Parole d’enfant ► La danse des mariés


Il s’en passe des choses dans la tête des enfants. Mlle parle souvent de mariage de Pascal et sa maman, elle dit que maman est la princesse et Pascal son prince
Nuage

 

La danse des mariés

Maman raconte

Jézabelle demande :

– Est-ce que Pascal sait danser ?
– Plus ou moins
-Moi, je veux que vous vous mariiez
– Je ne comprends pas le lien entre la danse et le mariage
– Comment allez-vous vous marier si Pascal ne sait pas danser ?

Ana-Jézabelle, 4 ans/3 février 2016

Des images d’un monstre marin capturées sur vidéo


Est-ce vraiment un monstre ? La baudroie des abysses est très loin dans les critères que nous donnons à la beauté, enfin lui, ne sait pas qu’on ne le trouve pas très joli.
Nuage

 

Des images d’un monstre marin capturées sur vidéo

 

Un poisson bien monstrueux a fait sa première apparition sur vidéo. Il s’agit de la baudroie des abysses, ou le Black seadevil en anglais, une espèce rare vivant au large de la Californie. C’est un type de sous-marin employé par des chercheurs du Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI) qui a réussi à filmer la créature, retrouvée ici à environ 600 mètres de profondeur.

baudroie abyssale poisson monstrueux

Ce poisson à l’allure terrifiante et nageant habituellement à environ 1 à 3 kilomètres de profondeur, est toutefois de très petite taille, mesurant environ entre 3 et 20 cm. Sa mâchoire formant une sorte de cage, demeure impressionnante, mais ne présente pas de danger pour l’homme. Le mâle ne chercherait qu’à s’accoupler tandis que la femelle, elle, reste inoffensive. Le mâle se sert cependant de ses fameuses dents pour s’accrocher à la femelle comme un parasite et fusionner ensuite avec elle.

L’équipe de chercheurs dit être heureuse de ces images, puisqu’elles contribueront à mieux comprendre comment les espèces vivent dans les bas-fonds, s’y déplacent et s’y alimentent en oxygène. 

http://www.canald.com/

Le Saviez-Vous ► Ce que racontent les «rouleaux d’Auschwitz»


Le génocide juif est certainement l’un des plus connu du 20 ème siècle avec la terreur exercée par Adolf Hitler durant plusieurs années, mais ce n’est pas ce génocide qui a fait plus de victimes … Cependant, c’est probablement le plus détaillé et souligné d’année en année.
Nuage

 

Ce que racontent les «rouleaux d’Auschwitz»

 

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum.

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum.

Nicholas Chare et Dominic Williams

Certains membres des Sonderkommandos, les unités spéciales d’Auschwitz chargées de brûler les cadavres, ont réussi à laisser un témoignage des atrocités que les nazis leur faisaient commettre.

Ce que l’on appelle les «Rouleaux d’Auschwitz» sont plusieurs documents de différentes natures, réalisés par des membres du Sonderkommando, ou unité spéciale, un groupe de prisonniers principalement juifs obligés de travailler dans les crématoriums d’Auschwitz-Birkenau. (Les Rouleaux ont inspiré le film Le fils de Saul, Grand Prix du dernier Festival de Cannes et qui vient d’être nominé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.)

Ces écrits furent enfouis dans le sol des crématoires en 1944. Entre 1945 et 1980, huit cachettes de documents de cinq auteurs identifiés ont été découvertes, la plupart du temps par hasard; peu de ceux qui en connaissaient l’existence avaient survécu. Comme le montre notre ouvrage publié récemment, Matters of Testimony: Interpreting the Scrolls of Auschwitz, les documents enterrés à Auschwitz permettent de voir sous un angle nouveau et primordial le Sonderkommando et les témoignages de la Shoah.

Les récits des survivants du Sonderkommando d’Auschwitz sont principalement des réactions d’horreur et d’incompréhension face à leur abjecte situation. Les gardes étaient souvent décrits comme des brutes avinées, qui avaient trahi leurs coreligionnaires juifs en échange d’un sursis de quelques mois. Les auteurs les plus compréhensifs les présentaient quand même comme des hommes traumatisés et dépourvus d’émotions, et les survivants de l’unité spéciale eux-mêmes racontèrent souvent qu’ils n’avaient été capables de supporter leur sort qu’en abandonnant toute vie intérieure. Les Rouleaux d’Auschwitz nous offrent la possibilité d’entendre les vraies voix de membres des Sonderkommandos, depuis ce qu’ils décrivaient eux-mêmes comme le cœur de l’enfer. Loin des automates qu’en a fait la légende, on peut ici les voir comme des humains, qui pensent et qui ressentent.

