Des plongeurs viennent au secours d’une raie manta en Australie


C’est un moment que les plongeurs n’oublieront pas de sitôt. Les raies manta sont réputées pour être intelligente. Une raie manta en difficulté, avait-elle reconnue l’homme qui guide souvent les plongeurs équipés d’un tuba ? Quoiqu’il en soit, elle est allée vers lui. Probablement qu’elle savait qu’elle aurait de l’aide pour enlever les hameçons qui la blessaient.
Nuage


Des plongeurs viennent au secours d’une raie manta en Australie

Agence France-Presse
Sydney

Une raie manta de trois mètres d’envergure s’est approchée de plongeurs en Australie, semblant les appeler à l’aide avant de patiemment attendre que ceux-ci la débarrassent de plusieurs hameçons plantés sous un de ses yeux.

Le photographe Jake Wilton se trouvait sous l’eau à Ningaloo, au large de la côte ouest, quand cet animal, considéré comme une des créatures les plus intelligentes du monde sous-marin, a nagé en sa direction, d’après des images diffusées à la suite de cette étonnante rencontre.

« Je guide souvent des plongeurs équipés d’un tuba dans cette zone et c’est comme si elle m’avait reconnu et avait compté sur moi pour lui venir en aide », a raconté lundi dans un communiqué le héros de cette histoire. 

« Elle était de plus en plus proche et s’est mise à se déployer pour me présenter son oeil », a-t-il poursuivi.

Sur ces incroyables images, on peut voir Jake Wilton plonger à plusieurs reprises vers la raie et lui enlever les hameçons, avant que le poisson ne reparte, une fois débarrassé du dernier de ces crochets.

« Elle n’a à aucun moment bougé. Je suis sûr que la raie manta savait que Jake essayait d’ôter les hameçons », a commenté le biologiste marin et compagnon de plongée du photographe, Monty Hall.

Totalement inoffensives car dépourvues d’aiguillon venimeux, les raies mantas, nombreuses au large des côtes occidentales de l’Australie, peuvent atteindre sept mètres d’envergure et vivre jusqu’à 50 ans.

https://www.lapresse.ca/

Aux Bermudes, un escargot qu’on pensait disparu depuis 40 ans revient à la vie


Deux choses que beaucoup d’entre-nous sont contre. Les sacs de plastique et les zoos. Pourtant, un escargot emblématique des Bermudes qui a existé pendant des milliers d’années était en voie d’extinction à cause d’une espèce invasive. Cela faisait 40 ans qu’on croyait ce petit gastropode éteinte. Pourtant, ils ont trouver une petite colonie en arrière de restaurant. Ils avaient élu domicile dans des sacs de plastique pour l’humidité. Des escargots on voyager dans un zoo au Royaume-Uni pour établir une grande colonie et les introduire sur une île protégée aux Bermudes.
Nuage


Aux Bermudes, un escargot qu’on pensait disparu depuis 40 ans revient à la vie


Aux Bermudes, un escargot qu'on pensait disparu depuis 40 ans revient à la vieAvant sa redécouverte, on pensait que l’escargot terrestre des Bermudes s’était éteint.© Chester Zoo

Par Emeline Férard

Après avoir frôlé l’extinction, une espèce d’escargot endémique des Bermudes est en train de revenir à la vie. Un programme de conservation a permis de donner naissance à des milliers de spécimens en passe d’être réintroduits dans la réserve naturelle de Nonsuch Island.

C’est l’histoire d’une résurrection, celle d’un petit escargot terrestre qui a bien failli disparaitre de la surface de notre planète. Scientifiquement nommé Poecilozonites bermudensis,cet escargot mesure à peine deux centimètres et est endémique des Bermudes. Des îles océaniques isolées que les gastéropodes auraient colonisées il y a des centaines de milliers d’années.

Il fut un temps, il n’était pas difficile de croiser P. bermudensisaux Bermudes. Mais au fil des siècles, les escargots se sont faits de plus en plus rares. La faute à des espèces introduites, notamment des escargots carnivores et des vers plats, qui se sont attaqués au petit gastéropode jusqu’à le pousser vers l’extinction. Du moins c’est ce qu’on croyait jusqu’à ce qu’une petite population ne soit redécouverte en 2014.

