Elle perd son dentier, et son chien ne peut s’empêcher de sourire


Un chien bien coquin. Pendant la sieste de la grand-maman, Luna a volé les dentiers. Elle s’est cachée avec son larcin, mais voilà, la famille a découvert son crime. Malgré tout Luna, était toute souriante. Sauf que des dents humaines ne lui va pas très bien.
Nuage

Elle perd son dentier, et son chien ne peut s’empêcher de sourire

Elle perd son dentier, et son chien ne peut s’empêcher de sourire

Une vraie petite chipie !

Il y a quelques mois, Luna était un énième chien errant qui n’avait pas de repères ni de foyer bien à elle.

Heureusement, aujourd’hui Luna a été adoptée et prend petit à petit ses marques dans sa nouvelle famille qui l’aime plus que tout. C’est un jeune couple, Anna Carolina Lima et son fiancé, qui ont accueilli le toutou dans leurs vies, pour leur plus grand bonheur.

Au cours du mois d’août, Luna a séjourné chez la grand-mère d’Anna pendant quelques jours et s’est vite sentie à l’aise dans sa maison provisoire.

Un jour, lorsque la grand-mère d’Anna faisait la sieste, Luna la petite chipie a décidé de jouer un tour à la dame qui avait l’habitude de glisser son dentier sous son oreiller lors de sa sieste afin d’être sûre de le retrouver au réveil.

Visiblement, Luna avait pris connaissance de cette petite routine et a décidé d’en profiter.

Après sa sieste, la grand-mère d’Anna a cherché son dentier sous son oreiller, mais ne l’a pas retrouvé. Elle a averti sa petite fille qui l’a aidée à fouiller tous les coins de la maison, mais sans succès.

Au bout d’un certain temps, Anna a constaté que sa chienne était – bizarrement – absente depuis quelque temps. Même en l’appelant, elle a eu du mal à retrouver Luna qui se tenait à l’écart et se cachait le visage dans les pattes.

Anna a fini par s’approcher et a vu avec consternation et beaucoup de joie le sourire étincelant de Luna… qui avait le dentier de sa grand-mère dans la bouche.

La chienne était visiblement très contente de sa petite blague, et personne n’a eu envie de la réprimander pour son action qui avait bien fait rire tout le monde, même la propriétaire du dentier !

Elle perd son dentier, et son chien ne peut s’empêcher de sourire

On les comprend, cela a dû être une scène particulièrement drôle !

https://wamiz.com/

Pourquoi il faut nourrir vos animaux de compagnie avec des insectes


Je crois que les animaux domestiques auront moins de difficultés a s’adapter à une alimentation à base d’insectes par rapport à leur maître.
Nuage


Pourquoi il faut nourrir vos animaux de compagnie avec des insectes


Le taux de protéines des insectes est souvent plus élevé que celui de la viande ou du poisson. | Guillaume Souvant / AFP

Le taux de protéines des insectes est souvent plus élevé que celui de la viande ou du poisson. | Guillaume Souvant / AFP

Repéré sur BBC

Repéré par Robin Lemoine

L’environnement mais aussi la santé de votre chat ou de votre chien ne s’en porteront que mieux.


Si vous êtes adepte des rayons animalerie de vos supermarchés, vous avez dû vous rendre compte que nous nourrissons principalement nos boules de poils de croquettes et de pâtées à base de viande et de poisson. On estime que les animaux de compagnie représentent 20% de la consommation mondiale de ces aliments.

Riches en protéines et en taurine, ces produits permettent à vos animaux de rester en bonne santé. Mais ces composants essentiels ne se trouvent pas seulement dans la volaille ou le saumon: ils sont aussi présents dans les insectes.

Alors que le mouvement en faveur d’une réduction de la production de viande et pour la préservation des espaces maritimes prend de l’ampleur, les insectes apparaissent comme une solution plus respectueuse pour notre planète. L’entomoculture nécessite peu de place et rejette 99% de gaz à effet de serre de moins que l’élevage bovin, au kilogramme de protéines produit.

Encore un peu cher

Outre l’aspect environnemental, la British Veterinary Association (BVA) affirme que certains aliments à base d’insectes peuvent être meilleurs pour la santé des chats et des chiens que du steak.

Simon Doherty, le président de la BVA, insiste auprès de BBC News sur l’«avenir très prometteur [de] l’utilisation des protéines d’insectes pour les animaux de compagnie».

Dans un article du Figaro Santé, Samir Mezdour, chercheur en science des aliments, souligne à quel point les qualités nutritives des petites bêtes sont exceptionnelles. Leur taux de protéines est même souvent plus élevé que celui de la viande ou du poisson.

C’est pourquoi de plus en plus de vétérinaires incitent les maîtres à nourrir leurs compagnons avec des croquettes à base d’insectes, comme celles fabriquées par la start-up Yora à partir de larves de mouches noires séchées, d’avoine et de pommes de terre.

