Gagner la Lune


Sans dénigrer l’astronomie, car il faut avouer que c’est grâce aux recherches spatiales que nous pouvons communiquer si facilement, mais aller coloniser la Lune ou Mars … alors que la Terre a grandement besoin de toute l’attention de l’être humain
Nuage

 

Gagner la Lune

 

Il ne sert de rien à l’homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre …

François Mauriac

Coincé plus de deux heures dans une borne de signalisation (vidéo)


Pour avoir amuser les passants, il a bien réussi son coup enfin, presque !!! Cela lui apprendra de jouer avec les biens publics. Je crois bien qu’il n’est pas prêt de recommencer
Nuage

 

Coincé plus de deux heures dans une borne de signalisation (vidéo)

 

Un Britannique a passé près de deux heures le haut du corps coincé dans une borne de signalisation.

Son objectif était au départ de faire une blague aux passants. Mais, se rendant compte qu’il ne pouvait plus sortir de l’objet en plastique, l’homme a dû garder son sang-froid en attendant que les forces de l’ordre lui viennent en aide. Situation cocasse qui n’a pas manqué d’intriguer les habitants d’Hemel Hempstead, en Grande-Bretagne.

Un passant a filmé toute la scène, relate leDaily Telegraph. L’homme, accompagné d’un ami, voulait plaisanter en effrayant les passants d’une rue commerçante, caché dans une borne devenue mobile. Mais ne pouvant plus s’extraire de sa cachette, la blague s’est vite transformée en calvaire.

Alertés par son ami, des agents de police sont venus à sa rescousse. L’homme a dû s’allonger pour pouvoir s’extirper de la borne en glissant. Enfin délivré, il a été chaleureusement applaudi par les passants et n’a pas manqué de remercier les policiers.

 

http://www.ladepeche.fr/

13 TRUCS POUR ÉLOIGNER LES INSECTES DU PIQUE-NIQUE


L’été c’est le plaisir d’être à l’extérieur et de changer certaines habitudes comme manger dehors. Mais le problème sont les intrus qui s’invitent malgré nos réticences et notre mécontentement de leur présence. Même si on agite la main en signe d’impatience pour les chasser, ils veulent rester coûte que coûte. Les insecticides pas question, cela risque de contaminer la nourriture et de toute façon ce n’est pas bon pour l’environnement … alors voici quelques trucs .. Bon, il y a un ou deux trucs qui ne feront pas juste fuir les insectes, votre entourage aussi
Nuage

 

13 TRUCS POUR ÉLOIGNER LES INSECTES DU PIQUE-NIQUE

Ahhh, les joies d’un pique-nique estival avec les amis et la famille ! Mais parfois, des intrus s’invitent à votre fête en plein air (et nous ne parlons pas ici de votre étrange voisin ou d’un cousin).

Pour empêcher les insectes de vous piquer ou de vous embêter et, tout aussi important, pour les éloigner de votre nourriture, suivez ces 13 conseils infaillibles entièrement naturels :

Extrait de Reader’s Digest Magazine

1- Faites de votre corps un chasse-moustiques

En mangeant certains aliments, vous pouvez éloigner de nombreux insectes.

Par exemple, grignotez une gousse d’ail chaque jour pendant trois jours avant un pique-nique. Puisque votre sueur sentira l’ail, elle repoussera plusieurs insectes.

Dans le même ordre d’idée, vous pouvez également prendre 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre trois fois par jour pendant les trois jours précédant le pique-nique.

2- Utilisez la puissance des produits

Photo: iStockphoto/Thinkstock

Frottez une tranche d’oignon sur la peau peut être un bon moyen d’éloigner les moustiques et autres insectes piqueurs. De fraîches écorces d’orange ou de citron conviennent également.

Une autre solution visant à garder les moucherons et les moustiques à distance consiste à humidifier une boule de chiffon ou de coton avec du vinaigre blanc et de la frotter sur votre peau. Tous ces trucs s’appliquent aussi sur votre table de pique-nique. Enduisez-la avec du vinaigre ou de l’oignon, par exemple, et les bestioles resteront à l’écart.

