Un dauphin meurt après avoir été manipulé par des touristes


Un dauphin a eu le malheur d’approcher trop près de l’être humain ce qui lui a coûté la vie. En temps que touriste c’est une aubaine de voir cet animal d’aussi proche mais il y a des limites qu’ils ne faut pas dépasser. Le respect de l’animal !!!!
Nuage

 

Un dauphin meurt après avoir été manipulé par des touristes

 

© Guangming.

Un dauphin est mort sur une plage chinoise après que des touristes l’ont sorti de l’eau pour poser le temps d’une photo, un comportement qui provoquait mardi des réactions outrées sur l’internet.

Sur les images publiées en ligne figure un groupe de baigneurs qui soulèvent et prennent dans leurs bras le mammifère venu s’échouer sur une plage de l’île méridionale de Hainan.

Le dauphin, qui a peut-être d’abord été blessé par une collision avec une embarcation, est mort plus tard d’une hémorragie, a rapporté mardi le journalShanghai Daily.

De nombreux internautes ont dénoncé l’attitude des touristes, qui ont manipulé l’animal plutôt que de l’entourer de calme ou de le soigner.

«Quand tout respect de la vie est perdu, je demande comment peut-on être fier de la Chine?», s’est interrogé un utilisateur de Sina Weibo, le premier service chinois de microblogs.

«Le tourisme à la chinoise n’a rien à voir avec l’idée de se relaxer», a constaté un autre.

Ces dernières semaines en Chine a été relancé un débat sur les mauvaises manières présumées des touristes, après qu’un adolescent originaire de Nankin a abîmé d’un graffiti un célèbre monument de l’Egypte ancienne.

Et en mai plusieurs scandales ont éclaté dans des parcs animaliers pour des maltraitances sur des tigres ou des singes. Les zoos chinois sont fréquemment critiqués pour les tourments infligés aux animaux pour le plaisir du public.

http://fr.canoe.ca

Vidéo : la tête coincée dans un bocal, le renard appelle à l’aide


Ce n’est pas la première fois que des animaux sont pris dans des pots qui trainent ici et là. Inconscience humaine a polluer l’environnement ? Enfin, un renardeau n’a pas eu d’autre choix que de faire confiance a celui qui va enfin le libéré .. Un merci ? Peut-être pas, les êtres humains ca fait trop peur
Nuage

 

Vidéo : la tête coincée dans un bocal, le renard appelle à l’aide

 

Un renardeau a été sauvé in extremis sur les routes russes. La tête coincée dans un bocal en verre, la malheureuse bête n’a dû son salut qu’à l’intervention d’un automobiliste compatissant.

La vidéo fait le tour du web. La scène se déroule sur les contrebas d’une route en terre dans les confins russes. Alors qu’ils roulaient tranquillement dessus, les passagers ont dû s’arrêter soudainement, intrigué par le manège d’une étrange créature titubante.

Un homme vêtu d’un treillis militaire descend, s’approche de la « chose » qui, vue de plus près, s’avère être un renardeau, la tête coincée dans un bocal en verre transparent. Paniqué, le petit carnassier semble littéralement demander l’aide de l’homme pour être libéré de sa gangue.

Le sauveteur attendri tente donc une première opération en vue de la libération du petit renard : il tire sur le bocal mais celui-ci résiste. Pas d’autre choix alors que de saisir délicatement la nuque de la bête et de tirer des deux côtés en évitant d’arracher des poils.

Cette deuxième tentative est couronnée de succès. Le petit animal recouvre la liberté et ne prend pas le temps de manifester sa reconnaissance. Apeuré, il disparaît en quelques secondes dans un fourré.

