Le Saviez-Vous ► Pourquoi dit-on que les ongles poussent après la mort ?


Sans doute, vous avez déjà entendu que les ongles, et même les cheveux poussent après la mort. En fait, ce n’est qu’une impression, car ils ne peuvent se régénérer.
Nuage


Pourquoi dit-on que les ongles poussent après la mort ?


Les ongles comme toutes les parties de notre corps sont constituées de cellules. Ils se régénèrent donc à chaque fois que ces cellules meurent. Toutefois, est-ce que cette régénération se fait également après la mort de l’Homme ?

La question de savoir si les ongles poussent après la mort est posée par toute personne en quête de savoir. En effet, certaines personnes pensent qu’après la mort, les ongles, comme les cheveux continueraient de pousser. Il est certes vrai que l’on a l’impression qu’une certaine pousse des ongles s’effectue après la mort.

En réalité, les ongles ne poussent pas après la mort. Ce qui se passe, c’est un phénomène tout à fait normal. Sous l’ongle que nous avons, se trouve déjà des cellules prêtes à faire pousser un autre ongle si celles d’en haut mourraient. Après la mort, les cellules n’étant pas irriguées, la peau se rétracte peu à peu. Cela fait ressortir les ongles donnant ainsi l’impression que les ongles ont poussés.

Ce phénomène donne aussi l’impression que les ongles sont beaucoup plus longs ce qui n’est pas vraiment le cas. Le fait qu’on a l’impression que les ongles poussent relève donc uniquement d’un mythe relayé depuis toujours.

https://www.pourquois.com/

Le Saviez-Vous ► 14 habitudes qui font des douleurs aux pieds, déconseillées par les podiatres


Les pieds, on ne les voit pas très souvent, sauf peut-être à la belle saison. Pourtant, ils demandent des soins comme toutes les parties de notre corps, car ils travaillent très fort. Il y a certaines habitudes que l’on doit prendre pour éviter des douleurs, mycoses et autres ..
Nuage

 

14 habitudes qui font des douleurs aux pieds, déconseillées par les podiatres

 

Par Colleen Travers, RD.com

Vos pieds sont peut-être la partie de votre corps la plus maltraitée et la plus négligée. Prenez-en soin pour éviter des douleurs aux pieds : vous vous sentirez mieux, au physique comme au moral.

Vous portez des talons trop hauts

Vos pieds vous supportent, et vous l’oubliez trop souvent. Vous passez au moins dix minutes le matin à prendre soin de votre visage, mais si vos pieds ont droit à une séance chez le pédicure une fois par mois, ils ont de la chance!

Pourtant, les podiatres ne plaisantent pas en disant que si vos pieds vont mal, c’est toute votre façon de vivre qui va aller cahin-caha. Les talons hauts ont peut-être du style, mais s’ils sont vertigineux, votre grimace de douleur n’aura rien d’élégant! Votre vice de posture forcera vos pieds et vos jambes à surcompenser pour vous permettre de marcher.

Selon Rebecca Pruthi, docteure en médecine podiatrique et chirurgienne à Foot Care of Manhattan, à New York, cela peut causer des états douloureux comme la fasciite plantaire, les oignons et les épines de Lenoir. Pour prévenir la douleur, elle conseille de s’en tenir à des talons de 5 cm au maximum.

Vous portez les mêmes chaussures tous les jours

Un choix qui semble plein de bon sens, c’est de dénicher des chaussures si confortables que vous n’aurez jamais envie de les quitter. Sauf que pour vos pieds, ce ne sera peut-être pas un cadeau!

La docteure en médecine podiatrique et chirurgienne du pied Jackie Sutera, spécialiste du laboratoire Vionic et porte-parole de l’American Podiatric Medical Association (Association américaine de médecine podiatrique), souligne qu’en mettant jour après jour les mêmes chaussures, vous utilisez sans arrêt les mêmes surfaces du pied pour vous tenir debout ou pour marcher, ce qui cause de la fatigue. Le mieux est d’avoir plusieurs paires de chaussures confortables et de les porter à tour de rôle tout au long de la semaine.

