Parole d’enfant ► La vérité toute la vérité, rien que la vérité


Quand on donne une qualité a un enfant, attention il peut nous donner une réponse qu’on ne s’attends pas vraiment et ce même si c’est la vérité
Nuage

La vérité toute la vérité, rien que la vérité

 

« Lors d’un rendez-vous chez l’ostéopathe.

L’ostéopathe: « Oh! Tu as de belles dents blanches! »

Adèle: « Toi, tu as les dents jaunes comme maman! » »

Adèle, 6 ans /Rimouski

Un café en attente


Est-ce une histoire, une légende ? Non, c’est vraiment une réalité, qui a commencer a Naples mais voilà que  même au Québec, il y a un café en attente .. a peu près sur le même principe Cependant, c’est aussi un rappel de notre mode de vie, nous consommons et jetons sans se préoccuper de ce que nous laissons comme empreinte derrière nous
Nuage

 

Un café en attente

 

« Nous entrons dans un petit café avec un ami et lançons notre commande.

Alors que nous nous approchons de notre table deux personnes entrent à leur tour et vont vers le comptoir :

«Cinq cafés, s’il vous plaît. Deux pour nous et trois « en attente » »

Ils paient pour leur commande, prennent les deux cafés et partent. Je demande à mon ami:

«C’est quoi ces cafés « en attente » ??

«Attends et tu verras » me répond-il

D’autres personnes entrent.

Deux filles demandent chacune un café , payent et partent.

Ensuite trois avocats entrent, ils commandent 7 cafés – trois pour boire de suite et quatre «en attente».

Alors que je me demande encore à quoi riment ces cafés « en attente », je me laisse aller à profiter beau temps dehors et de la belle vue sur la place en face du café.

Soudain, un homme vêtu d’habits râpés vient à la porte et demande :

«Avez-vous un café en attente? »

C’est simple – les gens paient à l’avance pour prendre un café destiné à quelqu’un qui ne peut pas se permettre une boisson chaude.

La tradition des cafés « en attente » (suspended coffee) a commencé à Naples, mais il s’est répandu partout dans le monde et dans certains endroits, vous pouvez commander non seulement un café, mais aussi un sandwich ou un repas complet. « 


Cessez de sourire devant vos écrans, je vous parle de choses graves. Je vous parle de l’avenir de l’humanité. Cela ne pourra plus durer. Ce mode de vie n’a pas de sens. Nous gaspillons tout, nous détruisons tout. Les forêts sont laminées pour faire des mouchoirs jetables. Tout est devenu jetable: les couverts, les stylos, les vêtements, les appareils photo, les voitures, et sans vous en apercevoir vous devenez vous aussi jetables. Renoncez à ce genre de vie superficielle. Vous devez y renoncer aujourd’hui, avant qu’on ne vous force à y renoncer demain. « 

– Bernard Werber –

États-Unis Walle, élu «chien le plus laid du monde»


Cette fois-ci, il semble que le choix des jurys a comparé de Yoda en 2011 et de Mugly en 2012 n’est pas vraiment la face du chien mais bien son apparence insolite ainsi que sa démarche qui a fait de lui un gagnant .. De toute façon, il y a de la beauté, même dans la laideur
Nuage

États-Unis

Walle, élu «chien le plus laid du monde»

 

 

TVA Nouvelles selon AFP

Walle est issu d’un croisement entre un beagle, un boxer et un basset. Il se dandine comme un canard.

Et depuis vendredi soir, il détient le titre peu honorifique du «chien le plus laid du monde».

Une trentaine de chiens participaient à la 25e édition de ce concours très spécial à Petaluma en Californie.

Walle, âgé de quatre ans, a été choisi pour succéder à Mugly, un chien chinois maigrichon et sans poil, grand vainqueur l’an dernier.

Le nouveau couronné a été choisi à cause de ses particularités étonnantes, et notamment sa façon particulière d’avancer en se dandinant.

«C’est comme si ce chien était le produit d’un montage Photoshop avec des parties du corps issues de chiens différents, voire même d’autres animaux», a indiqué l’un des juges de la compétition.

La maîtresse de Walle assure aimer son chien. Grâce à la victoire de son compagnon à quatre pattes, elle a remporté un prix de 1500 dollars.

http://tvanouvelles.ca/

Le Saviez-vous ► Juin 1894. Alexandre Yersin découvre le bacille de la peste dans une cabane à Hong Kong.