 

http://actualite.portail.free.fr

Le Saviez-vous ► Le Nutella fut inventé pour des raisons financières


Tout le monde connait le Nutella, mais peu savent que sa création était pour diminuer les couts de la fabrication de cette tartinade
Nuage

 

Le Nutella fut inventé pour des raisons financières

 

par maroon

Le Nutella fut inventé par Pietro Ferrero au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. (Mais ce n’est que dans les années 1960 pris le nom Nutella)

L’idée de mélanger des noisettes au chocolat vient de la situation d’après guerre, où la fève de cacao était une denrée rare et onéreuse.

Comme les noisettes étaient abondantes à proximité de chez lui, dans les collines du Piémont, Il remplaça une parties du cacao par des noisettes.

http://secouchermoinsbete.fr

http://www.lemonde.fr

Rhône. Bob le chat parcourt 20 km en un mois pour retrouver ses maîtres


Un chat qui a du flair pour avoir retrouver la route pour revenir a la maison. Il a du avoir hâte de revoir son coin douillet avec un bon repas et pleins de calins
Nuage

 

Rhône. Bob le chat parcourt 20 km en un mois pour retrouver ses maîtres

 

Perdu à Pusignan, un chat a parcouru 24km en un mois pour retrouver ses maîtres qui habitent à Villeurbanne près de la ville de Lyon.

Bob est maintenant devenu la star de sa rue et ses habitants ne cessent de raconter son histoire. Le 11 mai, ses maîtres l’avaient embarqué à destination de la maison de famille de Pusignan, à 24km de Villeubanne. Et, parti se dégourdir les pattes, l’animal n’a pas réussi à regagner le domicile la nuit tombée. Au moment de repartir, ce dernier n’était toujours pas revenu.

« Il peut disparaître deux-trois jours mais pas davantage. En plus, je ne lui avais pas remis son collier » avait déclaré sa maîtresse, Dany.

Attristée, la propriétaire de Bob a alors placardé de nombreuses affiches dans Pusignan et une annonce sur le net mais sans succès…

Pourtant, le 13 juin, Dany a entendu un miaulement dans son jardin. Et, miracle ! Le chat avait su retrouver son chemin. En bonne santé d’après le vétérinaire, ce dernier était tout de même écorché et amaigri.

Une histoire qui finit bien !

http://www.ladepeche.fr

Le guppy, le poisson qui peut se reproduire après sa mort


Les guppys sont des petits poissons exotiques que les femelles ont une particularité assez surprennante pour la reproduction de l’espèce. Surtout qu’une femelle vit beaucoup plus longtemps qu’un mâle
Nuage

 

Le guppy, le poisson qui peut se reproduire après sa mort

 

NATURE – Les guppies font décidément beaucoup parler d’eux en ce moment. Alors qu’en février dernier des recherches effectuées en Grande-Bretagne révélaient que les mâles de cette espèce de petit poisson d’eau douce tropicale devenaient amis avec d’autres mâles moins attirants pour avoir l’air plus désirable aux yeux de ces dames, une étude menée par l’université de Californie révèle maintenant que ces derniers peuvent se reproduire au moins 10 mois après leur mort.

N’allez pas vous imaginer que l’on a découvert des poissons zombies. Cela s’explique simplement par le fait que la femelle guppy détient la capacité de stocker le sperme de son bien-aimé afin de pouvoir l’utiliser au moment le plus propice à la fécondation.

La femelle vivant généralement bien plus longtemps que le mâle (2 ans contre 3 à 4 mois), cela permet donc aux guppies mâles de donner la vie longtemps après leur mort.

Une question de survie

Originale, cette capacité des femelles à conserver les petites graines de leurs partenaires est avant tout essentielle à la survie de l’espèce.

« Les guppies femelles adultes sont d’excellentes nageuses et nous savons maintenant qu’elles sont les plus à même de coloniser un nouvel habitat », a confié David Reznick, professeur de biologie de l’université de Californie.

