Qualité de son âme


De toute manière, nous ne devrions jamais oublier que nous sommes tous issus d’un premier homme et d’une première femme qui a existé quelque part dans le temps. Ce qui importe, c’est ce que nous sommes et ce que nous faisons
Nuage

 

Qualité de son âme

 

Ce qui compte, chez un homme, ce n’est pas la couleur de sa peau ou la texture de sa chevelure, mais la texture et la qualité de son âme

Martin Luther King

Trucs ► Vous déménagez? Le décompte est commencé!


Comme la belle saison est le meilleur temps pour déménager, c’est le temps de prendre quelques conseils pratiques. Et au Québec, un phénomène particulier se produit pendant le long congé de la fête du Canada. C’est le renouvèlement du bail pour plusieurs appartements et du déménagement le 1 er juillet pour d’autre
Nuage

 

Vous déménagez? Le décompte est commencé!

 

Amélie Deschênes

 

Moins d’un mois avant le déménagement, le camion a été réservé et les boîtes commencent à s’empiler. C’est le temps de dresser la liste de ce qui reste à faire avant le jour « J ». Voici un aperçu.

1. Une des premières règles à suivre lorsqu’on change de domicile est de ne jamais attendre au dernier moment pour tout faire, puisqu’un déménagement entraîne déjà beaucoup de stress et il n’est pas nécessaire d’en ajouter.

2. Assurez-vous d’être bien entouré à la date prévue. C’est le temps de contacter vos parents et amis pour leur demander de l’aide.

3. Prévoyez un gardien pour vos enfants et votre petit animal la journée du déménagement.

4. Assurez-vous d’avoir assez de boîtes, de ruban adhésif et d’étiquettes d’identification pour emballer vos effets. Commencez par les objets les moins utiles.

5. Ne remplissez pas exagérément les boîtes, afin qu’elles ne soient pas trop lourdes à déplacer. Prenez le temps d’indiquer sur chaque boîte son contenu de même que la pièce où elle doit être déposée.

6. Emballez vos objets fragiles dans des serviettes, linges à vaisselle, couvertures, vêtements, etc., puis inscrivez la mention « Fragile » sur la boîte. Au besoin, transportez ces objets vous-mêmes, tout comme vos articles de valeur.

7. Préparez également une boîte contenant tout ce que vous aurez besoin la journée du déménagement (ustensiles, ampoules, mouchoirs, papier hygiénique, produits nettoyants, guenilles, trousse de premiers soins, petits outils, etc.)

8. Profitez de l’étape de l’emballage pour donner les objets que vous n’utilisez plus et pour remettre les outils que vous aviez empruntés.

9. Contactez une entreprise qui récupère les articles ménagers dont vous souhaitez vous débarrasser (matelas, électroménagers, lampes, etc.), ou faites une vente de garage !

10. Prenez de l’avance en démontant les meubles qui seront déménagés.

11. Faites vos changements d’adresse. N’oubliez pas votre carte d’assurance-maladie, votre permis de conduire et vos immatriculations, les listes électorales, le fournisseur Internet, la compagnie de téléphone, vos abonnements aux journaux et magazines, votre institution financière, l’école, la clinique médicale, la clinique dentaire, les cartes de crédit, le notaire, vos assurances, Revenu Québec, Revenu Canada, etc.

12. Confirmez les dates d’interruption et de reprise des services comme le téléphone, Internet, l’électricité, etc.

13. Au départ et à l’arrivée, n’oubliez pas de prendre le relevé d’électricité.

14. S’il faut réserver l’ascenseur et une place de stationnement pour le camion de déménagement, prenez entente avec votre propriétaire ou vos voisins.