J’aime bien ce genre de courte biographie sur des gens qui ont changé l’histoire. Alexandre Yersin, n’a peut-être pas trouvé le vaccin, mais il a trouvé le bacille de la peste. De plus ce fut un homme qui se donnait a autrui pour leur venir en aide …
Nuage

 

Juin 1894. Alexandre Yersin découvre le bacille de la peste dans une cabane à Hong Kong.

Alexandre Émile Jean Yersin a découvert la peste à Hong-Kong en 1894.

Alexandre Émile Jean Yersin a découvert la peste à Hong-Kong en 1894. © DR

Appelé dans la colonie britannique frappée par la peste, le chercheur franco-suisse est le premier à voir le tueur en série.

Par FRÉDÉRIC LEWINO ET GWENDOLINE DOS SANTOS

Le 20 juin 1894, dans un modeste cabanon installé dans le jardin de l’hôpital de Hong Kong, Alexandre Émile Jean Yersin, 31 ans, se penche sur son microscope. Ce qu’il voit l’effraie : des milliers de petites taches. Elles grouillent. Il a un mouvement de recul. Pour la première fois, un homme observe le bacille de la peste, le plus grand tueur en série depuis l’aube des temps. Cette découverte lui vaut l’honneur de donner son nom à la bactérie : Yersinia pestis.

Médecin, bactériologiste, explorateur, ethnologue, ex-préparateur à l’Institut Pasteur, Yersin est une des personnalités les plus attachantes de la fin du XIXe siècle. Né en Suisse, il a pris la nationalité française malgré les mises en garde de Guy Forget,Jean Alesi ou Isabelle Adjani… En juin 1894, il vit à Saigon quand le ministère des Colonies français et l’Institut Pasteur lui demandent de se rendre toutes affaires cessantes à Hong Kong. Débarquant de Canton où elle a déjà fait 60 000 morts, une épidémie de peste s’est abattue sur la petite colonie britannique. Pourquoi diable la France se mobilise-t-elle pour sauver une poignée d’Anglais ? Parce que l’épidémie menace de s’abattre sur l’Indochine française ! Yersin est chargé de découvrir « la nature du fléau, les conditions dans lesquelles il se propage » et de « rechercher les mesures les plus efficaces pour l’empêcher d’atteindre nos possessions ». Il rejoint la colonie britannique le 15 juin, quand déjà plus de 300 Chinois sont allés saluer leurs ancêtres.

Une purée de bacilles

Faute de place, Yersin installe son matériel de laboratoire dans une paillote qu’il fait bâtir à la hâte dans la cour de l’hôpital de la ville. Puis il parcourt le quartier chinois où la peste fait des ravages, alors qu’elle épargne la ville européenne. Il ne peut que constater des conditions hygiéniques déplorables favorisant l’épidémie. Les familles s’entassent dans de misérables logements, en colocation avec des millions de rats. Les ordures traînent partout, les égouts débordent. C’est une horreur. Mais il en faut plus pour décourager Yersin. Du 17 au 19 juin, il multiplie les autopsies et les prélèvements sur les cadavres des pestiférés.

« Il était tout indiqué de rechercher tout d’abord s’il existe un microbe dans le sang des malades et dans la pulpe des bubons », écrit-il par la suite.

Le 20 juin 1894, des bacilles, il en trouve. Ça fourmille, ça grouille.

« La pulpe des bubons est, dans tous les cas, remplie d’une véritable purée d’un bacille court, trapu, à bouts arrondis, assez facile à colorer par les couleurs d’aniline et ne se teignant pas par la méthode de Gram », note-t-il.

Durant plusieurs jours, Yersin multiplie les observations et les expériences pour confondre définitivement le tueur microscopique. Il injecte la purée de bacilles d’un animal à un autre pour en vérifier la virulence. Il confirme que les rats sont les grands pourvoyeurs de la peste. Mais comment la bactérie fait-elle pour sauter du rongeur à l’homme ? Il a beau chercher, il ne trouve pas. Peste, il n’a pas l’idée d’incriminer la puce. En revanche, il constate que la mouche est victime du bacille.

