Non, le rectangle de couleur sur le tube de dentifrice n’indique pas sa composition


J’ai vu sur Facebook un billet cette semaine, les couleurs sur les tubes de dentifrice qui prétend être un indicatif pour dire si c’est le dentifrice est naturel, chimique etc .. Naturellement, c’est faux, de toute façon si on lit les ingrédients des tubes, on verrait bien que cela n’a pas de sens. Il est vrai que les couleurs ont une signification, mais il n’indique nullement sa composition. C’est plus un indicateur pour les machines lors de la confection des tubes.
Nuage

 

Non, le rectangle de couleur sur le tube de dentifrice n’indique pas sa composition

Trois tubes de dentifrice avec des rectangles de couleur différentes, encerclés en rouge

Une image qui circule sur les réseaux sociaux prétend que le rectangle de couleur au bas d’un tube de dentifrice indique sa composition Photo: Capture d’écran – Facebook

Bouchra Ouatik

Une publication virale partagée plus de 90 000 fois sur les réseaux sociaux prétend que la bande de couleur à l’extrémité des tubes de dentifrice indique leur composition. Cette affirmation est fausse.

Explications.

La publication en question présente trois tubes de dentifrice arborant des rectangles de couleur, respectivement rouge, noir et bleu. Le texte accompagnant la photo affirme que ces couleurs indiquent la composition du dentifrice. Selon l’explication, le vert indiquerait que le dentifrice est « naturel », le bleu indiquerait qu’il est « naturel », mais contient aussi de la « médecine », le rouge, qu’il serait « naturel » et de « composition chimique », et le noir voudrait dire qu’il s’agit d’un « pur produit chimique ».

Non seulement ces termes sont scientifiquement erronés, mais ces rectangles n’ont aucun lien avec ce que contient le tube.

Capture d'écran d'une publication Facebook qui prétend que le rectangle de couleur au bas des tubes de dentifrice indique leur composition.

Selon cette publication Facebook, le rectangle de couleur au bas des tubes de dentifrice indiquerait leur composition. Photo : Capture d’écran – Facebook

Des points de repère pour machines

Ces bandes de couleurs sont imprimées sur les emballages flexibles – comme les tubes de dentifrice – pour servir de point de repère aux machines qui effectuent le découpage, le remplissage et le scellage de ces emballages. Cela permet aux capteurs de ces machines de détecter où se termine l’emballage.

Si la couleur varie d’un emballage à l’autre, c’est pour permettre aux instruments de distinguer différents types d’emballages. Cette vidéo en anglais d’une compagnie qui fabrique de tels appareils permet de voir leur fonctionnement.

De tels rectangles de couleur se retrouvent sur une variété de produits, allant des cosmétiques aux aliments transformés.

Comment savoir ce que contient le dentifrice

Du dentifrice sur une brosse à dents.

Du dentifrice sur une brosse à dents Photo : iStock

La publication virale prétend que certains dentifrices contiennent des produits naturels et d’autres, des produits chimiques ou encore des « médicaments ».

L’absurdité derrière cette affirmation est que n’importe quelle substance composée d’éléments du tableau périodique est un « produit chimique ». Des substances qui se retrouvent dans la nature, comme l’eau, sont des produits chimiques.

La majorité des dentifrices contiennent du fluorure, une substance qui renforce l’émail des dents et réduit le risque de caries dentaires. Plusieurs dentifrices dits « naturels » n’en contiennent pas. Pourtant, le fluorure, une substance « chimique » utilisée à des fins médicales, se retrouve naturellement dans l’eau, dans l’air et dans le sol

La meilleure façon de savoir ce que contient le dentifrice est donc simplement de lire la liste d’ingrédients.

https://ici.radio-canada.ca/

Le potentiel émotionnel de la couleur de vos fringues


Moi, j’aime bien porter des couleurs sombres surtout le noir au grand, malgré certaines contestations familials. Ce n’est pas par déprime, mais je me sens plus à l’aise comme cela. En fait, on croit peut-être que la couleur que l’on choisit en matière de vêtements reflète nos émotions, mais en fait, ce sont les autres ont une perception de nos humeurs.
Nuage

 

Le potentiel émotionnel de la couleur de vos fringues

J'ai rien à me mettre | MikesPhotos via Pixabay

J’ai rien à me mettre | MikesPhotos via Pixabay

Daphnée Leportois

Les coloris de nos habits peuvent avoir un effet sur nos émotions. Une réaction cérébrale.

