Angleterre : il écrit à son papa mort et reçoit une réponse


Je suis septique sur les conséquences sur un enfant de ce genre de chose,. Je crois que c’est pire que de dire que le Père Noël existe. Non pas de croire au paradis qui est perturbant, mais de faire croire que la poste a pu porter la lettre au papa décédé.
Nuage

 

Angleterre : il écrit à son papa mort et reçoit une réponse

 

Angleterre : il écrit à son papa mort et reçoit une réponse

Angleterre : il écrit à son papa mort et reçoit une réponse

 

Jase, petit écossais de 7 ans a tenu à s’adresser à son papa décédé, dont c’était l’anniversaire.

Le petit garçon a alors envoyé une lettre via le Royal Mail, l’équivalent de la Poste en Grande-Bretagne. Sur l’enveloppe, l’enfant écrit :

«Monsieur le facteur, pouvez-vous porter ceci au paradis pour l’anniversaire de mon papa».

Et le message a été bien reçu ! Le garçonnet a eu la surprise de recevoir, mercredi 28 novembre, une réponse du postier de la Royal Mail chez lui à Blackburn :

«Nous avons réussi à livrer votre lettre à votre père au paradis. Ce fut un défi d’éviter les étoiles et autres objets galactiques sur la route du paradis».

Si cette réponse a bouleversé l’enfant, elle a aussi ému sa maman qui a posté un message de remerciement sur son compte Facebook.

 

https://www.ladepeche.fr/

Une lettre volée de Christophe Colomb rendue par les États-Unis à l’Espagne


Une histoire de vol dans des bibliothèques européennes de plusieurs copies de l’époque et remplacées par des faux d’une missive de Christophe Colomb à la couronne d’Espagne. Ces documents sont restitués en Espagne.
Nuage

 

Une lettre volée de Christophe Colomb rendue par les États-Unis à l’Espagne

 

Après des années d’enquête, le gouvernement américain a rendu à l’Espagne une copie d’époque d’une célèbre lettre de Christophe Colomb datant de 1493, qui avait été volée à la bibliothèque nationale de Catalogne.

Le document dérobé était une des 16 copies réalisées à l’époque, à la demande de Christophe Colomb, de la lettre originale dans laquelle le “découvreur” des Amériques racontait à la couronne d’Espagne ses découvertes.

Le document retrouvé a été remis mercredi soir à l’ambassadeur d’Espagne à Washington, marquant l’aboutissement d’une enquête qui a duré sept ans et impliqué Paris et Brasilia, a indiqué le procureur fédéral du Delaware dans un communiqué.

Selon le procureur et les services fédéraux des douanes, l’enquête avait démarré en 2011, après qu’un informateur les a prévenus que plusieurs copies d’époque de cette célèbre missive avaient été volées dans des bibliothèques européennes et subrepticement remplacées par des faux.

L’enquête avait établi que l’exemplaire de la bibliothèque de Barcelone avait été vendu une première fois en 2005 pour 600 000 euros par des bouquinistes italiens, puis revendu en 2011 pour 900 000 euros.

Après “de longues négociations”, le propriétaire de la lettre, qui n’a pas été identifié, a accepté de la remettre aux autorités américaines, qui ont pu l’expertiser et confirmer son authenticité, selon le communiqué.

“Nous sommes vraiment honorés de rendre ce document historiquement important à l’Espagne, son propriétaire de droit”, a souligné lors de la cérémonie le procureur David Weiss.

