Parole d’enfant ► Lien de famille


Je vais pourvoir mettre plus souvent des mots d’enfant de ma petite fille Ana-Jézabelle car, sa maman aussi me fait part de ses petites réflexions qui font sourire. Cette fois-ci, Mlle a compris pourquoi elle a une petite soeur
Nuage

 

Lien de famille

 

1526710_10153110134734805_4393697495646011909_n

Mlle dit à sa mère : Sais-tu pourquoi que moi et Sydney on est soeurs ? On pète pareil !

Ana-Jézabelle 3 ans/ mars 2015

Quand les chats rappellent aux chiens qui est le roi de la maison


Quand les chats et les chiens vivent ensemble, ils apprennent à se tolérer et parfois même à devenir inséparable. Cependant, c’est le chat qui mène que le toutou soit petit ou gros, rien ne peut défier un chat
Nuage

 

Quand les chats rappellent aux chiens qui est le roi de la maison

 

chats vs chien

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Youtube – Kevin G

Certes, la légende voulant que chats et chiens soient parfaitement incompatibles est, comme son nom l’indique, une légende.

Mais ne nous mentons pas, si à la maison, la plupart du temps, Médor et Félix s’entendent à merveille, ou du moins se tolèrent du mieux qu’ils le peuvent, il y a des moments où la cohabitation est plus difficile qu’à d’autres.

Etonnamment, ou pas, c’est souvent du côté félin que vient le problème, pour ne pas dire l’animosité…

Vol de coussin, attaque surprise et gratuite, réveil intempestif, ou simple mépris : les chats ont bien des façons de faire comprendre aux chiens que s’ils les aiment bien, parfois, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin.

Le roi de la maison, c’est le chat, et non le chien. Sinon, ça se saurait !

 

http://wamiz.com/

Trucs Express ► 5 trucs pour enlever les pesticides sur les fruits et légumes


Malheureusement, les fruits et légumes même ceux étiquetés bio peuvent avoir des pesticides et autres produits chimiques indésirables. Il est donc important de les laver surtout si nous mangeons la pelure
Nuage

 

5 trucs pour enlever les pesticides sur les fruits et légumes

Certains aliments absorbent d’avantage les pesticides. Les fruits et légumes avec des peaux poreuses ou crevassées entre autre.

Vous saviez qu’il était important de coupé la peau et la graisse lorsque vous faites cuire vos fruits et légumes avec du poulet et de la viande? La graisse et la peau pourraient absorber les résidus de pesticides indésirables.

Truc No 1:  L’eau et l’eau salée 

wash.vegetables-600

Lavez les fruits avec 2% d’eau salée aideront à éliminer les pesticides de vos aliments. Entre 75% et 80% des résidus de pesticides sur les aliments seront éliminés en les lavant à l’eau froide. Une attention particulière est recommandée sur les fruits suivants à cause des crevasses, où les pesticides peuvent facilement s’infiltrer: Les raisins, pommes, prunes, mangues, pêches, poires et tomates.

Truc No 2:  Le savon vaisselle

Ajoutez 1/2 c. à thé de savon vaisselle par litre d’eau est aussi un bon moyen de les éliminer. Bien rincer par la suite.

IMPORTANT. Utilisez des savon biologique et biodégradable.

TRUC No 3:  Le vinaigre blanc 

Un mélange de 90% d’eau pour 10% de vinaigre blanc pour faire trempez les fruits et légumes à la peau plus épaisse est un bon moyen de se débarrasser des pesticides. Le vinaigre pourrait endommager les fruits à peau mince comme les petits fruits des champs. Une fois que les aliments auront trempés, rincez-les bien.

TRUC No 4:  L’eau chaude 

Trempez les légumes dans l’eau chaude quelques minutes aide aussi à enlever les résidus de pesticides.

TRUC No 5: Le pelage 

peel.potatoes-600

Pelez les aliments! Et oui…

Source: food.ndtv.com

http://www.trucsetbricolages.com/

Égypte Un chat emmuré depuis 5 ans enfin libéré!


Quelle horreur ! Comment un chat a-t-il pu rester 5 ans dans un mur sans qu’on ait pu le sortir de sa prison ? Heureusement, qu’une personne l’a nourri pendant toute année.
Nuage

 

Égypte : Un chat emmuré depuis 5 ans enfin libéré!

 

(Capture d’écran, The Cairo Post)

TVA Nouvelles

Un chat qui était coincé derrière un mur du métro du Caire en Égypte a recouvré sa liberté après plus de cinq ans.

Le jeune chat surnommé Biso s’était faufilé par un trou dans un mur de la station Mohamed Naguib en 2010 et vivait dans ce lieu sombre depuis.

Il a pu survivre jusqu’ici grâce à un vieil homme qui venait le nourrir tous les jours, mais sans parvenir à le faire sortir de son «tombeau».

