Un service


J’aime bien voir des gens qui font des bonnes actions, on en voit beaucoup sur les vidéos, ou ailleurs sur le Web, qui peut inciter d’autres à faire la même chose, cependant ce qui m’agace, c’est l’impression que cela peut donner : regardez-moi, je suis une bonne personne, j’aide les autres, pour en tirer quelque gloire. Alors qu’une bonne action devrait être accompagnée d’humilité Ce qui est mieux ce sont les gens qui ont reçu qui raconte leur histoire
Nuage

 

Un service

 

 

 

Celui qui a rendu un service doit se taire : C’est à celui qui l’a reçu de parler

Sénèque

Publicités

Le Saviez-Vous ► Pourquoi les sièges d’avion sont bleus


La plupart des compagnies aériennes ont des sièges bleus dans leur avion. Ce n’est pas vraiment une question de design, mais plus une affaire de psychologie pour que les voyageurs se sentent moins angoissés. Et si vous avez vraiment peur en avion, essayer d’avoir une place vers l’arrière pour avoir une chance de survie en cas de crash. Cela vous rassure ?
Nuage

 

Pourquoi les sièges d’avion sont bleus

 

KAZUHIRO NOGI / AFP

KAZUHIRO NOGI / AFP

Repéré par Boris Bastide

Repéré sur The Independent

Il y a une très bonne raison à cela.

Stéphane Pottier, directeur du design de l’agence MBD, expliquait alors:

«Prenons le végétal: personne n’a pensé que ces motifs pourraient être ringards d’ici dix ans. Le but du design, c’est que dans l’avenir, on le juge comme faisant partie d’une époque. Et puis, vous payez quelqu’un pour faire quelque chose d’intéressant: si le design est tout bleu, c’est forcément moins attrayant pour le client et pour le designer.»

Ce choix du tout bleu, pourtant, a été fait par de très nombreuses compagnies aériennes. Il suffit de taper «plane seats» dans Google pour mesurer l’uniformité des choix esthétiques. Certains tirent parfois un peu plus vers le violet ou le gris, mais globalement la même teinte habille tous les appareils. Et un article de The Independent nous en donne aujourd’hui l’explication.

D’après les études en psychologie, le bleu a un effet apaisant pour l’esprit.

«C’est une couleur qui suggère la paix, analyse le site Color Psychology. C’est celle de la mer calme et du ciel dégagé, deux éléments que l’on associe au calme, à la clarté, à la sérénité. Le bleu permet aussi de ralentir les battements du cœur et la respiration. Il aide à la relaxation et à la méditation.»

Privilégiez l’arrière de l’avion

Shelly Zundell, un des managers de l’entreprise de Design Teague qui collabore avec Boeing, a expliqué à un des sites de la marque:

«L’idée, c’est que les gens se sentent un peu comme à la maison avec des couleurs relaxantes et des motfis reposants.» 

D’où également les formes légèrement arrondies des sièges qui doivent rassurer encore davantage les passagers.

Si tout cela ne suffit toujours pas à calmer vos éventuelles angoisses en vol, sachez que la place la plus sûre se situe à l’arrière de l’avion. D’après les données de Popular Mechanics, c’est, en effet, là que les chances de survie sont les plus grandes en cas de crash de l’appareil. À croire que les passagers qui plébiscitent la business class, et donc l’avant de l’avion, préfèrent pouvoir rentrer en dernier et sortir en premier de l’avion, moins souffrir des turbulences et du bruit du moteur que d’assurer leur sécurité en cas de péril extrême. 

http://www.slate.fr/

Une bande noire sur l’ongle: symptôme inattendu du cancer de la peau qui devrait tous nous inquiéter


Une professionnelle de la manucure, insiste pour contacter un médecin si vous avez une bande noire horizontale sur l’ongle. Il semble que ce soit un des symptômes du cancer de la peau. Cependant, tout changement bizarre de l’ongle n’est pas nécessairement signe d’une maladie sérieuse
Nuage

 

Une bande noire sur l’ongle: symptôme inattendu du cancer de la peau qui devrait tous nous inquiéter

 

«Un diagnostic précoce peut faire toute la différence dans le monde.»