3- Soyez vanillé

Photo: iStockphoto/Thinkstock

 

Il s’avère que les insectes n’aiment pas l’odeur de la vanille.

Diluez une cuillère à soupe d’extrait de vanille avec une tasse d’eau et frictionnez votre peau avec le mélange (et si vous le souhaitez, sur votre nappe de pique-nique) pour décourager les moustiques, les mouches noires et les tiques.

4- Vaporisez du rince-bouche à la menthe

Photo: Stockbyte/Thinkstock

Les insectes n’aiment pas l’odeur de la menthe sous toutes ses formes. Transférez votre rince-bouche à la menthe préféré dans un vaporisateur et aspergez-en sur vous-même et tout autour de vous.

5- Plantez de l’ail, de la menthe et du romarin

Photo: iStockphoto/Thinkstock

 

Écartez naturellement les insectes de vos repas sur le patio en les plantant dans des pots décoratifs ou dans votre potager.

Ces plantes éloigneront les moustiques, et en plus vous pourrez vous en servir pour la cuisine.

 

 

6- Utilisez un ventilateur

Photo: iStockphoto

Mettez un ventilateur portatif devant vos plats à l’extérieur et autour des aires de repas, et réglez-le pour avoir une calme brise pendant votre repas.

Le vent de l’appareil causera des perturbations qui empêcheront les insectes de voler tout autour de vous et de harceler vos invités.

7- Ne mettez pas de fragrances ni de parfums lourds

Photo: iStockphoto/Thinkstock

En plein air, évitez les shampooings et les vaporisateurs pour le corps fortement parfumés, les parfums ou les déodorants. Les parfums peuvent attirer les insectes et leurs piqûres.

8 – Laissez les délices sucrés à la maison

Photo: iStockphoto/Thinkstock

Les insectes sont particulièrement attirés par des aliments comme le melon, les raisins, les pêches, les jus de fruits, les sodas, car pour eux, ils sont comme le nectar des fleurs. Ils peuvent facilement détecter ces aliments et ils seront persévérants dans leur quête.

Même si ce sont d’extraordinaires aliments d’été, évitez-les lors des repas en plein air, ou maintenez-les dans des récipients bien fermés que vous ouvrirez seulement quand tout le monde sera prêt à en manger.

9- Dressez une table séparée pour les insectes

Photo: iStockphoto/Thinkstock

Une tactique habile pour éloigner les importuns est de mettre des assiettes d’aliments sucrés (des choses comme de l’écorce de pastèque, des pêches mûres, ou un grand bol d’eau sucrée colorée) à plusieurs mètres de votre propre table, de sorte que les insectes puissent fêter à l’écart de vous et de vos invités.

Gardez vos poubelles éloignées elles aussi, puisque les bestioles s’y précipiteront pour goûter à vos restes.

10- Couvrez toutes les boissons

Photo: iStockphoto

Ne servez que des boissons dans des gobelets ou dans des bouteilles recouvertes et buvez à la paille. C’est particulièrement important si votre boisson est sucrée.

Si vous n’avez pas de couvercles, recouvrez vos verres de papier d’aluminium et percez-y un trou pour la paille.

11- Allumez des chandelles

Photo: iStockphoto/Thinkstock

La fumée éloigne les moustiques et les mouches. De toute façon, les torches Tiki et les bougies à la citronnelle ajoutent de l’ambiance aux divertissements extérieurs. De plus, elles sont abordables, efficaces et distillent un agréable parfum.

12- Immergez votre table

Photo: iStockphoto

La meilleure façon de garder les fourmis loin de votre table est d’en mettre les pattes dans de larges conteneurs remplis d’eau. Les fourmis ne seront pas en mesure de nager pour y grimper.

13- Couvrez vos plats d’une passoire

Photo: iStockphoto/Thinkstock

Une passoire à treillis simple peut être utilisée pour empêcher les insectes de manger.

Si vous préparez un repas sous forme de buffet, une passoire à l’envers sur une assiette de nourriture protège, tout en laissant le plat visible pour vos invités.

