S’enraciner


Comme tout ce qui vit sur terre, nous sommes appelés à grandir et nous métamorphoser à deveir plus grand, plus fort et plonger nos racines dans cette vie ainsi laissée une trace dans la mémoire auprès de ceux qui nous entourent
Nuage

 

S’enraciner

 

« Comme tous les arbres, comme toutes les plantes, nous sommes destinés à grandir, à nous déployer et à nous épanouir pour notre plus grand plaisir et celui de notre entourage. Certaines racines sont si vivaces qu’elles passent à travers une fondation de  béton pour poursuivre leur route. Telle est la force du ferment de joie qui nous fonde. »

Guy Corneau

Publicités

Ce coiffeur sculpte des visages célèbres dans les cheveux de ses clients


Allen Chen, est un styliste dans un salon de coiffure à Taïwan. Il ne coupe pas les cheveux, il les sculpte.  Il dessine dans les cheveux des portrait qu’on lui demande. Je vais garder mes cheveux longs, je n’aimerais pas avoir un regard vers l’arrière
Nuage

 

Ce coiffeur sculpte des visages célèbres dans les cheveux de ses clients

 

Le Saviez-Vous ► En 1885, une émeute antivaccination éclatait à Montréal


Aujourd’hui, la vaccination est majoritairement acceptée pour éviter des épidémies, il en reste quand même qui sont contre la vaccination. Il fut un temps que des émeutes ont eu lieu à Montréal en 1885 contre la vaccination de la variole. Il y a eu beaucoup de mort, des défigurations à cause de cette maladie qui s’est propagé au Québec
Nuage

 

En 1885, une émeute antivaccination éclatait à Montréal

 

Un homme ligoté se fait vacciner de force.

Gravure de John Henry Walker concernant l’émeute anti-vaccin de 1885.   Photo : Musée McCord

En mars 1885, un fléau envahit Montréal. La variole, aussi appelée la petite vérole, fait rage. Comble de malheur, la population québécoise est réfractaire aux vaccins, les jugeant inutiles et dangereux, raconte Laurent Turcot. Après six mois d’épidémie, Montréal devient donc le théâtre d’une imposante émeute antivaccination.

Malgré l’existence d’un vaccin antivariole, bon nombre de médecins au Canada menaient des campagnes contre celui-ci. Certains croyaient que le fait d’injecter le virus rendait malade, ou que la vaccination n’avait pas encore fait ses preuves, note Laurent Turcot.

Les employeurs demandent à leurs employés de se faire vacciner sous peine d’être congédiés.Laurent Turcot, historien

Les citoyens qui refusent de se conformer aux nouvelles mesures sanitaires de la Ville reçoivent des amendes et sont menacés d’emprisonnement.

« Le 28 septembre 1885, des émeutiers mettent le feu au bureau de santé du faubourg de l’est puis se dirigent vers l’hôtel de ville où des vitres sont brisées. […] L’émeute dure jusqu’au matin. »

L’épidémie de variole de 1885 est la plus importante de l’histoire du Québec, précise l’historien.

Près de 20 000 personnes sont atteintes de la variole. 13 000 sont défigurées et 5 864 en meurent, dont plus de 3 100 à Montréal. Laurent Turcot, historien

L’épidémie de variole de Montréal est la dernière apparition non maîtrisée de ce fléau dans une ville moderne.

http://ici.radio-canada.ca

Israël: découverte d’un rare atelier de vaisselle en pierre


En Israël, ils on trouver un lieu où on produisait des récipients en pierre, et une bonne idée de la technique employés il y a plus de 2000 ans.
Nuage

 

Israël: découverte d’un rare atelier de vaisselle en pierre

 

Lors de leurs fouilles, les archéologues ont retrouvé... (PHOTO AFP)

Lors de leurs fouilles, les archéologues ont retrouvé seulement quelques vestiges de tasses à proprement parler. En revanche, ils ont découvert des milliers de cylindres de craie, témoignages de la technique de production employée.

PHOTO AFP

 

Agence France-Presse
Reineh

Des archéologues israéliens ont mis au jour un rare atelier datant d’environ 2000 ans et servant à la production de récipients en pierre, matériau employé par les juifs comme attesté dans le récit du premier miracle de Jésus, accompli à quelques kilomètres du site.

Le site a été découvert fortuitement lors de travaux de terrassement il y a deux mois à Reineh, village arabe au nord de Nazareth, a rapporté jeudi le directeur des fouilles, le Dr Yonatan Adler.

Des engins de chantiers travaillant à la construction d’une route ont éventré la paroi arrière d’une cavité. Celle-ci, dont l’accès antique se situait en surplomb, s’est révélée être à la fois une carrière et un atelier dans lequel étaient en particulier fabriqués des tasses et des bols.

