Le Saviez-Vous ► Savez-vous décrypter l’humeur des chats ? Faites le test


On sait beaucoup de choses sur les chiens, mais les chats un peu moins. Car semble-t-il qu’ils sont plus difficiles à comprendre. Des études ont été faites pour voir si nous sommes capables de comprendre les humeurs des chats sur des très courtes vidéos sans voir l’ensemble du moment capté. C’est vraiment l’expression du visage qu’il fallait décrypter. À la fin de ce billet, on vous invite donc à faire une partie du test. Moi, j’ai eu 100 %
Nuage


Savez-vous décrypter l’humeur des chats ? Faites le test



Nathalie Mayer
Journaliste

Les études portant sur nos capacités à communiquer avec les chiens sont nombreuses. Celles qui s’intéressent au langage des chats sont bien plus rares. Ici, des chercheurs se sont demandé à quel point nous étions capables de lire leurs humeurs sur leurs visages. Une capacité qui n’est pas donnée à tous.

Il est généralement admis que comprendre son chien est relativement facile. Les humeurs de nos chats, en revanche, ont la réputation d’être difficiles à cerner. Et des chercheurs de l’université de Guelph (Canada) confirment aujourd’hui qu’au-delà du ronronnement de contentement et des oreilles plaquées en arrière de colère, déchiffrer les subtiles expressions du visage d’un chat relève presque de l’exploit.

Pourtant, certaines personnes — plutôt des femmes et des personnes ayant une expérience vétérinaire — se montrent particulièrement douées en la matière. Les chercheurs les qualifient de « cat whisperers ». Et ils imaginent que cette compétence — importante au bien-être des chats et au renforcement des liens avec leurs maîtres — pourrait être enseignée à d’autres.

À la base de leurs conclusions : une étude menée auprès de 6.300 volontaires originaires de 85 pays auxquels il a été demandé de se prononcer après avoir regardé de courtes vidéos de chats en ligne. Jusqu’alors, les seules études similaires — les chercheurs de l’université de Guelph n’en ont trouvé qu’une seule, en fait — avaient porté sur une évaluation des expressions de la douleur. Ici, c’est un plus large spectre d’émotions qui a été exploré, incluant la peur et la frustration ainsi que des émotions positives.

Les vidéos visionnées par les volontaires étaient centrées sur le visage des chats : leurs yeux, leur museau et leur bouche. © Андрей Захаров, Adobe Stock

Les vidéos visionnées par les volontaires étaient centrées sur le visage des chats : leurs yeux, leur museau et leur bouche. © Андрей Захаров, Adobe Stock

Peu de « cat whisperers »

Les participants ont jugé le test difficile et ils ont obtenu un score moyen de 12/20. Alors qu’il ne leur était pas demandé plus que de juger si l’expression du chat était positive ou négative. Ceux que les chercheurs classent dans la catégorie des « cat whisperers » — 13 % des volontaires — ont obtenu un score de 15 ou plus.

Il s’agit plus généralement de femmes. Ce qui semble cohérent avec les résultats d’autres études qui montrent que les femmes décryptent plus facilement les manifestations non verbales des émotions que les hommes. Aussi bien chez l’être humain que chez le chien. Et donc aussi chez le chat. En revanche, les amoureux des chats ne semblent pas pour autant parvenir à mieux les comprendre. Alors que ceux qui ont une expérience vétérinaire semblent en avoir profité pour progresser en la matière.

« Cela montre que les chats ont des choses à nous dire. Leurs humeurs sont certes difficiles à cerner, mais pas complètement impénétrables », assure Georgia Mason, biologiste à l’université de Guelph.

Reste désormais aux chercheurs à comprendre ce que les « cat whisperers » voient que le commun des mortels ne voit pas !

Et vous, savez-vous décrypter l’humeur des chats ? Prêts à faire le test ?

https://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► Le plus petit chat sauvage au monde


Quand on parle de chat sauvage, on pense à un gros chat comme un lion, guépard, tigre et autres, mais il existe un mignon petit chat sauvage qui vit au Sri-Lanka. Il vit la nuit et il est un chasseur comme tous les autres chats.
Nuage


Le  plus petit chat sauvage au monde

Une vraie merveille de la nature. 

La nature est pleine de trésors et de surprises. Par exemple, connaissiez-vous le chat rubigineux ? Il s’agit du plus petit chat sauvage au monde, et il est absolument adorable !

Un matou de poche

Vivant dans les forêts du Sri Lanka, mais aussi en Inde et au Népal, le chat rubigineux mesure entre 35 cm et 48 cm. Il est donc vraiment tout petit. Créatures nocturnes, ces chats se cachent la majeure partie de la journée dans des grottes ou dans les arbres afin d’éviter les prédateurs. Leur activité principale se déroule donc la nuit. 

