Laisser son chien seul toute la journée : voilà pourquoi c’est une mauvaise idée


Avoir un chien comme animal de compagnie est une responsabilité. Le chien a besoin de bouger, de sortir dehors, de dépenser son énergie. S’il reste seul pendant de longues heures presqu’à tout les jours, il sera sans doute malheureux et pas très en forme
Nuage

 

Laisser son chien seul toute la journée : voilà pourquoi c’est une mauvaise idée

 

chien triste seul

« Peut-on laisser son chien seul toute la journée ? », c’est l’une des questions qu’on se pose le plus lorsqu’on souhaite adopter un chien.

Voici quelques éléments de réponse.

Il existe beaucoup d’avis différents sur la question et lorsque nous cherchons la réponse sur Google les premières propositions sont « apprendre à son chien à rester seul ». Nous allons vous répondre très clairement à cette question : Non, votre chien ne sera pas épanoui en restant seul chez vous 7 à 9 heures par jour, du lundi au vendredi.

Un réel manque d’affection

Imaginons : vous commencez votre journée, vous passez un petit moment avec votre chien avant d’aller au travail et vous partez pour 8 heures. Alors que vous êtes parti pour vivre des situations diverses tout au long de la journée, votre chien se retrouve seul pendant de longues heures, sans contact avec qui que ce soit. Ensuite, le soir, il peut à nouveau avoir quelques heures de bonheur avec vous pendant sa promenade quotidienne.

De cette longue absence, on assiste à un réel manque d’affection pour le chien au quotidien. C’est un animal connu pour être assez dépendant de son maître et qui demande beaucoup d’affection, le laisser seul aussi longtemps et régulièrement n’est pas propice à son épanouissement.

Ils dépensent leur énergie dans votre logement

S’il n’a pas été éduqué et habitué petit à rester seul chez vous, il peut vous le faire regretter en grandissant puisque cette solitude ne correspond aucunement à la nature de notre meilleur ami. Il pourra arriver qu’il dépense son énergie en détruisant certaines choses dans votre habitat, qu’il fasse ses besoins et aboie pendant votre absence. Laisser son chien dans un logement fermé n’est pas un environnement adapté pour lui, surtout pour son besoin de dépense énergétique quotidienne.

Est-ce-que c’est pareil pour toutes les races de chien ?

Certains sauront mieux s’adapter que d’autres par rapport à leur caractère, mais gardons en tête que le chien n’a pas fait ce choix. C’est à nous, leurs maîtres, à être bienveillants pour qu’ils aient la meilleure vie possible. Nous vous conseillons donc d’être le plus présent possible pour votre compagnon ou de trouver des solutions alternatives (garde de chien, etc.) pour qu’il ne reste pas trop souvent seul et qu’il puisse se dépenser le plus possible en extérieur.

Quelles sont donc les solutions pour éviter de laisser son chien seul toute la journée ?

Il existe différentes solutions qui ne vous coûteront presque rien comme le faire garder par un proche. Sinon, il existe la plateforme Emprunte Mon Toutou, où les maîtres peuvent trouver des passionnés de chiens bienveillants prêts à garder leur compagnon bénévolement pour le promener de temps en temps ou le garder pour des weekends. Ces solutions permettront à votre chien de se sociabiliser et de dépenser son énergie pendant votre absence.

Réalisé en partenariat avec Emprunte mon toutou

https://wamiz.com/

Publicités

Arctique : ces rennes tournent en rond et personne ne sait pourquoi


En Russie, des rennes dans un enclos ont été filmés grâce à un drône. Ils ont un comportement des plus étranges sans qu’il n’y ait une explication scientifique. Ils tournent en rond. Certains y vont avec des hypothèses plus ou moins farfelues tant qu’il n’y a pas d’études concrètes, cela restera un mystère
Nuage

 

Arctique : ces rennes tournent en rond et personne ne sait pourquoi

 

Crédits : Capture YouTube / Noppera-bō

par Yohan Demeure

Une incroyable vidéo tournée dans le nord-ouest de la Russie et publiée par un chercheur local laisse songeur. On y voit des troupeaux de rennes tourner en rond sans s’arrêter, une véritable course circulaire sans fin dont personne n’a encore trouvé la véritable raison.

