Ton chemin


Nous serons toujours critiqué par des personnes qui ne savent pas notre cheminement. S’il fallait s’arrêter à tous ces attaques, on ne peut avancer adéquatement
Nuage

 

Ton chemin

 

Tout le monde ne comprendra pas ton chemin. De toute façon, tu es ici pour vivre ta vie, pas  pour l’expliquer.

Inconnu

#cheesechallenge: un défi douteux


C’est moi qui n’a pas le sens de l’humour, ou ce sont eux qui font des choses des plus stupides tout cela pour faire une vidéo pour un défi lancé ? Il y a des défis qui sont peut-être inoffensifs comme celui-là, mais il y a toujours un taré qui veut un défi toujours plus marquant.
Nuage

 

#cheesechallenge: un défi douteux

 

ALEXANDRE VIGNEAULT
La Presse

Un nouveau défi est devenu « viral » ces derniers jours sur les réseaux sociaux, notamment sur YouTube. Il consiste à lancer une tranche de fromage de style Kraft au visage d’un enfant, préférablement un bébé, et de rire de sa réaction.

Soulignons que YouTube est le théâtre de plusieurs défis douteux. L’an dernier, le « défi invisibilité », qui consistait à faire croire à un enfant qu’il avait disparu après un tour de magie, a suscité de nombreux commentaires étant donné que la petite victime se retrouvait souvent paniquée et en pleurs.

La plateforme vidéo a mis à jour en janvier ses politiques concernant les défis et les farces, précisant qu’elle ne permettait pas ceux qui causaient une détresse émotionnelle ou un risque grave pour la santé comme le Tide Pod Challenge, qui consiste à croquer une capsule de savon.

https://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► 6 signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies


Nous pieds peuvent nous révéler beaucoup chose surtout quand il y a quelque chose qui cloche. Ils peuvent donner des indices sur certaines maladies ailleurs dans le corps. Cependant, il faut toujours confirmer par des professionnels de la santé et non par les blogs, réseaux sociaux ainsi que des pages médicales sur Internet.
Nuage

 

6  signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies

Par Kelsey Kloss

Apprenez à détecter les signes, sur vos pieds, qui pourraient révéler des maladies graves comme le diabète, des affections de la thyroïde et des maladies cardiaques, avant même que vous ne consultiez un médecin.

Vous remarquez que vos pieds sont secs et squameux

Vous pourriez souffrir de problèmes thyroïdiens, à plus forte raison si un hydratant ne corrige pas la situation. Lorsque la thyroïde (une glande en forme de papillon, à la base du cou) devient malade, elle produit moins d’hormones thyroïdiennes régularisant le métabolisme, la pression artérielle, la croissance des tissus et le développement des systèmes ostéomusculaire et nerveux.

Marlene Reid, podiatre de Napierville, en Illinois, explique : « Les problèmes thyroïdiens causent la sécheresse de la peau. Lorsque nous remarquons une fissuration de la peau des pieds ou si un hydratant ne fait pas disparaître la sécheresse en quelques jours, nous suggérons aux patients de voir leur médecin afin de s’assurer que leur glande thyroïde est en santé. »

Des ongles cassants peuvent également signaler des problèmes thyroïdiens.

Vous remarquez des orteils sans poils

Vous pourriez être atteint d’une maladie artérielle. Si les poils de vos orteils disparaissent soudainement, cela pourrait indiquer une mauvaise circulation causée par la maladie artérielle périphérique (MAP).

« Les symptômes en sont la diminution de la croissance des poils sur les pieds et les chevilles, des orteils violacés et une peau mince ou brillante », dit Suzanne Fuchs, chirurgienne podiatrique au North Shore University Hospital de New York.

La MAP, une accumulation de plaque dans les artères des jambes, touche environ 8 millions d’Américains. Les symptômes sont quasi imperceptibles, mais les médecins peuvent la détecter en prenant le pouls du coussinet plantaire ou par une tache sur une radiographie.

« Lorsque je remarque un durcissement des artères sur une radiographie de pied fracturé, je suis à 99 % certain d’une affection similaire des vaisseaux sanguins du myocarde », dit Gary A. Pichney, chirurgien podiatrique de l’Institute for Foot and Ankle Reconstruction au Mercy Medical Center.

Vous remarquez des plaies qui ne guérissent pas

Ce pourrait être un indice de diabète. La glycémie non contrôlée endommage les nerfs et provoque une mauvaise circulation, de sorte que le sang ne parvient pas aux pieds. Lorsque le sang ne se rend pas à une blessure causée, par exemple, par des chaussures qui frottent, la peau ne guérit pas correctement.