Tout a commencé par une coquille vide

C’est à Hamilton, capitale des Bermudes que la trouvaille a été réalisée. Pour Mark Outerbridge, écologue du gouvernement des Bermudes, tout a commencé par une coquille vide apportée par un homme à son bureau :

 « il s’est avéré que oui, c’était bien un escargot terrestre des Bermudes, une espèce que nous pensions éteinte depuis 40 ans », a-t-il raconté à la BBC.

Le jour suivant, le même homme était de retour « avec une coquille fraiche et un escargot vivant dans sa main, c’est comme ça que je me suis lancé dans ce projet de conservation », a-t-il poursuivi.

Après quelques recherches, les spécialistes ont finalement mis en évidence l’existence d’une petite population vivant derrière un restaurant de la capitale.

Les gastéropodes prospéraient au milieu des déchets, en particulier dans des sacs plastique qui réunissaient toutes les conditions nécessaires à une survie en toute sécurité.

« Il s’est avéré que les sacs plastique étaient l’un des endroits où ils préféraient se trouver, parce que c’est eux qui retenaient le mieux l’humidité – et les escargots sont très vulnérables au desséchement », a relevé le Dr Outerbridge.

La découverte est même allée au-delà des espérances. Lorsque les spécialistes ont commencé à collecter quelques adultes, ils se sont aperçus qu’ils n’étaient pas seuls : les sacs plastique contenaient des centaines de jeunes individus ainsi que des nouveaux-nés. C’est ainsi que le gouvernement des Bermudes a lancé un vaste plan de sauvetage en collaboration avec une équipe du zoo de Chester au Royaume-Uni.

La renaissance d’une espèce

Des escargots tout juste éclos ont été envoyés au zoo de Chester et à la Zoological Society of London où des scientifiques ont commencé à établir des colonies. Et les gastéropodes y ont semble-t-il trouvé tout ce dont ils avaient besoin pour se reproduire puisqu’en quelques années la population est passée à plusieurs milliers d’individus.

« Au dernier recensement, nous avions environ 13.000 escargots – nous avons probablement plus que ça puisqu’ils ont eu beaucoup de bébés depuis », a précisé Amber Flewitt qui s’occupe des gastéropodes au zoo de Chester.

Trois ans après le début du programme, c’est une étape cruciale qui s’est engagée : le retour des escargots sur leurs terres d’origine.

Au dernier recensement, le zoo de Chester a recensé environ 13.000 escargots dans sa population. – Chester Zoo

Plus de 4.000 spécimens ont déjà été renvoyés aux Bermudes et libérés au sein de Nonsuch Island, une réserve naturelle que des recherches de terrain ont permis de considérer comme lieu parfait pour une réintroduction. L’île possède en effet les habitats nécessaires aux escargots et celle-ci n’est accessible que sous des protocoles strictes de quarantaine pour éviter toute introduction d’espèces étrangères.

Afin de suivre l’évolution des escargots introduits, certains individus ont été dotés de marqueurs fluorescents. Cela va permettre aux spécialistes de surveiller la dispersion des gastéropodes, leur taux de croissance, leur activité ou encore la taille de la population. Les premiers résultats suggèrent que les premiers spécimens semblent bien se porter dans leur nouvel environnement.

« Nous avons de grands espoirs »

« C’est incroyable d’être impliqué dans un projet visant à prévenir l’extinction d’une espèce », a commenté le Dr Gerardo Garcia du zoo de Chester dans un communiqué. « Cet animal est sur cette planète depuis très longtemps et nous ne pouvions simplement pas croiser les bras et regarder [ces escargots] s’éteindre pour toujours en sachant que nous étions capables de fournir une bouée de sauvetage ».

Pour réintroduire les escargots, les spécialistes ont dû trouver un endroit dénué de tout prédateur et présentant les conditions nécessaires à leur survie. – Chester Zoo

« Les escargots ont non seulement échappé au couperet de l’extinction mais ils ont aussi tellement bien rebondi en captivité que nous identifions de [nouvelles] îles aux Bermudes qui n’ont pas de prédateurs pour les réintroduire, et nous avons de grands espoirs qu’ils s’y porteront bien « , a conclu le Dr Outerbridge pour la BBC.