« Stocker le sperme à long terme signifie qu’une seule femelle peut coloniser un nouvel environnement et établir une nouvelle population génétiquement diversifiée car nous avons découvert que plus les femelles étaient âgées, plus elles transportaient de sperme provenant de mâles différents. »

Cette aptitude physique surprenante n’est cependant pas une révélation. Les scientifiques savaient en effet déjà que ces femelles pouvaient conserver le sperme,d’après le site Science Daily, mais cette étude apporte par contre un nouvel éclairage sur la durée possible de cette conservation.

« En plus d’en apprendre davantage sur la conservation du sperme, c’est la première fois que nous comprenons qu’il existe une telle différence d’espérance de vie entre mâles et femelles », explique David Reznick. « Si l’on utilisait celle des mâles pour déterminer ce qu’est une génération, cela signifierait que les femelles vivent pendant trois générations ».

Et la lumière n’est pas encore complètement faite sur le sujet. Le mécanisme de stockage n’a en effet été étudié que 10 mois ce qui signifie que les femelles pourraient bien conserver la semence des mâles encore plus longtemps.

http://www.huffingtonpost.fr

Un enfant de 11 ans fait un bébé à une femme âgée de 36 ans


On parle souvent des hommes pédophiles mais il y a aussi des femmes qui abusent des mineurs et tous pédophiles devraient avoir de grosses sentences lourdes Cependant dans certains pays, des lois ne sont pas encore en vigueur contre ces femmes qui ont malheureusement la justice de leur côté
Nuage

 

Un enfant de 11 ans fait un bébé à une femme âgée de 36 ans

 

Au tribunal

En Nouvelle-Zélande, dans la ville d’Auckland, un garçon dont la mère de l’un de ses amis a abusé après lui avoir donné de l’alcool, a mis enceinte son agresseur. Ce fait relève alors d’un viol sur mineur. Cependant, en Nouvelle-Zélande la loi indique que les femmes ne peuvent être accusées de viol.

C’est la victime qui aurait alerté le directeur de son établissement scolaire d’Auckland. L’agresseur, la mère d’un des meilleurs amis de l’enfant, a commencé ses abus sexuels en avril 2012. D’après les premières informations, elle aurait fait boire des bières à l’adolescent un jour où il n’avait pas école pour abuser de lui. Ces faits se sont répétés pendant des mois. La trentenaire est actuellement enceinte et l’enfant devrait avoir 12 ans à la naissance du bébé.

Vers une modification de la loi ?

Ce faits divers a rouvert la polémique sur les lois néo-zélandaises. En effet, dans ce pays aucune femme ne peut être accusé de viol. Une réforme devrait donc rapidement être mise en place.

« Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour requérir ce changement de loi » a déclaré la ministre de la Justice, Judith Collins.

http://www.ladepeche.fr

VIDEO – En Norvège, un monument hommage aux sorcières


Un peu d’histoire lors d’un hommage en Norvège aux victimes faussement accusées de sorcelleries. Ce sont surtout des femmes qui on subirent cette injustice qu’on accusait pour un oui ou un non, même des fillettes on subit le même sort. Ignorance, peur de l’inconnu, faiblesse de l’homme ? Elles y ont laissé leur vie pour rien … Et encore aujourd’hui, certains coin du monde … On y croit dur comme fer
Nuage

VIDEO – En Norvège, un monument hommage aux sorcières

 

HISTOIRE – Dans ce Grand Nord jadis assimilé aux « portes de l’enfer », où on a proportionnellement exécuté plus de supposées sorcières qu’ailleurs en Europe, se dresse aujourd’hui à la place du bûcher un monument qui réhabilite des dizaines de personnes injustement condamnées : le mémorial de Steilneset

L’une fut brûlée pour avoir jeté un sort fatal à un enfant et à deux chèvres. Une autre pour avoir déclenché une tempête qui avait emporté 10 bateaux et 40 marins: dans une sorte d’intestin blanc de 125 mètres de long posé sur pilotis, au bord de la mer de Barents, des panonceaux égrènent les destins tragiques.