De nombreux diabétiques sont diagnostiqués en raison de problèmes aux pieds », dit la Dre Reid.

Les autres symptômes du diabète sont des picotements ou un engourdissement des pieds. Demandez à votre médecin de faire un test de glycémie.

Vous ressentez une inflammation douloureuse du gros orteil.

Ce pourrait être une crise de goutte, un type d’arthrite qui touche généralement l’articulation du gros orteil. Vous ne mangez que du steak et du vin ? Les aliments riches en purine, un composé chimique présent dans les viandes rouges, le poisson et certains alcools, peuvent déclencher une attaque de goutte en élevant le niveau d’acide urique dans le corps. L’acide urique est normalement éliminé dans l’urine, mais peut être produit en grande quantité ou insuffisamment excrété, chez certaines personnes.

« Le plus souvent, on constate le dépôt d’acide urique dans le gros orteil ou la cheville, dit Bob Baravarian, podologue et spécialiste du pied et de la cheville au Providence Saint John’s Health Center, à Santa Monica, en Californie. Le patient se réveille avec une articulation rouge et gonflée. C’est extrêmement douloureux. »

Le cas échéant, un médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager et propose un régime faible en purine en prévention.

Vous remarquez de minuscules lignes rouges sous un ongle

Il pourrait s’agir d’une infection cardiaque. Des stries rouges sous les ongles des orteils ou des doigts attestent de la rupture de vaisseaux sanguins, des hémorragies filiformes. Elles se produisent lorsque de petits caillots sanguins endommagent les capillaires sous les ongles. Elles peuvent indiquer une endocardite, une infection de la paroi interne du cœur. Les gens qui souffrent d’une maladie cardiaque, qui portent un stimulateur cardiaque ou dont le système immunitaire est affaibli (tels que les cancéreux sous chimiothérapie, les séropositifs et les diabétiques) sont plus à risque de développer une endocardite. Cette infection entraîne une insuffisance cardiaque lorsqu’elle n’est pas traitée. Si vous remarquez des hémorragies filiformes sous vos ongles, sans traumatisme préalable, consultez votre médecin et demandez une évaluation de votre cœur et de la circulation sanguine.

Vous constatez une déformation des pieds

Il pourrait s’agir du cancer du poumon ou d’une maladie cardiaque. La déformation des épiphyses osseuses en canne de golf, dans les orteils et les doigts, est souvent synonyme de cancer du poumon, d’une infection pulmonaire chronique, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie intestinale. Le cancer du poumon et les maladies cardiaques diminuent la résistance vasculaire, ce qui augmente le flux sanguin vers les petites artères des ongles des orteils et des doigts, gonfle les tissus et provoque une déformation des épiphyses osseuses (doigts et orteils deviennent plus ronds et plus larges). Bien que les patients soient généralement conscients qu’ils ont une maladie à l’origine de la déformation, il vaut mieux consulter son médecin.

Vous constatez que la surface des ongles est criblée de trous

 

Ce pourrait être le psoriasis. Si vous voyez de petits trous, des rainures ou des stries dans vos ongles d’orteils, vous pourriez souffrir du psoriasis des ongles. Bien que la plupart des gens qui souffrent de psoriasis des ongles soient aussi atteints de psoriasis généralisé (une maladie auto-immune qui parchemine et irrite la peau), 5 % des personnes atteintes de psoriasis des ongles ne sont pas touchées ailleurs.

« Si on n’a jamais constaté le psoriasis chez vous, mais que vos ongles sont crevassés, vous devriez consulter », dit Pichney.

Les autres symptômes sont des taches blanches et des lignes horizontales sur les ongles. Pour traiter le psoriasis, votre médecin peut prescrire des crèmes ou des stéroïdes topiques à injecter sous l’ongle.

Vous avez des ongles en cuillère

Vous pourriez souffrir d’anémie ou de lupus. Y a-t-il, dans votre ongle, une dépression assez profonde pour contenir une goutte d’eau? Aussi connue sous le nom de koïlonychie, la déformation des ongles en forme de cuillère peut indiquer une carence en fer, l’hémochromatose (une surproduction de fer), la maladie de Raynaud (qui affecte l’apport sanguin aux extrémités) et, parfois, le lupus érythémateux (une maladie auto-immune qui porte le système immunitaire à s’attaquer aux cellules, aux tissus et aux organes). Les ongles en cuillère apparaissent parfois chez les nourrissons, mais cela se corrige au cours des premières années de vie. Si vous remarquez un ongle en cuillère, consultez votre médecin. Celui-ci fera un test sanguin pour en déterminer la cause exacte.

