Cette énorme araignée australienne avec ses petits risque de vous empêcher de dormir


Une chance que ce n’est pas au Québec, sûrement qu’Hydro-Québec les utiliseraient comme boucs émissaires  pour les problèmes avec leurs compteurs
Nuage

 

Cette énorme araignée australienne avec ses petits risque de vous empêcher de dormir

 

araignée loup

Attention ! Si vous regardez la photo ci-dessous, vous risquez de faire des cauchemars. Et surtout, vous risquez de renoncer à jamais à votre périple en Australie dont vous rêvez pourtant depuis des lustres.

Ce qu’il y a sur ce cliché? Une gigantesque araignée-loup ayant élu domicile, avec près de 400 de ses petits, sur un compteur électrique dans une maison de l’état de Queensland en Australie.

Publiée sur Reddit, cette image a refait surface sur le site web ce dimanche 16 août. Intitulé « Energy Australia ne peut pas relever votre compteur », la photographie a suscité l’horreur parmi les internautes.

« Ce truc est réel?? Sérieux ne laissez pas ces ‘choses’ se reproduire!! », commente un internaute ou encore « Voilà à quoi ressemble l’enfer sur Terre », rajoute un utilisateur du forum.

Cependant certains utilisateurs du site internet préfèrent le prendre avec humour

« Et ça les enfants, c’est pourquoi l’Australie n’a plus d’électricité », plaisante un internaute ou encore « je crois qu’il y a un compteur d’électricité derrière l’araignée ».

Il faut savoir qu’il y a près de 400 espèces différentes d’araignées en Australie. Bien que toxique et douloureuse, sa morsure n’est toutefois pas mortelle pour l’homme. Ce qui est presque rassurant…

Ce n’est pas la première fois qu’une araignée-loup d’Australie fait le « buzz » sur la Toile. En avril 2015, un Australien avait écrasé une araignée de cette espèce dans son salon. Problème: ce sont des dizaines et des dizaines de bébés qui étaient sortis du ventre de leur mère.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Une araignée de quai plutôt qu’une araignée-loup


Je ne pensais pas qu’il pouvait exister des araignées aussi grosses au Québec, mais heureusement ne sont pas dangereuse. Cette araignée photographiée dans une maison d’un village dans la région de l’Outaouais, a été confondue avec l’araignée-loup, alors qu’elle est l’araignée de quai et n’aime pas vraiment les maisons, elle préfère la nature.
Nuage

 

 

Une araignée de quai plutôt qu’une araignée-loup

 

Ces araignées format géant peuvent certes en surprendre... (Courtoisie)

Ces araignées format géant peuvent certes en surprendre plus d’un, mais elles sont totalement inoffensives.

COURTOISIE

LOUIS-DENIS EBACHER
Le Droit

L’araignée de l’heure à Wakefield serait une «araignée de quai» plutôt qu’une «araignée-loup», tranche une entomologiste de l’Insectarium de Montréal.

Dans son édition de vendredi, LeDroit rapportait quelques anecdotes de résidents de Wakefield ayant rencontré des spécimens d’araignée plutôt impressionnants, dans leurs propriétés.

L’un d’eux, Luc Paquette, a reçu la visite d’une araignée dont les dimensions s’approcheraient de celles d’une main adulte, dans son chalet. Il s’agit de la plus grosse qu’il ait vue en quatre décennies. Cette araignée est commune et bien connue dans les secteurs bordés de rivières et de lacs.

Mais cette bestiole n’est pas une araignée-loup, tel qu’avancé dans notre édition de vendredi. Il s’agit en effet d’une araignée de quai. Les deux sont de grande taille et peuvent être confondues. L’araignée de quai est… un peu plus grosse.

L’araignée-loup est dans la famille des lycosidae. L’araignée de quai, ou dolomèdes, est dans la famille des pisauridae.

«Nous les différencions entre autres par la disposition des yeux, explique l’entomologiste Marjolaine Giroux. Elles sont toutes les deux très communes au Québec. La dolomède sort à cette période de l’année. L’araignée-loup est visible à la fin de l’été.»

Si la dolomède se retrouve dans la maison, ce n’est certes pas pour tisser une grande toile et faire vivre un film d’horreur aux occupants. Elle va tenter de fuir l’humain et n’attaquera pas.

«Elle peut mordre si on la manipule, poursuit Mme Giroux. Si elle est dans une maison, c’est qu’elle est prise et ne sait plus comment sortir. Elle était probablement à la chasse et s’est égarée.»

