Courage


C’est parfois difficile, mais nécessaire quand des personnes négatives nous mettent des bâtons dans les roues pour notre épanouissement
Nuage

 

Courage

 

Quand les autres t’empêchent d’avancer, il faut avoir le courage de couper les liens

Auteur ?

Publicités

Le Saviez-Vous ► Comprenez comment se forment les bouchons sur l’autoroute grâce à ce simulateur


L’horreur d’être pris dans un embouteillage ! On sait qu’il y a des situations que les embouteillages sont inévitables, comme un accident, mais quand il n’y a aucune raison alors voici comment les embouteillages se forment
Nuage

 

Comprenez comment se forment les bouchons sur l’autoroute grâce à ce simulateur

 

 

Même quand il n’y a pas d’accident ou de problèmes, il suffit que la vitesse soit trop élevée pour qu’un embouteillage se créé.

 

TRANSPORTS – Qui dit grands départs en vacances dit grands bouchons sur l’autoroute. En ce week-end de chassé-croisé, les grands serpents de bitumes qui sillonnent la France se retrouvent encombrés de dizaines de milliers de voitures. Et inévitablement, cela finit par coincer.

Mais pourquoi, au fait? Si l’on comprend parfaitement qu’un accident puisse créer un gros ralentissement, certains bouchons semblent parfois surgir de nulle part. En fait, leur apparition est logique. Elle est même physique, et plusieurs scientifiques ont déjà réalisé de nombreuses simulations pour les expliquer.

Le chercheur allemand Martin Treiber a lui carrément mis au point un simulateur de traficque tout un chacun peut ajuster pour se rendre compte des conditions de formation des embouteillages.

Sur trois situations différentes (un circuit fermé, une bretelle d’autoroute et une diminution du nombre de voies), il est possible de voir le comportement des voitures petit à petit, selon des règles statistiques. Des curseurs permettent de changer le nombre de voitures sur la route, le pourcentage de camions, la vitesse, mais aussi l’accélération ou encore la distance entre deux véhicules.

http://www.huffingtonpost.fr

Une «petite Pompéi» découverte dans le sud-est de France


Une autre page d’histoire renaît de ses cendres. Ces luxueuses demeures au sud-est de la France datent de l’Antiquité. Les archéologues l’appellent la petite Pompéi, car ce site qui a été bien conservé suite a des incendies successifs.
Nuage

 

Une «petite Pompéi» découverte dans le sud-est de France

 

Des archéologues ont découvert de luxueuses demeures et... (PHOTO JEAN-PHILIPPE KSIAZEK, AFP)

Des archéologues ont découvert de luxueuses demeures et de vastes espaces publics très bien conservés à Sainte-Colombe, dans le sud-est de la France.

PHOTO JEAN-PHILIPPE KSIAZEK, AFP

 

MYRIAM CHAPLAIN RIOU
Agence France-Presse
SAINTE-COLOMBE

C’est un «site exceptionnel», «une petite Pompéi» sur les rives du Rhône dans le sud-est de la France, s’enthousiasme l’un des archéologues après la découverte de luxueuses demeures et vastes espaces publics très bien conservés.

«Il s’agit sans doute de la fouille la plus exceptionnelle de l’époque romaine depuis 40 ou 50 ans. Nous avons une chance inouïe», ajoute Benjamin Clément.

Il est le responsable scientifique de cette opération d’archéologie préventive, préalable à la construction d’immeubles à Sainte-Colombe, sur la rive droite du fleuve.

Et c’est un faubourg entier de la Vienne romaine, qui s’étendait dans l’Antiquité de part et d’autre du fleuve, qu’ils ont découvert.

Le site occupé pendant trois siècles est remarquable à plus d’un titre: par sa superficie de près de 7000 mètres carrés en milieu urbain, ce qui est très rare, par la diversité des vestiges et par leur état de conservation, résume Benjamin Clément.

«Ce sont des incendies successifs qui ont permis de conserver tous les éléments en place quand les habitants ont fui la catastrophe, transformant le secteur en une véritable petite Pompéi viennoise», s’exclame-t-il.

Ainsi, le feu a fait s’effondrer le premier étage, le toit et la terrasse d’une somptueuse demeure entourée de jardins, datant de la 2e moitié du Ier siècle et baptisée la Maison des Bacchanales, en raison d’une mosaïque au cortège de bacchantes et de satyres entourant un Bacchus. Les étages effondrés ont été préservés, le mobilier abandonné sur place.

Le faste de la maison avec ses balustrades, les décors de ses mosaïques, ses pavements de marbre, son réseau hydraulique, évoquent aux archéologues un riche marchand venu d’Orient. Et le sinistre qui l’a ravagée est pour eux une bénédiction:

«on va pouvoir restituer cette maison du sol à la toiture, comme à Pompéi ou Herculanum», se réjouit M. Clément.

