Parole d’enfant ► Le talent


Mlle a trouvé les talents de toute sa famille. Elle a quand même bien définie les “talents” de chacun
Nuage

 

Le talent

Maman raconte :

Mlle commence a donner les points forts de la famille

Le talent à Sydney est de mettre à l’envers
Le talent à maman, c’est de nous aimer
Le talent à papa est de donner des bisous

Ana-Jézabelle, 5 ans/ 28 juillet 2017

Publicités

18 étonnants exemples de « fentes de timidité », un phénomène par lequel les arbres évitent tout contact entre eux.


Un photographe a pris des clichés du haut des arbres pour admirer ce qu’on appelle des fentes de timidité. Curieux nom pour expliquer un phénomène naturel. En fait, ce sont certaines essences d’arbres que les branches les plus hautes n’aiment pas être en contact avec les autres. On ne sait pas vraiment pourquoi, mais cela intéressant à regarder
Nuage

 

18 étonnants exemples de « fentes de timidité », un phénomène par lequel les arbres évitent tout contact entre eux.

 

#1

#2

#3

#4

#5

#6

#7

#8

#9

#10

#11

#12

#13

– Publicité –

#14

#15

#16

#17

#18

http://bridoz.com

Le Saviez-Vous ► Aux origines mythologiques des éclipses de Soleil


L’être humain a toujours essayer de trouver des explications aux phénomènes qu’il ne connait pas. Auparavant, les éclipse solaire, dépendant des cultures, étaient considérés comme de mauvais présages, le démon, de mauvais génie, voir même des dragons ou des chiens qui avalaient le soleil. Aujourd’hui, les scientifiques ont pu prédire à la seconde près l’apparition de ce phénomène céleste naturel. Il demeure quand même des croyances qui persiste encore aujourd’hui
Nuage

 

Aux origines mythologiques des éclipses de Soleil

 

éclipse

Une éclipse solaire partielle aux États-Unis en 1994.

SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

L’origine des éclipses totales de Soleil est longtemps demeurée mystérieuse avant que la Lune ne soit identifiée comme la seule coupable. Elles appartenaient au répertoire de la mythologie… puis les sciences ont pris progressivement le relais.

ECLIPSE. Le 21 août 2017, les Américains vont vivre une éclipse totale de Soleil. Le phénomène est aujourd’hui bien connu grâce au travail des astrophysiciens au cours des siècles derniers, mais il n’en a pas toujours été de même au cours de l’histoire de l’humanité. Confrontées à la disparition inattendue du Soleil en plein jour, les différentes cultures passées ont cherché à donner un sens à ce phénomène, y voyant l’intervention d’une divinité, d’un démon ou parfois même d’un génie malin. Il a fallu du temps avant que le véritable coupable, c’est à dire la Lune, ne soit identifié. Rétrospective.

« De mauvais présages »

Pendant longtemps, les éclipses ont été « perçues comme des mauvais présages », explique Robert Massey, de la Royal Astronomical Society britannique. 

En Chine, on considérait que le fautif était un dragon céleste qui dévorait le Soleil. On essayait ainsi de faire lâcher prise à l’assaillant mythologique en faisant du bruit, notamment en frappant sur des tambours ou divers objets. Du côté de la Corée ou des Vikings, on croyait encore que c’étaient des chiens qui tentaient de voler l’astre solaire.

LUNE.

« Il a fallu les observations des astronomes et l’étude du mouvement du Soleil et de celui de son satellite naturel, pour comprendre que c’est la Lune qui à chaque éclipse s’interpose devant le Soleil », souligne Pascal Descamps, astronome à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) à Paris.

