Destin


On fait choix sur notre route, nous avons à choisir le meilleur, même si parfois, c’est difficile ou que nous avons pris le mauvais chemin, on peut se reprendre et continuer à avancer
Nuage

 

Destin

 

Le destin dessine votre vie et c’est à vous de la colorier

Mazouz Hacène

Les images impressionnantes d’un vol simultané de 1.300 drones


Un spectacle de 13 minutes avec 1.374 drones dans le ciel de Chine, même si cela a eu quelques bugs avec les points lumineux, c’est quand même impressionnant
Nuage

 

Les images impressionnantes d’un vol simultané de 1.300 drones

 

Source: HLN, SCMP

Faire voler 1.374 drones simultanément, tel est le nouveau record réalisé par le fabricant chinois EHang, lors d’un show nocturne à Xi’an à l’occasion de la Fête du Travail.

Le spectacle lumineux a duré treize minutes et s’est étendu sur environ un kilomètre dans le ciel de Xi’an, dans la province chinoise du Shaanxi. Les drones ont dessiné entre autres des dromadaires ou un train. Les plus pointilleux ont cependant noté des bugs de lumière dans le programme, notamment dans les chiffres écrits (des ratés plus évidents dans la deuxième vidéo ci-dessous).

Le précédent record était attribué à la société américaine Intel, qui a fait voler 1.218 drones en février lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongchang.

http://www.7sur7.be/

Le Saviez-Vous ► 17 raisons médicales qui pourraient expliquer votre mauvaise humeur


La mauvaise humeur, peut-être passager ou plus fréquentes. Il se peut qu’une personne ait un mauvais caractère, mais aussi pour des raisons médicales
Nuage

 

17 raisons médicales qui pourraient expliquer votre mauvaise humeur

 

Votre caractère n’est peut-être pas la cause de votre mauvaise humeur, d’autres raisons sont possibles.

Un manque de sommeil

Faites du sommeil une priorité si vous voulez être de bonne humeur. De sept à neuf heures par nuit, et non les cinq ou six que dorment bien des adultes.

« Le sommeil est essentiel à la santé mentale ; le manque de sommeil rend plus irritable », affirme le Dr Steven Lamm, clinicien directeur du centre de santé masculine de la faculté de médecine Langone (NYU). « C’est comme lorsqu’un bébé pleurniche – après quelques heures de sommeil, il se sent mieux.

Il est bien normal d’avoir des sautes d’humeur quand la mémoire flanche et qu’on commence à oublier des conversations ou l’endroit où l’on a mis ses clés.

« En général, je pense que la frustration découle de la non-satisfaction des besoins », déclare le Dr Jeffrey Deitz, psychiatre de la région new-yorkaise. « Aux yeux de quelqu’un de l’extérieur, la frustration peut ressembler à de l’irritabilité ou à des sautes d’humeur. »

Des douleurs chroniques

Une douleur, comme un mal de dos, peut vous rendre de mauvaise humeur en raison de l’inconfort qu’elle provoque.

« Les gens ne veulent pas admettre qu’ils souffrent, alors ils deviennent irritables, dit le Dr Lamm. Ils se fâchent facilement parce qu’ils ont mal. »

Une dépression légère

« La dépression se décline en diverses intensités, de la dépression passagère qui fait partie de la vie normale à la dépression clinique qui peut bouleverser toute l’existence », affirme le Dr Deitz.

Sans nuire au fonctionnement quotidien, une dépression légère peut rendre une personne grincheuse, pessimiste ou même belliqueuse

De l’anxiété

Une échéance ou un événement à venir peut susciter de l’inquiétude, mais une personne atteinte de trouble de l’anxiété vit dans l’angoisse en tout temps.

« Une personne anxieuse est en état d’hypervigilance et peut réagir à la moindre provocation, explique le Dr Deitz. Un petit problème peut provoquer chez elle une réaction très vive et la mettre de mauvaise humeur. »

Une consommation exagérée de caféine

« La caféine exerce un profond impact sur le cerveau, selon le Dr Lamm. C’est un stimulant alors, si on est en manque, cela peut provoquer fatigue et irritation. »

Une personne « accro » au café peut être de mauvaise humeur si elle n’a pas eu sa « dose » ou si elle en a trop consommé.