L’ambassadeur d’Espagne, Pedro Morenes, a lui salué “les liens” entre l’Espagne et les États-Unis et une coopération “fructueuse” entre enquêteurs américains et espagnols qui “a permis le retour de ce bien culturel à l’Espagne”.

http://journalmetro.com

Une lettre d’Einstein vendue plus de 100 000 $ à Jérusalem


Une simple lettre vendue à plus de 100 000 $ simplement parce qu’elle est écrite par le grand physicien Albert Einstein. Bon, cela fait partie de l’histoire de la science, mais d’un autre côté dépensé autant, faut croire que chacun a ses priorités
Nuage

 

Une lettre d’Einstein vendue plus de 100 000 $ à Jérusalem

 

«Ces lettres révèlent la personnalité complexe du grand... (PHOTO REUTERS)

«Ces lettres révèlent la personnalité complexe du grand scientifique», affirme le directeur de la salle de vente Winner’s.

Agence France-Presse
Jérusalem

Une lettre écrite par le physicien Albert Einstein a été vendue aux enchères pour 103 700 $ US (environ 133 760 $ CAN) mardi à Jérusalem.

Cette lettre manuscrite sur la théorie de la gravitation, rédigée en allemand, a été envoyée par Albert Einstein en 1928 de Berlin à un collègue mathématicien. Son acquéreur est resté anonyme.

D’autres lots, parmi lesquels des lettres, des autographes et des photos du Prix Nobel 1921 de physique ont été vendus pour plusieurs milliers de dollars.

«Ces lettres révèlent la personnalité complexe du grand scientifique», affirme le directeur de la salle de vente Winner’s, Gal Wiener.

En octobre 2017, une note manuscrite d’Albert Einstein sur le secret du bonheur avait été adjugée à Jérusalem pour 1,56 million de dollars alors qu’elle était initialement estimée entre 5000 et 8000 dollars.

Einstein avait refusé de devenir le premier président de l’État d’Israël, mais a été gouverneur non-résident de l’Université hébraïque de Jérusalem jusqu’à sa mort en 1955.

Les archives Einstein sont accessibles aux chercheurs sur le campus de l’université, qui possède notamment le manuscrit de la théorie de la relativité.

http://www.lapresse.ca/

Chaque jour, son chien s’assoit au même endroit sans bouger


A chaque jour, vers la même heure, un Golden Retriever s’installe sur le bord de la route au bout du terrain de son maitre. Il attend a fixant la rue. Puis, il devient existé quand le camion de la poste amène le courrier vers les boites postales. À la hauteur du chien, il lui donne le courrier et le chien ramène à son maitre. Il est brillant !
Nuage
  

Chaque jour, son chien s’assoit au même endroit sans bouger

 


Une lettre "écrite par Satan" au 17ème siècle vient d’être décodée


En 1676 une soeur a écrit inconsciemment semble t’il une lettre avec un mélange de latin, grec ancien et arabe. Elle croyait être possédée du démon. Cela a pris plusieurs siècles avant d’être décrypté avec un logiciel qui laisse plané que la religieuse avait probablement un trouble mental
Nuage

 

Une lettre « écrite par Satan » au 17ème siècle vient d’être décodée

 

© thinkstock.

Un sombre matin de 1676, Soeur Maria s’est réveillée le visage couvert d’encre avec une mystérieuse lettre dans la main.

Née Isabella Tomasi en 1645, elle est devenue Soeur Maria Crocifissa della Concezione lorsqu’elle est entrée dans les ordres au Couvent des Bénédictines situé dans la commune de Palma di Montechiaro en Sicile. Selon la légende, le 11 août 1676, Soeur Maria s’est réveillée en découvrant une lettre qu’elle ne se souvenait pas d’avoir écrite. Sur le papier se trouvait un code étrange et indéchiffrable, ce qui l’a poussée à croire qu’elle avait été possédée par un démon.

Depuis plus de 300 ans, des scientifiques, des universitaires et des spécialistes des sciences occultes ont tenté de percer le mystère de cet alphabet inconnu, en vain. Mais il y a quelques jours, une équipe d’informaticiens italiens du Ludum Science Center a annoncé au monde entier son interprétation de la « lettre du diable ». C’est grâce à un logiciel du dark web qu’ils ont pu enfin traduire une quinzaine de lignes.

