendre l’importance de ne pas signaler le 911 pour n’importe quoi
Nuage

 

10 pires appels au 911

 

Un centre d'appels.

Un centre d’appels. Photo :  Radio-Canada

« Mon colocataire s’est servi de ma brosse à dents » : un des 10 pires appels au 911

Le plus grand centre des appels d’urgence de la Colombie-Britannique (E-Comm) a publié son palmarès des dix raisons les plus absurdes pour avoir composé le 911 en 2015.

Les « urgences » les moins urgentes signalées au 911 en 2015

1. Demander le numéro d’un concessionnaire automobile à proximité.

2. Signaler qu’une machine distributrice est défectueuse.

3. Réclamer le numéro de la ligne téléphonique pour non-urgence.

4. « Quelqu’un a stationné sa voiture trop proche de la mienne ».

5. « Mon fils refuse de mettre sa ceinture de sécurité ».

6. Signaler qu’un café « refuse de me donner une deuxième tasse de café ».

7. Demander si c’est permis de se stationner dans la rue.

8. « Mon colocataire s’est servi de ma brosse à dents ».

9. Réclamer de l’aide pour récupérer un ballon de basketball pris dans un arbre.

10. « Le système de ventilation dans mon immeuble fait trop de bruit et m’empêche de dormir ».

La porte-parole d’E-Comm, Jody Robertson, ne comprend pas comment autant de personnes ne savent pas qu’il faut seulement téléphoner au 911 en cas d’urgence.

« C’est un mystère. Des enfants de trois ans ont déjà sauvé des vies en plaçant des appels au 911, alors ils semblent comprendre », soutient-elle.

E-Comm reçoit quotidiennement jusqu’à 3400 appels provenant du Grand Vancouver, de la côte Sunshine, le district régional de Squamish-Lillooet et 21 autres communautés.

Mme Robertson tient à rappeler que lorsque les gens contactent le 911 pour des raisons non urgentes, ils mobilisent les ressources réservées aux résidents qui sont véritablement en détresse.

Définition d’une urgence selon E-Comm :

Une situation nécessitant une intervention immédiate de la police, des pompiers, ou des ambulanciers, car la santé, la sécurité, ou les biens de quelqu’un sont en danger ou encore parce qu’un crime est en cours.

http://ici.radio-canada.ca/

L’hiver, un tueur en série?


C’est donner un autre visage de l’hiver au Québec ! Vue de cette façon, il est vrai que l’hiver apporte nombres de soucis, d’accidents, de maladies et de morts. Cependant, l’hiver fait moins de victimes que les armes aux États-Unis, que les attentats, guerres, les saisons des tornades, inondations, et autres phénomènes naturels dans le monde
Nuage

 

L’hiver, un tueur en série?

 

Dans son livre «Guide de survie des Européens à Montréal» (Ulysse), l’auteur et conférencier Hubert Mansion parle de son expérience avec l’hiver au Québec. Cette saison, écrit-il, n’est pas seulement une source de petits tracas comme en Europe, mais une menace pleine de périls et de dangers.

Bref, pour les immigrants qui affrontent l’hiver du Québec pour la première fois, l’hiver québécois est un tueur en série. Et le pire, c’est qu’il y a une bonne part de vérité là-dedans.

Après la tempête du siècle du 4 mars 1971, plus de 11 cadavres ont été ramassés dans les rues de Montréal par les camions de déneigement, rapportaient les journaux de l’époque.

La neige qui tombe chaque hiver est une vraie menace publique. Au Canada, les souffleuses viennent au troisième rang pour les causes d’amputations, tout juste après les accidents de travail.

L’hiver n’est pas vraiment la saison romantique qu’on imagine. La période des grands froids, qui survient vers le début janvier, coïncide avec l’apparition de nombreuses maladies. Voilà qui explique pourquoi les Québécois meurent davantage en hiver. Au Québec, le nombre de décès par jour en juillet tourne autour de 154. En janvier, ce chiffre grimpe à 190. Un Québécois court 20% plus de risque de mourir en hiver que dans toute autre saison. Le premier colon français au Québec, Louis Hébert, est mort en hiver des suites d’une chute sur la glace. C’est tout dire.

