Ce chien a une immense barbe et tout le monde le prend pour un vieillard


N’est-il pas mignon avec cette belle moustache bien fournie. Cela lui donne un air bien particulier, comme si ce tout jeune chien était un grand sage. Le sage des chiens.
Nuage

 

Ce chien a une immense barbe et tout le monde le prend pour un vieillard

 

Nuts a environ 2 ans et vit avec sa famille depuis qu’il est tout petit. Bien qu’il soit encore très jeune, les gens le confondent souvent avec un chien beaucoup plus âgé – et tout cela à cause de sa barbe.

Au départ, jusqu’aux 8 mois du chien, la maîtresse de Nuts n’a pas spécialement remarqué que sa barbe n’était pas habituelle. C’est à force de voir des gens s’arrêter devant eux et la questionner qu’elle a réalisé combien son toutou était particulier.

Un chien pas comme les autres

Aujourd’hui, cette différence est une évidence. Partout où se rendent Nuts et sa maîtresse, des gens s’arrêtent et demandent même à faire des photos. Heureusement, Nuts est incroyablement amical et adore rencontrer de nouvelles personnes, il renifle et salue toujours ses admirateurs tandis qu’ils s’émerveillent devant son adorable barb

De son côté, Nuts se moque bien de son apparence et de cette barbe qui fait tant parler. Qu’on trouve qu’il ressemble à un vieux sage ou à un personnage de Star Wars, le toutou lui préfère récolter autant de câlins que possible et passer de longues minutes à jouer.

Bref, un chien comme les autres qui ne manque jamais d’attirer l’attention partout où il va et sème un peu de joie au passage.

https://wamiz.com/

Les Vietnamiens priés de ne plus manger de viande de chien ou de chat


Il est certain que pour nous occidentaux, nous n’aurions pas l’idée de manger du chien ou du chat. Alors que certains pays, cela fait parti de leur menu comme au Viêtnam dans la ville d’Hanoi. Cependant, les autorités soucieuses de leur réputation face aux étrangers, exhortent les habitants à délaisser la viande de chat et de chien qui de toute manière pourrait transmettre des maladies comme la rage.
Nuage

 

Les Vietnamiens priés de ne plus manger de viande de chien ou de chat

 

Viande de chien grillée proposée dans une rue de Hanoï (archives, septembre 2012) © epa.

Les autorités vietnamiennes ont demandé mardi aux habitants de Hanoï de cesser de consommer de la viande de chien, soulignant que ce plat populaire ternissait l’image du pays auprès des étrangers et comportait des risques de propagation de la rage.

Rôtie, bouillie ou cuite à la vapeur, la viande de chien est vendue dans les marchés et les commerces alimentaires de Hanoï, connue pour les préparations appétissantes que l’on peut acheter dans la rue. Ce plat est traditionnellement consommé avec du vin de riz ou de la bière..

Risque de contamination

Le Comité populaire de Hanoï a enjoint les habitants à délaisser la viande de chien afin d’empêcher la diffusion de la rage et d’autres maladies transmises par l’animal. Il les a également appelés à cesser de manger de la viande de chat, moins populaire que la viande de chien, mais que l’on peut toujours se procurer dans les zones rurales.

Réputation en jeu

Le Comité a souligné qu’il s’agissait de préserver la réputation de Hanoï en tant que « capitale civilisée et moderne » auprès des étrangers.

« Le commerce, le meurtre et la consommation de viande de chien et de chat ont suscité des réactions négatives chez les touristes et expatriés vivant à Hanoï », selon le Comité.

Image du pays à l’étranger

En outre, soucieux d’améliorer l’image du pays, le Comité a souligné que le meurtre de ces animaux était un acte cruel et émis l’espoir qu’on y mettra fin. Il y a environ 493.000 chiens et chats à Hanoï, dont la très grande majorité sont des animaux domestiques. Un millier de commerces vendent de la viande de chien.

Trois décès à Hanoï

Trois personnes sont mortes de la rage à Hanoï depuis début 2018, tandis que deux autres ont été contaminées, selon des chiffres officiels. Connue pour ses plats vendus dans la rue, la capitale offre également des aventures culinaires comme les grenouilles sautées, des embryons de canard fertilisés ou la viande de tortue en ragoût.

https://www.7sur7.be/7s7/fr/

Ce chien a un chien dans l’oreille


Les motifs de l’oreille du chien donne une illusion d’optique d’un autre chien dans cette partie du corps
Nuage

 

Ce chien a un chien dans l’oreille

Rien de tel qu’un adorable toutou ou une surprenante illusion d’optique pour faire le buzz. Alors quand vous combinez les deux, vous obtenez forcément un succès !

Un chien qui cartonne

Il y a quelques jours de cela, un utilisateur du réseau social Reddit a partagé une photo de son chien de race Dogue Allemand. Une photo légendée :

« L’oreille de mon chien ressemble à son propre visage. »

dogue allemand

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’illusion est étonnante ! On dirait réellement que le chien de cet utilisateur a un second visage identique au premier dans son oreille.