« Il y avait beaucoup de mouches crevées. J’ai pris une de ces mouches, et après lui avoir arraché les pattes, les ailes et la tête, je l’ai broyée dans du bouillon et l’ai inoculée à un cobaye. Le liquide d’inoculation contenait une grande quantité de bacilles absolument semblables à celui de la peste, et le cobaye est mort en quarante-huit heures avec les lésions spécifiques de la maladie. »

La bourse ou la vie

Simultanément, l’équipe japonaise de Shibasaburo Kitasato, également appelée à la rescousse, ne parvient pas à observer le même grouillement de bacilles que Yersin. Étrange. On en connaît maintenant la raison : les Japonais, mieux outillés que Yersin, peuvent faire incuber les échantillons à 37 °C, croyant qu’à cette température les bactéries prolifèrent davantage. Or ce n’est pas le cas : Yersinia pestis préfère une température plus basse. Voilà pourquoi Yersin, qui n’a pas les moyens de se payer des incubateurs, obtient des résultats. Finalement, Kitasato parvient, croit-il, à isoler un bacille. Les deux savants décident de partager la découverte. Ultérieurement, les échantillons envoyés par le Japonais en Occident ne montreront que des streptocoques, et non le bacille de peste. Voilà pourquoi, en 1970, le mérite de la découverte du bacille de la peste revient officiellement à Alexandre Yersin, et à lui seul.

En revanche, Yersin ne parviendra jamais à fabriquer un vaccin efficace contre la peste. Sa mission achevée à Hong Kong, il s’installe au Vietnam, où il poursuit ses recherches en les finançant avec la culture de l’hévéa. Il vend le latex à Michelin. Homme plein de compassion, il soigne gratuitement les centaines d’Annamites qui viennent le trouver. Ce qu’il écrit alors à sa mère devrait être médité par tous les médecins d’aujourd’hui :

« Je ne fais pas payer ces gens. La médecine, c’est mon pastorat. Demander de l’argent pour soigner un de ces malades, c’est un peu lui dire la bourse ou la vie. »

http://www.lepoint.fr/

L’enfant structure son langage dès deux ans


Intéressant et voir même prometteur pour dépister peut-être des troubles de langage, intéressant aussi de voir qu’ils appliquent a notre insu des règles de grammaire
Nuage

 

L’enfant structure son langage dès deux ans

 

© iStockphoto

Selon une recherche menée au Royaume-Uni sur des jeunes français, un enfant de deux ans serait déjà capable de maîtriser la grammaire de sa langue.

Vous pensez que les gazouillis de votre bébé n’ont ni queue ni tête ? Détrompez-vous, ces sons sont beaucoup plus organisés qu’ils ne le semblent à première vue. Selon une étude menée par l’Université de Newcastle, au Royaume-Uni, et publiée par la revue Journal of Linguistics, les enfants âgés de deux à trois ans seraient déjà capables de structurer leurs phrases du point de vue grammatical.

Après avoir analysé le langage de 28 enfants français âgés de 23 à 37 mois, les scientifiques ont compris que les petits sons ou les soupirs utilisés par les enfants pour ponctuer leurs phrases servent en réalité à remplacer l’endroit où un lien grammatical serait utilisé normalement. Ces conclusions ont été possibles grâce à une technologie d’enregistrement qui a permis aux chercheurs de capter chaque son émis par les participants de manière extrêmement précise.

Cette découverte pourrait permettre d’identifier des problèmes d’expression des tout-petits à un plus jeune âge, expliquent les auteurs de l’étude. Des recherches dans d’autres langues pourraient être menées afin de vérifier si ce phénomène se reproduit partout.

http://www.topsante.com

Ils apprennent le langue des signes à leur chien sourd


Et pourquoi pas ?? Le langage des signes permet aux malentendants de communiquer sans la parole, alors pourquoi pas les chiens qui ont une grande capacité d’apprentissage
Nuage

 

Ils apprennent le langue des signes à leur chien sourd

 

 

Lorsque l’on voit Rudi, il est impossible de savoir qu’elle est différente des autres chiens. Pourtant, cette énergique chienne Pitbull est atteinte de surdité.

Elle aime être au centre de l’attention et jouer. Elle est vive, dynamique, et est loin de se laisser abattre par son handicap. Rudi est sourde, mais grâce à ses propriétaires, Angi et Don Holt-Parks qui lui apprennent le langue des signes, elle vit comme n’importe quel chien. 

