Le Saviez-Vous ► 6 maladies que vos mains peuvent prédire


Les mains, plutôt les doigts peuvent indiquer un problème de santé. Ce n’est que des indices qui ne sont pas nécessairement sûr à 100 %. Seul un médecin pourra le confirmer ou non.
Nuage


6 maladies que vos mains peuvent prédire


Les maladies prédites par les mains: hyperhidrose.

De la longueur de vos doigts à votre force de préhension en passant par vos empreintes digitales, vos mains peuvent indiquer si vous risquez de souffrir de certaines maladies.


Les maladies prédites par les mains: l’arthrite.BELORY4KA/ISTOCK

La longueur des doigts peut révéler des signes d’arthrite

Les femmes qui possèdent un annulaire plus long que l’index, un trait typiquement masculin, sont deux fois plus sujettes à souffrir d’arthrite aux genoux, d’après une étude publiée dans la revue scientifique Arthritis & Rheumatology. Un niveau peu élevé d’oestrogène dans le corps pourrait en être la cause. Ce même trait physique a été associé à une meilleure propension aux sports, et ce, pour les deux sexes. Chez les hommes, un annulaire plus long que la normale est associé à une plus grande capacité d’avoir des enfants. Par contre, l’homme au long annulaire risque davantage de souffrir d’un cancer de la prostate.

Les maladies prédites par les mains: Parkinson.SQUAREDPIXELS/ISTOCK

Des mains tremblantes peuvent s’avérer des signes de maladie de Parkinson

Avoir les mains tremblantes peut signifier quelque chose de tout à fait banal, comme une trop grande consommation de caféine ou un effet secondaire de certains médicaments contre l’asthme ou des antidépresseurs. Il est toutefois recommandé de consulter votre médecin sans tarder si vos mains tremblent souvent. Le tremblement d’une seule main pourrait être le premier symptôme de la maladie de Parkinson, ou indiquer le tremblement essentiel, une condition physique causant des tremblements incontrôlables qui peuvent se traiter à l’aide d’une thérapie et de médication.

Les maladies prédites par les mains: problèmes au foie.PEARLEYE/ISTOCK

La couleur des ongles peuvent cacher une maladie du foie

Lorsque des chercheurs indiens ont étudié 100 patients souffrant de maladies chroniques du foie, ils ont observé que 36 % des candidats avaient des ongles moitié blanc et moitié couleur (le bas de l’ongle est blanc et le haut est brun). Cette condition de l’ongle pourrait être causée par une augmentation de la concentration de certaines hormones ainsi qu’une anémie chronique, deux traits typiques des maladies du foie. Consultez votre médecin sans tarder si vous remarquez avoir des ongles « moitié-moitié » ou des stries verticales et foncées à la base de l’ongle. Cela pourrait être un signe de mélanome, une sorte de cancer de la peau

.

Les maladies prédites par les mains: état de la santé du cœur.WAVEBREAK/ISTOCK

La force de préhension et l’état de la santé de votre cœur

Un manque de force de préhension dans vos mains pourrait révéler un risque plus élevé d’ACV. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue scientifique anglaise The Lancet et menée auprès de 140 000 adultes dans 17 pays. La force de préhension serait même un meilleur indicateur de la mort que la pression artérielle. Les chercheurs disent que la force de préhension est un marqueur de force des muscles de tout le corps et de son état de santé. Ils recommandent un entraînement complet pour augmenter la force physique de tout le corps ainsi que des exercices aérobiques pour réduire les risques de maladie du cœur. 

Les maladies prédites par les mains: hyperhidrose.NADYA LUKIC/ISTOCK

Des mains moites peuvent révéler des signes d’hyperhidrose

Des mains moites peuvent être liées à la ménopause ou aux problèmes de glande thyroïde, mais aussi à l’hyperhidrose. Les glandes sudoripares sont alors trop actives, causant ainsi plus de transpiration que nécessaire. La plupart des gens avec cette condition ne suent que d’une partie du corps ou deux. Parmi celles-ci, les aisselles, les paumes et les pieds. Un médecin peut alors prescrire un antisudorifique fort pour diminuer la production de sueur.


