Patient bizarre : opéré à cœur ouvert pour du pop-corn coincé dans une dent


    A moins d’être prédisposer, une endocardite est assez rare. Il y a au moins un gars qui ne mangera plus jamais de maïs soufflé de sa vie. En fait ce n’est pas le pop-corn qui a causé son endocardite, mais la façon dont il a essayé le déloger.

    Nuage


    Patient bizarre : opéré à cœur ouvert pour du pop-corn coincé dans une dent


    Céline Deluzarche


    Journaliste

    Un pompier britannique a développé une infection qui a failli lui coûter la vie pour un simple morceau de pop-corn coincé dans une dent qu’il a vainement essayé de déloger. Une expérience qu’il n’est pas prêt d’oublier.

    De l’abcès dentaire à l’endocardite

    Fin septembre 2019, Adam Martin regarde tranquillement un film en compagnie de sa femme, les deux amoureux se partageant un cornet de pop-corn. Il sent alors un morceau de maïs qui reste coincé au fond de sa bouche. Durant plusieurs jours, il tente désespérément de déloger l’intrus, à coups de cure-dents et de différents objets qui lui tombent sous la main, allant du capuchon de stylo au clou métallique en passant par un morceau de fil de fer.

    Une semaine plus tard, Adam Martin ne se sent pas bien et pense avoir contracté un vilain rhume. Il se rend chez son médecin généraliste, qui lui diagnostique « un léger souffle au cœur » et lui prescrit des analyses de sang et une radiographie. Ces dernières ne montrant que de légers signes d’inflammation, il est renvoyé chez lui avec des médicaments.

    Mais quelques jours après, les symptômes grippaux empirent, et Adam Martin constate l’apparition d’une ampoule remplie de sang sur son orteil. Il ne le sait pas encore, mais cette lésion érythémateuse nommée lésion de Janeway est l’un des symptômes typiques de l’endocardite infectieuse qu’il est en train de développer.

    « J’aurais pu mourir en trois jours »

    En essayant vainement d’enlever le morceau de pop-corn de sa dent, le pompier a en effet endommagé sa gencive, favorisant la pénétration des bactéries qui se sont propagés au cœur, détruisant les valvules cardiaques. Le 18 octobre, Adam Martin se résout à se rendre à l’hôpital.

    « Je sentais que quelque chose n’allait pas bien du tout », témoigne-t-il au site Cornwall Live. « Je n’arrêtais pas de dormir, j’avais d’intenses douleurs dans les jambes. J’étais à ce moment-là très inquiet. »

    L’endocardite infectieuse aboutit à la destruction des valvules cardiaques. © abhijith3747, Adobe Stock

    L’endocardite infectieuse aboutit à la destruction des valvules cardiaques. © abhijith3747, Adobe Stock

    Il y a de quoi : la douleur dans sa jambe est en réalité un caillot de sang infecté, coincé dans son artère fémorale. Un traitement lui est immédiatement prescrit pour combattre l’infection, mais entre temps son cœur a été irrémédiablement endommagé. Il doit subir en urgence une opération à cœur ouvert de sept heures pour remplacer sa valve aortique et sa valve atrio-ventriculaire gauche.

    « Les médecins m’ont dit que si je n’étais pas allé chez le généraliste, j’aurais pu mourir en trois jours », frissonne-il encore.

    Pensez d’abord à consulter votre dentiste !

    L’endocardite infectieuse est heureusement relativement rare : d’ordinaire, les bactéries et champignons n’adhèrent pas facilement à l’endocarde et le flux sanguin constant évite la formation de colonies sur l’enveloppe cardiaque. En l’absence d’une anomalie prédisposante, il faut donc une quantité massive de micro-organismes pour provoquer une infection.

    Adam Martin reconnaît lui-même sa négligence :

    « Si j’étais allé chez le dentiste en premier lieu, rien de tout cela ne serait arrivé ».

