Le Saviez-Vous ► Pourquoi les pneus des voitures sont-ils noirs, et 22 autres révélations hautes en couleurs


Nous voyons des objets à tous les jours sans se poser de questions. Cela étant depuis longtemps établi qu’on ne cherche pas vraiment les raisons. Pourquoi la robe de mariée blanche, ou les camions de pompiers rouge, les feux de signalisation etc …
Nuage


Pourquoi les pneus des voitures sont-ils noirs, et 22 autres révélations hautes en couleurs


Tu es assis dans ta voiture à un carrefour, attendant que le feu passe du rouge au vert, et tu te dis : « Humm, mais pourquoi vert ? Pourquoi pas bleu ou violet ? Pourquoi les choses sont-elles d’une couleur donnée – et combien de réponses à cette question puis-je trouver avant que ce feu ne change de couleur ? Savais-tu, par exemple, qu’avant 1905, les taxis étaient rouges et verts ? Puis Albert Rockwell a présenté un modèle avec un moteur de 15 chevaux-vapeur qui est devenu la norme. Il l’a peint en jaune parce que… sa femme aimait cette couleur ! Et maintenir le bonheur conjugal justifie tout, n’est-ce pas !?

– Le feu est vert pour autoriser le passage parce que dans les années 1800, les machineries lourdes et dangereuses étaient dotées de feux qui s’allumaient en vert et avertissaient les ouvriers d’usine qu’elles étaient « en marche ».


– Le feu est rouge pour dire « Stop » car le rouge est associé à un signal d’alarme !


– Argent vert – Lorsque les États-Unis ont commencé à imprimer des billets en papier, l’encre verte coûtait moins cher que les autres couleurs, ce qui permettait au Trésor d’économiser sur l’impression !


– Les enfants sont transportés dans de gros autobus jaunes parce que c’est celle que nos yeux voient en premier, même dans notre vision périphérique.


– Ce n’est pas pour camoufler la saleté que les fabricants ajoutent le composé chimique « noir de carbone » à leur produit, mais parce qu’il rend les pneus plus résistants !


– Les agriculteurs peignaient leurs granges en rouge parce qu’elles étaient énormes et que la couleur de peinture la moins chère à l’époque était le rouge !


– La teinture indigo bleu foncé s’estompe petit à petit… à chaque lavage. Mais ce faisant, elle adoucit aussi le tissu, créant cette texture si particulière du jean !


– Clarinette noire – Cela est dû au fait que les clarinettes sont faites de bois noir, comme l’ébène.


– À l’époque, la plupart des téléviseurs étaient en noir et blanc, si bien que les organisateurs ont conçu un ballon avec des motifs pentagonaux contrastés, un peu comme les rayures des passages piétons.


– Les premiers ballons de basket étaient en cuir marron. Oui, marron, c’est-à-dire de la même couleur que le parquet en bois du terrain ! Dans les années 1950, ils sont passés à l’orange et sont donc devenus beaucoup plus faciles à voir.


– Les principaux fabricants blanchissent leur papier hygiénique pour le rendre d’un blanc éclatant, parce que cette couleur est associée à la propreté.


– Crois-le ou non, les robes blanches étaient réservées au deuil jusqu’à ce que la reine Victoria – l’une des premières « influenceuses » de style de l’Histoire – porte une robe blanche à son mariage et change la tradition pour toujours !


– Le ruban bleu était un fanion décerné au navire transatlantique le plus rapide. Au fil des ans, le bleu est resté comme symbole de victoire.


– Le rouge symbolise l’urgence, c’est donc un choix naturel pour les camions de pompiers. Mais aujourd’hui, de plus en plus de camions de pompiers sont peints… en vert citron et jaune !

Feux de circulation 0:21

Billets verts 1:00

Passages piétons noirs et blancs 1:21

Autobus scolaires jaunes 1:52

Taxis jaunes 2:14 Pneus noirs 2:33

Écrans verts 2:52 Granges rouges 3:21

Jeans bleus 3:50 Ceintures noires 4:25

Clarinettes noires 4:55

Ballons de football noirs et blancs 5:04

Maillots d’arbitres noirs et blancs 5:37

Ballon de basket orange 6:00

Papier hygiénique blanc 6:15

Robe de mariée blanche 6:54

Drapeaux blancs de reddition 7:08

Tableaux noirs 7:39

Ruban bleu pour la première place 8:06

Costume rouge du Père Noël 8:29

Camions de pompiers rouges 8:54

Chewing-gum rose 9:17

Musique par Epidemic Sound https://www.epidemicsound.com/

Tendance dangereuse Détruire sa robe de mariée


Mais c’est quoi cette nouvelle tradition de détruire la robe de mariée après la cérémonie .. l’argent dépenser pour la robe qui est souvent astronomique .. !! Non mais la récupération ou donner en don pour d,autres couples moins fortuné, c’est trop pour ces femmes !!! Je trouve que c’est stupide d’autan plus qu’elles veulent des photos mémorables dans des endroits insolites ..et tant pis pour le danger .. Quelle connerie En plus le même drame qu’a connu Maria Pantazopoulos, aurait pu arriver car auparavant une autre femme a faillit finir noyer elle aussi, si le photographe n’a pas eu de bon réflexe
Nuage

 

Tendance dangereuse :Détruire sa robe de mariée

 

 

Photo: Fotolia

La femme, nouvellement mariée, qui est morte noyée dans les chutes de Rawdon vendredi participait à un nouveau phénomène en photographie qui consiste à détruire sa robe lors d’une séance photo après son mariage.

Depuis quelques années, les photographes sont de plus en plus sollicités pour des séances photo « trash the dress » lors desquelles des mariées sont immortalisées dans des endroits inusités comme des lacs, des plages, des sablières et même des dépotoirs. Durant la séance, la robe est détruite, signifiant la fin des cérémonies entourant le mariage.

«Les mariées, pour finaliser leur mariage, font des séances dans des endroits pas banals, à l’opposé du romantisme. On termine la robe, je marie l’homme de ma vie, c’est terminé», a expliqué Marco Michaud, photographe.

Mais, comme ce fut le cas pour la femme qui s’est noyée vendredi, certaines mariées sont prêtes à prendre plus de risques afin d’avoir les photos les plus originales.

D’ailleurs, Marco Michaud a failli vivre le même type de drame au même endroit au mois de mai. La mariée qu’il photographiait a glissé sur une roche et s’est soudainement retrouvée dans l’eau.

Et puisqu’une robe de mariage mouillée peut peser quatre ou cinq fois le poids de la mariée, il est presque impossible pour celle-ci de se sortir de l’eau seule.

«Elle s’est tassée et elle a glissé dans l’eau. Je l’ai pogné par les cheveux et je l’ai tirée. On a pu la sortir. Elle est vivante aujourd’hui», a raconté le photographe ébranlé par cette frousse.

En guise de soutien, M. Michaud s’est d’ailleurs rendu à Rawdon vendredi pour rencontrer le photographe qui était avec la femme qui s’est noyée.

http://fr.canoe.ca