15. Faites l’achat des habillages qui garniront vos fenêtres.

http://fr.canoe.ca/

La vie d’une femme ayant vécu il y a 3.400 ans reconstituée


C’est tu beau la science un peu !!! Certains savent que nos cheveux sont de vraies mémères, ils peuvent donner des informations sur nos déplacements, et notre qualité de vie, mais pouvoir définir ce genre d’information à une femme qui a existé depuis plus de 3 000 ans, c’est un tour de force !
Nuage

 

La vie d’une femme ayant vécu il y a 3.400 ans reconstituée

Egtved Girl

Ci-dessus, la tombe de Egtved Girl. On y aperçoit ses vêtements, ainsi que les restes d’une couverture. Crédits : The British National Museum

Par Anna Biazzi

C’est une performance : la vie de « Egtved Girl », une jeune femme ayant vécu à l’Age du bronze, a été reconstituée par un groupe de chercheurs grâce à l’analyse de ses cheveux et d’autres tissus corporels.

Lorsqu’un fossile humain est mis au jour, des questions nous viennent forcément à l’esprit: quelle a été sa sa vie ? Quels lieux et quelles personnes a-t-il fréquenté ? Des questions qui restent habituellement sans réponse…jusqu’à aujourd’hui. L’histoirenne Karin Margarita Frei (Musée National de la Danemark, Copenhagen, Danemark) et son équipe ont en effet reconstruit la vie intime de « Egtved Girl » : une jeune femme ayant vécu à l’Age du Bronze il y a 3400 ans, et dont les restes ont été découverts en 1921 près du village danois de Egtved.

Cette nouvelle étude nous permet en effet d’en savoir beaucoup plus sur la vie de cette femme. Selon Frei et ses collègues, Egtved Girl ne serait pas née en Danemark, où elle a été enterrée, mais dans la Forêt Noire, au sud de l’Allemagne actuelle. Elle aurait grandi dans une famille adorant une divinité représentée par le soleil, et serait même devenue une prêtresse de ce culte. A l’âge de 18 ans, Egtved Girl se serait mariée avec le chef d’une tribu venant de l’actuel Danemark, où le couple et leur enfant auraient fini par s’installer. Egtved Girl aurait travaillé plusieurs fois dans son pays d’origine avant de mourir à l’âge de 18 ans, avec son enfant.

Comment Frei et ses collegues ont-ils pu reconstruire la vie d’Egtved Girl ? Ils ont utilisé le strontium, un élément chimique présent dans les roches et qui rentre dans notre organismes à travers l’eau que nous buvons. Des traces peuvent étre trouvées dans les dents, les cheveux et les ongles. Dans la nature, ce métal est présent sous deux formes alternatives (isotopes) selon la structure géologique du sol. Et c’est l’analyse de ces deux isotopes dans plusieurs tissus d’Egtved Girl qui a permis aux chercheurs de remonter aux régions fréquentées par la jeune femme.

Un exemple ? Puisque les cheveux poussent d’un centimètre par mois environ, les chercheurs ont pu établir que les cheveux du fossile, longs de 23 centimètres, correspondaient aux 23 derniers mois de vie d’Egtved Girl. L’analyse des isotopes de strontium présents dans les cheveux a ensuite permis d’établir que dans ses 23 derniers mois de vie, la jeune femme avait plusieurs fois voyagé entre la Danemark et l’Allemagne du sud.

Les chercheurs précisent toutefois que certains éléments de l’histoire sont encore spéculatifs, notamment en ce qui concerne certains lieux qui n’ont pas pu être localisés avec précision.

Cette étude a été publiée le 21 mai 2015 dans la revue Scientific Reports, sous le titre« Tracing the dynamic life story of a Bronze Age Female ».

http://www.journaldelascience.fr/

Les chiens regardent-ils vraiment la télévision ?


Je ne pense pas qu’au Québec, nous ayons une chaîne DogTv, mais est-ce que cela vaut vraiment la peine de s’abonner à une chaîne pour que Toutou puisse se prélasser devant l’écran pendant l’absence du maître ?
Nuage

 

Les chiens regardent-ils vraiment la télévision ?

