Le travail


Cette citation me fait penser a ceux qui crient tout haut qu’ils aiment le sport mais sur un divan devant la télévision lors d’un match de hockey ou de foot Des gens aiment mieux superviser que travailler 😉
Nuage

 

Le travail

 

 

« Le travail est un trésor. Le travail des autres, cela va de soi. »

Henri Jeanson

Alphonse Capone


J’ai fait plusieurs acrostiches (poème dont les lettres initiales forment le nom d’une personne ou d’une chose quand elles sont lues verticalement.) mais en voici un qui a été une demande pour un travail sur Al Capone quand ma fille était en dernière année en secondaire. Un petit poème qui fut très intéressant a écrire
Nuage

 

Alphonse Capone

 

 

A l’homme né doux, mais mort brigand
Laissant son histoire de truand
Pointé vers la prohibition
Hostile à toute opposition
Organisé clandestinement
Nulle envie de vivre noblement
Selon la loi, tu es banni
Et désormais, tu es puni

Car, tu restes sur la liste noire
A ce jour, tu n’as plus de gloire
Pourtant, tu as vécu richement
Où en es-tu maintenant ?
Ne te sert-il pas dans ta stèle ?
En tout, tu n’es point un modèle

Rachel Hubert (Nuage)
2 Décembre 2003

Cet écrit à été composé pour ma fille, en guise de conclusion à un travail de recherche sur Al Capone
Secondaire V

Truc express ► Aromatiser la maison


Un poêle pour la fondu au chocolat n’est pas souvent utilisé et souvent il est remisé au fond de l’armoire pour être oublier .. Alors pourquoi pas le ressortir pour pour donner a sa maison une bonne odeur
Nuage

 

Aromatiser la maison 
 


 Utilisez un petit poêle à fondue au chocolat. Mettez-y des essences à pâtisserie telles que essence à la vanille, amande ou menthe. Toutes les essences conviennent.

Vous remarquerez que tous les gens qui entreront dans la maison croiront que vous avez du gâteau dans le four! Vous pouvez même combiner des essences pour créer une bonne senteur
 
http://www.trucsmaison.com/

Un perroquet égaré donne son adresse à la police


La police en voit sûrement de toutes les couleurs, et certaines affaires vont rester graver pour toujours dans leur mémoire, … Ce perroquet aura surement pu décrocher l’admiration des sans-plumes ainsi que de beaux sourire
Nuage

 

Un perroquet égaré donne son adresse à la police

 

 

Un perroquet

PHOTO: IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Agence France-Presse
Tokyo

Un perroquet égaré a pu être rendu à sa maîtresse mercredi en expliquant à la police japonaise l’adresse exacte de sa propriétaire.

L’oiseau s’était envolé dimanche matin de son domicile de la ville de Sagamihara, à l’ouest de Tokyo, et s’était posé peu après sur l’épaule d’un client d’un hôtel des environs, avant d’être amené à la police.

Mardi soir, le perroquet a subitement répété trois fois de suite le nom de sa ville et de son arrondissement de résidence, a expliqué un porte-parole de la police locale. Il a ensuite prononcé distinctement les numéros du pâté de maison et du domicile de sa maîtresse, devant trois policiers aux aguets.

L’oiseau a alors pu être ramené chez lui.

Sa propriétaire, une sexagénaire, avait quelque temps auparavant perdu définitivement un autre perroquet, aussi avait-elle pris ses précautions.

«Elle avait enseigné son adresse à ce perroquet après l’avoir acheté il y a deux ans», a expliqué le porte-parole.

Avant d’être rapporté à sa maîtresse, l’oiseau a même eu le temps de donner aux policiers son nom, Piko-chan.

«Il a dit « Tu es mignon, Piko-chan »», a raconté le porte-parole.

http://www.lapresse.ca

Boissons énergisantes Un désastre pour les dents


Si vous voulez endommager vos dents en 5 jours c’est facile, juste a boire des boissons énergisantes ou sportives de façon régulière. Est-ce que cela vaut la peine ? Il semble qu’une bonne alimentation, hydratation adéquate et repos donne de meilleur rendement autant dans le sport, que de leur travail
Nuage

 

Boissons énergisantes ►Un désastre pour les dents

 

Un désastre pour les dents

Crédit photo : archives TVA Nouvelle

Agence QMI

La consommation de boissons sportives et énergisantes serait responsable d’une hausse des problèmes bucco-dentaires, particulièrement chez les adolescents, indique une étude récente de l’École de santé dentaire de l’Université Southern Illinois.