Le 1er mai 2018, le chercheur Andrei Golovnev, par ailleurs directeur du musée d’ethnographie et d’anthropologie de l’Académie des sciences de Russie (Kunstkamera), a publié une vidéo surprenante sur sa page Facebook. Les images obtenues par un drone fin avril ont été tournées dans la péninsule de Kola, située dans l’extrême nord-ouest de la Russie.

Il est possible de voir sur ces images trois troupeaux de rennes tournant littéralement en rond à toute vitesse dans leur enclos. À défaut de donner une explication à ce phénomène, Andrei Golovnev a commenté la vidéo d’une façon non moins étonnante :

« Un de mes amis dit que les combats et les tourbillons sont un chemin vers une réalité différente. »

Le fait est que ce phénomène reste toujours un épais mystère, puisque personne n’a donné d’explication jugée acceptable. Les images ont également été relayées sur le site officiel du musée de la Kunstkamera, et les internautes y sont allés de leur commentaire alors que certains évoquent des théories plus ou moins folles.

En effet, certains internautes pensent à des « cercles aliens » ou à « l’impact du champ magnétique de la Terre » puisque les animaux vivent près du Pôle Nord. D’autres personnes ont avancé des explications plus terre à terre. Il pourrait s’agir d’une technique de défense afin de protéger les individus les plus faibles contenus au centre du cercle, ou encore une manière de générer de la chaleur afin de résister au froid polaire. En revanche aucune de ces explications n’a été validée par un quelconque organisme scientifique, mais il ne serait pas surprenant que la question intéresse réellement quelques chercheurs.

http://sciencepost.fr/

Les morsures aux fesses, la clé de la survie des wombats en Australie?


Les wombats à nez poilu du Sud et du Nord, ont des sérieux problème de survie,. Mieux comprendre le comportement sexuel pourrait aider à augmenter les troupes. Les femelles wombats à nez poilu du Sud arrachent des touffes de poils aux mâles quand elles sont prête à l’accouplement .. Ouch !
Nuage

 

Les morsures aux fesses, la clé de la survie des wombats en Australie?

 

Les morsures aux fesses, la clé de la survie des wombats en Australie?

Les morsures aux fesses, la clé de la survie des wombats en Australie? © dpa/AFP/Archives / Rolf Vennenbernd

Des chercheurs australiens ont découvert que les femelles wombats à nez poilu du Sud de l’immense pays avaient coutume de mordre les mâles à l’arrière-train pendant l’accouplement, ce qui pourrait augmenter les chances de survie de leurs cousins du Nord en danger critique d’extinction.

Les scientifiques de l’Université du Queensland ont étudié les pratiques d’accouplement du marsupial afin de renforcer les chances de réussite de la reproduction en captivité des wombats à nez poilu du Nord, une espèce quasiment disparue, l’une des plus rares du monde.

Ils se sont aperçus que les femelles devenaient plus agitées lorsqu’elles étaient prêtes à se reproduire et avaient tendance à mordre les mâles aux fesses pendant leur pic de fertilité.

« Il ne reste plus que 200 wombats à nez poilu du Nord. Être capable d’assurer la reproduction de ces animaux pourrait un jour permettre d’assurer la survie de l’espère », a expliqué Stephen Johnston, professeur à l’Université du Queensland.

« Il n’y a jamais eu de reproduction en captivité du wombat à nez poilu du Nord. L’espèce du Sud a également du mal à se reproduire en captivité avec régularité ».

