Le Saviez-Vous ► Comprenez comment se forment les bouchons sur l’autoroute grâce à ce simulateur


L’horreur d’être pris dans un embouteillage ! On sait qu’il y a des situations que les embouteillages sont inévitables, comme un accident, mais quand il n’y a aucune raison alors voici comment les embouteillages se forment
Nuage

 

Comprenez comment se forment les bouchons sur l’autoroute grâce à ce simulateur

 

 

Même quand il n’y a pas d’accident ou de problèmes, il suffit que la vitesse soit trop élevée pour qu’un embouteillage se créé.

 

TRANSPORTS – Qui dit grands départs en vacances dit grands bouchons sur l’autoroute. En ce week-end de chassé-croisé, les grands serpents de bitumes qui sillonnent la France se retrouvent encombrés de dizaines de milliers de voitures. Et inévitablement, cela finit par coincer.

Mais pourquoi, au fait? Si l’on comprend parfaitement qu’un accident puisse créer un gros ralentissement, certains bouchons semblent parfois surgir de nulle part. En fait, leur apparition est logique. Elle est même physique, et plusieurs scientifiques ont déjà réalisé de nombreuses simulations pour les expliquer.

Le chercheur allemand Martin Treiber a lui carrément mis au point un simulateur de traficque tout un chacun peut ajuster pour se rendre compte des conditions de formation des embouteillages.

Sur trois situations différentes (un circuit fermé, une bretelle d’autoroute et une diminution du nombre de voies), il est possible de voir le comportement des voitures petit à petit, selon des règles statistiques. Des curseurs permettent de changer le nombre de voitures sur la route, le pourcentage de camions, la vitesse, mais aussi l’accélération ou encore la distance entre deux véhicules.

http://www.huffingtonpost.fr

Publicités

Ce qui se passe quand trois tonnes d’anguilles vivantes se déversent sur une voiture


C’est vraiment un accident que les gens auraient bien pu se passer. Je n’ose même pas imaginer marcher sur cette substance visqueuse
Nuage

 

Ce qui se passe quand trois tonnes d’anguilles vivantes se déversent sur une voiture

 

 

Pour être très précis, ces poissons visqueux sont des myxines.

 

Ils n’ont pas pu faire autrement que partager ces images bien visqueuses sur leur compte Twitter. Les pompiers de la ville de Depoe Bay, située dans l’état américain de l’Oregon, sont intervenus sur l’autoroute pour un accident peu banal.

Le camion impliqué transportait 13 caisses remplies de 3,5 tonnes de myxines, une créature vivant dans les profondeurs océaniques, et proche de l’anguille. En freinant, le véhicule a perdu plusieurs de ces caisses, qui sont tombées sur la voiture juste derrière. La cargaison s’est alors totalement répandue sur les voitures et la chaussée, faisant quelques blessés légers.

En cas de fort stress, la myxine produit une sorte de substance blanche, semblable à du mucus, et connue par les scientifiques pour sa grande résistance. Sur l’autoroute et les voitures, c’est une toute autre histoire. Les images montrent des flaques de substance visqueuse répandue partout, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. Il a fallu plusieurs heures de fermeture de la route pour que les pompiers puissent tout nettoyer. Malheureusement, les myxines, très consommées en Corée du Sud, n’ont pas survécu à l’accident.

http://www.huffingtonpost.fr

Une tonne de déchets par kilomètre aux abords des autoroutes


C’est quoi qui est compliqué à comprendre de ne pas jeter des ordures que ce soit des papiers, des boites, des mégots de cigarette par terre ? En ville, je trouve qu’il n’y a pas assez de poubelles et encore, on trouve des ordures à côté de ces poubelles, alors que sur l’autoroute, il n’y a aucune raison de jeter des déchets sur le bord des routes. Sommes-nous si irresponsables ?
Nuage

 

Une tonne de déchets par kilomètre aux abords des autoroutes

 

Les bordures des autoroutes du Québec se transforment en véritables dépotoirs à la fin du printemps. Chaque année, le ministère des Transports doit faire appel à des entreprises pour ramasser les ordures laissées par les automobilistes.

Sur l’autoroute 20, entre le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et Sainte-Julie, les travailleurs du sous-traitant EMR recueillent l’équivalent d’une tonne de déchets par kilomètre au printemps. Il s’agit d’un des pires secteurs au Québec.

Un de ces travailleurs, Jocelyn 64 ans, tente de se faire à l’idée que les comportements ne changeront pas de si tôt.

« On ramasse juste les morceaux apparents, les morceaux assez gros. Les petits morceaux, on ne les ramasse pas parce qu’on ne fournirait pas. Y en a trop! »

« Tout ce que le monde jette par terre, des bouteilles de bière, des déchets, des couches… On trouve de toute, on trouve de toute », explique un autre travailleur Stéphane Chamard.

Même des objets inusités comme une baignoire ou une cuvette ont déjà été retrouvés dans un fossé.

Le ministère des Transports consacre un important budget au nettoyage de ces bordures et à tondre la pelouse.

« On a un budget dédié à ça. Pour l’année 2013-2014, on parle d’un peu moins de 5 millions de dollars », explique la porte-parole Sarah Bensadoun.

Pourtant, depuis des décennies, une loi interdit de jeter quoi que ce soit sur un chemin public.