Après plusieurs autres, une superbe mosaïque préservée dans sa quasi-totalité, dans la maison de Thalie et Pan, est déposée avec mille précautions en ce début de semaine. On y voit Thalie, les fesses dénudées, kidnappée par un Pan lubrique.

Elle devrait être restaurée à l’atelier du musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne, tout proche, et faire en 2019 l’objet d’une exposition temporaire, précise le céramologue Bertrand Bonaventure, responsable d’opération chez Archeodunum, entreprise spécialisée dans l’archéologie préventive.

«Autoroute A7 de l’Antiquité»

La Vienne romaine se trouvait à un carrefour de circulation, avec le Rhône et la Narbonnaise, voie qui allait de Lyon, capitale des Gaules, à Arles.

«C’était l’autoroute A7 de l’Antiquité !», sourit M. Clément. Un autre axe l’avait sans doute précédée et «c’est aussi exceptionnel de pouvoir analyser les états antérieurs de la Voie de Narbonnaise», l’une des plus importantes de l’époque.

En bordure du Rhône, deux marchés successifs, un temporaire et un permanent, ont été remplacés plus tard par un très grand édifice public au plan atypique, avec une fontaine monumentale ornée d’une statue d’Hercule.

«Cela pourrait correspondre à une «schola», une école rhétorique ou philosophique. On sait grâce aux inscriptions qu’existait une école très importante à Vienne. On pourrait donc l’avoir localisée», espère l’archéologue. Les futures analyses le diront.

D’ici décembre, les archéologues vont fouiller une zone d’ateliers et accéder aux niveaux plus anciens du site.

«En creusant encore, nous allons sans doute découvrir d’autres choses exceptionnelles».

Vienne abrite un riche patrimoine gallo-romain, dont le théâtre antique ou le temple d’Auguste et Livie.

Les vestiges se retrouvent sur les deux rives du fleuve et dans deux départements: l’Isère, où se situe la Vienne actuelle, et celui du Rhône, avec Sainte-Colombe, le site archéologique de Saint-Romain-en-Gal et son musée gallo-romain.

Acquise fin juillet par la ville de Vienne, une mosaïque du dieu Océan d’origine viennoise, dont on avait perdu la trace depuis 1974, doit aussi y être restaurée.

Commencée en avril, la fouille, menée par une vingtaine de spécialistes, devait prendre fin mi-septembre. Elle a été prolongée jusqu’au 15 décembre, après son classement en «découverte exceptionnelle» par le ministère de la Culture.

http://www.lapresse.ca/

e

Feux de forêt : du vol d’équipement entrave le travail des pompiers


Ça prend-tu « des sans dessins »(pour rester polis) de voler de l’équipement des pompiers qui luttent depuis des semaines aux feux de forêts en Colombie-Britannique. En plus, la météo n’aide pas du tout, qu’est ce qu’ils ont dans la tête pour voler des objets qui pourraient sauver des bâtiments, des villages, des forêts,
Nuage

 

Feux de forêt : du vol d’équipement entrave le travail des pompiers

 

Un pompier à l'oeuvre dans une forêt de la Colombie-Britannique

Un pompier à l’oeuvre dans une forêt de la Colombie-Britannique Photo : Radio-Canada/Chris Corday

En plus de la chaleur et la fumée, les pompiers qui luttent contre les feux de forêt en Colombie-Britannique doivent maintenant aussi surveiller leur équipement, puisque du matériel a été volé.

Radio-Canada avec La Presse canadienne

Plus de 840 incendies ont ravagé quelque 4260 kilomètres carrés depuis le 1er avril. Kevin Skrepnek, porte-parole du service de lutte contre les incendies de la province, estime que le temps chaud et sec devrait aggraver la situation dans les prochains jours.

Les autorités ont annoncé mercredi qu’une pompe à eau et dix tuyaux d’incendie ont été volés à Harrop Creek, au nord-est de Nelson, aux prises avec un incendie de forêt.

« Les actes criminels de la sorte ont un impact sur l’efficacité des efforts contre les incendies et posent des risques de sécurité aux membres du public et aussi aux premiers intervenants », a écrit le service de lutte contre les incendies dans un communiqué.

La fumée des incendies se répand dans plusieurs communautés, nuisant à la visibilité des appareils qui survolent la région pour combattre les flammes et détecter les brasiers. Environnement Canada a étendu un avis sur la qualité de l’air et un avertissement de chaleur extrême pour la plupart de la côte sud.

Robert Turner, sous-ministre adjoint chargé de la gestion des services d’urgence, a indiqué que parmi les 300 bâtiments ravagés par les flammes jusqu’à maintenant, 71 étaient des maisons, 116 des remises, 3 des édifices commerciaux, tandis que les 115 restants n’ont pas encore été identifiés.