Vous remarquez une ligne droite sous vos ongles

Ce pourrait être le cancer de la peau. Une ligne verticale sombre sous un ongle pourrait indiquer un mélanome malin des extrémités ou mélanome caché, une forme de cancer de la peau qui apparaît sur les parties du corps moins visibles. Les autres mélanomes cachés sont les mélanomes de l’œil et de la bouche.

« Une ligne noire apparaît, qui court de la base de l’ongle à l’extrémité, dit Pichney. Le patient doit consulter un podiatre ou un dermatologue pour s’assurer que ce ne n’est pas un champignon (généralement de couleur jaune brunâtre, et dont la ligne n’est pas continue). »

Bien que seulement 5 % de tous les cas de mélanome diagnostiqués soient du genre caché, celui-ci est le plus fréquent chez les personnes à la peau foncée.

Vous remarquez une accentuation de la cambrure du pied

Il pourrait s’agir de lésions neurologiques.

« La plupart des pieds très arqués sont associés à une forme d’affection neuromusculaire sous-jacente, dit Pichney. Si quelqu’un constate un amincissement des muscles plantaires, cela pourrait indiquer une maladie neurologique appelée Charcot-Marie-Tooth (CMT). »

Cette maladie héréditaire endommage les nerfs périphériques (nerfs autres que ceux du cerveau et de la moelle épinière). Le CMT peut aussi entraîner des changements dans la démarche, des engourdissements, de la difficulté à garder l’équilibre, la perte de musculature dans les jambes et, plus tard, des symptômes similaires dans les bras et les mains. Consultez votre médecin si vous remarquez des anomalies.

« Chaque fois que vous constatez des changements dans vos pieds, consultez immédiatement un podiatre », suggère la Dre Reid.

Contenu original selection.ca

https://www.selection.ca/san

Cette famille a retrouvé sa maison de vacances empri­son­née dans la glace


Un côté positif, ce n’est pas leur maison principale. Cela gâche les vacances de voir sa maison de vacances complètement en glace. J’espère que l’eau était fermée sinon, ils auront aussi d’autres mauvaises surprises avec la plomberie
Nuage

 

Cette famille a retrouvé sa maison de vacances empri­son­née dans la glace

 

Crédits : Maureen Whelan

par  Malaurie Chokoualé

 

Proprié­taires de cette bâtisse depuis quatre géné­ra­tions, les membres de la famille de Maureen Whelan n’avaient jamais vu ça. BBC News décrit leur effroi alors qu’ils rega­gnaient leur maison de vacances fami­liale à Ramona Beach, sur les bords du lac Onta­rio dans l’État de New York. Ils l’ont trou­vée entiè­re­ment recou­verte par la glace.

Les vents violents qui se sont abat­tus à la fin du mois de février dans la région ont engen­dré leur lot de scènes surréa­listes. Dans le cas de cette maison de vacances, les vents ont soulevé les eaux du lac pour les proje­ter sur ses murs. Les tempé­ra­tures glaciales se sont ensuite char­gées des fini­tions et la maison s’est retrou­vée prison­nière sous une épaisse couche de glace.

Une mauvaise nouvelle n’ar­ri­vant jamais seule, la famille a appris que, n’étant pas situé en zone inon­dable, aucun dommage n’est couvert par l’as­su­rance. Maureen explique à BBC News qu’elle tente à présent avec son frère et sa sœur de remettre la maison en état, tout en conte­nant son émotion. « Nous sommes dévas­tés », raconte-t-elle.

Briser la glace accu­mu­lée sur les murs et le toit se révèle très vite fasti­dieux. De plus, il leur faut tout faire pour limi­ter les dégâts provoqués par l’eau une fois la neige fondue. Mais la famille à le cœur à l’ou­vrage, comme le rapporte le jour­na­liste local John Kucko sur Face­book.

Source : BBC News

 

https://www.ulyces.co/

Ils brisent la patte d’un chien et lui font le sourire du Joker


Les gens qui font de telles horreurs à des animaux, doivent sûrement être des personnes dangereuses pour leurs semblables. Comment peut-on faire des actes aussi cruels. Heureusement pour le chien, il va s’en sortir. Malgré ses mauvais traitements, elle ne garde pas rancœur envers les humains en général.
Nuage

 

Ils brisent la patte d’un chien et lui font le sourire du Joker

 

golden retriever maltraité

Maltraitée presque jusqu’à la mort, cette chienne a réussi à puiser en elle pour survivre.

