Le Saviez-Vous ► Les chiens les plus héroïques, d’hier à aujourd’hui


Les chiens sont des animaux vraiment extraordinaires. Certains d’entre eux sont choisi pour subir un entrainement afin d’aider des personnes dans leur quotidien, que ce soit par la police, les malvoyants, pour acquérir plu d’autonomie … D’autres chiens sont naturellement des animaux aidant à leur façon.
Nuage

 

Les chiens les plus héroïques, d’hier à aujourd’hui

 

Nous sommes nombreux à considérer le chien comme l’animal domestique par excellence. Or, le meilleur ami de l’homme monte la garde et participe aux expéditions de chasse depuis des temps immémoriaux, et de nombreux chiens accomplissent aujourd’hui des tâches tout aussi essentielles.

Présentés en partenariat avec parasitepolice.ca – une ressource précieuse en matière de santé canine – voici cinq types de chiens qui méritent toute notre reconnaissance.

Les chiens les plus héroïques, d’hier à

CHERILNC VIA GETTY IMAGES

Les chiens policiers

Les corps policiers utilisent depuis longtemps des chiens pisteurs à l’odorat très développé afin de retrouver des fugitifs, des engins explosifs ou des personnes disparues. Figure emblématique de la brigade canine canadienne, Cloud II a contribué à capturer 123 fugitifs et à localiser de nombreuses personnes égarées. Après les attentats du 11 septembre 2001 à New York, des centaines de chiens similaires ont été utilisés afin de retrouver des survivants ensevelis sous les décombres. Malheureusement, plusieurs d’entre eux ont perdu la vie durant ces opérations de sauvetage.

Les chiens les plus héroïques, d’hier à

JIM CRAIGMYLE VIA GETTY IMAGES

Les chiens-guides

Les chiens-guides pour aveugles occupent une place de choix au classement des animaux les plus héroïques. Ce n’est qu’à partir des années 1920 que le mouvement des chiens-guides a pris son essor grâce aux efforts de la riche philanthrope américaine Dorothy Harrison Eustis. En faisant connaître ces animaux particulièrement efficaces, Mme Eustis a contribué à la fondation de nombreuses écoles spécialisées à travers l’Europe et les États-Unis. Grâce aux chiens-guides, les personnes atteintes de déficience visuelle bénéficient d’une autonomie accrue et peuvent mener une vie beaucoup plus enrichissante.

Les chiens les plus héroïques, d’hier à

LINDSAY_HELMS VIA GETTY IMAGES

Les chiens d’assistance

Qu’ils viennent en aide à des personnes instables ou souffrant de stress post-traumatique, les chiens d’assistance sont de fidèles compagnons de convalescence. Depuis quelques années, certains d’entre eux sont même entraînés à calmer les crises et les comportements autodestructeurs d’enfants autistes.

Des tâches aussi stressantes ne peuvent être effectuées que par des animaux heureux et en bonne santé. Une bonne manière d’assurer leur bien-être est de les protéger des parasites internes et externes à l’aide de produits préventifs et d’examens réguliers chez le vétérinaire.

Les chiens les plus héroïques, d’hier à

GABRIEL OLSEN VIA GETTY IMAGES

Les chiens acteurs

Selon certains cinéphiles, la première apparition d’un chien au grand écran remonte à 1905 dans le film britannique Rescued by Rover. Il y a donc belle lurette que les héros à quatre pattes ont fait leur place dans l’industrie du divertissement. Il reste maintenant à savoir lesquels ont tenu les meilleurs rôles : Toto dans Le Magicien d’Oz ou Marley dans Marley et moi? À l’apogée du téléroman Frasier, le magazine Entertainment Weekly avait décerné à Eddie (Moose, de son vrai nom) le titre de «chien le plus célèbre de la télévision».

Les chiens les plus héroïques, d’hier à

MATTHEW PALMER VIA GETTY IMAGES

Les chiens de troupeau

Bien qu’ils ne soient plus aussi nombreux qu’autrefois, les chiens de troupeau (aussi appelés chiens de berger) sont encore utilisés pour rassembler le bétail. Certains chiens de race talonnent les chèvres et les moutons pour les convaincre de bouger. D’autres vont jusqu’à monter sur leur dos, tandis que les border collies se contentent de les fixer du regard pour parvenir au même résultat.