Vos chaussures sont trop vieilles

Casser une paire de souliers neufs, c’est barbant. Mais d’après Jackie Sutera, traîner des chaussures avachies n’est pas la solution : cela peut fausser votre démarche et causer de la douleur.

« Des chaussures usées font pencher le pied, et l’impact avec le sol va se faire à un mauvais angle, dit-elle. Même la plus petite inclinaison peut vous blesser les pieds et causer des maux de dos et de la hanche. »

Remplacez tous les six mois au maximum les souliers que vous portez tous les jours (comme vos chaussures de course), conseille Rebecca Pruthi. Vérifiez régulièrement les semelles des autres souliers et dès que vous constatez que leur soutien laisse à désirer, remplacez-les ou envoyez-les au ressemelage.

Vous portez des souliers plats dans les transports en commun

Les ballerines, les sneakers plats (du genre Converse) et les tongs ne procurent pas un bon soutien de la voûte plantaire. Si vous avez l’habitude de les mettre du lundi au vendredi pour vous rendre au travail, avertit le Dr Miguel Cunha, podiatre et fondateur de Gotham Footcare à New York, vous exposez vos pieds aux oignons, aux orteils en marteau et à l’affaissement de la voûte plantaire.

Vous coupez vos ongles d’orteils bizarrement

« En coupant ses ongles d’orteils trop courts ou trop ronds, on risque d’avoir des ongles incarnés, dit Rebecca Pruthi. L’ongle va se mettre à pousser sous la peau, ce qui causera de l’inconfort. Et les chaussures aggravent souvent le problème en créant des points de friction ou de compression.

La solution pour éviter la formation d’ongles incarnés, selon la podiatre, c’est de couper ses ongles d’orteils à angle droit.

Vous courez avec des chaussures de tennis (ou jouez au tennis avec des chaussures de course)

Pour faire de l’exercice ou pratiquer un sport, la chaussure de gym n’est pas une solution passe-partout.

« Le design des chaussures de sport fait appel à une large technologie, souligne le Dr Sutera.Chaque activité a des particularités auxquelles les chaussures doivent être adaptées. Par exemple, les chaussures de course et de marche sont faites pour un mouvement en ligne droite, tandis que les chaussures de basketball et de tennis sont étudiées pour les mouvements latéraux. »

Vous portez toujours votre sac du même côté

D’après Pruthi, si vous portez toujours du même côté votre porte-documents ou un fourre-tout lourdement chargé, ce déséquilibre à répétition peut causer non seulement une tendinite, mais aussi des douleurs au cou et au dos.

Prenez soin d’alterner le côté où vous portez vos affaires, ou distribuez le poids dans deux sacs plus petits.

Vous ne soignez pas vos plaques squameuses

« En négligeant les zones de peau sèche et rugueuses à la plante des pieds, on favorise l’apparition de craquelures, dit Rebecca Pruthi. Et avec le temps, elles peuvent empirer et s’infecter. »

La podiatre conseille d’utiliser régulièrement une pierre ponce sous la douche et d’hydrater ses pieds pour les garder en bonne santé..

Pour le Dr Cunha, les plaques squameuses peuvent aussi être le signe d’une mycose.

« Et dans ce cas, ce qu’il faut, ce n’est pas une lotion hydratante mais une crème antifungique. »

Vous ne laissez pas vos pieds respirer à la fin de la journée

Porter des chaussettes toute la journée risque de vous faire transpirer des pieds, dit Rebecca Pruthi, ce qui entraîne des odeurs désagréables, du pied d’athlète, et dans les cas extrêmes, des infections. La podiatre conseille de laisser ses pieds à l’air libre après l’exercice ou en rentrant chez soi le soir, et de ne pas oublier de bien les sécher entre les orteils après la douche.

La règle, pour les chaussettes, souligne le Dr Cunha, c’est de les changer une fois par jour (ou plus si vous bougez beaucoup), pour que les pieds restent propres.

« De façon générale, si vous changez vos sous-vêtements, vous devriez aussi changer de chaussettes. »

Vous faites trop souvent vos exercices pieds nus

C’est parfois difficile à éviter (en particulier pour le yoga et le Pilates), mais assurez-vous d’avoir un programme d’exercice assez varié, conseille Jackie Sutera.