Trois espèces de wombats vivent en Australie, le wombat commun ainsi que les nez poilus du Nord, qu’on trouve dans le Queensland, et du Sud, dont les populations sont estimées à des dizaines de milliers éparpillées dans certains États méridionaux. Dans certains endroits, les wombats du Sud sont considérés comme étant en danger, dans d’autres ils sont protégés.

Les principales menaces contre ces animaux sont les chiens, la maladie et la concurrence des kangourous pour les sources d’alimentation.

L’agressivité des marsupiaux — les marques d’affection des femelles se traduisent par l’arrachage de touffes de poils — complique leur suivi, ont ajouté les chercheurs.

L »étude publiée jeudi dans le Reproduction, Fertility and Development journal a permis de « réaliser un pas significatif en avant », a ajouté M. Johnston.

Le comportement amoureux des wombats peut « servir d’indicateur pour les éleveurs dans les zoos et espaces dédiés à la faune sauvages » et renforcer les programmes de reproduction, a-t-il conclu.

http://www.lepoint.fr/

Les chevaux perçoivent les émotions humaines et s’en souviennent


Étonnant, probablement que ceux qui ont des chevaux le savent déjà, mais les recherches sur ces bêtes peuvent reconnaître les émotions des gens, lire les expressions faciales humaines, même en photo et se comporter selon l’humeur de cette personne en le voyant plus tard en réalité.
Nuage

 

Les chevaux perçoivent les émotions humaines et s’en souviennent

 

Un cheval.

Les chevaux domestiques peuvent lire les expressions faciales des humains et s’en souvenir. Photo : iStock

Les chevaux domestiques peuvent lire les expressions émotionnelles des humains et s’en souvenir, ont montré des chercheurs britanniques.

Un texte d’Alain Labelle

Des recherches antérieures avaient montré que les chevaux reconnaissaient les expressions faciales humaines, mais celle-ci est la première à établir qu’ils peuvent se souvenir d’expériences émotionnelles avec des individus en particulier.

La psychologue en comportement animalier Karen McComb et ses collègues des universités du Sussex et de Portsmouth pensent que les chevaux utilisent cette capacité de se souvenir des émotions humaines pour identifier les personnes qui pourraient représenter une menace potentielle à leur sécurité.

Cette capacité pourrait aussi leur être utile dans l’établissement de liens sociaux.

Ce que nous avons découvert, c’est que les chevaux peuvent non seulement lire les expressions faciales humaines, mais aussi se souvenir de l’état émotionnel d’une personne lorsqu’ils la revoient plus tard dans la journée. Karen McComb

« Cette capacité leur permet d’adapter leur comportement en conséquence », ajoute Karen McComb.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont mené des expériences contrôlées au cours desquelles ils ont présenté à des chevaux les photographies d’un visage humain en colère ou heureux. Quelques heures plus tard, les bêtes ont rencontré cette personne qui prenait bien soin de garder une expression neutre sur son visage

.

Une chercheuse garde une expression faciale neutre.

Une chercheuse garde une expression faciale neutre  Photo : Université de Sussex

Or, la courte exposition à la photographie de l’expression faciale de la personne a été suffisante pour générer des différences claires dans les comportements de chevaux lorsqu’ils rencontraient la personne plus tard dans la journée.

Les chercheurs ont constaté que, malgré l’expression neutre des humains lors de leur rencontre, la direction du regard des chevaux a révélé qu’ils percevaient la personne de façon plus négative s’ils l’avaient précédemment vue en colère plutôt qu’heureuse sur la photo.

Nous savons que les chevaux sont des animaux socialement intelligents, mais c’est la première fois qu’il a été démontré qu’un mammifère possède cette capacité particulière. Leanne Proops, Université de Portsmouth

Le saviez-vous?

D’autres travaux ont montré que les animaux ont tendance à voir les événements négatifs avec leur œil gauche en raison de la spécialisation de l’hémisphère droit du cerveau dans le traitement des stimuli menaçants. L’information de l’œil gauche est traitée dans l’hémisphère droit.

