Le Saviez-Vous ► 13 choses à savoir sur le rire


On peut rire d’une blague, de faits cocasse, des exercices du rire. Il y a les fous rires, les rires nerveux, de rire thérapeutiques enfin bref le rire a plusieurs facettes.
Nuage


13 choses à savoir sur le rire


Choses à savoir sur le rire: il est contagieux.JACOB LUND/SHUTTERSTOCK

Tracey Middlekauff

Le rire est-il contagieux? Nerveux ou thérapeutique? L’humour est-il propre à l’humain ou d’autres espèces en font preuve? Auprès de spécialistes, découvrez tout du phénomène!

Quelle est la plus vieille blague au monde?

« Elle se perd dans la nuit des temps et est en tout cas antérieure à l’écriture », rappelle Christie Davies, professeur de sociologie à l’Université de Reading, en Angleterre.

Quant au plus vieux recueil de blagues répertorié à ce jour, il est grec : Philogelos (L’ami du rire). Il date du 4e siècle avant notre ère, bien que les histoires qu’il renferme soient plus anciennes. Le psychologue Steve Wilson, directeur du Mois national de l’humour aux États-Unis, raconte que l’ouvrage contient 265 blagues, dont celle-ci :

« Un barbier demande à son client : “Comment aimeriez-vous que je vous coupe les cheveux ? – En silence”, répond le client. »

Choses à savoir sur le rire: les vidéos de chats sont plus populaires que celles de chiens.ISTOCK/VICUSCHKA

Pourquoi les vidéos amusantes de chats sont-elles plus populaires que celles de chiens?

Cela dépend peut-être de ce qu’on attribue souvent un côté sombre aux félins.

« Je me souviens d’une vidéo dans laquelle un chaton fixe l’objectif pendant que le sous-titre indique qu’il songe à nous tuer, dit Scott Weems, neuroscientifique spécialiste de la cognition. Notre rapport aux chats est ambigu : d’un côté, ils sont terriblement mignons. De l’autre, quelques générations à peine nous séparent de l’époque où ils nous pourchassaient dans la savane africaine. Alors peut-être veulent-ils vraiment nous tuer. Cette idée a quelque chose d’amusant. »

Les animaux peuvent-ils rire?

Tout indique que l’humour est bien présent dans le monde animal. Scott Weems rappelle que les primates et les chiens rient, et même les rats. Et qu’est-ce qui les fait rire ? Les chatouilles!

 « Chatouillez-leur le ventre, comme vous le feriez à un bébé », conseille le scientifique.

Choses à savoir sur le rire: les bébés aussi ont le sens de l'humour.BEBEULZA/SHUTTERSTOCK

Les bébés ont-ils le sens de l’humour?

Scott Weems pense que les bébés ont un grand sens de l’humour, mais différent de celui des adultes.

« Prenez le jeu du “coucou, qui est là ?” ils en raffolent. Il faut savoir qu’à un si jeune âge le fait de voir quelque chose disparaître est inquiétant. Ce choc est suivi d’un grand soupir de soulagement lorsque l’enfant comprend que les choses restent en place même s’il cesse de les voir. À ses yeux, la surprise et le plaisir qui l’accompagne sont très proches d’un grand numéro comique pour un adulte. À cet égard, l’humour en dit long sur la complexité de la pensée. »

Et selon Rod Martin, professeur de psychologie à l’Université Western Ontario, le développement du sens de l’humour chez l’enfant apparaît dès le cinquième mois, au moment où il commence à rire.

Y a-t-il des enfants qui ne manifestent pas le sens de l’humour et en soient dépourvus à l’âge adulte?

Si, techniquement, le sens de l’humour ne vient pas avec la naissance, Rod Martin explique qu’il émerge spontanément au cours de notre développement cognitif et social, tout comme le rire.

« Bien sûr, certains enfants (et adultes) sont d’un naturel sérieux, calme et moins porté à rire, mais cela ne signifie pas qu’ils ne savent pas apprécier l’humour. »

Steve Wilson doute pour sa part qu’il existe des adultes qui en soient dépourvus.