« Les personnes qui font les mêmes exercices pieds nus plusieurs fois par semaine peuvent finir par ressentir des douleurs aux tendons, aux talons et même aux articulations », ajoute la podiatre.

Veillez à incorporer à votre routine un mélange d’exercices en sneakers et de mouvements pieds nus à impact modéré.

« Le corps apprécie la modération et la variété », conclue-t-elle.

Vous ne portez pas de pantoufles à la maison

« On sous-évalue le temps passé sans chaussures à la maison, c’est-à-dire sans protection entre le sol et les pieds, surtout avec des planchers de bois franc, de marbre ou de céramique, observe Sutera. Au fil du temps, la couche de gras naturel sur la plante de vos pieds s’amincit et plus tard, vous aurez l’impression que vos pieds sont devenus décharnés. »

Essayez des pantoufles orthopédiques (la Dre Sutera aime celles-ci) pour soutenir le pied quand vous enlevez vos chaussures à la maison.

Vous oubliez de protéger vos pieds contre les rayons UV

Si vous passez toute la journée dehors, vous devez mettre de la crème solaire sur vos pieds nus – pas question de les oublier.

« Comme le reste du corps, le dessus et la plante des pieds sont exposés au vieillissement prématuré et au mélanome », souligne Pruthi.

On veut éviter le cancer, mais essayer de rentrer dans ses souliers avec un coup de soleil sur les pieds est déjà une expérience pénible.

Vous ignorez les points douloureux

Même si vous ne vous entraînez pas pour un marathon, le surmenage des pieds peut causer des fractures de stress.

« On peut souffrir d’une blessure, même si aucun incident particulier ne l’explique », dit Pruthi.

Si vos pieds vous font mal quand vous marchez, la douleur ne peut qu’empirer et les traumatismes se multiplier.

« Si vous sentez que quelque chose ne va pas, n’hésitez pas à consulter un podiatre », ajoute-t-elle.

Vous portez vos chaussures d’extérieur à l’intérieur

Selon le Dr Cunha, prendre la peine de changer de chaussures en rentrant du jardin dans la maison est une précaution utile.

« Les chaussures d’extérieur peuvent véhiculer des germes et des virus qui vont se répandre à travers la maison.En portant ces chaussures à l’intérieur ou en les rangeant là où on s’assoit ou on s’allonge, on fait grimper le risque de mycoses ou de verrues. »

https://www.selection.ca/

Le Saviez-Vous ► 6 signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies


Nous pieds peuvent nous révéler beaucoup chose surtout quand il y a quelque chose qui cloche. Ils peuvent donner des indices sur certaines maladies ailleurs dans le corps. Cependant, il faut toujours confirmer par des professionnels de la santé et non par les blogs, réseaux sociaux ainsi que des pages médicales sur Internet.
Nuage

 

6  signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies

Par Kelsey Kloss

Apprenez à détecter les signes, sur vos pieds, qui pourraient révéler des maladies graves comme le diabète, des affections de la thyroïde et des maladies cardiaques, avant même que vous ne consultiez un médecin.

Vous remarquez que vos pieds sont secs et squameux

Vous pourriez souffrir de problèmes thyroïdiens, à plus forte raison si un hydratant ne corrige pas la situation. Lorsque la thyroïde (une glande en forme de papillon, à la base du cou) devient malade, elle produit moins d’hormones thyroïdiennes régularisant le métabolisme, la pression artérielle, la croissance des tissus et le développement des systèmes ostéomusculaire et nerveux.

Marlene Reid, podiatre de Napierville, en Illinois, explique : « Les problèmes thyroïdiens causent la sécheresse de la peau. Lorsque nous remarquons une fissuration de la peau des pieds ou si un hydratant ne fait pas disparaître la sécheresse en quelques jours, nous suggérons aux patients de voir leur médecin afin de s’assurer que leur glande thyroïde est en santé. »

Des ongles cassants peuvent également signaler des problèmes thyroïdiens.

Vous remarquez des orteils sans poils

Vous pourriez être atteint d’une maladie artérielle. Si les poils de vos orteils disparaissent soudainement, cela pourrait indiquer une mauvaise circulation causée par la maladie artérielle périphérique (MAP).