En plus d’aggraver la sévérité de plusieurs types de maladies, l’hiver est aussi réputé pour être la saison des incendies. Plus la saison est froide et plus le nombre de victimes est grand. Les hivers plus froids que la moyenne, comme l’hiver 2014, le plus froid en 30 ans, sont davantage meurtriers. On n’a qu’à penser au drame de la résidence du Havre, près de Rimouski, où 32 victimes ont perdu la vie dans l’incendie d’un centre d’hébergement le 30 janvier 2014. Les conditions extrêmes de température et de poudrerie avaient même entravé le travail des pompiers.

À lui seul, le froid n’explique pas la plus grande mortalité dans la population en hiver. La pollution est plus nocive durant la saison froide. Les taux de concentration de polluants automobiles sont plus élevés et il y a davantage de smog selon Environnement Canada.
En hiver, le manque de soleil et d’activité physique contribue à dégrader la vitalité. Il y a aussi les maladies contagieuses, comme le virus de la grippe, dont les pics d’infections correspondent à l’arrivée des grands froids. Les taux de vitamine C et D, de calcium et de magnésium sont à la baisse en hiver. Ce manque de nutriments nuit à l’efficacité du système immunitaire.

On pourrait s’attendre à ce que l’hiver soit la saison la plus meurtrière sur les routes. Avec toutes ces tempêtes et ces millions de personnes affaiblies et déprimées au volant, sans compter les conditions du réseau, on pourrait le croire. Or, c’est le contraire. Le nombre d’accidents mortels diminue de 30 % en hiver selon les chiffres de Transport Québec. Les gens roulent moins vite et conduisent plus prudemment.

Malheureusement, cela n’est vrai qu’après la première tempête de l’hiver. En effet, les premières chutes de neige importantes de la saison ont toujours un effet démesuré. Non seulement dans les médias, mais aussi chez les automobilistes qui ne modifient pas leurs façons de conduire. C’est dans les premières semaines de l’hiver que le nombre de morts sur les routes est le plus élevé, avant que le froid et la neige s’installent pour de bon. Mais surtout, une fois que les gens sont acclimatés aux conditions météo et à la conduite automobile en hiver.

L’hiver est peut-être la saison de la Saint-Valentin et des amoureux, mais c’est aussi la saison des divorces. C’est en janvier que les demandes de divorce atteignent un sommet.

L’hiver est aussi la saison des caries, du diabète et des maladies cardiaques. Les ongles et les cheveux poussent moins vite en hiver. Après la peau, l’organe qui paye le gros prix en hiver est le cœur. Les maladies du cœur sont des maladies caractéristiques des pays aux hivers froids et neigeux. Le taux de mortalité de ce type de maladies, au Canada comme aux États-Unis et en Europe, grimpe chaque hiver pour atteindre un maximum en janvier et février. En fait, les crises cardiaques, angines et infarctus confondus, sont 30 à 40 % plus susceptibles de se produire en hiver que dans toute autre saison.

Partout dans le monde, les hivers sont plus difficiles pour le cœur et les artères. Aux États-Unis, les infarctus sont deux fois plus nombreux en janvier qu’en juillet. Même à Hawaii, les crises cardiaques augmentent en hiver. Mais heureusement pour les victimes, il n’y a pas de neige sur les routes pour ralentir les ambulances!