Pour le moment, ces croquettes restent un peu plus chères que celles proposées par les marques classiques. Yora a justifié ses prix en affirmant que les fermes d’insectes étaient encore coûteuses à concevoir et à construire, que la technologie était encore récente et que la concurrence et les volumes de production étaient faibles.

À long terme, cette nouvelle source de protéines pourrait néanmoins se démocratiser et être plebiscitée par un nombre croissant de propriétaires de chats et de chiens. Il ne restera plus qu’à convaincre les papilles de votre animal et les habituer au goût de larve et de chenille.

http://www.slate.fr/

Ces deux chiens se battent contre un cobra pour sauver un bébé


Les chiens savaient que ce serpent était dangereux qu’ils s’étaient livrés au combat au péril de leur vie pour protéger les habitats de la maison. Le serpent, aurait-il pu attaquer le bébé qui dormait sous la surveillance de la gardienne ? Peut-être, les chiens n’ont pas pris de chance. Malheureusement, un des chiens a été mordu mortellement et l’autre, le teckel blanc est devenus aveugles après avoir reçu du poisson dans ses yeux, alors que le cobra est mort.
Nuage


Ces deux chiens se battent contre un cobra pour sauver un bébé



Deux chiens héroïques se sont battus contre un cobra pour l’empêcher de pénétrer dans la chambre où dormait le bébé de leurs maîtres. L’un a succombé à une morsure du reptile, l’autre a perdu la vue mais ils ont eu la peau du serpent.

Alors qu’un cobra mortel venait d’entrer dans la maison familiale où dormait Skye, une fillette d’un an, à Kidapawan, aux Philippines, les deux chiens du foyer se sont livrés à un combat sans merci pour l’empêcher d’attaquer le bébé. Leur bravoure aura bel et bien sauvé la fillette même si, hélas, ils n’en sont pas sortis indemne,

Le combat a été filmé par la caméra de vidéosurveillance de la maison où l’on voit les deux chiens en pleine lutte contre le reptile au poison mortel.

Dans la vidéo, on voit Moxie, le Teckel blanc âgé de 2 ans, qui se jette sur le serpent, puis Miley, 4 ans, qui l’attaque et le mord. Une lutte acharnée qui dure plusieurs minutes avant que les chiens ne finissent par l’emporter bravement, tuant le cobra.

Au moment de l’incident, les parents de Skye étaient au travail et leur fillette faisait la sieste surveillée par une gardienne également présente à l’intérieur de la maison.

Les parents choqués en découvrant la vidéo du combat


« Lorsque nous sommes arrivés, notre assistant nous a raconté ce qui s’est passé et a examiné les caméras. Nous avons été choqués mais aussi si fiers des chiens » confie Jaime Selim, le père de Skye.

Hélas, Miley, mordue par le cobra est décédée des suites de ses blessures. Quant à Moxie, elle a survécu, mais a été aveuglée après avoir reçu du venin empoisonné du serpent en pleine face.

Le père de Skye précise qu’il ne pourra jamais assez remercier ses chiens d’avoir protégé son bébé et que Miley va beaucoup leur manquer. Skye, elle, peut remercier ses anges gardiens poilus de l’avoir protégés envers et contre tout.

https://wamiz.com/

Ce chiot mort gelé il y a 14 300 ans en Russie a un génome parfai­te­ment conservé


Un chiot vieux de plus de 14 000 trouvé dans le permafrost en Russie semble vouloir étonner les scientifiques. Généralement, quand il est possible on trouve juste de l’ADN, car ARN est moins résistant que ce dernier. Les scientifiques ont pourtant réussit à prélever l’ARN de cet animal, alors que le plus vieux ARN de référence n’a qu’un 1000 ans.
Nuage


Ce chiot mort gelé il y a 14 300 ans en Russie a un génome parfai­te­ment conservé


Crédits : Ivan Tish­chenko/Sibe­rian Times

par  Mathilda Caron

Près de 14 300 ans après sa mort, un chiot a parlé. Au cours d’une étude décrite par la revue scien­ti­fique Public Library of Science le mois dernier, des scien­ti­fiques sont parve­nus à analy­ser l’acide ribo­nu­cléique (ARN) de l’ani­mal. Il avait été retrouvé congelé en 2015 à Tumat, dans le nord-est de la Russie, précise le Sibe­rian Times le 23 août 2019.

Moins résis­tant que l’ADN, qui renseigne sur la nature des gènes, l’ARN est une molé­cule qui permet de savoir quels gènes fonc­tionnent et lesquels sont silen­cieux. L’échan­tillon prélevé sur le foie, le carti­lage et les tissus muscu­laires de la bête est le plus vieux jamais récolté. L’an­cien ARN de réfé­rence avait envi­ron 13 000 ans de moins.

Cette décou­verte ouvre d’in­croyables pers­pec­tives.