« Les symptômes en sont la diminution de la croissance des poils sur les pieds et les chevilles, des orteils violacés et une peau mince ou brillante », dit Suzanne Fuchs, chirurgienne podiatrique au North Shore University Hospital de New York.

La MAP, une accumulation de plaque dans les artères des jambes, touche environ 8 millions d’Américains. Les symptômes sont quasi imperceptibles, mais les médecins peuvent la détecter en prenant le pouls du coussinet plantaire ou par une tache sur une radiographie.

« Lorsque je remarque un durcissement des artères sur une radiographie de pied fracturé, je suis à 99 % certain d’une affection similaire des vaisseaux sanguins du myocarde », dit Gary A. Pichney, chirurgien podiatrique de l’Institute for Foot and Ankle Reconstruction au Mercy Medical Center.

Vous remarquez des plaies qui ne guérissent pas

Ce pourrait être un indice de diabète. La glycémie non contrôlée endommage les nerfs et provoque une mauvaise circulation, de sorte que le sang ne parvient pas aux pieds. Lorsque le sang ne se rend pas à une blessure causée, par exemple, par des chaussures qui frottent, la peau ne guérit pas correctement.

De nombreux diabétiques sont diagnostiqués en raison de problèmes aux pieds », dit la Dre Reid.

Les autres symptômes du diabète sont des picotements ou un engourdissement des pieds. Demandez à votre médecin de faire un test de glycémie.

Vous ressentez une inflammation douloureuse du gros orteil.

Ce pourrait être une crise de goutte, un type d’arthrite qui touche généralement l’articulation du gros orteil. Vous ne mangez que du steak et du vin ? Les aliments riches en purine, un composé chimique présent dans les viandes rouges, le poisson et certains alcools, peuvent déclencher une attaque de goutte en élevant le niveau d’acide urique dans le corps. L’acide urique est normalement éliminé dans l’urine, mais peut être produit en grande quantité ou insuffisamment excrété, chez certaines personnes.

« Le plus souvent, on constate le dépôt d’acide urique dans le gros orteil ou la cheville, dit Bob Baravarian, podologue et spécialiste du pied et de la cheville au Providence Saint John’s Health Center, à Santa Monica, en Californie. Le patient se réveille avec une articulation rouge et gonflée. C’est extrêmement douloureux. »

Le cas échéant, un médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager et propose un régime faible en purine en prévention.

Vous remarquez de minuscules lignes rouges sous un ongle

Il pourrait s’agir d’une infection cardiaque. Des stries rouges sous les ongles des orteils ou des doigts attestent de la rupture de vaisseaux sanguins, des hémorragies filiformes. Elles se produisent lorsque de petits caillots sanguins endommagent les capillaires sous les ongles. Elles peuvent indiquer une endocardite, une infection de la paroi interne du cœur. Les gens qui souffrent d’une maladie cardiaque, qui portent un stimulateur cardiaque ou dont le système immunitaire est affaibli (tels que les cancéreux sous chimiothérapie, les séropositifs et les diabétiques) sont plus à risque de développer une endocardite. Cette infection entraîne une insuffisance cardiaque lorsqu’elle n’est pas traitée. Si vous remarquez des hémorragies filiformes sous vos ongles, sans traumatisme préalable, consultez votre médecin et demandez une évaluation de votre cœur et de la circulation sanguine.

Vous constatez une déformation des pieds

Il pourrait s’agir du cancer du poumon ou d’une maladie cardiaque. La déformation des épiphyses osseuses en canne de golf, dans les orteils et les doigts, est souvent synonyme de cancer du poumon, d’une infection pulmonaire chronique, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie intestinale. Le cancer du poumon et les maladies cardiaques diminuent la résistance vasculaire, ce qui augmente le flux sanguin vers les petites artères des ongles des orteils et des doigts, gonfle les tissus et provoque une déformation des épiphyses osseuses (doigts et orteils deviennent plus ronds et plus larges). Bien que les patients soient généralement conscients qu’ils ont une maladie à l’origine de la déformation, il vaut mieux consulter son médecin.