Les maladies prédites par les mains: l’hypertension artérielle.SHUTTERSTOCK

Les empreintes digitales et l’hypertension artérielle

Des chercheurs britanniques ont étudié 139 empreintes digitales. Les patients possédant un motif de spirale dans l’empreinte d’un ou de plusieurs de leurs doigts avaient un point en commun. Ces derniers semblaient plus propices à avoir une tension artérielle plus élevée que ceux ayant un motif d’arche ou de boucle: plus le participant avait de motifs de spirales sur les doigts, plus il avait un haut risque d’hypertension. Des spirales sur le bout des doigts constituent un marqueur de problèmes de développement du foetus durant certaines étapes de la grossesse, ce qui peut affecter la pression artérielle plus tard dans la vie.


https://www.selection.ca/

Les tatouages coups de soleil, une tendance dangereuse


Le désavantage des réseaux sociaux est qu’ils ne donnent pas tous le bon exemple. Les tatouages de la peau semblent revenir en force sur Instagram, malgré les risques potentiels que cela peut occasionner sur la santé.
Nuage


Les tatouages coups de soleil, une tendance dangereuse


© Instagram #funtatoo

Se brûler délibérément au soleil pour obtenir une marque sur la peau, il s’agit du nouveau phénomène qui inquiète les dermatologues. 

Marie Demaret

Les tatouages coups de soleil, cette pratique un peu étrange, étaient apparus en 2015 mais avaient fort  heureusement très vite disparu. Mais ne dit-on pas que la mode est un éternel recommencement ? Car depuis plusieurs semaines les photos de ce type de tatouages se multiplient sur Instagram: petites étoiles, logo de Batman, cœur… Le principe est très simple, exposer une partie de son corps au soleil en ayant préalablement recouvert la zone que l’on souhaite tatouer avec un morceau de papier de la forme de notre choix. C’est ainsi qu’après un certain laps de temps, la peau se retrouve brûlée au premier degré à l’exception de l’endroit protégé par le papier et que l’on obtient l’illusion d’un tatouage. Plusieurs tutos expliquant comment procéder ont vu le jour sur les réseaux sociaux et il même possible d’acheter sur certains sites internet des pochoirs pour réaliser ces “tatouages”. 

Une pratique irresponsable 

Il ne faut pas être un expert pour savoir que cette pratique se révèle très dangereuse pour la peau. On ne le dira jamais assez, il est primordial de protéger sa peau avec de la crème solaire avant chaque exposition prolongée au soleil. Plusieurs dermatologues ont d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme face à ce phénomène en rappelant qu’une exposition intense aux UV causant un coup de soleil entraîne des dommages significatifs dans l’ADN de la peau, avec des conséquences graves et potentiellement mortelles.

Attraper un coup de soleil une ou deux fois par an suffit à tripler le risque de développer un mélanome (cancer de la peau) et à accélérer le vieillissement de la peau. 

https://www.7sur7.be/

Fabriquer soi-même sa crème solaire est inefficace et dangereux


Sur les réseaux sociaux, nous pouvons trouver de tout. Une des grandes modes est de faire des produits maisons sans avoir de notions scientifiques sur les tous les ingrédients qu’on mélange. Il semble qu’on offre des recettes pour faire des crèmes solaires maison. Bien qu’on ne connait pas les conséquences à long terme, ils ne protègent pas du tout contre les rayons du soleil. C’est un gros risque pour la peau.
Nuage


Fabriquer soi-même sa crème solaire est inefficace et dangereux

Le SPF de certaines formules n'était que de 2, alors que les dermatologues suggèrent généralement un SPF minimum de 30. | Tomas Salas via Unsplash

 

Le SPF de certaines formules n’était que de 2, alors que les dermatologues suggèrent généralement un SPF minimum de 30. | Tomas Salas via Unsplash

Repéré par Audrey Renault

Repéré sur Huffpost

Les scientifiques alertent sur les risques des recettes DIY, publiées notamment sur Pinterest, qui n’offrent quasiment aucune protection face aux rayons du soleil.

Sur Pinterest, on trouve des photos de villas de rêve en Toscane ou à Santorin, des recettes de pâtes à toutes les sauces, mais aussi de plus en plus de tutos pour préparer soi-même sa crème solaire.

