Produits amaigrissants: croisade contre le marketing déloyal


Les gens qui ont un problème de poids a résoudre aimeraient une méthode efficaces sans trop de difficultés Malheureusement, nombre de produits sont vendu sous de faux prétextes.En plus, des vedettes endossent certains de ces produits et qu’ils sont partout ..c’est effectivement une manière de procéder déloyale
Nuage

 

Produits amaigrissants: croisade contre le marketing déloyal

 

Selon l'Enquête québécoise sur la santé de la... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Selon l’Enquête québécoise sur la santé de la population de 2008, 25% des Québécois ont suivi un régime ou un programme amaigrissant de type commercial. On voit ici le Centre de poids Muffin Magique de Montréal, qui propose de maigrir en mangeant cinq muffins par jour.

PHOTO: ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

MARIE ALLARD
La Presse

Rassurés de voir qu’elles sont homologuées par Santé Canada, vous achetez les capsules Ventre Plat Extra, conçues «pour perdre du ventre, raffermir les cuisses et les hanches», selon Produits naturels Leblanc. Surprise: Santé Canada a approuvé ce produit «pour le soulagement de la constipation occasionnelle et pour maintenir la flore intestinale». Pas pour maigrir.

Lucie Granger, directrice générale de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), a dénoncé, hier, lors des Journées annuelles de santé publique, ce marketing déloyal d’un produit amaigrissant.

Il y a plus étonnant. «Actuellement, le critère d’efficacité pour la perte de poids n’est pas pris en compte au moment de l’évaluation des produits par Santé Canada», déplore Chantal Bayard, chargée de projet à l’ASPQ, en entrevue avec La Presse.

Santé Canada ne vérifie que l’innocuité des produits de santé naturels, ainsi que leur efficacité à régler d’autres maux, comme… la constipation.

Autre problème: des produits promettant une taille de guêpe sont vendus dans les pharmacies, les magasins d’aliments naturels et les grandes surfaces, même s’ils ne sont pas homologués du tout.

«Ils doivent être retirés des tablettes», a demandé Mme Granger, qui veut sensibiliser les pharmaciens à ce phénomène.

Des méthodes dangereuses

Même si on sait que de 85% à 95% des gens ayant perdu du poids le reprennent au bout de cinq ans, ou en gagnent encore davantage, l’attrait des régimes reste fort. Parmi les Québécois de 15 ans et plus ayant tenté de perdre du poids au cours des six mois précédents l’Enquête québécoise sur la santé de la population de 2008, 25% ont essayé un régime ou un programme amaigrissant de type commercial. Seuls 13% ont consulté un professionnel de la santé.

Chez les jeunes, les méthodes employées sont encore plus inquiétantes. Plus de 65% des élèves du secondaire qui ont tenté de maîtriser leur poids ont utilisé «souvent» ou «quelques fois» une méthode potentiellement dangereuse, selon l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011.

Des exemples? S’entraîner intensivement (pour 51% d’entre eux), sauter un repas (28%), suivre une diète (12%) ou ne pas manger durant une journée entière (11%).

Les réseaux sociaux prisés par les entreprises

Le marketing des entreprises spécialisées dans la perte de poids passe désormais par les réseaux sociaux. Weight Watchers a près de 1,1 million d’adeptes sur Facebook et 167 000 abonnés sur Twitter. Ses porte-parole sont encore plus populaires. Plus de 5,7 millions de personnes reçoivent les gazouillis de la vedette de téléréalité américaine Jessica Simpson, qui dit avoir perdu 60 livres depuis son accouchement, en mai.

«Il ne faut pas perdre de vue que ces personnalités ont signé des contrats lucratifs, qui assurent qu’elles ne reprendront pas de poids pendant la durée du contrat», a souligné Mme Granger.

http://www.lapresse.ca

Mefiez-vous des belles promesses


Je crois qu’on ne le dira jamais assez, il n’y a pas de miracle pour maigrir. Ce n’est pas en suivant des régimes bidons et rester sédentaire qu’on peut maigrir a long terme Car oui, on peut perdre du poids mais maigrir trop vite n’est pas mieux et peut être dangereux pour la santé et on reprend vite le poids perdu et plus encore … En général, une bonne alimentation et de l’exercice est le meilleur moyen
Nuage

 

Méfiez-vous des belles promesses

 

Méfiez-vous des belles promesses

Photo: FreeDigitalPhotos.net

Il n’existe aucune recette miracle pour perdre du poids, alors méfiez-vous de tout ce qui est trop beau pour être vrai.

 

En cette période estivale où le culte du corps est à son maximum en raison des journées à la plage ou à la piscine, l’Agence de sécurité sanitaire en France rappelle de se méfier des belles promesses.

Perdre du poids a des conséquences sur la santé. Ainsi, pour que cela soit sans danger et efficace, la prise en charge médicale et des conseils professionnels sont grandement recommandés. L’approche doit être individualisée et prévue à long terme.

Attention aux produits amaigrissants qui représentent souvent un danger pour la santé ou sont sans effet. Les médicaments comme la sibutramine et le rimonabant sont à proscrire, car ils sont trop nocifs.

En cas de nécessité médicale, certaines approches peuvent être envisagées lorsque le changement d’alimentation et les exercices physiques ne suffisent pas.

Ainsi, sous supervision médicale, on pourrait opter pour des médicaments comme orlistat ou Xenical, mais leur efficacité est plutôt modeste.

Une chirurgie bariatrique pourrait aussi être recommandée dans les cas lourds d’obésité, mais à condition également de changer son mode de vie, donc avoir une meilleure alimentation et faire des activités physiques.

http://fr.canoe.ca/