À la rencontre de la maladie


Il y a des maladies qui se présentent dans nos gènes pour sortir au grand jour, a un moment opportun, d’autres viennent et part selon le temps … mais qu’importe, notre corps émet des signaux pour exprimer certains risques, certains malaises. Écouter son corps aident a mieux se soigner, ou atténuer les symptômes ..
Nuage

 

À la rencontre de la maladie

 

Tomber malade, entrer en maladie ne peut être le fait du hasard, ni celui d’un effet du destin, encore moins le résultat d’un concours de circonstances fâcheux…

C’est un langage qui parle en nous de nous. Et peut être surtout de l’indicible, quand le silence des mots réveille la violence des maux.

Ce peut être le réveil d’une blessure de l’enfance, la réactivation d’une situation inachevée que l’on n’a pas écoutée en son temps !

Ce peut être l’hémorragie affective d’une séparation imposée, la violence d’une rupture non souhaitée, la perte d’un être chair et cher !

Ce peut être encore l’expression d’une fidélité, la mise en œuvre d’une mission de réparation à l’égard d’ascendants. Ou plus simplement parfois, la manifestation d’un conflit interpersonnel dont le seuil de tolérance est atteint.

Être malade est une invitation bouleversante de notre corps à mieux nous entendre. Une sollicitation à mieux écouter la relation parfois disqualifiante que nous avons avec lui. Une invitation à se respecter vis à vis d’autrui, et surtout face aux personnes aimées.

Une incitation à ne plus se laisser définir, un signal pour oser entendre et nommer l’innommable, pour crier l’insupportable, pour émerger enfin du silence, pour accepter de changer de vie.

Jacques Salomé

5 trucs pour bien organiser son réfrigérateur


Le frigo ou quelques vestiges de peut-être un repas copieux qui semblent avoir été oublier et redécouvert lors de fouilles au fin fond d’un tiroir réfrigéré avec quelques moisissures en ajout qui bien sur n’intéressera personne et ira directement a la poubelle.
Nuage

 

5 trucs pour bien organiser son réfrigérateur

 

Il vous arrive d’oublier lIStock_000000503662XSmalles aliments que vous avez placés dans les bacs à légumes de votre réfrigérateur, tout simplement parce qu’ils ne sont pas visibles?

Si oui, vous faites partie des 61 % qui ont répondu affirmatif à un sondage réalisé par Samsung Canada.

Pire, 16 % avouent jeter au moins une fois par semaine des fruits et légumes parce qu’ils sont restés trop longtemps dans le frigo.

Autre révélation du sondage: 57 % des Québécois ont tendance à manger ce qu’ils voient en premier dans leur frigo.

Essayez les 5 petits trucs qui suivent pour mieux organiser votre frigo.

Peut-être vous aideront-ils à moins gaspiller et à mieux manger?

1. Lavez vos aliments frais avant de les ranger. Durant la semaine, fatigué, pressé, on n’a pas toujours envie de préparer les légumes achetés le week-end. En les lavant avant de les placer dans le frigo, vous vous facilitez la tâche la semaine et, en plus, vous vous donnez plus de chance de les cuisiner au lieu de les laisser périr dans les tiroirs!

2. Placez les fruits à la vue des enfants. Pas toujours facile d’inculquer de bonnes habitudes alimentaires aux enfants, n’est-ce pas? Influencez leur comportement en mettant les fruits à leur vue et à leur hauteur. Ils seront ainsi plus portés à choisir des fruits comme collation entre les repas. Pratique pour les adultes aussi!

3. Regroupez les aliments selon vos recettes. D’après les résultats du sondage de Samsung, 72 % des gens ne le font pas. Faites des associations de légumes en vous inspirant de recettes que vous aimeriez essayer ou que vous connaissez. En plus de vous faire gagner du temps en semaine, ça vous permettra de concocter de repas santé et équilibrés. Et n’oubliez pas que le stockage de fruits et légumes peut faire perdre jusqu’à 50 % de leur teneur en vitamines.