« Les cher­cheurs ont jusqu’à présent hésité à séquen­cer de l’ARN ancien car il est géné­ra­le­ment moins stable que l’ADN », indique le cher­cheur Oliver Smith. « Mais vu nos récents succès dans le séquençage de l’ARN de plantes anciennes, nous pensons que ce spéci­men bien préservé d’ani­mal, gelé dans le perma­frost, pour­rait rece­ler ce qu’il faut pour un séquençage. »

Pareil procédé devrait permettre de mieux comprendre le fonc­tion­ne­ment de virus contem­po­rains, dont le génome est consti­tué d’ARN. Il rensei­gne­rait aussi sans doute sur les éléments qui influencent l’évo­lu­tion.

Source : The Sibe­rian Times

https://www.ulyces.co/

Le chien serait le meilleur ami du cœur


Aujourd’hui, 26 août, c’est la journée mondiale des chiens. Ceci dit, une étude qui a débuté en 2013 et qui finira en 2030 auprès de plus de 2000 personnes dans une ville de La République Tchèque des maladies cardiovasculaires et les animaux de compagnie. Pour le moment, il semble que le chien soit un atout important pour la santé du coeur. Les maîtres sont plus actifs, semble mieux se nourrir qu’importe le sexe, l’âge ou le niveau d’éducation de la personne.
Nuage


Le chien serait le meilleur ami du cœur

PHOTO SÉBASTIEN LAROSE, FOURNIE PAR LA SEPAQ

Un chien promène son maître au parc national d’Oka.

(Montréal) Le chien serait non seulement le meilleur ami de l’homme, mais aussi de son cœur, selon une nouvelle étude.

LA PRESSE CANADIENNE

Il s’agit des premières conclusions tirées d’une étude menée auprès de plus de 2000 habitants de la ville tchèque de Brno et qui s’intéresse spécifiquement à l’association entre la maladie cardiovasculaire, les facteurs de risque et la propriété d’un animal de compagnie (et surtout d’un chien).

Cette étude a débuté en 2013 et se terminera en 2030.

Les chercheurs ont comparé la santé cardiovasculaire des propriétaires d’animaux de compagnie à celle des sujets n’ayant pas d’animaux. Ils ont aussi comparé la santé cardiovasculaire des propriétaires de chiens à celle des participants sans animaux.

Le chercheur Andrea Maugeri, de l’Hôpital universitaire St. Anne’s, à Brno, et de l’Université de Catane, a indiqué dans un communiqué que, règle générale, les propriétaires d’animaux de compagnie étaient plus susceptibles de rapporter des niveaux plus élevés d’activité physique, une meilleure alimentation et une meilleure glycémie.

Les plus grands bienfaits ont été notés chez les propriétaires de chiens, peu importe leur âge, leur sexe ou leur niveau d’éducation.

Le chercheur principal de l’étude, le docteur Francisco Lopez-Jimenez de la Clinique Mayo de Rochester a expliqué dans un communiqué que les propriétaires de chiens sont possiblement plus susceptibles d’être actifs physiquement, ne serait-ce que pour aller les balader ou pour jouer avec eux.

Il a aussi rappelé que d’autres études ont associé la propriété d’un chien à une meilleure santé mentale et à une réduction du sentiment d’isolement, deux facteurs de risque pour les crises cardiaques.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal scientifique Mayo Clinic Proceedings : Innovations, Quality and Outcomes.

https://www.lapresse.ca/

Une vété­ri­naire retire 32 canards en plas­tique du ventre d’un chien en Thaï­lande


Je crois que ce chien souffre d’un trouble alimentaire qu’on appelle : Pica ! Mais comment a t’il pus avaler autant de canards de plastique. ? Heureusement, il s’en est sorti grâce à une chirurgie !
Nuage


Une vété­ri­naire retire 32 canards en plas­tique du ventre d’un chien en Thaï­lande

Crédits : Viral Press

par  Mathilda Caron

En Thaï­lande, une vété­ri­naire de Pattaya a sauvé Davel, un staff améri­cain qui avait avalé 38 canards en caou­tchouc. À son arri­vée à la clinique, l’ani­mal en avait déjà régur­gité six, rappor­tait le Sun le 16 août.

Sa proprié­taire avait acheté une boîte de 50 canards pour déco­rer sa piscine, mais elle était loin d’ima­gi­ner que son chien les mange­rait. Après avoir fait une radio­gra­phie du ventre de l’ani­mal, la vété­ri­naire a été stupé­faite de réali­ser qu’il était effec­ti­ve­ment plein de canards en plas­tique.


« J’ai déjà retiré des jouets en caou­tchouc du ventre d’un chien, mais jamais autant ; c’était incroyable », a-t-elle raconté.

Au total, la vété­ri­naire a retiré 32 canards en plas­tique de son esto­mac, ainsi que deux morceaux de caou­tchouc vert et de la peau de vache non digé­rée. Curieux régime.

Davel s’est bien remis de l’opé­ra­tion, espé­rons que sa mésa­ven­ture le dissua­dera à l’ave­nir d’ava­ler n’im­porte quoi.

Source : The Sun

https://www.ulyces.co/