Un mariage qui choque


Une expérience sociale d’un mariage forcé entre un homme de 65 ans et une jeune fille de 12 ans. Coby Persin a fait appel à deux comédiens pour simuler une fausse séance de photos de mariage. Le faux couple s’est fait photographier en vue de la célébration, dans les rues de Times Square. C’est une des rares expériences sociales que j’ai vue qui a fait réagir autant de gens qu’importe leur origine ou leur situation Il y a des choses qui ne passent pas
Nuage

 

Un mariage qui choque

 

Le Saviez-Vous ► Pourquoi les chiens nous lèchent-ils ?


Les chiens lèchent leur maître ou leur congénère. Une forme de communication, de soumission ou d’affection, peut-être les 3 ?
Nuage

Pourquoi les chiens nous lèchent-ils ?

 

Quel propriétaire de chien n’a jamais eu le plaisir ou la surprise de sentir sur sa peau la langue de son compagnon à 4 pattes le léchant vigoureusement comme pour lui faire un gros bisou ? Humains ou autres chiens : ce n’est un secret pour personne,lécher est l’un des moyens de communication des chiens. Mais quelles sont les significations de ce comportement ? Pourquoi nos chiens nous lèchent-ils ?

Chez le chiot

Dès son plus jeune âge le chien se met à lécher, imitant alors sa mère qui le nettoie de cette façon, mais lui montre aussi son affection.

Plus tard, lorsqu’ils sont sevrés, les chiots lèchent le museau de leur mère pour lui demander de la nourriture. Et certains adultes conservent cette habitude,réclamant à manger à leur maître en le léchant.

Une marque de soumission

A l’état sauvage, un chien peut lécher un congénère, le chef de la meute, pour lui témoigner sa soumission.

Domestique, le chien conserve ce comportement et indique en léchant le visage ou les mains de son maître qu’il accepte son autorité de dominant.

Et d’affection

Bien sûr, le chien lèche aussi son maître et ses congénères pour leur montrer son affection, de la même façon que le faisait sa maman lorsqu’il était chiot.

Comme l’explique Reda Atallah sur son blog, les chiens peuvent aussi lécher leurs humains pour tenter de les apaiser lorsqu’ils se montrent stressés, angoissés, énervés.

Quand s’inquiéter ?

S’il est donc normal que le chien lèche, ce comportement étant tout à fait naturel, l’excès, lui n’est pas à prendre à la légère.

Les chiens, lorsqu’ils sont très anxieux, peuvent se lécher frénétiquement, certains jusqu’au sang. Si votre compagnon à 4 pattes se lèche sans cesse, ne tardez pas avant de consulter un vétérinaire ou comportementaliste.

Crédits photo : Greencolander – Flickr

http://wamiz.com/

Découverte de la plus vieille taverne de France


L’alcool, les beuveries, ne datent pas d’hier. Quelque part en France des vestiges d’un établissement comparable à un bar avant notre ère, a été mise à jour
Nuage

 

Découverte de la plus vieille taverne de France

 

Vestiges d'une ancienne taverne découverte sur l'antique site de Lattara, datée du 2e siècle avant notre ère. Les trois cercles rouges sont des restes de four. CREDIT: Fouilles de Lattes - CNRS

Vestiges d’une ancienne taverne découverte sur l’antique site de Lattara, datée du 2e siècle avant notre ère. Les trois cercles rouges sont des restes de four. CREDIT: Fouilles de Lattes – CNRS

Par Bernadette Arnaud

Au sud de Montpellier, les vestiges d’une taverne datant du 2e siècle avant notre ère a été mise au jour. Une innovation importée de Rome dans un monde gaulois en pleine mutation.

 

TAVERNE. Ah, ces Gaulois! Toujours prompts à lever le coude ! On connaissait depuis longtemps leur goût pour les grands banquets, mais on ne savait pas vraiment depuis quand les Gallis’étaient mis à fréquenter des tavernes, ni où ces établissements étaient apparus. Voici qui est chose faite ! La première tabernae jamais trouvée en France vient d’être découverte dans la région de Lattara, près de Lattes dans l’Hérault. Et elle a 2100 ans ! A 5 km au sud de Montpellier, Lattara est une antique cité portuaire située dans la province très tôt romanisée de la Narbonnaise. C’est à l’intérieur des remparts de la ville, dans des niveaux datés du 2e siècle avant notre ère, qu’ont été mis au jour les vestiges de ce premier « café du commerce ». Il est composé de deux corps de bâtiments, dans lesquels trônaient trois fours en terre cuite, ainsi que des supports de meules.

« Nous pensions avoir découvert une boulangerie! », explique Gaël Piques, (CNRS, Archéologie des Sociétés Méditerranéennes) dans un récent article publié avec Benjamin Luley (Gettysburg College) dans la revue Antiquity.

