A cause d’une maladie rare, ce chat a un pelage hors du commun


Un chat noir et blanc, du genre smoking a une maladie rare, la même que chez les humains. Le vitiligo. Avec le temps, son poil blanc couvre une grande partie de son corps avec quelques taches de poils noirs. Heureusement, que le vitiligo n’est pas dangereux.
Nuage

 

A cause d’une maladie rare, ce chat a un pelage hors du commun

 

Elli le chat avant et après sa transformation

A sa naissance, Elli le chat avait le pelage noir et blanc et avait l’air de porter un smoking qui lui donnait vraiment la classe. Aujourd’hui, son pelage a beaucoup changé, mais il est toujours aussi beau !

Lorsqu’Elli a été adoptée, elle n’avait que 4 mois et vivait avec sa sœur dans de piètres conditions dans une ferme. Les deux chatons étaient recouverts de mites et avaient des infections dans les oreilles. Leur héroïne et future propriétaire, Nicole, les a trouvées dans cet état et a su qu’elle devait les ramener chez elle pour les aider à retrouver la forme.

A force de patience et de soins vétérinaires, les deux chatons ont remonté la pente et se sont détendues dans leur nouvelle maison. Elles avaient toutes les deux un beau pelage qui ressemblait à un smoking très classe, et faisaient la paire à se pavaner toutes les deux sous les yeux de leur maîtresse !

Elli en particulier était déjà très câline et affectueuse, et avait tendance à se comporter plus comme un chien qu’un chat, à vouloir jouer tout le temps. Et c’est lors d’une session de jeu que Nicole a remarqué une petite tâche blanche sur le corps du chat. Pensant d’abord qu’une petite poussière s’était posée sur le dos du matou, elle s’est ensuite rendu compte qu’en réalité, c’était le poil du chat qui avait changé de couleur.

En se rendant avec son chat chez le vétérinaire, Nicole a appris qu’Elli avait une maladie très rare qui touchait moins d’un pourcent des chats : le vitiligo, une maladie chronique de l’épiderme qui se caractérise par des tâches de dépigmentation sur la peau et/ou les poils.

Cela n’est pas du tout douloureux et a seulement des conséquences esthétiques. Aujourd’hui, Elli est recouverte de petites tâches blanches et ressemble de plus en plus à une chouette blanche, surtout quand elle se met en hauteur pour surveiller chaque fait et geste de sa maîtresse !

Son joli pelage moucheté ajoute à son charme, et Elli est de plus en plus adorable chaque jour. Elle aura bientôt 3 ans, et vit sa vie à fond ! Sa maîtresse est ravie de passer du temps avec elle, et remarque chaque jour des changements sur son pelage. Finalement, ce sont souvent les petits « défauts » qui font craquer les autres !

https://wamiz.com/

Le Saviez-Vous ► Le vitiligo, qu’est-ce que c’est ?


Aujourd’hui, 25 juin est la Journée internationale du vitiligo. Le vitiligo est une pathologie qu’on entend de plus en plus parler parce qu’elle est moins cachée. Des gens connu on exposé leur vitiligo au grand public pour démontrer que ce n’est ni contagieux, ni une honte, seulement une différence
Nuage

 

Le vitiligo, qu’est-ce que c’est ?

 

Le mannequin Chantelle Brown Young, égérie de la marque Desigual, est atteinte d'un vitiligo.

Le mannequin Chantelle Brown Young, égérie de la marque Desigual, est atteinte d’un vitiligo.

© REX/REX/SIPA

Par Stéphane Desmichelle

Dermatose qui touche entre 0,5 et 2 % de la population, le vitiligo peut avoir un retentissement psychologique important. À l’occasion de la Journée mondiale qui lui a été consacré le 25 juin 2018, zoom sur cette pathologie qui aurait notamment touché Michael Jackson.

Caractérisé par l’apparition de plaques blanches pathognomoniques sur la peau, le vitiligo touche indifféremment les hommes et les femmes. En France, entre 900.000 et 1,2 million de personnes en sont atteintes, selon l’Association française du vitiligo. Les tâches, indolores et non contagieuses, sont la conséquence d’une dépigmentation de la peau qui se présente sous forme de taches dues à une inhibition ou destruction des mélanocytes, les cellules responsables de la production de mélanine, principal pigment de la peau.

Comment reconnaître le vitiligo ?

Il existe deux formes de vitiligo.