Il faut noter que, dans l’expérience actuelle, les humains ne savaient pas quelles photographies les chevaux avaient vues auparavant, afin d’éviter tout risque de se comporter différemment.

Ce qui frappe les auteurs de ces travaux publiés dans le journal Current Biology, c’est que les comportements des chevaux se sont produits après n’avoir vu que brièvement une photo de la personne avec une expression émotionnelle particulière — ils n’avaient pas vécu une expérience fortement positive ou négative avec la personne.

En 2016, d’autres chercheurs britanniques avaient montré que les chiens pouvaient, à partir des expressions du visage et des intonations de voix, connaître l’humeur d’une personne.

https://ici.radio-canada.ca/

La couleur de mon chat influence-t-elle son comportement ?


Les chats ont leur propre caractère, mais la couleur de leurs poils a-t-il une influence sur leur comportement ? Beaucoup croyances ont été véhiculées que les chats noirs ont encore leurs lots de discrimination. Peut-on le prouver scientifiquement ? Cela va plus avec son environnement et son éducation … et non sa couleur
Nuage

 

La couleur de mon chat influence-t-elle son comportement ?

 

chats couleur

La couleur de votre chat a-t-elle un lien avec son caractère ?  Les chats blancs seraient timides, les chats roux plus amicaux… Mais est-ce vrai ? La couleur de la robe d’un chat influence-t-elle son comportement ? Daniel Filion, intervenant en comportement félin chez Educhateur, a son idée sur la question.

La couleur de votre chat a-t-elle un lien avec son caractère ? Une étude du Dr. Mikel Delgado, visant près de 200 américains, montre les résultats suivants :

  • Les chats roux et deux couleurs seraient considérés plus amicaux ;
  • Les chats tortie auraient une attitude plus têtue et antisociale qualifiée de « tortitude » ;
  • Les chats blancs seraient timides, paresseux et calmes ;
  • Les chats noirs n’auraient pas de caractéristiques particulières, ce qui contribue probablement à leur côté mystérieux.

Vous croyez que c’est exact ? Est-ce que votre chat entre dans l’une de ces descriptions ? Depuis le début, je vous ai habitués à des articles remplis d’humour, mais cette semaine, si vous me le permettez, je vais être un peu plus sérieux, car même si ce sujet peut vous paraître léger, il a de lourdes conséquences sur cette fameuse croyance que je veux démystifier une fois pour toutes.

Une simple question de perception

chat roux

La plupart des gens croient qu’il y a un lien entre la couleur d’un chat et son caractère. L’étude du Dr. Delgado et son équipe a très bien démontré que la couleur du chat était l’un des facteurs les plus importants lorsque vient le temps de choisir un chat en refuge. De ce fait, les chats roux sont adoptés beaucoup plus rapidement que les chats de n’importe quelle autre couleur. Et c’est sans parler du fait qu’il y a trois fois plus de chats noirs euthanasiés dans les refuges que les chats de n’importe quelle autre couleur en Amérique du Nord, faute de pouvoir les faire adopter, simplement à cause de cette fausse croyance voulant que le chat noir porte malheur.

Comment les médias influencent nos croyances

N’est-il pas intéressant de constater que le chat le plus connu et populaire au monde, Garfield de la bande dessinée de Jim Davis, soit un chat roux attachant et amical et que c’est exactement ce que la plupart des gens disent des chats roux ? Que dans plusieurs dessins animés, les chats blancs sont des aristocrates timides et paresseux et que ce sont les chats de ruelle de couleurs mélangées qui sont souvent perturbateurs et indépendants ?

Voilà probablement l’explication derrière la perception des couleurs, mentionnée dans l’étude du Dr. Delgado, en lien avec le comportement des chats. À partir du moment où une personne est influencée à croire qu’un chat de telle couleur a un comportement particulier, elle aura tendance à confirmer sa croyance lorsqu’elle le voit, mais ne remarquera pas tout autre cas de figure allant à l’encontre de cette croyance. C’est ce que l’on appelle le phénomène de dissonance cognitive.