À l’approche de l’été, ces DIY connaissent un franc succès. Une étude publiée dans la revue Health Communicationrévèle que près de 95% des publications concernant ces crèmes solaires artisanales présentes sur Pinterest suscitent des réactions et avis positifs chez les internautes.

Problème, 68% des posts recommandant ce type de recettes mettent en avant des préparations qui ne protègent pas suffisamment contre le soleil. Le facteur de protection solaire (FPS ou SPF, selon son acronyme anglais) de certaines formules n’était que de 2, alors que les dermatologues suggèrent généralement un FPS minimum de 30.

D’autres ingrédients très utilisés par les apprenti·es chimistes, comme l’huile de noix de coco, le beurre de karité ou la cire d’abeille, ne sont d’aucune utilité face aux UVA et UVB, ces rayonnements ultraviolets produits par le soleil et néfastes pour notre santé.

Lara McKenzie, co-autrice de l’étude, s’inquiète de cette tendance qui séduit de plus en plus de monde:

«Le nombre moyen de sauvegardes pour une publication de ce type sur Pinterest est d’environ 800, observe-t-elle, mais l’un des posts analysé dans l’étude a été sauvegardé plus de 21.000 fois. C’est dans l’air du temps et c’est très populaire.»

La chercheuse remarque que la plupart des personnes tentées par cette pratique sont des parents qui risquent non seulement d’utiliser ces préparations sur eux-mêmes, mais également sur leurs enfants.

Risques de cancer de la peau

Beaucoup d’internautes succombent aujourd’hui à la mode des cosmétiques faits maison et cherchent à supprimer les produits chimiques de leur routine de soin. Mais la fabrication d’un écran solaire efficace ne s’improvise pas.

«Il y a beaucoup de technologies qui entrent dans la fabrication des nanoparticules présentes dans les écrans solaires et il y a des pourcentages spécifiques de zinc ou de titane à respecter», appuie Devika Icecreamwala, dermatologue à Berkeley, en Californie.

Le zinc et le titane sont deux ingrédients actifs que l’on retrouve dans les écrans solaires à base minérale, aussi appelés écrans solaires physiques (ou filtres minéraux). Autre option, les écrans solaires chimiques, qui contiennent des ingrédients actifs comme l’avobenzone, l’octinoxate et l’oxybenzone, plus controversée car potentiellement nocive pour les récifs coralliens et le système endocrinien humain.

Comme le rappelle la journaliste Julia Brucculieri dans un article pour le Huffpost, il n’existe pour le moment aucunes données définitives sur la dangerosité de ces ingrédients. Ce qui est certain, en revanche, c’est qu’une crème solaire maison n’est la garantie d’aucune protection.

«Si vous utilisez un écran solaire fait maison et qu’il n’est pas efficace, c’est comme si vous ne portiez pas d’écran solaire du tout. Et plus il y a de coups de soleil, plus le risque de cancer de la peau augmente», alerte Devika Icecreamwala, qui met également en garde contre les risques de réactions allergiques.

http://www.slate.fr/

Mélanome : avez-vous le cancer de la peau?


Les beaux jours supposés de s’installer, il est primordial de faire attention au soleil autant les enfants que les adultes. L’inspection de notre corps est aussi importante pour vérifier tous grains de beauté suspects. En cas de doute en parler avec son médecin (et non sur Internet dans les réseaux sociaux).
Nuage


Mélanome : avez-vous le cancer de la peau?


Mélanome : avez-vous le cancer de la

CHESIIRECAT VIA GETTY IMAGES

Par Philippe Lépine

Vous avez ce grain de beauté d’une drôle de couleur qui vous fatigue depuis un moment? Il pourrait s’agir d’un mélanome, le cancer de la peau le plus fréquent et le plus mortel. À l’occasion de la Journée mondiale du mélanome, on vous donne des pistes pour le dépister à la maison.

Si une personne meurt d’un mélanome toutes les heures en Amérique du Nord, et que son incidence a plus que triplé au cours des 30 dernières années, il reste l’un des cancers avec le taux de guérison le plus élevé, avec plus de 85% selon les données du Réseau mélanome Canada.