    Une bonne occasion de rappeler qu’une gencive qui saigne ou qu’un abcès dentaire doit être examiné, insiste l’assistante du médecin qui l’a suivi.

    « Il est également important de noter la date des premiers symptômes. Si l’infection d’Adam avait été détectée plus tôt, elle aurait pu être traitée avec des antibiotiques normaux ».

    Ces symptômes ressemblent à ceux de la grippe, avec sueurs nocturnes, grande fatigue, pâleur, sensation de malaise et parfois un souffle au cœur.

    Le pompier s’est heureusement vite remis de son opération.

    Mais c’est certain, « je ne mangerai plus jamais de pop-corn », assure-t-il.

    https://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► 6 signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies


Nous pieds peuvent nous révéler beaucoup chose surtout quand il y a quelque chose qui cloche. Ils peuvent donner des indices sur certaines maladies ailleurs dans le corps. Cependant, il faut toujours confirmer par des professionnels de la santé et non par les blogs, réseaux sociaux ainsi que des pages médicales sur Internet.
Nuage

 

6  signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies

Par Kelsey Kloss

Apprenez à détecter les signes, sur vos pieds, qui pourraient révéler des maladies graves comme le diabète, des affections de la thyroïde et des maladies cardiaques, avant même que vous ne consultiez un médecin.

Vous remarquez que vos pieds sont secs et squameux

Vous pourriez souffrir de problèmes thyroïdiens, à plus forte raison si un hydratant ne corrige pas la situation. Lorsque la thyroïde (une glande en forme de papillon, à la base du cou) devient malade, elle produit moins d’hormones thyroïdiennes régularisant le métabolisme, la pression artérielle, la croissance des tissus et le développement des systèmes ostéomusculaire et nerveux.

Marlene Reid, podiatre de Napierville, en Illinois, explique : « Les problèmes thyroïdiens causent la sécheresse de la peau. Lorsque nous remarquons une fissuration de la peau des pieds ou si un hydratant ne fait pas disparaître la sécheresse en quelques jours, nous suggérons aux patients de voir leur médecin afin de s’assurer que leur glande thyroïde est en santé. »

Des ongles cassants peuvent également signaler des problèmes thyroïdiens.

Vous remarquez des orteils sans poils

Vous pourriez être atteint d’une maladie artérielle. Si les poils de vos orteils disparaissent soudainement, cela pourrait indiquer une mauvaise circulation causée par la maladie artérielle périphérique (MAP).

« Les symptômes en sont la diminution de la croissance des poils sur les pieds et les chevilles, des orteils violacés et une peau mince ou brillante », dit Suzanne Fuchs, chirurgienne podiatrique au North Shore University Hospital de New York.

La MAP, une accumulation de plaque dans les artères des jambes, touche environ 8 millions d’Américains. Les symptômes sont quasi imperceptibles, mais les médecins peuvent la détecter en prenant le pouls du coussinet plantaire ou par une tache sur une radiographie.

« Lorsque je remarque un durcissement des artères sur une radiographie de pied fracturé, je suis à 99 % certain d’une affection similaire des vaisseaux sanguins du myocarde », dit Gary A. Pichney, chirurgien podiatrique de l’Institute for Foot and Ankle Reconstruction au Mercy Medical Center.

Vous remarquez des plaies qui ne guérissent pas

Ce pourrait être un indice de diabète. La glycémie non contrôlée endommage les nerfs et provoque une mauvaise circulation, de sorte que le sang ne parvient pas aux pieds. Lorsque le sang ne se rend pas à une blessure causée, par exemple, par des chaussures qui frottent, la peau ne guérit pas correctement.

De nombreux diabétiques sont diagnostiqués en raison de problèmes aux pieds », dit la Dre Reid.

Les autres symptômes du diabète sont des picotements ou un engourdissement des pieds. Demandez à votre médecin de faire un test de glycémie.

Vous ressentez une inflammation douloureuse du gros orteil.

