Les incendies provoquent de nouvelles évacuations en Colombie-Britannique


Le Canada est reconnu pour la richesse de ses forêts et quand la météo n’est pas très conciliante avec l’environnement, alors c’est un désastre. Encore cette année, une province canadienne est aux prises avec des incendies monstres
Nuage

Les incendies provoquent de nouvelles évacuations en Colombie-Britannique

 

PC/JONATHAN HAYWARD

Quelque 161 foyers d’incendie sont encore actifs

Des milliers de personnes ont dû être évacuées pendant le week-end dans l’ouest du Canada, où de forts vents ont attisé les incendies qui ravagent le centre de la Colombie-Britannique depuis plus d’une semaine.

La progression des flammes a contraint les autorités à prendre de nouvelles mesures d’évacuation, dont la principale concerne la ville de Williams Lake qui compte quelque 11 000 habitants.

Les ordres d’évacuation, annoncés samedi soir, concernent quelque 24 000 personnes dans la région, et les autorités estiment qu’environ 60% ont déjà quitté leurs domiciles, rapporte dimanche la chaine publique CBC.

Les évacués sont accueillis dans la ville de Kamloops, au sud de Williams Lake.

Avant les nouvelles mesures d’évacuation, les autorités estimaient à plus de 17 000 le nombre de personnes chassées de chez elles, depuis que la province a décrété l’état d’urgence, le 7 juillet, en raison des nombreux incendies qui se sont déclarés à cause de la chaleur et du temps sec.

Quelque 161 foyers d’incendie étaient encore actifs dimanche, a indiqué une porte-parole du service des incendies de Colombie-Britannique, Navi Saini.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Trucs Express ► 12 super astuces pour garder sa maison au frais sans climatisation


Après avoir passé un hiver plein de neige, un printemps décevant, on profite de l’été quand les belles journées s’annoncent. Bien entendu, profiter de l’été est une chose, il faut quand même se protéger des journées plus chaudes sans augmenter la facture d’électricité en se rafraichissant
Nuage

 

12 super astuces pour garder sa maison au frais sans climatisation

HuffPost  |  Par Samantha Toscano

 

En période estivale, on est forcément tenté de pousser la clim’ à fond ou de passer la journée devant son ventilateur. Mais il y a d’autres manières de rester au frais. En fait, il existe des tas de moyens de protéger sa maison de la chaleur sans faire exploser sa facture d’électricité. En plus, vous aurez l’impression d’être un-e as du bricolage!

1. Laisser les volets fermés

Ça peut paraître tout bête mais, d’après le magazine Family Handyman, jusqu’à 30% de l’excès de chaleur vient de nos fenêtres. Les stores, rideaux et autres permettent d’économiser jusqu’à 7% d’électricité et de faire baisser la température intérieure de presque 10°C. En d’autres termes, en fermant vos volets, vous éviterez de faire de votre maison une véritable serre, surtout si vos fenêtres donnent à l’ouest ou au sud.

window

2. Savoir quand ouvrir et fermer ses portes

Aux périodes les plus chaudes de la journée, fermer des pièces empêche l’air frais de s’y répandre. Il est aussi important de tirer parti de la fraîcheur de la nuit en laissant l’air circuler naturellement dans la maison.

3. Bricoler un système au lieu de mettre la clim’

Même la clim’ ne peut reproduire la délicieuse impression de petit vent marin. Mais cette astuce toute simple, si! Remplissez un saladier de glaçons (ou placez-y quelque chose de très froid, comme un pain de glace) et posez-le de biais devant un grand ventilateur pour que l’air souffle sur la glace, produisant une température glaciale et une impression d’humidité. Croyez-nous, le résultat est miraculeux.

