Grippe canine: le virus H3N2 détecté chez cinq autres chiens en Ontario


C’est la première fois au Canada qu’on entends parler de la grippe du virus H3N2 canin très contagieux. Il aurait commencé par 2 chiens qui seraient venus de l’Asie et aurait été en contact étroit avec 5 autres chiens.
Nuage

 

Grippe canine: le virus H3N2 détecté chez cinq autres chiens en Ontario

 

TWINSTERPHOTO VIA GETTY IMAGES

Le virus H3N2 est très contagieux pour les chiens.

Les responsables de la santé de l’Ontario ont annoncé, samedi, que des tests avaient révélé la présence d’une souche particulière de la grippe canine chez cinq autres chiens dans le sud-ouest de la province, portant le nombre total de bêtes contaminées à sept dans le cadre de que les autorités ont décrit comme la première manifestation du virus au Canada.

Selon l’Unité sanitaire de Windsor comté d’Essex, les deux premiers chiens infectés par le virus canin H3N2 sont arrivés au Canada en provenance de la Corée du Sud et via les États-Unis le mois dernier.

L’organisme a ajouté que les cinq chiens récemment contaminés avaient été «en contact étroit» avec les deux premières bêtes.

Les autorités ont précisé que les chiens infectés, et d’autres qui ont été en contact avec eux, avaient été mis en quarantaine par leurs propriétaires.

D’après les responsables de la santé, le virus H3N2 est très contagieux pour les chiens et très répandu dans certaines régions de l’Asie, en plus d’avoir causé des épidémies à quelques endroits aux États-Unis, surtout dans des refuges.

Ils ont précisé que le virus ne posait aucun risque connu pour la santé des êtres humains, mais ont souligné que la possibilité qu’il se mêle aux virus de la grippe humaine constituait un «problème potentiel».

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Publicités

Les gens ont de la difficulté à comprendre ce qui cloche avec cette photo de chiens


J’avais vu cette image il y a quelque temps, mais je ne voyais pas la façon de regarder la tête du chien normalement. Maintenant, c’est fait et il n’y a aucun défaut
Nuage

 

Les gens ont de la difficulté à comprendre ce qui cloche avec cette photo de chiens

 

 

 

La photo ci-dessous est intitulée « Optical Illusion Dog » (chien illusion d’optique) et elle a été partagée par un utilisateur du site Reddit nommé chadwalk. Elle a récemment attiré l’attention des internautes parce que les gens ont de la difficulté à la comprendre.

À première vue, l’image semble étrange et le chien au centre a une forme plutôt inhabituelle… jusqu’à ce que vous retourniez la photo de côté. Le chien s’était simplement tourné la tête lorsque la photo a été prise. Il n’y a pas de tour de magie bizarre ici.

Plus d’info : Reddit (h/t)

 

15 photos de petits à l’intérieur du ventre de la mère


Le National Geographic a pris des photos très détaillées possibles dans le ventre de la mère dans le règne animal. Ils ont utilisé des caméras connectées à des scanners à ultrasons 4D et le résultat est très bien réussi
Nuage

 

15 photos de petits à l’intérieur du ventre de la mère

1. Un éléphant

2. Un requin

3. Une vache

4. Un pingouin

5. Un chien

6. Un poulain

7. Un dauphin

8. Une chauve-souris

9. Un chat

10. Un serpent

11. Un lion

12. Un requin

12. Un guépard

14. Ours polaires

15. Bébé chihuahua

via: channel.nationalgeographic.com

http://www.regardecettevideo.fr

Un chien retrouvé « momifié » dans un tronc d’arbre


Un chien parti à la chasse d’un petit animal qui s’est faufiler dans le trou d’un arbre, s’est retrouvé coincé dans cet espace restreint, il y a plus de 50 ans. Le chien est momifié avec la gueule ouverte et les pattes en action. Surprenant, car généralement, les insectes et animaux l’auraient mis à néant, pourtant non, il est resté intact malgré les années
Nuage

 

Un chien retrouvé « momifié » dans un tronc d’arbre

 

chien coincé tronc d'arbre musée

Le hasard a permis à des bucherons américains de faire la découverte d’un étonnant cercueil…

Dans les 1980, des bûcherons travaillaient dans la région d’Haralson, entre la Géorgie et l’Alabama, lorsqu’ils ont découvert, en chargeant des troncs d’arbres dans leur camion, quelque chose d’inattendu… Le cadavre d’un chien, en parfait état, était coincé dans l’un des troncs. La gueule encore ouverte et les pattes figées dans leur mouvement, le chien semblait totalement momifié, comme si le temps s’était s’être arrêté alors qu’il était en pleine action.

Pris au piège en pleine chasse

Les bûcherons, très surpris, ont décidé de confier ce tronc d’arbre au musée Southern Forest World. A l’issue de quelques recherches, ils ont appris que l’animal était un chien de 4 ans qui avait dû se coincer dans ce tronc de châtaigner alors qu’il était probablement en train de chasser un petit animal. Ce dernier, un écureuil ou un raton laveur, se serait faufilé dans le tronc, laissant son prédateur pris au piège.

La scène s’étant déroulée dans les années 1960, il peut sembler étonnant que le corps du chien ait pu se conserver aussi bien pendant si longtemps. La résine de l’arbre est certainement responsable de cette bonne conservation. Les insectes et animaux n’auraient pas été attirés par le chien en raison d’un trou d’air qui, situé au sommet de l’arbre, aurait permis à son odeur de s’échapper.