« Presque tout le monde peut l’acquérir, et j’enseigne à le faire, confie-t-il. Il s’exprime différemment selon les personnes qui nous entourent. Il comporte une dimension sociale très importante. »

Choses à savoir sur le rire: c'est parfois un moyen de défense face à autrui.ONEINCHPUNCH/SHUTTESRSTOCK

Quels sont les différents types de sens de l’humour?

Rod Martin s’intéresse à la façon dont on l’utilise au quotidien, ainsi qu’à sa fonction.

« Certains aiment rire et plaisanter avec leur entourage. D’autres sont plus réservés, mais s’amusent beaucoup des absurdités de la vie. D’autres encore en usent de façon plus agressive, par la moquerie, le sarcasme, les blagues à caractère racial ou sexiste, etc. Pour ces personnes, l’humour semble être un moyen de se sentir mieux aux dépens d’autrui. »

Existe-t-il une forme universelle d’humour?

« Toutes nationalités confondues, les maladresses des autres font toujours rire », affirme Christie Davies.

Enfreindre indirectement les règles tacites du langage est universellement amusant ; en d’autres termes, il y a un effet comique à parler en public de sujets tabous. Le professeur de sociologie signale cependant que les interdits varient considérablement d’une société à l’autre. Peter McGraw, directeur du laboratoire de l’humour de l’Université du Colorado, croit néanmoins que la farce est une façon universelle de faire rire parce qu’elle se passe de mots.

« Tout ce qu’il faut, dit-il, c’est trouver la bonne victime. »

A-t-on tendance à avoir un sens de l’humour propre à sa nationalité ?

Le sens de l’humour varie effectivement beaucoup d’un pays à l’autre, confirme Scott Weems. On l’a même mesuré de manière scientifique : l’humour britannique est plutôt absurde de nature, en Amérique il présente un côté plus assuré ou agressif.

Une étude « invitant des personnes venant du monde entier à évaluer la qualité de diverses blagues a révélé que les Allemands s’amusent généralement de tout ».

Choses à savoir sur le rire: il apporte une sensation de bien-être.VOLODYMYR TVERDOKHLIB/SHUTTERST

Le rire peut-il améliorer le bien-être physique et émotionnel ?

Est-il vraiment le meilleur remède ? Bien que le rire ne puisse remplacer un traitement médical, on croit qu’il peut avoir un impact positif sur la santé et le bien-être.

Christie Davies ajoute que si le rire n’a pas d’effet direct sur la santé physique, « c’est une composante utile d’une stratégie cognitivo-comportementale visant à être joyeux plutôt que déprimé. Et bien sûr, la condition psychologique exerce une influence sur la santé physique. »

 Scott Weems ajoute que le rire est le meilleur remède, pourvu qu’on le combine à une bonne dose de pénicilline.

« Le rire améliore la santé cardiaque, la réaction immunitaire et même la tolérance à la douleur. Cela n’a rien d’étonnant puisque nous savons déjà que les effets du stress et de l’anxiété sur le corps sont terribles. Alors pourquoi l’humour n’exercerait-il pas l’effet contraire ? Je crois qu’il faut le voir comme un mécanisme de protection, un moyen d’occuper notre esprit à des choses positives et de nous préserver du stress. »

Comment l’humour peut-il nous aider dans l’adversité ?

Tout ce qui peut nous distraire de nos préoccupations, même pour un instant, est bénéfique. Steve Wilson le voit comme un amortisseur. À ses yeux, il nous procure un précieux sentiment d’équilibre et la capacité de dédramatiser les épreuves.

« Les pauses humoristiques ont vraiment du bon, soutient-il. Elles permettent de voir les choses autrement, et de rendre un peu plus tolérable ce qui ne l’est pas. »

Quelles sont les meilleures blagues issues de textes sacrés, si tant est qu’il y en ait ?

Si vous aspirez à rire aux éclats, une bonne comédie risque de vous donner davantage satisfaction qu’un passage de l’Évangile.

 « Les textes sacrés renferment quelques traits d’humour, particulièrement des jeux de mots et de l’ironie, affirme Rod Martin, mais ils ne sont pas très drôles. L’expérience religieuse repose sur un état d’esprit très différent. Le comique tourne les choses en dérision et se moque de ce qui est pompeux et trop sérieux. La religion exerce au contraire un effet d’élévation sur des actions triviales ou banales. »

Le rire est-il contagieux?