4. Opter pour des draps d’été

Changer son linge de lit en fonction de la saison donne un nouveau look à une chambre, mais c’est aussi une solution très efficace pour éviter d’avoir trop chaud. Si les draps en flanelle et les couvertures polaires sont merveilleusement isolants, on leur préférera le coton, qui garde la fraîcheur et laisse respirer la peau en cette période de l’année. Au passage, payez-vous un ou deux oreillers en sarrasin. Même tassées dans une taie, leurs cosses laissent naturellement passer l’air et retiennent moins la chaleur du corps.

bed

5. Inverser le sens de rotation de son ventilateur de plafond

Vous l’ignorez peut-être, mais un ventilateur de plafond se règle en fonction de la saison. L’été, en tournant à plus haute vitesse dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, il crée un courant d’air glacial qui donne l’impression d’avoir moins chaud.

6. Se concentrer sur la température de son corps plus que de sa maison

Si vos ancêtres ont pu survivre sans la clim’, pourquoi pas vous? Se rafraîchir de l’intérieur peut être une très bonne idée: sirotez de délicieuses boissons fraîches ou appliquez un tissu frais sur les zones où l’on peut sentir son pouls, comme le cou ou les poignets. Autres astuces: s’habiller en fonction de la météo, et refuser les câlins de son conjoint jusqu’à ce que les arbres commencent à perdre leurs feuilles…

water bottle

7. Enclencher la ventilation dans sa salle de bains…

… ou dans la cuisine, d’ailleurs. L’une comme l’autre expulsent l’air chaud qui s’élève quand on cuisine ou qu’on prend une douche brûlante.

8. Isoler son lit de la chaleur

N’y allez pas par quatre chemins et dormez la tête calée sur un oreiller rafraîchissant. Pour vos pieds, remplissez une bouillotte et mettez-la au congélateur avant de la glisser au fond de votre lit. Et, même si ça peut sembler étrange, mouiller légèrement vos draps avant de vous coucher contribuera énormément à vous rafraîchir.

9. Laisser entrer l’air nocturne

Pendant les mois d’été, la température peut baisser pendant la nuit. Si c’est le cas dans votre région, tirez parti de ces heures de fraîcheur en entrebâillant vos fenêtres avant d’aller au lit. Vous pouvez même créer un vrai système de soufflerie en installant vos ventilateurs de façon à créer un courant traversant. Mais n’oubliez pas de refermer fenêtres et volets le matin, avant que la température ne remonte trop!

bulbs

10. Oublier les ampoules à incandescence

S’il vous fallait un encouragement pour passer aux LFC (lampes fluorescentes compactes), n’hésitez plus! Les lampes à incandescence gaspillent environ 90% de leur énergie en émissions de chaleur. Les mettre au placard permettra de rafraîchir un peu votre maison, et de faire baisser votre facture.

11. Privilégier les grillades!

C’est une évidence, mais ça va mieux en le disant: l’été, l’usage d’un four ou d’une cuisinière réchauffe une maison. Si vous avez déjà l’impression qu’il fait dans les 40°C, évitez de mettre le four à 200°C! De toute manière, qui a besoin de se faire prier pour lancer le barbecue dans le jardin?

bbq

 

http://quebec.huffingtonpost.ca

 


Elle tue ses enfants en les laissant dans une voiture au soleil: elle voulait "leur donner une leçon"


Cette année, il y a encore des enfants qui sont oubliés dans les voitures pendant des journées chaudes, et cette histoire est d’autant plus choquante et qui aurait pu être facilement évité
Nuage

 

Elle tue ses enfants en les laissant dans une voiture au soleil: elle voulait « leur donner une leçon »

 

Cynthia Randolph, 24 ans, est accusée d’avoir oublié ses deux enfants dans une voiture garée au soleil, un jour où le thermomètre affichait 35 degrés. C’était en mai dernier, les deux enfants âgés de 2 ans et 1 an sont morts.

Cynthia a confié à la police qu’elle avait laissé ses enfants dans la voiture « pour leur donner une leçon ». Ils y sont restés au moins trois heures. A l’arrivée des secours, ils étaient inconscients. Ils ont été déclarés morts trente minutes plus tard.

Dans un premier temps, Cynthia avait affirmé aux autorités que ses enfants s’étaient enfermés dans la voiture et qu’elle avait dû casser un carreau pour essayer de les en libérer. Ensuite, elle a expliqué qu’elle avait trouvé ses enfants en train de jouer dans la voiture. Sa fille refusait de quitter le véhicule.