Lors de leurs fouilles, les archéologues ont retrouvé seulement quelques vestiges de tasses à proprement parler. En revanche, ils ont découvert des milliers de cylindres de craie, témoignages de la technique de production employée.

Les artisans extrayaient du site des blocs de pierre auxquels ils donnaient sommairement la forme de tasses. Ils disposaient les blocs sur un tour et à l’aide d’un objet tranchant enfoncé verticalement dans la craie dégageaient la partie intérieure (les cylindres abandonnés sur le site). Puis ils peaufinaient l’extérieur.

Les juifs utilisaient de la vaisselle en pierre parce que, «selon l’ancienne loi juive et contrairement à la poterie, la pierre était considérée comme un matériau ne pouvant jamais devenir impur», explique M. Adler.

Cette vaisselle de pierre est caractéristique d'une période... (AFP) - image 2.0

Cette vaisselle de pierre est caractéristique d’une période s’étendant de la seconde moitié du 1er siècle avant Jésus-Christ jusqu’au milieu du 2ème siècle après Jésus-Christ.

AFP

Le site est précieux pour l’étude des juifs à un moment charnière dans une région à la signification particulière, dit-il.

Jusqu’alors deux sites similaires avaient été fouillés, mais près de Jérusalem, dans l’antique Judée.

Ce qui est enthousiasmant ici, c’est que pour la première fois, nous avons la preuve physique de la production de récipients en pierre en Galilée», dit-il.

«Les savants se sont toujours interrogés sur la nature du judaïsme en Galilée. C’est particulièrement important quand on sait que le mouvement naissant de Jésus apparaît dans cette région», dit-il, et «la question, c’est: qui sont ces gens qui vivent alors en Galilée» et commencent à suivre Jésus?

C’est à quelques kilomètres de là que Jésus, d’après l’Evangile selon Jean, a changé l’eau en vin aux Noces de Cana. L’eau était précisément contenue dans six jarres de pierre, «pour les purifications des juifs», dit le texte.

Les chrétiens identifient aujourd’hui Cana à Kfar Kanna, tout près de Reineh.

«Jusqu’alors, nous n’avons pas retrouvé de trace de production de ces grandes jarres» sur le site de Reineh, dit M. Adler, «mais on peut présumer que les jarres qui auraient servi à Cana auraient été produites sur un site comme celui-ci, probablement dans les environs».

http://www.lapresse.ca/

Le «hot water challenge», ce défi stupide qui a déjà fait une victime


La stupidité n’est pas assez fort pour décrire ceux qui veulent se penser plus brave qu’un autre avec le « hot water challenge » En plus, certain verse de l’eau bouillante sur d’autres personnes à leur insu. Pire encore ? Une fille de 8 ans a relevé le défi en buvant de l’eau bouillante … Ces personnes ont subi des blessures graves voir même la mort
Nuage

 

Le «hot water challenge», ce défi stupide qui a déjà fait une victime

CAPTURE INSTAGRAM/RESPECT_MY_OPINION

Imbécilité, quand tu nous tiens… Un challenge dangereux est en train de prendre son essor sur les réseaux sociaux ces derniers mois, en particulier aux États-Unis, et a déjà fait un mort. Le « hot water challenge » est basé sur le même principe que le célèbre « Ice bucket challenge«  qui consiste a se verser de l’eau glacée sur la tête. Sauf qu’ici, comme son nom l’indique, il s’agit d’eau bouillante.

La tendance serait venue de plusieurs vidéos YouTube postées entre 2013 et 2014, d’après Mashable, mais ce n’est que dernièrement que des incidents en lien avec ce défi sont signalés. Ce dernier consiste donc à se verser de l’eau bouillante sur la tête ou bien, pire encore, sur celle de quelqu’un d’autre, par surprise.

Le 30 juillet, une petite fille de 8 ans, Ki’ari Pope, est décédée, plusieurs mois après avoir bu de l’eau bouillante avec une paille pour prouver à son cousin qu’elle était capable de le faire, rapporte CBS. Elle souffrait de complications respiratoires dues aux brûlures dans sa gorge et son œsophage. Elle sera inhumée le 12 août.

De même, Jamoneisha Merritt, une ado de 11 ans, a été aspergée d’eau chaude par des amis alors qu’elle somnolait, lundi 6 août. Sa nuque, son menton et ses épaules ont fini gravement brûlés.

Suivre ici

http://quebec.huffingtonpost.ca

Une bombe de la 2e guerre mondiale découverte dans la centrale de Fukushima au Japon


Encore les bombes de la Deuxième Guerre Mondiale hantent les sols. C’est quand même assez terrifiant qu’une bombe de cette époque a été retrouver près de la centrale nucléaire de Fukushima qui a des explosions lors du séisme et tsunami en 2011
Nuage

 

Une bombe de la 2e guerre mondiale découverte dans la centrale de Fukushima au Japon

 

Centrale de Fukushima-Daiichi

Vue aérienne du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi.