Il est communément admis aujourd’hui que la Shoah est impossible à représenter. Les tentatives de représentation sont toujours accusées d’être des trahisons des expériences des victimes. Les Rouleaux nous montrent que certaines de ces victimes, pendant qu’elles le vivaient, ont fait tout leur possible pour faire savoir ce dont elles étaient les témoins.

Ces extraits donnent une idée de l’éventail d’écrits que produisit le Sonderkommando.

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum

Emplacement du Crématorium III, à l’arrière du camp de Birkenau. Presque tous les manuscrits qui ont été découverts étaient enfouis ici. Ceux dont on sait précisément où ils ont été retrouvés étaient tous à gauche des ruines, sur la photo. Les SS ont fait sauter les bâtiments des crématoires avant l’évacuation du camp, en janvier 1945.

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum

Liste en polonais écrite au crayon. Cette liste rend compte du nombre de gens tués dans les crématoires pendant le mois d’octobre 1944. La liste fait état de la date, du nombre de personnes tuées, s’il s’agissait d’hommes («m.»), de femmes («kob.») ou d’enfants («dzieci»); du lieu d’où ils venaient et du crématorium dans lequel ils étaient tués. Le Sonderkommando appliquait un système de numérotation différent de celui qui est utilisé aujourd’hui par le musée d’Auschwitz: «Kr. 1» est aujourd’hui appelé Crématorium II, et ainsi de suite. Le Crématorium IV (Kr. 3 dans le système de la liste) n’est pas mentionné car il avait brûlé pendant la révolte du 7 octobre 1944. Les 460 membres du Sonderkommando fusillés après la révolte sont mentionnés sur le côté droit de la page.

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum

Détail d’une page extraite de La Déportation, texte écrit en yiddish par Leyb Langfus, le dayan (juge religieux) de Maków Mazowiecki, une petite ville au nord de Varsovie. Ce texte, qui remplit presque tout un cahier, raconte l’histoire de la déportation des Juifs du ghetto de Maków jusqu’à Auschwitz en décembre 1942. La plupart d’entre eux furent gazés à leur arrivée, mais Langfus fut désigné pour participer au Sonderkommando. Il a certainement écrit l’intégralité de ce récit après, à Birkenau. Langfus décrit de façon implacable la peur et les souffrances endurées, notamment la mort de sa femme et de son fils. Il prend également le temps d’organiser son récit en chapitres. Cet acte simple indique qu’il avait réfléchi à la manière d’organiser ces événements accablants et de les communiquer à un futur lectorat. L’encre de l’autre côté de la feuille a bavé au contact de l’eau et traversé le papier, mais la page est à peu près lisible. En haut de la page, il dit qu’il se sent écrasé de désespoir d’être incapable de protéger son fils. On distingue le titre du chapitre 4 («Fourbe supercherie») au milieu de l’image; il y explique comment les Allemands ont trompé les Juifs de Maków en leur faisant croire qu’ils allaient dans un camp de travail.

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum

Page du manuscrit de Zalman Lewental, rédigée en yiddish. Originaire de la ville de Ciechanów, au nord-ouest de Varsovie, Lewental fut déporté à Auschwitz fin 1942 et affecté au Sonderkommando en janvier 1943. On lui doit la description la plus détaillée du Sonderkommando, notamment le projet de révolte du groupe et sa réalisation, très loin de ce qui avait été prévu. Le manuscrit a été très abîmé par l’eau et les pages ont été séparées et mélangées lors d’une tentative de les sauvegarder. On ne possède aucune trace de leur ordre d’origine. Notre livre propose une reconstitution de cet ordre en se basant sur un fait simple mais négligé (et parfois difficile à voir): Lewental avait numéroté ses pages. Cet ordre montre qu’il n’a pas rédigé son récit de manière chronologique mais plutôt qu’après avoir fini d’écrire sur la révolte, il s’est mis à consigner d’autres histoires racontant comment les gens étaient arrivés à Auschwitz. Cette page (la plus ancienne, chronologiquement) parle d’événements qui se sont déroulés en 1939. En haut, on peut lire une bribe de ce qui semble être un titre. Le numéro de la page, 93, est visible dans le coin en haut à gauche. Cela laisse à penser que l’acte de résistance du Sonderkommando fut ce qui poussa Lewental à écrire, et qu’une fois cela fait, il continua à rédiger d’autres histoires, comme pour continuer à résister.