De nouvelles réintroductions de l’espèce Poecilozonites bermudensis considérée en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN),sont prévues au cours des prochains mois. Et une seconde espèce d’escargot des Bermudes, plus petite, fait actuellement l’objet d’un programme similaire de reproduction au zoo de Chester.

https://www.geo.fr/

Un kangourou à la mer


De retour d’une partie de pêche au large des côtes du Queensland en Australie. Des hommes trouvent un petit kangourou. L’animal épuisé lutte pour continuer à nager, mais il était très loin du rivage que les chances de survie était nul, sans parler qu’il pouvait avoir des requins ou des crocodiles dans les parages. Les hommes l’ont pris par les pattes du devant et leur aider à rejoindre la plage sain et sauf.
Nuage

Un kangourou à la mer


Thaïlande: un chien salué en héros pour avoir sauvé un bébé


Ces temps-ci quand on entend parler de chien aux nouvelles, c’est qu’un chien a mordu une personne. Voici un chien qui n’a pas mordu, mais plutôt sauver un nouveau-né qu’une adolescente avait enterré dans un tas de déchet. Elle l’aurait fait par peur de la colère de ses parents.
Nuage

Thaïlande: un chien salué en héros pour avoir sauvé un bébé

Ping Pong a découvert le nouveau-né qui était... (IMAGE TIRÉE DU SITE KHAOSODENGLISH.COM)

Ping Pong a découvert le nouveau-né qui était enterré sous une couche de détritus.

IMAGE TIRÉE DU SITE KHAOSODENGLISH.COM

Agence France-Presse
Bangkok

Il s’appelle Ping Pong et il est acclamé en héros : un chien a sauvé la vie d’un bébé enterré par sa mère, une adolescente, dans un champ du nord-est de la Thaïlande, a annoncé samedi la police.

Le nouveau-né était enterré sous une couche de détritus près d’une ferme dans le district de Chumpuang, dans la province de Nakhon Ratchasima, mais il a été retrouvé par Ping Pong le même jour, le 15 mai.

Le chien s’est mis à creuser dans le sol et à aboyer, alertant son propriétaire, un gardien de troupeau, qui l’a rejoint sur les lieux.

« Je pense que le chien l’a trouvé peu après que sa mère l’avait enterré », a déclaré à l’AFP l’officier de police Panuvat Udkam, précisant que le petit garçon, admis à l’hôpital, est en bonne santé.

La mère, âgée de 15 ans, est poursuivie pour tentative de meurtre et abandon d’enfant.

Elle est soupçonnée d’avoir voulu se débarrasser de l’enfant par peur que ses parents soient en colère contre elle, selon le policier.

« Donc après avoir accouché toute seule elle l’a enterré », a-t-il raconté.

Les médias locaux se sont emballés pour cette histoire, et sur les réseaux sociaux des Thaïlandais ont salué l’action de Ping Pong : le chien est le « meilleur ami » de l’homme, a résumé un utilisateur de Facebook sur la page du journal Khaosod English.

https://www.lapresse.ca

Pendant un incendie, les habitants voient une chienne enterrer ses petits.


Ce n’est pas une nouvelle toute fraiche, car cet évènement s’est passé en 2015, cependant de voir l’instinct de cette maman chienne est vraiment remarquable. Ces bébés n’avaient que 2 semaines quand un feu de forêt s’est déclaré, alors que la chienne est ses chiots étaient dans les parages. Impossible de les sauver tous, mais une idée lumineuse de la maman a pu tous les sauver jusqu’à l’arrivé des secours.
Nuage

 

Pendant un incendie, les habitants voient une chienne enterrer ses petits.

 

chienne incendie

Une scène assez incroyable qui montre l’amour d’une mère pour ses petits.

En 2015, un incendie de forêt dévastateur a ravagé la forêt près de Valparaiso, au Chili. Cet incendie était particulièrement violent et les pompiers ont eu beaucoup de mal à le maîtriser, notamment à cause des forts vents.

Une chienne au milieu des flammes

Au milieu de tout ce chaos et des flammes, les habitants de Valparaiso ont assisté à une scène bouleversante : une chienne en train d’enterrer ses petits. Pas parce que les chiots étaient morts, mais pour les protéger des flammes.

Immédiatement, les habitants ont prévenu les pompiers qui sont partis à la recherche de la chienne et de ses petits afin de les mettre en sécurité le plus vite possible pour ne prendre aucun risque.

Rapidement, les pompiers ont pu retrouver la chienne qui était assise juste devant le trou dans lequel elle avait caché ses petits. Les pompiers ont pu sauver toute la petite famille : la maman chien et ses 9 chiots. Il a fallu environ une heure aux pompiers pour sortir tous les chiots du trou profond creusé par leur mère.