Il fait gris. Le ciel est couvert. Les rayons du soleil ne filtrent que très peu derrière la masse nuageuse. Et, de toute façon, la luminosité n’est jamais de longue durée: le soleil se couche en fin d’après-midi. C’est l’hiver. Ça vous déprime. Alors, parfois, pour contrer cette morosité ambiante, vous décidez d’enfiler une écharpe vert prairie, un manteau jaune d’or, un pull rouge cerise ou un T-shirt bleu électrique. Comme si la coloration de votre garde-robe avait le pouvoir de vous remonter le moral –c’est en tout cas l’objectif. Une stratégie vestimentaire qui peut s’avérer opérationnelle. Sauf que ce ne sont pas vraiment les couleurs qui vont jouer sur votre psychisme en berne, et ce, même si votre cerveau est aux commandes.

Comme l’explique John Maule, chercheur post-doctorant qui travaille sur la perception et le discernement des couleurs, «il n’y a pas vraiment de preuve scientifique appuyant l’hypothèse que la couleur a un effet direct sur l’humeur».

Lui qui est pourtant membre du Sussex Colour Group n’a pas même connaissance de confrère ni de consœur travaillant sur cette question (ce qui est, remarque-t-il, étonnant au vu de cette conviction partagée que porter des couleurs vives a quelque chose de dynamisant et influerait positivement notre psyché).

«Bien sûr, les gens peuvent associer certains vêtements avec un sentiment de mieux-être. Mais ça ne veut pas dire que c’est la couleur en tant que telle qui en est à l’origine ni qu’un habit d’une autre couleur ne pourrait pas être associé aussi fortement avec ce sentiment», précise-t-il.

C’est bien pour cela qu’«il n’existe pas de prescription médicale d’une couleur de vêtement pour aller mieux», comme le constatait le psychiatre Michel Lejoyeux dans un article de Madame Figaro publié en octobre 2018.

Pas de réaction physiologique automatique: de la même façon que l’on ne s’arrête pas par réflexe face au rouge ni n’avance au vert, on ne se déride pas en endossant une couleur dite gaie. C’est culturel!

Personnage en costume

La psychologue et psychanalyste Ludivine Beillard-Robert, qui a mené une thèse sur la psychopathologie du corps féminin habillé, convoque l’exemple d’une patiente qui avait revêtu une jupe jaune vif au travail.

«Tout le monde lui avait fait la remarque qu’elle était lumineuse, qu’elle amenait un rayon de soleil. Elle était assez étonnée que ce vêtement ait égayé la journée de ses collègues. Pour elle, sa jupe était jaune, point.»

C’est en fait cette association symbolique, laquelle varie suivant les cultures, qui peut amener à s’attifer avec des couleurs chaudes ou éclatantes pour booster son moral.

C’est à travers le regard des autres que les couleurs prennent sens et viennent accomplir leur prophétie autoréalisatrice

Ce n’est pas tant que l’on croit profondément que le tissu va rendre notre journée ou notre vie plus éclatante, c’est davantage que l’on endosse un costume, celui d’un personnage chatoyant. Parce que les couleurs sont symboliques, comme le rappelait l’historien spécialiste des couleurs et des symboles Michel Pastoureau, notamment dans ses ouvrages Une couleur ne vient jamais seule (éd. du Seuil, 2017) et Les couleurs de nos souvenirs(Seuil, 2010). Les siècles passés les ont chargées de sens et nous n’en percevons pas seulement les longueurs d’ondes. Elles sont devenues des indices sociaux, des signes d’appartenance.

La couleur des vêtements, par l’imaginaire qu’elle convoque, peut aider à catégoriser les gens –le noir aux gothiques par exemple

Le mécanisme est le suivant, détaille Ludivine Beillard-Robert: «On ne s’habille pas que pour soi mais aussi pour l’autre social. On s’imagine que tel groupe de personne est représenté par tel habit et on veut le porter pour s’y inclure. C’est un peu comme si c’était le dossard d’une équipe.»

C’est donc à travers le regard des autres que les couleurs prennent sens et viennent accomplir leur prophétie autoréalisatrice.

«L’habit est destiné à porter un message à soi et aux autres», pointait la psychiatre Catherine Joubert, co-autrice de l’ouvrage Déshabillez-moi – Psychanalyse des comportements vestimentaires (Fayard, 2011), dans une interview à Psychologies de 2015. «On a tendance à voir le vêtement comme porteur, en soi, d’une histoire. [Le mettre] devient une façon de s’approprier une autre image», ajoutait sa co-autrice et consœur Sarah Stern.