Dans la forme la plus fréquente, appelée vitiligo généralisé (« vitiligo vulgaire »), les plaques sont nombreuses, des deux côtés du corps, et plutôt symétriques. Ce vitiligo peut évoluer au fil du temps, pouvant même aboutir à une dépigmentation pratiquement totale (vitiligo universalis).

Dans l’autre forme, nommée vitiligo segmentaire, la dépigmentation est unilatérale et localisée à une zone du visage, du tronc ou des membres qui correspond grossièrement à un territoire d’innervation (ou un métamère). Une fois installée, celle-ci n’évolue pas. De façon exceptionnelle, elle peut être associée à un vitiligo généralisé. Le diagnostic du vitiligo est fait par une simple observation clinique lorsque les taches sont nombreuses et symétriques. Dans les formes débutantes en revanche, comportant peu de taches, le médecin peut réaliser un examen à la lumière de Wood (qui permet d’observer la peau avec une lumière ultraviolette).

Quelles sont les conséquences ?

Il est quasiment impossible de prédire l’évolution d’un vitiligo. Il peut ne pas bouger, s’étendre, ou même régresser lorsqu’il est traité. Il n’entraîne pas d’atteinte d’autres organes ni de maladie. En revanche, son impact psychologique peut-être très important.

Quelles sont les causes ?

Les causes exactes du vitiligo n’ont pas été clairement identifiées. Il s’agit d’une pathologie complexe qui peut être liée à divers facteurs et dont la prédisposition peut être transmise de façon héréditaire. Bien qu’aucun gène ne puisse être incriminé précisément, des locus de susceptibilité ont été découverts et certains gènes ont été plus fréquemment associés aux vitiligo non segmentaires (souvent liés au système immunitaire). L’implication du système immunitaire dans la maladie est également de plus en plus documentée, suggérant un lien avec l’expression des cytokines (des protéines de signalisation cellulaire). Enfin, des données suggèrent que le vitiligo pourrait être dû à un détachement des mélanocytes, secondaire à un problème d’adhésion avec la membrane basale (qui sépare l’épiderme et le derme) et d’autres cellules adjacentes de la couche superficielle de la peau, les kératinocytes.

Quels sont les traitements ?

Bien que la recoloration normale de la peau ne soit pas encore d’actualité, il existe déjà des traitements et certaines pistes de recherche avancent encore.

• Les rayons UVB, dits à spectre étroit, est le traitement de référence du vitiligo généralisé. Et les dermocorticoïdes de classe 3 celui du vitiligo segmentaire. Il se pourrait que l’association des deux soit encore plus efficace que les traitements isolés, notamment dans les zones difficiles à traiter.

• La greffe de peau ou de cellules pigmentaires fonctionnelles est le meilleur traitement des vitiligos segmentaires stables depuis au moins 3 ans, selon la Société française de dermatologie.

Par ailleurs, de nouvelles pistes thérapeutiques ont été rapportées. La pommade tacrolimus à 0,1%, qui n’a pas l’indication dans cette pathologie, a montré une efficacité comparable aux corticoïdes dans des essais cliniques. En outre, des cellules souches du derme de la peau glabre (partie cutanée plus profonde sous l’épiderme où sont habituellement situés les mélanocytes) se sont révélées capables de se différencier en mélanocytes fonctionnels. Leur stimulation pourraient ainsi permettre la repigmentation. Reste à comprendre les mécanismes sous-jacents… Le vitiligo est intégré dans les pathologies identifiées de façon prioritaire au sein du Centre de référence des maladies rares de la peau (CRMRP) coordonné par le professeur Alain Taieb, chef de service de dermatologie et dermatologie pédiatrique au CHU de Bordeaux.

Une priorité nécessaire pour l’hôpital « en raison du peu de services en France ou à l’étranger offrant une prise en charge complète, médicale et chirurgicale (greffe de mélanocytes) ».

Quelques conseils…

Les plaques de vitiligo, dépourvues de pigment, sont plus sensibles au soleil et il faut absolument les protéger avec une crème solaire, sauf recommandation contraire du médecin (en effet, dans certains cas, l’exposition au soleil peut se révéler bénéfique). Enfin, certaines plaques correspondent à des zones de frottements (rasage, élastiques de sous-vêtements…) qu’il faudra identifier pour changer ses façons de faire. De nombreux conseils pratiques sont disponibles sur le site de l’Association française du vitiligo, qui propose également des ateliers de maquillage correcteur.

