Les baskets à semelles épaisses sont très mauvaises pour vos pieds


Bien que ce soit moins pire que porter des talons haut, il semble que les souliers à semelle épaisse qui sont très vendeurs présentement ne soient non plus recommandé. Ils solliciteraient les muscles de l’avant du tibia et pourraient provoquer des périostites tibiales. Il parait que nos pieds seraient mieux dans des chaussures à orteils séparés.
Nuage


Les baskets à semelles épaisses sont très mauvaises pour vos pieds


Ces baskets sont déconseillées pour la pratique d’une activité physique puisqu’elles ne permettent pas de soutenir correctement le pied et la cheville. | Mehdi-Thomas Boutdarine via Unsplash

 

Ces baskets sont déconseillées pour la pratique d’une activité physique puisqu’elles ne permettent pas de soutenir correctement le pied et la cheville. | Mehdi-Thomas Boutdarine via Unsplash

Repéré par Audrey Renault

Repéré sur The guardian

Selon les podologues, les chaussures phares du moment sont un réel danger pour les muscles et les articulations de la cheville et de la jambe.

Fila, Nike, New Balance, Reebok, Superga… Toutes les marques proposent aujourd’hui leurs baskets à semelles épaisses, reprenant l’esthétique des années 1990 qui fait la mode d’aujourd’hui. Mais si elles semblent confortables et inoffensives à première vue, ces grosses baskets ne sont pas une bonne nouvelle pour nos petons.

«Les baskets à semelles épaisses sont plus lourdes. Le surpoids peut augmenter la sollicitation des muscles de l’avant du tibia, explique William Joyce, podologue dans une clinique londonienne. Cela peut provoquer des douleurs à l’avant de la jambe que l’on appelle des périostites tibiales.»

Parmi les paires les plus lourdes du marché, la journaliste Leah Harper cite dans un article pour The Guardian les Reebok Triple Platform X Gigi Hadid, qui pèsent 557 grammes, et les Superga 2790 Linea Up Down, 481 grammes au compteur.

Malgré leur poids, le succès de ces baskets ne se dément pas. Au premier semestre 2019, les baskets pour femmes Alexander McQueen et leurs semelles surdimensionnées ont ainsi caracolé en tête du Lyst Index, un classement trimestriel des marques et des produits de mode les plus populaires du moment. Chez les hommes, ce sont les Nike React Element 87 qui trônent au sommet d’un palmarès composé exclusivement de baskets. Une première.

Moins dangereuses que les talons hauts

Commercialisées par des labels sportifs, ces baskets ne sont pas pour autant conseillées pour la pratique d’une activité physique puisqu’elles ne permettent pas de soutenir correctement le pied et la cheville.

Au contraire de ces baskets à semelles épaisses, les chaussures idéales, pour le sport comme pour le quotidien, seraient selon les expert·es une paire minimaliste comme les fameuses chaussures à orteils séparés, ces sortes de gants pour pieds qui reproduisent la sensation de marcher ou courir pied nu.

Si les podologues assurent que la chaussure la plus adaptée dépend évidemment de l’âge, de l’état de santé ou du poids de chaque personne, ces spécialistes sont néanmoins unanimes sur les dangers des talons hauts, jugés bien plus dangereux que les baskets à semelles épaisses.

«Les talons hauts sont généralement pires que ces baskets, assure Andrew Gladstone, directeur d’un centre de podologie à Londres. Les orteils y sont à l’étroit ce qui entraîne la formation de cors, une pression accrue sur les orteils et les articulations et des problèmes d’ongles, tandis que leurs semelles minces et dures peuvent causer des douleurs à la plante du pied, en endommageant les articulations métatarsiennes et en fatiguant le pied de manière générale.»


http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► 35 mythes sur la santé très répandus qui méritent de disparaître


Ah, les croyances populaires ont parfois une longue vie. Dans l’enfance et encore aujourd’hui, toutes sortes de conseils nous sont proposés. Régime détox, manger des carottes pour la vue, boire 8 verres d’eau par jour et bien d’autres encore.
Nuage


35 mythes sur la santé très répandus qui méritent de disparaître


Mythe sur la santé : le vaccin contre la grippe peut vous donner la grippe.

Par Charlotte Hilton Andersen, RD.com

Votre mère disait que les carottes donnent de bons yeux : elle avait tout faux! Des spécialistes font le point sur ces mythes soi-disant santé qu’on vous a rabâchés toute votre vie.

Mythe : les déodorants peuvent causer le cancer

« Cela fait un titre accrocheur, mais quelques chercheurs ont employé des techniques montrant une corrélation et non un lien causal – et c’est une énorme différence. Les humains et le monde où nous vivons sont très complexes : il est donc improbable qu’un seul comportement suffise à causer le cancer. Ce qui est en jeu, c’est sans doute un mélange composite d’héritage génétique, et de facteurs environnementaux et comportementaux. De plus, les études de suivi n’ont pu confirmer le lien établi. »
Amsden


Mythe sur la santé : les carottes améliorent la vueiStock/infrontphoto

Mythe : les carottes améliorent la vue

« Même si les carottes sont excellentes pour combler un petit creux, et qu’elles contiennent du béta-carotène, un précurseur de la vitamine A, la conversion de celui-ci en vitamine A dans l’organisme est limitée. En Amérique du Nord, presque tout le monde a de la vitamine A stockée en abondance dans le foie. Et même si nous y ajoutons des suppléments de béta-carotène ou de vitamine A, cela ne modifiera en rien ‘l’erreur de réfraction de l’œil’ ou l’ordonnance pour de nouvelles lunettes dont vous avez besoin pour y voir clair. » Jeff Anshel, docteur en optométrie, membre de l’Académie américaine d’optométrie, E Street Eyes et fondateur de la Ocular Nutrition Society

