Les incendies provoquent de nouvelles évacuations en Colombie-Britannique


Le Canada est reconnu pour la richesse de ses forêts et quand la météo n’est pas très conciliante avec l’environnement, alors c’est un désastre. Encore cette année, une province canadienne est aux prises avec des incendies monstres
Nuage

Les incendies provoquent de nouvelles évacuations en Colombie-Britannique

 

PC/JONATHAN HAYWARD

Quelque 161 foyers d’incendie sont encore actifs

Des milliers de personnes ont dû être évacuées pendant le week-end dans l’ouest du Canada, où de forts vents ont attisé les incendies qui ravagent le centre de la Colombie-Britannique depuis plus d’une semaine.

La progression des flammes a contraint les autorités à prendre de nouvelles mesures d’évacuation, dont la principale concerne la ville de Williams Lake qui compte quelque 11 000 habitants.

Les ordres d’évacuation, annoncés samedi soir, concernent quelque 24 000 personnes dans la région, et les autorités estiment qu’environ 60% ont déjà quitté leurs domiciles, rapporte dimanche la chaine publique CBC.

Les évacués sont accueillis dans la ville de Kamloops, au sud de Williams Lake.

Avant les nouvelles mesures d’évacuation, les autorités estimaient à plus de 17 000 le nombre de personnes chassées de chez elles, depuis que la province a décrété l’état d’urgence, le 7 juillet, en raison des nombreux incendies qui se sont déclarés à cause de la chaleur et du temps sec.

Quelque 161 foyers d’incendie étaient encore actifs dimanche, a indiqué une porte-parole du service des incendies de Colombie-Britannique, Navi Saini.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Incendies de forêt en C.-B.: la situation devrait empirer cette fin de semaine


Il y en a qui se plaigne de la météo au Québec à cause des pluies qui ont été plus abondantes, cependant, mieux vaut la pluie (sauf les inondations) que le feu des forêts et des habitations. Cet été, c’est la Colombie-Britannique qui brûle et la météo semble se mettre de la partie avec des vents plus fort annoncés en fin de semaine
Nuage

 

Incendies de forêt en C.-B.: la situation devrait empirer cette fin de semaine

 

Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés... (Photo Jonathan Hayward, La Presse canadienne)

 

Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés d’herbes, d’arbustes, de forêts et dans certains cas, de secteurs résidentiels, depuis le début de la saison en avril.

PHOTO JONATHAN HAYWARD, LA PRESSE CANADIENNE

 

La Presse Canadienne
WILLIAMS LAKE, C.-B.

La situation des incendies de forêt en Colombie-Britannique devrait s’aggraver au cours de la fin de semaine, les responsables prédisant que des vents plus soutenus attiseront des dizaines de feux ayant forcé plus de 16 000 personnes à quitter leur domicile.

Le directeur de l’information du service de lutte contre les incendies de forêt de la province, Kevin Skrepnek, a affirmé jeudi que le léger répit de la météo au cours des quelques derniers jours cessera avec l’arrivée d’un front froid qui devrait entraîner des vents importants dans la majeure partie du sud de la province.

Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés d’herbes, d’arbustes, de forêts et dans certains cas, de secteurs résidentiels, depuis le début de la saison en avril, a indiqué M. Skrepnek.

Il y avait plus de 180 incendies de forêt qui brûlaient à travers la province, jeudi après-midi.

Robert Turner, de la gestion des services d’urgence, a affirmé qu’environ 9430 évacués – sur un total évalué à 16 250 – s’étaient enregistrés auprès de la Croix-Rouge canadienne. Environ 1800 familles devaient avoir reçu une aide de 600 $ de la part de la province avant la fin de la journée, jeudi, a dit M. Turner.

Plus de 3100 personnes ont été enregistrées pour combattre les flammes, incluant les pompiers et le personnel de soutien, dont près de 400 venant de l’extérieur de la province en renfort.

«La principale inquiétude météo est le portrait prévu en fin de semaine. Les vents ont été un élément majeur en termes d’activités d’incendies jusqu’à maintenant au cours des quelques dernières semaines, donc il s’agit assurément d’une source d’inquiétude», a souligné M. Skrepnek.

Un vaste territoire du centre de la Colombie-Britannique est par ailleurs interdit d’accès aux voyageurs et aux campeurs afin de prévenir d’autres incendies de forêt dans cette région.

Le ministère des Forêts et des Ressources naturelles a annoncé jeudi que les 165 parcs de camping et les 65 sentiers couvrant le secteur de Cariboo seront fermés afin de permettre aux équipes d’intervention de mieux se concentrer sur les incendies de forêt.