4. Prévoyez un coin «surplus» dans le frigo. On oublie bien trop souvent les contenants de nos restants, qui périssent dans le fond des tablettes et se retrouvent ensuite aux poubelles. Afin d’éviter ce gaspillage, dédiez une section de votre frigo aux surplus, en plaçant à la vue les contenants qu’il faut utiliser rapidement.

5. Utilisez des contenants transparents. Juste le fait de voir ce qui se retrouve dans vos contenants, ça vous donnera plus envie de les manger.

****************

D’après le sondage, 34 % des gens jugent leurs amis ou les membres de leur famille si leur frigo est en désordre, et c’est surtout les hommes qui auraient tendance à le faire (37 % contre 30 % pour les femmes).

http://lafouinecuisine.ca

Mefiez-vous des belles promesses


Je crois qu’on ne le dira jamais assez, il n’y a pas de miracle pour maigrir. Ce n’est pas en suivant des régimes bidons et rester sédentaire qu’on peut maigrir a long terme Car oui, on peut perdre du poids mais maigrir trop vite n’est pas mieux et peut être dangereux pour la santé et on reprend vite le poids perdu et plus encore … En général, une bonne alimentation et de l’exercice est le meilleur moyen
Nuage

 

Méfiez-vous des belles promesses

 

Méfiez-vous des belles promesses

Photo: FreeDigitalPhotos.net

Il n’existe aucune recette miracle pour perdre du poids, alors méfiez-vous de tout ce qui est trop beau pour être vrai.

 

En cette période estivale où le culte du corps est à son maximum en raison des journées à la plage ou à la piscine, l’Agence de sécurité sanitaire en France rappelle de se méfier des belles promesses.

Perdre du poids a des conséquences sur la santé. Ainsi, pour que cela soit sans danger et efficace, la prise en charge médicale et des conseils professionnels sont grandement recommandés. L’approche doit être individualisée et prévue à long terme.

Attention aux produits amaigrissants qui représentent souvent un danger pour la santé ou sont sans effet. Les médicaments comme la sibutramine et le rimonabant sont à proscrire, car ils sont trop nocifs.

En cas de nécessité médicale, certaines approches peuvent être envisagées lorsque le changement d’alimentation et les exercices physiques ne suffisent pas.

Ainsi, sous supervision médicale, on pourrait opter pour des médicaments comme orlistat ou Xenical, mais leur efficacité est plutôt modeste.

Une chirurgie bariatrique pourrait aussi être recommandée dans les cas lourds d’obésité, mais à condition également de changer son mode de vie, donc avoir une meilleure alimentation et faire des activités physiques.

http://fr.canoe.ca/

Laval :De plus en plus d’aines victimes de fraude


Personne n’est a l’abris de l’arnaque mais des personnes sont plus facile que d’autres a prendre des les filets des fraudeurs. Ce qui est terrible c’est de s’en prendre aux personnes âgées qui eux ne veulent que rendre service Il sera peut-être intéressant d’en discuter avec la famille pour éviter ce genre de situation
Nuage

 

Laval : De plus en plus d’aînés victimes de fraude

 

De plus en plus d'aînés victimes de fraude

Crédit photo : archives

«Depuis quelque temps, des personnes malveillantes sollicitent les personnes âgées afin de leur soutirer de l’argent», a indiqué Franco Di Genova, porte-parole de la police de Laval

Par Marie-Pier Gagné | Agence QMI

Selon la police de Laval, ce serait 800 Lavallois qui auraient été victimes de fraude en 2011, soit 13% de plus que l’année précédente. De ce nombre, plusieurs sont des personnes âgées.

«Depuis quelque temps, des personnes malveillantes sollicitent les personnes âgées afin de leur soutirer de l’argent», a indiqué Franco Di Genova, porte-parole de la police de Laval.

Dans les faits, les suspects procèderaient toujours de la même manière.