 

  • Natasha Hinde HuffPost UK

Une professionnelle de la manucure tente de sensibiliser les gens à propos d’un symptôme peu connu en lien avec le cancer de la peau.

L’artiste des ongles a remarqué qu’une de ses clientes avait une «bande noire verticale» sur son ongle. Après l’avoir avertie, cette dernière est allée consulter un médecin.

Sa cliente a par la suite été diagnostiquée avec une forme agressive de cancer, qui s’est répandu jusqu’à ses ganglions.

«Les changements étranges sur vos ongles n’ont probablement rien d’inquiétant, souligne la professionnelle de la manucure. Mais parfois, c’est un signe à prendre très au sérieux.»

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Kit Kat dévoile au Japon des barres au goût de pastilles pour la gorge


À voir dans certains pays, nous sommes assez conventionnels sur les saveurs des chocolats, alors qu’ailleurs, ils sont plus tentés par des goûts un peu plus aventureux. Le Kit Kat au Japon semble plaire a des saveurs qu’ils connaissent bien. Je trouve que cela doit donner des saveurs assez intéressantes
Nuage

 

Kit Kat dévoile au Japon des barres au goût de pastilles pour la gorge

 

HTTPS://NESTLE.JP/BRAND/KIT/NODOAME/Des Kit Kat au gout pastille pour la gorge

Les japonais sont des grands amateurs de la double barre chocolatée

NSOLITE – À chaque problème sa solution. Telle pourrait être la devise de Kit Kat qui a lancé le 21 août dernier au Japon, une nouvelle recette plus pratique que gustative. Désormais, les japonais pourront déguster des barres au goût de pastilles pour la gorge, enrobées de chocolat blanc, les « Cough drop Kit Kats » ou « Kit Kat saveur pastille pour la gorge ».

Un curieux mélange que la marque, propriété de Nestlé, justifie en affichant sur l’emballage la tête » du commentateur sportif Yasutaro Matsuki en train de crier dans son micro. Ainsi, ces friandises qui contiennent, selon cet article de Eater.com, 2,1% de la poudre contenue dans les pastilles pour la gorge, aideront les supporters japonais à apaiser leurs cordes vocales après avoir trop crié pendant des matchs.

Un marketing amusant mais pas anodin. Si la barre chocolatée vise cette fois-ci les sportifs, elle n’en oublie pas moins sa cible de choix, les étudiants, comme on peut le lire sur son site internet.

« Nous soutenons les gens qui travaillent dur. Nous épaulons les étudiants non seulement pendant les périodes d’examen mais aussi pendant tout le reste de l’année. »

Et pour cause, au Japon, le Kit Kat a une grande valeur pour les jeunes qui voient dans cet encas, arrivé dans l’archipel dans les années 80, un porte bonheur pendant leurs examens comme l’explique cet article de Slate. Le nom « Kit Kat » se rapprocherait d’ailleurs d’une expression japonaise qui signifie « Réussir à l’examen »

De manière générale la marque connait un énorme succès au Japon, auprès des locaux comme des touristes, et y développe de nombreuses recettes toutes plus originales les unes que les autres et qui diffèrent selon les régions. Ainsi, dans certains coins de l’archipel on peut goûter aux Kit Kat à griller, dans d’autres au parfum saké, Wazabi ou encore agrumes.

des Kit Kat saké et Wasabi

kit Kat aromatisé au saké japonais

Kik Kat au Wasabi

HTTPS://NESTLE.JP/BRAND/KIT/BAKE/

Des Kit Kat à faire griller

En janvier 2017 à l’occasion de l’ouverture d’une boutique à Tokyo, Kit Kat avait sorti une collection spéciale déclinant la friandise sous forme de sushis au thon, à l’oursin et à l’œuf. Même si le thon était en réalité de la framboise, l’oursin du melon et l’œuf de la citrouille, le trompe-l’œil était réussi.