Auschwitz-Birkenau State Memorial Museum

La deuxième page du manuscrit de Marcel Nadjary, écrit en grec. Il s’agit du dernier des manuscrits des Sonderkommandos à avoir été découvert en 1980; parmi les autres pages, certaines ne comportent que des bribes de phrases déchiffrables, et d’autres sont complètement illisibles. Nadjary, Juif grec de Salonique, prit part à la résistance contre l’occupation allemande avant d’être capturé et déporté à Auschwitz où il arriva en avril 1944. Son récit est très différent des manuscrits mentionnés plus haut. Il s’agit d’une lettre à des destinataires qu’il nomme, laissés derrière lui en Grèce. Il montre un patriotisme farouche, illustré par des majuscules lorsqu’apparaît le mot «Grèce.»Contrairement à Langfus et à Lewental, des Juifs polonais dont l’univers entier avait été détruit, Nadjary a de l’espoir pour l’avenir de la Grèce, faute d’en avoir pour sa propre survie. Il fut l’un des rares survivants du Sonderkommando mais il mourut avant que sa lettre ne soit découverte. Même le peu de ce qui est déchiffrable dans son texte nous permet de vraiment appréhender la variété des origines des membres du Sonderkommando, qui était composé de Juifs de nombreuses nationalités différentes.

Nicholas Chare et Dominic Williams

http://www.slate.fr/

Une épidémie de chlamydia est train de décimer les koalas australiens


L’euthanasie pour enrayer une maladie transmise sexuellement ne serait pas envisageable pour l’être humain. Bon, on ne peut pas enseigner l’importance des protections lors d’une relation aux koalas, mais espérons que le vaccin arrivera assez vite pour eux
Nuage

 

Une épidémie de chlamydia est train de décimer les koalas australiens

 

Un kola australien I GREG WOOD / AFP

Un koala australien I GREG WOOD / AFP

Repéré par Claire Levenson

Plusieurs spécialistes réclament l’euthanasie des animaux infectés.

En Australie, près de la moitié des koalas sont atteints de chlamydia, une maladie sexuellement transmissible qui a des effets particulièrement sévères sur le marsupial: certains perdent la vue, deviennent infertiles ou meurent.

Pour sauver l’animal, qui a été ajouté à la liste des espèces menacées en 2012, des scientifiques australiens proposent une solution radicale: tuer les koalas infectés pour sauver les autres.

Ainsi, David Wilson, un spécialiste des maladies infectieuses au Burnet Institute de Melbourne expliquait à la BBC:

«Leur population est en déclin. Une façon de la faire augmenter, c’est paradoxalement d’en tuer une partie. Ils se transmettent la chlamydia et un grand nombre d’entre eux ne peuvent guérir.»

Dans le Journal of Wildlife Diseases, Wilson précisait le potentiel de ce genre de mesure:

«Si les koalas stériles et très malades sont euthanasiés et les autres koalas infectés sont capturés et traités avec des antiobiotiques, l’infection de chlamydia pourrait être éliminée et une augmentation de population pourrait avoir lieu après quatre ans.»

Le syndrome de la «queue sale»

Une autre raison avancée pour défendre la solution de l’euthanasie est que les chlamydias peuvent déclencher chez certains koalas un syndrome douloureux dit de la «queue sale»,ainsi résumé par Wilson:

«Les voies urinaires sont enflammées et se dilatent considérablement; c’est incroyablement douloureux. Ils ont des décharges, et de nombreux koalas meurent.»

Au début des années 2000, une technique d’euthanasie a été mise en œuvre pour tenter de sauver les diables de Tasmanie, atteints d’un cancer du visage contagieux. Cette mesure n’a pas été efficace, mais selon David Wilson, c’est parce qu’elle a mal été mise en oeuvre.