Mais les médecins sont unanimes : pour le guérir, vaut mieux le diagnostiquer tôt. Pour ce faire, la méthode ABCDE reste la plus répandue.

  • A comme Asymétrie: une tache est douteuse si elle présente une lésion asymétrique

  • B comme Bords: une tache est douteuse si elle présente une bordure irrégulière, encochée, délimitée par rapport à la peau environnante

  • C comme Couleur: une tache est douteuse si sa couleur n’est pas homogène. Cela peut aller du brun clair au noir foncé, ou être des zones blanches où le pigment a disparu, des zones rouges inflammatoires ou des zones cicatricielles bleutées

  • D comme Diamètre: une tache est douteuse si son diamètre est supérieur à 6 millimètres.

  • E comme Évolution: une tache est douteuse si elle est évolutive dans sa taille (la lésion s’élargit) ou si sa couleur ou son épaisseur changent

Mélanome : avez-vous le cancer de la

RÉSEAU MÉLANOME CANADA

Le président de l’Association canadienne de dermatologie(ACD), Dr. Neil Shear, avoue que l’ABCDE «n’est pas parfaite», mais que ça aide «à attirer l’attention des gens vers une condition atypique ou inhabituelle» de leur peau.

Pour lui, tout le monde devrait étudier sa peau de la tête au pied régulièrement.

« Nous insistons sur la nécessité de consulter votre dermatologue dès que vous remarquez des changements inquiétants sur votre peau», ajoute-t-il.







Les facteurs de risque :

– Brûlures sévères avec cloques avant l’âge de 20 ans

– Des cheveux roux ou blonds et des yeux bleus

– Une peau qui a tendance à brûler

– Antécédents familiaux ou personnels de mélanome ou d’autres cancers de la peau

– Une peau pâle avec des taches de rousseur

– Grains de beauté atypiques avec une couleur et une forme inhabituelle

– Plus de 50 grains de beauté sur votre corps

– Exposition aux rayons UV — notamment le soleil et les sources d’UV artificielles (lits de bronzage, lampes solaires)

Source : Réseau mélanome Canada


Un pays amnésique? 

Le plus récent sondage annuel réalisé en ligne par leur association dévoile que seulement deux Canadiens sur dix utilisent de l’écran solaire tous les jours. Pire : il relève une augmentation importante du pourcentage de la population qui croit encore qu’il faille prendre un coup de soleil pour obtenir un beau bronzage (23% en 2018, contre 17% en 2017).

« Cet écart entre les connaissances et le comportement concernant certaines mesures de protection solaire est préoccupant pour les dermatologues, affirme Dre Jennifer Beecker, présidente nationale du Groupe de travail de l’ACD sur la prudence au soleil. Alors que nous nous préparons pour les mois d’été, pendant lesquels les Canadiens passent plus de temps à l’extérieur et augmentent leur exposition aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, notre profession veut sensibiliser les gens aux pratiques sécuritaires au soleil et dissiper certaines idées fausses courantes. »

L’ACD a également constaté que 60% des Canadiens croyaient à tort qu’une exposition au soleil sans écran était nécessaire pour que le corps absorbe la vitamine D. Or, le système est capable d’emmagasiner tout le nécessaire à son bon fonctionnement même si notre peau est couverte d’écran solaire.








    Les bons gestes à adopter pour éviter le mélanome

    • Rechercher de l’ombre entre 11 h et 15 h.
    • Portez des vêtements de protection, un chapeau à large rebord et des lunettes de soleil anti-UV.
    • Porter un écran solaire dont le facteur de protection solaire (FPS) est d’au moins 30.
    • La détection précoce est essentielle à la prévention. Il faut inspecter régulièrement sa peau et consulter un dermatologue certifié si l’on détecte une lésion suspecte.


    https://quebec.huffingtonpost.ca/

    Le bébé naît avec des points rouge sang


    Les enfants qui ont des maladies congénitales sont souvent des enfants admirables avec une force en eux qui nous donnent des leçons d’humilité, d’espoir et de persévérance. Ce garçon est né avec naevus mélanocytaire congénital, il a subi plusieurs opérations et transplantations de peau pour éviter un cancer de la peau. Toute sa vie, il devra être aux aguets de toutes taches sur son corps.
    Nuage

     

    Le bébé naît avec des points rouge sang

     

    © Facebook/Dylan’s Amazing Journey

    Le fait qu’un parent entende que « quelque chose ne va pas » chez votre nouveau-né est probablement l’une des choses les plus dures qu’une personne puisse entendre.