Luc Paquette a raconté quelques anecdotes d’amis qui avaient mis le pied sur un tel arthropode en mettant leurs chaussures. Lui-même dit secouer ses couvertures avant d’aller au lit «pour être certain».

L’araignée de quai a des qualités de prédatrice considérables. Elle peut «plonger» et attraper de petits poissons pour se nourrir et satisfaire son besoin de protéines. Les poils sur ses pattes la font flotter.

«Nous avons de très beaux spécimens, au Québec, commente la scientifique. Beaucoup d’araignées, cela signifie un environnement sain, un habitat riche en insectes et une faune en santé. Il faut plutôt s’inquiéter si nous n’en voyons jamais près des berges.»

La dolomède est d’ailleurs «la vedette» de l’Insectarium, précise Mme Giroux. Sa taille fascine et impressionne.

«Les gens pensent que c’est une mygale ou quelque chose de très dangereux. Son venin sert à paralyser ses proies, puisqu’elle va ensuite boire l’intérieur du corps, mais l’humain n’a rien à craindre, à part une réaction locale en cas de morsure, et sauf si la personne est allergique.»

Sur le site de l’Insectarium, on apprend qu’une centaine d’espèces de dolomèdes peuple la Terre, dont une douzaine en Amérique du Nord, et quatre au Québec.

Cette araignée semi-aquatique se trouve fréquemment sur des pierres, des quais ou des embarcations.

Les dolomèdes meurent à la fin de l’été après s’être reproduites.

 

http://www.lapresse.ca/

Une pluie d’araignées s’abat sur l’Australie


C’est sûrement le pire cauchemar des arachnophobes, mais cela est pourtant un phénomène naturel et que ces araignées ne sont pas dangereux. On peut dire qu’à part des araignées, il n’y aura pas de moustique dans les parages pour un certain temps
Nuage

 

Une pluie d’araignées s’abat sur l’Australie

 

Une pluie d'araignées s'abat sur l'Australie

Photo : SIPA

SCIENCE – Des millions de bébés araignées et leurs toiles ont envahi la ville australienne de Goulburn. Un phénomène naturel lié à leur migration.

Quand les habitants de Goulburn à South Wales, en Australie, se sont réveillés plus tôt ce mois-ci, le paysage était couvert de toiles d’araignées. Voitures, maisons, arbres ou verdure accueillaient des millions de bébés araignées tombés du ciel.

L’un des témoins, Ian Watson, a avoué au journal local Sydney Morning Herald que sa maison avait l’air « abandonnée et était recouverte par les araignées ». « Quand je levais les yeux vers le soleil, il y avait comme un tunnel de toiles volant sur plusieurs centaines de mètres dans le ciel », a-t-il précisé. Impossible de sortir sans être recouvert de ces petites araignées noires nichées dans les fils.

Technique de parachutistes

Si cette invasion apparente peut terroriser les arachnophobes, il s’agit d’un phénomène naturel appelé « cheveux d’ange ». Les aranéides ne proviennent pas des nuages, mais du sol. Pendant les périodes de migration, elles montent au sommet des arbres pour libérer un flux de soie, sorte de parachute qui sera emmené par le vent. La technique, baptisée « montgolfière », permet de déplacer les bébés sur de grandes distances. Des embarcations naturelles comme celles-ci ont ainsi été aperçues jusqu’à 1600 kilomètres de la terre ferme.

« Les araignées peuvent voyager sur des kilomètres, explique le naturaliste Martyn Robinson, de l’Australian Museum. Ce qui explique pourquoi elles sont présentes sur tous les continents, même régulièrement en Antarctique, où elles ne survivent pas. »

Selon, l’homme de science, rien à craindre de cette pluie exceptionnelle. Les invitées surprises se disperseront avec l’augmentation des températures.

http://www.metronews.fr/

Ne paniquez pas si vous trouvez une araignée dans vos bananes


Avec les fruits et légumes qui peuvent venir d’un peu partout dans le monde, il peut arriver que ces denrées abritent un insecte indésirable qui n’est peut-être pas du tout de la région. Les araignées quoique rares être parmi eux. Malgré que beaucoup ont peur de ces petites bêtes, il vaut mieux ne pas paniquer et agir pour le mieux
Nuage

 

Ne paniquez pas si vous trouvez une araignée dans vos bananes

 

Vous revenez du supermarché, le panier chargé de fruits. Au moment de ranger vos bananes, vous apercevez une énorme araignée. C’est peut-être une Phoneutria nigriventer, alias “l’araignée-banane”, une espèce dont le venin, parfois mortel, peut provoquer une érection continue de plusieurs heures. Si elle est rarissime, cette découverte n’en est pas moins potentiellement dangereuse. Quelques conseils à suivre en cas de mauvaise rencontre.