«Cintre à humeurs»

Une image marquée qui tient aussi à nos comportements.

«Lorsque l’on est maussade, on va avoir tendance à se cacher et, plutôt que de s’habiller en jaune pétant, se vêtir le plus communément possible afin de se fondre dans la masse», détaille Ludivine Beillard-Robert.

On associe donc les tons grisâtres à la petite déprime et les teintes pétillantes à un état d’esprit joyeux ou un caractère expansif. Pour bien montrer aux autres (et s’en convaincre par la même occasion) que l’on est gai, on se fringuera de manière colorée. Un peu comme si l’on se faisait remarquer par un grand éclat de rire.

Car la couleur a aussi ceci de notable qu’elle permet de sortir du lot.

«Pendant très longtemps, il convenait de s’habiller en noir quand on était en public, d’où l’expression “noir de monde”», complète la psychanalyste.

Certes, ce n’est plus le cas mais, à tous enfiler des jeans, les frusques aux couleurs pétulantes ne sont pas nombreuses.

«On met de la couleur pour orienter et provoquer le regard, en espérant que cela va produire un effet. Et, de fait, cela produit un effet par contraste», qui plus est par un hiver sans soleil, expose le philosophe du corps Bernard Andrieu, entre autres auteur de l’article «Sentir sa couleur de la santé par les teintes ? Quel détournement du modèle oriental» (Communications, 2010) et de l’ouvrage Rester beau (éd. Le Murmure, 2017). «On parle bien de couleurs pétantes, comme si c’était quelque chose qui allait exploser à l’œil et au regard», souligne Ludivine Beillard-Robert.

Derrière ce message codifié, il y a aussi l’idée que d’«une perméabilité entre l’intérieur et l’extérieur», indiquait Catherine Joubert à Psychologies. «On se sert de la couleur comme d’un cintre à humeurs, pour exprimer et manifester la sienne dans un cadre codé», abonde Bernard Andrieu.

De la même manière que l’on cherche à créer une harmonie entre la couleur de sa peau, de ses yeux, de ses cheveux et ses vêtements et à présenter une «cohérence chromatique», indique le philosophe, on croit confusément que l’«on exprime ses sentiments internes en les projetant sur ses vêtements» et que ces bouts de tissu servent à relier «corps intérieur et extérieur, surface et profondeur».

Un moyen d’exprimer son identité et d’en revêtir une nouvelle au fil de son humeur. Pas étonnant que l’idée que les couleurs vives contribuent au bien-être ne dépérisse pas.

https://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Comment vous devez boire un chocolat pour l’apprécier


Les amateurs de chocolat chaud pourraient apprécier plus la saveur dans une tasse orange. Les couleurs ont un impact important dans nos vies, même dans l’alimentation.
Nuage

 

Comment vous devez boire un chocolat pour l’apprécier

 

Voici comment vous devez boire un chocolat pour l’apprécier

Le 4 février 2019.

Si vous trouvez que votre café a un goût étrange aujourd’hui, peut-être faut-il changer de tasse ! De nombreuses études ont été réalisées sur le lien entre la couleur de notre vaisselle et la saveur de nos aliments. Toutes parviennent à cette même conclusion, notre cerveau est très sensible aux couleurs.

Un chocolat chaud serait meilleur dans une tasse orange

De quelle couleur est votre tasse ? Et appréciez-vous réellement votre boisson au petit-déjeuner ? Ces deux questions n’ont, semblent-ils aucun lien, et pourtant, l’étude d’une équipe de chercheurs de l’université polytechnique de Valence, en Espagne, et de l’université d’Oxford, au Royaume-Uni, datée de 2012 et exhumée par nos confrères de Futura Sciences, a prouvé que la couleur d’un contenant pouvait altérer, ou améliorer la saveur d’une boisson.

Pour parvenir à ce résultat, ces chercheurs ont invité 57 personnes à boire un chocolat chaud, ou plutôt 4, dans des tasses de couleur différente. Toutes avaient un intérieur blanc, mais l’extérieur était blanc, crème, orange ou rouge. Les buveurs étaient ensuite invités à noter leurs impressions sur la boisson qu’ils venaient de consommer.