Des chiots en bonne santé

Les chiots avaient environ deux semaines et, miraculeusement, ils étaient tous en vie. Leur mère, surnommée Blacky, avait clairement enterré ses chiots dans la boue pour les sauver. Les pompiers ont amené Blacky et ses chiots chez le vétérinaire, où ils ont tous été officiellement déclarés en bonne santé.

Toute la famille a ensuite été placé dans une famille d’accueil afin qu’ils puissent tous rester ensemble.

Touchés par cette belle histoire, de nombreux habitants ont annoncé vouloir adopter la chienne et ses chiots quand ils seront prêts.

https://wamiz.com/

Des ados volent au secours d’un enfant de huit ans prêt à tomber d’un télésiège


Voilà des adolescents qui ont changer quelque chose dans la vie d’une famille. Un enfant de six ans dans une mauvaise posture a fait une chute de 6 mètres sans aucune blessure, grâce a un filet de sécurité improvisée par les ados.
Nuage

 

Des ados volent au secours d’un enfant de huit ans prêt à tomber d’un télésiège

 

Jeanne Poma.

Des adolescents ont profité de leur journée de ski pour faire preuve de solidarité et de courage.

Sur une piste de ski, à proximité de Vancouver, au Canada, une famille remontait tranquillement une pente, sur un télésiège. Soudain, le petit garçon de huit ans a glissé. Il a miraculeusement été retenu par son père.

Alertés par les cris, des adolescents qui skiaient ont rapidement réagi. Un jeune de quatorze ans a été chercher un filet de sécurité pour faire office de matelas d’atterrissage pour le skieur en détresse. Ils ont ensuite demandé au jeune skieur d’enlever ses skis. Le petit garçon est alors tombé de six mètres sur le filet de sécurité. Bien que choqué par l’évènement, il n’avait aucune blessure.

Depuis, la vidéo qui raconte l’histoire de ces cinq héros de Vancouver fait le tour du monde

https://www.7sur7.be/

Elle posait sur un iceberg en Islande, une touriste est emportée par les flots


C’est peut-être drôle, mais sur le coup, cela à du être assez éprouvant pour la grand-maman. Elle a quand même été chanceuse qu’un homme en voyage aussi en Islande avait une formation de sauvetage pour ramener la dame sur les côtes.
Nuage

 

Elle posait sur un iceberg en Islande, une touriste est emportée par les flots

 

par  Malaurie Chokoualé

Profes­seure d’an­glais de 24 ans en Corée du Sud, Cathe­rine Streng dit s’être litté­ra­le­ment étran­glée de rire en rece­vant les messages de son père.

Photos à l’ap­pui, celui-ci lui a conté la mésa­ven­ture de sa propre mère, tous deux en voyage en Islande. Pendant qu’elle était assise sur un iceberg pour prendre la pose, la grand-mère de Cathe­rine s’est éloi­gnée dans la grande lagune glaciaire de Jökulsárlón. Elle a été empor­tée par les vagues si rapi­de­ment sur son trône de glace qu’elle a dû être secou­rue in extre­mis. Le 28 février, BuzzFeed News parta­geait sa compas­sion et (surtout) son hila­rité pour la pauvre dame.

Cathe­rine raconte à BuzzFeed News que sa grand-mère a tout d’abord été surprise par ce bloc de glace en forme de trône. Elle n’a pas pu résis­ter à l’idée de se faire prendre en photo, assise fière­ment dessus. Alors qu’elle fixait l’objec­tif, le bloc de glace s’est soudain déta­ché à cause d’une puis­sante vague, l’em­por­tant avec lui pour une prome­nade impromp­tue sur les eaux glaciales.

Crédits : Cathe­rine Streng

Par chance, Randy Lacount, un homme origi­naire de Floride ayant suivi une forma­tion de sauve­teur, a assisté à toute la scène et s’est porté à son secours.

« Il s’est donc plongé dans les eaux tumul­tueuses et l’a tirée de l’ice­berg alors qu’il déri­vait vers la mer, la soute­nant jusqu’à ce qu’ils atteignent la côte », a déclaré le père de Cathe­rine Streng, que la situa­tion a beau­coup amusé.

Source : BuzzFeed News

https://www.ulyces.co