Une grande banquette en fer à cheval

Mais très vite, les restes d’une salle à manger dotée d’une grande banquette en fer à cheval, avec un foyer central sont dégagés. Puis une fosse emplie de déchets alimentaires et de reliquats de pièces de boucherie: des scapula de bœufs, des jarrets de moutons…

« Des quantités trop importantes pour correspondre à une consommation privée », poursuit l’archéologue.

Des débris de vases à boire, des plats, quelques fragments d’amphores ainsi que des pièces de monnaies marseillaises complètent le tableau.

« Nous venions de découvrir une taverne ! », s’enthousiasme Gaël Piques.

Le concept de ce nouveau type d’établissement jusqu’alors inconnu en Gaule romaine a peut-être été apporté à Lattara dans les paquetages des légions de Rome. Dans ce monde gaulois en pleine romanisation, la cité, en bordure de lagune, était en effet un port commercial où s’échangeaient des biens avec l’Italie mais aussi l’Espagne et la Grèce. Vin, huile, sauces de poisson – le célèbre garum – transitaient par ses quais. En 2013, l’analyse de contenus d’amphores étrusques et la découverte de presse à raisins sur ce même site avaient déjà constitué la première preuve de viticulture en France, montrant que la production de vin dans cette région du Languedoc-Roussillon avait débuté dans la région dès 500 avant Jésus-Christ. Que la première taverne soit retrouvée trois siècles plus tard sur le plus ancien site de production de vin de France ne manque pas de piquant.

Qui étaient les Gaulois?

Dans l’Antiquité, les Grecs appelaient Celtes toutes les populations qui occupaient l’espace celtique, alors que les Romains, eux, les dénommentGalli (Gaulois). Jusqu’à la conquête de César, entre 58 et 51 avant notre ère, la « Gaule » est un espace morcelé en une série de territoires sans unités, dominés par des peuples souvent en conflits. Mais des zones en bordure de Méditerranée sont déjà sous domination romaine depuis le 2e siècle avant notre ère. C’est le cas de la Narbonnaise.

http://www.sciencesetavenir.fr/

L’Iowa débat d’une loi autorisant les enfants à porter des revolvers


J’ai comme l’impression que les fabricants d’armes se foutent bien de la sécurité des gens en les incitants à une sorte de culte de l’arme à feu. Leur but est de rentrer les armes dans les maisons et d’inciter les enfants de plus en plus jeunes à les utiliser. Et si, il y a des accidents, des morts, bah tant pis, ce qui compte, c’est de vendre des armes qui rapportent plus de 30 milliards de dollars (2013)
Nuage

 

L’Iowa débat d’une loi autorisant les enfants à porter des revolvers

 

Petit garçon avec une arme factice à Gettysburg, en Pennsylvanie, le 2 juillet 2013 (image d’illustration) | JOHN MOORE/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Petit garçon avec une arme factice à Gettysburg, en Pennsylvanie, le 2 juillet 2013 (image d’illustration) | JOHN MOORE/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Les enfants de l’Iowa pourront peut-être bientôt s’entraîner à tirer avec leurs parents en toute légalité.

Le 23 février, la Chambre des représentants de l’Iowa a voté en faveur d’une loi qui autorise les moins de 14 ans à utiliser des revolvers lorsqu’ils sont supervisés par leurs parents. Actuellement, la loi de l’État ne restreint pas l’utilisation des fusils par les enfants mais limite le port des revolvers, rapporte le Washington Post.

Si le texte est approuvé par le sénat local, les enfants de l’Iowa pourront s’entraîner à tirer avec leurs parents en toute légalité.

«Permettre aux gens d’apprendre à respecter un revolver dès le plus jeune âge est une des choses les plus importantes qu’on peut faire», a expliqué le député républicain Jack Highfill.

 

«Milice de bébés»

 

Meredith et Natalie Gibson, âgées respectivement de 12 et 10 ans, ont fait du lobbying avec leur père pour faire passer cette loi. À la télévision locale, Natalie expliquait:

«C’est dangereux seulement si tu le tiens mal. Tu ne pointes jamais ton revolver sur quelqu’un.» Natalie Gibson, 10 ans, à la chaîne KKCI

Pour le père des deux petites, qui a appris à ses filles à tirer dès qu’elles ont atteint l’âge de 5 ans, ce genre d’initiation est utile car cela permet aux enfants d’apprendre à quel point les armes sont dangereuses.

Certains Démocrates, comme la députée Kirsten Running-Marquardt, ne sont pas tout à fait d’accord:

«Cette loi autorise les jeunes de 1 an, de 2 ans, de 3 ans et de 4 ans à utiliser des revolvers. Nous n’avons pas besoin d’une milice de bébés.»