Que votre chien soit un compagnon de jeu ou un travailleur acharné, sa santé figure en tête de liste de vos priorités. Pour le protéger des parasites internes et externes, consultez le site parasitepolice.ca.

https://quebec.huffingtonpost.ca

Boston : la trouvaille inespérée du FBI


 

L’enquête suite à l’attentat de Boston se poursuit, mais semble-t-il après avoir trouver un engin explosif qui est artisanale, ils que cette enquête pourra aller plus vite et découvrir si vraiment cet acte terroriste de l’intérieur ou de l’extérieur du pays
Nuage

 

Boston : la trouvaille inespérée du FBI

La légende accolée aux clichés diffusés par le FBI précise que la bombe contenue dans le sac était «un engin explosif improvisé», assemblé autour d’une Cocotte-Minute. Crédits photo : -/AFP

Les enquêteurs ont retrouvé un sac à dos ayant contenu l’un des deux engins explosifs improvisés, et un pan déformé de Cocotte-minute l’ayant abrité, parmi les débris de l’attentat. Des indices qui pourraient accélérer la résolution de l’enquête.

New York

Vingt-quatre heures auront suffi au FBI pour faire une découverte inespérée, stupéfiante. Parmi les débris collectés après l’explosion lundi de deux bombes artisanales lors du marathon de Boston (3 morts, 170 blessés) et envoyés dans les laboratoires de Quantico (Virginie, est) ont émergé deux objets essentiels à la poursuite de l’enquête: un sac à dos noir en nylon ayant contenu l’un des deux engins explosifs improvisés, et un pan déformé de Cocotte-minute argentée l’ayant abrité. A cette dernière étaient encore attachés des câbles électriques, des fusibles, des clous et de petites billes d’acier. Deux photos accompagnant un bulletin d’information du FBI à destination des autres agences de sécurité des Etats-Unis ont été aussitôt rendues publiques. La légende accolée aux clichés précise que la bombe contenue dans le sac était «un engin explosif improvisé» (dit IED, pour improvised explosive device), assemblé autour d’une Cocotte-Minute.

«C’est une trouvaille phénoménale qui pourrait précipiter la résolution de l’enquête, s’enthousiasmait mardi soir Jeff Beatty, un expert en terrorisme sur CNN. Imaginez que l’on retrouve des empreintes digitales, des traces d’ADN ou des numéros de série sur l’un de ces objets. La traque des auteurs de l’attentat pourrait s’en trouver singulièrement accélérée».

«Elle pourrait en effet prendre une importance décisive» dans les heures et jours à venir, renchérit Michael Sullivan, ex-directeur du bureau ATF (Alcohol, Tobacco and Firearms), selon lequel «cette pièce à conviction pourrait révéler le type de détonateur utilisé et permettre de reconstituer la bombe et ses composants».

«En ce moment même, (les enquêteurs du FBI) sont sur le point de déterminer le type d’engin explosif employé, ajoute le représentant démocrate Dutch Ruppersberger (Maryland), membre de la commission parlementaire sur le renseignement. Ils vont remonter la piste et obtenir des réponses. Celui qui a fait cela, nous allons le trouver».

La piste du loup solitaire

Restent de vastes zones d’ombre pour les scientifiques de Quantico et le millier d’agents fédéraux mobilisés pour débusquer les commanditaires, avant qu’ils ne leur filent entre les doigts: le second engin explosif, quoique très similaire, déclenché 13 secondes plus tôt, n’a pas encore livré ses secrets comme ce dernier. Rien en outre ne permet encore de dire si les bombes artisanales ont été activées à distance, par téléphone portable, selon l’usage des insurgés irakiens ou afghans.

En l’absence de toute revendication, les autorités américaines ont appelé mardi les témoins à communiquer leurs moindres souvenirs de la scène, au cas où ils pourraient se remémorer une personne ayant déposé un sac à dos noir «particulièrement volumineux» non loin des barrières séparant la foule des marathoniens.