M. Skrepnek a indiqué que les nouvelles conditions avaient permis de mieux évaluer l’étendue des brasiers en activité, dont plusieurs dans la zone supervisée par le centre des incendies de Cariboo.

Aide du Québec

Le gouvernement du Québec enverra de l’aide à la Colombie-Britannique. Quarante pompiers forestiers accompagnés de deux chefs de section et d’un représentant d’agence s’y rendront lundi.

Jeudi, un agent d’information et un spécialiste en comportement des incendies se sont dirigés vers la province.

Les renforts québécois devraient rester sur place pendant au moins 17 jours. Si les incendies n’étaient pas maîtrisés, les équipes seront alors relevées, a indiqué une porte-parole de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

Déjà, mercredi, la SOPFEU avait envoyé 200 motopompes afin d’aider les autorités britanno-colombiennes à combattre les flammes qui ravagent la province. Ces appareils devraient arriver à Challiwack samedi.

http://www.lapresse.ca

Cet ado n’a pas bien écouté les consignes de sa mère, voilà le résultat


Si les éléphants roses n’existent qu’en cas d’hallucinations, un cheval rose est bien réel. Des incendies font rage en Colombie-Britannique et beaucoup ont dû quitter leurs demeures. Au cas que la propriété ou reste ce cheval devrait fuir devant le feu, mieux vaut prendre quelques précautions pour retrouver les animaux. Il semble que l’adolescent à tout compris de travers et a peint au complet un cheval rose fluo
Nuage

Cet ado n’a pas bien écouté les consignes de sa mère, voilà le résultat

 

CINDY RODDICK / THE CANADIAN PRESS

Jacob n’a, semble-t-il, pas eu le temps peindre l’autre cheval.

Pour retrouver facilement sa jument après un incendie, un jeune Canadien a entièrement repeint l’animal.

 

NSOLITE – Avait-il vu un éléphant rose? Ce mardi11 juillet, un problème de communication entre un adolescent et sa mère a conduit le premier à peindre entièrement leur jument en… rose fluo.

L’histoire se passe en Colombie-Britannique, au Canada. La région est actuellement frappée par de nombreux feux de forêts qui ont forcé l’évacuation de plus de 14.000 habitants. Les flammes menaçant d’atteindre sa propriété, Cindy Roddick réalise qu’elle devra sûrement relâcher ses chevaux.

C’est là que son fils, Jacob Sharkey, entre en action. La Canadienne demande au jeune homme de 15 ans d’écrire leur numéro de téléphone sur les chevaux, dont la bien nommée Rosy, pour que la famille puisse les récupérer après l’incendie.

Mais à 15 ans, on a tendance à n’écouter ses parents que d’une oreille. Jacob a ainsi loupé toute la partie concernant le numéro de téléphone.

En rose fluo, de la tête aux sabots

« Je pensais que ma mère m’avait demandé de peindre entièrement le cheval pour le rendre visible, et que de cette façon, si on devait le libérer, les gens pourraient le retrouver facilement », raconte-t-il dans une interview à Metro News Toronto.

Vingt minutes plus tard, Jacob avait badigeonné Rosy, de la tête aux sabots, d’un spray non-toxique rose fluo.

« Rose fluo. Vraiment fluo. Mon dieu! », se rappelle avoir crié la mère de l’adolescent, toujours selon Metro News Toronto.

D’après l’adolescent, la jument n’a pas protesté alors qu’elle se transformait en énorme bonbon rose.

« Elle est âgée et ne se préoccupe pas de grand-chose à part manger, plaisante-t-il. C’est une sorte de décoration extérieure très coûteuse. »

Plus de 200 incendies ravagent actuellement la région, située au sud-est du Canada. Le Premier ministre Justin Trudeau s’est même adressé aux familles touchées par cette catastrophe.

Pour l’instant, la famille a été épargnée par les flammes. Mais Jacob n’a pas encore fini de nettoyer la jument.

« Je dois encore retourner dans l’enclos et enlever ce qu’il reste de peinture ».

http://www.huffingtonpost.fr/

Élever un enfant sans genre


Je comprends que parfois, il arrive que des enfants qui naissent un fille ou garçon, ont l’impression qu’ils sont nés dans le mauvais corps. Je comprends moins que d’autres ne se sentent ni fille, ni garçon, mais bon ! Mais demander que des enfants n’aient pas de genre dès la naissance et avoir un nom et habillé de façon neutre et qu’en plus, les parents veulent que toutes personnes parlent d’eux sans identifier le genre me parait exagérée. Qui dit que psychologiquement cela n’affectera pas l’enfant …
Nuage

 

Élever un enfant sans genre

 

Un enfant et deux parents

Ollie, Ashley McGee et Barb Besharat Photo : Radio-Canada

Alors qu’un parent en Colombie-Britannique se bat en cour pour que le sexe de son enfant ne soit pas inclus sur son certificat de naissance, ce mouvement prend de l’ampleur à l’échelle du pays.