Accidents de tir

 

Pendant les débats à l’assemblée, une autre députée démocrate a mentionné le cas d’une fille de 9 ans qui a accidentellement tué son prof de tir alors qu’elle s’entraînait à utiliser une mitraillette avec ses parents en Arizona. 

Régulièrement aux États-Unis, des enfants tuent accidentellement d’autres enfants ou adultes avec des armes à feu qui traînent à la maison.

Pour les défenseurs de la loi, il s’agit d’une question de liberté individuelle: il faut pouvoir laisser aux parents la possibilité de décider de ce qu’ils veulent pour leurs enfants.

«Ce n’est pas quelque chose dont le gouvernement devrait s’occuper», a expliqué le Républicain Jack Highfill.

http://www.slate.fr/

Relevez la tête de votre Smartphone avant de traverser


Marcher avec un Smartphone ou IPhone rivé sur l’écran est le meilleur moyen de rencontrer un obstacle, de ne pas voir ce qui se passe autour ou pire avoir un accident. Doit-on adapter l’environnement pour éviter ce genre de drame ou bien espérer que ces gens puissent se servir de leur tête !!
Nuage

 

Relevez la tête de votre Smartphone avant de traverser

 

Un panneau prévient des piétons focalisés sur leur smartphone à Stockholm, le 2 février 2016. Jonathan Nackstrand / AFP

Un panneau prévient des piétons focalisés sur leur smartphone à Stockholm, le 2 février 2016. Jonathan Nackstrand / AFP

Repéré par Liv Audigane

De plus en plus d’accidents piétons sont causés par l’inattention des victimes, concentrées sur leur écran de smartphone.

Voir votre voisin de trottoir qui se prend un poteau car il est finit un niveau de Candy Crush, c’est drôle. Le regarder traverser au passage piéton sans relever les yeux de son écran, ça l’est moins. Pourtant, la pratique n’est pas si rare: en 2015, une étude du constructeur automobile Ford a révélé que 53% des piétons français utilisaient leur smartphone en traversant la route, que ce soit pour téléphoner, envoyer des SMS ou jouer. Ce pourcentage atteint même 85% chez les 18-24 ans. 15% d’entre eux auraient même «eu ou échappé à un accident à cause de ces pratiques», ce qui correspond au chiffre de 10% avancé par les chercheurs américains. Le comportement des piétons avec leur téléphone inquiète en effet les villes américaines.

Un journaliste du Wall Street Journal a mené une petite expérience. Après avoir déguisé un collègue en Chewbacca, il l’a emmené pendant l’heure de pointe sur un trottoir de San Francisco. Lorsqu’il a demandé aux passants concentrés sur leur écran s’ils avaient remarqué l’imposant personnage poilu de Star Wars, beaucoup ne l’avaient pas vu.

Ce type de distraction a un nom: la «cécité d’inattention». En 2008, une expérience similaire a été menée par Ira Hyman Jr., professeur de psychologie à la Western Washington University, mettant cette fois-ci en scène un clown sur un monocycle. La moitié des personnes sans smartphones l’ont remarqué, contre un quart pour les piétons dont les yeux étaient rivés sur un écran, rapporte le Wall Street Journal.

Les villes s’adaptent

À Hong Kong, des annonces incitent les passagers à lever les yeux de leur téléphone de temps en temps. La ville de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, a même aménagé des voies piétonnes réservés aux utilisateurs de smartphones. Les voitures s’adaptent aussi: en 2012, Volvo a développé l’airbag pour piétons.

La solution repose-t-elle dans l’évolution de l’environnement, dans la modification du fonctionnement de nos smartphones, ou dans la manière dont nous les utilisons? Depuis plusieurs années déjà, des applications permettent de détecter le trafic alentour, ou de bloquer le téléphone à l’approche d’un passage piéton. En 2013, Pierre Bernard-Reymond, alors sénateur des Hautes-Alpes, souhaitait déjà interdire les smartphones aux piétons traversant les voies de circulation. Si la tendance indigne certains, d’autres s’en inspirent pour leur œuvre, comme ces deux artistes suédois dans les rues de Stockholm

http://www.slate.fr/

Né un 29 février: un casse-tête administratif


Pour la plupart des gens, le 29 février est une journée de plus dans l’année, mais pour ceux né à cette date, c’est assez compliqué. Même groupe existe pour ceux qui sont nés un 29 février, pour bien sûr souligner cette journée, mais aussi aider ceux qui éprouvent divers problèmes dus l’année bissextile
Nuage

 

Né un 29 février: un casse-tête administratif

 

Laura Pedersen célèbre une fois aux quatre ans son anniversaire à la date... (Photo Graeme Roy, PC)

PHOTO GRAEME ROY, PC

MICHELLE MCQUIGGE
La Presse Canadienne
Toronto

Laura Pedersen célèbre une fois aux quatre ans son anniversaire à la date exacte. Née un 29 février, elle rencontre toutefois des problèmes bureaucratiques au quotidien.