Cette histoire connue par plusieurs Cairotes a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux au mois de mars après qu’un voyageur ait partagé une photo de l’animal en demandant de l’aide pour le sortir de là, rapporte le quotidien égyptien, The Cairo Post.

Une page Facebook a été créée pour l’occasion par des personnes sensibles à la cause animale.

Après de nombreuses discussions, des employés du métro du Caire ont entrepris de démonter une partie du mur et de libérer l’animal de sa prison.

(Capture d’écran, YouTube)

Ce dernier, effrayé par ses nombreuses années passées dans le noir, s’est tout de suite enfui et n’a pas été retrouvé depuis.

«Lorsque nous avons bougé le mur, nous avons découvert une sorte de tunnel long de quatre mètres et seulement large de 15 centimètres. On aurait dit une tombe», a expliqué Mounira Shehata au Cairo Post.

http://tvanouvelles.ca/

L’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur


Nous aimons que nos demeures sentent bon. Et sur le marché, on offre pleins de produits offrant des odeurs diverses, en plus des polluants tels que la fumée passive. Mais ces produits sont une nuisance pour les allergies et les asthmatiques et même pour les personnes en santé et en plus les diffuseurs, bougies parfumées et autre cela fini par couter cher
Nuage

 

L’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur

 

Isabelle Bossé

Vice présidente de la Fédération française d’allergologie et coauteur du « Livre noir des allergies »

Nous venons de connaître des records historiques de pollution atmosphérique. Tous les médias ont consacré beaucoup d’articles à ce phénomène, très préjudiciable pour la santé de millions de personnes.

En effet, de nombreuses études montrent que cette pollution aiguë aggrave en particulier la santé des personnes fragilisées sur le plan respiratoire, et lorsqu’elle est chronique, est cause de morts prématurées. Les autorités se sont entre autres mobilisées à Paris, à juste titre, et ont finalement décidé après un temps d’hésitation, l’alternance de la circulation.

Une autre menace, beaucoup plus sournoise, touche quotidiennement des millions de personnes: la pollution intérieure. Qui sait pourtant que l’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué (1) que l’air extérieur avec des répercussions sur la santé probablement tout aussi sérieuses?

Pourquoi les professionnels et les médias semblent bien moins concernés par cette pollution?

Certainement, parce qu’ils sont moins bien informés sur ses répercussions. Parmi ces polluants, tous ces produits que nous n’utilisions pas, pour la plupart, il y a une trentaine d’années: les bougies parfumées, les huiles essentielles pulvérisées sous forme de vaporisateurs ou de diffuseurs, l’encens, qui émettent des composés organiques volatils (COV), qui ont un impact négatif sur les bronches des allergiques et des asthmatiques. En effet, une récente étude a montré que les taux de COV, émis en suivant les recommandations du fabricant, sont nettement supérieurs à ceux qui engendrent des bronchospasmes chez l’asthmatique (2). Certains de ces produits libérateurs de COV, se targuant d’être antiacariens et donc bénéfiques aux allergiques, sont en fait un facteur de risque supplémentaire. Ils induisent ainsi en erreur le consommateur qui se fie aux allégations du fabricant.

Allergologues et pneumologues évoquent ce problème, depuis plusieurs années, sans provoquer beaucoup de réactions concrètes, s’étonnant de voir certains de ces produits vendus en pharmacie à grand renfort de publicité, battant chaque mois des records de vente. Faudra-t-il attendre quelques années encore pour avertir les consommateurs de la dangerosité prouvée de ces produits en particulier pour les femmes enceintes, les bébés, les allergiques, les asthmatiques.

Qu’attendent les pouvoirs publics et les autorités de santé pour légiférer, et supprimer ces produits nocifs pour des millions de personnes?

Cette alerte sur les produits à usage domestique émettant des COV, ne doit pas nous faire oublier les rôles extrêmement nocifs du tabagisme passif en milieu intérieur. (3,4)

S’il est difficile de lutter contre les sources de la pollution atmosphérique, il est pourtant beaucoup plus facile de diminuer les effets de la pollution domestique.