« On a plus d’une fois démontré que le fait de se trouver à proximité de gens qui rient suffit à nous rendre complices de leur hilarité », confirme Scott Weems.


Choses à savoir sur le rire: il existe un yoga du rire.ISTOCK/PIXDELUXE

Que sont le yoga du rire et la gélothérapie? Ces techniques ont-elles des vertus ?

Nira Berry enseigne le yoga du rire. Elle est aussi conseillère en santé et bonheur et PDG de LaughingRx. Elle a obtenu son « brevet d’enseignement » auprès d’un médecin indien à l’origine de la pratique. Le terme « yoga » n’est pas tout à fait exact, selon elle, dans la mesure où les cours et les ateliers ne tournent pas autour d’une séance classique.

« La technique repose plutôt sur le rire, la respiration profonde, le mouvement et le ridicule. Nous faisons des jeux de rôles ; par exemple, les participants peuvent se serrer la main d’une façon amusante, ou faire comme s’ils conduisaient une voiture en riant… Ensemble, on s’abandonne à des idioties. » Nira Berry ajoute que ses ateliers procurent aux participants des bienfaits émotionnels. « Ils disent se sentir remontés, pleins d’énergie, heureux et de bonne humeur : c’est une formidable expérience. »

L’être humain doit se détendre et avoir un peu de plaisir tous les jours, sans quoi il s’épuise. Même si on ne s’inscrit pas à un atelier, tout le monde devrait avoir sa dose quotidienne de rire. 

« Le rire est l’exercice tout indiqué pour réduire le stress. »

https://www.selection.ca/

Un maire interdit sa commune aux moustiques


Dans d’un département de France, un maire a beaucoup d’humour quand ces habitants ont voulu que le maire puisse éradiquer totalement des moustiques suite à la crue des eaux. Il a interdit officiellement tous moustiques en rentrée dans sa commune.
Nuage

Un maire interdit sa commune aux moustiques

 

© getty.

Le maire de Briollay (Maine-et-Loire), une petite ville de 3.000 habitants, a pris début juillet un arrêté pour interdire aux moustiques de s’introduire sur sa commune, après les crues de juin qui ont multiplié leur présence.

« J’ai été tellement interpellé par les habitants de Briollay qu’un conseiller m’a dit de prendre un arrêté contre les moustiques », explique André Marchand, le maire. « C’est de l’humour pour faire comprendre aux gens que je ne peux rien faire ».

Pour arriver à bout de ces petits insectes très envahissants, André Marchand a pourtant installé trois pièges anti-moustiques, qu’il avait achetés en 2016, suite à une précédente invasion due à des crues très tardives.

« Les pièges sont composés de bombonnes de CO2 et de boîtes de phéromones. Ils attirent les moustiques et les aspirent », explique-t-il

. Les trois pièges ont été installés près de la mairie et des écoles maternelle et primaire.

Comme le maire, des habitants ont aussi équipé leur terrasse ou leur jardin de ces boîtes.

« Malgré cela, nous ne sommes pas satisfaits à 100%. Évidemment, il faudrait beaucoup plus de pièges mais on ne peut pas investir sur toute la commune », regrette André Marchand.

Impuissance

Les moustiques n’étant pas totalement éradiqués, des habitants ont continué à interpeller le maire.

« Certaines personnes voulaient que je traite. Mais je ne vois pas ce que je peux traiter, et comment. Sans oublier que les traitements sont nocifs ».

Pour montrer son impuissance face à cette invasion, André Marchand a donc décidé de prendre cet arrêté anti-moustiques.

« La plupart des habitants ont rigolé », assure le maire.

Deux semaines et demie après l’arrêté, la situation s’est améliorée.

« Maintenant c’est bon, on a très peu de moustiques. Beaucoup sont morts. Mais ce n’est pas l’arrêté qui les a empêchés de venir chez nous », sourit le maire.

S’il a gagné cette bataille, il sait qu’il n’a pas encore remporté la guerre.