    Mais peu importe à quel point les choses semblent être en votre défaveur, les enfants trouvent habituellement un moyen de s’en sortir et de surprendre même les plus sceptiques d’entre nous.

    Leur courage et leur combattivité ont prouvé à maintes reprises que nous pouvons tous en tirer des leçons et en être inspirés.

    Quand Dylan est né il y a cinq ans, ses médecins se sont vite rendu compte que quelque chose n’allait pas. La peau de son dos était rouge foncé et le reste de son corps était couvert de grandes taches noires.

    Il s’est avéré que Dylan souffrait d’une maladie grave appelée naevus mélanocytaire congénital. Environ 80 % de son corps était couvert de taches de naissance.

    Les médecins ont expliqué à la mère de Dylan, Kara, que son fils devrait subir plusieurs opérations au cours des premières années de sa vie.

    Les patients souffrant de naevus mélanocytaire congénital présentent un risque élevé de cancer de la peau. Il est donc très important qu’ils gardent constamment un œil sur leurs taches de naissance.

    La tâche gigantesque qui recouvrait la plus grande partie du dos de Dylan était si grosse que les médecins ont voulu l’enlever chirurgicalement. Mais ce ne serait pas une opération facile, car il fallait transplanter de la peau d’autres parties du corps du bébé.

    © Facebook/Dylan’s Amazing Journey

    Au fur et à mesure que Dylan grandissait, ses médecins décidèrent de procéder aux opérations les plus compliquées. Pour être en mesure de produire suffisamment de peau pour les greffes, les médecins devaient insérer des implants, semblables aux implants mammaires, dans le corps de l’enfant.

    Dylan a porté les implants pendant trois mois et sa peau a grossi pendant cette période. L’idée était qu’il y aurait assez de peau en excès pour couvrir la zone de la tache gigantesque sur le dos du petit garçon quand elle serait enlevée.

    © Facebook/Dylan’s Amazing Journey

    Le nombre d’opérations que Dylan a subies jusqu’à présent est loin d’être négligeable. Après 26 opérations, environ la moitié de la gigantesque tâche du garçon a été enlevée.

    « Nous gardons l’espoir que les taches ne deviennent jamais cancéreuses, mais il pourrait développer un cancer à tout moment « , a déclaré sa mère, Kara, au Telegraph. « Il se fait opérer tous les trois à six mois, selon la partie du corps. »

    Malgré toutes les interventions chirurgicales et le temps passé en convalescence, Dylan est un petit garçon heureux.

    © Facebook/Dylan’s Amazing Journey

    « Nous essayons de faire ce qu’il y a de mieux pour lui, nous voulons lui donner la vie la plus longue possible, » a dit Kara au Telegraph. « Dylan m’étonne constamment, il a toujours le sourire aux lèvres et a l’impression que l’hôpital lui appartient, toutes les infirmières le connaissent et l’aiment. »


    © Facebook/Dylan’s Amazing Journey

    Dylan est bien conscient qu’il a l’air différent de la plupart des enfants. Les inconnus s’arrêtent souvent et le fixent quand il est en public. Quand cela arrive, Dylan leur explique simplement pourquoi il a l’air comme ça.

    En général, les gens sont juste curieux et pas trop méchants. Il y a cependant des moments où les gens ont été vraiment méchants.

    « Une fois dans un supermarché, un directeur de magasin nous a demandé de partir parce qu’un de ses clients était contrarié d’avoir vu notre enfant, ce qui était très bouleversant, » dit Kara.

    Mais la mère refuse de se cacher ou d’avoir honte de son fils.

    « Je n’ai pas du tout peur de sortir avec lui et je ne veux pas qu’il s’inquiète ou pense qu’il devrait avoir honte de quelque chose. »

    Les parents de Dylan ont créé une page Facebook pour les personnes qui veulent suivre son cheminement vers le rétablissement. Veuillez cliquer sur ce lien pour plus d’informations.

