L’amour en sursis


Il y a des amours éphémères, un des amants fait croire a l’autre un amour vrai mais impossible donnant milles défaites en même temps que fausses promesses .. C’est l’histoire vécu d’un ami qui pourtant était près a tout pour défier les obstacles mais en vain
Nuage

 

L’amour en sursis

 

 

Voila des années qui s’écroulent
Au son du torrent qui s’écoulent
Tous ces desseins qui s’échappent
Au fil du temps qui me rattrapent

Le rêve sous tous ces parjures
Coûte de grandes déchirures
Mais l’envie s’érige sans cesse
Malgré ruses et fausses promesses

Je suis cloué à coups de peines
Sanguinolent aux quatre veines
L’égoïsme nourrit les moeurs
Et fige mes nerfs froids du coeur

Je braverais vent et marée
Pour une joie de longue durée
Cependant tout n’est que fluide
Donnant un mauvais goût fétide

Car mon grand amour m’a prédit
Très loin de toutes perfidies
Que l’amant bientôt reviendra
Avec des fleurs qu’il répandra

J’ai attendu ce personnage
Sorti d’un troublant brouillage
Comme raconter dans les histoires
Es-ce une image illusoire

Quand le grand prince d’orient
Viendra avec l’air défiant
Se sera signe d’une fin
De l’amour espéré en vain

Rachel Hubert (Nuage) Saïd
23 Avril 2004

Le saviez-vous ► Expression : Mettre sa main au feu


Quand on est prêt a mettre sa main au feu dans le sens figuré bien sur, c’est ce que nous sommes sur de ce que l’on dit .. Chez nous par contre, nous l’employons plus pour émettre une supposition, une quasi certitude mais pas 100 % certain ..
Nuage

 

Mettre sa main au feu 

 

Être sûr de/affirmer fermement quelque chose.

 

Au Moyen Âge, il existait plusieurs moyens de déterminer avec une exactitude sans faille qui était coupable de quelque chose.


Parmi eux, il y avait les combats. Par la force divine, le vaincu n’était jamais simplement le plus faible, c’était obligatoirement le fautif.

Et il y avait aussi l’épreuve du feu. Elle consistait soit à saisir puis garder un moment en main une barre de fer rougie au feu, soit à mettre la main dans un gant métallique également rougi au feu. Quelle que soit la méthode, grâce à l’intervention divine, celui dont la main guérissait en moins de trois jours était déclaré innocent de ce dont on l’accusait.

C’est de cette épreuve redoutable qu’est née notre expression.

Mais aujourd’hui, pas fous ou moins croyants on n’emploie cette expression, « je suis prêt à en mettre ma main au feu », que parce qu’on sait qu’il y a très peu de risques qu’on soit amené à le faire vraiment, même si ce qu’on a péremptoirement affirmé s’avère faux.

En effet, même chez ceux qui croient fermement en Dieu, il en est peu pour imaginer encore qu’il est suffisamment fortiche pour guérir très rapidement leur main dans une telle situation.

http://www.expressio.fr/expressions/mettre-sa-main-au-feu.php

Des archéologues italiens sur les traces de La Joconde à Florence


La femme qui aurait peut-être servie de modèle de La Joconde fait encore la une dans le monde de l’archéologie. Pourront-il prouver avec certitude que Lisa Gherardini et le portrait célèbre de Léonard de Vinci ne fond qu’une
Nuage

 

Des archéologues italiens sur les traces de La Joconde à Florence

 

 

Une équipe d’archéologues italiens a mis au jour mardi un squelette en bon état de conservation dans un couvent abandonné de Florence où des recherches sont en cours pour éclaircir le mystère de la femme qui aurait servi de modèle à La Joconde de Léonard de Vinci (1452-1519).

« Aujourd’hui, nous avons découvert une nouvelle tombe contenant un squelette complet », a annoncé Silvano Vinceti, le coordinateur des recherches.

Plusieurs corps ont déjà été exhumés dans le cadre de ces recherches qui visent à découvrir la sépulture de Lisa Gherardini, considérée par ces chercheurs italiens comme la noble dame florentine ayant posé pour le plus célèbre portrait de l’histoire de la peinture.

« Nous sommes arrivés à l’étape qui est vraiment excitante pour les chercheurs. Nous nous approchons enfin du résultat de tout le travail que nous avons entrepris: est-ce que nous trouverons ou pas les restes de Lisa Gherardini? », a expliqué M. Vinceti à l’AFP.

Même si la découverte de ce nouveau squelette est particulièrement stimulante, M. Vinceti reconnaît que des tests doivent encore être réalisés afin d’en déterminer l’identité.

Les archéologues ont commencé à explorer le sous-sol du couvent de Sainte-Ursule l’an dernier, après que de nouveaux documents eurent confirmé que la veuve d’un riche marchand de soie florentin, Francesco del Giocondo, y avait vécu avec ses deux filles religieuses et y avait été inhumée.

Francesco del Giocondo aurait été le commanditaire de La Joconde et, selon la thèse défendue par M. Vinceti, son épouse aurait servi de modèle au génie de la Renaissance, qui composa entre 1503 et 1506 son chef-d’oeuvre, aujourd’hui conservé au musée du Louvre à Paris.

Le squelette découvert mardi doit faire l’objet de tests pour permettre de confirmer qu’il s’agit bien de celui de Lisa Gherardini. Les chercheurs souhaitent également reconstruire son visage et le comparer avec celui du fameux portrait.