>> D’abord, ne pas paniquer…

Très peu des 40 000 espèces d’araignées connues sont dangereuses pour l’homme. Mais il est préférable de considérer une araignée comme telle jusqu’à ce que vous en sachiez davantage.

Identifier la dangerosité d’une espèce peut s’avérer délicat. Certaines araignées pourtant sont aisément reconnaissables. La morsure de la veuve noire, que l’on rencontre dans les régions tempérées du monde entier, peut être mortelles. L’espèce se caractérise par son gros abdomen d’un noir scintillant, orné d’une forme en sablier de couleur rouge.

>> Prévenir les autorités ? 

Si vous trouvez une araignée suspecte, il n’est pas nécessaire d’appeler les autorités. Si elle se cachait dans vos fruits, prévenez plutôt votre épicier ou le supermarché où vous les avez achetés. D’après une étude publiée en 2014 dans le Journal of Medical Entomology, “la très grande majorité” de ces araignées ne pose pas de problème.

>> Si l’araignée vous mord, essayez de l’attraper

Cela permettra d’identifier l’espèce et de trouver plus facilement le traitement à appliquer. Mettez-là dans un sac en plastique ou un récipient. Placez votre petit paquet au congélateur, de manière à tuer l’araignée, tout en laissant le spécimen intact pour l’identification.

Sur la surface de la morsure, appliquez longuement une poche de glace. Cela devrait  suffire pour soulager la douleur. Une intervention médicale est a priori recommandée si vous rencontrez les symptômes suivants : anxiété, douleur croissante, nausées et vomissements, perte de conscience, spasmes musculaires incontrôlées ou pupilles dilatées.   

>> Ne la relâchez pas dans la nature !

Si elle se trouve dans votre nourriture, il est possible qu’elle vienne de loin. Inconnue dans l’écosystème local, elle peut fortement le perturber. Dans le doute, il vaut mieux la tuer.

>> Un dernier conseil…

Avant de vous rendre dans des pays à risque, renseignez-vous sur les espèces dangereuses et sur les traitements à suivre en cas de morsure.

Source : National Geographic

http://www.nationalgeographic.fr/

Une araignée se liquéfie pour être mangée par ses petits


Une araignée que sa mort est programmée un peu avant la naissance de ses rejetons pour subvenir à leurs besoins, car ils ne peuvent chasser qu’après un certain temps, le temps de consommer leur maman
Nuage

 

Une araignée se liquéfie pour être mangée par ses petits

Sitôt fécondée, cette araignée de velours se prépare biologiquement pour être mangée par ses petits. Mor Salomon/ Israel Cohen Institute for Biological Control.

Sitôt fécondée, cette araignée de velours se prépare biologiquement pour être mangée par ses petits. Mor Salomon/ Israel Cohen Institute for Biological Control.

Par Rachel Mulot

Chez la mère araignée Stegodyphus lineatus, la dissolution des organes internes est programmée pour offrir aux bébés un déjeuner liquide, comme le montre une étude israélienne.

MATRIPHAGIE. Miam, slurp… C’est un extraordinaire « déjeuner liquide » que la mère araignée  Stegodyphus lineatus offre à ses bébés. Une bouillie riche en sucs maternels, mijotée pendant quelques semaines et formée de ses propres organes internes auto-dissous. Un bel exemple de cannibalisme appelé « matriphagie » (de matri – la mère – et de phage – qui mange), une stratégie évolutive radicale plutôt rare dans le monde animal.

Longues d’environ 16 mm, les Stegodyphus lineatus sont des araignées velues familières de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique du Nord. Elles appartiennent à la famille des Eresidae, toutes cannibales.

« On savait déjà que dans cette famille d’araignées, tous les petits mangeaient leurs génitrices, explique l’entomologue Mor Salomon de l’Institut israélien Cohen pour le contrôle biologique. Ce que nous venons de montrer (voir illustration ci-contre), c’est qu’avant même que les petits n’éclosent, les tissus abdominaux de la mère commencent à se déliter, de façon à pouvoir être ensuite ingurgités par les plus jeunes ». 