« Personne ne la regardait »

 

Le couple a adopté la chienne dans un refuge  où Angi Holt-Parks est elle-même bénévole.

« Après avoir travaillé et marché avec elle, j’ai vu qu’elle avait beaucoup de potentiel », dit-elle.

« Elle n’a tout simplement pas eu de chance car elle est sourde. Personne ne la regardait. Je pensais tout le temps à elle et j’ai même fait quelques recherches en ligne sur les chiens sourds et la langue des signes avant que je l’adopte. »

Une histoire semblable à celle de Horus, un autre chien sourd qui avait appris ce langage.

Capter l’attention d’un chien sourd

Pour capter l’attention de Rudi, un comportementaliste qui s’était occupé d’elle au refuge a suggéré l’utilisation d’un collier électrique qui émet de légères vibrations.

« Tant que nous n’utilisons pas de collier vibrant, Rudi apprend par d’autres méthodes de contact, telles que piétiner le sol pour attirer son attention ou mettre une touche de lumière devant elle qui l’amène à établir un contact visuel » a déclaré Angi Holt-Parks.

Un exemple pour les chiens handicapés

Pour l’heureuse propriétaire, avoir un chien sourd est une merveilleuse expérience d’apprentissage. Elle espère que son histoire avec Rudi inspirera d’autres personnes à envisager d’adopter un chien handicapé.

« Mon conseil pour les personnes désireuses d’avoir un chien sourd à la maison est de ne pas le traiter différemment. Rudi est comme mes autres chiens, et la plupart des gens ne savent même pas qu’elle est sourde. Vous avez juste à communiquer avec eux différemment avec des signes manuels et des expressions faciales. »

Mais alors que la chienne connait d’ores et déjà quelques signes tels que « non », « bonne fille », « amour », et « assis », elle demeure victime de « racisme » canin :

« Nous devons éduquer les gens sur la race Pitbull qui a injustement une mauvaise réputation, mais aussi sur la façon dont on peut communiquer avec des êtres sourds, aussi bien des humains que des chiens » affirme Angi Holt-Parks.

C’est pourquoi cette dernière espère que Rudi pourra être certifiée chien de thérapie, afin qu’elle puisse se rendre dans les écoles, hôpitaux et centres de soins pour délivrer un message d’espoir et apporter du bien-être à ceux qui en ont besoin.

http://wamiz.com

5 indices de piratage sur les réseaux sociaux


Tout le monde risque un jour ou l’autre d’être piraté en allant dans les réseaux sociaux. Savoir reconnaitre les premiers indices pourrait diminuer les dégâts en posant le bon geste
Nuage

 

5 indices de piratage sur les réseaux sociaux

Sécurité - 5 indices de piratage sur les réseaux sociaux

Tous les inscrits sur un réseaux social s’exposent à un risque de piratage de leur compte.

Les réseaux sociaux sont devenu incontournables pour les pirates qui peuvent avoir accès aux données personnelles de millions d’internautes.

L’expert en sécurité informatique Avira dresse une liste de cinq signes annonciateurs d’escroqueries en ligne, afin que les internautes puissent faire le tri dans leurs publications et nettoyer leur compte le cas échéant.

1- Des messages que vous n’avez pas rédigés sont publiés sur votre compte. Il convient alors de tous les effacer puis de modifier son mot de passe.

2- Quelqu’un s’est connecté à votre compte depuis un autre endroit. En cas de doute, il suffit de fermer sa session puis d’en redémarrer une nouvelle, en prenant soin là encore de modifier son mot de passe.

3- Une application publie des messages à votre place. Dans ce cas, il faut chercher puis désactiver de son profil les programmes intrus dans sa liste d’applications.

4- Vous n’arrivez plus à vous connecter à votre compte. Si des pirates ont réussi à modifier l’adresse courriel de récupération du mot de passe, le seul moyen d’espérer reprendre la main sur son compte sera de prendre contact avec un responsable du réseau social.

5- Du jour au lendemain, vous suivez de nombreuses personnes inconnues. Il faut alors modifier rapidement son mot de passe et supprimer tous les messages éventuellement envoyés pendant ce laps de temps.

Selon un autre éditeur de solutions antivirus, Symantec, quelques 10 millions de Français ont été victimes de cybercriminalité en 2011, avec une hausse significative des nouvelles formes d’attaques perpétrées au travers des réseaux sociaux

http://fr.canoe.ca