Les chercheurs sont également en train de séquencer le génome des koalas, ce qui pourrait améliorer le vaccin anti-chlamydia actuellement en train d’être testé sur les marsupiaux australiens. Selon les estimations des scientifiques, un vaccin utilisable devrait être prêt dans trois ans.

http://www.slate.fr/

La Terre assoiffée absorbe la montée des océans


Avec la fonte des glaciers, on peut penser une montée des eaux à travers le monde. En fait, une partie de cette eau se faufile à travers le sous-sol des continents. Sur l’immédiat, cela ralentit la montée des eaux, mais pour l’avenir ….
Nuage

 

La Terre assoiffée absorbe la montée des océans

 

MIAMI, États-Unis – Tandis que les glaciers fondent et que le niveau des océans s’élève, la surface terrestre de plus en plus chaude et asséchée absorbe une partie de cette eau supplémentaire, selon une étude de la NASA publiée jeudi.

Des relevés par satellites réalisés ces dix dernières années montrent pour la première fois que les continents ont absorbé et emmagasiné 3200 milliards de tonnes d’eau en sus dans leurs sols, lacs et aquifères (roches poreuses) souterrains, précise cette étude publiée dans le journal Science.

Un phénomène qui a ralenti temporairement, d’environ 20 %, le rythme de la montée des océans, selon ses conclusions.

«Nous avons toujours pensé que la dépendance croissante des populations à l’eau du sous-sol pour l’irrigation et la consommation se traduisait par un transfert net de l’eau des terres vers l’océan», a relevé J.T. Reager, du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa.

«Nous n’avions pas réalisé jusqu’à présent qu’au cours de la dernière décennie, les modifications dans le cycle mondial de l’eau ont plus que compensé les pertes induites par le pompage de l’eau souterraine, transformant les terres en éponge –au moins temporairement», a-t-il poursuivi.

Le cycle mondial de l’eau repose sur le flux de l’humidité: de l’évaporation au-dessus des océans à la retombée sous forme de précipitations, puis leur l’écoulement via rivières et fleuves vers l’océan.

Quantifier l’effet de cette absorption des eaux par les sols sur la montée des océans n’avait pas été possible jusqu’à présent, faute d’instruments sur la terre ferme permettant des mesures sur la totalité de la planète.

Les données de cette étude ont été relevées par deux satellites de la NASA lancés en 2002.

Les chercheurs ont déterminé que «l’absorption de l’eau par les terrains est répartie sur l’ensemble de la planète, mais cumulée elle représente le volume du lac Huron, le septième plus vaste lac au monde», situé à la frontière américano-canadienne, a souligné la NASA.

Selon eux, cette découverte va permettre aux scientifiques de mieux calculer la hausse du niveau des mers à l’avenir.

http://fr.canoe.ca/

Une rare tortue de mer albinos découverte en Australie


On voit de temps à autre des animaux adultes albinos. Mais voilà, un bébé tortu vert mais albinos tout frais sorti de son oeuf, il a été facilement remarqué
Nuage

 

Une rare tortue de mer albinos découverte en Australie

 

 

Avec ses yeux rouges et sa robe blanche, Alby est un bébé tortue albinos. ©Coolum District Coast Care Group / Facebook

Avec ses yeux rouges et sa robe blanche, Alby est un bébé tortue albinos. ©Coolum District Coast Care Group / Facebook

Alby est une tortue verte… toute blanche ! Un cas très rare d’albinisme chez cette espèce de tortue marine.

BLANC. Alby est un spécimen très rare dans la nature. Il s’agit d’un bébé tortue marine atteint d’albinisme (d’où son prénom qui sonne comme un diminutif). Cette particularité génétique se caractérise par l’absence de pigment brun (la mélanine) dans toutes les cellules de l’organisme : l’animal a donc un épiderme blanc et l’iris rouge. À ne pas confondre avec d’autres maladies génétiques encore plus rares, telles que l’hypomélanisme (une réduction des pigments bruns, sauf dans les yeux) ou encore le leucistisme (tous pigments cellulaires sont absents, mélanine et phéomélanine – un pigment roux orangé – excepté au niveau de la rétine et de l’iris). Alby a été découverte sur la plage de Castaways, dans l’est de l’Australie, le 7 février 2015, par des bénévoles de l’association Coolum and North Shore Coast Care Group qui étaient venus collecter des données sur les œufs de tortues vertes (Chelonia mydas) tout justes éclos. C’est donc par hasard que ce petit reptile albinos a été filmé, tout comme ses 122 frères et sœurs qui ont quitté leur nid enfoui sous le sable pour rejoindre l’océan. Les chances de survie d’Alby sont néanmoins inférieures à celles des autres. Mais elle est déjà parvenue à gagner les eaux, ce qui est déjà une première prouesse.