Le taux élevé d’acidité dans ces boissons viendrait éroder l’émail des dents, indiquent les auteurs de l’étude, parue dans l’édition de mai-juin du journal General Dentistry.

«Les jeunes adultes tiennent pour acquis que ces boissons qui promettent une meilleure performance sportive et un niveau d’énergie plus élevé sont meilleures pour la santé que les boissons gazeuses », indique l’auteur principal de l’étude, Poonam Jain.

«La plupart de ces patients sont stupéfaits d’appendre que ces boissons acides s’attaquent plutôt à leurs dents»

Les chercheurs ont étudié le taux d’acidité de 13 boissons sportives et de neuf boissons énergisantes, qui variait selon les saveurs, et ont trouvé que les dents étaient endommagées après seulement cinq jours de consommation.

Les chercheurs ont également établi que les boissons énergisantes causent deux fois plus de dommage aux dents que les boissons sportives.

http://tvanouvelles.ca

Cellulaire au volant ►Message dur à passer


Le message ne passe pas .. je pense que si les jeunes pouvaient être mit en situation cela pourrait aider … Avec la technologie il est possible de créer un environnement quasi réelle .. il en existe déjà d’ailleurs comme une personne assise devant un volant et texte tout en conduisant comme s’il était sur la route .. mais je trouve qu’il devrait ajouter des personnages sur la route, plus de rencontre de d’autres auto, un enfant qui court après son ballon ect .. Si les simulations étaient un peu plus la réalité que les jeunes rencontre sur la route, plus que ces simulations seraient obligatoire dans un cours de conduite .. peut-être que cela changerait beaucoup de chose
Nuage

 

Cellulaire au volant ►Message dur à passer

 

ÉRIC THIBAULT

Un jeune Québécois sur deux utilise son téléphone cellulaire au volant, même si cela est interdit depuis près de quatre ans.

C’est ce que révèle un sondage Léger Marketing sur les comportements des automobilistes de 16 à 24 ans, réalisé pour les besoins du film Dérapages, de Paul Arcand, et dont le Journal a obtenu copie.

« C’est une donnée inquiétante », a observé Jean-Marie De Koninck, président de la Table québécoise de la sécurité routière,

à propos de cette catégorie d’usagers de la route qui détient 10 % des permis de conduire, tout en se méritant 45 % des contraventions pour grands excès de vitesse ou conduite dangereuse, en plus d’être impliquée dans 25 % de tous les accidents.

Conduire trop vite, écrire des textos, ou avoir une main sur le téléphone et l’autre sur le volant sont les infractions les plus fréquentes chez les jeunes conducteurs, selon l’étude.

Cela résulte d’une méconnaissance évidente des dangers liés à la conduite automobile, a ajouté le fondateur de l’opération Nez rouge, en précisant toutefois que « ce comportement à risque n’est pas propre aux jeunes ».

Prise de conscience

« La répression est là pour rester puisque plusieurs ne comprennent pas, a noté le lieutenant Michel Brunet, de la Sûreté du Québec. Au dernier Salon de l’auto à Montréal, des jeunes nous ont dit avoir perdu des amis dans ces circonstances. À eux, ça leur a servi de leçon. »

Pour le CAA-Québec, ce sondage est « décevant ». « Ça confirme que ces comportements sont proportionnellement plus fréquents chez les 16 à 24 ans que dans l’ensemble de la population. Il faut amener les jeunes à comprendre qu’ils font partie du problème et à faire leur mea culpa », a mentionné sa porte-parole, Sophie Gagnon, en déplorant que l’automobiliste québécois soit « toujours plus indulgent pour lui-même que pour les autres ».

M. De Koninck s’est dit encouragé du fait que trois jeunes répondants sur cinq aient déjà joué le rôle de conducteur désigné. Mais pour Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool, on devrait s’attendre à mieux. D’autant plus que 18 % ont néanmoins accepté d’être le passager d’un conducteur qu’ils savaient ivre ou drogué.

« C’est 18 % de trop. C’est la preuve que la modération a bien meilleur goût, même quand on ne conduit pas », a-t-il argué.

Plus du tiers des jeunes sondés ont toutefois dit avoir cessé de texter au volant après avoir visionné une récente publicité-choc de la Société d’assurance automobile du Québec. Mais en matière d’excès de vitesse, la dernière pub n’a produit aucun effet dissuasif sur 59 % d’entre eux.

« Il y a encore du travail à faire. Il n’y a pas de consensus social pour désapprouver la vitesse, contrairement à l’alcool au volant », dit Gino Desrosiers de la SAAQ.

http://www.journaldemontreal.com/