Voilà pourquoi nous ne pourrons jamais répondre à cette question par sondage ou même en observant les chats, car nous sommes tous victimes de ces influences médiatiques ou mythiques.

Le lien génétique : la couleur du chat influence-t-elle son caractère ?

Il faut donc s’en remettre à la science pour répondre à la question. Pour qu’un comportement soit lié à une couleur, il faudrait que le gène définissant la teinte du pelage et les gènes responsables du développement du cerveau (comportement) soient très près l’un de l’autre, sur le même chromosome. Or, une combinaison similaire existe : les gènes déterminant le blanc du pelage et le bleu des yeux se situent sur le même chromosome que celui relatif à la surdité, ayant pour conséquence que la majorité des chats blancs aux yeux bleus sont sourds. Mais là s’arrêtent les liens génétiques que nous pouvons faire en ce sens. C’est donc dire qu’à ce jour, aucune étude n’a permis d’établir un lien génétique entre la couleur d’un chat et son comportement et la très grande majorité des scientifiques s’entendent pour dire que faire un lien entre la couleur d’un chat et son comportement serait une erreur aussi grande que d’établir un lien entre la couleur des cheveux d’une personne et son caractère.

Choisir son chat en fonction de son caractère

chat noir

On sait, par ailleurs, que bien qu’il y ait une base génétique, le comportement d’un chat est beaucoup plus influencé par son environnement et son éducation. Voilà pourquoi il faut regarder le caractère d’un chat avant de l’adopter pour s’assurer qu’il soit compatible avec votre famille. Ainsi, un chat actif et aventurier sera heureux chez une famille de trois enfants, deux chiens et trois perruches alors qu’un chat plus timide et peureux fera le bonheur de grand-maman. Choisir son chat selon la couleur pourrait résulter en une combinaison inverse et rendre le chat et son propriétaire très malheureux.

 

Daniel Filion
Intervenant en comportement félin
www.educhateur.com

https://wamiz.com/

Aucune preuve que les animaux ressentent l’imminence d’un séisme


 

Selon les scientifiques, les preuves que les animaux sentiraient des tremblement de terre n’est pas vraiment prouver, car les observations manquent de rigueur. Ceci dit, pas parce qu’ils n’ont pas trouver des preuves, que les animaux ne ressentent pas les séismes
Nuage

 

Aucune preuve que les animaux ressentent l’imminence d’un séisme

 

Illustration d'un sismographe.

L’une des difficultés observées par les chercheurs est la grande diversité des données, qui sont souvent anecdotiques et rétrospectives. Photo : iStock

Depuis des siècles, dans la perception populaire, le comportement anormal de certains animaux comme les chiens, les chats et les vaches est considéré comme un signe précurseur de tremblements de terre, mais une récente analyse conclut qu’il n’existe aucune preuve solide pour soutenir cette hypothèse.

Un texte d’Alain Labelle


Pour en arriver à cette conclusion, des sismologues allemands de l’Université de Potsdam ont examiné 180 articles scientifiques concernant le comportement animal lié aux tremblements de terre.

Dans ces articles, le moment des événements précurseurs variait de quelques mois à quelques secondes avant les secousses sismiques, et les distances allaient de quelques kilomètres à des centaines de kilomètres.

Les personnes qui défendent la capacité des animaux à prédire des tremblements de terre prétendent que ceux-ci ressentent les petits changements dans certains paramètres environnementaux et physicochimiques liés au processus géologique menant aux tremblements de terre, et qu’ils y réagissent anormalement.

Dans les présents travaux, pas moins 729 observations de comportement de 130 espèces animales liées à 160 tremblements de terre ont été étudiées.

Les chercheurs ont entre autres analysé les relations entre la magnitude et la distance, l’activité des animaux, mais aussi la qualité et la longueur des observations publiées dans les articles.

