La tortue qui avait avalé 915 pièces est morte


Vous souvenez de la tortue qui a été opérée et qu’on a retrouvé 915 pièces de monnaie et que par la suite, elle était en convalescence en Thaïlande ? Et bien, elle a fini par succomber à un empoisonnement de sang. Tout cela à cause d’une croyance que donner des pièces de monnaie a une tortue promettait de vivre aussi longtemps qu’elle. Pathétique n’est pas ?
Nuage

 

La tortue qui avait avalé 915 pièces est morte

 

© ap.

La tortue marine thaïlandaise surnommée « Tirelire » pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte mardi des suites des complications de l’opération qui l’avait soulagée de son trésor.

Agée de 25 ans, elle avait été envoyée début mars, avec la carapace fracturée, dans une clinique de Bangkok où les médecins avaient découvert cinq kilos de pièces coincés dans son ventre, lancés par les visiteurs de son parc. Son histoire avait fait la une dans le monde entier après une première opération réussie pour extraire les pièces. Le sort du reptile tenait en haleine la Thaïlande, qui avait suivi avec émotion mi-mars ses premières leçons de natation.

Empoisonnement du sang

Mais alors que la tortue avait en théorie encore une soixantaine d’années à vivre sa santé s’est soudain dégradée il y a deux jours et les médecins ont découvert qu’elle souffrait un empoisonnement du sang.

« A 10H10, elle est partie en paix », a déclaré mardi à Nantarika Chansue, la vétérinaire responsable du centre de recherche aquatique de l’hôpital de Chulalongkorn. « Elle était mon amie, mon maître et ma patiente », a-t-elle ajouté en larmes.

Prise de conscience

La tortue a passé deux décennies dans un petit parc public de la province de Chonburi et les visiteurs lui jetaient des pièces pour inciter la chance à leur sourire. La notoriété soudaine de la tortue a eu une conséquence positive: les vétérinaires ont pu expliquer qu’il ne fallait pas donner des pièces à manger aux animaux. En Thaïlande, les gens lancent de la monnaie aux tortues en espérant que cela leur porte chance et qu’ils puissent vivre aussi longtemps que la tortue.

http://www.7sur7.be

Comment la libido d’une seule tortue a sauvé son espèce


Une espèce de tortues géantes sur les iles Galapagos était en grand danger de disparition alors ceux qui restaient étaient des femelles. Puis un jour, une tortue mâle ayant une forte libido a réussit a remonter le nombre des tortues
Nuage

Comment la libido d’une seule tortue a sauvé son espèce

Crédit: Wikipédia https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Galapagos_dominance_display.jpg

Crédit: Wikipédia ht

Repéré par Xavier Ridel

Repéré sur NY Times

Diego a entre 350 et 800 enfants. Les Chelonoidis Hoodensis peuvent lui dire merci.

 

Dans les années 1970, les Chelonoidis hoodensis, une espèce de tortues géantes des Galapagos, étaient en voie d’extinction. On en comptait alors une douzaine, essentiellement des femelles. Puis est arrivée en provenance du zoo de San Diego aux États-Unis, Diego, une tortue mâle ne cessant de se reproduire au point d’être en passe de sauver ses congénères. Le site du NY Times s’est penché sur son cas et celui de la faune sur l’archipel, propriété de l’Équateur.

Diego est arrivé aux Galápagos en 1977. Freddy Villalva, qui s’occupe des tortues au centre de reproduction de l’île, l’affirme:

«Il continuera à se reproduire jusqu’à sa mort

Avec au moins 350 enfants déclarés (certaines estimations officieuses plus ou moins fantasques en comptabilisent 800), l’animal a littéralement redonné vie aux Chelonoidis Hoodensis. Ces tortues échapperont au sort qu’ont subi 11 des 115 espèces de l’île, désormais éteintes, même si l’établissement d’un parc national et les efforts des scientifiques ont fortement ralenti ce processus.

La popularité de Diego fait écho à la mort d’un de ses congénères, George, surnommé «le solitaire» en raison de son incapacité à se reproduire en captivité. Il était devenu un symbole de la possible extinction de son espèce.

Mais les bienfaits de cette vitalité ont aussi leur côté sombre. La progéniture de la tortue étant amenée à se reproduire ensemble, l’espèce devrait ressembler de manière de plus en plus homogène génétiquement à cet illustre aîné. Au risque de fragiliser l’espèce en cas d’apparition de nouvelles maladies ou de changement climatique? Les experts sont divisés sur la question. Si certains y voient un réel danger, pour d’autres, c’est ainsi que les espèces ont toujours survécu sur les îles Galapagos. 

 

http://www.slate.fr

Thaïlande: la tortue aux 915 pièces de monnaie réapprend à nager


Vous souvenez de la tortue qu’on a retirée dans son estomac 900 pièces ? Elle va bien et a plus d’aisance a bouger. Un mal pour un bien, il semble que maintenant ont les plans d’eau et on ajoute des pancartes pour ne pas jeter des pièces de monnaie. Espérons qu’elle aura un jour droit à la complète liberté dans l’océan
Nuage

 

Thaïlande: la tortue aux 915 pièces de monnaie réapprend à nager

 

 


La tortue qui avait avalé 915 pièces de monnaie réapprend à nager à Bangkok, en Thaïlande, le 12 mars 2017 Roberto SCHMIDT  /  AFP

 

Une tortue marine thaïlandaise surnommée « Tirelire » pour avoir avalé 915 pièces de monnaie a pris des leçons de natation lundi dans le cadre d’un programme de réhabilitation après une longue opération chirurgicale qui l’a soulagée de son trésor.