Ainsi, lorsque la nuit tombe, le petit félin part à la chasse pour se nourrir. S’il consomme principalement des rongeurs et des oiseaux, le chat rubigineux ne dit pas non aux grenouilles et autres lézards !

Comme le bison d’Amérique, le capucin noir, le lémurien à front roux et plusieurs autres animaux sauvages, le chat rubigineux figure également sur la liste des espèces menacées. Principalement parce que son habitat naturel, les forêts de feuillus, est en déclin.

https://wamiz.com/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi les chats fixent-ils des points dans le vide ?


Tous ceux qui ont des chats, savent qu’ils ont cette petite manie de fixer un point dans le vide. Difficile de voir ce qu’il regarde, car à nos yeux, il n’y a rien du tout, mais pas selon la vision du chat.
Nuage


Pourquoi les chats fixent-ils des points dans le vide ?

chat noir tête

Crédits : iStock

Il arrive régulièrement que votre chat, alors qu’il est tranquillement installé sur vos genoux et vous fait des câlins, cesse subitement tout ronronnement, se redresse légèrement et fixe un point précis sur le mur ou au plafond durant de longues minutes. Voit-il des fantômes ? Est-il devenu fou ?


Une vision d’aigle

Vraiment, vous avez beau regarder ce que votre chat fixe ainsi, vous ne voyez rien, pas même une mouche voler. Mais qu’est-ce qui peut tant le fasciner ? Avant de commencer à paniquer en pensant qu’un monstre invisible est entré chez vous et est en passe de dévorer votre âme sans que vous vous en rendiez compte, sachez que les chats ont une vue bien plus développée que la nôtre.

La vétérinaire Rachel Barrack, interrogée par le célèbre webzine The Dodo, explique la raison pour laquelle les chats donnent l’impression de voir des choses qui n’existent pas :

« Quand les chats semblent regarder dans le vide, ils peuvent en fait détecter des mouvements subtils, comme leur vision est bien plus aiguisée que la nôtre ».

Ainsi, nos petits félins peuvent voir des choses que nous ne voyons pas, comme un minuscule insecte ou encore un spectre lumineux, comme un reflet.

Une grande curiosité

Les chats sont des chasseurs nés. Ils sont toujours en alerte et ne dorment que d’un œil afin de pouvoir contrôler leur environnement en permanence et potentiellement identifier des proies, voire des prédateurs. C’est donc dans leur nature d’être observateurs et curieux, ce qui explique également leur tendance à bloquer sur des choses qui paraissent sans importance.

Un moucheron qui vole par exemple, cela ne nous paraît pas foncièrement incroyable à nous, humains. Mais le chat ne le voit pas de la même manière. Pour lui, un moucheron qui vole reste un élément nouveau dans la pièce à surveiller.

Dans ce cas, tentez de le distraire en le câlinant, en jouant avec lui ou en brassant l’air au niveau du point qu’il fixe afin de faire partir la petite bête ou le reflet qui le perturbe tant. En revanche, si c’est un fantôme, fuyez.

https://animalaxy.fr/

Ontario: un chien errant sauve du froid des chatons abandonnés


Comme chien et chat, n’est pas nécessairement inné. Une chienne errant a pris des chatons sous sa protection en Ontario. Ils étaient tous abandonnés à leur sort alors que l’hiver cogne à la porte. Heureusement, ils ont été recueillis par un refuge, car je doute que les chatons aient pu survivre plusieurs jours sans lait maternel.
Nuage


Ontario: un chien errant sauve du froid des chatons abandonnés


Serenity et les

FACEBOOK/PET AND WILDLIFE RESCUESerenity et les chatons

De quoi briser les mythes sur l’animosité entre les chats et les chiens!


Comme chien et chat?

En Ontario, cinq chatons abandonnés ont été retrouvés blottis contre un chien errant les protégeant du froid, et le refuge qui les a accueillis a depuis reçu des dizaines de demandes d’adoption de tout le continent.

Par une nuit glaciale, Serenity, comme elle a été baptisée par les sauveteurs, a été découverte par des passants dans un fossé au bord de la route près de Chatham, en Ontario (est) la semaine dernière.

Couverte de neige par -3 degrés, la bâtarde âgée de deux ans offrait la chaleur de son corps à une portée de chatons noirs «blottis contre elle», a raconté lundi à l’AFP Myriam Armstrong, porte-parole d’un refuge pour animaux.

«Les chatons n’auraient pas survécu au froid de l’hiver canadien sans l’aide de cette chienne”, a expliqué Mme Armstrong

Serenity et les

FACEBOOK/PET AND WILDLIFE RESCUESerenity et les chatons

Les compagnons d’infortune ont alors été amenés au refuge, où ils se sont réchauffés et restaurés.