Notes
1. Observatoire de la qualité de l’air intérieur- http://www.oqai.fr
2. S.Ortega, M. Ott, A. Dazy, F.de Blay – Mesure de la concentration dans l’air d’un composé organique volatil (COV), le limonène, libéré par la pulvérisation d’un mélange de 41 huiles essentielles de la gamme Puressentiel®. – Pôle de Pathologie Thoracique – Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg – Université de Strasbourg.
3.Wong GC and all., Do children with asthma and their parents agree on household ETS exposure? Implications for asthma management, Division of Cancer Prevention and Control Research, Jonsson Comprehensive Cancer Center, University of California 2004.
4. R. S. Chinthrajah and all, Epigenetics of allergy. Global Atlas of Allergy, EAACI 2014

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Halifax Elle trouve un gros montant d’argent et le retourne à son propriétaire


Je salue l’acte de cette femme qui a rapporté l’argent. Elle aurait pu le garder et personne n’aurait rien su, et elle a préféré remettre l’argent pour qu’il soit restitué au restaurateur
Nuage

 

Halifax

Elle trouve un gros montant d’argent et le retourne à son propriétaire

 

Elle trouve un gros montant d'argent et le retourne à son propriétaire

Crédit photo : archives, agence QMI

Agence QMI

Une femme de Halifax a fait preuve d’une honnêteté remarquable en retournant à son propriétaire une somme d’argent substantielle qu’elle a trouvée dans la rue, samedi.

La police de Halifax a été informée samedi qu’un restaurateur de la rue Argyle avait perdu une enveloppe contenant ses recettes de la journée précédente.

Peu de temps après, une jeune femme s’est rendue dans un poste de police pour donner aux autorités une enveloppe pleine d’argent qu’elle avait trouvée au centre-ville de la capitale néo-écossaise.

«Il s’agit d’une somme substantielle, emballée comme le font les restaurateurs», a indiqué le sergent Don Moser à l’Agence QMI, précisant que la police ne dévoilerait pas le montant exact.

L’argent a ensuite été rendu au propriétaire qui était très reconnaissant et qui a chaudement remercié la jeune fille.

Selon le sergent Moser, toute personne qui trouve de l’argent devrait le retourner à la police.

«C’est une chose de trouver 10 dollars sur son chemin, et un autre de trouver une enveloppe contenant les recettes d’un commerce. Dans ce dernier cas, il faut faire comme la jeune fille», a indiqué le porte-parole.

http://tvanouvelles.ca/

Schizophrénie : une pathologie qui prête à confusion


Nous avons une certaines tendances, quand il arrive un drame de tout mettre un groupe de personnes et de stigmatiser tous ces gens ayant les mêmes caractéristiques. Sans parler dans les films qui sont assez forts pour les stéréotypes et ce qui peut donc, modifier a tort notre jugement. C’est ce qui arrive avec les schizophrènes
Nuage

 

Schizophrénie : une pathologie qui prête à confusion

 

Schizophrénie ©VOISIN / Phanie / AFP

Schizophrénie ©VOISIN / Phanie / AFP

Par Hervé Ratel

Un fantasme populaire voudrait que les personnes souffrant de schizophrénie soient plus susceptibles de présenter des comportements criminels. En réalité, les malades sont plus souvent des personnes d’exception.

La schizophrénie est sujette à de nombreux malentendus. À commencer par sa définition. Le psychiatre Eugen Bleuler, qui en est l’auteur, écrivait en 1911 :

« Ce n’est pas une maladie au sens strict du terme, mais elle apparaît être un groupe de maladies… pour cette raison, nous devrions parler de schizophrénies au pluriel. »

 Autre confusion malheureusement très répandue : la supposée criminalité des schizophrènes. Si les exemples de personnalités exceptionnelles, scientifiques comme le prix Nobel d’économie 1994 John Forbes Nash Jr, artistes comme Camille Claudel, ou encore la romancière Janet Frame (tous trois ayant fait l’objet d’un film signés respectivement Ron Howard, Bruno Nuytten et Jane Campion) sont légion, ils ont tendance à être éclipsés par le parcours violent de schizophrènes, tel celui du tueur en série italien Roberto Succo. D’où le fantasme populaire qui voudrait que les schizophrènes ont des comportements criminels plus fréquents que la population générale.

Quand les patients sont auteurs d’actes de violence, ce sont le plus souvent des membres de la famille qui en sont les victimes. Ou eux-mêmes… » – Dr Anne Giersch 

« Il existe quelques cas de personnes violentes atteintes de schizophrénie, mais ceux-ci sont malheureusement trop souvent mis au premier plan par les médias alors qu’ils sont exceptionnels », corrige Stéphane Jamain, de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil.

Aucune étude n’a pu mettre en évidence un taux plus élevé de criminels chez les schizophrènes que dans la population générale.

« Quand les patients sont auteurs d’actes de violence, ajoute Anne Giersch, du CHU de Strasbourg, ce sont le plus souvent des membres de la famille qui en sont les victimes. Ou eux-mêmes… »

À rebours des a priori et selon une étude australienne de 2012, les schizophrènes sont plus souvent victimes de violences qu’ils n’en sont l’auteur. En moyenne, 11 fois plus que la population générale. Ce ne sont pas les schizophrènes qui sont dangereux pour la société mais bien plutôt la société qui est dangereuse pour eux…

http://www.sciencesetavenir.fr/