« Elle a fermé la porte pour donner une leçon à sa fille », a détaillé la police.

« Elle pensait que les enfants pourraient sortir de la voiture quand ils seraient prêts à le faire. »

La mère a confié aux enquêteurs qu’elle était ensuite rentrée chez elle, avait fumé de l’herbe et fait une sieste pendant deux à trois heures.

 » Elle a aussi expliqué qu’elle avait brisé une fenêtre pour faire penser à un accident. Cynthia Randolph est actuellement en prison.

http://www.7sur7.be

Comment profiter de la clim’ sans dangers


Quand il fait très chaud, ceux qui ont un climatiseur, peuvent rendre leur appartement plus agréable. Cependant, il y a quelques précautions qu’il ne faut pas négliger, car cela pourrait causer des problèmes de santé que ce soit en auto ou à la maison
Nuage

 

Comment profiter de la clim’ sans dangers

Comment profiter de la clim’ sans dangers

Comment profiter de la clim’ sans dangers

    Une différence thermique trop importante entre les températures extérieure et intérieure peut entraîner un choc parfois dangereux. Pour limiter ce problème et d’autres encore, suivez nos conseils pour bien utiliser votre climatisation.

    La tentation d’allumer la climatisation pendant une période de canicule est grande, mais l’utilisation de cet appareil n’est pas sans dangers.

    En effet, notre organisme est très sensible aux changements brusques de températures, surtout ceux supérieurs à 10 °C. Un choc thermique peut provoquer un malaise, une perte de connaissance et, dans certains cas, un arrêt respiratoire.

    Sans compter les désagréments liés aux angines, rhinites, allergies, sécheresse oculaire et nez qui coule, ou encore aux risques de légionellose.

    Pour éviter ces problèmes et profiter de l’air frais sans tomber malade, veillez à suivre quelques règles d’entretien et d’utilisation.

    Dans la voiture, la ventilation vise les pieds

  • Pour faire baisser la température rapidement au sein du véhicule, allumez la ventilation sur le pare-brise et vers les pieds.

  • Une fois que l’air est bien rafraîchi, ne gardez la clim’ que sur les pieds. Evitez la projection d’air directement sur le visage, qui fragilise et irrite les muqueuses du système respiratoire.

  • Réglez votre clim à environ 4 °C de moins que la température extérieure et gardez bien toutes les fenêtres fermées.

  • Pour vous réhabituer à la température extérieure, éteignez la clim’ un quart d’heure avant votre arrivée à destination.

  • Pensez à faire réviser votre climatisation et votre système de ventilation au moins une fois par an : il faut éviter de garder des filtres encrassés car ils ne retiennent pas efficacement les pollens, les poussières, les moisissures…

    A la maison, on entretient sa climatisation

    Des filtres encrassés, de l’eau qui stagne, des germes qui prolifèrent… il en faut peu pour provoquer des symptômes respiratoires plus ou moins graves. La seule solution consiste à suivre à la lettre les recommandations d’entretien indiquées dans le mode d’emploi. Un manque d’entretien peut être une cause d’allergie.

  • S’il s’agit d’un appareil mobile de climatisation, pensez à dépousssiérer les grilles toutes les deux à trois semaines (à l’aspirateur)  et à les nettoyer à l’eau tiède savonneuse. Changez de filtre chaque année.

  • S’il s’agit d’un appareil fixe de climatisation, il est essentiel de faire vérifier votre installation au moins une fois par un professionnel agréé : contôle de l’étanchéité du système, de l’absence de fuite au niveau du circuit du fluide réfrigérant, nettoyage complet…

Pas d’écart supérieur à 8 °C entre l’extérieur et l’intérieur

Evitez tout excès dans l’usage de votre clim : pas d’écart supérieur à 8 °C entre l’extérieur et l’intérieur.