Vous constatez que la surface des ongles est criblée de trous

 

Ce pourrait être le psoriasis. Si vous voyez de petits trous, des rainures ou des stries dans vos ongles d’orteils, vous pourriez souffrir du psoriasis des ongles. Bien que la plupart des gens qui souffrent de psoriasis des ongles soient aussi atteints de psoriasis généralisé (une maladie auto-immune qui parchemine et irrite la peau), 5 % des personnes atteintes de psoriasis des ongles ne sont pas touchées ailleurs.

« Si on n’a jamais constaté le psoriasis chez vous, mais que vos ongles sont crevassés, vous devriez consulter », dit Pichney.

Les autres symptômes sont des taches blanches et des lignes horizontales sur les ongles. Pour traiter le psoriasis, votre médecin peut prescrire des crèmes ou des stéroïdes topiques à injecter sous l’ongle.

Vous avez des ongles en cuillère

Vous pourriez souffrir d’anémie ou de lupus. Y a-t-il, dans votre ongle, une dépression assez profonde pour contenir une goutte d’eau? Aussi connue sous le nom de koïlonychie, la déformation des ongles en forme de cuillère peut indiquer une carence en fer, l’hémochromatose (une surproduction de fer), la maladie de Raynaud (qui affecte l’apport sanguin aux extrémités) et, parfois, le lupus érythémateux (une maladie auto-immune qui porte le système immunitaire à s’attaquer aux cellules, aux tissus et aux organes). Les ongles en cuillère apparaissent parfois chez les nourrissons, mais cela se corrige au cours des premières années de vie. Si vous remarquez un ongle en cuillère, consultez votre médecin. Celui-ci fera un test sanguin pour en déterminer la cause exacte.

Vous remarquez une ligne droite sous vos ongles

Ce pourrait être le cancer de la peau. Une ligne verticale sombre sous un ongle pourrait indiquer un mélanome malin des extrémités ou mélanome caché, une forme de cancer de la peau qui apparaît sur les parties du corps moins visibles. Les autres mélanomes cachés sont les mélanomes de l’œil et de la bouche.

« Une ligne noire apparaît, qui court de la base de l’ongle à l’extrémité, dit Pichney. Le patient doit consulter un podiatre ou un dermatologue pour s’assurer que ce ne n’est pas un champignon (généralement de couleur jaune brunâtre, et dont la ligne n’est pas continue). »

Bien que seulement 5 % de tous les cas de mélanome diagnostiqués soient du genre caché, celui-ci est le plus fréquent chez les personnes à la peau foncée.

Vous remarquez une accentuation de la cambrure du pied

Il pourrait s’agir de lésions neurologiques.

« La plupart des pieds très arqués sont associés à une forme d’affection neuromusculaire sous-jacente, dit Pichney. Si quelqu’un constate un amincissement des muscles plantaires, cela pourrait indiquer une maladie neurologique appelée Charcot-Marie-Tooth (CMT). »

Cette maladie héréditaire endommage les nerfs périphériques (nerfs autres que ceux du cerveau et de la moelle épinière). Le CMT peut aussi entraîner des changements dans la démarche, des engourdissements, de la difficulté à garder l’équilibre, la perte de musculature dans les jambes et, plus tard, des symptômes similaires dans les bras et les mains. Consultez votre médecin si vous remarquez des anomalies.

« Chaque fois que vous constatez des changements dans vos pieds, consultez immédiatement un podiatre », suggère la Dre Reid.

Contenu original selection.ca

https://www.selection.ca/san

Le nail art qui va trop loin


En Russie, un salon de manucure utilise enferme des fourmis à l’intérieur des ongles en gel. Nail Sunny prétend que les fourmis n’ont pas souffert durant le tournage de la vidéo, les défenseurs des animaux ne sont pas d’accord avec ce genre d’art. Personnellement, moi non plus et ce même si ce sont des fourmis
Nuage

 

Le nail art qui va trop loin

 

Des taches blanches sur les ongles ? Rien à voir avec le calcium


Êtes-vous de ceux qui ont entendu qu’une tache blanche sur l’ongle était signe d’une carence en calcium ? C’est ce que l’on croyait ! En fait, c’est tout autre chose et qui n’est pas dangereux et n’est ni un signe de carence
Nuage

 

Des taches blanches sur les ongles ? Rien à voir avec le calcium

 

OHishiapply/Shutterstock.com

Une vieille croyance attribue l’origine des taches blanches parfois rencontrées sur nos ongles à une carence en calcium. Pourtant, augmenter votre consommation de produits laitiers ne changera rien à l’affaire.  La clé du mystère est à chercher ailleurs.