Des observations millénaires

Les éclipses font l’objet d’observations depuis des millénaires. A partir de 700 avant Jésus-Christ et jusqu’à 50 av. J.-C., les Babyloniens les ont méthodiquement consignées sur des tablettes. Les Chinois aussi surveillaient attentivement ce phénomène, jugé très important pour l’Empereur. Et gare à ceux qui échouaient dans leurs prédictions ! En 2137 avant notre ère, deux astronomes de cour, les frères Hi et Ho, auraient eu la tête tranchée pour avoir échoué à prédire l’éclipse. Des anecdotes comparables parsèment notre culture héllénique : l’historien grec Hérodote raconte que Thalès de Milet aurait été capable de prédire une éclipse en 585 av. J.-C. L’éclipse se serait produite lors d’une bataille entre les Lydiens et les Mèdes, suite à quoi les belligérants auraient alors déposé les armes, y voyant une injonction des dieux à cesser le combat. Une thèse contestée par les astronomes contemporains, mais qui a marqué l’Histoire.

PRÉDICTION. C’est au IIè siècle de notre ère, avec le grec Ptolémée et son grand traité d’astronomie, que la connaissance précise des différents paramètres nécessaires pour prédire correctement une éclipse a été acquise, souligne Pascal Descamps.

« À la Renaissance, et très certainement grâce à l’invention du télescope (vers 1600) et aux travaux de Copernic, ies éclipses totales de Soleil n’étaient plus considérées comme un événement particulièrement effrayant », considère Robert Massey.

Le moine polonais Copernic (1473-1543) a en effet théorisé le fait que c’est la Terre qui tourne autour du Soleil, et non l’inverse comme le pensait Aristote. Et il y a quelque 300 ans, le Britannique Edmond Halley a réalisé une carte décrivant de façon presque exacte la trajectoire de l’ombre induite par l’éclipse de Soleil totale sur l’Angleterre en mai 1715.

« Le triomphe du rationalisme »

De nos jours, les scientifiques savent prédire les éclipses avec une extrême précision (moins d’une seconde).

« De ce fait, les éclipses peuvent être perçues comme une célébration du rationalisme », relève l’Agence spatiale européenne (ESA) sur son site.

Toutefois certaines croyances ont la vie dure et résistent aux explications scientifiques, pointe pour sa part l’agence spatiale américaine (Nasa) sur son site. La Nasa dresse ainsi une liste des « idées fausses » autour des éclipses. Parmi elles, le fait que les femmes enceintes ne doivent pas regarder le spectacle parce que cela peut faire du mal au bébé ou bien que la nourriture préparée pendant une éclipse peut être empoisonnée par les radiations qui s’échappent de la couronne solaire. Autant d’affirmations sans fondement scientifique.

https://www.sciencesetavenir.fr/

Voici le poisson vivant le plus profondément jamais aperçu


Normalement, dans les abysses, il y a des créatures étranges, lumineuses, parfois transparentes et souvent très différentes des animaux marins qu’on voit dans les eaux moins profondes., Les chinois ont pu capter des poissons-limaces à des profondeurs records. Ils sont beaucoup plus beaux (selon nos critères) que les ceux qu’on voit généralement dans les abysses
Nuage

 

Voici le poisson vivant le plus profondément jamais aperçu

 

Repéré par Fabien Jannic-Cherbonnel

Repéré sur Motherboard

Pour une fois, cette créature des abysses semble inoffensive.

JAMSTEC/NHK

Le mot «mignon» ne vient normalement pas à l’esprit lorsque l’on parle de créatures vivant dans des zones abyssales de l’océan (plus de 4 000 mètres de profondeur). Dents surdimensionnées, peau translucide… Les photos des fonds marins donnent généralement froid dans le dos. Sauf dans le cas de ce petit poisson qui vient de devenir la créature marine vivant le plus profondément jamais découverte.

Ce sont des chercheurs de l’Agence japonaise de recherche scientifique Mer-Terre (JAMSTEC), explique Motherboard, qui ont découvert cette créature. En mai dernier, l’équipe s’est rendue au-dessus de la fosse des Mariannes, la fosse océanique la plus profonde actuellement connue. Les scientifiques y ont fait descendre des caméras 4K et un sac de maquereaux, dans l’espoir d’attirer des créatures marines. Plusieurs Liparidae, ou poissons-limaces se sont alors rassemblés autour du sac de maquereaux. 