« On peut trouver de tout sur le dark web, de la drogue, de la prostitution, de la pédophilie, et aussi des programmes utilisés par les services de renseignement pour déchiffrer les messages secrets, comme celui que nous avons utilisé », a expliqué Daniele Abate, le directeur du centre, sur les ondes de la radio italienne 105.

La lettre écrite par Soeur Maria contenait des traces de latin, de grec ancien, d’arabe et d’alphabet runique.

« Dieu pense qu’il peut libérer les mortels. Le système ne marche pour personne. Peut-être que maintenant, le Styx est certain », aurait donc voulu nous dire Belzébuth.

Le texte décrit aussi Dieu, Jésus et le Saint-Esprit comme des « poids morts » et encourage donc la nonne à abandonner la religion selon le site du Times.

Pour Daniele Abate, cette traduction démontre surtout que Soeur Maria était une linguiste plutôt douée et peut-être légèrement schizophrène. Il poursuit:

« Ma théorie est qu’il s’agit d’un alphabet précis, inventé par la nonne avec beaucoup de soin, en mélangeant des symboles qu’elle connaissait. Chaque symbole est bien pensé et structuré, il y a des signes qui se répètent, et cela montre une initiative soit intentionnelle, soit inconsciente. La vie dans le monastère était sans doute très stressante. »

http://www.7sur7.be/

Le Saviez-Vous ► Il y a 40 ans, un président américain écrivait aux extraterrestres une lettre qui voyage encore dans l’espace


Il y a 40 ans, les États-Unis avaient envoyer une capsule temporelle à bord de Voyager 1 dans le but de communiquer avec des civilisations extraterrestres. Une lettre du président des États-Unis Jimmy Carter, des sons des animaux, de la musique, des photos … ainsi que notre ADN, et bien d’autres choses
Nuage

 

Il y a 40 ans, un président américain écrivait aux extraterrestres une lettre qui voyage encore dans l’espace

 

JIMMY CARTER VOYAGER MESSAGE

Le HuffPost  |  Par Grégory Rozière

Il y a 40 ans, le 16 juin 1977, le président américaine Jimmy Carter écrivait une lettre destinée aux extraterrestres. N’y voyez pas une preuve d’un quelconque complot pour autant. Car sur l’enveloppe, point d’adresse exacte. La missive était destinée à s’insérer dans une sorte de bouteille à la mer de l’espace.

Et effectivement, quelques mois plus tard, la lettre quitta la Terre à bord de la sonde Voyager 1. À l’origine, ce vaisseau, lancé le 5 septembre 1977, avait pour mission d’explorer Jupiter et Saturne. Mais la Nasa avait vu plus loin que ces géantes gazeuses.

Elle souhaitait qu’ensuite, la sonde, la plus rapide jamais lancée alors (et qui ne fut détrônée que par les très récentes sondes Juno et New Horizon), devait ensuite sortir du système solaire, tout simplement. Ce qui a eu lieu en 2012, une première pour un objet créé par l’homme.

Avec cette idée en tête, la NASA a donc voulu placer dans Voyager 1 et 2 (sa grande sœur, plus lente) une sorte de « capsule temporelle« . Le but de cette bouteille spatiale, appelée « Golden Record »?

« Communiquer l’histoire de notre monde aux extraterrestres » potentiels.

Candidature pour rejoindre le club galactique des civilisations

À l’intérieur de Voyager se trouve donc toujours, 40 ans après, la lettre de Jimmy Carter, s’adressant aux extraterrestres. Le président commence par présenter succinctement ce vaisseau, les Etats-Unis, la Terre. Puis d’expliquer que ce message a été « envoyé à travers le cosmos », avec l’objectif de survivre un milliard d’années, jusqu’à une époque où « notre civilisation aura été profondément altérée et où la surface de la Terre pourrait être grandement changée ».