Leur improbable amitié, à l’encontre des clichés sur l’animosité entre félins et canins, a été largement relayée sur les réseaux sociaux et a amené plus de 30 personnes à leur offrir une maison, juste à temps pour les fêtes de fin d’année.

Les circonstances de la rencontre entre Serenity et ses chatons adoptifs âgés de cinq semaines restent mystérieuses, mais l’affection de la chienne envers eux est restée intacte, même après leur arrivée au refuge.

Selon Mme Armstrong, plusieurs personnes ont proposé de les adopter ensemble, si possible, mais les chatons auront encore besoin de quelques semaines pour reprendre du poil de la bête.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Chine : un détective pour les chats perdus


Quand on parle des chiens et des chats en Chine, on a cette image qu’ils sont en cage pour être mangé. Peut-être que les mentalités changent plus que l’on pense. Donc il y a beaucoup de chiens et de chats qui partagent leur vie avec un humain. En Chine, il y a même un détective animalier pour retrouver des chats perdus et il semble assez efficace dans son travail
Nuage


Chine : un détective pour les chats perdus


(Pékin) Ses honoraires ne sont pas à la portée de tout le monde, mais son taux de réussite n’a pas de prix quand on a perdu son meilleur ami… Et le tout premier « détective pour animaux domestiques » de Chine a dans sa besace un arsenal technologique de pointe.

QIAN YE

AGENCE FRANCE-PRESSE

Avoir un animal domestique était considéré comme un passe-temps « bourgeois » à l’époque maoïste. Mais les Chinois se sont bien rattrapés depuis la mort du « Grand timonier » en 1976 : le pays compte désormais plus de 90 millions de chiens et chats, selon l’association Pet Fair Asia et le site internet Goumin.com.

Mais un tiers d’entre eux disparaissent au cours de leur vie et seulement 15 % à 20 % des chiens et 2 % des chats retrouvent le chemin du foyer.

C’est là qu’intervient Sun Jinrong. Détecteur infrarouge, endoscope, et un appareil comme celui qu’on utilise pour retrouver des survivants sous les décombres d’un tremblement de terre : ce James Bond du chat perdu ne manque pas de gadgets pour sa chasse aux égarés.

Sa société, qui compte 10 salariés, facture chaque intervention 8000 yuans (1500 $). Il affirme avoir réuni un millier d’animaux et leur maître depuis qu’il a fondé son entreprise à Shanghai il y a sept ans.

Sentant le filon, une dizaine de concurrents ont éclos au cours des deux dernières années, dit-il.

M. Sun intervient dans tout le pays, n’hésitant pas à lancer ses recherches dans l’immensité des métropoles chinoises et leurs millions d’habitants.

Il revendique un taux de réussite compris entre 60 % et 70 %, mais la fin des recherches n’est pas toujours heureuse, reconnaît-il. Les animaux sont parfois volés plutôt que perdus et les chiens finissent occasionnellement… chez le boucher.

Expert ès crottes

Les appels au secours retentissent souvent en pleine nuit.

« La plupart des propriétaires d’animaux sont complètement désemparés », confie M. Sun à l’AFP. « Ils n’ont même pas de lampe-torche. Ils tentent de retrouver leur animal à la lueur de leur téléphone portable… »

Sun Jinrong, lui, dispose « d’équipements de pointe et d’une expérience de plusieurs années » qui lui permet d’analyser les données. « Nous avons une dizaine de moyens d’intervention, alors que le propriétaire ne pense en général qu’à une ou deux choses à faire. »

Débarquant à Pékin, le voilà à la recherche de Duoduo, un minet perdu quelque part dans la capitale aux 21 millions d’habitants, soit près de deux fois la population de la Belgique.

Disparu voilà déjà deux jours, Duoduo a été vu pour la dernière fois dans un parc de stationnement souterrain.

Sun Jinrong se met au travail, déballant une valise de 50 kilos qui contient son équipement, dont trois caméras infrarouges.

Il pointe l’une d’elles d’un bout à l’autre du stationnement : RAS. Il avise des excréments au sol, mais le spécialiste tranche : ce n’est pas du chat.

« Il y a des poils dans les crottes de chat. Et ça n’est pas la bonne couleur », explique-t-il.

Le détective au regard d’aigle finit par repérer un indice : des traces de pattes sur un tuyau poussiéreux. L’Hercule Poirot suppose que Duoduo a pu emprunter cette voie étroite pour rejoindre une pelouse à l’extérieur.

Pour l’attirer, Sun Jinrong déclenche un haut-parleur suspendu à sa valise, qui fait tourner en boucle un enregistrement de la voix de son maître.

Aidé d’un assistant, le détective privé installe une cage de couleur verte, avec une porte qui se referme automatiquement. À l’intérieur : une boîte de conserve avec l’aliment préféré du fugueur.