91 personnes exécutées au Finnmark

Au bout du hall, une verrière abrite une chaise d’où s’échappent quatre flammes, une des dernières œuvres de feue l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois. Au début du XVIIe siècle, quelque 3.000 personnes vivaient au Finnmark, le comté le plus septentrional de la Norvège. En quelques décennies, 135 seront accusées de sorcellerie et 91 exécutées, des femmes dans l’immense majorité. A l’époque, c’est toute l’Europe qui se livre à une chasse aux sorcières endiablée, explique Liv Helene Willumsen, professeure d’histoire à l’université de Tromsoe.

« Ce lourd bilan place le Finnmark tout en haut de l’Europe (…) En proportion, c’est pire que dans certaines parties d’Allemagne et d’Ecosse » où les bûchers flambaient pourtant de tout bois, chuchote-t-elle en faisant visiter l’imposant mémorial inauguré en 2011 dans la petite ville de Vardoe. Les accusations visaient jusqu’aux fillettes: une demi-douzaine furent accusées avant d’être acquittées.

norvege monument sorcieres
Le mémorial de Steilneset.

L’antichambre de l’enfer

Pourquoi un tel zèle dans une région si éloignée de tout? Peut-être précisément à cause de cet isolement géographique. Sous l’impulsion d’élites acquises aux dogmes de la démonologie, l’idée que des femmes pouvaient pactiser avec le Malin, renonçant à la foi chrétienne en échange de pouvoirs maléfiques, s’était solidement enracinée sur ces terres arctiques que la croyance populaire voyait comme une sorte d’antichambre de l’enfer.

Or, le principal centre de pouvoir se trouvait à des semaines de voyage de là, à Copenhague. La Norvège étant alors liée au Danemark au sein d’une union. L’affaire était donc rapidement entendue, raconte Liv Helene Willumsen:

« Les gens croyaient sincèrement qu’ils étaient entourés d’une armée secrète alliée au Diable (…) Les tribunaux locaux pouvaient agir sans aucun contrôle. Vous pouviez être traîné devant les juges, forcé à avouer et condamné le même jour ».

Supplice de la nage

Si la torture ne suffisait pas à extirper les confessions voulues, la Cour pouvait ordonner le supplice de la nage: on jetait l’accusée à la mer pieds et poings liés et, si elle flottait, c’était la preuve qu’elle était bel et bien une sorcière.

« L’eau était considérée comme un élément pur qui rejetait les impuretés », relate l’historienne.

Au Finnmark, toutes les suspectes flottèrent. Y compris Ingeborg, épouse de Peder Krog, en 1663: ayant demandé elle-même à subir l’épreuve de la nage pour se laver d’accusations, elle surnagera « comme un bouchon », explique le panonceau qui lui est consacré. Malgré les sévices qui s’ensuivirent, son seul aveu sera… d’être tombée malade après avoir mangé un poisson que lui avait donné un proche de ses accusatrices. Elle finira par périr sous la torture.

« La persécution n’est pas finie »

Aujourd’hui comme hier, les supposées sorcières sont généralement des victimes expiatoires accusées d’être à l’origine de malheurs, de maladies, d’une disparition, d’un naufrage, d’une récolte décevante, d’intempéries et d’accidents en tout genre. Si environ 50.000 personnes le payèrent de leur vie en Europe, on estime entre 70 et 80.000 le nombre des victimes tuées pour la même raison dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale explique Rune Blix Hagen, un autre historien de l’université de Tromsoe:

« Ce sont des chiffres officiels qui ne sont vraisemblablement que le sommet de l’iceberg. (…) La chasse aux sorcières, ce n’est pas un chapitre de l’Histoire qu’on a refermé. Ça continue à plein régime, pas en Occident mais surtout en Afrique, mais aussi en Asie et en Amérique du Sud (…) Le monument de Vardoe, c’est aussi un rappel que la persécution n’est pas finie.

 

http://www.huffingtonpost.fr