Pas très concluant

L’une des difficultés observées par les chercheurs dans leur analyse systématique et statistique des travaux de recherche menés à ce jour sur le phénomène est la grande diversité des données, qui sont souvent anecdotiques et rétrospectives. Selon eux, la plupart des « preuves » se composent d’observations qui n’ont pas été testées rigoureusement.

En outre, les chercheurs affirment qu’il existe d’importants manquements dans de nombreux rapports publiés sur d’éventuels comportements annonciateurs de séismes chez les animaux.

Certains comportements pourraient être, selon les auteurs de la présente étude, liés à des phénomènes physiques d’un événement sismique déjà en cours, mais peu perceptibles pour les humains.

Quoi qu’il en soit, pour réussir à établir un lien, les prochaines études devraient inclure une définition quantitative plus stricte de ce qui constitue un comportement animal inhabituel ou anormal, ainsi qu’une explication physique de ce changement, notent les auteurs de cette analyse publiée dans le Bulletin of the seismological society of America.

https://ici.radio-canada.ca/

Non, votre animal ne vous déteste pas


Les animaux ont des comportements qui nous faire croire à tort qu’il y a un problème entre eux et nous. Certains de ces comportements peuvent être destructeurs de nos biens et pourtant, il semble que cela ne soit pas par méchanceté, mais plutôt pour satisfaire un besoin
Nuage

 

Non, votre animal ne vous déteste pas

 

Un désordre peut parfois être le signe d’un manque d’affection © thinkstock

Jeanne Poma.

Votre chat a détruit votre pull en cachemire, votre chien a fait ses besoins dans l’entrée ou vous avez trouvé une souris morte dans votre salle de bain? Ne serait-ce pas le signe que votre chien ou votre chat prépare un plan machiavélique contre vous? Décryptage de ces comportements.

Il fait pipi partout

Il y a des tonnes de raisons pour lesquelles votre chien ou votre chat pourrait faire pipi en dehors des zones désignées, mais la principale est souvent qu’il est en colère. Pour les chats, faire pipi en dehors de la litière veut dire qu’il marque son territoire, surtout si un autre animal vit dans la maison. La stérilisation peut aider à diminuer ce comportement de marquage. Pour les chiens, c’est aussi un signe d’anxiété. Votre animal peut également vouloir vous dire que vous ne changez pas sa litière assez régulièrement. 

Il cherche à se battre

Votre chat siffle, crache ou glisse, l’approche n’est pas toujours subtile. Votre chien peut aussi montrer les crocs parce qu’il a peur, parce qu’il manque d’attention ou qu’il ressent l’angoisse de la séparation. Cherchez la cause de ce comportement, regardez s’il n’est pas blessé ou malade. Un comportement agressif continu, particulièrement lorsque le comportement est soudain, peut indiquer une douleur ou une maladie. 

Il vous apporte des proies mortes

Un matin, vous découvrez une souris morte étalée dans un endroit où vous passez beaucoup de temps, près de votre lit ou devant les portes, là où vous ne risquez pas de la manquer. Cela pourrait passer pour un mauvais présage, une attaque future. Et pourtant, c’est une façon pour votre chat de vous dire qu’il vous adore. Remerciez-le et jetez la souris quand il ne regardera pas. 

Il détruit tout

Vous êtes parti chercher le pain et votre chien a mordu votre couette à tel point que vous retrouvez des plumes partout dans la maison. Est-ce qu’il voulait vous mettre en rogne? Détrompez-vous, il cherchait probablement votre affection et votre couette est remplie de votre odeur. 

Il vient près de vous pour dormir

Vous avez envie de jouer avec lui et pourtant il passe des heures à dormir auprès de vous. Vous l’ennuyez? Au contraire, les heures de sommeil pour un animal sont des heures où ils sont vulnérables. Il considère donc que vous pouvez le protéger de tout et trouve votre présence rassurante.

http://www.7sur7.be/