20 magnifiques mamans (et papas) animaux qui attendent leurs bébés..


Les mamans qui attendent un enfant sont généralement heureuses de porter dans leur ventre un bébé. Les animaux, aussi portant leurs petits avec toute la beauté de la maternité, et ce, malgré les inconvénients que cela peut comporter
Nuage

 

20 magnifiques mamans (et papas) animaux qui attendent leurs bébés..

 

 

1.

lolzbook

2.

lclayconyc

3.

funscenes

4.

luxfon

5.

yaplakal

6.

virtualzoo

7.

vashipitomcy

8.

palmbeachpost

9.

blogspot

10.

1000cutethings

11.

friends

12.

sia

13.

lovely-dogs

14.

blick

Et parce que les papas ne sont pas en reste…

15.

http://www.demotivateur.fr/

Le Saviez-Vous ► Gary Dahl, l’homme qui a vendu un caillou domestique à des millions d’Américains


Parti d’une blague, il a fait fortune avec des cailloux qu’il vendait comme un animal qu’il fallait s’en occuper
Nuage

Gary Dahl, l’homme qui a vendu un caillou domestique à des millions d’Américains

 

Le Pet Rock, «la mode la plus ridicule» de tous les temps, est parfois considéré comme l’ancêtre du Tamagotchi.

On n’évoque plus son invention que dans des listes sur les «idées ridicules qui ont rendu leur inventeur millionnaire», et pour cause: Gary Dahl était à l’origine du Pet Rock, un «animal» de compagnie virtuel –en fait un simple caillou. Il est mort à l’âge de 78 ans, le 23 mars,(2015) mais sa mort n’a été annoncée que mardi 31 mars par son épouse.

Contrairement aux apparences et même s’il s’agissait bien au départ d’une blague, le Pet Rock n’est pas un poisson d’avril mais un objet qui s’est vendu à 1,5 million exemplaires lors des fêtes de Noël de 1975 aux Etats-Unis, et est considéré comme un des cas les plus fascinant de marketing réussi.

Gary Dahl était publicitaire, et dans les années d’après-guerre du Vietnam en pleine affaire du Watergate, raconte le Washington Post, il pensait que les Américains souhaitaient se détendre et qu’ils plébisciteraient une idée légère.

Pour 3,95 dollars, poursuit le New York Times, on pouvait s’offrir cet objet fourni dans une boîte en carton munie de trous d’aération pour que le Pet Rock puisse respirer.

«On pourrait dire que nous avons mis en boîte un sens de l’humour», expliquait Gary Dahl à la presse.

Le génie, poursuit le New York Times, résidait dans le manuel qui accompagnait le Pet Rock, expliquant comme le nourrir, l’entraîner et prendre soin de lui.

Une mode aussi éphémère et déroutante que le Tamagotchi, petit boîtier électronique lui aussi vendu comme un animal virtuel, dont il fallait néanmoins s’occuper quotidiennement pour le garder «en vie», et parfois qualifié de «Pet Rock des années 1990».

Le Pet Rock a fait de nombreux émules, comme ce Pet Rock USB présenté comme la version numérique de l’animal d’origine… 

Des Pet Rocks sur le site Bad Fads Museum

Gary Dahl a ensuite connu le revers de sa notoriété si étrangement acquise: son épouse a raconté qu’au bout d’un moment, les gens venaient les voir avec des idées absurdes, comme un animal en bois, en gravier ou en forme de crotte, et qu’ils attendaient de Gary qu’il réédite l’exploit pour leur produit.

La suite est plus triste: il achète un bar, se met à trop boire, relance des coups marketing qui n’auront pas le succès du Pet Rock, comme le kit pour faire pousser du sable et créer son désert… Ses associés l’avaient poursuivi en justice et l’inventeur avait dû leur régler une somme à six chiffres.

Il était l’auteur en 2001 de La publicité pour les nuls.