C’est dans la ville de Séoul en Corée que s’est déroulée ce terrible fait-divers qui fait franchement froid dans le dos.

Un chiot dans un sale état

Tout commence lorsque des sauveteurs trouvent un chiot de race Golden Retriever. Abandonné et livré à lui-même, le pauvre toutou souffre d’une patte brisée. Une patte qui a été brisée volontairement et non accidentellement. Mais ce n’est pas le pire. La bouche de la pauvre chienne a aussi été entaillée afin qu’elle ressemble au mythique sourire du Joker de Batman.

Et comme si le calvaire n’était pas suffisant pour le toutou, il avait aussi sur le corps des traces de brûlures faites avec un lance-flammes. Et pour couronner le tout, la chienne était attachée et bâillonnée afin qu’elle ne puisse pas appeler les secours à l’aide même si de toutes façons elle n’en avait probablement plus la force.

Particulièrement choqués face à ce spectacle d’une tristesse infinie, les sauveteurs ont récupéré la chienne plus tard prénommée Bobby. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils sont arrivés pile à temps pour lui offrir une chance de survivre malgré toute cette douleur et cette injustice.

Une chienne courageuse au cœur d’or

Dans un premier temps, le pauvre Bobby s’est montrée léthargique, refusant de manger ou d’accorder sa confiance. C’est après sa première opération au laser, quand sa patte a enfin été soignée, que le toutou a commencé à faire des progrès.

A la surprise de tous, Bobby s’est tout de suite montrée amicale envers tout le monde, comme si elle n’avait aucune rancœur au fond de son coeur. Bref, une chienne au grand coeur qui prouve une nouvelle fois combien les chiens ont un bon fond et ne demande que de l’amour en retour. 

https://wamiz.com/

Californie : cet énorme poisson-lune échoué intrigue les chercheurs !


Un poisson-lune pas très connu a échoué en Floride. Il est immense, d’abord pris pour une espèce de poisson-lune, une spécialiste a pu constater qu’ils s’agissaient d’un poisson-lune récemment découvert en Océanie. D’après des archives, il semblerait que cette espèce ait déjà été vue dans les Pays-Bas, ce qui laisse penser qu’en fin du compte, les spécialistes ne connaissent pas vraiment l’habitat de ce poisson.
Nuage

 

Californie : cet énorme poisson-lune échoué intrigue les chercheurs !

 

Crédits : Coal Oil Point Reserve

par Yohan Demeure, rédacteur scientifique

Récemment, un poisson-lune « trompeur » a été retrouvé sur une plage de Californie. Or, cette espèce est particulièrement connue pour vivre dans l’hémisphère Sud. Il s’agit donc évidemment d’une découverte inattendue.

Une identification qui a pris son temps

Selon un article de CNN, le poisson-lune a été retrouvé sur une plage de Santa Barbara par un stagiaire de l’Université de Californie. La spécialiste Jessica Nielsen de la Coal Oil Point Reserve a été prévenue et est venue observer ce qu’elle a d’abord pris pour un poisson-lune Mola mola. Cette espèce est généralement reconnaissable par son absence de queue, sa tête énorme et ses dimensions imposantes : en moyenne 1,80 mètre de longueur pour une masse d’une tonne.

Le fait est que le Mola mola est présent sur l’ensemble des océans du globe, ce qui rend la découverte de ce poisson échoué en Californie assez banale. En revanche, le biologiste marin Thomas Turner de l’Université de Santa Barbara a été intrigué par les photos publiées sur Facebook, et a décidé de se rendre sur place pour observer l’animal. Après avoir à son tour publié les clichés sur la plateforme iNaturalist, d’autres scientifiques se sont montrés intéressés comme Marianne Nyegaard de l’Université de Murdoch (Australie).

Crédits : Coal Oil Point Reserve

Des nouveaux clichés révélateurs

Marianne Nyegaard est une experte des poissons-lunes qui a notamment identifié une nouvelle espèce en 2017, une grande première depuis 130 ans. Cette nouvelle espèce avait été baptisée Mola tecta ou poisson-lune trompeur. La chercheuse a eu des doutes, bien qu’aucune des nombreuses photos du spécimen ne montrait clairement le clavus, remplaçant la nageoire caudale et constituant une caractéristique d’identification. Ainsi, cette dernière a demandé à Thomas Turner de retourner auprès du poisson pour prendre de nouveaux clichés et effectuer des prélèvements.