Le reptile a passé sept heures sur la table d’opération à Bangkok la semaine dernière. Les chirurgiens ont retiré de son système digestif cinq kilogrammes de pièces de monnaie lancées dans sa mare par les visiteurs.

Son histoire a fait la une dans le monde entier. Lundi, « Omsin » (Tirelire), spécimen âgé de 25 ans, a nagé avec une facilité relative dans une petite piscine du centre de recherche aquatique de l’hôpital de Chulalongkorn.

Nantarika Chansue, la vétérinaire responsable du centre, s’est dite ravie de la liberté de mouvement récupérée par la tortue.

« Avant, elle ne se servait pas du tout de son côté gauche, car c’était probablement douloureux », dit-elle à l’AFP. « Regardez la maintenant, elle utilise tous ses membres de façon très efficace ».

La tortue a passé deux décennies dans un petit parc public de la province de Chonburi et les visiteurs lui jetaient des pièces pour inciter la chance à leur sourire.

La vétérinaire a ajouté que la nouvelle notoriété de la tortue avait eu comme conséquence bénéfique de faire réfléchir les gens à deux fois avant de jeter des pièces.

« A cause de tout ça, les mares que je connais sont en train d’être nettoyées. Des pancartes sont installées pour interdire les pièces ».

Elle espère qu’un jour « Omsin » pourra être remise à la mer, vu qu’en théorie, elle a encore une soixantaine d’années à vivre. L’équipe l’emmènera prendre des bains de mer pour lui apprendre à nager et à plonger, non sans l’avoir équipée « d’une laisse » afin de la récupérer.

http://www.ladepeche.fr/

11 chats qui ont créé de belles amitiés avec des tortues !


Même si le chat est un prédateur, certains acceptent de partager leur territoire avec d’autres espèces. Ces 11 chats partage leur espace de vie avec des tortues
Nuage

 

11 chats qui ont créé de belles amitiés avec des tortues !

 

1.

 

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

2.

 

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

3.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

4.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

5.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

6.

Des chats amis avec des tortues

© Imgur

7.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

8.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

9.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

10.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

11.

Des chats amis avec des tortues

©Pinterest

https://wamiz.com

e

Thaïlande : 900 pièces retrouvées dans l’estomac d’une tortue


Aberrant ! À quoi pensent les gens ! Jeter des pièces dans des bassins d’eau, alors que des animaux marins y vivent. C’est déconcertant de tels agissements.
Nuage

 

Thaïlande : 900 pièces retrouvées dans l’estomac d’une tortue

 

Une tortue fluorescente. - Capture d'écran Youtube

Une tortue fluorescente. Capture d’écran Youtube

Drôle de découverte à l’intérieur de l’estomac d’une tortue verte en Thaïlande. Plus de 900 pièces de monnaies ont été extraites de son abdomen lors d’une opération chirurgicale de quatre heures menée par cinq vétérinaires de l’université de Chulalongkom.

L’argent ingurgité par la tortue prénommée Bank provenaient de pièces jetées dans son bassins par des touristes qui s’adonnaient alors à un rituel porte-bonheur.

« Je suis très en colère. Comment peut-on continuer à jeter des pièces dans un bassin lorsque l’on constate que cela porte préjudice à la santé de la tortue ? » s’est interrogée la responsable de la clinique vétérinaire où a eu lieu l’opération.

Du liquide pendant quinze jours

Durant l’intervention, Bank a subi une anesthésie générale. Une incision de dix centimètres a été nécessaire pour retirer chacune des pièces. Certaines ont d’ailleurs été retrouvées abîmées par la corrosion alors que d’autres été carrément dissoutes.

« Le résultat est satisfaisant. Maintenant, c’est à Bank de bien récupérer » a déclaré un vétérinaire qui a participé à l’opération.

Pour cela, elle devra observer un régime strict et ingurgiter du liquide pendant deux semaines.

http://www.ladepeche.fr/

Forêts: la marche des fantômes


Des endroits ou les arbres étaient rois, deviennent les fantômes des forêts causé par l’augmentation des eaux salées
Nuage

 

Forêts: la marche des fantômes

 

(Agence Science-Presse) Ce sont à présent plus d’un millier de kilomètres de rivages de l’Atlantique qui sont touchés par la maladie des « forêts fantômes » —lorsque trop d’eau salée pénètre à l’intérieur des terres, endommageant irrémédiablement les arbres.

Les biologistes signalent en effet le phénomène de la Floride jusqu’au New Jersey, rapporte le magazine e360. C’est le résultat de la hausse du niveau de l’océan, une hausse imperceptible pour les humains, mais qui signifie que, lors des grandes marées ou des tempêtes, les forêts les plus près du rivage sont plus souvent qu’avant arrosées d’eau salée.

Avec la hausse appréhendée des océans dans les prochaines décennies, le phénomène risque de faire de plus en plus parler de lui, explique notamment l’écologiste David Kaplan, de l’Université de Floride. Et c’est ainsi que des écosystèmes à la riche biodiversité se transforment peu à peu en un habitat homogène : un marécage salé. Outre les arbres, les plus grands perdants sont les tortues et les oiseaux migrateurs.

http://www.sciencepresse.qc.ca/