« On sera de nouveau inondé par les moustiques à chaque fois qu’on aura des crues tardives ».

https://www.7sur7.be/

Floride : il jette un alligator dans un fast-food pour «faire une blague»


Il y a des gens qui ont un humour plus que douteux. Vous imaginez ! Si l’alligator aurait attraper un client, ou un employé du restaurant ?
Nuage

 

Floride : il jette un alligator dans un fast-food pour «faire une blague»

 

Joshua Jones, arrêté pour avoir jeté un alligator dans un fast-food. - Capture d'écran WPTV

Joshua Jones, arrêté pour avoir jeté un alligator dans un fast-food. Capture d’écran WPTV

Joshua Jones semble avoir un sens de l’humour assez particulier. Cet Américain âgé de 24 ans a été arrêté en début de semaine par la police pour avoir… jeté un alligator dans un fast-food. Mis en garde à vue, le jeune homme a déclaré avoir voulu « faire une blague stupide » à un ami qui travaillait dans le restaurant.

Il lance la bête par la fenêtre

Joshua Jones se rendait au fast-food Windy, à Palm Beach (Floride, États-Unis), lorsqu’il a aperçu un alligator de plus d’un mètre de long sur le bord de la route. Pris d’une soudaine inspiration, il a capturé le saurien et l’a embarqué dans sa voiture. En arrivant au drive, il a profité de ce que le serveur avait le dos tourné pour jeter l’animal par la fenêtre, déclenchant une panique générale.

« Il fait toujours ce genre de choses parce qu’il croit que c’est drôle », a expliqué la mère du farceur. « Il voulait faire une blague à un des employés avec qui il s’entend bien ».

Joshua Jones a désormais interdiction de s’approcher d’un animal ou de pénétrer dans un fast-food Windy et va être jugé pour agression avec arme mortelle, vol et possession illégale d’un alligator.

http://www.ladepeche.fr/

Le Saviez-Vous ► Une petite histoire des bouffons du Roi


On voit souvent dans les films du temps du Moyen-âge, des gens habillés en bouffon dans le but de divertir le roi. Ces personnes avaient un statut particulier et pouvaient être très proche du roi
Nuage

 

Une petite histoire des bouffons du Roi

Photo: Yvon Deschamps

Yvon Deschamps, incontestablement un des plus grands humoristes du Québec, est né le 31 juillet 1935. Profitons de ses 80 ans pour nous intéresser à l’histoire de l’humour et plus particulièrement aux ancêtres des humoristes actuels: les bouffons du roi!

Des mots aux origines très anciennes

Photo: « Fou du roi », William Merritt Chase (1874)

On les appelait bouffon ou fou du roi. Saviez-vous que ces deux noms tirent leurs origines du grec et du latin? Le mot bouffon nous viendrait en effet d’anciennes cérémonies religieuses de la Grèce antique appelées « bouffonies », pendant lesquelles on sacrifiait un boeuf. L’origine du fou du roi vient quant à elle du latin. Le mot « follis » signifie un sac d’air vide, laissant sous-entendre que les fous du roi étaient parfois un peu simples d’esprit.

Un métier du Moyen Âge

Photo: « Laughing Jester », possiblement par Jacob Cornelisz van Oosstsanen (circa 1500)

Les bouffons ont commencé à travailler dans les cours royales d’Europe au Moyen Âge, en lien avec la montée en puissance des rois. Ces derniers voulaient se divertir simplement pendant les repas et comment ils étaient souvent entourés de gens qui ne cherchaient qu’à user de flatteries, ils désiraient aussi entendre la vérité. Comme les bouffons étaient souvent des gens un peu simplets, ils étaient incapables de mesquineries et disaient ce qui leur passaient par la tête!

Des gens d’une classe à part

Photo: Le bouffon loyal du Roi Lear

Les bouffons n’appartenaient à aucune classe sociale précise et ils étaient classés en deux catégories: naturels ou officiels. Les bouffons dits naturels étaient souvent des simples d’esprits alors que les autres étaient choisis pour leur intelligence et leur capacité à faire rire, en usant surtout de l’ironie. Les deux étaient officiellement excusés pour leurs pitreries. Un parce qu’il ne pouvait s’en empêcher, et l’autre par permission légale du roi. Bien qu’ils ne faisaient parti d’aucune catégorie, ils étaient en même temps très proches du roi, au point d’avoir le droit de se moquer de lui et de ses travers. Certains ont même servi d’espions royaux!