Source : Société française de dermatologie

https://www.sciencesetavenir.fr/

Être différent :Vitiligo


Bashir Azis est un noir. Pourtant, quand on le regarde, il est plus blanc que noir car il a une maladie chronique de l’épiderme, le vitiligo. Quand il était petit, sa mère cachait les tâches blanches assez apparentes de son visage avec du maquillage. Malgré tout, il a subi des humiliations. Heureusement, en grandissant, il a appris à garder sa bonne humeur et prendre ses couleurs particulières du bon côté
Nuage

 

Être différent : Vitiligo

20 chats et chiens atteints de vitiligo qui ont un pelage magnifique


Tout comme les humains, les animaux aussi peuvent être atteint de vitiligo. Eux n’ont pas honte de leur apparence et en fait, c’est ce qui les rend mignons
Nuage

 

20 chats et chiens atteints de vitiligo qui ont un pelage magnifique

 

1. Scrappy, le magnifique chat de 19 ans

chats et chiens vitiligo

Scrappy

2. Un Rottweiler au pelage incroyable

chats et chiens vitiligo

bennyrae2424

3. Voici Neptune. Il est beau, n’est-ce pas ?

chats et chiens vitiligo

tannerke8

4. Un incroyable Teckel

  • chats et chiens vitiligo

John L Kelly

5. Un chat aussi curieux qu’adorable

chats et chiens vitiligo

EdenBlade47

6. Rowdy le Labrador ressemble à Spawn à s’y méprendre !

 

  • bchats et chiens vitiligo

white_eyed_rowdy

7. Linda, le magnifique chat Siamois

chats et chiens vitiligo

jalila.amorim

8. Que les criminels fassent attention : voici Batdog !

chats et chiens vitiligo

Bored Panda

9. Des yeux lumineux, un pelage moucheté… pas de doute : ce chat est une galaxie !

chats et chiens vitiligo

fairgroundunicorn

10. Son petit nez rose ressort bien avec son étonnant pelage !

chats et chiens vitiligo

vdrrottweilerbreeders

11. Neptune prend le soleil

 

chats et chiens vitiligo

Photo suivante© tannerke8

    12. Encore un très beau Rottweiler

chats et chiens vitiligo

Photo suivante© Reddit – crazyt123

    13. Il est beau ce chien avec toutes ses taches, non ?

chats et chiens vitiligo

Photo suivante© reddit – chunky_goonie

14. Ce chat a une jolie moustache grâce à son vitiligo

chats et chiens vitiligo

Photo suivante© Imgur – Flurra

 

15. Ce chien semble porter une cape

 

chats et chiens vitiligo

Photo suivante© reddit – zzzman82

16. Ce chien est si beau que même les papillons ne lui résistent pas

 

chats et chiens vitiligo

© Imgur – BruceGodDamnWayne

17. Un magnifique chat masqué

chats et chiens vitiligo

© Instagram – @zialuna

18. En raison de son vitiligo, ce chien est bicolore

chats et chiens vitiligo

© Bored Panda

19. Un adorable Pitbull tacheté à cause du vitiligo

chats et chiens vitiligo

© reddit – tayprosays

20. Le magnifique Scrappy qui joue

chats et chiens vitiligo

© Instagram – @Scrappy

https://wamiz.com

Vitiligo, la maladie qui décolore la peau


Le vitiligo n’est pas contagieux, c’est, par contre, plus apparent chez les personnes à la peau plus foncée, et cela peut les affecter à cause de l’ignorance des gens avec leur regard de dédain ou leurs propos blessants
C’est important de s’informer avant de juger
Nuage

 

Vitiligo, la maladie qui décolore la peau

 

Cliché artistique de Lee Thomas atteint du vitiligo

Cliché artistique de Lee Thomas atteint du vitiligo   PHOTO : STÉPHANIE CORNE

Plusieurs groupes à travers le monde tentent de faire reconnaître le 25 juin comme la journée mondiale du vitiligo. Cette maladie, qui cause la dépigmentation de la peau, n’est ni dangereuse ni contagieuse, mais elle peut engendrer d’importantes souffrances psychologiques.

Un texte de Héloïse Bargain

Peggy Laurore a le vitiligo depuis maintenant huit ans. Elle s’en est rendu compte la première fois lorsqu’une collègue de travail lui a dit qu’elle avait une tache blanche au-dessus de la paupière. Petit à petit, la tache a pris de l’ampleur et prend maintenant tout le contour de ses yeux, de son nez et de sa bouche.