Vous pouvez aussi acheter des cloches alimentaires ou de la moustiquaire.

http://selection.readersdigest.ca

Nouvelle espèce d’oiseau découverte au Cambodge


Généralement, les découvertes d’animaux, d’oiseaux se font dans un des endroits plus isolés comme dans les forêts, mais il semble que des espèces inconnues viennent tenter leur chance de survivre dans des lieux habités
Nuage

 

Nouvelle espèce d’oiseau découverte au Cambodge

 

La couturière cambodgienne a été trouvée dans plusieurs... (Photo: AFP)

La couturière cambodgienne a été trouvée dans plusieurs endroits à Phnom Penh.

PHOTO: AFP

Agence France-Presse
Phnom Penh

Une nouvelle espère de passereau à la tête couronnée de plumes orangées a été découverte dans la capitale cambodgienne, a annoncé mercredi l’organisation Wildlife Conservation society (WCS) dans un communiqué, notant que son habitat était en danger.

Le «Orthotomus chaktomuk» (ou couturière cambodgienne) a été trouvé dans plusieurs endroits à Phnom Penh et autour de cette ville de près de 1,5 million d’habitants.

L’oiseau est reconnaissable à son «plumage distinctif» gris, roux et blanc, et à son «cri sonore», a noté WCS qui partage cette découverte avec BirdLife International et d’autres scientifiques.

«La découverte moderne d’une espèce non décrite d’oiseau à l’intérieur d’une ville très peuplée (…) est extraordinaire», a commenté Simon Mahood, de WCS. «La découverte indique que de nouvelles espèces d’oiseaux peuvent être trouvées dans des lieux familiers et surprenants».

La couturière cambodgienne vit dans des buissons denses de plaine, peu présents à Phnom Penh, mais communs autour de la capitale, où de «nombreux» individus vivent.

«Je pense que nous pourrions avoir cet oiseau également dans d’autres parties du pays», a indiqué à l’AFP Hong Chamnan, du service cambodgien des Forêts qui a travaillé avec les scientifiques.

Malgré tout, l’équipe scientifique recommande le classement du volatile comme «quasi-menacé» sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Parce que «son habitat décline» et qu’il pourrait être encore plus touché par le développement agricole et urbain, selon le communiqué.

«L’Asie abrite une concentration spectaculaire d’oiseaux, mais est également soumise à des menaces grandissantes, depuis des projets de développement à large échelle à la chasse», a souligné Steve Zack, spécialiste de la conservation des oiseaux à WCS.

«Un travail supplémentaire est nécessaire pour mieux comprendre la répartition et l’écologie de cette nouvelle espèce passionnante pour déterminer ses besoins de conservation».

La région du Grand Mékong (Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Birmanie et province chinoise du Yunnan) est particulièrement riche en biodiversité et de nouvelles espèces y sont découvertes chaque année. Plus de 120 avaient ainsi été identifiées en 2011.

http://www.lapresse.ca

Une centenaire décroche un diplôme d’études primaires


On a déjà vue des personnes âgées aller sur les bancs d’université et décrocher des diplômes. Mais rare qu’on voit une personne centenaire commencer au tout début soit l’école primaire et c’est vraiment tout a son honneur pour cette belle réussite
Nuage

 

Une centenaire décroche un diplôme d’études primaires

 

Mexique - Une centenaire décroche un diplôme d'études primaires

Photo Fotolia

Il n’est jamais trop tard pour apprendre: Manuela Hernandez, une Mexicaine âgée de 100 ans, a finalement décroché son diplôme de fin d’études primaires.

Née en 1913 dans une famille pauvre de l’Etat méridional de Oaxaca, elle avait dû quitter l’école au bout d’un an seulement, afin d’aider aux tâches ménagères.

«J’aimais beaucoup l’école mais je ne pouvais pas poursuivre mes études», a-t-elle déclaré à Uno TV. «Au bout d’un an, je pouvais déjà m’occuper du lavage et du repassage.»

La centenaire a repris ses études en octobre dernier sur les conseils de l’un de ses petits-enfants et elle s’est vu remettre son diplôme lors d’une cérémonie samedi dernier.

Manuela Hernandez ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et prévoit de continuer avec un cycle secondaire.

http://fr.canoe.ca

Pourquoi reprend-on souvent du poids après un régime ?