Couleur et goût sont intimement liés dans notre cerveau

Au terme de cette expérience, les auteurs de l’étude ont recoupé les informations réunies et ont réalisé que les chocolats chauds servis dans des tasses, de couleur orange ou crème, avaient globalement été considérés comme meilleurs que dans les deux autres tasses.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude établit un lien entre couleur et goût. Toujours d’après une recherche scientifique menée à Oxford, la couleur de nos couverts aurait un impact non-négligeable sur la façon dont nous apprécions notre nourriture.

« Avant même que la nourriture soit dans notre bouche, notre cerveau a déjà formé un jugement sur elle, ce qui affecte l’ensemble de notre expérience alimentaire », expliquaient alors les auteurs de cette étude.

Parmi leurs conclusions, l’une évoquait la manière de manger du fromage. Celui-ci serait notamment plus salé s’il est consommé piqué sur un couteau, plutôt qu’avec une fourchette. À vous de faire le test !

https://www.passeportsante.net/

Le Saviez-Vous ► Quelle est la meilleure couleur pour un jouet pour chien ?


Les chiens ne voient pas autant de couleur que les humains. Certaines couleurs peuvent être confondues avec les couleurs de leur environnement. Mieux vaut choisir un jouet avec une couleur qu’il peut distinguer, cela sera sans doute plus amusant.
Nuage

 

Quelle est la meilleure couleur pour un jouet pour chien ?

 

Chien jouet couleur bleue

Choisir un jouet pour son toutou ne doit pas être fait au hasard. Il faut le choisir en fonction de la taille et de l’âge (chiot, grand chien, petit chien…), mais aussi de sa couleur ! Car les chiens voient certaines couleurs mieux que d’autres.

Mais quelles sont les couleurs les plus faciles et les plus difficiles à voir pour votre chien ?

Lorsqu’il s’agit de choisir un jouet, on a tendance à aller vers les couleurs qui nous attirent le plus ou que l’on trouve plus jolies. Mais ce n’est pas la bonne façon de procéder pour son chien. Le mieux est de se demander quelle sera la couleur la plus adaptée à sa vue et à ses goûts à lui.

Le chien et les couleurs : que voit-il exactement ?

Beaucoup de gens pensent que les chiens ne peuvent voir que le noir, le blanc et diverses nuances de gris, mais ce n’est pas vrai. Les chiens peuvent voir les couleurs, juste moins de couleurs que leurs homologues humains. Et la raison ? Ils n’ont pas autant de cônes.

Les cônes sont des cellules photoréceptrices dans l’œil qui permettent de voir les couleurs. Les humains ont trois types de cônes dans l’œil, ce qui nous permet de voir les longueurs d’onde rouge, jaune, verte et bleue. Mais les chiens n’ont que deux types de cônes qui leur permettent de voir les longueurs d’onde bleues et jaunes, ce qui signifie qu’ils sont daltoniens.

Pourquoi le choix de la couleur a de l’importance pour les jouets pour chiens ?

Comprendre comment un chien expérimente la couleur – et quelles couleurs ne peuvent pas être détectées – est extrêmement important lorsque vous choisissez la couleur du jouet pour votre chien.

Ainsi, si vous voulez offrir un jouet d’extérieur à votre chien, il faudra éviter le rouge et le vert car votre toutou est incapable de voir ces couleurs. En effet, comme un chien est parfaitement incapable de voir ces deux couleurs, elles lui apparaissent toutes deux comme un gris jaunâtre. Même chose pour l’herbe dans laquelle joue Médor puisqu’elle est verte aussi. Une balle rouge sur une herbe verte aura donc la même couleur et sera difficile à distinguer.

Par contre, si vous optez pour un jouet bleu – une couleur perçue par les chiens – votre toutou sera ravi.

Quelle couleur de jouet pour mon chien ?

Difficile ici de donner une réponse totalement tranchée. Dans tous les cas, et comme expliqué plus haut, on évitera les jouets de couleur rouge ou verte.

Pour l’extérieur, le mieux est de privilégier les jouets de couleur bleue. Pour l’intérieur, vous pouvez aussi opter pour le bleu, mais aussi le jaune ou même le violet !

https://wamiz.com/

Les contraires


Pour comprendre, apprécié quelque chose, il faut connaître, expérimenter son contraire.
Nuage

 

Les contraires

 

 

C’est le silence qui nous apprend à aimer la musique, c’est l’obscurité qui nous apprend à aimer les couleurs, c’est la guerre qui nous apprend à aimer la paix, c’est l’absence de rire qui nous apprend à comprendre l’humour.