Cela protège votre santé, mais également l’environnement. En effet, la consommation d’électricité d’un climatiseur est très haute, cela fait une raison de plus pour ne pas trop faire descendre la température.

http://www.santemagazine.fr

À 10 ans, il crée un gadget pour empêcher les enfants de mourir dans une voiture


Il a seulement 10 ans et veut travailler son prototype pour éviter que des enfants meurent de chaleur dans les voitures. Pour son âge, c’est vraiment génial, sauf que, cela pourrait déresponsabiliser les parents qui laissent leur enfant dans la voiture et se fieraient à cette invention. Cependant, cela promet pour l’avenir de ce jeune garçon
Nuage

 

À 10 ans, il crée un gadget pour empêcher les enfants de mourir dans une voiture

 

HuffPost  |  Par Zahara Hill


Quand Bishop Curry a appris que le nourrisson de six mois de ses voisins était mort dans une voiture où il faisait trop chaud, il a décidé de créer un système de secours pour éviter de tels accidents de se produire. Pas banal pour un garçon de 10 ans.

« Ça m’est un peu venu comme ça », dit-il au HuffPost à propos de cet appareil qui s’appelle l’Oasis.

L’Oasis réagirait aux températures trop élevées en émettant de l’air frais et en utilisant une antenne pour prévenir les parents et les autorités. Pour l’instant, Bishop a seulement construit un modèle 3D en argile mais son père, Bishop Curry IV, a lancé une campagne de crowdfunding sur GoFundMe en janvier dernier.

« Mes parents m’ont beaucoup aidé », dit Bishop.

Des avocats ont conseillé à la famille de prévoir un montant minimum de 20 000 dollars (18 000€) pour concevoir le prototype, et financer les frais de production et un brevet pour l’appareil.

Ils ont déjà dépassé ce montant sur GoFundMe et ont à ce jour déjà récolté 25 000$. Bishop, qui entre en classe de sixième à l’automne, a précisé à Fox News qu’en plus de ses parents, ses camarades de classe et ses amis le soutiennent totalement dans ce projet.

 « Ils veulent travailler pour moi », souligne-t-il.

Quand il sera plus grand, Bishop Curry veut que sa carrière soit centrée sur les inventions, et cela comprend une machine à remonter le temps.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Les changements climatiques ont profondément modifié la météo au Québec. Et ça va continuer.


Partout dans le monde, nous sentons les changements climatiques, et ce n’est pas fini. Au Québec, nous aurons des changements de nos saisons. Certains seront probablement heureux que l’hiver deviendra moins froid et dura moins longtemps, sauf qu’il y aura plus de risque de verglas. La belle saison sera plus longue, mais des insectes qui véhiculent des maladies se sentirons aussi chez eux. Bref, ces changements auront peut-être des points positifs, mais il y aura beaucoup de conséquences
Nuage

 

Les changements climatiques ont profondément modifié la météo au Québec. Et ça va continuer.

Plein écran(Illustration : Samantha Puth)

Naël Shiab

ESPACES VERTS

Avec le printemps qui arrive de plus en plus tôt, la période de croissance des végétaux augmente d’année en année. À Montréal, les plantes poussent pendant 9 jours de plus aujourd’hui, par rapport à 1955. D’ici 2050, ce seront de 10 à 30 jours supplémentaires.

CONCRÈTEMENT

Les personnes allergiques au pollen n’ont pas fini d’éternuer. À Montréal, on a constaté que l’herbe à poux libérait ses allergènes pendant 20 jours de plus en 2002, par rapport à 1994. Ça ne va pas s’arranger. D’ici 2065, ce type d’allergies pourrait coûter jusqu’à 800 millions de dollars supplémentaires aux Québécois.

CONSOLATION

Les amateurs de jardinage seront comblés.

CHALEUR

La température moyenne a grimpé de 1 °C à 3 °C au Québec de 1950 à 2011. À Montréal, les nuits avec un humidex supérieur ou égal à 30 °C ont augmenté de 58 % pendant la même période. La surchauffe du Québec n’est pas terminée : on s’attend à de 4 °C à 7 °C supplémentaires d’ici 2100.