Les formulaires de demande en ligne soutiennent que la journée intercalaire n’existe pas. Les formulaires d’assurance indiquent la mauvaise date de naissance. Et peu importe le processus administratif, elle fait inévitablement face à des questions pour s’assurer qu’elle est effectivement née un 29 février.

« Je me suis mariée l’été dernier et quand j’ai inscrit ma date de naissance, le commissaire m’a demandé plusieurs fois : « Vous êtes sûre que c’est le 29 février? » », a-t-elle raconté en entrevue téléphonique.

Le scepticisme sur les naissances un 29 février est généralisé, selon un organisme formé en partie pour régler ce problème. Le groupe Honor Society of Leap Year Day Babies a été créé en 1997, non seulement pour célébrer cette fête qui ne survient qu’en année bissextile, mais pour sensibiliser les gens aux problèmes qui y sont liés.

Le cofondateur du groupe, Peter Brouwer, célébrera cette année son 15e anniversaire bissextile : il aura 60 ans. Selon lui, les pépins techniques qui empêchent de reconnaître le 29 février causent des problèmes depuis des dizaines d’années.

Des pages web qui se ferment ou des transactions bancaires en ligne interrompues sont fréquentes. M. Brouwer se souvient même d’un membre qui a été accusé d’utiliser un faux permis de conduire à cause de la date de naissance indiquée.

L’organisme a créé quelques campagnes de sensibilisation pour que les entreprises prennent des mesures pour reconnaître cette date de naissance bien particulière.

Malgré ses problèmes avec son assureur, Peter Brouwer croit que le vent a tourné au cours des dernières années.

« Je pense que les choses se sont vraiment améliorées. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai eu du mal à soumettre le 29 février comme date de naissance », a-t-il affirmé.

Laura Pedersen le seconde, ajoutant toutefois qu’elle a eu, par le passé, des problèmes sur Facebook.

Certains formulaires en ligne peuvent maintenant être complétés avec une simple astuce : sélectionner d’abord son année de naissance. Le 29 février apparaîtra alors.

Il n’y a plus qu’un seul accroc à régler, soutient Mme Pedersen : les programmes de récompense. Les entreprises qui offrent des promotions pour l’anniversaire d’un client oublient souvent les enfants de la journée intercalaire par mégarde, les privant de certaines aubaines.

Régler ces derniers petits pépins aiderait les bébés du 29 février à se réjouir de leur anniversaire, comme ce devrait toujours être le cas, plaide-t-elle.

« Si tu es contraint d’avoir un anniversaire aux quatre ans, aussi bien en être fier. »

http://www.lapresse.ca/

4 choses que vos pieds peuvent dire sur votre santé


Notre corps nous donne des signes quand quelque chose ne va pas. Au niveau des pieds, certains maux peuvent apparaitre, et donc, il serait bon d’en parler à son médecin à la prochaine consultation
Nuage

 

4 choses que vos pieds peuvent dire sur votre santé

 

FEET

Own  |  Par Dr. Mehmet Oz

Les pieds froids

Il peut s’agir : d’hypothyroïdisme

Toujours à la recherche d’une paire de bas? Vous souffrez peut-être d’hypothyroïdisme, un trouble causé par la glande thyroïde. C’est qu’elle ne produit pas assez de certaines hormones qui aident à régulariser le métabolisme. Un mauvais métabolisme peut alors causer un problème quand vient le temps de générer de la chaleur, résultant ainsi de grands froids dans les mains et les pieds.

Les ongles jaunes

Il peut s’agir : du syndrome des ongles jaunes

Les ongles d’orteils jaunes sont souvent causés par un champignon qui se traite à l’aide d’un produit. Dans certains cas, il se peut que ce syndrome soit associé à un problème respiratoire ou du lymphœdème, une condition qui cause de la rétention dans les bras et les jambes.

Un gros orteil plus large

Il peut s’agir : d’oignons sur les orteils

Considérés comme une des formes d’arthrite les plus douloureuses, les oignons apparaissent lorsque le niveau d’acide urique s’accumule au point de créer des cristaux tranchants dans les articulations. Pour des raisons encore inconnues, l’acide urique se dépose généralement dans les jointures des gros orteils.

Des crampes aux pieds

Il peut s’agir : d’un manque de nutriment

La cause principale des crampes aux pieds est le manque d’hydratation (assurez-vous de boire toute l’eau nécessaire au quotidien), une carence en électrolytes peut aussi forcer vos muscles à se contracter radicalement dans vos pieds. Ceci est signe qu’il vous faut plus de minéraux essentiels, comme du potassium, du magnésium ou encore du calcium.

http://quebec.huffingtonpost.ca/