Ronde de nuit

Il n’y a plus qu’à suspendre à un arbre une caméra infrarouge et à attendre que la nuit tombe.

Le Sherlock Holmes du minou travaille surtout la nuit, lorsque s’apaisent les bruits de la ville. C’est le moment le plus propice pour qu’un animal paniqué se hasarde à l’extérieur de sa cachette.

Sun Jinrong ne ferme pas l’œil de la nuit, qu’il passe parfois sous une tente.

Vers minuit, une silhouette apparaît enfin sur son écran de contrôle. Les deux enquêteurs passent le jardin au peigne fin : l’animal se terre dans un buisson.

M. Sun pourrait tenter d’atteindre le quadrupède d’un coup de somnifère tiré avec sa sarbacane. Trop risqué. Il préfère téléphoner au propriétaire, Li Hongtao, qui déboule sur place et appelle son chat. En vain.

Après 10 minutes, Li Hongtao finit par s’approcher de Duoduo à pas de loup et à l’attraper. « On rentre à la maison », dit-il.

https://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► Comment les chats ont conquis l’internet


Le phénomène de chat sur le web est vraiment impressionnant. Il y a des millions de 100 millions de pages vue sur le Web que de chien. Il y a même un festival pour vidéo de chat dont une partie des profits vont a des organismes pour la protection des animaux.

Nuage


Comment les chats ont conquis l’internet

PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

« Grumpy Cat », en 2015

En mai dernier s’est éteinte la célèbre Grumpy Cat, reine des chats sur le web. Symbole peut-être de la fin d’un âge d’or, mais certainement pas de la fin du règne des chats sur leur royaume virtuel. Portrait d’un amour qui ne veut pas mourir.

VALÉRIE SIMARD
LA PRESSE

On les voit faire la moue, jouer les acrobates, chuter, animer une réunion en veston cravate ou philosopher sur le sens de l’existence. Encore, encore et encore. À une époque où les modes sont éphémères, celle des chats s’accroche à la Toile. « Y a-t-il plus de vidéos de chats ou de porno sur internet ? », demande un internaute sur Reddit, une plateforme qui héberge elle-même son lot de vidéos félines. Bonne question. Aucune étude ne semble (encore) s’être penchée sur le sujet.

« S’il y a un endroit où les chats sont rois, c’est bien l’internet », souligne le sociologue Fabien Loszach, coauteur du livre L’encyclopédie anecdotique du web, qui vient de paraître aux Éditions Cardinal. « L’internet, c’est un peu le parc à chats, illustre-t-il. Ce qui différencie véritablement la socialisation des amateurs de chats de celle des amateurs de chiens, c’est le parc à chiens. Pour les chats, il n’y a pas ça. C’est sur l’internet qu’on va partager des photos de chats, c’est là qu’on va rencontrer d’autres amateurs de félins. »

« J’ai toujours pensé que la raison pour laquelle les vidéos de chats sont si populaires est la même que celle pour laquelle les chats sont populaires », expose Will Braden, directeur du Cat Video Fest, un événement qui organise des projections de vidéos de chats dans de nombreuses villes, dont Montréal. « Nous les aimons, ajoute-t-il, mais ils veulent toujours être un peu distants, gracieux, ils pensent qu’ils sont trop bons pour tout, alors tout le monde s’amuse quand ils tombent. Si tu vois une vidéo d’un chat sur un tabouret qui essaie de sauter sur quelque chose et qui tombe, tu ris. Si tu vois la même chose avec un chien, tu dis : “Oh non, est-ce que le chiot est correct ?” »

Grumpy Cat et les autres

Au cours des années 2000, toute une culture web s’est développée autour des chats, donnant naissance aux « lolcats », des mèmes (généralement des images drôles agrémentées d’un commentaire) mettant en scène des chats, un phénomène qui serait apparu en 2007 avec la première publication sur le web de l’image d’un minet un brin joufflu demandant « I can has cheezburger ? »

Les mèmes de chats ont atteint leur sommet de popularité aux alentours de 2010, avec l’arrivée de Grumpy Cat et de Business Cat, deux vedettes du genre. Sur Google Trends, on constate que le nombre de recherches concernant les mèmes de chats atteint un sommet en 2012. Pour les vidéos, on observe ce sommet en 2014.

Ce sera toujours quelque chose qui est populaire dans le monde du web parce que c’est du contenu qui est très gentil. […] Mais le sommet des chats est vraiment derrière nous, côté mèmes Vincent Houde, coorganisateur du premier festival de mèmes québécois, tenu l’été dernier

À preuve, aucun chat ne figurait parmi les mèmes présentés lors du festival. Aujourd’hui, sa génération pose un regard un brin moqueur (et nostalgique) sur les mèmes de félins, l’oiseau présentant, selon lui, beaucoup plus de possibilités en raison de sa personnalité plus nuancée.