«Un individu téléphone à la personne âgée et lui fait croire qu’il est une connaissance ou un membre de la famille de la victime, a raconté l’agent. Par la suite, il prétend avoir été impliqué dans un accident ou qu’il a tout simplement été arrêté et qu’il lui faut de l’argent pour se sortir du pétrin.»

Cas vécu

C’est ce qui est arrivé à Pierre Tremblay, 81 ans, résidant de Fabreville.

«Lorsque j’ai décroché le combiné, j’ai entendu ‘’Bonjour grand-papa! » Alors j’ai répondu: ‘’Antoine? » C’est là que l’individu m’a confirmé qu’il était bien mon petit-fils, a expliqué M. Tremblay. Il m’a dit ensuite qu’il était à Québec avec des amis et que tout le monde avait bu un peu, mais qu’il était le plus apte à conduire. S’en serait suivi un accident dans lequel il aurait percuté une autre voiture et la conductrice du véhicule accidenté aurait demandé 2200$ en argent pour faire comme si rien ne s’était produit.»

Selon les autorités, les personnes en tort font aussi valoir qu’ils ne veulent pas qu’un autre membre de la famille soit mis au courant. Pour récupérer l’argent, l’individu se rend chez la victime en l’avertissant au préalable que ce sera une autre personne qui ira chercher les fonds. Des transferts bancaires peuvent aussi être demandés.

«La personne au téléphone m’a averti que ce serait une fille qui viendrait récupérer l’argent. J’ai mordu à l’hameçon. À son arrivée, je lui ai donné l’enveloppe», a dit Pierre Tremblay.

La victime dit n’avoir jamais eu de soupçons.

 «Je ne m’en suis jamais douté. J’ai seulement agi comme j’aurais agi normalement avec ma famille», a expliqué l’aîné.

C’est seulement lorsqu’il a téléphoné à son petit-fils pour s’assurer que tout était sous contrôle que M. Tremblay a eu une mauvaise surprise.

«Antoine m’a dit qu’il n’était absolument pas allé à Québec. C’est à ce moment que j’ai alerté les policiers». M. Tremblay n’a toujours pas récupéré son argent.

Raccrochez!

La police affirme que personne n’est à l’abri de la fraude.

«La meilleure façon d’être victime de ce genre d’attrape est de protéger ses renseignements personnels et financiers en tout temps», a dit Franco Di Genova.

Selon le porte-parole, le nombre de cas de fraudes connaîtrait une progression lente, mais constante. Dans les deux derniers mois, le poste de quartier 2, qui couvre les secteurs de Pont-Viau, Duvernay, Laval-des-Rapides, a enregistré 15 cas à lui seul.

«Pour éviter d’être arnaqué, il faut raccrocher le combiné aussitôt qu’un doute s’installe. Plus la communication est longue, plus les risques sont élevés. Il s’agit par la suite de vérifier avec sa famille si les faits énoncés par l’interlocuteur sont véridiques», a conclu l’agent Di Genova.

http://tvanouvelles.ca

Les automobilistes encore nombreux à parler au cellulaire


Une fois, j’ai texté en marchant  et j’ai risqué de faire un face a face avec un poteau, pis j’étais loin de la rue … alors, je m’arrête maintenant si je dois texté même a pied  Alors imaginez en auto que ce soit pour texté ou avoir en main un cellulaire pour parler le tout en conduisant est irresponsable Est-ce que les utilisateurs de cellulaires ont un cerveau en moins quand ils sont au volant ?
Nuage

Les automobilistes encore nombreux à parler au cellulaire

Canada - Les automobilistes encore nombreux à parler au cellulaire

Photo mario beauregard – Fotolia.com

TORONTO – Malgré les lois interdisant aux automobilistes d’utiliser un téléphone cellulaire traditionnel, un sondage révèle qu’un comportement fautif a été observé par la vaste majorité des Canadiens.

