Savoir pardonner


Il y a des pardons plus facile que d’autres a donner mais il y en a d’autres qui viennent s’accrocher a nous pour élire domicile en nous apportant ses copains : rancune, haine, vengeance, …  C’est important pour notre bien-être de s’en débarrasser …
Nuage

 

Savoir pardonner

 

 

Savoir que pardonner, ce n’est pas oublier ou ne veut pas dire «réconcilier».

Personne n’attend de vous que vous redeveniez ami ni cherchiez à excuser l’autre. Entre croyances culturelles ou religieuses, les interprétations peuvent varier.

Néanmoins, pardonner est avant un acte de bonté envers vous-même-même : c’est VOUS qui décidez de ne plus vous laisser pourrir par cette haine qui vous hante, vous décidez de lâcher prise, vous refusez d’entretenir votre colère, votre amertume, vos regrets qui, de toutes façons vous empêchent de vous sentir bien

Pardonner, c’est se libérer soi-même

Michel Poulaert

Carence intellectuelle


Quand on a la santé, la jeunesse, voir même la vie, on oubli que trop souvent que le temps avance et que la jeunesse s’envole, la santé vacille, et que la vie n’est pas éternelle
Nuage

Carence intellectuelle

 

« L’esprit humain souffre d’une carence intellectuelle fondamentale : pour qu’il comprenne la valeur d’une chose, il faut le priver de cette chose.  »

Amélie Nothomb

Le saviez-vous ► Expression : A tout bout de champ


Une expression bien connu et encore très utilisé aujourd’hui, alors que son origine a probablement fait surface sur une terre de labour
Nuage

 

A tout bout de champ

 

 

 

A chaque instant.
Sans cesse.

Vous êtes un paysan d’autrefois.
Ce matin, il fait un temps à rester au lit, mais vous devez impérativement labourer votre grand champ, derrière la ferme.

Très tôt, vous harnachez votre cheval de trait (ou vos boeufs) et lui accrochez votre charrue munie de son soc.

Vous vous placez ensuite dans un coin choisi de votre champ et commencez le labourage parallèlement à une bordure du terrain.

Arrivé au bout, vous faites demi-tour en vous décalant un peu et repartez en sens inverse.

Le champ est très long. Il a beau faire froid, vous avez quand même la sueur qui perle à grosses gouttes à votre front.

Une fois arrivé à l’extrémité (celle dont vous êtes initialement parti), vous refaites demi-tour et recommencez.

Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez parcouru l’intégralité de votre terrain, du nord au sud et d’est en ouest.

Vous venez ainsi d’effectuer votre tâche par des actions très répétitives, avec des demi-tours à tous les bouts de votre champ. Et c’est très probablement suite à ce travail que, dans votre tête ou dans celle d’un de vos congénères, cette expression a germé.

Au XIVe siècle, elle se disait « à chascun bout de champ », au XVIe, c’était « à tous bouts de champ » et au XVIIe, « à chaque bout de champ ».

C’est simplement une métaphore dont le sens a glissé du spatial (le terrain labouré sur toute sa surface avec des allers-retours incessants) au temporel (l’action répétée sans cesse ou l’évènement survenant à tous moments).

http://www.expressio.fr

Printemps


Les oiseaux d’ailleurs sont venu chanter le printemps, les fleurs se préparent pour se faire belle, les arbres dans un élan se laisse bourgeonner, oui le printemps est bel et bien installer … pour préparer les milles et une nouveautés de l’été
Nuage

 

Printemps

 

© Jean-Francois Mathieu

 

© Christelle Milesi

 

© Janine Emery

© Franck Chazot

© Christian Pajany

© Pierre Quentin

© Malou Troel

© Alain Hubert


© Olivier Pascal

© Isabelle Taras

© Claude Renouf

© Antoine Audrouhin

 

© Stéphanie Archambault


© Micheline Chiffelle

© Jean Louis Guianvarch

© James Lamour

© Guillaume Berthon

http://www.linternaute.com

Les femmes ont plus de difficulté à cesser de fumer


C’est une étude intéressante pour les femmes qui veulent cesser de fumer mais qui ont besoin d’aide étant donné que devant la dépendance a la cigarette il y a une bonne différence entre homme et femme. Et cela permettrait de donner de meilleurs outils pour devenir des ex-fumeuse
Nuage

 

Les femmes ont plus de difficulté à cesser de fumer

 

©Shutterstock

Agence QMI

NEW HAVEN – Les femmes auraient plus de difficulté à cesser de fumer que les hommes, selon une récente étude effectuée par des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université Yale.

Les scientifiques ont constaté que si les hommes fumeurs présentaient un plus grand nombre de récepteurs de nicotine dans leur cerveau comparativement aux non-fumeurs, la situation était différente pour les femmes chez qui même les non-fumeuses possèdent autant de récepteurs que les fumeuses.

Habituellement, lorsqu’un individu consomme du tabac, le nombre de récepteurs de nicotine dans son cerveau augmente. Ces récepteurs captent la nicotine, ce qui renforce l’habitude de fumer et la dépendance au tabac.

«Lorsqu’on calcule le nombre de récepteurs en fonction du sexe du fumeur, on constate une grande différence», explique l’un des auteurs de cette étude, Kelly Cosgrove.