Kit kat sushis

 

Le 24 mars 2014, la marque avait même lancé une pizza, salée agrémentée de barres chocolatées comme nous vous l’expliquions dans cet article. Kit Kat met donc tout en œuvre pour continuer de séduire la clientèle japonaise très friande des mélanges les plus improbables mais surtout très attachée à la marque.

http://www.huffingtonpost.fr/

Des problèmes d’odorat pourraient mettre en garde contre la maladie d’Alzheimer


L’odorat qui est relier à la mémoire des odeurs et un des premiers à être endommagé pour la maladie d’Alzheimer. Mais il peut aussi s’agir d’autre chose. Quoiqu’il en soit, plus les scientifiques trouvent des facteurs qui détectent la maladie bien avant qu’elle soit enclenchée, plus, cela aiderait a atténuer les effets
Nuage

 

Des problèmes d’odorat pourraient mettre en garde contre la maladie d’Alzheimer

 

Une difficulté à identifier les odeurs pourrait permettre aux médecins de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL

 

La Presse Canadienne

Une difficulté à identifier les odeurs pourrait permettre aux médecins de suivre l’évolution de la maladie d’Alzheimer chez leurs patients, selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université McGill.

Les dommages causés au cerveau par la maladie d’Alzheimer progressent parfois depuis vingt ans avant l’apparition des premiers symptômes, d’où la nécessité d’identifier de nouvelles façons de détecter la présence de la maladie dès que possible afin d’atténuer ensuite la sévérité de ces symptômes.

Quelque 300 sujets ayant un âge moyen de 63 ans et dont un parent avait souffert de la maladie d’Alzheimer ont participé à cette recherche. Une centaine d’entre eux ont aussi accepté de se soumettre régulièrement à des ponctions lombaires afin de mesurer la présence de protéines associées à la maladie d’Alzheimer dans leur liquide céphalorachidien.

Tous les participants ont dû «gratter» des tests pour identifier des odeurs comme la gomme à mâcher, l’essence ou le citron. Les chercheurs ont constaté que ceux qui peinaient le plus à les identifier étaient aussi ceux chez qui les marqueurs biologiques de la maladie d’Alzheimer étaient les plus évidents.

La doctorante Marie-Élyse Lafaille-Morgan a expliqué que cette association n’est pas étonnante, puisque la structure du cerveau qui contrôle l’odorat et une autre associée à la mémoire et à l’identification des odeurs sont parmi les premières à être endommagées par la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs préviennent toutefois que les problèmes d’odorat ne sont pas nécessairement dus à la maladie d’Alzheimer et que d’autres recherches seront nécessaires.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal scientifique Neurology.

http://www.lapresse.ca/

La «malédiction de la mère» prouvée chez l’humain


La malédiction de la mère cause une maladie génétique transmise seulement par la mère à ses enfants, garçon ou fille. Grâce aux registres des paroisses au Québec qu’ils ont pu pour la première fois lier une mutation à une maladie génétique sur des centaines d’années.
Nuage

 

 

La «malédiction de la mère» prouvée chez l’humain

 

La preuve a été possible grâce aux données... (photo gerard herbert, archives la presse canadienne)

La preuve a été possible grâce aux données de descendance détaillées disponibles au Québec, qui ont permis d’identifier tous les descendants d’une fille du Roy arrivée au Québec au XVIIe siècle et qui était porteuse d’une « maladie mitochondriale » appelée « neuropathie optique de Leber ».

PHOTO GERARD HERBERT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

 

MATHIEU PERREAULT
La Presse

Des chercheurs québécois ont fait pour la première fois la preuve de la « malédiction de la mère ». Ce concept génétique explique que des maladies héréditaires transmises par la mère seulement, mais qui frappent surtout les hommes, ne disparaîtront jamais. La preuve a été possible grâce aux données de descendance détaillées disponibles au Québec, qui ont permis d’identifier tous les descendants d’une fille du Roy arrivée au Québec au XVIIe siècle et qui était porteuse d’une « maladie mitochondriale » appelée « neuropathie optique de Leber ».