Une insuffisance cardiaque

La lassitude est un signe d’insuffisance cardiaque. La personne qui en souffre s’inquiète de son essoufflement, des médicaments qu’elle prend et de sa santé en général, ce qui mettrait n’importe qui de mauvaise humeur. De plus, les problèmes cardiaques peuvent nuire à la circulation du sang dans le cerveau, siège du contrôle des émotions.

« Tout ce qui perturbe l’afflux sanguin au cerveau, en particulier aux lobes frontaux, peut rendre irritable », affirme le Dr Deitz.

Le trouble dysphorique prémenstruel

Bien des femmes constatent un changement de leur humeur quelques jours avant leurs menstruations, mais si ces symptômes durent plus d’une semaine et sont intenses, il pourrait s’agir d’un trouble dysphorique prémenstruel.

 « Le syndrome prémenstruel est un bon exemple des changements hormonaux qui affectent l’humeur, explique le Dr Lamm. Chez certaines femmes cependant, il est suffisamment intense et prolongé pour est très perturbant. »

La périménopause

Un peu avant la ménopause, certaines femmes subissent des variations hormonales rapides qui peuvent causer insomnie, bouffées de chaleur et irritabilité.

« On constate une variation rapide et importante des hormones féminines, en particulier de la progestérone qui est liée à l’agressivité chez la femme », dit le Dr Deitz.

Le trouble du déficit de l’attention

Une personne non diagnostiquée, mais atteinte d’un trouble du déficit de l’attention (TDA) peut s’emporter quand on lui reproche de ne pas terminer un travail sur lequel elle n’arrive pas à se concentrer.

« Une personne atteinte de TDA est irritable parce qu’on lui en demande trop », affirme le Dr Lamm.

Il ne faut pas poser trop vite ce diagnostic, car un trouble bipolaire traité par erreur comme un TDA peut aussi causer des sautes d’humeur, en raison des effets du médicament sur le cerveau et le système nerveux, prévient le Dr Deitz.

Une commotion cérébrale

Une blessure à la tête peut provoquer une commotion, même si la victime n’a pas perdu connaissance. Surveillez les manifestations de vertiges ou d’étourdissements et les changements d’humeur prolongés.

« Si une dizaine de jours après une blessure à la tête, la personne change de personnalité et s’emporte sans raison, elle pourrait avoir subi une lésion cérébrale grave », met en garde le Dr Deitz.

Pilules amaigrissantes

« Lorsqu’une personne a des sautes d’humeur, je me demande toujours ce qu’elle avale », affirme le médecin.

Il s’intéresse en particulier au, selon lui x médicaments amaigrissants en vente libre qui« survoltent le métabolisme, font transpirer, rendent les gens anxieux et favorisent les accès de colère ».

Des médicaments

Surveillez bien les effets secondaires de certains médicaments ! La prednisone parfois prescrite contre les allergies ou l’asthme, par exemple, cause souvent des sautes d’humeur.

« À fortes doses, la prednisone suscite un stress physiologique qui peut être source d’irritabilité, selon le Dr Deitz. Il faut être à l’affût de tout changement. »

Une hyperthyroïdie

Une surproduction d’hormones thyroïdiennes peut se traduire par des palpitations cardiaques, une sudation excessive et une sensation d’hyperactivité.

« C’est ce qu’on appelle ‘être sur les nerfs’, affirme le Dr Lamm. Cette sensation peut provoquer de l’irritabilité. »

Un trouble obsessionnel compulsif

Les gens obsédés par le rangement et l’ordre risquent davantage de se fâcher si quelque chose n’est pas à sa place.

« Une personne atteinte d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC) est tout à fait heureuse quand on la laisse faire ce qu’elle veut. Elle se fâche toutefois quand on essaie de modifier ses routines », .

http://selection.readersdigest.ca/

Le rayon laser de Superman devient réalité


La science-fiction vient encore à la rencontre de la technologie. Les rayons lasers des yeux à Superman. Bon, ils n’auraient pas les mêmes atouts, cependant ces lentilles de contact pourraient être utiles sur des applications de sécurité.
Nuage

 

Le rayon laser de Superman devient réalité

 

Nathalie Mayer

Journaliste

 

Lancer des rayons laser avec les yeux, un pouvoir réservé à Superman ? Peut-être plus pour très longtemps grâce au dispositif miniature et flexible mis au point par des chercheurs écossais.