Bernard Werber

Le Saviez-Vous ► Le bleu : évolution à travers l’histoire et signification


Le croirez-vous que le bleu a déjà été une couleur de deuil avant même que cette couleur porte le nom de bleu ?
Nuage

 

Le bleu : évolution à travers l’histoire et signification

 

Parlement du Dauphiné

Crédits : Milky

par Louison

Michel Pastoureau est un éminent historien spécialiste de l’héraldique médiévale. Sa principale mission est donc d’étudier les blasons, entre autres les modifications et les couleurs qui sont utilisées. Ainsi, il a écrit de nombreux ouvrages parlant de l’histoire des couleurs. Ici, il nous parle de la couleur bleu.

Selon lui, nos ancêtres n’avaient pas de mot ou d’expression pour parler du bleu. Au début de son exposé (disponible en bas de page), il nous rappelle que les perceptions autour de cette couleur ont changé. Le bleu est passé d’une couleur mal-aimée et parfois méprisée durant l’époque antique, à la couleur préférée en occident. Cela est rendu possible grâce à plus de 2 000 ans d’histoire, de symboles, etc.

L’étude de l’histoire du bleu permet de voir qu’il n’y avait pas de mot précis pour parler de cette teinte en grec. Ainsi, kyaneos désignait le noir des vêtements de deuil, mais aussi le bleu de la mer et des yeux. Un autre exemple est le mot glaukos qui désigne la pâleur. Ce mot était utilisé aussi bien pour le bleu du ciel que le vert d’une feuille d’arbre.

mer et ciel bleu

Crédits : Pixabay

En fait dans la Grèce Antique, les couleurs étaient avant tout nommées sur un plan “métaphorique”, et pas direct. Ainsi, le bleu est apparu en Europe par le biais de trois facteurs : la Vierge Marie, le roi de France et l’idée de Morale.

Jusqu’au XIIe siècle, la Vierge est représentée en bleu, en noir ou en vert pour marquer le fait qu’elle porte le deuil de son fils sur la croix. Même si la signification est encore triste, la couleur se popularise en même temps que l’Église. Ensuite, Louis IX (plus connu sous le nom de Saint-Louis) fut le premier roi à utiliser le bleu comme une couleur à part entière pour ses vêtements. Là encore, la couleur gagne en réputation, mais pour d’autres raisons que le chagrin. En effet, Saint-Louis est un roi que le peuple aime. S’ajoute à cela un courant philosophique et religieux moraliste, qui utilise le bleu pour représenter l’idée de la Morale. Cela revient à associer le bleu aux idées et préceptes défendus par le Christ.

Avec cela, le bleu a commencé à conquérir l’Europe de l’Ouest. Ainsi, au fur et à mesure des siècles, le bleu va passer d’une couleur qui n’est jamais citée, à une teinte qui est énormément utilisée.

https://lesavaistu.fr/

Le Saviez-Vous ► 20 faits que vous n’oublierez probablement jamais


Je savais certains points, d’autres non !
Nuage

 

20 faits que vous n’oublierez probablement jamais

Vous connaissez ces pensées que vous avez en essayant de vous endormir ? Votre cerveau erre et vous réfléchissez à des choses auxquelles vous n’avez jamais pensé. Vous vous posez des questions ridicules. Le nombre de nouveaux atomes produits par l’homme en un an ? Est-ce qu’une personne a encore un odorat pendant qu’elle dort ? Quand vais-je perdre ma capacité de goûter ? Heureusement, nous avons les réponses à toutes vos questions et plus encore !

Ces 20 faits rapides sont des bribes d’informations intéressantes que vous pouvez partager avec tous vos amis ! Ils seront étonnés de vos connaissances impressionnantes.

1. Vous pouvez déterminer le nombre de degrés dans un angle en utilisant vos mains.

istockphotos.com/Maximkostenko

Commencez par écarter vos doigts autant que possible. Appuyez la paume de votre main sur une surface dont vous voulez déterminer l’angle. Gardez votre petit doigt au bas. Cela représente zéro degré. L’angle de votre pouce et de votre auriculaire sera de 90 degrés exacts. Les autres angles de vos doigts par rapport à votre auriculaire seront de 30 degrés, 45 degrés et 60 degrés !

 

2. Vous rencontrerez environ 16 meurtriers tout au long de votre vie, bien que vous ne vous en rendiez peut-être pas compte.