Depuis, le tronc d’arbre contenant le corps du chien est exposé au musée Southern Forest World, situé dans la ville de Waycross en Géorgie. Un nom a été donné au chien : « Stuckie », en référence au verbe « stuck » qui signifie « coincer » : 

https://wamiz.com

Voici Aibo, le robot chien plus vrai que nature


On remplace des emplois par des robots et des animaux aussi. Alors si les chiens robots envahissent le marché que deviendront les chiens qui sont abandonnés, dans les refuges ? Nous sommes en train de changer notre âme pour de la mécanique, la robotique et vivre dans un environnement artificiel
Nuage

 

Voici Aibo, le robot chien plus vrai que nature

 

« Le chien que nous avions est mort, donc nous avons acheté ce robot »:

Naohiro Sugimoto, garçonnet de 7 ans, était un des premiers, jeudi à Tokyo, à prendre possession d’Aibo, officiellement lancé par Sony.

Le petit Naohiro Sugimoto, 7 ans, et son nouveau compagnon. © afp

Au cours d’une très sérieuse « cérémonie d’anniversaire », des dirigeants du géant japonais de l’électronique ont dévoilé la créature d’un blanc ivoire, précieusement gardée dans un écrin dont elle est sortie en dodelinant de la tête et en remuant la queue, avant de s’étirer comme si elle se réveillait d’une sieste. Avec ses adorables yeux ronds, le chien robot, haut de 30 centimètres, a rapidement conquis ses maîtres, tels le petit Naohiro qui l’a décrit comme « lourd mais mignon ».

Un compagnon pas à la portée de toutes les bourses

Aibo, capable de développer sa propre personnalité et d’exprimer des émotions, est truffé d’une batterie de capteurs, caméras et micros, et sa connexion internet permet à son propriétaire d’interagir avec lui à distance, via un smartphone. Une technologie qui n’est pas à la portée de tous: il faut débourser plus de 2.100 euros (288.000 yens), via un forfait de trois ans, pour s’offrir sa compagnie. Sony, qui prévoit de le commercialiser à l’étranger, n’a pas donné de détails ni d’objectifs chiffrés, mais il espère rencontrer le même succès qu’avec son premier Aibo, lancé en juin 1999: les 3.000 premières unités s’étaient arrachées en seulement 20 minutes, en dépit d’un prix tout aussi élevé (250.000 yens). Au total, le groupe en avait vendu plus de 150.000 dans le monde jusqu’en 2006, quand des difficultés financières l’avaient contraint d’arrêter la production.

Yasuyuki Nakamura, 46 ans, un autre heureux possesseur d’Aibo (son troisième chien robot), attendait avec impatience que Sony conçoive une nouvelle version. Parmi les acheteurs, un couple disait avoir décidé cette petite folie pour son 25e anniversaire de mariage. Il ne faut cependant pas attendre d’Aibo qu’il fasse causette ou vous aide dans vos tâches ménagères, mais là n’est pas sa finalité, insiste Izumi Kawanishi, chargé du projet.

« Quand vous achetez un chien, vous ne vous demandez pas ce qu’il est capable de faire, si? L’important, c’est qu’il touche une corde sensible chez les gens », estime-t-il.

Sony retente le coup de la robotique

Sony, qui a retrouvé le chemin de la croissance sous la houlette de son PDG Kazuo Hirai, renoue ainsi avec la robotique qu’il semblait avoir abandonnée avec l’arrêt du développement d’Aibo il y a plus de dix ans. Il a à cette fin investi en 2016 dans une entreprise américaine, Cogitai, spécialiste de l’intelligence artificielle (AI).

© afp.

© ap.

© afp.

© getty.

© afp.

Le CEO de Sony Kazuo Hirai présente la nouvelle version du robot chien Aibo, Las Vegas, le 8 janvier 2018. © afp.

© ap.

http://www.7sur7.be

Hausse du nombre de chiens rendus malades par le cannabis


Quand le cannabis sera légal au Canada, il y aura sûrement une hausse d’intoxication chez les enfants et animaux dont les chiens. Si on se considère assez responsable de prendre un joint, on doit aussi assumer la responsabilité de ne pas laissé la drogue accessible aux enfants et aux animaux
Nuage

 

Hausse du nombre de chiens rendus malades par le cannabis

 

ALEX_UGALEK VIA GETTY IMAGES

Dans de rares cas, l’intoxication peut entraîner la mort de l’animal.

  • Les vétérinaires disent observer une hausse du nombre de chiens rendus malades après avoir ingéré de la marijuana et mettent en garde les propriétaires d’animaux en vue de la légalisation du cannabis au Canada.

    Le Dr Jeff Goodall, vétérinaire à la clinique Sunnyview de Bedford, en Nouvelle-Écosse, dit avoir traité cinq cas d’intoxication à la marijuana en 2017, contre trois en 2016 et aucun en 2015.

    Il explique que le tétrahydrocannabinol (THC) contenu dans la plante ne rend pas le chien drogué, mais plutôt très malade. L’animal peut vaciller, pleurer et uriner de manière incontrôlée.

    Dans de rares cas, l’intoxication peut entraîner la mort de l’animal.

    Le Dr Goodall aimerait voir plus d’avertissements et d’information auprès du grand public sur les conséquences que peut avoir l’ingestion de cannabis pour un animal de compagnie.

    Au Colorado, où la consommation de cannabis à des fins récréatives a été légalisée en 2012, on a rapporté quatre fois plus de cas d’intoxication chez les chiens entre 2010 et 2015.

http://quebec.huffingtonpost.ca