Jusqu’à présent, seul Superman — ou quelques autres super-héros — était capable de lancer des rayons laser avec ses yeux. Mais, grâce à la découverte de chercheurs de l’université de Saint Andrews (Écosse), ce pouvoir pourrait bien prochainement se généraliser au commun des mortels.

Ces chercheurs viennent en effet de mettre au point une membrane laser ultramince à base de semi-conducteurs organiques. Un laser proche des limites fondamentales d’un tel système, tant en matière de poids (moins de 0,5 gramme par mètre carré) que d’épaisseur (quelque 200 nm) et d’une flexibilité telle qu’il est possible de le déposer sur une lentille de contact.

 

Les lasers miniatures et flexibles mis au point par l’équipe de l’université de Saint Andrews peuvent aussi être déposés sur des billets de banque. © Malte Gather, université de Saint Andrews

Les lasers miniatures et flexibles mis au point par l’équipe de l’université de Saint Andrews peuvent aussi être déposés sur des billets de banque. © Malte Gather, université de Saint Andrews

Des lasers sur des lentilles de contact et sur des billets de banque

Les chercheurs ont d’ores et déjà testé cette membrane avec succès sur un œil de vache. Ils assurent que cette lentille est tout à fait compatible avec les exigences de sécurité requises pour un fonctionnement sur un œil humain. 

« En son temps, Platon pensait bien que la perception visuelle était médiatisée par des sortes de « faisceaux d’yeux » », raconte Malte Gather, l’un des chercheurs impliqués dans les travaux.

Alors, pourquoi pas ?

Ces lasers, apposés sur des billets de banque par exemple, pourraient aussi servir d’étiquettes de sécurité souples et portables, des sortes de codes-barres numériques nouvelle génération. Les chercheurs écossais envisagent que leur système trouvera essentiellement des applications en sécurité, en biophotonique et en photomédecine.

https://www.futura-sciences.com

Des cerveaux de cochons décapités maintenus en vie posent question


C’est glauque comme une expérience et franchement, je trouve cela de la mauvaise science point vue éthique. L’Université de Yale on réussit à maintenir en vie un cerveau d’un mammifère soit le porc. C’est une première mondiale. Ils sont loin de la transplantation du cerveau, mais des question se posent, Ce cerveau, n’a pas les 5 sens, mais est-il conscient ? Il semble que pour le moment que le cerveau garder dans un bocal soit comateux. Peut-on le ressuscité, espérons que non …
Nuage

 

Des cerveaux de cochons décapités maintenus en vie posent question

Cochons dans un élevage

Cochons Sus domesticus dans un élevage

WIKIMEDIA COMMONS – USER: XN/GUIDO GERDING – CC BY-SA 3.0

Par Guillet Emmanuel

Le cerveau est un organe particulier. Une équipe de scientifique de l’Université de Yale vient de réussir à maintenir en vie des cerveaux de cochons plus d’un jours et demi après l’abattage des animaux. Cette prouesse technique interpelle. Et si c’était notre cerveau que l’on pouvait ainsi ressusciter ?

Le 28 mars 2018, une réunion avait lieu au National Institutes of Health, l’agence de recherches médicales du gouvernement des Etats-unis, afin d’explorer les différentes questions éthiques soulevées par les recherches en neurosciences. L’intervention de Nenad Sestan, neuroscientifique de l’Université de Yale, était au cœur du sujet. Il y a révélé que son équipe et lui avaient réussi à maintenir en vie pendant près de 36 heures, des cerveaux de cochons décapités.

Selon la MIT Technology Review, la technique utilisée, appelée BrainEx, est assez proche des techniques de préservation des organes pour la transplantation. Elle consiste à rétablir la circulation sanguine vers le tronc cérébral, l’artère cérébelleuse et les zones profondes du cerveau à l’aide d’un système de pompe et de poches de sang artificiel maintenu à température du corps. L’expérience, en attente de publication, a été menée sur un ensemble de 100 à 200 cerveaux de cochons obtenus d’un abattoir.

