Le Saviez-Vous ► Top 5 des araignées les plus dangereuses d’Australie


Je bien contente que les araignées que je rencontre ne sont pas aussi dangereuse. Celles d’Australie sont très jolies, mais de loin.

Nuage


Top 5 des araignées les plus dangereuses d’Australie


Les araignées australiennes sont les 10 plus dangereux redbacks

Crédits : iStock

par Clara Zerbib, journaliste animalière

L’Australie est réputée pour abriter certaines des araignées les plus dangereuses de la planète. Mais, bien que la plupart qui vivent sur ce territoire sont inoffensives, il y en a effectivement qu’il vaut mieux éviter. Voici la liste des 10 araignées les plus venimeuses d’Australie !

1. L’araignée à entonnoir

Appelée Sydney funnel-web par les anglophones, cette araignée, de son nom scientifique Atrax robustus, ne mesure que 1 à 5 cm. Pourtant, elle est considérée comme l’araignée la plus dangereuse du monde.

En effet, sa morsure est très venimeuse et peut entraîner la mort en à peine 15 minutes. Heureusement, un anti-venin efficace a été mis au point en 1981 et doit être injecté dans l’heure qui suit la morsure. Et depuis, aucun décès n’a été enregistré. On rencontre cette araignée dans les endroits frais et humides de la Nouvelle-Galles du sud, et notamment dans la banlieue de Sydney.

araignée sydney funnel web

Crédits : iStock

2. La veuve noire à dos rouge

La veuve noire à dos rouge (Latrodectus hasselti) porte sur le dos une bande rouge très reconnaissable. Présente dans toute l’Australie, cette araignée d’environ 1 cma tendance à rechercher des endroits calmes et abrités. Ainsi, on peut la retrouver partout, de la boîte aux lettres à la cuvette des toilettes.

Son puissant venin neurotoxique est source d’intenses douleurs et de vomissements. Mais heureusement, aucun décès n’est à déplorer depuis la mise en place d’un anti-venin en 1984.

araignée veuve noire à dos rougeCrédits : Laurence Grayson/Flickr

3. L’araignée souris

L’araignée souris (Missulena) est une toute petite araignée d’environ 1 cm et qui se rencontre dans toute l’Australie. Les femelles de cette espèce restent généralement dans leurs terriers. En revanche, les mâles errent durant la journée à la recherche des femelles justement.

Son venin est presque aussi puissant que celui de l’araignée à entonnoir. L’anti-venin est donc le même.

araignée sourisCrédits : Jason Bond/Wikimedia Commons

4. L’araignée à queue blanche

L’araignée à queue blanche (Lampona cylindrata et Lampona murina), ou white-tailed spider, vit dans le sud et l’est de l’Australie. On la reconnaît à la rayure blanche qu’elle arbore sur son corps. Cette araignée de 2 à 3 cm de long est surtout visible la nuit, lorsqu’elle est à la recherche de nourriture.

Sa morsure, très douloureuse, peut provoquer des nécroses. Cependant, cela reste rare. Cette araignée ne présente donc aucun danger majeur pour l’homme.

araignée white tailedCrédits : Patrick.ehrenbrink/Wikimedia Commons

5. L’araignée noire

L’araignée noire (Badumna insignis), surnommée black house, est une araignée de 2 à 3 cm de long. Elle aime s’installer sur les arbres ou autour des fenêtres et des portes. Les femelles de cette espèce ne quittent jamais leur toile à moins d’y être forcées. C’est aussi là qu’elles se reproduisent avec les mâles et qu’elles pondent leurs oeufs.

Considérée comme venimeuse, l’araignée noire n’est cependant pas mortellement dangereuse. Toutefois, mieux vaut éviter de croiser sa route car sa morsure peut être atrocement douloureuse. Elle peut également provoquer des vomissements, des bouffées de chaleur et des vertiges.

araignée black houseCrédits : CSIRO/Wikimedia Commons

Source

https://animalaxy.fr/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi certains serpents sont-ils plus venimeux que d’autres?


Il y a des serpents plus venimeux que d’autres. Pourquoi cette différence ? La nourriture disponible, la taille du serpent ?
Nuage

 

Pourquoi certains serpents sont-ils plus venimeux que d’autres?

 

 Pas touche au crotale  | Cloudtail the Snow Leopard via Flickr CC License by

Pas touche au crotale | Cloudtail the Snow Leopard via Flickr CC License by

Repéré par Peggy Sastre

Tout (ou presque) est une question de nourriture

.

Repéré sur Ecology Letters, Université nationale d’Irlande à Galway

La phobie des serpents est l’une des plus courantes au monde et n’a, à la base, rien d’irrationnel: leurs morsures venimeuses en font de redoutables prédateurs. Reste que certaines espèces, comme les cobras, les boomslangs ou les crotales possèdent une réserve de venin bien supérieure à leurs besoins –capable de tuer des milliers de leurs proies naturelles et une bonne tripotée d’humains– quand d’autres, à l’instar du serpent marin Aipysurus eydouxii, ont un venin si faible qu’il le rend quasi inoffensif. Pourquoi la capacité létale ou paralysante du venin de serpent varie-t-elle autant d’une espèce à l’autre?

Une étude, menée par des scientifiques de l’Université nationale d’Irlande à Galway, de l’Université de St Andrews, du Trinity College de Dublin et de la Société zoologique de Londres, révèle pourquoi certains serpents sont beaucoup plus mortels que d’autres. Le secret est évolutionnaire: les venins ont évolué pour être les plus efficaces contre les animaux phylogénétiquement les plus proches de ceux que les serpents ont l’habitude de manger.