Si vous avez du mal à le voir, voilà une autre photo.

oreille chien

 

https://wamiz.com/

Elle emmène son chien vegan à la TV pour prouver qu’il aime les légumes


Je ne sais pas qu’est ce qui est passé dans la tête de cette femme, mais aucun de la famille n’est végan ou végétarien. Alors pourquoi le chien ? Les chiens ont besoin d’une alimentation pour leur besoin et le régime végan n’a pas sa place surtout pas pour un chien ou tout autre animal carnivore. Elle était sûre que son chien aimait mieux les légumes que la viande qu’elle a voulu le prouver à la télévision. La réponse du chien est très claire.
Nuage

 

Elle emmène son chien vegan à la TV pour prouver qu’il aime les légumes

 

 

Le Brésil, ce pays où des chiens et des chats ont leurs hôtels, se "marient" et mangent bio


Au Brésil, les animaux de compagnie ont des meilleurs soins, sont souvent mieux traités que des humains. Le monde des affaires a compris que choyer un animal comme un humain pouvait être très rentable. Bien que les animaux apportent de nombreux services sur nos émotions, je crois qu’humaniser un animal fini par apporter des comportements déviants.
Nuage

 

Le Brésil, ce pays où des chiens et des chats ont leurs hôtels, se « marient » et mangent bio

 

Certains animaux de compagnie sont de plus en plus humanisés au Brésil .

Certains animaux de compagnie sont de plus en plus humanisés au Brésil .

Dans le plus grand pays d’Amérique du Sud, il n’est pas rare que chats et chiens soient traités comme des êtres humains par leur propriétaire. Un phénomène qui interpelle et questionne. Imaginez un monde où ces animaux de compagnie sont vêtus des pattes à la tête comme de véritables petits humains.

Un monde dans lequel les boulangeries pour humains côtoient celles pour canins. Où le prix d’une consultation médicale est plus élevé, et le service meilleur, pour une bête à quatre pattes, que pour ses amis homo sapiens.

Un monde enfin, où les anniversaires et mariages d’animaux de compagnie ont la cote et qui propose des chambres d’hôtels douillettes vouées à la procréation canine. Ce monde existe. Il suffit de traverser l’Atlantique pour le découvrir.

Quatrième population d’animaux de compagnie au monde

Le Brésil, l’un des pays les plus inégalitaires au monde, compte la quatrième population d’animaux de compagnie et la deuxième plus grande population de chiens et de chats de la planète : plus de 52 millions de chiens et 22 millions de chats.

Certes, avec une population de plus de 200 millions d’habitants, ce chiffre est à relativiser, mais il est en tout cas indéniable que l’animal de compagnie bénéficie d’un statut à part : plus de la moitié des familles brésiliennes en possède.

Un énorme potentiel financier

Les industriels ont bien perçu le potentiel financier de ce secteur. Selon l’associação brasileira da indústria de produtos para animais de estimação, le marché des animaux de compagnie a généré un chiffre d’affaires de 18,9 milliards de reals en 2016 (4,7 milliards d’euros), soit une croissance de 4,9 %.

0,37 % du PIB national serait assuré par ce marché. Un chiffre d’affaires qui classe le Brésil à la troisième place mondiale, derrière les États-Unis et le Royaume Uni. A titre de comparaison, la France est à la cinquième place du classement.

Des animaux traités comme des enfants

Un chiffre d’affaires qui croît, tout comme l’humanisation des animaux.

« Environ 30 % de ma clientèle humanise son animal de compagnie », témoigne Thaïs Vianna, responsable d’une clinique vétérinaire dans le quartier Villa Mariana de São Paulo.

Une réalité qui profite à certains secteurs. Le nombre de consultations nutritionnelles a bondi au sein du cabinet de la jeune femme.

« Depuis trois ans, de plus en plus de personnes souhaitent donner à leur chien la même nourriture qu’elles consomment : bio et à base de produits frais », note-t-elle.

Un constat que confirme Daniela Ramos, vétérinaire comportementaliste à São Paulo. « Les propriétaires interprètent les comportements de leurs animaux et imaginent ce qu’ils pensent. Ils s’occupent de leur animal non pas en fonction des besoins naturels de celui-ci, mais en fonction de leurs propres désirs. Les chiens par exemple sont punis avec les mêmes méthodes que celles employées par les Brésiliens pour éduquer leurs enfants », souligne-t-elle.

« Les gens n’ont plus de temps à accorder à d’autres personnes »

La spécialiste pointe la modernité croissante de son pays pour expliquer ce phénomène.

« Le monde moderne est trop rapide, trop compétitif, trop matérialiste. Les gens n’ont plus le temps à accorder à d’autres personnes. Les animaux les remplacent et finissent par être traités et aimés comme s’ils étaient des humains. »

Daniela Ramos estime toutefois que cette attention portée à l’animal a également des vertus positives. L’animal est de plus en plus présent dans certains lieux de vie comme les hôpitaux ou les entreprises, et améliore le quotidien et le moral de leurs amis humains.

JULIE PHILIPPE

https://www.ladepeche.fr

Cette chienne championne d’agility regarde sa performance à la télé, sa réaction est à mourir de rire


Kirk est une femelle Border Collie a remporter le Incredible Dog Challenge Western Regionals, organisé par Purina Pro Plan. c’est une compétition d’agilité et de vitesse avec obstacles. Ses maitres ont voulu immortalisé son parfait parcours. Regardant ses prouesses à la télévision, Kirk est tellement fière qu’elle sautille comme si elle essayait de refaire son trajet vers la victoire
Nuage

 

Cette chienne championne d’agility regarde sa performance à la télé, sa réaction est à mourir de rire