Les régimes de toutes sortes sont offerts pour des personnes qui veulent perdre du poids, mais malheureusement, cette perte de poids est souvent de courte durée. Il y a plusieurs raisons dont une est qu’un régime doit être vraiment bien compris et adapté donc équilibré avec activité physique, et ce à long terme …
Nuage

 

Pourquoi reprend-on souvent du poids après un régime ?

 

Richard VIALERON/Le Figaro

Jean-Michel Lecerf

AVIS D’EXPERT – Les explications du docteur Jean-Michel Lecerf, membre de la société française de nutrition.

Le poids ne se décrète pas. Cependant, entre laxisme, résignation, laisser-aller et terro­risme antigros – antigras – il y a un pas. Il n’y a que ceux qui n’ont pas besoin de perdre du poids qui trouvent que c’est facile… pour les autres.

Perdre du poids pourrait pourtant paraître aisé car une restriction calo­rique bien conduite entraîne toujours une perte de poids… consécutive.

Pourquoi alors est-ce difficile? Parce qu’il faut s’inscrire dans la durée, et parce qu’on ne peut s’inscrire dans la durée que si l’on a analysé les déterminants de la prise de poids. Ceux-ci sont de trois ordres:

les facteurs prédisposants (génétiques et épigénétiques, tel le petit poids de naissance, prédisposant à l’obésité abdominale…), non modifiables pour l’instant ;

les facteurs favorisants, en particulier les apports alimentaires régulièrement supérieurs aux dépenses, et donc à l’activité physique, mais aussi les rythmes de vie et de travail, le déficit de sommeil, le stress social (se sentir exploité, non reconnu) ; le tout sous-tendu par des facteurs socio-économiques, la pression publicitaire, les phénomènes de compensation alimentaire d’origine psychologique, éducative ou cultu­relle ;

enfin les facteurs déclenchants: les moments physiologiques de la vie (puberté, grossesse, ménopause), mais aussi les événements douloureux (séparation, deuil, rupture, IVG, agression sexuelle…). C’est dire que notre société n’est pas obésogène pour rien…

Des régimes qui peuvent faire grossir

Analyser les causes de sa prise de poids, regarder son mode de vie sont des attitudes indispensables, mais il faut parfois aller au-delà: non seulement dois-je maigrir, mais puis-je maigrir, dois-je maigrir maintenant, puis-je manger moins maintenant. L’aide du médecin sera indispensable.

Dans d’autres cas, il faut s’attacher à résoudre ou à corriger d’autres troubles conséquences du surpoids ou facteurs d’entretien de celui-ci, un diabète, une hypertension, une gonarthrose, un syndrome d’apnée du sommeil.

L’équation poids  = régime est un dangereux raccourci non médical. Car, quelles que soient les méthodes, la plupart des personnes en surpoids ou obèses reprennent du poids après une restriction. D’autant plus qu’elle est excessive, inappropriée, que l’obésité est sévère, ancienne… Pire, lorsque le régime est déséquilibré, très pauvre en glucides et hyperprotidique, le sujet reprend plus, et devient plus gras: c’est dire que, dans ces conditions, toute restriction supplémentaire sera moins efficace.

Pire encore, un certain nombre de personnes désirant perdre du poids alors qu’elles n’avaient pas de surcharge se mettent à grossir avec des tentatives inappropriées, passant de 56 kg à 120 kg entre 20 et 40 ans…

Le premier objectif est donc de ne pas nuire, le second n’est pas tant de maigrir que de ne plus grossir, le troisième dans le meilleur des cas de perdre un peu et de ne pas regrossir.

Réapprendre les sensations alimentaires

Chacun est différent. L’objectif de poids ne se décide pas, il s’épouse: ce que je peux réussir à changer dans mes habitudes, maintenant et durablement. Pour cela il faut retrouver des repères dans son comportement alimentaire, apprendre à reconnaître faim, rassasiement et satiété: s’arrêter de manger quand on est rassasié, manger parce que l’on a faim et non pas parce que l’on s’ennuie, ou parce que l’on est énervé… Chez de nombreuses personnes en surpoids ou obèses ayant suivi de nombreux régimes, le tableau de bord des sensations alimentaires est brouillé ; la frustration enchaîne avec la culpabilité ; les aliments interdits sont convoités, les aliments autorisés sont surconsommés puis détestés. C’est le tableau de la restriction cognitive.