PHOTO TIRÉE DU WEB

« Grumpy Cat ». Traduction libre : « J’ai eu du plaisir une fois ; c’était horrible. »

Il suffit cependant d’observer l’engouement que connaît le Cat Video Fest pour comprendre que les chats n’ont pas battu en retraite. Présenté dans près de 200 villes en Amérique du Nord et une centaine en Europe, le festival, qui propose une sélection des meilleures vidéos de chats, a rapidement affiché complet lors de l’annonce de son passage au Cinéma du Parc à Montréal l’été dernier. Cette année, son directeur Will Braden a vu le nombre de vidéos qui lui ont été soumises augmenter grâce à ce qu’il qualifie de « boost de popularité ».

Il ne croit pas que le succès des chats sur le web soit chose du passé.

« Aussi longtemps que les gens auront des chats, il y aura des vidéos de chats. Peut-être qu’il y aura des hologrammes, qui sait ? », affirme celui qui visionne chaque année entre 10 000 et 12 000 vidéos de minous pour arrêter sa sélection, qui ne se résume pas à de drôles de vidéos.

« Maru se liquéfie » (YouTube, 2019)


Amateur de vidéos félines avant même l’arrivée de YouTube, Will Braden est le réalisateur derrière la très visionnée série Henri le chat noir, qui présente les méditations existentielles d’un chat, à la manière d’un film français un peu prétentieux. Un projet qui est né lors de ses études en cinéma et qui s’est terminé l’an dernier par une vidéo d’au revoir.

Henri 2, Paw de Deux, par Will Braden


En 2012, le deuxième épisode de la série Henri 2, Paw de Deux, a remporté le prix du public lors de la première édition de l’Internet Cat Video Festival, l’ancêtre du festival actuel, qui avait été mis sur pied par le Walker Art Center de Minneapolis. Le regretté critique américain de cinéma Roger Ebert a même qualifié Henri 2, Paw de Deux de « meilleure vidéo de chat jamais faite ».

>> Consultez la chaîne YouTube d’Henri le chat noir

De l’art ?

Forme d’art, les vidéos de chats ? En 2015, les vidéos, mèmes et gifs de chats ont fait l’objet d’une rétrospective très médiatisée au Museum of Moving Image de New York.

Le directeur général du musée, Carl Goodman, avait alors déclaré au New York Times :

« En plaçant cela dans un musée, nous ne disons pas que c’est de l’art, nous ne disons pas que ce n’est pas de l’art, nous disons que c’est important sur le plan culturel. »

« Bien sûr, c’est amusant et c’est idiot. Mais il y a aussi des gens qui font des choses artistiques et ça adonne qu’ils utilisent un chat », remarque Will Braden.

« If it fits, it fits… », Cole et Marmelade (YouTube, 2018)

« Il y a certaines personnes qui vont faire des choses très poussées, très pensées, et ce sont plus elles qu’on pourrait qualifier d’artistes du mème », affirme Vincent Houde.

N’empêche que la valeur artistique n’est généralement pas la raison première pour laquelle les gens consomment du contenu félin. Une étude réalisée en 2015 par Jessica Gall Myrick, chercheuse à l’École des médias de l’Université de l’Indiana, a démontré que, bien qu’il s’agisse pour plusieurs d’une manière de procrastiner, le visionnement de vidéos de chats a un effet positif sur l’humeur et augmente le niveau d’énergie.

>> Consultez l’étude (en anglais)

Les chats auraient même une utilité politique. C’est la « théorie du chat mignon » proposée par le directeur du MIT Center for Civic Media, Ethan Zuckerman. Une théorie enseignée par Fabien Loszach à ses étudiants de l’UQAM, qui veut que les sites et réseaux sociaux développés pour partager du contenu comme les « lolcats » servent aux activistes et aux mouvements sociaux.

« Il dit que le web 1.0 a été inventé pour que les physiciens partagent leurs recherches et que le web 2.0 a été inventé pour que les gens partagent leurs photos de chats, explique Fabien Loszach. Et c’est très bien comme ça parce qu’il y a tellement de monde sur les sites de lolcats que les régimes en place ne peuvent pas fermer ces plateformes-là sans provoquer une espèce de tollé dans la population. »

Les chats, ennemis des régimes totalitaires ? Avouez que vous n’y aviez pas pensé.