Une expérience qui pose question

Après l’abattage et la décapitation du cochon, le transfert du cerveau et au bout de quatre heures, la réoxygénation des cellules du cerveau, celles-ci étaient toujours vivantes et aptes à une activité normale. C’est une première scientifique. L’équipe de Yale est en effet, la première à réussir à maintenir un cerveau de gros mammifère, hors du corps et sans utiliser de températures froides et avec des résultats prometteurs. Alors, les chercheurs n’en sont évidemment pas au point de pouvoir transplanter des cerveaux humains, mais la technique utilisée n’est cependant pas spécifique aux porcs. Selon Nenad Sestan, elle peut probablement être généralisée à d’autres espèces. Y compris les primates, y compris… Nous. Ce qui pose nombre de questions d’ordre éthique et juridique.

La première d’entre elles est la question de la conscience. Si le cerveau d’une personne était réanimé hors du corps, elle reviendrait à la conscience dans un cerveau privé d’yeux, d’oreilles, ou de moyens de communication. Comment le vivrait-elle, aveugle sourde, sans même les sensations du toucher, du goût ? Garderait-elle même ses souvenirs ou une identité après le traumatisme de sa mort ? Ou encore, réduite à l’état de simple viscère dans un bocal, quels seraient son statut légal ? Et ses droits ? Voilà quelques unes des interrogations qui se posent.

Le cerveau suffit-il à faire l’Homme ? Crédit : Wikimedia commons – user : Jensflorian – CC BY-SA 4.0

L’équipe de Nenad Sestan dispose de quelques éléments pour aborder ces sujets. Grâce à des électrodes, ils ont mesuré l’activité cérébrale dans leurs cerveaux de porc en bocal. Les électroencéphalogrammes obtenus montraient une onde cérébrale plate équivalente à un état comateux. Les cochons morts n’avaient donc aucune conscience de leur état. Si leur cerveau pouvait être considéré comme vivant, il fonctionnait en mode automatique. Est-il possible de les « réveiller » ? Cela dépend. L’état comateux du cerveau pourrait être irréversible s’il est dû à des dommages ou à la mort de cellules du cerveau, pendant le transfert de l’abattoir au laboratoire de l’équipe. Mais il pourrait aussi être dû aux produits chimiques que l’équipe de Yale a ajouté au sang artificiel pour prévenir le gonflement des tissus, qui a aussi fortement réduit l’activité des neurones. Dans ce cas, le cerveau pourrait donc être ramené à la conscience. Et cette conscience être enfermée de la manière la plus absolue qui soit.

Un organe sensible

Ces expériences sur les cerveaux de porcs ont initialement été conduites par l’Université de Yale dans le cadre de recherches afin de produire un atlas complet des connexions entre les cellules du cerveau humain. Pour une telle recherche, un cerveau humain vivant mais parfaitement accessible et libéré des contraintes du corps serait un plus appréciable. Les cerveaux humains désincarnés sont également susceptibles d’avoir d’autres applications médicales. Celle de cobaye par exemple.

La conscience n’est pas obligatoirement nécessaire pour le type d’expériences que les scientifiques espèrent mener sur des cerveaux vivants « désincarnés ». Mais le cerveau n’est pas un organe comme les autres. Contrairement à un rein, un foie ou un poumon, il est le siège de notre personnalité, de notre mémoire, notre expérience, notre conscience. Il est le siège de notre esprit. Et, quelque part, de notre âme. C’est un viscère qui doit donc être traité avec le plus grand respect. Et la plus grande prudence. Jusqu’à maintenant, seuls des auteurs de science-fiction se sont penchés sur ces questions. Par exemple, Masamune Shirow et son manga Ghost in the shell ou John Scalzi dans ses romans La fin de tout et Les enfermés. Aujourd’hui les scientifiques s’interrogent à leur tour. Dans la revue Nature, 17 neuroscientifiques et bioéthiciens ont publié un texte appelant à une réglementation spécifique pour les expériences sur les tissus cérébraux humains, pour protéger à la fois l’expérimentateur et l’humain dans le cerveau expérimenté.

https://www.sciencesetavenir.fr/

À Yellowstone, le plus grand geyser du monde est entré en éruption et les scientifiques ignorent pourquoi