Le nombre de contraventions, de 100 $, émises par la Sûreté du Québec est passé de près 300 $ en 2011 à 500 $ deux ans plus tard.

D’après un reportage de Mathieu Dion

http://ici.radio-canada.ca/

Il risque sa vie pour sauver celle d’un chien gisant sur l’autoroute


Sur les autoroutes, rien n’arrêtent les automobiles. Tant pis s’il y a un animal couché sur la route. Bon, il faut comprendre que c’est dangereux, c’est un fait, mais il me semble que les automobilistes pourraient au moins ralentir la circulation d’eux-mêmes, mais bon, au moins ce chien a pu être sauvé quand même
Nuage

 

Il risque sa vie pour sauver celle d’un chien gisant sur l’autoroute

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Houston TranStar

Rickey Young, c’est le nom d’un homme au grand coeur, qui a secouru une chienne gravement blessée, gisant au milieu d’une autoroute très fréquentée de Houston, au Texas.

L’homme a entendu parler de la pauvre bête vendredi matin en écoutant la radio alors qu’il roulait sur cette fameuse route. La chienne était étendue sur une voie réservée aux bus, et Rickey a décidé de voler à son secours. Il a arrêté son camion et grimpé sur le parapet séparant les deux voies pour venir près d’elle, risquant sa vie pour sauver la sienne.

L’animal était bien sûr terrifié et Rickey a eu bien du mal à s’en approcher. Mais loin de renoncer, il eu une très bonne idée. Rickey est retourné dans son véhicule pour y chercher son sandwich et appâter la chienne affamée.

« Je pouvais voir qu’elle était reconnaissante »

La confiance de l’animal ainsi gagnée, Rickey a pu le prendre dans ses bras et l’emmener dans son camion.

« Je pouvais voir qu’elle était reconnaissante et heureuse d’être en sécurité » raconte-t-il à KHOU.com. « Je suis très sensible à ce genre de situation. J’ai un chien et je ne supporterais pas de le savoir sur l’autoroute comme ça«  confie-t-il.


Rickey a conduit la pauvre bête en urgence dans une clinique vétérinaire où elle a été soignée et opérée. La chienne, qui souffrait d’une hémorragie interne et de plusieurs os brisés ne portait ni collier ni puce électronique, il est donc fort probable qu’elle n’ait pas de maître.

Une chose est sûre, si Rickey ne l’avait pas sauvée, elle serait sans doute morte peu de temps après, a affirmé le vétérinaire qui s’est occupée d’elle.

Les caméras de surveillance de l’autoroute ont filmé ce sauvetage périlleux.

 

http://wamiz.com/

Une famille de canards traverse l’autoroute


Je peux comprendre qu’il est difficile de s’arrêter sur une autoroute, car il y aurait un risque d’accidents monstres .. mais c’est épouvantable de filmé et de rien faire pour les petits … La seule consolation, c’est que la petite famille semble être sortie indemne de ce périple
Nuage

 

Une famille de canards traverse l’autoroute

Plus forts que Zlatan et Chuck Norris réunis : une canne et ses petits décident de slalomer entre des voitures sur une autoroute à 4 voies.

Sur la chaussée d’un 4 voies très bruyant de Toronto, une famille de canards entreprend une incroyable odyssée : la traversée de l’autoroute, à palme et à la queue leu-leu.

La vidéo, filmée en un haletant plan-séquence par la télévision canadienne (reprise par CNN), fait d’abord sourire, puis, à mesure que se présentent les redoutables obstacles motorisés, diffuse une tension à la mesure de l’exploit réalisé.

 

http://fluctuat.premiere.fr

Le saviez-vous ? ► Pourquoi l’autre file de voitures avance-t-elle plus vite que la mienne ?


Je ne crois pas la seule avoir poser la même question quand il y a embouteillage et qu’on a l’impression d’être toujours dans la même file … De toute façon, si on observe un peu on s’aperçoit que c’est quasi toujours le même groupe d’auto qui se suivent jusqu’au dégagement de la route
Nuage

Pourquoi l’autre file de voitures avance-t-elle plus vite que la mienne ?

Lorsque vous êtes pris dans une belle congestion sur l’autoroute des vacances, c’est sur, vous ragez contre votre flair défaillant. À croire qu’à chaque fois ue vous choisissez une file, elle avance à la vitesse de l’escargot. Vous vous faites alors doubler à qui mieux mieux. La pression monte dans l’habitacle surchauffé de la voiture. Vous fulminez

Dans un article publié dans Le Monde, le journaliste scientifique Pierre Barthélémy s’interroge sur ce phénomène et convoque à la barre deux chercheurs américains pour déméler le vrai et le faux : ma file avance-t-elle vraiment moins vite que celle d’à côté ?

Dans une étude publié en 1999 dans la revue Nature, le Canadien Donald Redelmeier et l’Américain Robert Tibshirani simulent sur ordinateur deux voies bloquées évoluant sur 10 minutes.

Le résultat est étonnant. sur la route à deux voies de l’expérience, les deux files de véhicules évoluent finalement à la même vitesse. Au final, votre voiture dépasse donc autant qu’elle se fait doubler est moins important que celui à être doublé.

Une illusion temporelle qui perturbe notre perception de la réalité. Faites-en l’expérience lors du prochain embouteillage

7 Jours/Extra-La science à coeur/Décembre 2010,