La reprise de poids a encore d’autres origines: la première est la réduction de la masse maigre (muscles) avec les régimes, d’où l’importance de l’activité physique ; la seconde est liée au fait que, au-delà d’un certain stade, l’obésité devient aussi une maladie du tissu adipeux qui résiste à l’amaigrissement car il est devenu inflammatoire.

Enfin, certains conseils sont utiles pour réduire le risque de reprise de poids: maintenir un apport suffisant en fibres, en protéines, en produits ­laitiers…

http://sante.lefigaro.fr/

Edward Snowden, traître ou héros?


 

Pourquoi tant de secret ? Chercher par l’espionnage sous des prétextes plus ou moins justifiables. Depuis quelque temps, Edward Snowden est en fuite pour échapper a la justice américaine. A-t-il raison de vouloir fuir a tout prix ? Serait-il jugé équitablement avec ce qu’il a divulgué. Des informations que nombres de personnes se doutaient mais qu’il a confirmé ces suspicions
Nuage

 

Edward Snowden, traître ou héros?

Les révélations d’Edward Snowden font-elles de lui un traître ou un héros?

Les révélations d’Edward Snowden font-elles de lui un traître ou un héros? Radio-Canada est allée poser la question à l’ancien agent du Service canadien du renseignement de sécurité, Michel Juneau-Katsuya, et à l’ancien lieutenant-colonel des Forces canadiennes Rémy Landry.

Pour M. Landry, il ne fait aucun doute que l’ancien agent de l’agence de sécurité américaine (NSA) est un traître, qui n’a pas respecté ses engagements vis-à-vis de son organisation.

« Il a trahi l’engagement qu’il avait signé avec l’agence de la sécurité nationale, il n’y a aucun doute dans mon esprit », explique-t-il.

M. Landry estime que l’ancien analyste de la NSA doit faire face à la justice américaine, afin de montrer qu’il a voulu agir dans l’intérêt public, comme il l’affirme.

« S’il est réellement convaincu, donc à ce moment-là, qu’il fasse face à la justice américaine, plutôt que de chercher à fuir », a-t-il expliqué, en entrevue lors de l’émission 24 heures en 60 minutes.

M. Juneau-Katsuya estime qu’Edward Snowden a contribué à mettre en lumière des situations qui méritent d’être débattues de manière publique, même s’il a agi illégalement.

« Il a bel et bien enfreint les lois américaines, toutefois, il a peut-être dénoncé quelque chose et engagé une discussion dans un processus démocratique […] peut-être que les manières de le faire sont questionnables, mais la question de fond est importante », a indiqué M. Juneau-Katsuya.

Selon lui, les autorités américaines ont utilisé des méthodes très discutables, dans le cadre de la guerre contre le terrorisme, à partir de 2001.

« On a organisé des prisons secrètes, on a commencé à faire de la torture, on a commencé à faire des assassinats sélectifs en dehors d’un cadre juridique […] parce qu’on a dit que la fin justifiait les moyens, et c’est ça que Snowden met en lumière », a-t-il expliqué, en entrevue à l’émission 24 heures en 60 minutes.

Mais selon M. Landry, c’est aux élus de déclencher un tel débat.

Des informations dont pourraient se servir des pays hostiles aux États-Unis

En révélant, à des pays hostiles aux États-Unis, comme la Chine, des informations censées être gardées secrètes, M. Snowden peut mettre en danger la sécurité des Américains, selon M. Juneau-Katsuya.

« Snowden est allé révéler certaines opérations que les Américains avaient dans des pays étrangers, on est peut-être allé un peu trop loin », explique-t-il.

« Durant son court séjour à Hong Kong, il a probablement passé de l’information à nos alliés chinois et c’est probablement ce qu’il a fait aujourd’hui […] en Russie », estime M. Landry.

http://actualites.ca.msn.com