En allant consulter un médecin, Peggy n’a pas eu beaucoup plus de réponses.

« [La docteure] m’a dit : « oh, c’est juste une petite maladie, c’est des taches. » Elle ne m’a pas expliqué quelles conséquences cela avait et quelles étaient les possibilités de traitement », raconte-t-elle.

Cette « petite maladie » a pourtant eu des impacts très importants sur la vie de Peggy.

« Ça change une vie de changer de couleur », dit-elle.

Le vitiligo, c’est quoi?

Le vitiligo est une maladie auto-immune qui se traduit par une dépigmentation de la peau. Plusieurs causes peuvent expliquer la formation des taches blanches. Cela peut toucher tous les types de peau même si c’est plus apparent sur les peaux foncées.

Plusieurs traitements existent comme la photothérapie, les crèmes avec cortisone ou autres crèmes anti-inflammatoires. Mais ils ne sont pas toujours efficaces. Certains traitements, présentement à l’étude, semblent cependant prometteurs.

Source : Danielle Marcoux, dermatologue à l’hôpital Sainte-Justine

La difficile acceptation de soi

Peggy Laurore atteinte du vitiligo

Peggy Laurore atteinte du vitiligo   PHOTO : HÉLOÏSE BARGAIN/ RADIO-CANADA

Au début, Peggy refusait de voir sa peau perdre de sa couleur.

« Après avoir vu des photos sur Internet, je n’ai pas voulu croire que ça allait devenir comme ça. J’étais dans une phase de déni […] Ça a duré très longtemps », confie-t-elle.

La jeune femme se maquille abondamment pour couvrir les taches blanches qui couvrent son visage. Au point même de ne plus prendre de pause repas le midi pour prendre le temps de se remaquiller.

Si je visitais ma mère sans maquillage, elle me regardait. Elle me regardait différemment. Peggy Laurore

Le regard des autres

Lou a 10 ans et est atteinte de la maladie depuis qu’elle a six mois. Elle a parfois été victime de moqueries de ses camarades, se souvient sa mère.

« On allait au parc, les jeunes sortaient des jeux et lui disait : « tu ne sais pas ce que c’est un savon » », raconte Arielle Pacaud, qui a fondé le site d’informations Vitiligo Montréal-Québec.

Ce qui fait souffrir, ce n’est pas tant la maladie, c’est le regard des autres. Peggy Laurore

Pour décrire la réaction des gens par rapport à la maladie, Mme Pacaud fait cette analogie :

« allez dans le métro et mettez un maillot de bain. Les gens vont vous regarder avec de gros yeux parce que vous sortez de la masse. Avec le vitiligo c’est la même chose. »

S’assumer

Winnie Harlow, mannequin et affectée par le vitiligo

Winnie Harlow, mannequin et affectée par le vitiligo   PHOTO : REUTERS / NEIL HALL

Depuis quelques années, Peggy sent un intérêt pour le vitiligo. Notamment grâce au mannequin canadien Winnie Harlow qui assume sans gêne son vitiligo.

Mais c’est surtout lorsque Peggy a vu une publicité où une femme se démaquillait et faisait voir son vitiligo qu’elle a commencé à laisser tomber son maquillage.

« Moi, ce que j’aimerais tout simplement, c’est que les gens disent : « voilà quelqu’un qui est noir, quelqu’un qui est blanc, quelqu’un qui a le vitiligo » », dit-elle.

Pour aider les gens à s’accepter, Vitiligo Montréal-Québec organise au moins une fois par année des séances photo où les personnes qui vivent avec le vitiligo peuvent se faire tirer le portrait.

En 2014, l’artiste new-yorkaise Stéphanie Corne est d’ailleurs venue à Montréal pour faire quelques clichés dans le cadre de son projet sur le vitiligo.

Sensibiliser

Peggy Laurore aimerait bien cesser de subir les regards insistants des autres.

« L’idéal, ce serait qu’on en parle tellement pour qu’on ait plus à en parler », avoue-t-elle.

La fondatrice de Vitiligo Montréal-Québec,  Arielle Pacaud, essaye pour sa part d’approcher les écoles.

« Si on l’explique aux enfants, ils pourront l’expliquer aux parents », dit-elle.

Les deux femmes espèrent un jour que le 25 juin sera reconnu par les Nations unies comme la journée mondiale du vitiligo.