À la surprise de l’équipe, ces poissons ont été aperçus à 8 178 mètres de profondeur, atteignant ainsi un nouveau record. Le précédent poisson vivant le plus profondément avait été vu à 8 152 mètres de profondeur. Les images, publiées par JAMSTEC, font partie d’une exposition spéciale, présentée par le Muséum d’Histoire Naturelles de Tokyo.

La plupart des scientifiques s’accordent à dire qu’aucun poisson ne pourrait survivre à plus de 8 200 mètres en dessous de la surface de l’océan. Au-delà de cette profondeur, explique Gizmodo, leurs corps ne pourraient plus produire assez d’osmolyte, une molécule qui permet aux poissons de survivre à une pression intense. Et pas la peine d’espérer observer ces Liparidae en vrai : impossible pour un humain de suivre au delà des 76 mètres de profondeur.

http://www.slate.fr

Le sentier retrouvé


Le chemin de Portage était une voie emprunté par les Premières Nations, puis les Européens venu à la conquête de la Nouvelle-France. 16 km ont été trouvés de ses 60 km
Nuage

 

Le sentier retrouvé

 

Plein écranUn passage de bois, vestige d’un autre siècle. (Photo : Billy Rioux)

Le tracé précis de l’historique chemin du Portage a été géolocalisé.

Une section de 16 km du chemin du Portage, un des plus importants sentiers de commerce de la Nouvelle-France, vient d’être retrouvée. D’une longueur de 60 km, ce chemin était la voie la plus rapide entre Notre-Dame-du-Portage et fort Ingall, au bord du lac Témiscouata, sur le long parcours de Québec vers l’Acadie.

D’abord utilisé par les peuples autochtones, il a gagné en popularité avec l’arrivée des Européens à compter de 1746. C’est en se basant sur de vieux documents et des cartes anciennes que l’historien et aventurier Billy Rioux, avec l’aide d’une dizaine de géographes et d’historiens, a pu géolocaliser le tracé précis du chemin du Portage. Il avait été mandaté par les MRC de Rivière-du-Loup et de Témiscouata, de même que par la communauté malécite. Sur le terrain, à travers une dense végétation, il a repéré le chemin d’une largeur de 4 m délimité par des fossés, des bornes de localisation, ainsi que des vestiges de refuges. Ces découvertes pourraient mener à des fouilles archéologiques dans le secteur.

http://lactualite.com

De nouvelles études démontrent les effets secondaires des boissons énergisantes


Plus on fait des études sur les conséquences de boires des boissons énergisantes sur les jeunes, plus il serait important qu’ils ne soient pas aussi accessibles. Il semble plus les jeunes boivent régulièrement ces boissons, il y a des risques de dépendance à l’alcool ou la drogue quelques années plus tard. De plus, il est démontré que des maladies cardiovasculaires avaient un lien avec les boissons énergisantes.
Nuage

 

De nouvelles études démontrent les effets secondaires des boissons énergisantes

 

Les jeunes boivent de plus en plus de boissons énergisantes comparativement aux précédentes générations, et ils sont plus sujets à l’alcoolisme et à la toxicomanie.

C’est ce qu’affirme une étude de l’Université du Maryland publiée un peu plus tôt ce mois-ci.

Nous sommes quasiment tous conscients des dangers et des risques pour la santé qu’entraine une consommation régulière de boissons énergisantes.

Le rapport de 2014 de l’Organisation mondiale de la Santé indique qu’« une consommation accrue de boisson énergisante peut nuire à la santé publique, particulièrement chez les jeunes.»

Un peu plus tôt cette année, un jeune américain de 16 ans est mort d’une overdose de boissons caféinées et énergisantes.

Il semblerait qu’en fin de compte, consommer ce produit n’est pas bénéfique pour vous.