Avec des chercheurs des universités de Jérusalem et du Neguev, elle a publié dans the Journal of Arachnology des coupes histologiques détaillées de l’abdomen de plusieurs  araignées eurasiennes montrant, à plusieurs stades, la lente et quasi inéluctable dégradation des tissus.

Ci-contre : Coupes histologiques des tissus de l’abdomen de l’araignée Stegodyphus lineatus à plusieurs stades: maturité sexuelle, naissance des petits, puis cannibalisme. En violet, les tissus de  plus en plus liquéfiés (LT). ©Journal of arachnology

ACCOUPLEMENT. Tout commence avec le coït : c’est ce que montre l’examen comparé des organes internes des araignées vierges et des araignées fécondées.

 

« L’accouplement déclenche une production accrue d’enzymes digestives, qui permettent à l’araignée femelle d’ingérer plus de nutriments avant que ses petits n’émergent », explique la biologiste israélienne.

C’est le printemps, les proies abondent, les futures mères mangent à n’en plus pouvoir stockant ainsi des réserves pour plus tard. Mais ce même emballement enzymatique entraine, semble-t-il, peu à peu la dégradation des propres organes digestifs de la mère. Le phénomène d’auto-liquéfaction s’accélère ainsi pendant l’incubation des œufs.

« Toutefois, pendant que ses tissus se dissolvent, son cœur, ses intestins et surtout ses ovaires restent un temps fonctionnels », observe la chercheuse.

La mère araignée garde la capacité d’enfanter tant que sa couvée n’aura pas éclos de son cocon de soie et grandi une à deux semaines. Au cas où un prédateur ou un mâle infanticide détruirait ses petits.

« Mais au bout d’un certain temps après la naissance, le phénomène devient irréversible », note Mor Salomon.

SACRIFICE. Une fois les petits éclos, la mère araignée régurgite, pendant deux semaines, des fluides provenant de ce qu’elle a mangé et stocké pour les nourrir (voir notre photo). In fine, ses dernières réserves épuisées, son intérieur totalement liquéfié, elle offre son propre flanc à la dévoration. Les jeunes l’escaladent, percent son abdomen avec leurs tous nouveaux chélicères-sortes de pinces ou crochets. Il ne leur faut que deux ou trois heures pour extraire les derniers sucs maternels, ne laissant derrière eux qu’un exosquelette desséché.

« Pendant la régurgitation, la mère Stegodyphus lineatus perd 41% de son poids, les petits en dévorent ensuite 54% supplémentaires, calcule encore Mor Salomon. Bref 95% de la masse corporelle maternelle sert à nourrir les bébés« . 

MORT PROGRAMMEE. Et ils profitent, prenant trois fois leur poids entre le moment de leur émergence et celui leur dispersion! Notons que chez cette espèce d’araignée, les jeunes sont incapables de chasser à leur naissance et mourraient sans l’apport nutritionnel fourni par leur mère. La découverte de ces processus biologiquement induits et de cette lente transformation des tissus internes montre qu’il ne s’agit certainement pas d’un « sacrifice maternel », mais bien plutôt d’une sorte de mort cellulaire programmée.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Le Saviez-Vous ► LE TOP DES SUPERSTITIONS ÉTRANGES


Je ne suis pas du tout superstitieuse, un vendredi 13, un chat noir ne m’a jamais fait peur. Cependant, il est quand même curieux de voir que des gens croient à d’autres superstitions qui sont moins connu par nous
Nuage

 

LE TOP DES SUPERSTITIONS ÉTRANGES

 

chat noir

par Henri Michaud

Superstitieux vous? Allez, il y a sûrement quelques éléments qui vous dérangent. Et, parmi ces superstitions « populaires », certaines semblent bien étranges.

Vendredi 13

Vendredi 13

 On dit que, si 13 personnes sont réunies à table, l’une d’elles mourra dans l’année. Même la loterie italienne a supprimé le 13 de sa liste de chiffres « chanceux ». Et de nombreux édifices ne comptent pas de 13e étage. Adam aurait même croqué dans la pomme un vendredi 13. Êtes-vous paraskevidékatriaphobe (peur du vendredi 13)? Pour conjurer le mauvais sort, mangez des crêpes ce jour-là…

Les chats noirs

chat noir

Pauvres félins. Certains doivent se sentir délaissés, surtout ceux à la robe noire. Cette crainte de voir un chat noir traverser un chemin, une allée, remonte au Moyen-Âge. Elle est même à l’origine d’une véritable chasse aux sorcières qui a fait des milliers de morts. En fait, les chats, qui proliféraient dans les villes, étaient nourris par des femmes pauvres et solitaires… qui furent vite qualifiées de sorcières et conduites au bûcher, avec leurs chats noirs. Pas de chance!