Ces découvertes sont cruciales, dans la mesure où la plupart des gens qui veulent cesser de fumer ont recours à des thérapies de remplacement de la nicotine (gomme, timbres transdermiques). Or, il semblerait que chez les femmes, il serait plus efficace d’utiliser des techniques différentes comme des thérapies comportementales, des exercices de relaxation ou des médicaments sans nicotine.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont effectué un scanneur du cerveau de 52 hommes et 58 femmes, dont la moitié était des fumeurs. Un produit radioactif a permis de rendre visibles les récepteurs de nicotine.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique «Archives of General Psychiatry».

http://sante.canoe.ca

Zoo en Pologne Des girafes victimes de vandales


Juste faire le trouble, apeurer des animaux qui sont confiné dans un petit territoire, des imbéciles qui se pensent plus fins que d’autres ont semé la terreur que des girafes par la peur sont mort ..
Nuage

 

Zoo en Pologne

Des girafes victimes de vandales

 

Des girafes victimes de vandales

Crédit photo : archives Reuters

Le porte-parole du zoo a précisé que la girafe est un animal «extrêmement farouche» et que «chaque stress provoque chez elles une réaction de fuite».

TVA Nouvelles selon AFP

Deux girafes n’ont pas tardé à rendre leur dernier souffle après avoir été témoins d’une visite de vandales survenue en pleine nuit, entre samedi et dimanche.

Les deux grandes bêtes auraient succombé au stress qu’a provoquée cette visite nocturne, soutient la direction du jardin zoologique où elles vivaient, en Pologne.

Lors de leur passage, les malfaiteurs ont brisé des bancs, des panneaux de direction et des éléments décoratifs. Ils s’en sont également pris aux animaux, en leur lançant des morceaux.

Lien de cause à effet

 

Quelques heures à peine après l’incident, une première girafe a rendu l’âme. Sa compagne n’a pas tardé à la rejoindre dans l’au-delà, alors que les employés du zoo l’ont retrouvée sans vie dans la matinée de lundi.

«L’autopsie de la première girafe, une femelle de 3 ans, a permis de constater la fissure d’une valvule et des ecchymoses au coeur, qui témoignent d’un grand stress. La deuxième, une femelle de 6 ans, était légèrement malade avant ces incidents. Le stress a pu l’achever», a déclaré à l’AFP le directeur adjoint du jardin zoologique de Lodz.

Le porte-parole a précisé que la girafe est un animal «extrêmement farouche» et que «chaque stress provoque chez elles une réaction de fuite».

Quant aux vandales, ils jouissent toujours de leur liberté, puisqu’ils n’ont pas été épinglés par les forces de l’ordre. Le jardin zoologique endeuillé n’est malheureusement pas équipé de caméras de surveillance; par ailleurs, les gardiens chargés d’assurer la sécurité de nuit admettent n’avoir rien remarqué.

http://tvanouvelles.ca

Russie : Un infirme accusé de couper l’appétit


A lire ce qui a été rapporter en Russie, on voit qu’il y a beaucoup de tabou a travers le monde envers les personnes ayant un handicap. C’est une humiliation de se faire refuser des accès publics juste parce qu’une personne est différente de la  »normalité » Normalité dans le fond c’est quoi !!!
Nuage

 
 
Russie : Un infirme accusé de couper l’appétit

 

Russie - Un infirme accusé de couper l'appétit

© Shutterstock

Un Russe en fauteuil roulant a été interdit d’entrer dans un restaurant d’Ekaterinbourg, dans l’Oural, car sa présence aurait «coupé l’appétit» des autres clients, a rapporté vendredi le journal populaire Komsomolskaïa Pravda.

Alexandre Mokine avait réservé une table fin avril dans un restaurant d’Ekaterinbourg pour célébrer ses 27 ans avec des amis, selon le quotidien.

À son arrivée, la responsable du restaurant lui a interdit de s’installer:

« »Comment pouvez-vous vous imaginer dans notre établissement dans un tel accoutrement? Vous allez troubler nos clients, leur couper l’appétit », m’a-t-elle dit», raconte le jeune homme.

M. Mokine, qui s’était déjà vu interdire d’entrer dans un autre restaurant d’Ekaterinbourg l’année dernière, a annoncé qu’il allait porter plainte contre l’établissement.

La direction du restaurant a pour sa part indiqué que l’employée en question avait été limogée, selon le journal.

Les infirmes rejetés partout

 

«Infirme est chez nous un synonyme de « misère », « manque d’argent », « marginalité »», regrette le quotidien.

Fin avril, un autre journal populaire russe, Argumenty i Fakty, avait rapporté qu’un groupe d’enfants handicapés avait été interdit d’entrée dans un Aquarium de Moscou pour éviter de déranger le public. L’établissement s’était excusé après que cette histoire soit sortie dans la presse.

Selon le ministère de la Santé, la Russie compte 13,2 millions de personnes handicapées, soit 9,5% de la population du pays.

En 2009, le président russe Dmitri Medvedev, qui est depuis devenu Premier ministre, avait dénoncé leur traitement dans le pays, relevant que les invalides n’avaient pas accès à une «éducation normale», aux moyens de transports et aux lieux de détente et de loisirs.

http://fr.canoe.ca