__________________________________________________________________

Les Baromètres humains (Éditions Québec-Livres). Un bilan pointu et fouillé des dernières études sur l’influence des conditions météorologiques sur la santé, les humeurs et les comportements. Trente ans de recherches. Des conclusions percutantes. Des contenus rigoureux et un ton léger. Et surtout, des conseils avisés pour vous garder hors de l’oeil de la tempête. Vous êtes sensibles aux variations de température, d’humidité et de soleil? Ce livre est pour vous! En librairie et en version électronique. Consultez le site Les Baromètres humains

http://quebec.huffingtonpost.ca/

À 4 ans, il survit après 30 minutes d’arrêt cardiaque


Peu importe l’âge, quand ce n’est pas son heure, il arrive des choses extraordinaires. 30 minutes en arrêt cardiaque et revient à la vie sans de graves séquelles, c’est beau la vie
Nuage

 

À 4 ans, il survit après 30 minutes d’arrêt cardiaque

 

Liam Aglat en soin intensif après avoir subi un arrêt cardiaque de 30 minutes. ©Véronique Aglat/Facebook

Liam Aglat en soin intensif après avoir subi un arrêt cardiaque de 30 minutes. ©Véronique Aglat/Facebook

Par Hugo Jalinière

Liam, un petit garçon de 4 ans a passé 1/2 heure en état de mort clinique avant que les réanimateurs de l’hôpital de Montréal ne parviennent à le ramener à la vie.

 

On serait tenté de parler d’un « miracle de Noël » si l’histoire n’avait pas eu lieu il y a déjà plusieurs mois, en mai 2015. Mais c’est ce 29 décembre 2015 que le Journal du Québec révèle l’histoire de Liam, 4 ans, revenu d’entre les morts après avoir subi un arrêt cardiaque d’une durée particulièrement longue. Le petit garçon est en effet resté en état de mort clinique pendant 30 minutes. 30 minutes durant lesquelles les réanimateurs de l’hôpital de Montréal ont pratiqué un massage cardiaque qui a maintenu un semblant de circulation sanguine jusqu’à ce que le cœur de l’enfant reparte. 

« L’enfant était décédé, mais son cœur a recommencé après 30 minutes », explique au Journal de Montréal le Dr Tanya Di Genova qui a participé à la réanimation de Liam.

Tout commence environ une semaine avant. Liam souffre de vomissements et autres symptômes laissant penser aux parents qu’il souffre d’une gastro-entérite. Au bout de trois jours, devant l’absence d’amélioration, ses parents le conduisent aux urgences où les médecins se montrent rassurants et confirment le diagnostic de gastro-entérite. Deux jours passent durant lesquels les difficultés du garçon à s’alimenter et à s’hydrater persistent.

« Il était super déshydraté et il n’allait pas à la selle. Alors on l’a ramené à l’hôpital ! » raconte la mère de Liam, Véronique Aglat.

Retour aux urgences donc où les médecins décident que la déshydratation de Liam nécessite de l’intuber.

Avec le stress, son cœur s’est complètement arrêté

C’est à ce moment que se produit l’arrêt cardiaque.

« Il était très fragile et très déshydraté. Avec le stress, son cœur s’est complètement arrêté », explique le Dr Di Genova

 Durant 1/2 heure, le massage cardiaque va offrir un sursis décisif à l’enfant dont le petit cœur finit par se remettre en marche. Reste à comprendre les causes de ce qui est arrivé à Liam.

Car en réalité, ce n’est pas une gastro-entérite dont souffrait Liam. Après des examens plus poussés, les médecins se sont aperçus que l’enfant était atteint d’une invagination intestinale aigüe. Une urgence chirurgicale due à une sorte de « télescopage » de l’intestin en lui-même. Autrement dit, une partie de l’intestin en pénétrant une autre. Lors de l’opération pratiquée en urgence, le chirurgien lui a retiré 40 centimètres d’intestin. Au total, Liam est resté hospitalisé plus d’un mois.

6 mois plus tard, le petit garçon s’en sort presque sans séquelles :

« Il parle lentement et il s’enfarge (se prend les pieds, ndlr) parfois quand il court, mais j’ai vraiment l’impression qu’il est en pleine forme. C’est aussi ça, le miracle », se réjouit la mère.

http://www.sciencesetavenir.fr/