CONCRÈTEMENT

Plus il fait chaud, plus la mortalité augmente, notamment chez les personnes âgées. Avec notre population vieillissante et des températures maximales qui devraient battre des records, les projections font état de plus de 20 000 décès en raison des vagues de chaleur d’ici 2065.

INSECTES

Avec l’adoucissement de l’hiver et le prolongement de la saison estivale, certains insectes se propagent au Québec, comme le moustique vecteur du virus du Nil ou la tique qui transmet la maladie de Lyme.

CONCRÈTEMENT

Les projections montrent 600 décès supplémentaires d’ici 2065 à cause du virus du Nil. La tique porteuse de la maladie de Lyme poursuivra son inexorable colonisation du Québec à un rythme de 46 km par année, en direction nord-est. Ces deux maladies pourraient coûter près de 1,6 milliard de dollars à l’État et à la société au cours des 50 prochaines années.

NEIGE

Le Québec se couvrira de blanc moins longtemps. À Montréal, on remarque déjà 30 jours d’enneigement de moins aujourd’hui, comparativement à 1955. D’ici 2070, la métropole pourrait encore perdre de 45 à 65 jours d’enneigement.

CONCRÈTEMENT

La température oscillera plus souvent autour du point de congélation, ce qui multipliera les opérations d’épandage de sel pour assurer la sécurité sur les routes et les trottoirs. Les périodes de gel-dégel abîment aussi les infrastructures.

CONSOLATION

Les snowbirds n’auront peut-être plus besoin de migrer dans le Sud…

ÉNERGIE

Au Québec, avec le réchauffement planétaire, les besoins en chauffage baisseront l’hiver et l’air conditionné deviendra nécessaire l’été. Mais sur l’ensemble de l’année, la consommation électrique résidentielle devrait baisser de 6,7 % d’ici 2030.

CONCRÈTEMENT

La demande d’énergie au Québec, ailleurs au Canada ainsi que dans certains États américains a des effets notables sur les revenus d’Hydro-Québec.

ÉROSION CÔTIÈRE

D’ici 2100, le volume des glaces marines et côtières sera réduit de 90 %, et le niveau de l’eau aura grimpé de 30 à 75 cm. Les vagues causées par les tempêtes frapperont avec davantage de force les littoraux québécois et accéléreront l’érosion.

CONCRÈTEMENT

Des milliers de bâtiments publics et privés se trouvent dans des zones à risque, en plus de voies ferrées et de routes. D’ici 2065, les dégâts subis par ces infrastructures pourraient coûter près d’un milliard de dollars.

PLUIE VERGLAÇANTE

À Montréal, des épisodes de pluie verglaçante se sont produits 29 % plus souvent en 2008 qu’en 1979.

CONCRÈTEMENT

Le verglas provoque davantage d’accidents et de chutes. L’augmentation du nombre de fractures osseuses en hiver cette dernière décennie au Québec est attribuable à ces pluies glacées de plus en plus fréquentes.

(SOURCES : Plan d’adaptation aux changements climatiques de l’agglomération de Montréal 2015-2020, Ville de Montréal, 3e trimestre 2015. Vers l’adaptation : Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec, édition 2015, Ouranos. Évaluation des impacts des changements climatiques et de leurs coûts pour le Québec et l’État québécois, Rapport d’étude, Ouranos.)

http://lactualite.com/s

Parole d’enfant ►La première journée chaude du printemps


Le printemps a été difficile, un jour ou 2 de la chaleur et le lendemain, la fraicheur. Alors au moindre signe de beau temps, et de vêtement plus léger, on doit mettre de la crème solaire, surtout à la plus jeune qui a une peau très claire. Mlle pense que le soleil est un quelque chose d’intelligent qui peut voir des choses
Nuage

La première journée

chaude du printemps

 

 

Grand-maman raconte :

– Je vais mettre la crème solaire toute seule, mais tu vas m’aider à faire disparaître le blanc pour pas que le soleil sache que j’ai mis de la crème solaire

– Pourquoi ?


– Parce que le soleil va me brûler parce qu’il va savoir que j’ai mis de la crème solaire

Ana-Jézabelle, 5 ans / 17 mai 2017