En 1988, il avait confié à Associated Press qu’il lui arrivait de regretter d’avoir mis le Pet Rock sur le marché:

«Parfois, je regarde en arrière et je me demande si ma vie n’aurait pas été plus simple si je ne l’avais pas fait.»

http://www.slate.fr/

Le froid qui tue


L’hiver, un des grands dangers de cette saison est de ne pas être assez bien protégé du froid.
Nuage

 

Le froid qui tue

 

 

Gilles Brien

Biométéorologue et auteur du livre «Les Baromètres

Vos dents claquent. Votre corps frissonne. Les poils de vos bras se dressent. Le sang se retire de votre nez et de vos oreilles. Vous commencez à grelotter. Vous avez frette. S’il n’y a pas d’abris possibles, les contractions involontaires de vos muscles produiront de la chaleur durant quelques instants. Mais si le froid persiste et qu’il y a du vent, greloter devient vite insuffisant.

À mesure que vous perdez votre chaleur corporelle, votre température interne diminue. Le coeur se met à travailler plus vite, et pompe plus de sang chaud vers les organes vitaux. Du coup, la pression artérielle et la respiration augmentent. Au bout de quelques heures, votre corps a transféré toute sa chaleur à l’air ambiant. Vous êtes en hypothermie ou pire. Vous êtes cuits…

Le froid tue 150 personnes par année au Canada selon Environnement Canada. Quinze fois plus que la foudre. Heureusement cette année, le bilan sera moindre. Malgré le temps glacial des derniers jours, les températures moyennes de l’hiver en font l’un des plus chauds du siècle.

Le risque de mourir de froid par hypothermie dépend d’une conjugaison de facteurs: l’état de santé, l’âge, la fatigue, le vent, la température. Les enfants et les personnes âgées sont les plus à risque, car les enfants perdent leur chaleur plus rapidement, tandis que les médicaments et les maladies réduisent la capacité des plus vieux à bien régulariser leur température.

Un facteur de risque d’hypothermie en progression: la maladie d’Alzheimer. Les personnes atteintes ne réalisent pas pleinement le danger de sortir à l’extérieur par temps froid. Elles ont aussi souvent du mal à savoir comment se vêtir adéquatement avant de quitter la maison.

Les femmes seraient moins à risque que les hommes de mourir du froid, car elles supportent physiologiquement mieux le froid. La preuve: la mésaventure subie par Donna Molnar, une Ontarienne de 55 ans. Le 19 décembre 2008, un vendredi, en banlieue d’Hamilton, il fait – 4 °C et il neige quand Donna prend sa voiture pour aller à l’épicerie. Elle n’arrivera jamais à destination.

Tombée en panne en pleine tempête de neige, Donna est retrouvée le lundi suivant par un chien policier qui avait reniflé son corps sous une vingtaine de centimètres de neige. La température avait plongé à -15 °C pendant la nuit. Par miracle, Donna était encore consciente. Elle a expliqué s’être arrêtée à cause de la poudrerie pour chercher de l’aide. Puis elle avait trébuché dans un champ. Dans son cas, la neige tombée qui avait recouvert son corps avait joué un rôle isolant en empêchant une baisse de température qui lui aurait été fatale.

L’ex-députée de Matane, Nancy Charest, dont le corps a été découvert en décembre 2014, n’a pas été aussi chanceuse. Retrouvée sans vie, à moitié dévêtue en bordure d’une route de Matane par un froid glacial, la femme était intoxiquée par l’alcool. Dans son cas, l’hypothermie avait déclenché une étrange réaction: le «déshabillage paradoxal». Ce phénomène survient quand une personne en état d’hypothermie sévère retire tous ses vêtements, croyant qu’elle a trop chaud, alors qu’en fait, elle est en train de geler.

Les engelures en hiver: causées surtout par l’alcool

Les engelures en hiver sont un vrai fléau au Canada. Ce type de blessures est même en progression dans la population selon Statistique Canada. Une vaste étude récente qui a duré 12 ans, en Saskatchewan, sur l’état de santé de 650 000 personnes a conclu que la consommation d’alcool était responsable de 46 % des engelures en hiver. Les pieds et les mains comptent pour 90 % des engelures. Les oreilles viennent ensuite, suivies du nez, des joues et… du pénis.
L’augmentation de cas d’engelures ces dernières années s’expliquerait par une plus grande participation de la population à des activités sportives extérieures. Mais il y a une autre raison: l’itinérance. Depuis la crise économique de 2008, l’itinérance a explosé dans les grandes villes du Canada.