Une nouvelle étude conduite par des chercheurs au Centre de recherche pour la santé et le développement des jeunes adultes de l’Université du Maryland expose maintenant des faits encore plus inquiétants concernant cette boisson si populaire chez les jeunes.

Les chercheurs affirment que la boisson n’est que pas néfaste pour votre santé, mais les jeunes qui en boivent régulièrement peuvent développer une forme de dépendance à l’alcool ou la drogue plus tard dans la vie.

L’étude a été publiée dans le journal médical Dépendance à la Drogue et l’Alcool.

© Flickr/AustinKirk

Pendant quatre ans, les chercheurs ont suivi 1,100 étudiants ainsi que leur consommation de boissons énergisantes tout ce temps-là.

51.4 pour cent des participants étaient des consommateurs réguliers de boisson énergisante en grande quantité, alors que 20.6 pour cent ne prenaient aucune forme de boissons énergisantes.

17.4 pour cent étaient des buveurs occasionnels, alors que 10.4 pour cent en consommaient très peu et ce nombre diminuait au fils des années lors de l’étude.

L’une des conclusions auxquelles sont parvenus les chercheurs c’est que les jeunes qui consommaient les boissons énergisantes en grande quantité avaient plus de risques de consommer des stimulants de façon abusive et seraient plus sujets à l’alcoolisme.

Cela pourrait démontrer qu’à l’ avenir, les boissons énergisantes devraient tomber dans la même catégorie que le tabac et l’alcool.

Selon le journal canadien de la Cardiologie, les études ont également démontré que les maladies cardiovasculaires étaient grandement associées aux boissons riches en caféine.

Qu’en pensez-vous ? Est-ce que les boissons énergisantes devraient être catégorisées au même titre que la cigarette ou l’alcool et être tenues loin de nos enfants ?

 

http://fr.newsner.com

Île d’Oléron: Des touristes insupportés par le chant matinal du coq


Des vacanciers qui veulent aller dans un environnement champêtre doit s’attendre que les bruits soient différents de la ville. La vie animale ne s’arrêtera pas pour plaire aux touristes. Nous n’avons pas à demander aux animaux de se taire, mais plutôt aux êtres humains d’être plus discrets et tolérants
Nuage

 

Île d’Oléron: Des touristes insupportés par le chant matinal du coq

 

Illustration: Un coq.

Illustration: Un coq. — Anupam Nath/AP/SIPA

Si certains vacanciers de Saint-Pierre d’Oléron, en Charente-Maritime, cherchent à se mettre au vert, ils ne sont pas prêts à toutes les concessions pour un séjour champêtre. Les occupants d’une résidence voisine d’un poulailler ne supportent plus le chant du jeune coq Maurice, âgé de 2 ans, tous les matins au lever du soleil, vers 6 h du matin, et sont allés se plaindre auprès du maire de la commune.

Une lettre recommandée d’un conciliateur juridique a même été envoyée à l’élu par le voisinage de la propriétaire du coq afin qu’une solution soit trouvée rapidement, relate France Bleu La Rochelle.

Une marche a été organisée dans le village

La propriétaire de Maurice a déjà fait des efforts, tentant de mieux isoler le poulailler et de cacher le plus possible la lumière du jour aux volatiles mais rien n’y fait, le coq est réglé comme une pendule et fait des vocalises dès les premières lueurs du jour. Pour sauver son animal, la propriétaire a alors lancé une pétition en ligne qui a recueilli près de 30.000 signatures.

Elle a également organisé une marche avec son coq dans sa commune, sensibilisant les habitants. Elle a le soutien de son maire qui dénonce une forme d’intolérance de la part de ses voisins.

« Que doit-on interdire ? Le chant des tourterelles, le cri des mouettes ?

Nous sommes sur une île, les oiseaux tous les matins qui gazouillent ? Les cloches qui sonnent ? », s’agace la propriétaire du coq dans le texte de sa pétition.

http://www.20minutes.fr/