©Lauren McWhirter / Youtube

http://www.sciencesetavenir.fr/

Doit-on toujours jeter un médicament périmé?


Peut-on prendre des médicaments prescrits ou non ? Il y a des médicaments qui ne perdent pas leur efficacité plusieurs années après la date de préemption, mais pas tous et certains peuvent même être nocifs en plus tout dépend de l’entreposage du médicament
Nuage

 

Doit-on toujours jeter un médicament périmé?

 

image

Photo: Shutterstock

Par Catherine Crépeau

 

La saison froide vient de commencer, vous avez le rhume et tout ce que vous trouvez dans votre pharmacie, c’est une vieille bouteille de sirop. Pouvez-vous en consommer sans crainte?

La durée de vie d’un médicament varie entre trois et cinq ans, mais certains seraient encore efficaces des années après leur date de péremption. En 2012, une étude publiée dans la revue Archives of Internal Medicine montrait que certains médicaments seraient utilisables une quarantaine d’années après la date d’expiration.

Des résultats qui rejoignent ceux d’une étude publiée en 2002 par la Food and Drug Administration (FDA) qui révélait que 84 % des 96 médicaments analysés étaient encore stables 57 mois après la date de péremption, soit presque cinq ans plus tard. Malgré tout, l’Ordre des pharmaciens du Québec recommande de ne pas utiliser de médicaments périmés, même d’un seul jour.

Diminution des principes actifs

La date de péremption indique la fin de la période pendant laquelle le fabricant garantit l’efficacité et la sûreté de son produit. Elle correspond au moment où la quantité de principes actifs du médicament a diminué de 10 %, ce qui lui confère un taux d’efficacité de 90 %. Après cette date, le taux d’efficacité du produit et son risque pour la santé ne sont pas connus.

La plupart des médicaments sont utilisables pendant deux à trois ans. Mais certains doivent être détruits dans les semaines qui suivent leur première utilisation, le produit n’étant plus stérile une fois le contenant ouvert. C’est le cas notamment des gouttes pour les oreilles ainsi que des gouttes et onguents pour les yeux. La date qui figure sur l’emballage du manufacturier peut donc porter à confusion. L’étiquette posée par le pharmacien sur l’emballage des médicaments prescrits vous indique la date précise où vous devriez éliminer ces produits.

Moins efficaces et parfois toxiques

Le principal inconvénient d’un médicament périmé, c’est qu’il perd son efficacité. Lorsqu’il est question d’un sirop pour soulager la toux, les risques sont minces. Par contre, prendre un comprimé de nitroglycérine qui a perdu en efficacité pour traiter son angine de poitrine peut avoir des conséquences graves. Même chose pour l’adrénaline, utilisée en injection dans les cas d’allergies. Ces molécules étant peu stables, il est donc important de respecter la date de péremption et les consignes d’entreposage.

Un médicament périmé peut aussi donner naissance à des produits de dégradation dangereux. C’est le cas, par exemple, de la tétracycline, un antibiotique qui devient nocif à sa date d’expiration.

Les médicaments inutilisés ou périmés doivent être retournés à la pharmacie. Évitez de les jeter dans les poubelles, les toilettes ou le lavabo. Ils pourraient tomber entre des mains mal intentionnées ou polluer les sols et l’eau.

Évitez de les ranger dans la salle de bain

Les médicaments craignent le gel, ainsi que la chaleur et l’humidité, qui accélèrent leur dégradation. La salle de bain n’est donc pas le meilleur endroit pour les entreposer. Pensez plutôt à un endroit sec et frais hors de la portée des enfants… et des adolescents!

Certains médicaments doivent être conservés au froid. Lisez bien les étiquettes décrivant les conditions d’entreposage.

Vous devriez aussi laisser vos médicaments dans leur contenant d’origine qui les protège de la lumière et de l’oxygène. De plus, vous éviterez les erreurs quand viendra le temps de les prendre.

Les médicaments dont la couleur, la forme, la consistance ou l’odeur ont changé devraient être retirés de votre pharmacie lors de votre ménage annuel.

http://www.protegez-vous.ca/