Ce pourrait être une crise de goutte, un type d’arthrite qui touche généralement l’articulation du gros orteil. Vous ne mangez que du steak et du vin ? Les aliments riches en purine, un composé chimique présent dans les viandes rouges, le poisson et certains alcools, peuvent déclencher une attaque de goutte en élevant le niveau d’acide urique dans le corps. L’acide urique est normalement éliminé dans l’urine, mais peut être produit en grande quantité ou insuffisamment excrété, chez certaines personnes.

« Le plus souvent, on constate le dépôt d’acide urique dans le gros orteil ou la cheville, dit Bob Baravarian, podologue et spécialiste du pied et de la cheville au Providence Saint John’s Health Center, à Santa Monica, en Californie. Le patient se réveille avec une articulation rouge et gonflée. C’est extrêmement douloureux. »

Le cas échéant, un médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager et propose un régime faible en purine en prévention.

Vous remarquez de minuscules lignes rouges sous un ongle

Il pourrait s’agir d’une infection cardiaque. Des stries rouges sous les ongles des orteils ou des doigts attestent de la rupture de vaisseaux sanguins, des hémorragies filiformes. Elles se produisent lorsque de petits caillots sanguins endommagent les capillaires sous les ongles. Elles peuvent indiquer une endocardite, une infection de la paroi interne du cœur. Les gens qui souffrent d’une maladie cardiaque, qui portent un stimulateur cardiaque ou dont le système immunitaire est affaibli (tels que les cancéreux sous chimiothérapie, les séropositifs et les diabétiques) sont plus à risque de développer une endocardite. Cette infection entraîne une insuffisance cardiaque lorsqu’elle n’est pas traitée. Si vous remarquez des hémorragies filiformes sous vos ongles, sans traumatisme préalable, consultez votre médecin et demandez une évaluation de votre cœur et de la circulation sanguine.

Vous constatez une déformation des pieds

Il pourrait s’agir du cancer du poumon ou d’une maladie cardiaque. La déformation des épiphyses osseuses en canne de golf, dans les orteils et les doigts, est souvent synonyme de cancer du poumon, d’une infection pulmonaire chronique, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie intestinale. Le cancer du poumon et les maladies cardiaques diminuent la résistance vasculaire, ce qui augmente le flux sanguin vers les petites artères des ongles des orteils et des doigts, gonfle les tissus et provoque une déformation des épiphyses osseuses (doigts et orteils deviennent plus ronds et plus larges). Bien que les patients soient généralement conscients qu’ils ont une maladie à l’origine de la déformation, il vaut mieux consulter son médecin.

Vous constatez que la surface des ongles est criblée de trous

 

Ce pourrait être le psoriasis. Si vous voyez de petits trous, des rainures ou des stries dans vos ongles d’orteils, vous pourriez souffrir du psoriasis des ongles. Bien que la plupart des gens qui souffrent de psoriasis des ongles soient aussi atteints de psoriasis généralisé (une maladie auto-immune qui parchemine et irrite la peau), 5 % des personnes atteintes de psoriasis des ongles ne sont pas touchées ailleurs.

« Si on n’a jamais constaté le psoriasis chez vous, mais que vos ongles sont crevassés, vous devriez consulter », dit Pichney.

Les autres symptômes sont des taches blanches et des lignes horizontales sur les ongles. Pour traiter le psoriasis, votre médecin peut prescrire des crèmes ou des stéroïdes topiques à injecter sous l’ongle.

Vous avez des ongles en cuillère

Vous pourriez souffrir d’anémie ou de lupus. Y a-t-il, dans votre ongle, une dépression assez profonde pour contenir une goutte d’eau? Aussi connue sous le nom de koïlonychie, la déformation des ongles en forme de cuillère peut indiquer une carence en fer, l’hémochromatose (une surproduction de fer), la maladie de Raynaud (qui affecte l’apport sanguin aux extrémités) et, parfois, le lupus érythémateux (une maladie auto-immune qui porte le système immunitaire à s’attaquer aux cellules, aux tissus et aux organes). Les ongles en cuillère apparaissent parfois chez les nourrissons, mais cela se corrige au cours des premières années de vie. Si vous remarquez un ongle en cuillère, consultez votre médecin. Celui-ci fera un test sanguin pour en déterminer la cause exacte.