Silvano Vinceti avait déjà par le passé affirmé avoir trouvé des symboles cachés dans La Joconde, ajoutant que l’apprenti de Léonard aurait lui aussi inspiré la peinture même si le modèle principal resterait Lisa Gherardini. Une théorie accueillie à l’époque avec un grand scepticisme par le musée du Louvre.

© 2012 AFP

http://actualites.ca.msn.com

Fonte sans précédent de la calotte glaciaire du Groenland


La fonte des glaces au Groenland est normal mais de façon si spectaculaire, c’est plutôt rare. Cependant cette fonte est plus rapprocher que la dernière grande fonte du glacier .. Que réserve l’avenir pour cette ile de glace ? A voir la vidéo, il est dangereux d’aller se promener près des glaciers ..
Nuage

 

Fonte sans précédent de la calotte glaciaire du Groenland

 

Selon les données de trois satellites analysées par la Nasa et des scientifiques universitaires, environ 97 % de la calotte glacière avait dégelé à la mi-juillet, a indiqué l’Agence dans un communiqué.

PHOTO NICOLO E. DIGIROLAMO, REUTERS/NASA

Agence France-Presse
Washington

La surface gelée du Groenland a fondu en juillet sur une étendue jamais atteinte en plus de trente ans d’observation satellitaire, a annoncé mardi l’Agence spatiale américaine (Nasa).

Selon les données de trois satellites analysées par la Nasa et des scientifiques universitaires, environ 97 % de la calotte glacière avait dégelé à la mi-juillet, a indiqué l’Agence dans un communiqué.

« C’est tellement sans précédent que je me suis d’abord interrogé sur le résultat : était-ce bien réel ou était-ce dû à une erreur de données? », a commenté Son Nghiem, de la Nasa.

L’expert précise avoir remarqué la disparition de la majorité de la glace du Groenland au 12 juillet en analysant les données d’un premier satellite. Les résultats des deux autres satellites ont confirmé cette découverte. Les cartes satellitaires de la fonte montrent que la calotte glaciaire avait fondu à 40 % au 8 juillet et à 97 % quatre jours plus tard.

Ces résultats ont été connus quelques jours après qu’un immense bloc de glace de deux fois la superficie de Paris ou Manhattan s’est détaché d’un glacier du Groenland.

Groenland :Un glacier a perdu une ile de glace deux fois plus grande que Manhattan

 

 

« Cet événement, combiné à d’autres phénomènes naturels, mais rares, comme le monumental décrochage la semaine dernière sur le Glacier Petermann, font partie d’un ensemble complexe », a ajouté Tom Wagner, responsable de la Nasa.

Au cours de l’été, la moitié en moyenne de la surface glaciaire du Groenland fond naturellement, explique la Nasa. Habituellement, la plupart de l’eau issue de cette fonte regèle rapidement en altitude ou est retenue par les glaces des régions côtières, pendant que le reste s’écoule dans l’océan.

« Mais cette année, l’ampleur de la fonte à la surface ou près de la surface a connu une hausse brutale », a ajouté l’Agence spatiale.

Les chercheurs doivent maintenant déterminer si cet événement, qui coïncide avec une forte pression inhabituelle d’air chaud au dessus du Groenland, va contribuer à une hausse du niveau des océans.

La Nasa a précisé que même le point le plus haut de la calotte glaciaire, situé à plus de trois kilomètres au-dessus du niveau de la mer, montrait des signes de dégel.

Selon la glaciologue Lora Koenig, ce type de fonte intervient tous les 150 ans en moyenne.

« La dernière ayant eu lieu en 1889, cet événement est bien au rendez-vous », a-t-elle dit. « Mais si nous continuons à observer ce type de fonte au cours des prochaines années, ce sera angoissant ».

http://www.lapresse.ca/

Les enfants obèses plus susceptibles de développer un cancer


Beaucoup de maladies sont causé par nos habitudes de vie, quand des mauvaises habitudes datent de plusieurs années, des cancers peuvent surgir. Ce genre d’étude montre comment il est important de prendre de bonnes alimentaires dès le jeune âge et de faire bouger nos enfants
Nuage

 

Les enfants obèses plus susceptibles de développer un cancer

 

Les enfants obèses plus susceptibles de développer un cancer

Crédit photo : Archives Reuters

Agence QMI

Les enfants affichant un surpoids ou obèses ont davantage de risques de développer un cancer de la vessie, des voies urinaires ou colorectal plus tard dans leur vie, selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv, en Israël.

Selon les auteurs de ces travaux, les enfants souffrant d’obésité ont un risque 50% fois plus élevé de développer ces types de cancers à l’âge adulte par rapport aux enfants présentant un poids santé.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont examiné les données relatives à 1,1 million de personnes, et ce, sur une période de 18 ans. Les scientifiques ont découvert qu’il existe un lien tangible entre l’indice de masse corporelle dans l’enfance et le diagnostic de cancer plus tard dans l’existence.

Les cancers urothéliaux (vessie et voies urinaires) représentent 6 à 8% des cancers chez l’homme et 2 % chez la femme. Le cancer colorectal est le plus fréquent des cancers.

D’autres recherches devront être menées pour savoir si l’obésité constitue également un facteur de risque pour d’autres types de cancer, comme celui du pancréas.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention.

http://tvanouvelles.ca