2015
En 2015, une année record, le contenu en lien avec les chats a généré 172 millions de pages vues sur le site de Buzzfeed.
Source : Buzzfeed

100 millions
Au cours des cinq dernières années, les chats ont généré 100 millions de plus de pages vues que les chiens sur Buzzfeed.
Source : Buzzfeed

1,6 million
La communauté des chats sur le site de partage Tumblr est estimée à 1,6 million d’utilisateurs.
Source : Tumblr

171 millions
Nyan Cat, la vidéo de chats souvent citée comme étant la plus visionnée de l’internet, a plus de 171 millions de vues sur YouTube.

https://www.lapresse.ca/


Chronologie du phénomène félin sur le web

PHOTO RICHARD VOGEL, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Tardar Sauce, alias Grumpy Cat, en décembre 2015

Ça a commencé par des photos de chats envoyées par courriel, et aujourd’hui, bon nombre de vidéos les mettant en scène comptent des millions de vues. Rétrospective de ce qui est devenu un phénomène de la culture web.

IMAGE LIBRE DE DROIT

Dans son studio, le photographe britannique Harry Pointer fait poser ses chats en orchestrant une mise en scène, images auxquelles il ajoute souvent du texte.

1870
D’accord, l’internet n’existe pas en 1870. C’est toutefois à ce moment que le réputé ancêtre du mème voit le jour. Dans son studio, le photographe britannique Harry Pointer fait poser ses compagnons tigrés en orchestrant une mise en scène, images auxquelles il ajoute souvent du texte, puis il les offre sous forme de carte postale.

IMAGE TIRÉE DE LA BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS

La première vidéo de chats connue, réalisée par Thomas Edison

1894
Toujours pas d’internet à ce moment-là. Mais c’est en 1894 qu’aurait vu le jour la première vidéo de chats, réalisée par un certain Thomas Edison. Le clip de 22 secondes montre deux chats qui boxent dans un ring.

>> Visionnez la vidéo

1990
Avant l’arrivée de 4chan, Reddit, Facebook et YouTube, c’est par courriel que les photos de chats voyagent.

IMAGE TIRÉE DE YOUTUBE

Une première vidéo de chat est mise en ligne sur YouTube.

2005
Une première vidéo de chat est mise en ligne sur YouTube. Il s’agit de Pajamas, le chat du cofondateur de la plateforme, qui joue avec une corde.

>> Visionnez la vidéo

IMAGE TIRÉE DE WIKPÉDIA

« Lolcat » est défini par Wikipédia comme « une image combinant une photographie d’un chat avec une légende humoristique et dans un anglais écorché. »

2006
Caturday voit le jour sur 4chan, un forum d’images populaire chez les amoureux des félins. Publier une photo de chat ou un « lolcat » le samedi devient une tradition sur cette plateforme d’abord, puis sur d’autres sites. C’est d’ailleurs en 2006 que le terme « lolcat », défini par Wikipédia comme « une image combinant une photographie d’un chat avec une légende humoristique et dans un anglais écorché », fait son apparition.

IMAGE TIRÉE SU SITE SITE I CAN HAS CHEEZBURGER ?

La première publication mise en ligne sur le site est une photo du chat Happycat demandant : « I can has cheezburger ? »

2007
Le site I Can Has Cheezburger ?, l’un des plus populaires du genre, est lancé par Eric Nakagawa et Kari Unebasami. La première publication mise en ligne est une photo du chat Happycat demandant : « I can has cheezburger ? » Ce site a rendu le « lolcat » plus accessible en offrant un outil permettant de mettre du texte sur une image macro.

2012
La première édition de l’Internet Cat Video Festival voit le jour. Jusqu’en 2015, l’événement est organisé par le Walker Art Center de Minneapolis. Will Braden, réalisateur des vidéos Henri le chat noir, reprend ensuite le flambeau et le festival change de nom pour Cat Video Fest. Une partie des profits est remise à des organismes voués à la protection des animaux.

PHOTO BYRON SMITH, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

Le Museum of the Moving Image à New York présente la très médiatisée exposition How Cats Took Over the Internet.

2015
Le Museum of the Moving Image à New York présente la très médiatisée exposition How Cats Took Over the Internet. C’est notamment l’occasion d’explorer des concepts comme l’anthropomorphisme et l’esthétique de la « mignonnerie » (cuteness), deux concepts importants dans l’analyse des vidéos de chats.

2019
Tardar Sauce, mieux connue sous le nom de Grumpy Cat, succombe, le 14 mai, à une infection urinaire. Sa première apparition sur l’internet date de septembre 2012, alors que le frère de sa propriétaire publie une photo d’elle sur le site Reddit. Son expression grincheuse la rend instantanément célèbre. Son visage est repris dans de nombreux mèmes. À sa mort, environ 8,5 millions d’abonnés la suivent sur Facebook.

https://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► 13 choses à savoir sur le rire


On peut rire d’une blague, de faits cocasse, des exercices du rire. Il y a les fous rires, les rires nerveux, de rire thérapeutiques enfin bref le rire a plusieurs facettes.
Nuage


13 choses à savoir sur le rire


Choses à savoir sur le rire: il est contagieux.JACOB LUND/SHUTTERSTOCK

Tracey Middlekauff

Le rire est-il contagieux? Nerveux ou thérapeutique? L’humour est-il propre à l’humain ou d’autres espèces en font preuve? Auprès de spécialistes, découvrez tout du phénomène!