Un uniforme particulier

Photo: Le fou du roi tenant une marotte, Heinrich Vogtherr (1540)

Pour se distinguer des autres classes de gens présents à la cour, la plupart des bouffons avaient un uniforme. Celui-ci devait être coloré et le bouffon devait porter un chapeau qui pouvait rappeler parfois les oreilles d’un âne, souvent agrémenté de grelots. Il disait des blagues, chantait et dansait lors des banquets. Mais il pouvait également frapper sur la tête des gens avec sa marotte, soit un bâton dit de la folie, surmonté d’une tête à l’allure grotesque!

Deux bouffons célèbres

Photo: Henry VIII et sa famille. Dans l’alcôve de gauche, Jane la Folle et dans l’alcôve de droite, William Sommers (1545)

Le roi Henry VIII d’Angleterre et sa deuxième épouse, Anne Boleyn, ont chacun eu un fou et une folle à leur service, que nous retrouvons dans les archives de la cour anglaise du 16e siècle. Jane la Folle, une femme chauve à l’esprit un peu simple, semble avoir accompagné Anne Boleyn un peu partout alors que cette dernière était la maîtresse puis l’épouse d’Henry VIII. Le roi lui-même avait son bouffon, William Sommers, qui parvenait même, par l’humour, à faire réaliser au souverain qu’il dépensait trop. Les gens de la cour des Tudors le craignait, car il pouvait aisément les humilier face au roi. 

Spécialiste en histoire ancienne, Evelyne Ferron

http://www.historiatv.com/

Le dessin de Charlie Hebdo a fait pleurer le père du petit Syrien noyé


Je déteste les caricatures qui ridiculisent des gens qu’on aime ou pas. Et mon éternelle question : peut-on vraiment rire de tout ? Cette forme d’humour envers le malheur, les agressions, les croyances, les personnes sont-elles acceptables ? Pour ma part non, je déteste cette forme d’humour qui n’est nullement de la provocation positive
Nuage

Le dessin de Charlie Hebdo a fait pleurer le père du petit Syrien noyé

 

Le père d’un petit Syrien mort noyé alors que sa famille tentait de rejoindre l’Europe pour fuir la guerre a pleuré en voyant la caricature de son fils dépeint à l’âge adulte comme un agresseur sexuel dans l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo.

«J’ai pleuré quand j’ai vu le dessin», a confié par téléphone à l’AFP Abdallah Kurdi, ajoutant que sa «famille est toujours en état de choc».

Selon lui, le dessin de Charlie Hebdo est «inhumain et immoral» et comparable aux actions des «criminels de guerre et terroristes» qui ont causé les milliers de morts et déplacés en Syrie et ailleurs.

La photo d’Aylan Kurdi, trois ans, découvert noyé sur une plage turque, avait ému le monde entier et attiré l’attention internationale sur le drame des réfugiés qui risquent la périlleuse traversée en Méditerranée espérant atteindre l’Europe.

Le frère d’Aylan, quatre ans, et sa mère, avaient également péri dans l’accident de leur embarcation.

Dans un dessin au milieu d’une double page, une caricature signée du patron de Charlie Hebdo, dépeint un pervers à la poursuite d’une femme, sous le titre «Que serait devenu le petit Aylan s’il avait grandi?».

Et Riss d’ajouter: «Tripoteur de fesses en Allemagne», en référence aux agressions sexuelles au Nouvel an dans ce pays européen qui a accueilli le plus grand nombre de réfugiés syriens.

Le dessin a déclenché de vives critiques sur les réseaux sociaux.

http://www.tvanouvelles.ca/

Amazon vend des T-shirts qui stigmatisent la santé mentale : une adolescente est en colère


Jusqu’ou nous pouvons peut aller l’humour ? On utilise l’humour à n’importe quoi et dans certains cas jusqu’à ridiculiser un sujet sensible et voir même stigmatiser des personnes. Ce T-shirt vendu sur Amazon, va, à mon avis trop loin. Je considère l’humour d’aujourd’hui à bien des égards douteux et de très mauvais goût
Nuage

 

Amazon vend des T-shirts qui stigmatisent la santé mentale : une adolescente est en colère

 

Une adolescente de Calgary, Maggie Harder, dénonce la vente par Amazon de T-shirts portant une inscription tentant de mêler l’humour avec le suicide et la dépression.