« Ça permettra de faire des campagnes de sensibilisation, ça permettra d’avoir un appui du corps médical », croit Mme Pacaud.

http://ici.radio-canada.ca/

Atteint de vitiligo, ce chien au passé douloureux est aujourd’hui très heureux


Même les animaux peuvent souffrir de vitiligo. Cette dépigmentation de la peau, donne un air assez spécial au labrador
Nuage

 

Atteint de vitiligo, ce chien au passé douloureux est aujourd’hui très heureux

 

Rowdy est probablement le toutou le plus heureux de tout l’Oregon. Et pour cause, atteint de vitiligo et déjà passé deux fois à une patte de la mort, il savoure désormais la vie plus que quiconque…

Avec ses incroyables tours d’yeux décolorés qui lui confère des airs de panda inversé ou encore, de Spawn, Rowdy le labrador noir est d’une beauté aussi rare qu’incroyable. Et si son étonnante pigmentation n’est pas due à la peinture mais au vitiligo, rassurez-vous : il ne souffre pas !

Le vitiligo ? C’est une dermatose qui cause justement une dépigmentation. Mais celle-ci est loin de l’empêcher d’être heureux !

  • b
  • d

rowdy labrador vitiligo

rowdy labrador vitiligo

rowdy labrador vitiligo

Il profite de la vie

Et pour cause, il sait mieux que quiconque la valeur de cette dernière. Du haut de 14 ans, qu’il a fêté ce 5 mai, il a déjà échappé deux fois à la mort : une première fois en s’empoisonnant avec l’eau d’une rivière et la seconde fois, ce sont des policiers qui lui ont accidentellement tiré dessus lors d’un braquage !

rowdy labrador vitiligo

rowdy labrador vitiligo

rowdy labrador vitiligo

Par Deborah Koslowski

Crédits photo : Instagram – @white_eyed_rowdy

http://wamiz.com/

Rowdy, le chien atteint de vitiligo


L’an dernier,  Winnie Harlow mannequin canadienne n’a pas eu honte que sa peau à une maladie : le vitiligo. Chez les animaux, il y a quelque temps, un chat avec un pelage magnifique et voici un chien à l’origine tout noir souffre lui aussi dans de vitiligo, qui lui donne un air très particulier
Nuage

Rowdy, le chien atteint de vitiligo

 

 

Rowdy est atteint de vitiligo, une dermatose qui cause la dépigmentation de ses poils. © Rowdy Umby / Facebook

Rowdy est atteint de vitiligo, une dermatose qui cause la dépigmentation de ses poils. © Rowdy Umby / Facebook

Par Anne-Sophie Tassart

Rowdy est un labrador de 13 ans atteint de vitiligo, une maladie pigmentaire qui lui dessine de larges « lunettes » autour des yeux.

VITILIGO. Le vitiligo est une dermatose qui cause une inhibition ou une destruction des mélanocytes. Ces cellules sont responsables de la production du pigment qui colore, entre autres, les poils des animaux : la mélanine. Si cette maladie est bien connue chez les humains (l’exemple le plus célèbre reste Michael Jackson), elle est encore peu observée chez les animaux. Récemment, c’est un chat qui était devenu célèbre grâce à sa robe un peu farfelue. Aujourd’hui, c’est au tour d’un chien de connaître son quart d’heure de célébrité sur le net.

Rowdy est un labrador mâle de 13 ans vivant avec ses maîtres dans l’Oregon*, aux Etats-Unis. Il y a un an, Niki et Tim Umbenhower ont remarqué que les poils situés autour des yeux de leur chien commençaient à s’éclaircir. Bien vite, les propriétaires ont été informés de la maladie de leur animal. Les vétérinaires locaux restent très surpris de la perfection des marques blanches : normalement, le vitiligo produit une dépigmentation anarchique du pelage. Chez Rowdy, les contours des yeux sont parfaitement symétriques, ce qui lui confère un petit air du super-héros Spawn.

Heureusement, cette maladie n’a absolument aucun effet sur la santé de l’animal ou sur sa vie au quotidien. C’est une bonne chose quand on sait que Rowdy a déjà échappé deux fois à la mort : une fois en s’empoisonnant avec l’eau d’une rivière et une autre fois lorsqu’il a été blessé par balle par des policiers pendant un braquage.

 

*Source : Fox12 Oregon

http://www.sciencesetavenir.fr/