Ils lui disent qu’elle était trop grosse pour être danseuse –


Elle s’appelle Lizzy Howell, elle a 15 ans et elle démontre que même avec son surpoids, elle est capable d’en faire autant, sinon plus pour danser le ballet que ses compagnes qui sont plus minces. Cette jeune fille ne s’est pas laissé aller quand on lui disait qu’elle n’irait pas loin à cause de son physique. Même des médecins lui ont fortement conseillé que ce n’était pas un exercice pour elle, que son poids va user des articulations prématurément et pourrait affecter sa santé. Et pourtant ….
Nuage

 

Ils lui disent qu’elle était trop grosse pour être danseuse

 

Parole d’enfant ► Question-Réponse


Les professeurs posent toujours des questions intelligentes voyons ! Jusque souvent elles ou ils savent les réponses
Nuage

 

Question-Réponse

 

Grand-maman raconte

Mlle me raconte qu’elle ira dans une autre école de danse

– Quand le prof pose des questions intelligentes, je suis capable d’y répondre

Ana-Jézabelle, 5 ans /9 janvier 2017

Elle se fait greffer son pied au niveau du genou


Une chirurgie bien étrange qui ne peut se faire sur tout le monde atteint d’une tumeur maligne au niveau de la jambe, sauf sur certains cas. Cela permet à ces personnes de vivre une vie sportive quasi-normale
Nuage

 

Elle se fait greffer son pied au niveau du genou

Elle se fait greffer son pied au niveau du genou

Gabi Shull s’est vu diagnostiquer une tumeur osseuse à  l’âge de 9 ans et a dû subir une plastie de rotation.Photo Gentside

À la voir danser comme une véritable ballerine, difficile de croire que Gabi Shull a perdu l’une de ses jambes. Pourtant, c’est bien le cas. Tout a commencé en 2011, alors que cette Américaine originaire du Missouri n’avait que 9 ans. Elle était partie avec des amis faire du patin quand elle est tombée sur le genou. Au départ, son médecin n’a rien découvert d’anormal.

C’est quelques semaines plus tard alors que son genou droit était toujours enflé que celui-ci s’est inquiété et a prescrit une imagerie par résonance magnétique à la fillette. Le scanner a révélé qu’elle souffrait d’un ostéosarcome, une tumeur maligne qui se forme dans l’os.

«Nous étions choqués. Il a dû répéter ce qu’il avait dit parce que je ne le croyais pas. Je pensais ne pas avoir bien entendu», a confié sa mère à Barcroft.

Entrez la légende de la vidéo ici

LA PLASTIE DE ROTATION: UNE CHIRURGIE EXCEPTIONNELLE

Pour tenter de réduire la tumeur à  une taille opérable, Gabi est passée par douze semaines de chimiothérapie avant que les médecins ne lui proposent différentes alternatives. Parmi elles, l’amputation d’une partie de sa jambe. L’opération a été réalisée le 15 juin 2011. Elle a consisté à  amputer la jambe droite de la fillette jusqu’au genou.

Le but était de retirer le genou, la zone où se trouvait la tumeur. Mais il ne s’agissait pas d’une simple amputation. Les médecins ont réalisé ce qu’ils appellent une rotation-plastie ou plastie de rotation. Cette chirurgie a consisté à prendre sa cheville et son pied, à les retourner à  180° et à les rattacher à la partie supérieure de sa jambe.

Bien qu’elle paraisse étrange, ce type de chirurgie est parfois utilisé en cas de tumeur osseuse, lorsque le cancer ne s’est pas étendu à  la cheville et au pied. Cette solution offre même de vraies bénéfices pour les malades. Ceci leur permet de retrouver une articulation au niveau de la jambe et donc de porter et d’actionner une prothèse pour marcher.

«Nous en avons parlé avec Gabi et nous avons commencé à  regarder des vidéos d’enfants faisant du patin à roulettes […] après une plastie de rotation», a expliqué sa mère. «Nous avons appris qu’il n’y a absolument aucun inconvénient à la plastie de rotation excepté l’aspect et si vous arrivez à surmonter ça et vous concentrez sur la qualité de vie, alors vous avez beaucoup à gagner et rien à perdre».

UNE VRAIE RÉUSSITE

Cinq ans plus tard, la chirurgie a été une vraie réussite pour Gabi. La jeune fille a bien entendu dû passer par de la rééducation et des moments difficiles, mais elle a tout de même réussi à devenir une danseuse accomplie.

«Au début, c’était douloureux. J’avais peur de mettre du poids sur ma jambe et puis j’ai dû retrouver le mouvement au niveau de ma cheville parce qu’elle était coincée à  90°», a raconté l’adolescente aujourd’hui âgée de 14 ans.

«Cela m’a pris au moins un an et plusieurs sessions d’entrainement personnelles pour réaliser mes premiers pas sans aide. Un an après ça, je dansais à  nouveau sur scène», a-t-elle poursuivi.

Deux ans après la chirurgie, elle réalisait sa première compétition de danse. Depuis, Gabi qui est même devenue pom-pom girl, vit une vie normale et ne recule devant aucune activité sportive.

«C’est une chirurgie unique. Pas destiné à  tout le monde mais cela valait le coup pour moi», a assuré Gabi.

«Si je peux battre le cancer, vivre avec une prothèse de jambe et ré-apprendre à tout faire, alors je crois que je peux faire n’importe quoi».

http://fr.canoe.ca/

On danse sous la pluie


La vie apporte son lot de problèmes, maladies, ennuis, déception, mais malgré tout, elle apporte aussi de beaux moments, des rires d’enfants, une nature merveilleuse … Ce sont ces derniers que nous devons garder en tête pour traverser les jours plus sombres
Nuage

 

On danse sous la pluie

 

 

La vie n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie

Sénèque

Ce professeur de zumba en fauteuil roulant donne des cours dans le monde entier


Un professeur de zumba ne s’est pas laissé aller à la fatalité. Il enseigne à travers le monde la danse à des gens sur leurs deux pieds en intégrant des personnes en chaise roulante comme lui. Son attitude, lui donne une vie bien remplie tout en ayant d’autres rêves à conquérir
Nuage

 

Ce professeur de zumba en fauteuil roulant donne des cours dans le monde entier

 

Guillermo Aranguiz est un professeur de zumba chilien très demandé. Il vient de donner un cours à Hambourg, en Allemagne (voir la vidéo en tête d’article). Sa vivacité, malgré son handicap, attire les foules. Il était en Espagne au mois de mai, en tournée dans plusieurs villes. Il s’est déjà produit en Argentine et aux États-Unis (Floride).

Ses pages Facebook et YouTube sont très bien rôdées. Il enregistre des clips régulièrement. Aux premières notes de merengue, il entraîne des salles entières dans des chorégraphies endiablées.

Si c’est parfois la curiosité un peu mal placée des spectateurs qui fait la célébrité de Guillermo, au Chili, il est une véritable star qui œuvre pour l’intégration des personnes souffrant de handicap. Il parle lui-même de zumba inclusive.

Joueur de tennis handisport multimédaillé

À chaque téléthon chilien depuis 2012, il est le clou du spectacle et fait danser des milliers de personnes. La vidéo la plus parlante reste celle où l’on voit plusieurs personnes en fauteuil roulant assister à ses cours.

 

Guillermo Aranguiz, surnommé Grillo Aranguiz, est un ancien joueur de tennis handisport multimédaillé. Il rêve de courir le marathon de New York. Il se qualifie lui-même de« »danseur sur roues».

La page Facebook de Jaccede.com, une application pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite, a salué l’audace du personnage.

http://quebec.huffingtonpost.ca/