Le district régional de Cariboo, celui de Thompson-Nicolas, ainsi que la réserve autochtone d’Ashcroft ont été les endroits les plus durement touchés, mais aucun bâtiment important n’a été détruit.

Environ 3700 personnes luttent contre les flammes et 108 employés des services d’incendie du Mexique se joindront à eux plus tard cette semaine.

http://ici.radio-canada.ca/

En Inde, un fœtus a été découvert dans le ventre d’un nouveau-né


Foetus in foetu est un foetus qui se développe dans son jumeau. Ce cas-ci le bébé avait un jumeau avait un parasite avec des jambes, un bras et un cerveau, mais pas de crâne. Il arrive que certains parasites puissent rester dans le corps de son jumeau pendant des années, d’ailleurs une femme a su quand elle avait 45 ans, Pire encore un bébé est né avec deux parasites, mais heureusement, elle a pu être opérée
Nuage

 

En Inde, un fœtus a été découvert dans le ventre d’un nouveau-né

.

Capture d'écran. The Independent I Newslions / SWNS.com

Capture d’écran. The Independent I Newslions / SWNS.com

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan

Repéré sur The Independent

Malformation congénitale extrêmement rarissime, le jumeau parasite avait des jambes, un bras et un cerveau.

Le nouveau-né en cachait presque un autre. En Inde, un jumeau parasite ou «fœtus in fœtu» a été immédiatement retiré du ventre d’un bébé tout juste après sa naissance. Le nouveau-né se porte très bien, rapporte The Independent. Selon le quotidien britannique, c’est une radiologue qui a découvert cette malformation congénitale au mois de juillet. Elle effectuait un contrôle prénatal de routine auprès d’une jeune femme indienne de 19 ans.

Le fœtus in fœtu se caractérise par le développement d’un fœtus à l’intérieur de son jumeau. Long de 7 centimètres, le parasite n’avait pas de crâne, mais possédait des jambes, un bras et un cerveau, précise toujours le quotidien britannique.

«Comme un alien en moi»

Alors que dans le cas présent, le jumeau parasite a été très vite découvert et éliminé dès la naissance de l’enfant, il peut arriver qu’une personne vive plusieurs années sans se rendre compte qu’elle porte en elle une telle anomalie. Car contrairement aux bébés siamois qui grandissent en dépendant l’un de l’autre, le fœtus in fœtu est absorbé par son jumeau, ce qui l’empêche de grandir.

Ainsi, dans le cas de Jenny Kavanagh, ce n’est qu’à l’âge de 45 ans que le fœtus in foetu est détecté après une consultation pour cause de douleurs abdominales. Elle avait vécu toute sa vie avec un jumeau parasite, long de 10 centimètres, dans son ovaire gauche. Quand les médecins l’ont découvert en 2015, il avait déjà un visage, un œil, une dent et de longs cheveux noirs.

«Je suis très chanceuse qu’on l’ait découvert pour le retirer de mon corps avant qu’il ne me tue. C’est  très difficile d’exprimer ce que j’ai ressenti sur le coup. J’étais à la fois très choquée, effrayée, horrifiée. C’est comme si un alien était en moi», avait-elle confié.

Incertitude médicale

En novembre 2010, un cas similaire, mais cette fois avec deux fœtus, avait été découvert à Hong Kong dans le ventre d’un nouveau-né de sexe féminin. Les médecins avaient dû l’opérer pour retirer les parasites de son organisme. Selon un membre de l’équipe médicale de l’époque, Nicholas Chao, cité par CNN, l’incertitude subsistait encore quant à la nature de cette anomalie et la manière dont elle s’était formée dans l’organisme du bébé: 

«Le débat continue encore, plusieurs années après notre découverte».

À la même période, des scientifiques avaient estimé dans le Hong Kong médical que le fœtus in fœtu restait un cas extrêmement rare qui ne se produisait qu’une fois toutes les 500.000 naissances. Moins de 200 cas ont été récensés dans le monde.

http://www.slate.fr

Le coût humain du café est inacceptable


Commencer une journée sans café, serait pour la plupart catastrophique. Cette addiction ne nous rend pas coupables, parce que nous savons peu de chose sur l’industrie du café. On parle du café en ajoutant des mots éthique, équitable et durable, alors que la réalité la seule chose qui est vraiment durable est la pauvreté et des enfants au travail. Les prix des agriculteurs n’ont pas cessé de baisser alors que le café que l’on paye augmente.
Nuage

 

Le coût humain du café est inacceptable

 

HARVEST OF MISERTY, TELEMUNDO

Travail des enfants dans les régions de production de café

Le modèle économique de l’industrie mondiale du café c’est le néo-colonialisme; il perpétue la pauvreté et le coût humain dans les nations productrices de café.