Généralement, un volcan qui entre en éruption donne des signes. A Yellowstone c’est un super volcan qui devrait être en éruption dans plusieurs milliers d’années. Sauf que le plus imposant geyser au monde est à Yellowstone. Il est a eu plusieurs éruptions en 6 semaines, cela veut-il dire que cela serait annonciateur d’une activité volcanique à Yellostone ? Probablement pas, le geyser Stembot semble faire cavalier seul, c’est aussi bien comme cela
Nuage

 

À Yellowstone, le plus grand geyser du monde est entré en éruption et les scientifiques ignorent pourquoi

 

Crédits : shandianxiaojie_526 / Pixabay

par Yohan Demeure

Pas moins de trois fois en six semaines, le Steamboat a craché son eau bouillante ! Il s’agit d’un événement très inhabituel que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer.

Le volcan de Yellowstone est connu pour sa réputation de super-volcan. Alors que sa prochaine grande éruption se produira dans 1000 à 10 000 ans, celle-ci sera à coup sûr dévastatrice. Également, le parc de Yellowstone héberge Steamboat – le plus grand geyser parmi les 400 que contient le parc – qui est surtout le plus imposant du monde.

Le geyser Steamboat est capable de cracher sa colonne d’eau bouillante jusqu’à 90 mètres de hauteur durant près de 40 minutes. Selon les informations fournies par l’agence de presse Reuters dans un article du 28 avril 2018, le geyser est entré en éruption le 15 mars, le 19 avril ainsi que le 27 avril, soit trois éruptions en six semaines.

Et pourtant, Steamboat était endormi depuis 2014, tandis que ces nouvelles éruptions sont tout de même moins impressionnantes que celles observées en 2013, lorsque ce record de 90m de hauteur avait été atteint. Le fait est que ce n’est pas la première fois que Steambot se montre aussi actif, mais le rapprochement dans le temps de ces éruptions est l’élément que les scientifiques ne comprennent pas.

Comme l’indiquent les chercheurs de l’U.S. Geological Survey’s Yellowstone Volcano Observatory, le réveil d’un geyser peut être annonciateur d’une nouvelle éruption volcanique. Cependant, les chercheurs indiquent que dans ce cas, rien ne laisse supposer une éruption imminente.

«La dernière éruption date d’il y a 70 000 ans, et l’activité de Steamboat n’est pas un signe», explique Michael Poland, géophysicien à l’ observatoire de volcanologie de l’USGS pour le Washington Post.

L’intéressé affirme que l’explication la plus en phase avec la réalité serait celle du «caractère aléatoire des geysers».

En effet, Le Steamboat était entré en éruption plusieurs fois dans les années 1980, après un demi siècle d’inactivité !

 

http://sciencepost.fr/

Ces «jeans» qui ne cachent rien du tout coûtent 216$


Je me souviens quand on portait des jeans à la maison, c’est-à-dire tout le temps. Papa disait que les jeans servaient dans son temps au travail de la ferme. Aujourd’hui, les jeans sont partout, de toutes les formes et plusieurs manières de les porter. Mais delà à vendre que les coutures, la fermeture éclair et les poches à prix cher, c’est à mon avis, c’est aussi pire quand les gars portent les jeans au milieu des fesses
Nuage

 

Ces «jeans» qui ne cachent rien du tout coûtent 216$

 

  • CARMAR

 

  • HuffPost Québec

  • Mais au moins, ils ont des poches!

Difficile de réinventer le jean. On change de coupe, de coloration, de styles selon les tendances, mais on revient souvent aux mêmes. Ce qui a la cote en ce moment, ce sont: les jeans troués ou déchirés. Le hic, c’est qu’il y en a toujours qui vont trop loin.

La marque basée à Los Angeles, Carmar, ne s’est pas limitée qu’à des trous aux genoux pour son dernier modèle. Ils n’ont conservé que… les coutures, les poches et la braguette, laissant peu de place à l’imagination.

Peut-on vraiment appeler ça un jean ou même un vêtement?

Croyez-le ou non, le jean taille haute est en vente à 168 dollars américains, soit l’équivalent de 216 dollars canadiens.

Comme le fait remarquer un utilisateur de Reddit qui a déniché les fameuses paires en magasin : «L’inspection de sécurité à l’aéroport devrait être facile».

https://quebec.huffingtonpost.ca