 

Les chiens voient des images qui clignotent rapidement, ce qui peut les désintéresser. ©Kobal / The Picture Desk / AFP

Les chiens voient des images qui clignotent rapidement, ce qui peut les désintéresser. ©Kobal / The Picture Desk / AFP

Par Morgane Kergoat

Alors qu’une chaîne de télé propose depuis peu un programme réservé aux toutous d’appartement en proie à l’ennui, on peut se demander si ceux-ci voient réellement l’émission qui leur est consacrée.

 

VISION. Certains sont convaincus que leur chien regarde avec eux un match de sport (surtout avec des « ba-balles »), un documentaire (rempli d’oiseaux frétillants, de souris couinant et autres attraits…) ou tout simplement une émission lambda, dont les protagonistes sont généralement des humains. Qu’en est-il réellement ? L’œil du chien lui permet-il de voir les mêmes images télévisuelles que le nôtre ? À l’heure où les clients d’Orange découvrent « Dog T.V », la chaîne américaine consacrée au divertissement canin, il est bon de s’interroger sur les capacités visuelles et cognitives de notre meilleur ami.

Un spécialiste des chien, Stanley Coren, s’est intéressé à ce sujet. Dans son dernier livre, Secrets de Chiens, paru en mai 2015 dans la collection Petite Bibliothèque Payot, ce professeur de l’université de British Columbia (Canada) fait référence à une expérience menée en laboratoire. Les chercheurs ont tenté de mesurer la capacité des chiens à percevoir un clignotement lumineux rapide. En effet, passé une certaine vitesse, l’œil (canin, comme humain) ne perçoit plus le clignotement et le cerveau interprète cela comme un faisceau lumineux continu. Ce qui permet de voir le mouvement.

Ils voient trop bien pour regarder la T.V

 

« Une lumière fluorescente, par exemple, paraît briller uniformément et sans discontinuer, alors qu’en réalité elle clignote 120 fois (cycles de luminosité et d’obscurité) par seconde », explique Stanley Coren.

L’œil humain perçoit comme continue toute lumière dont le clignotement est supérieur à 55 cycles par seconde (près de 2 fois moins vite que la lumière fluorescente), soit 55 Hertz (Hz). Le chien fait mieux : l’œil d’un Beagle est en effet capable de percevoir le clignotement jusqu’à 75 Hz. Notre compagnon a donc une meilleure vision du mouvement que nous. Ce qui peut s’avérer pratique dans la nature, par exemple pour repérer des proies. Revers de la médaille en appartement : alors que nos postes de télévision diffusent une image qui se rafraîchit 60 fois par seconde (60 Hz), le chien voit une série d’images qui clignotent très rapidement, au lieu de voir, comme nous, une image continue.

HIGH TECH.

« Les images paraissent moins réelles et ne retiennent donc pas leur attention, conclut l’auteur. Certains chiens semblent pourtant ignorer le papillotement et réagissent aux images diffusées à l’écran si elles sont suffisamment intéressantes ».

Enfin, les écrans numériques ayant une meilleure définition et une fréquence de rafraîchissement supérieure, le scintillement est moindre. Les chiens préfèrent la technologie moderne en somme. 

http://www.sciencesetavenir.fr/

La technologie va faire de l’homme du futur une créature divine et immortelle


Cela est présomptueux de qualifier l’être humain de divin quand on voit l’environnement, les animaux en péril à cause de ses actes. Serons-nous plus heureux si nous étions perfectionnés ? Et que ferons-nous avec cette supériorité ? Plus de pouvoir, plus de mal, plus d’écart entre pauvre et riche ?
Nuage

 

La technologie va faire de l’homme du futur une créature divine et immortelle

 

REUTERS/Larry Downing.

REUTERS/Larry Downing.