En attendant des changements en Ontario, un couple de Toronto utilise des pronoms neutres et tente d’éviter toute notion de genre avec son enfant.

Ils ont décidé d’élever leur enfant, Ollie, en évitant toute notion de genre.

« On utilise les pronoms « they » et « them » (« eux », en anglais) autant que possible et nous demandons à nos proches, notre médecin et d’autres fournisseurs de services de faire de même », explique Ashley McGee.

Les vêtements et les jouets du bébé, par exemple, ne sont ni féminins, ni masculins.

L’Ontario, tout comme l’Alberta, étudie la possibilité d’ajouter un troisième genre non binaire sur les documents officiels. Certains veulent aller encore plus loin et complètement retirer la notion de genre sur les documents officiels.

Ce n’est pas assez, selon Barb Besharat, l’autre parent du couple.

« Nous préfèrerions qu’il n’y ait pas de sexe sur les cartes d’identification », dit-elle.

Ce débat fait l’objet d’une révision judiciaire en Colombie-Britannique.

D’ailleurs, la coalition Gender Free ID surveille de près ce qui s’y passe en cour.

« Je crois que c’est important parce que ça rendra tous les autres cas légaux similaires plus faciles », explique Felix Gilliand, porte-parole de la coalition.

Ottawa, de son côté, étudie déjà la possibilité d’ajouter des catégories de genres sur les passeports canadiens.

http://ici.radio-canada.ca/

Éclosion de salmonellose dans quatre provinces du Canada


Il est clair qu’en cuisine mieux vaut avoir des règles d’hygiène stricte quand on manipule ustensiles et la nourriture,. Le poulet est un aliment qu’il faut prendre des précautions autant a l’entreposage, la manipulation et la cuisson qu’il soit entier, congelé, ou pané
Nuage

 

Éclosion de salmonellose dans quatre provinces du Canada

 

CHICKENS

L’Agence de la santé publique du Canada déplore l’éclosion de sept cas de salmonellose, au cours des mois d’avril et mai derniers, tous reliés à la consommation de produits de poulet cru pané et congelé, comme des pépites, des bâtonnets ou des burgers.

Des sept personnes incommodées par la salmonellose, deux ont été hospitalisées et se sont, depuis, remises de la maladie. La majorité des cas ont touché des hommes et l’âge moyen des victimes est de 26 ans.

Les individus frappés par la salmonellose provenaient de la Colombie-Britannique (1), de l’Alberta (4), de l’Ontario (1) et du Nouveau-Brunswick (1).

Quelques symptômes de l’infection à salmonelle:

  • fièvre;
  • frissons;
  • diarrhée;
  • crampes abdominales;
  • maux de tête;
  • nausées;
  • vomissements.

« La salmonelle est couramment présente dans le poulet cru et les produits de poulet cru pané et congelé », rappelle le communiqué publié par l’Agence de la santé publique du Canada.

Elle souligne que les produits de poulet cru doivent être manipulés et préparés en suivant les directives de cuisson.

Ces produits doivent être cuits à une température interne sécuritaire d’au moins 74 °C (165 °F) pour les consommer en toute sécurité.

L’Agence de la santé publique du Canada rappelle que tout le monde peut contracter la salmonellose, mais que les nourrissons, les enfants, les aînés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli courent un risque accru de développer une maladie grave.

Les symptômes de l’infection à la salmonelle – aussi appelée salmonellose – se manifestent généralement dans les 6 à 72 heures suivant l’exposition à un animal infecté ou à un produit contaminé par la bactérie salmonelle.

« La plupart des personnes qui contractent la salmonellose se rétablissent complètement en quelques jours, explique le communiqué. Il est possible qu’une personne soit infectée par des bactéries sans être malade et sans montrer de symptômes, mais cette personne peut quand même transmettre l’infection. »

Précautions à prendre pour la cuisson de produits de poulet cru, pané et congelé:

  • Ne mangez pas les produits crus ou insuffisamment cuits. Faites cuire tous les produits panés et congelés jusqu’à ce qu’ils atteignent une température interne d’au moins 74 °C (165 °F) pour les consommer en toute sécurité.
  • En raison d’une cuisson non uniforme, il n’est pas recommandé de faire cuire des produits de poulet crus panés et congelés, comme les pépites, les bâtonnets ou les burgers, au four à micro-ondes. Suivez toujours les instructions de cuisson indiquées sur l’emballage de tout produit de poulet cru pané et congelé, y compris les produits dont l’étiquette porte certains énoncés, comme « non cuit », « cuire et servir », « prêt à cuire » et « prêt à mettre au four ».
  • Lavez-vous soigneusement les mains à l’eau chaude savonneuse avant et après la manipulation de produits de poulet crus panés et congelés.
  • Utilisez une assiette, une planche à découper et des ustensiles distincts lorsque vous manipulez des produits de poulet crus panés et congelés afin de prévenir la propagation de bactéries nuisibles.
  • Utilisez un thermomètre de cuisson numérique afin de vérifier que les produits de poulet crus panés et congelés ont atteint au moins 74 °C (165 °F).

http://quebec.huffingtonpost.ca

Un premier crâne de dinosaure découvert en Colombie-Britannique


Mon rêve, partir en randonnée pour découvrir quelque chose datant de la préhistoire. Ce chiropraticien en vacances de trouver un premier crâne de ce type de dinosaure en Colombie-Britannique
Nuage

 

Un premier crâne de dinosaure découvert en Colombie-Britannique

 

Un fossile de crâne d'un dinosaure dans une roche.

Le crâne, découvert dans le nord-est de la Colombie-Britannique, pourrait appartenir à un Albertosaurus d’environ 75 millions d’années,    Photo : Charles Helm

Un chiropraticien en vacances a découvert le premier fossile de crâne de dinosaure de la Colombie-Britannique lors d’une randonnée qu’il faisait près de Tumbler Ridge, au nord-est de Prince George.

Le crâne pourrait appartenir à un Albertosaurus d’environ 75 millions d’années, estiment les spécialistes du Centre de recherche paléontologique de la région Peace.

Rick Lambert et sa femme, Sonia, faisaient une randonnée alors qu’ils étaient en camping dans une région riche en fossiles de dinosaures.

Le chiropraticien Rick Lambert et sa découverte

Le chiropraticien Rick Lambert et sa découverte : la partie d’un crâne de dinosaure.   Photo : Charles Helm

« Je suis toujours à la recherche de ce genre de choses. Je trouve cela amusant de me promener et de garder un œil là-dessus », indique Rick Lambert.

Lors de sa promenade, il a remarqué quelque chose de particulier dans une roche.

« Dès que je me suis approché, j’ai pu voir qu’il y avait des dents, environ une douzaine, et ce qui semblait être des fragments d’os dans la structure du fossile, au-dessus des dents ».

Le chiropraticien a alors réalisé qu’il avait fait une découverte importante, et qu’il ne s’agissait pas simplement d’un autre mollusque.

Rick Lambert a pris une photo du spécimen, noté ses coordonnées géographiques et contacté le Centre de recherche paléontologique pour lui faire part de sa trouvaille.

Illustration d'un crâne complet de dinosaure, avec la partie découverte en Colombie-Britannique en gris

Le crâne complet d’un dinosaure, avec la partie découverte près de Tumbler Ridger en gris   Photo : Centre de recherche paléontologique de la région Peace

Les employés du centre étaient étonnés et ravis de la découverte. Ils ont pu transporter le fossile – qui est intégré dans une roche de 100 kilos – au musée afin de pouvoir l’étudier.

« C’est le premier crâne d’un dinosaure théropode à être découvert en Colombie-Britannique. C’est donc d’une importance particulière dans la province », a souligné le directeur du centre, Richard McCrea, dans un communiqué.

http://ici.radio-canada.ca/

C.-B.: une jeune fille tirée dans l’eau par une otarie


On aime tous ou presque les animaux sauvages, mais il y a des règles à respecter pour éviter des incidents comme cette jeune fille qui a dû avoir la frousse de sa vie
Nuage

 

C.-B.: une jeune fille tirée dans l’eau par une otarie

 

 

Une jeune fille a été secourue après avoir été entraînée dans l’eau par une otarie à Steveston, au sud-ouest de Vancouver.

L’incident est survenu samedi alors qu’un groupe de gens nourrissaient l’otarie près d’un quai.

Une fille s’est assise sur le bord du quai avec son dos tourné vers l’animal.

L’otarie a sauté de l’eau et a saisi la robe de la fille afin de l’entraîner dans l’eau.

Un homme a rapidement secouru la fille.

Selon le directeur du Centre de recherche sur les mammifères marins à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), l’animal était probablement devenu habitué d’être nourri par des humains.

Andrew Trites pense que l’otarie croyait que la robe de la fille était un morceau de poisson.

M. Trites rappelle que les gens ne devraient pas nourrir des animaux sauvages tels que des otaries et devraient plutôt s’éloigner d’eux.

http://quebec.huffingtonpost.ca/