Vous remarquez une ligne droite sous vos ongles

Ce pourrait être le cancer de la peau. Une ligne verticale sombre sous un ongle pourrait indiquer un mélanome malin des extrémités ou mélanome caché, une forme de cancer de la peau qui apparaît sur les parties du corps moins visibles. Les autres mélanomes cachés sont les mélanomes de l’œil et de la bouche.

« Une ligne noire apparaît, qui court de la base de l’ongle à l’extrémité, dit Pichney. Le patient doit consulter un podiatre ou un dermatologue pour s’assurer que ce ne n’est pas un champignon (généralement de couleur jaune brunâtre, et dont la ligne n’est pas continue). »

Bien que seulement 5 % de tous les cas de mélanome diagnostiqués soient du genre caché, celui-ci est le plus fréquent chez les personnes à la peau foncée.

Vous remarquez une accentuation de la cambrure du pied

Il pourrait s’agir de lésions neurologiques.

« La plupart des pieds très arqués sont associés à une forme d’affection neuromusculaire sous-jacente, dit Pichney. Si quelqu’un constate un amincissement des muscles plantaires, cela pourrait indiquer une maladie neurologique appelée Charcot-Marie-Tooth (CMT). »

Cette maladie héréditaire endommage les nerfs périphériques (nerfs autres que ceux du cerveau et de la moelle épinière). Le CMT peut aussi entraîner des changements dans la démarche, des engourdissements, de la difficulté à garder l’équilibre, la perte de musculature dans les jambes et, plus tard, des symptômes similaires dans les bras et les mains. Consultez votre médecin si vous remarquez des anomalies.

« Chaque fois que vous constatez des changements dans vos pieds, consultez immédiatement un podiatre », suggère la Dre Reid.

Contenu original selection.ca

https://www.selection.ca/san

Une bactérie dans la salive cause des caillots sanguins


L’hygiène dentaire est très importante, d’abord d’essayer de garder nos dents le plus longtemps possible, mais aussi pour éviter de la laisser la porte toute grande a des bactéries dans le système sanguin et provoquer des infections et caillots
Nuage

 

Une bactérie dans la salive cause des caillots sanguins

 

©Shutterstock

BRISTOL – Une bactérie qui se développe dans la salive peut causer des caillots lorsqu’elle pénètre dans le système sanguin, selon une étude menée par des chercheurs de la Bristol University, au Royaume-Uni.

Le Streptococcus gordonii vit habituellement dans la bouche et est responsable du développement de la plaque dentaire. Si cette bactérie pénètre le système sanguin par le biais d’une blessure aux gencives, cela peut générer une endocardite et la formation de caillots sanguins.

L’endocardite consiste en une inflammation de l’endocarde, c’est-à-dire de la structure et de l’enveloppe internes du cœur, incluant les valves cardiaques.

«Nos travaux démontrent qu’il est très important de garder une bouche saine, par un brossage régulier et l’utilisation de la soie dentaire, afin de maintenir cette bactérie sous contrôle», explique l’auteure principale de cette étude, la Dre Helen Petersen.

«Dans le processus de développement de l’endocardite infectieuse, le fait que la bactérie Streptococcus gordonii contamine les valves cardiaques constitue une étape cruciale. C’est à ce moment-là que les plaquettes sont activées, ce qui entraîne la formation de caillots», ajoute-t-elle.

Selon elle, cette découverte aidera à explorer de nouvelles pistes de traitement pour éviter la formation de caillots sanguins et prévenir l’endocardite infectieuse.

Les résultats de ces travaux ont été rendus publics dans le cadre de la conférence annuelle de la Society for General Microbiology.

http://sante.canoe.com