 

3.A chaque fois que vous mélangez des cartes dans un paquet, vous serez la première personne à avoir les cartes dans cet ordre exact.

4. Vous pouvez déterminer le nombre de jours de chaque mois en utilisant seulement vos jointures.

 

istockphotos.com/hidesy

Serrez le poing. Commencez à compter les mois. Tous les écarts et les bosses entre vos articulations comptent comme un mois distinct. Comptez d’abord sur une main, puis sur l’autre, en commençant par les doigts de l’index. Si le mois tombe sur l’articulation, il dispose de 31 jours. Si le mois tombe sur l’écart, il y a 30 jours ou moins.

5. Deux pizzas de 30 cm sont en fait plus petites qu’une pizza de 43 cm.

6. Un analgésique naturel, l’opiorphine, se trouve dans la salive humaine.

istockphotos.com/fotolinchen

La morphine est six fois moins efficace que ce composé chimique. L’opiorphine a des propriétés anti-panique et antidépressive.

7. Il y a des couleurs qui existent mais que votre cerveau n’est pas capable d’imaginer.

Ces couleurs interdites, par exemple, peuvent être des nuances comme « rouge-vert » ou « bleu-jaune ». Si vous essayez d’imaginer du bleu jaune, vous imaginez probablement du vert, mais ce n’est pas tout à fait juste. Cependant, votre cerveau n’est tout simplement pas capable de percevoir la couleur exacte que le jaune et le bleu créeraient.

8.En tant qu’humain, vous êtes composé de poussière d’étoiles et vous êtes en quelque sorte un alien.

istockphotos.com/joecicak

Pourquoi ? Parce que les atomes d’oxygène qui existent dans vos poumons, le carbone qui existe dans vos muscles, le fer qui existe dans votre sang et le calcium qui existe dans vos os ont tous été créés dans les étoiles. Puis, ils ont été dispersés tout autour de l’univers dans une explosion, conduisant à votre composition chimique.

9. Quand vous aurez atteint l’âge de 60 ans, vous perdrez la moitié de vos papilles gustatives.

Cela signifie que vous perdez la capacité de différencier entre les saveurs salées, sucrées, acides et amères.

10. Votre corps est dépourvu d’odorat lorsque vous dormez.

istockphotos.com/PeopleImages

11. Si les organes internes sont endommagés pendant la grossesse, le bébé peut effectivement envoyer certaines de ses cellules souches à ces endroits endommagés afin de les guérir et de les réparer.

12.Votre cœur produit tellement d’énergie en une journée qu’il peut alimenter un voyage de 19 milles.

istockphotos.com/Razvan25

Votre cerveau produit assez d’énergie pour qu’une ampoule de 10 watts soit allumée.

13.Les lumières de rue sont bien plus grandes que vous ne le croyez.

istockphotos.com/venakr

Les lignes sur la route qui déterminent les voies sont également beaucoup plus larges qu’on ne le pense. Cela vient du concept de perception de la taille.

14. Votre corps reçoit suffisamment de nouveaux atomes en un an pour vous rendre une nouvelle personne à 98% chaque année.

 

15.Bien que vous sachiez que l’oxygène est vital à votre survie, c’est aussi la cause du vieillissement en oxydant les cellules de notre corps.

istockphotos.com/master1305

16. La personne assise le plus près de votre côté droit est aussi la plus éloignée de vous sur la gauche.

17. L’âge n’est que le nombre déterminant du nombre d’orbites que vous avez effectué autour du soleil.

istockphotos.com/dottedhippo

18. Combien pèsent les nuages ? Un nuage peut peser jusqu’à 500 tonnes !

 

Ceci peut être comparé à 100 éléphants ! Un nuage orageux, cependant, peut peser le même poids que 200 000 éléphants. Les scientifiques peuvent déterminer le poids des nuages en connaissant leur taille et la quantité d’eau qu’ils contiennent.

19. Le paradoxe de l’amitié est un phénomène découvert par un sociologue nommé Scott Feld.

istockphotos.com/triloks

Cela signifie que si vous comptez le nombre d’amis que vous avez et que vous le comparez au nombre d’amis des amis de cette personne, le deuxième nombre sera toujours plus grand que le premier. Cela signifie que tous vos amis ont plus d’amis que vous.

20. Les gens nés dans la décennie des années 1990 ont non seulement vécu trois décennies, mais ils ont aussi vécu deux millénaires et deux siècles, tous avant l’âge de 30 ans !

https://www.apost.com/fr/