Référence: Valnicek, SM et al, « Frostbite in the prairies : a 12 year review », Plast Reconst Surg, 1993, 92 pp 633-41

http://quebec.huffingtonpost.ca/

9 causes sournoises de la dépression


La dépression peut être sournoise, elle peut aussi toucher tout le monde, peut importe l’âge, le rang social … Certains facteurs peuvent aussi être mise en cause, telle que la maladie chronique, l’alimentation, la fatigue, etc.
Nuage

 

9 causes sournoises de la dépression

 

The Huffington Post | Par Lindsay Holmes

Pour certains, le temps froid n’est pas le seul inconvénient de l’hiver. Environ 10 millions d’Américains souffrent de trouble affectif saisonnier, une condition liée à la dépression qui va et vient selon les saisons.

Dans la plupart des cas, les symptômes du trouble affectif saisonnier se manifestent vers la fin de l’automne et perdurent jusqu’au printemps. Les personnes les plus à risque sont généralement celles vivant dans les régions nordiques les plus froides et les moins ensoleillées durant cette période de l’année.

«La dépression peut prendre plusieurs formes. Elle peut être légère et la personne atteinte pourra continuer de fonctionner normalement, ou beaucoup plus sévère et l’individu aura alors de la difficulté à accomplir même les tâches les plus simples», explique la médecin de famille Josie Znidarsic. «Elle peut frapper n’importe qui et n’est pas nécessairement liée à un traumatisme. Ce n’est pas non plus une condition qui va simplement disparaître si on l’ignore.»

Évidemment, il y a des cas où cet état de santé mentale n’est pas lié à des circonstances extérieures. Les hormones, le bagage génétique et la chimie du cerveau peuvent aussi être des facteurs déterminants. Ceci étant dit, il y a des cas où des facteurs extérieurs peuvent contribuer au développement de la maladie.

Une maladie chronique

Vivre avec une maladie chronique est aussi difficile physiquement qu’émotionnellement. Les personnes atteintes de conditions comme une maladie cardiaque, le diabète ou un cancer sont plus susceptibles de souffrir des symptômes de la dépression.

Fumer

Une étude britannique publiée en 2015 a démontré que les fumeurs étaient plus susceptibles de souffrir de troubles anxieux et de dépression. La sensation de bien-être que vous ressentez en fumant une cigarette n’est d’aucune utilité, puisqu’elle nuit en même temps à votre santé. Substituez la cigarette en vous impliquant davantage dans une passion (comme la cuisine, l’exercice, les arts, etc.) qui crée chez vous un tel sentiment d’évasion. Cela vous aidera par la même occasion à combattre les symptômes de la dépression.

L’abus de médias sociaux

La vie d’une personne telle qu’exposée sur les médias sociaux n’est aucunement représentative de la réalité. Mais même en sachant cela, vous ne pouvez parfois vous empêcher de comparer votre existence à celle des autres, ce qui peut entraîner un sentiment de manque et de vide pouvant alimenter les symptômes de la dépression.

Votre voisinage

Habiter la ville ou la banlieue peut avoir une influence sur l’état de votre santé mentale. Une étude américaine a démontré que les personnes vivant en milieu urbain sont plus susceptibles de souffrir de maladies mentales, en particulier de la dépression. Si les chercheurs notent que ces liens de causalité s’avèrent particulièrement complexes, ils croient néanmoins que passer plus de temps dans la nature peut avoir des effets positifs sur l’humeur d’une personne.

Votre alimentation

Votre état (aussi bien physique que mental) est intrinsèquement lié à ce que vous mangez. Une recherche suggère que les personnes ayant une alimentation riche en aliments transformés, en sucre et en gras seraient plus susceptibles de souffrir de dépression. Une étude publiée en 2008 stipule également que l’alimentation peut jouer un rôle déterminant quant à la durée et à la sévérité de la dépression.