Chez les sportifs

Les caleçons chanceux

Formule 1
Imaginez passer une fin de semaine complète sans changer de sous-vêtements… C’est le lot de quelques pilotes de course. Le pilote de F1, Felipe Massa, ne change pas de caleçon si la course, ou la séance de qualification du jour se passe bien. Et il le conservera jusqu’au prochain pépin. Heureusement, il est seul dans son cockpit.

La barbe des séries

Une autre superstition, celle-là dans la Ligue nationale de Hockey, veut que les joueurs qui participent aux éliminatoires ne se rasent pas. Selon certains, cette « tradition » remonte aux années 70 alors que la défunte AMH, plus permissive, laissait les joueurs libres de porter la barbe. D’autres attribuent la pilosité des joueurs au Suédois Björn Borg qui, en 1976, a décidé de se laisser pousser la barge jusqu’à ce qu’il soit éliminé du tournoi de Wimbledon (Angleterre). Et il est reparti avec les grands honneurs.

À la maison

Congé de vaisselle!

vaisselle
Moins connue celle-là, elle n’en demeure pas moins observée dans plusieurs pays. Saviez-vous que faire la vaisselle ou laver ses vêtements le jour de l’An provoquerait le décès d’un proche durant l’année qui s’amorce? Pas étonnant que les restaurants, du moins ceux qui sont ouverts, soient bondés. D’autres vont plus loin… Ils refusent de prendre une douche pour éviter la perte d’un être cher.

Sept ans de malheur

miroir brisé

Briser un miroir vous procure sept ans de malheur. Voilà une superstition qui a la couenne dure. Elle remonte à l’Antiquité. Vers 400 ans avant J.-C., les Grecs utilisaient des cruches de grès remplies d’eau pour se regarder… Or, si l’une des cruches glissait ou se brisait, cette personne n’avait plus d’avenir… Ce n’est que 500 ans plus tard que les Romains ont déterminé que le bris d’un miroir provoquait sept années de malheur. Chanceux, à vos marteaux!

Rangez vos parapluies!

parapluie antiquité

Ouvrir un parapluie dans une résidence est une insulte au dieu Soleil, croyaient les Égyptiens de l’Antiquité. Les parapluies s’inspiraient de la position de la déesse Nut dont le corps arqué, dit-on, protégeait la Terre. Et, s’il faisait soleil, c’était un sacrilège d’entrer dans l’ombre d’une ombrelle ou d’un parapluie. Et cette superstition est encore bien vivante aujourd’hui, un peu partout dans le monde. Toutefois, si votre toit coule…

Auto souillée, richesse assurée!

Saviez-vous qu’en Russie, si vous, votre automobile ou votre terrain est souillé par de la fiente d’oiseaux, c’est un signe de richesse et de bonne chance. Or, comme les oiseaux se « soulagent » sans regarder où tombera la fiente, il y a fort à parier que vous serez chanceux, ou riche, toute votre vie. Regardez dans votre porte-monnaie, au cas où.

Pipi interdit!

signe interdit d'uriner

Jadis, au Cachemire, on croyait que l’urine portait malheur. Donc, uriner volontairement sur son terrain était passible de condamnation à mort. En effet, le propriétaire d’un logement qui urinait sur sa propriété était immédiatement immolé. Et si un individu devait soulager une envie pressante, il devait s’excuser sincèrement et payer un devin pour qu’il purifie les lieux. Dans le cas contraire, les habitants faisaient un trou dans le logement, en extirpaient le coupable et le tuaient sur le champ. Ouf… heureusement que cette superstition est disparue!

Sauvons les araignées!

araignée

Tuer une araignée qui est entrée dans votre maison entrainera des problèmes financiers. Mais des Québécois ont trouvé un moyen de conjurer ce sort. Ils s’emparent délicatement de l’intruse et la déposent à l’extérieur en lui confiant une mission précise : « Va me chercher de l’argent! » Toutefois, personne n’a vu l’araignée revenir avec une liasse de billets entre les pattes.

http://www.canald.com/