Suit alors un petit message, destiné directement à de possibles extraterrestres découvrant Voyager à la dérive:

Ceci est un présent d’un petit monde éloigné, un témoignage de nos sons, notre science, nos images, notre musique, nos pensées et nos sentiments. Nous tentons de survivre à notre époque afin de pouvoir vivre dans la votre. Nous espérons qu’un jour, après avoir résolu les problèmes qui nous font face, nous rejoindrons une communauté de civilisations galactiques. Cet enregistrement représente notre espoir et notre détermination, ainsi que notre bonne volonté dans cet univers si vaste et génial.

Images et sons de la Terre

Derrière cette lettre symbolique, mais peu utile pour qui ne comprend pas l’anglais, la NASA a également sélectionné différents éléments permettant de mieux nous présenter. 115 images, plusieurs sons naturels et artificiels, des musiques et un « bonjour » en 55 langues différentes.

Tout cela a été intégré dans une sorte de vinyle en cuivre plaqué or, le tout empaqueté dans une pochette de protection en aluminium. Des instructions symboliques expliquent d’où provient la sonde Voyager et donne des instructions pour lire les informations.

On y trouve notamment des dessins expliquant notre conception des mathématiques.

La description de notre ADN.

Ou des photos de notre espèce.

Si des extraterrestres découvrent la sonde Voyager, ils pourront également écouter le bruit du vent et de la pluie sur la Terre:

écouter ici

Des différents animaux qui peuplent actuellement la planète:

écouter ici

Des musiques provenant du monde entier:

écouter ici

Ou encore un « bonjour tout le monde » en Français:

écouter ici

Si avec ça, la Terre n’est pas invitée à rejoindre le club des civilisations galactiques…

 

http://quebec.huffingtonpost.ca

Condamné à mort, il écrit une dernière lettre adressée à sa mère


Sans mettre tout sur le dos des parents, il y en a par contre qu’on peut remettre en question sur l’éducation apportée aux enfants. C’est une lettre fictive qu’un condamné à mort adresse à sa mère. Elle aurait pu être adressée à un père, aux parents ou toute personne en charge d’un enfant. C’est une prise de conscience des responsabilités envers nos enfants pour faire la différence entre le bien et le mal.
Nuage

 

Condamné à mort, il écrit une dernière lettre adressée à sa mère

 

Quelques heures avant son exécution, il rédige une lettre pour sa mère :

 

« Maman, si il y avait plus de justice dans ce monde, nous serions deux à être exécutés et pas seulement moi. Tu es aussi coupable que je le suis pour la vie que j’ai menée.

Rappelle-toi quand j’ai volé et ramené à la maison le vélo d’un de mes camarades ?

Tu m’as aidé à là cacher pour que mon père ne puise pas le voir.

Te rappelle-tu la fois où j’ai volé de l’argent dans le portefeuille du voisin?

Tu es allée avec moi au centre commercial afin de le dépenser.

Te rappelle-tu quand je me suis disputé avec mon père et qu’il est parti?

Il voulait simplement me donner une correction car j’avais triché au concours à l’école et j’ai été expulsé.

Maman, j’étais juste un enfant, peu de temps après je suis devenu un adolescent troublé et maintenant je suis un homme qui ne marche pas dans le droit chemin.

Maman, j’étais juste un enfant ayant besoin de correction et non d’approbation, mais, je te pardonne!

Maman, je veux que tu montres cette lettre au plus grand nombre de parents dans le monde, pour qu’ils sachent que ce qui rend toutes les personnes, bonnes ou mauvaises, c’est l’éducation.

Merci maman de m’avoir donné la vie… merci aussi de m’avoir aidé à la perdre

Tom

Ton enfant délinquant. »

NDLR : Cette histoire est fictive mais a une morale que nous devrions tous retenir… Etre trop laxiste avec nos enfants n’est pas toujours une bonne chose… On  a parfois peur qu’ils nous détestent mais un jour, ils comprendront que tout cela est pour leur bien…

http://www.letribunaldunet.fr/