La jeune fille de 14 ans veut attirer l’attention sur la stigmatisation associée à la santé mentale et invite d’autres personnes à écrire à l’entreprise de vente en ligne pour lui demander d’arrêter son offre controversée.

Maggie Harger ne trouve pas amusante la vente des T-shirts où il est notamment écrit:

« Stressed, depressed but well dressed » (stressé, déprimé, mais bien habillé),
« Suicide makes our lives so much easier » (le suicide rend nos vies tellement plus faciles).

amazon

« Ces phrases ne sont non pas seulement irrespectueuses, mais elles se moquent aussi de la santé mentale », dit Maggie Harder. « Si nous nous mettons ensemble, nous devenons une force. Nous devenons un mouvement capable d’attirer l’attention d’Amazon. »

L’adolescente a déjà elle-même écrit à Amazon qui ne lui a pas encore répondu.

Vente inappropriée

Un professeur de sciences sociales à l’Université Mount Royal de Calgary partage l’exaspération de Maggie Harder. Pete Choate trouve inappropriée et particulièrement offensante la décision d’Amazon de classer ces T-shirts controversés dans sa section humoristique.

« Vous moqueriez-vous de quelqu’un qui est handicapé et qui marche sur la rue à l’aide d’une cane? Vous moqueriez-vous de quelqu’un qui souffre de sclérose en plaques? », demande le professeur. « Pourquoi ririez-vous de quelqu’un qui est tellement déprimé que le suicide est devenu une option? »

Même s’il admet que l’humour peut servir pour amorcer une conversation sur un sujet aussi sérieux, Pete Choate pense qu’Amazon a raté son coup en vendant ces T-shirts controversés dans sa section humoristique. Selon lui, il n’agit pas ici d’être politiquement correct, mais de montrer de la sensibilité et de la compréhension.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Cet orang-outan a-t-il vraiment compris la blague ?


Les orangs-outans peuvent-ils avoir le sens de l’humour face aux comportements des humains ? Il est probable que oui. Il semble que l’humour est plus facile quand le danger est inexistant et que l’accès à la nourriture soit facile que ceux qui vivent à l’état sauvage
Nuage

 

Cet orang-outan a-t-il vraiment compris la blague ?

 

Les singes auraient le sens de l'humour. © Dan Zaleski / Youtube

Les singes auraient le sens de l’humour. © Dan Zaleski / Youtube

Par Anne-Sophie Tassart

Une fois le tour de magie terminé, cet orang-outan semble rire aux éclats. Mais est-ce vraiment le cas ?

HUMOUR. L’orang-outan de cette vidéo semble hurler de rire à l’issue du tour de passe-passe réalisé devant lui. A-t-il pour autant de l’humour ? La question ne date pas d’hier. Ainsi, dans un article publié en 2001 dans le très sérieux International Journal of Humor Research, la chercheuse américaine Jennifer Gamble affirme que les grands singes en captivité ont davantage de comportements de jeu que leurs congénères en liberté. Cette variation proviendrait des conditions de vie moins stressantes dues à l’absence de prédateur et à la sûreté de l’accès à la nourriture. De plus, dans les zoos, les singes ont accès à des objets insolites placés dans leur enclos, qui induisent de nouveaux comportements et des réactions qui n’auraient pas été observées dans la nature.

Parler de sens de l’humour n’est pas absurde

Pour Jennifer Gamble, il n’y a aucun doute : les singes captifs apprécient le même humour que les enfants humains. Contactée par Sciences et Avenir, Marie Pelé, docteur en éthologie et fondatrice d’Ethobioscience, estime que parler de sens de l’humour pour les grands singes n’est pas absurde :

« J’ai pu travailler en étroite relation pendant ma thèse avec des orangs-outans au zoo de Leipzig. Ils sont connus dans la profession comme les plus « farceurs » des grands singes. Dans cette vidéo, une chose est sûre, le tour de magie ne le laisse pas indifférent. Personnellement, parler d’humour chez les grands singes ne me choque pas outre mesure, après je pense que c’est surtout une question de personnalité, comme chez l’être humain. »

 Il est donc bien possible que cet orang-outan ait le sens de l’humour. Ce qui est moins sûr pour ses congénères vivant dans les forêts enflammées d’Indonésie

.

© Dan Zaleski / Youtube

http://www.sciencesetavenir.fr/