L’apparition d’une ou plusieurs taches blanches à la surface des ongles apporte son lot de questions. Une croyance populaire suggère qu’il est important d’augmenter la ration quotidienne de laitages, pour lutter contre ce qu’il est de coutume d’appeler une carence en calcium. Pas du tout !

En réalité, l’ongle est composé de kératine. Et contrairement aux os, le calcium entre dans sa composition à hauteur de … 0,03% ! Cet élément n’est donc pas responsable de ces petites taches. Elles sont dues au déplacement des cellules de la matrice, dont la croissance se réalise au dessous de l’ongle. Ces cellules composées de kératine dure, « avancent », elles aussi. Cependant, il suffit d’une légère irrégularité, d’un défaut dans le rythme de la croissance pour qu’une tache apparaisse. Inutile de s’inquiéter donc, si ce n’est pour le côté esthétique !

  • Source : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet
  • Ecrit par : 150 idées reçues sur le corps humain écrit, Christian Camara, Claudine Gaston, FIRST Document

https://destinationsante.com/

Quand le stress atteint les cheveux, les poils et les ongles


Le stress a des effets sur le corps plus que l’on pense. En effet, cela peut causer des problèmes multiples pour les cheveux, ainsi que les ongles et le poil
Nuage

 

Quand le stress atteint les cheveux, les poils et les ongles

 

Paulik/shutterstock.com

Tous composés de kératine (protéine naturelle protectrice), les cheveux, les poils et les ongles sont sensibles au stress. Poussée, chute, fragilité… l’anxiété peut en effet s’exprimer de différentes façons.

Lors d’un stress, le message d’anxiété circule vers le cerveau, la glande de l’hypophyse puis les glandes surrénales libèrent ensuite le cocktail hormonal composé de cortisol, d’adrénaline et d’androgènes surrénaliens.

Quand les cheveux tombent

En cas de stress ou de traumatisme, une séborrhée, des pellicules et des démangeaisons peuvent survenir.

Le cycle des cheveux est raccourci chez les personnes dont  le cuir chevelu est hormono-sensible : les phases de croissance, de repos et de chute sont accélérées. Un phénomène d’autant plus important que le stress provoque la contraction des vaisseaux sanguins sur la zone des racines. S’en suit un affinement du cheveu alors plus fragile et donc plus propice à tomber.

Protéine naturelle constitutive du cheveu, la kératine est aussi malmenée en période de stress. Sa composition s’en trouve altérée et la structure des cheveux transformée : en cas de stress ponctuel, les cheveux sont fins à certains endroits, épais à d’autres. Et dans les situations de stress chronique, la chevelure devient bosselée. Des shampoings enrichis en kératine, une alimentation enrichie en magnésium (fruits secs, chocolat noir, légumes verts, céréales complètes…) et un travail sur la gestion du stress et de ses origines peut améliorer la situation.

Et pourquoi les cheveux peuvent-ils devenir blancs en cas de stress ? En fait l’anxiété accrue aurait le pouvoir d’impacter la production des mélanocytes, hormones qui pigmentent les cheveux. Mécanisme à l’origine de la teinte blanche.

Poils et ongles marqués au stress

Autres phanères riches en kératine, les poils et les ongles !

En plus d’être rongés en cas de stress, les ongles peinent souvent à pousser en cas d’angoisse chronique. Conséquence d’une difficulté d’assimilation des nutriments sous l’effet des émotions négatives. Autre point, les lignes horizontales appelées « lignes du beau » sont très visibles en cas d’anxiété. Des crêtes verticales, comme des petites perles transparentes en colonnes, peuvent aussi apparaître. Enfin, sous l’effet du stress, une stimulation hormonale peut aussi provoquer la pousse soudaine de poils.

https://destinationsante.com/