Quelle est la plus vieille blague au monde?

« Elle se perd dans la nuit des temps et est en tout cas antérieure à l’écriture », rappelle Christie Davies, professeur de sociologie à l’Université de Reading, en Angleterre.

Quant au plus vieux recueil de blagues répertorié à ce jour, il est grec : Philogelos (L’ami du rire). Il date du 4e siècle avant notre ère, bien que les histoires qu’il renferme soient plus anciennes. Le psychologue Steve Wilson, directeur du Mois national de l’humour aux États-Unis, raconte que l’ouvrage contient 265 blagues, dont celle-ci :

« Un barbier demande à son client : “Comment aimeriez-vous que je vous coupe les cheveux ? – En silence”, répond le client. »

Choses à savoir sur le rire: les vidéos de chats sont plus populaires que celles de chiens.ISTOCK/VICUSCHKA

Pourquoi les vidéos amusantes de chats sont-elles plus populaires que celles de chiens?

Cela dépend peut-être de ce qu’on attribue souvent un côté sombre aux félins.

« Je me souviens d’une vidéo dans laquelle un chaton fixe l’objectif pendant que le sous-titre indique qu’il songe à nous tuer, dit Scott Weems, neuroscientifique spécialiste de la cognition. Notre rapport aux chats est ambigu : d’un côté, ils sont terriblement mignons. De l’autre, quelques générations à peine nous séparent de l’époque où ils nous pourchassaient dans la savane africaine. Alors peut-être veulent-ils vraiment nous tuer. Cette idée a quelque chose d’amusant. »

Les animaux peuvent-ils rire?

Tout indique que l’humour est bien présent dans le monde animal. Scott Weems rappelle que les primates et les chiens rient, et même les rats. Et qu’est-ce qui les fait rire ? Les chatouilles!

 « Chatouillez-leur le ventre, comme vous le feriez à un bébé », conseille le scientifique.

Choses à savoir sur le rire: les bébés aussi ont le sens de l'humour.BEBEULZA/SHUTTERSTOCK

Les bébés ont-ils le sens de l’humour?

Scott Weems pense que les bébés ont un grand sens de l’humour, mais différent de celui des adultes.

« Prenez le jeu du “coucou, qui est là ?” ils en raffolent. Il faut savoir qu’à un si jeune âge le fait de voir quelque chose disparaître est inquiétant. Ce choc est suivi d’un grand soupir de soulagement lorsque l’enfant comprend que les choses restent en place même s’il cesse de les voir. À ses yeux, la surprise et le plaisir qui l’accompagne sont très proches d’un grand numéro comique pour un adulte. À cet égard, l’humour en dit long sur la complexité de la pensée. »

Et selon Rod Martin, professeur de psychologie à l’Université Western Ontario, le développement du sens de l’humour chez l’enfant apparaît dès le cinquième mois, au moment où il commence à rire.

Y a-t-il des enfants qui ne manifestent pas le sens de l’humour et en soient dépourvus à l’âge adulte?

Si, techniquement, le sens de l’humour ne vient pas avec la naissance, Rod Martin explique qu’il émerge spontanément au cours de notre développement cognitif et social, tout comme le rire.

« Bien sûr, certains enfants (et adultes) sont d’un naturel sérieux, calme et moins porté à rire, mais cela ne signifie pas qu’ils ne savent pas apprécier l’humour. »

Steve Wilson doute pour sa part qu’il existe des adultes qui en soient dépourvus.

« Presque tout le monde peut l’acquérir, et j’enseigne à le faire, confie-t-il. Il s’exprime différemment selon les personnes qui nous entourent. Il comporte une dimension sociale très importante. »

Choses à savoir sur le rire: c'est parfois un moyen de défense face à autrui.ONEINCHPUNCH/SHUTTESRSTOCK

Quels sont les différents types de sens de l’humour?

Rod Martin s’intéresse à la façon dont on l’utilise au quotidien, ainsi qu’à sa fonction.

« Certains aiment rire et plaisanter avec leur entourage. D’autres sont plus réservés, mais s’amusent beaucoup des absurdités de la vie. D’autres encore en usent de façon plus agressive, par la moquerie, le sarcasme, les blagues à caractère racial ou sexiste, etc. Pour ces personnes, l’humour semble être un moyen de se sentir mieux aux dépens d’autrui. »

Existe-t-il une forme universelle d’humour?

« Toutes nationalités confondues, les maladresses des autres font toujours rire », affirme Christie Davies.