Citée dans le blog de l’Université de Santa Barbara, Marianne Nyegaard a affirmé qu’après le visionnage des nouveaux clichés, l’identification du poisson ne faisait plus aucun doute. Il s’agissait bien d’un Mola tecta pouvant atteindre 3 mètres de longueur, et évoluant habituellement dans l’hémisphère Sud. La découverte d’un tel spécimen est très surprenante, dans la mesure où à l’origine, l’espèce Mola tecta avait été identifiée grâce à des spécimens retrouvés en Océanie.

Il se pourrait pourtant qu’il n’y ait pas tant de questions à se poser que cela. Les chercheurs sont allés jusqu’à ressortir des tiroirs un spécimen collecté en 1889 au large des Pays-Bas et classé en tant que Mola mola. Après analyse, le poisson a été reclassé en tant que Mola tecta, ce qui indique que le spécimen retrouvé en Californie n’est pas le premier. Les chercheurs restent assez perplexes, mais n’ont pas évoqué le réchauffement climatique. Il pourrait selon eux simplement s’agir d’une méconnaissance des habitudes du Mola tecta ou de quelques rares incursions – sans raisons particulières – de ce poisson-lune dans l’hémisphère Nord.

Source

https://www.geo.fr/

Aucun lien entre vaccin anti-rougeole et autisme


Il est vraiment dommage et dangereux que des parents ne vaccinent pas leurs enfants contre la rougeole, oreillons et la rubéole. Il semblerait qu’en fait, que l’autisme augmenterait de 17 % sans vaccins et une augmentation de 7 % s’il y a déjà des enfants atteint de l’autisme.
Nuage

 

Aucun lien entre vaccin anti-rougeole et autisme

 

JUSTSTOCK VIA GETTY IMAGES

Une autre étude le confirme.

  • Jean-Benoit Legault

Le vaccin ROR n’augmente pas le risque d’autisme, démontre un examen de tous les enfants nés au Danemark de mères danoises entre 1999 et 2010.

Le vaccin antirougeoleux, antiourlien et antirubéoleux (contre la rougeole, les oreillons et la rubéole) ne cause pas non plus l’autisme chez les enfants qui y seraient vulnérables et n’est pas associé à l’apparition de grappes de cas d’autisme après la vaccination, ajoutent les chercheurs dans les pages du journal médical Annals of Internal Medicine.

Un lien hypothétique entre le vaccin ROR et l’autisme continue à inquiéter certains parents, au point où plusieurs refusent maintenant de faire vacciner leur enfant.

L’Organisation mondiale de la Santé estime que cette réticence face à la vaccination constitue l’une des dix plus grandes menaces à la santé publique. On note actuellement une recrudescence du nombre de cas de rougeole en Europe et aux États-Unis.

Près de 660 000 enfants ont été inclus dans l’analyse des chercheurs de l’institut danois Statens Serum. Un peu plus de 6500 d’entre eux ont reçu un diagnostic d’autisme.

Les scientifiques ont découvert que les enfants qui avaient été vaccinés étaient 7 pour cent moins susceptibles que les autres de souffrir d’autisme. De plus, le risque d’autisme augmentait de 17 pour cent chez les enfants qui n’avaient pas été vaccinés.

Les enfants qui comptaient des cas d’autisme dans leur fratrie multipliaient environ par sept leur risque d’autisme.

L’inquiétude est née en 1998, quand le journal médical The Lancet a publié une étude qui traçait un lien entre le vaccin et l’autisme. The Lancet s’est formellement rétracté en 2010, en reconnaissant que l’étude n’aurait jamais dû être publiée, et l’année suivante, le British Medical Journal a dénoncé un «trucage élaboré».

De multiples études, dont une publiée en 2004 par des chercheurs de l’Université McGill, ont assuré au fil des ans qu’il n’y a aucun lien entre le vaccin ROR et l’autisme.

Santé Canada recommande le vaccin ROR pour les enfants âgés de 12 à 15 mois.

L’agence fédérale prévient que «la perte de (…) confiance du public relativement à l’immunisation peut réduire le nombre de personnes qui sont vaccinées et entraîner la réémergence de maladies évitables par la vaccination et de complications connexes».

 

https://quebec.huffingtonpost.ca/