Mardi soir, les experts interrogés sur les grandes chaînes d’information américaines concordaient dans leur analyse: le type d’explosif, le modus operandi semblent pointer du doigt un «loup solitaire», qu’il appartienne aux milices extrémistes blanches américaines déjà responsables des attentats d’Oklahoma City (1995) et Atlanta (1996) ou à un mouvement islamiste étranger, proche ou non d’al-Qaida, auteur des attentats du 11 septembre 2001.

Lettre piégée à la ricine

Bien qu’aucune corrélation n’ait pu être faite avec l’attentat de Boston, un étrange incident survenu mardi sur la colline du Capitole, à Washington, a mis les forces de l’ordre en alerte: un sénateur républicain, Roger Wicker (Mississippi), a reçu une enveloppe piégée à la ricine, un poison bien moins dangereux que l’anthrax, mais fortement toxique. Seul indice: la lettre avait été postée dans le Tennessee voisin.

http://www.lefigaro.fr

Tuerie d’Aurora: un premier engin explosif désamorcé chez le suspect


On ne connait pas nos voisins traficotent .. comme si la tuerie du Cinéma laissant des morts et plusieurs blessés n’étaient pas assez comme épreuves, le quartier ou vivait James Holmes est bouffé d’explosifs laissant le quartier en émoi. Comment un jeune homme très intelligent avec un avenir devant lui peut se laisser aller a un tel élan meurtrier
Nuage

 

Tuerie d’Aurora: un premier engin explosif désamorcé chez le suspect

 

Les services de police espèrent pouvoir récolter des indices dans le logement du présumé tireur, James Holmes, qui leur permettront de comprendre son mobile.

PHOTO: REUTERS

Gabrielle Duchaine, envoyée spéciale
La Presse

REUTERS
James Holmes, 24 ans, est le présumé tueur.

 

(Aurora) Alors que les victimes et leurs proches étaient toujours, samedi, à chercher des réponses au terrible drame qui les frappe, les yeux d’Aurora se sont tournés vers l’appartement du tueur, où les policiers viennent de réussir à désamorcer un premier engin explosif.

Il aura fallu plus de 24 heures aux experts avant d’en arriver à ce premier résultat.

«Cet engin avait été installé pour exploser dès que quelqu’un aurait tenté d’entrer par la porte», a expliqué la sergente Cassidy Carlson de la police de Denver. «Ce n’est pas facile pour nos équipes.»

Elle a précisé que d’autres bombes se trouvaient toujours dans le logement, et que des détonations contrôlées étaient envisagées. Vers 11h, heure locale, des policiers formés en maniement d’engins explosifs étaient juchés dans une nacelle au-dessus de l’édifice piégé. Au troisième, les fenêtres avaient été fracassées pour leur permettre d’avoir accès à l’intérieur.

Après le site du cinéma vendredi, le petit logement du troisième étage d’un modeste bloc appartement de la rue Paris est donc devenu le point de mire de centaines de policiers, pompiers, badauds, voisins et médias. Même le maire et le gouverneur de l’État se sont rendus sur place.

Sur le boulevard Peoria, importante artère du secteur, sont stationnées des dizaines d’auto-patrouilles, camions de pompiers et même des ambulances.

Difficile pour la ville de commencer à faire son deuil alors qu’un secteur entier est bouclé, évacué, à cause du même homme qui l’a attaquée.

 «Personne ne peut passer à autre chose en ce moment, alors qu’un immeuble entier risque d’exploser» a soupiré un voisin, Paul Johnson, qui regardait la scène, sa Bible sous le bras.

«Nous ne voulons plus vivre ça», a renchéri une mère de famille d’un bloc avoisinant qui a décidé de quitter les lieux avec ses enfants en attendant que la situation se règle.

Sur les balcons de son édifice, situé à environ 6,5 km du cinéma, les voisins attendaient le dénouement avec impatience. Pendant ce temps, des dizaines de locataires n’ont tout simplement pas accès à leurs logements depuis le drame.

http://www.lapresse.ca