    Dylan est un petit garçon courageux et absolument adorable malgré ses taches de naissance. Nous espérons vraiment que le reste de ses opérations se déroulera bien.

    https://fr.newsner.com/

    Cancer : les effets néfastes du travail de nuit pour les femmes


    Ceux qui travaillent de nuit à leur santé sur plusieurs plans dont le cancer. Le cancer de la peau serait en première ligne, mais il y a aussi des risques pour le cancer du sein, du gastro-intestinale. Cette étude s’est faite dans plusieurs pays
    Nuage

     

    Cancer : les effets néfastes du travail de nuit pour les femmes

     

    Cancer : les effets néfastes du travail de nuit pour les femmes

    Le 9 janvier 2018.

    Selon l’analyse de plusieurs études publiée lundi 8 décembre dans Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, la revue de l’American Association for Cancer Research, les femmes qui travaillent la nuit ont plus de risques de développer un cancer.

    Le travail de nuit est mauvais pour la santé

    Travailler la nuit n’est pas seulement pénible, c’est également dangereux pour la santé. C’est ce que révèle une équipe de chercheurs dans une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention. Selon ces travaux, le travail de nuit est lié à un risque accru de cancers du sein, de cancers gastro-intestinaux et de cancers de la peau chez les femmes.

    Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont épluché plus de 60 études couvrant près de 115 000 cas de cancer et 4 millions de participants en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Asie. Ils cherchaient à savoir s’il existait un lien entre le travail de nuit et le développement de certains cancers. Ils ont ainsi pu observer que le risque de développer un cancer augmentait de 19 % pour les femmes travaillant de nuit pendant plusieurs années.

    Le cancer de la peau en première ligne

    Dans le détail, nous apprenons que le risque de développer un cancer de la peau augmente de 41 % chez les femmes qui travaillent la nuit pendant de nombreuses années, de 32 % pour le cancer du sein et de 18 % pour le cancer gastro-intestinal. En revanche, aucun lien n’a été établi entre le cancer du sein et le travail de nuit, en Amérique du Nord et en Europe. En revanche, les infirmières qui travaillaient de nuit augmentaient de 58 % leur risque de développer un cancer du sein.

    « Les résultats de cette étude suggèrent la nécessité de programmes de protection de la santé des femmes travaillant de nuit, avec des examens médicaux réguliers », ont noté les auteurs de cette étude.

    Selon eux, cette augmentation du risque de cancers s’explique par la plus grande difficulté que l’on a à travailler la nuit plutôt que le jour. L’effort n’est pas le même. Ils ajoutent que le travail de nuit devrait être considéré comme un facteur de risque de cancer.

    Marine Rondo

    https://www.passeportsante.net/

    Une bande noire sur l’ongle: symptôme inattendu du cancer de la peau qui devrait tous nous inquiéter


    Une professionnelle de la manucure, insiste pour contacter un médecin si vous avez une bande noire horizontale sur l’ongle. Il semble que ce soit un des symptômes du cancer de la peau. Cependant, tout changement bizarre de l’ongle n’est pas nécessairement signe d’une maladie sérieuse
    Nuage

     

    Une bande noire sur l’ongle: symptôme inattendu du cancer de la peau qui devrait tous nous inquiéter

     

    «Un diagnostic précoce peut faire toute la différence dans le monde.»

     

    • Natasha Hinde HuffPost UK

    Une professionnelle de la manucure tente de sensibiliser les gens à propos d’un symptôme peu connu en lien avec le cancer de la peau.

    L’artiste des ongles a remarqué qu’une de ses clientes avait une «bande noire verticale» sur son ongle. Après l’avoir avertie, cette dernière est allée consulter un médecin.

    Sa cliente a par la suite été diagnostiquée avec une forme agressive de cancer, qui s’est répandu jusqu’à ses ganglions.

    «Les changements étranges sur vos ongles n’ont probablement rien d’inquiétant, souligne la professionnelle de la manucure. Mais parfois, c’est un signe à prendre très au sérieux.»

    http://quebec.huffingtonpost.ca/