Quand un client se régale d’une tasse de café en Europe, aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Corée du Sud ou dans un autre pays développé, il ne soupçonne pas que le profit brut des agriculteurs de café est égal à un centime du prix qu’il a payé. Il faut prendre en compte qu’une tasse de café coûte de 1,50$ et jusqu’à 3,50$. (à lire : Moins d’un centime par tasse de café)

Une large majorité de compagnies de café, et ce en coopération avec des ONGs et des institutions de « développement » des nations développées par exemple: GIZ, USAID, SDA, UK AID, AFD, Spanish Cooperation, etc., trompent les clients en leur faisant croire que le café qu’ils boivent est ÉTHIQUE, ÉQUITABLE et DURABLE (à lire: Le «Commerce Equitable» c’est pas juste)

Quant à l’agriculture du café, la seule chose «durable» c’est la pauvreté et le travail des enfants :

« L’aide pour le développement » à l’industrie du café est non-significative, notamment quand on la compare aux milliards de dollars que les pays « donateurs » perçoivent en taxes et dont ils ne reversent qu’une infime partie aux pays producteurs et aux producteurs de café. (A lire : EFE L’Allemagne a ainsi collecté plus de 50 milliards d’euros d’impôts sur le café depuis 1950)

 

Le modèle économique de l’industrie mondiale du café c’est le néo-colonialisme; il perpétue la pauvreté et le coût humain dans les nations productrices de café.

Le modèle économique de l’industrie mondiale du café c’est le néo-colonialisme; il perpétue la pauvreté et le coût humain dans les nations productrices de café.

Dans l’Accord international sur le café (ICA) de 1983, les représentants des pays producteurs et importateurs se sont mis d’accord sur un prix minimal de 1,20$ la livre et sur un prix maximal de 1,40$. Cet accord de 1983 est ajusté afin de prendre en compte l’inflation et ainsi les prix du café devraient fluctuer entre 2,95$ et 3,44$ par livre, mais en réalité le prix du café actuellement c’est 1,30$ par livre. En fait, le pouvoir d’achat actuel de 1,30$US est égal à seulement 0,53$ de 1983.

Ce prix ne reflète ni la réalité du marché ni le coût de la production, il reflète encore moins la réussite de l’industrie du café qui génère des dizaines de milliards de dollars chaque année en profits et en impôts pour les pays développés. Les prix payés aux agriculteurs n’ont cessé de baisser tandis que les prix que payent les consommateurs pour chaque tasse n’ont cessé d’augmenter. Cette équation inacceptable relègue des dizaines de millions de personnes sous le seuil de la pauvreté, elle détruit la vie de dizaines de millions d’enfants. Plus de 25 millions de familles vivent ainsi sous le seuil de la pauvreté en raison de la situation qui prévaut dans l’industrie du café.

La rémunération des communautés de production de café à un niveau de 10 centimes par tasse, accompagnée d’un partage de la valeur ajoutée de manière transparente, ce n’est pas un acte de charité, c’est un acte de justice.

Vous pouvez consulter le rapport : The Source: The Human Cost Hidden Within a Cup of (Certified) Coffee, The Weather Channel/Telemundo 2017, by the journalists Juan Carlos Frey and Mónica Villamizar.

The Source: The Hidden Human Cost Within A Cup of Coffee from Weather Films on Vimeo.

L’injustice dans l’industrie du café, qui inclut les soi-disant «standards de durabilité», impose comme réponse un nouveau modèle économique dans lequel les consommateurs rémunèrent directement les producteurs et les agriculteurs tout en offrant aux familles la protection sociale qu’elles méritent en raison du fait que chaque tasse de café vendue sur le marché est le résultat du travail et du sacrifice de ces communautés rurales.

C’est pourquoi nous travaillons pour mettre en pratique We Share, un système transparent de partage de la valeur ajoutée avec une rémunération d’au moins 10 centimes par tasse de café vendue dans les pays développés. De cette manière, on peut éradiquer la faim, la pauvreté extrême et le travail des enfants dans les régions de production de café. (À lire: Famine dans les coffee lands)

Tous les garçons et les filles des régions productrices de café devraient avoir accès à l’éducation secondaire et tous les travailleurs devraient être payés de manière à ce qu’ils puissent vivre avec dignité. Amal Clooney, l’épouse de George Clooney, éminente avocate et défenseuse des droits de l’homme, va sûrement être d’accord avec moi, même si le modèle économique des « bosses » de George est néocolonial et porte préjudice à des millions d’enfants qui n’ont personne, comme Amal, pour défendre leurs droits.

La rémunération des communautés de production de café à un niveau de 10 centimes par tasse, valeur partagée transparente, ce n’est pas un acte de charité, c’est un acte de justice.

George, j’attends avec impatience tes 10CentsPerCup

(10 centimes par tasse).

http://quebec.huffingtonpost.ca/