KOTA KAWASAKI / YOMIURI / THE YOMIURI SHIMBUN

Par Sarah Sermondadaz

Une bombe américaine de 1945 aurait été déterrée à 1 km des réacteurs dans l’enceinte de la centrale sinistrée de Fukushima Daiichi.

Alors que le japon a fêté le funeste anniversaire des bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki d’août 1945, une mauvaise nouvelle peut en cacher une autre. Un objet oblong de 85 cm de long pour 15 cm de diamètre, suspecté d’être une bombe, a ainsi été découvert le 10 août 2017 dans l’enceinte de la centrale nucléaire accidentée Fukushima Daiichi, a indiqué Tepco. L’engin, qui pourrait dater de la Seconde guerre mondiale,  a été découvert par un employé d’une société de construction chargée par l’exploitant nucléaire japonais de bâtir un nouveau parking, à une distance d’un kilomètre des réacteurs 2 et 3 du site, selon un porte-parole de Tepco.

La centrale est construite sur une ancienne base aérienne militaire

« Nous avons prévenu les services de police de Futaba qui sont désormais chargés de suivre le dossier », a indiqué un porte-parole de Tepco.

A la police désormais de prendre en charge le déminage de l’engin après avoir évalué ses risques d’explosion. Les travaux de construction ont été interrompus sur le site, mais le périmètre de sécurité ne concerne pas les équipes qui travaillent actuellement près des réacteurs, à environ 1 kilomètre de là, a précisé la compagnie. La centrale nucléaire Fukushima Daiichi fait actuellement l’objet d’importants travaux en vue du démantèlement de ses six réacteurs, dont quatre ont été sévèrement saccagés par des explosions à la suite des violents séisme et tsunami survenus en 2011.

SOUS-TERRAIN. Comment expliquer la présence d’armes de guerre dans le sous-sol ? La région où est implantée la centrale Fukushima Daiichi, située sur les municipalités de Futaba et d’Okuma, abritait en fait une base aérienne de l’armée nippone en temps de guerre et a subi des bombardements américains en 1945, selon les informations dont dispose Tepco. Or, des bombes américaines sont toujours occasionnellement retrouvées au Japon, même plus de 70 ans après la fin du conflit.

Avec AFP

https://www.sciencesetavenir.fr

Pourquoi nous prenons du poids avec l’âge


Ceux qui ont 40 et plus, peuvent remarquer qu’ils ont pris ont pris du poids. Plusieurs causes en sont responsables, la sédentarité, mauvaises alimentations …, mais aussi la perte de masse musculaire. Il est possible quand même d’améliorer cette masse avec de l’exercice et une bonne alimentation. Et oui, on ne s’en sort pas, il faut bouger
Nuage

 

Pourquoi nous prenons du poids avec l’âge

 

© thinkstock.

Et comment faire pour l’éviter.

Beaucoup d’entre nous s’en sont rendus compte: au fil des années, nos kilos en trop deviennent de plus en plus difficiles à perdre, et ce, malgré un régime alimentaire identique. Pire, nous aurions même tendance à grossir davantage. Mais savez-vous pourquoi, en prenant de l’âge, nous sommes plus susceptibles de grossir?

Selon le Dr. Caroline Apovian, directrice du Centre de nutrition et de gestion du poids au Boston Medical Center, il y a plusieurs explications possibles à ce phénomène, parmi lesquelles un changement dans les hormones, un mode de vie plus sédentaire, une augmentation du stress et une diminution du sommeil en raison de responsabilités supplémentaires qui pèsent sur nous.

Mais la principale raison, c’est que nous perdons, en vieillissant, une partie de notre masse musculaire:

« L’une des raisons majeures du gain de poids en prenant de l’âge est que nous éprouvons tous une perte musculaire », a ainsi déclaré le Dr. Apovian, dans des propos rapportés par Redbook.

« Plus nous avons une importante masse musculaire, plus nous brûlons les calories. Or, notre masse musculaire commence naturellement à diminuer vers l’âge de 30 ans et ce processus, appelé ‘sarcopénie’, s’accélère vers l’âge de 40 ans. À moins que quelque chose ne soit fait pour protéger activement cette masse musculaire, nos corps auront besoin de moins de calories, nos métabolismes ralentiront et le muscle perdu sera remplacé par la graisse », a-t-elle ajouté.

Le mieux à faire, pour ralentir au maximum ce processus, est de faire du sport, de bien dormir et de suivre un régime alimentaire riche en protéines.

http://www.7sur7.be/