Une enquête sur les comportements des automobilistes menée en ligne par la firme Angus Reid auprès de 1001 Canadiens, les 28 et 29 juin 2012, révèle que 90 % des répondants disent avoir vu, dans les 30 jours qui ont précédé, un conducteur avec son téléphone cellulaire en main, et ce, bien que cela soit interdit.

Près de 87 % des répondants au Québec ont dit avoir observé un conducteur parler au cellulaire, soit la plus faible proportion au pays, à égalité avec les personnes sondées dans les provinces Atlantique.

Le plus grand nombre de fautifs a été observé en Colombie-Britannique, alors que 95 % des répondants ont dit avoir vu un conducteur parler au cellulaire.

Bien que les citoyens soient nombreux à observer plusieurs types de comportements dangereux sur la route, seulement 9 % des répondants disent avoir appelé la police pour le signaler.

http://fr.canoe.ca

Tuerie d’Aurora: un premier engin explosif désamorcé chez le suspect


On ne connait pas nos voisins traficotent .. comme si la tuerie du Cinéma laissant des morts et plusieurs blessés n’étaient pas assez comme épreuves, le quartier ou vivait James Holmes est bouffé d’explosifs laissant le quartier en émoi. Comment un jeune homme très intelligent avec un avenir devant lui peut se laisser aller a un tel élan meurtrier
Nuage

 

Tuerie d’Aurora: un premier engin explosif désamorcé chez le suspect

 

Les services de police espèrent pouvoir récolter des indices dans le logement du présumé tireur, James Holmes, qui leur permettront de comprendre son mobile.

PHOTO: REUTERS

Gabrielle Duchaine, envoyée spéciale
La Presse

REUTERS
James Holmes, 24 ans, est le présumé tueur.

 

(Aurora) Alors que les victimes et leurs proches étaient toujours, samedi, à chercher des réponses au terrible drame qui les frappe, les yeux d’Aurora se sont tournés vers l’appartement du tueur, où les policiers viennent de réussir à désamorcer un premier engin explosif.

Il aura fallu plus de 24 heures aux experts avant d’en arriver à ce premier résultat.

«Cet engin avait été installé pour exploser dès que quelqu’un aurait tenté d’entrer par la porte», a expliqué la sergente Cassidy Carlson de la police de Denver. «Ce n’est pas facile pour nos équipes.»

Elle a précisé que d’autres bombes se trouvaient toujours dans le logement, et que des détonations contrôlées étaient envisagées. Vers 11h, heure locale, des policiers formés en maniement d’engins explosifs étaient juchés dans une nacelle au-dessus de l’édifice piégé. Au troisième, les fenêtres avaient été fracassées pour leur permettre d’avoir accès à l’intérieur.

Après le site du cinéma vendredi, le petit logement du troisième étage d’un modeste bloc appartement de la rue Paris est donc devenu le point de mire de centaines de policiers, pompiers, badauds, voisins et médias. Même le maire et le gouverneur de l’État se sont rendus sur place.

Sur le boulevard Peoria, importante artère du secteur, sont stationnées des dizaines d’auto-patrouilles, camions de pompiers et même des ambulances.

Difficile pour la ville de commencer à faire son deuil alors qu’un secteur entier est bouclé, évacué, à cause du même homme qui l’a attaquée.

 «Personne ne peut passer à autre chose en ce moment, alors qu’un immeuble entier risque d’exploser» a soupiré un voisin, Paul Johnson, qui regardait la scène, sa Bible sous le bras.

«Nous ne voulons plus vivre ça», a renchéri une mère de famille d’un bloc avoisinant qui a décidé de quitter les lieux avec ses enfants en attendant que la situation se règle.

Sur les balcons de son édifice, situé à environ 6,5 km du cinéma, les voisins attendaient le dénouement avec impatience. Pendant ce temps, des dizaines de locataires n’ont tout simplement pas accès à leurs logements depuis le drame.

http://www.lapresse.ca