Repéré par Jean-Marie Pottier

La technologie et le génie génétique transformeront les humains en créatures divines d’ici 200 ans. Telle est la théorie développée par Yuval Noah Harari, un chercheur israélien dont les propos, tenus à l’occasion d’un évènement dont le Telegraph était partenaire, sont rapportés par le quotidien britannique:

«Je pense qu’il est probable que dans les 200 prochaines années environ, l’homo sapiens passera à un niveau supérieur de l’ordre de l’être divin, que ce soit à travers des manipulations biologiques, le génie génétique ou la création de cyborgs, en partie organiques et en partie non-organiques. […] Cela sera la plus grande évolution biologique depuis l’apparition de la vie. Rien n’a vraiment changé, biologiquement parlant, en quatre milliards d’années. Mais nous serons aussi différent des humains d’aujourd’hui que les chimpanzés le sont de nous.»

Le Guardian a essayé d’imaginer à quoi pourraient ressembler ces cyborgs:

«Eh bien, vous pourriez avoir des nanorobots intelligents injectés dans votre sang pour rajeunir vos cellules et réparer n’importe quel dommage. Vous pourriez implanter un ordinateur et plein d’outils dans votre corps, ce qui vous donnerait des pouvoirs surhumains. Ou vous pourriez simplement faire évoluer votre esprit en un ordinateur, ce qui pourrait vous permettre d’exister n’importe où et d’expérimenter n’importe quoi.»

Le chercheur a néanmoins alerté sur un effet pervers de cette évolution, qui sera le creusement des inégalités entre les pauvres et les riches. Comme l’écrit le Telegraph,«dans le futur, les riches pourraient vivre éternellement tandis que les pauvres mourront».

Yuval Noah Harari est l’auteur de Sapiens: A Brief History of Humankind, un ouvrage sorti en septembre dernier et non encore traduit en français où il part des origines de l’humanité pour arriver aux dernières révolutions que celle-ci a vécues, de la révolution scientifique à la révolution biotechnologique en passant par la révolution industrielle. Selon la chronique du livre par le Guardian,

«Harari suppose que la révolution biotechnologique marque la fin de l’homo sapiens: nous seront remplacés par des post-humains, des cyborgs « amortels », capables de vivre pour toujours».

Même s’il existe un scénario alternatif, que soulignait la chronique du Wall Street Journal: la destruction pure et simple de l’humanité par une catastrophe environnementale.

http://www.slate.fr/

Note : Amortel

L’amortalité est un état d’esprit qui concerne les personnes qui refusent de vieillir et fait référence à ce nouvel état d’esprit que l’âge n’a plus d’importance. l’  » amortel  » s’habille de plus en plus jeune, a ou adopte des enfants tardivement est toujours en forme physiquement et sexuellement, refusant de ralentir son rythme biologique.
Il n’existe plus de clivage entre les générations. tous ayant les mêmes centres d’intérêt ( musique, livres, voyages ).

Pour ne pas avoir payé sa course de taxi Une femme est condamnée à marcher 48 km


C’est une sentence qui est original et surement qu’elle servira de leçon. J’espère qu’elle est en forme pour ces 48 km. Moi et ma fille, nous avions fait un été 25 km en quelques heures, mais deux jours d’affilées, j’aurais trouvé cela un peu trop
Nuage

Pour ne pas avoir payé sa course de taxi

Une femme est condamnée à marcher 48 km

 

Un juge de Lake County, en Ohio, a condamné une femme qui n’a pas payé sa course de taxi à marcher 48,2 km (30 miles), a rapporté la station locale du réseau Fox.

Selon la poursuite, Victoria Bascom a appelé un taxi qui devait l’emmener de Cleveland à Painesville. Arrivée à destination, elle est partie sans payer le montant qu’elle devait.

Elle a été reconnue coupable des faits et jeudi, le juge lui a imposé deux options: une peine de 60 jours en prison ou une marche de 48,2 km (30 miles) en deux jours, soit la distance parcourue par le taxi. La contrevenante a choisi la deuxième alternative et dès vendredi après-midi, elle s’est mise en marche.

Victoria Bascom a également été condamnée à quatre mois de probation et à payer 100 $ en dédommagement à la compagnie de taxis.

http://tvanouvelles.ca/