Ce que Kevin Healy, l’auteur principal de l’article, résume en ces termes:

«Ces résultats sont logiques d’un point de vue évolutionnaire car on pouvait s’attendre à ce que l’évolution ait façonné les venins pour les rendre les plus mortels vis-à-vis des proies les plus fréquentes des serpents. Vous ne trouverez pas beaucoup de souris dans la mer alors il ne fallait pas s’attendre à ce qu’un serpent marin développe un venin plus efficace pour tuer les souris que les poissons».

Un travail qui montre aussi que la quantité de venin qu’un serpent renferme dépend autant de sa taille que de son milieu. Les glandes venimeuses les plus prolifiques sont celles des serpents terrestres, suivis par les serpents arboricoles puis les serpents marins. Une différence qui pourrait être déterminée par l’abondance des proies disponibles dans leurs environnements respectifs. Les opportunités alimentaires des serpents terrestres, vivant en général dans des régions chaudes et arides, étant les plus rares, l’évolution les a dotés de la meilleure assurance boustifaille.

Prochaine étape pour l’équipe du Dr. Healy: voir si son modèle est capable de prédire la dangerosité du venin des serpents extérieurs à la centaine d’espèces analysées et comparées dans leur étude. Une base de données écologiques et évolutionnaires susceptible, par ailleurs, d’identifier des venins aux propriétés biomédicales intéressantes pour l’industrie pharmaceutique.

http://www.slate.fr/

Le Saviez-vous ► Top 10 des petites infos à ne pas connaître sur les araignées


Je ne crois pas que ceux qui ont peur des araignées savent tout ce qui suit … c’est peut-être mieux comme cela
Nuage

 Top 10 des petites infos à ne pas connaître sur les araignées

 

    Crédits photo (creative commons) : e_monk

    Il y a toujours quelqu’un pour vous dire « T’as peur des araignées ? Mais elles sont minuscules ! C’est la grosse bête qui a peur de la petite ! MDR !! » Vous aimeriez bien leur expliquer pourquoi ces bestioles à 8 pattes vous terrorisent mais vous n’y parvenez pas, vous êtes pétrifié. On vous a mâché le travail en vous donnant les 10 petites infos qu’il vaut mieux ne pas connaître sur les Aranéides.

  1. La plus grosse araignée du monde mesure près de 20 cm

    Décrite pour la première fois en 2012, cette tarentule venimeuse pourrait très bien vous servir de masque puisqu’elle fait la taille de votre visage. Une chose qu’on vous déconseille de faire puisque sa morsure pique un peu.

    P.rajaei

    Source photo : wired

  2. Les araignées peuvent muer

    Voilà, comme les serpents. Imaginez la en train d’ôter une à une ses 8 pattes de sa gangue de peau morte pour en sortir plus grande, plus rapide… plus flippante ?

  3. A l’exception d’une seule famille, elles sont toutes venimeuses

    Comme elle n’arrive pas à avaler d’ingrédients solides, elles injectent ce venin pour liquéfier le corps de leurs proies. Seules les espèces de la famille des Uloboridae ne possèdent pas de glandes sécrétant du venin, donc si vous voulez en adopter, c’est dans cette gamme qu’il faudra taper.

  4. Elles peuvent parfois se régénérer

    On vous l’a dit, les araignées peuvent muer. Eh bien figurez-vous que parfois cette mue leur permet de faire repousser des membres amputés, comme une jambe par exemple. C’est pas méga-flippant, ça?

  5. Certaines colonies regroupent plusieurs centaines d’individus

    On pense toujours que les araignées vivent seules, et c’est généralement vrai. Mais certaines espèces vivent « en société » allant d’une dizaine d’individus à plusieurs centaines. Ensemble, elles fabriquent des pièges soyeux de plusieurs mètres carrés. Une info qui rassurera les plus arachnophobes d’entre-vous, on en est sûr.

  6. La piqure de l’Atrax robustus peut traverser un ongle

    Cette mignonne petite horreur vivant en banlieue de Sidney peut piquer à travers le tissu, le cuir ou même un ongle. Et ce n’est pas tout, son venin n’est dangereux que pour un type d’animaux, les primates. Donc nous. En 15 minutes c’est plié, rappel et lâché de rideau compris, sauf si on vous injecte un antivenin fabriqué à base d’anticorps de lapins, immunisés à l’Atrax Robustus.

    australian-spiders-funnelweb2

    Crédits photo (creative commons) : Tirin

  7. Les araignées vivent partout sur la planète

    Si vous voulez fuir vos ennemies à 8 pattes, il va vous falloir choisir la banquise ou la haute-montagne. Ce sont les seuls endroits où vous n’en trouverez pas. Même en vous réfugiant sous l’eau, vous pourriez tomber nez à nez avec une Argyroneta aquatica (qui tenait un rôle non négligeable dans Microcosmos) et qui vit dans une bulle d’air qu’elle s’est fabriquée sous l’eau.

  8. Elles sont toutes prédatrices

    Leur hobby ? Boulotter des petites bêtes plus petites qu’elles. Toutes les araignées chassent pour manger, c’est comme ça. Sauf une. Une seule, toute mimi. La Bagheera Kiplingi, qui mange des pousses d’acacia parce qu’elle est vraiment trop mimi.

    bag

    Source photo : Tumblr

  9. Certaines araignées peuvent sauter sur de très (très) longues distances

    De 10 à 40 fois leur taille. Donc pour une personne d’1m74 sautera près de 70 mètres. Et tout ça, elles le font pour chasser, tomber sur ses proies et aussi fuir quand on essaye de les écraser.

  10. Il paraît que certaines ont appris notre langue et se déguise en humains pour mieux nous approcher

    Mais cela reste à confirmer.

Vous voyez, elles ne sont pas bien dangereuses ces petites bestioles.

original

Source : Insects.about.com

http://www.topito.com