Enfreindre indirectement les règles tacites du langage est universellement amusant ; en d’autres termes, il y a un effet comique à parler en public de sujets tabous. Le professeur de sociologie signale cependant que les interdits varient considérablement d’une société à l’autre. Peter McGraw, directeur du laboratoire de l’humour de l’Université du Colorado, croit néanmoins que la farce est une façon universelle de faire rire parce qu’elle se passe de mots.

« Tout ce qu’il faut, dit-il, c’est trouver la bonne victime. »

A-t-on tendance à avoir un sens de l’humour propre à sa nationalité ?

Le sens de l’humour varie effectivement beaucoup d’un pays à l’autre, confirme Scott Weems. On l’a même mesuré de manière scientifique : l’humour britannique est plutôt absurde de nature, en Amérique il présente un côté plus assuré ou agressif.

Une étude « invitant des personnes venant du monde entier à évaluer la qualité de diverses blagues a révélé que les Allemands s’amusent généralement de tout ».

Choses à savoir sur le rire: il apporte une sensation de bien-être.VOLODYMYR TVERDOKHLIB/SHUTTERST

Le rire peut-il améliorer le bien-être physique et émotionnel ?

Est-il vraiment le meilleur remède ? Bien que le rire ne puisse remplacer un traitement médical, on croit qu’il peut avoir un impact positif sur la santé et le bien-être.

Christie Davies ajoute que si le rire n’a pas d’effet direct sur la santé physique, « c’est une composante utile d’une stratégie cognitivo-comportementale visant à être joyeux plutôt que déprimé. Et bien sûr, la condition psychologique exerce une influence sur la santé physique. »

 Scott Weems ajoute que le rire est le meilleur remède, pourvu qu’on le combine à une bonne dose de pénicilline.

« Le rire améliore la santé cardiaque, la réaction immunitaire et même la tolérance à la douleur. Cela n’a rien d’étonnant puisque nous savons déjà que les effets du stress et de l’anxiété sur le corps sont terribles. Alors pourquoi l’humour n’exercerait-il pas l’effet contraire ? Je crois qu’il faut le voir comme un mécanisme de protection, un moyen d’occuper notre esprit à des choses positives et de nous préserver du stress. »

Comment l’humour peut-il nous aider dans l’adversité ?

Tout ce qui peut nous distraire de nos préoccupations, même pour un instant, est bénéfique. Steve Wilson le voit comme un amortisseur. À ses yeux, il nous procure un précieux sentiment d’équilibre et la capacité de dédramatiser les épreuves.

« Les pauses humoristiques ont vraiment du bon, soutient-il. Elles permettent de voir les choses autrement, et de rendre un peu plus tolérable ce qui ne l’est pas. »

Quelles sont les meilleures blagues issues de textes sacrés, si tant est qu’il y en ait ?

Si vous aspirez à rire aux éclats, une bonne comédie risque de vous donner davantage satisfaction qu’un passage de l’Évangile.

 « Les textes sacrés renferment quelques traits d’humour, particulièrement des jeux de mots et de l’ironie, affirme Rod Martin, mais ils ne sont pas très drôles. L’expérience religieuse repose sur un état d’esprit très différent. Le comique tourne les choses en dérision et se moque de ce qui est pompeux et trop sérieux. La religion exerce au contraire un effet d’élévation sur des actions triviales ou banales. »

Le rire est-il contagieux?

« On a plus d’une fois démontré que le fait de se trouver à proximité de gens qui rient suffit à nous rendre complices de leur hilarité », confirme Scott Weems.


Choses à savoir sur le rire: il existe un yoga du rire.ISTOCK/PIXDELUXE

Que sont le yoga du rire et la gélothérapie? Ces techniques ont-elles des vertus ?

Nira Berry enseigne le yoga du rire. Elle est aussi conseillère en santé et bonheur et PDG de LaughingRx. Elle a obtenu son « brevet d’enseignement » auprès d’un médecin indien à l’origine de la pratique. Le terme « yoga » n’est pas tout à fait exact, selon elle, dans la mesure où les cours et les ateliers ne tournent pas autour d’une séance classique.

« La technique repose plutôt sur le rire, la respiration profonde, le mouvement et le ridicule. Nous faisons des jeux de rôles ; par exemple, les participants peuvent se serrer la main d’une façon amusante, ou faire comme s’ils conduisaient une voiture en riant… Ensemble, on s’abandonne à des idioties. » Nira Berry ajoute que ses ateliers procurent aux participants des bienfaits émotionnels. « Ils disent se sentir remontés, pleins d’énergie, heureux et de bonne humeur : c’est une formidable expérience. »

L’être humain doit se détendre et avoir un peu de plaisir tous les jours, sans quoi il s’épuise. Même si on ne s’inscrit pas à un atelier, tout le monde devrait avoir sa dose quotidienne de rire. 

« Le rire est l’exercice tout indiqué pour réduire le stress. »

https://www.selection.ca/