Le manque de sommeil

Le manque de sommeil est lié autant aux risques de souffrir de maladies chroniques que de troubles de santé mentale. Le manque de sommeil a des effets négatifs sur votre humeur, et la dépression peut grandement affecter la qualité de votre sommeil. C’est un cercle vicieux.

L’inflammation du cerveau

Les symptômes de la dépression seraient liés à une maladie inflammatoire du cerveau, ou une réponse naturelle de celui-ci pour se protéger lui-même. Une étude publiée dans le journal JAMA Psychiatry a découvert que l’inflammation du cerveau était 30 % plus importante chez les patients souffrant de dépression.

Ne pas placer vos besoins en premier

Si vous placez toujours les besoins des autres avant les vôtres, cela peut vite devenir un poids immense à supporter.

«Trop souvent les gens oublient de s’accorder du temps pour eux-mêmes», note Josie Znidarsic. «S’ils ont de la difficulté à dire non aux autres ou à refuser une invitation qui ne les intéresse pas vraiment, cela peut vite devenir épuisant et créer un cercle vicieux pouvant entraîner des symptômes de dépression.»

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Un test de salive pour détecter un cancer en 10 minutes?


Est-ce possible qu’un simple test de salive que n’importe qui pourrait faire serait efficace pour détecter un cancer ? Peut-être, mais pas avant 2 ans
Nuage

 

Un test de salive pour détecter un cancer en 10 minutes?

 

Un test de salive pour détecter un cancer en 10 minutes?

Le test serait précis à 100 %.Photo Fotolia

LOS ANGELES – Des chercheurs américains de l’Université de Californie à Los Angeles affirment avoir développé un test ne nécessitant qu’une goutte de salive pour détecter en 10 minutes un cancer et qui pourra être utilisé à la maison.

Le test tente de détecter des mutations génétiques dans le plasma sanguin qui sont reliées à une tumeur, a rapporté le quotidien The Telegraph.

Selon David Wong, professeur d’oncologie à l’Université de Californie, le test a démontré qu’une seule goutte de salive contient suffisamment d’information pour donner un diagnostic clair dès qu’une tumeur cancéreuse commence à se développer.

Le test serait précis à 100 % et si simple qu’il peut être effectué dans une pharmacie, une clinique dentaire ou chez le patient lui-même, a mentionné le chercheur. Actuellement, les médecins peuvent seulement utiliser des tests sanguins pour détecter un cancer.

M. Wong estime que le test sera approuvé d’ici deux ans par les autorités sanitaires américaines, la Food and Drug Administration.

«À terme, il devrait être possible de faire des tests pour plusieurs cancers en même temps», a indiqué M. Wong lors de l’assemblée annuelle de l’Association américaine pour l’avancement des sciences, à Washington, selon The Telegraph.

http://fr.canoe.ca/

150 000 manchots sont morts de faim à cause d’un iceberg


Les animaux aussi sont confronté aux forces de la nature. Une colonie de manchots pourraient complètement disparaitre à cause d’un iceberg qui s’est détaché et prolonge la route pour se nourrir
Nuage

 

150 000 manchots sont morts de faim à cause d’un iceberg

 

Près de 150 000 manchots sont morts de faim en Antarctique dans les cinq dernières années à cause de la dérive d’un iceberg géant.

Le morceau de glace de 1200 kilomètres carrés (quatre fois la ville de Montréal environ) s’est rattaché au continent au mauvais endroit empêchant la colonie de manchots d’Adélie de se nourrir correctement et de prospérer.

«L’arrivée de l’iceberg dans la baie du Commonwealth, à l’est de l’Antarctique, puis l’expansion de la glace a dramatiquement allongé la distance que les manchots devaient parcourir pour se nourrir», ont expliqué les chercheurs dans la revue scientifique Antarctic Science.

Les oiseaux marins devaient en effet parcourir plus de 60 kilomètres (seulement à l’aller) pour trouver de quoi se sustenter.

Ainsi la population est passée de 160 000 individus à moins de 10 000.

Les scientifiques estiment que si cela continue, cette colonie qui existe depuis près d’un siècle dans la région devrait «disparaître» dans les 20 prochaines années «à moins que la glace du gigantesque iceberg ne vienne à rompre».

http://www.tvanouvelles.ca/