« On avait fait la preuve de la malédiction de la mère chez la drosophile [la mouche de laboratoire], mais jamais chez l’humain », explique Emmanuel Milot, biologiste à l’Université du Québec à Trois-Rivières, qui est l’auteur principal de l’étude publiée hier dans la revue Nature Ecology & Evolution. « Nous avons aussi montré que la neuropathie de Leber causait non seulement de la cécité à l’âge adulte, mais aussi de la mortalité infantile chez l’homme, mais pas chez la femme. » 

Cette maladie est sept ou huit fois plus fréquente chez l’homme.

La mitochondrie est une partie de la cellule responsable de la production d’énergie. Elle a un matériel génétique distinct de l’ADN du noyau des cellules, qui est transmis à parts égales par le père et la mère. Le matériel génétique de la mitochondrie est transmis directement par la mère à ses enfants, garçons ou filles. Un garçon qui hérite de sa mère d’un matériel génétique mitochondrial associé à des mutations délétères ne le transmettra pas à ses enfants. Le matériel génétique des mitochondries est minuscule comparé à celui de l’ADN hérité du spermatozoïde et de l’ovule parentaux, qui est 19 000 fois plus important.

« Dans les modèles théoriques de l’évolution, il y a une logique assez implacable pour expliquer la malédiction de la mère, dit M. Milot. Si une maladie est liée à la mitochondrie et n’affecte que peu ou pas les femmes, il n’y a aucune raison qu’elle disparaisse. À notre connaissance, c’est la première fois qu’on suit le sort d’une mutation liée à une maladie génétique sur des centaines d’années et qu’on peut regarder le sort des individus. C’est grâce aux données exceptionnelles des registres des paroisses au Québec. On est en train de devenir un modèle pour l’étude de la biologie de l’évolution, comme les drosophiles dans les laboratoires. »

Un impact ?

Cette découverte a-t-elle une incidence clinique ? Le nom de la fille du Roy qui a introduit la mutation en Nouvelle-France n’est pas dévoilé pour ne pas que ses descendants soient identifiés, dit M. Milot. Des couples ne bénéficieraient-ils pas de savoir si leur enfant est plus à risque de mourir bébé ?

« On pense qu’il y a moins d’impact sur la mortalité infantile avec la médecine moderne », ajoute Bernard Brais, de l’Université McGill, qui est l’un des autres coauteurs de l’étude. « D’autres maladies mitochondriales rendent plus susceptible aux infections, ce qui est moins un problème maintenant. »

M. Milot avait auparavant travaillé sur la population de L’Isle-aux-Coudres. « Nous avons montré la première évolution de sélection naturelle chez l’humain moderne. Il y avait une forte sélection pour favoriser les femmes qui avaient leurs enfants plus tôt. C’est un phénomène environnemental et culturel, mais aussi biologique. Cette sélection naturelle a favorisé la croissance de la population de L’Isle-aux-Coudres. »

Les filles du Roy

Environ 80 % des Québécois d’origine canadienne-française descendent des 800 filles du Roy arrivées entre 1663 et 1673, selon la Société d’histoire des filles du Roy. Le roi Louis XIV avait organisé ce programme, qui ciblait les femmes pauvres ou orphelines, pour favoriser la croissance de la population de la colonie.

« La dernière a été mariée en 1679, quoiqu’il s’agissait peut-être d’un remariage après un veuvage, précise Emmanuel Milot, de l’UQTR. Nous avons utilisé les registres paroissiaux jusque dans les années 60. »

La migration canadienne-française vers les États-Unis aux XIXe et XXe siècles n’a pas altéré la valeur de ces registres pour la recherche, selon lui.

  • 1 sur 8500: Prévalence des maladies mitochondriales
  • 1 sur 10 000 à 1 sur 50 000: Prévalence de la neuropathie optique de Leber
  • 7 ou 8 fois plus d’hommes que de femmes souffrent de neuropathie optique de Leber

SOURCES : GeneReviews, European Journal of Human Genetics, Nature Ecology & Evolution

http://www.lapresse.ca/