Mythe : L’eau en bouteille est meilleure que l’eau du robinet

« Les ventes mondiales d’eau embouteillée ont explosé ces dernières décennies à cause du préjugé douteux selon lequel l’eau de source est plus saine et plus propre que l’eau qui sort du robinet. L’eau en bouteille n’est ni pire ni meilleure que l’eau du robinet puisqu’à plus de 50 pour 100, ce n’est que… de l’eau du robinet. En outre, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) publie des données détaillées sur la qualité de l’eau, que l’industrie de l’eau embouteillée se garde bien de vous transmettre. » Dr Morton Tavel, professeur émérite de médecine clinique, Faculté de médecine de l’Indiana

Mythe : il faut mettre du beurre ou de la glace sur une brûlure

« Les dommages causés par une brûlure sont dus en grande partie à la réaction inflammatoire cutanée. Le meilleur moyen de limiter l’enflure de la peau brûlée est de l’immerger immédiatement dans l’eau froide. Logique, non ? Cela soulage, et le corps sait comment se protéger. Par contre, le beurre va répandre très efficacement la chaleur, ce qui fera pire que mieux. Quant à la glace, elle peut endommager les cellules et on a aussi montré qu’elle aggravait les brûlures. » Dr Amy Baxter, urgentiste en pédiatrie, fondatrice des laboratoires MMJ

Mythe sur la santé : on peut purifier l’organisme avec des « régimes détox »iStock/PeopleImages

Mythe : on peut purifier l’organisme avec des « régimes détox »

« Les gens sont obsédés par l’idée de trouver une cure rapide qui va traiter tous leurs problèmes de santé, mais le problème, c’est qu’elle n’existe pas. Les soi-disant cures détox à base de jus ou autres liquides n’ont pas ces pouvoirs exceptionnels de vous aider à perdre du poids tout en clarifiant votre teint, ou même en purgeant votre système de ses toxines – c’est le travail de votre foie, et il remplit très bien son office. Au lieu de chercher un régime détox éclair, essayez d’intégrer à vos habitudes de vie quelques changements modestes mais significatifs. Mon plan détox favori est de mettre à mon agenda un voyage de plein air dans un lieu où la réception sur cellulaire est mauvaise. » Elizabeth Trattner, spécialiste en acupuncture (AP), docteure en médecine orientale et intégrative

Mythe : le vaccin contre la grippe peut vous donner la grippe

« Les virus contenus dans le vaccin ont été tués : ils sont donc inactifs, et le vaccin ne peut donc pas vous donner la grippe. Il peut y avoir de faibles effets secondaires, comprenant sensibilité, rougeur ou enflure au point d’injection; faible fièvre et/ou de la douleur. Ces effets apparaissent peu après l’injection et durent généralement un ou deux jours. Chez la majorité des personnes qui ont reçu le vaccin contre la grippe, celuici n’a entraîné aucun problème sérieux. » Jeremy Blais, docteur en pharmacie, CVS Pharmacy

Mythe : les humains utilisent seulement 10 pour 100 de leur cerveau

« C’est absolument faux. Nous utilisons la totalité de notre cerveau la majeure partie du temps. Par exemple, une tâche simple comme se servir un verre d’eau exige une activité neuronale dans cinq zones distinctes du cerveau, pour signaler la soif, coordonner les mouvements, donner le signal de satiété et se tenir debout pendant toute l’opération. Si une tâche si ordinaire exige tant d’efforts et de coordination, imaginez quelle quantité de matière grise la mécanique quantique met à contribution! En conclusion, nous utilisons une grande partie de notre cerveau pour la plupart des tâches, simples ou compliquées. »  Dr Abhishiek Sharma, praticien en neurochirurgie à Scottdale, Arizona


Mythe : sortir les cheveux mouillés va vous rendre malade

« C’est le virus, et non l’air froid, qui vous rend malade. Sans exposition au virus du rhume, vous pouvez sortir par un froid intense, les cheveux dégoulinants, et il sera impossible que vous vous enrhumiez. En fait, il existe de nos jours une catégorie entière de personnes qui recherchent le froid pour améliorer immunité et performance. Y a-t-il une corrélation? Oui. Mais selon des recherches récentes, c’est parce que le rhinovirus, qui cause le rhume ordinaire, prolifère par basses températures. Mais le froid en lui-même ne cause pas le virus. » Amsden

Une autre raison de la prévalence du rhume en hiver, c’est que les gens ont tendance à rester plus souvent à l’intérieur, ce qui implique plus de contacts avec les autres, plus de temps passé dans un air recyclé, donc plus d’exposition au virus du rhume.


Mythe sur la santé : si vous avez l’esprit logique, vous êtes « cerveau gauche » ; les artistes sont « cerveau droit ».iStock/Geber86

Mythe : si vous avez l’esprit logique, vous êtes « cerveau gauche » ; les artistes sont « cerveau droit »

« Aucune preuve significative n’étaye la croyance populaire selon laquelle les personnes logiques utilisent l’hémisphère gauche, et les personnes créatives, l’hémisphère droit. Ce mythe persistant est fondé sur les premières opérations chirurgicales sur des patients épileptiques : dans le but d’attribuer des fonctions distinctes à différentes parties du cerveau, on a déterminé que l’information visuospatiale était mieux traitée dans l’hémisphère droit, tandis que l’information verbale était mieux traitée dans l’hémisphère gauche. Mais des scanners du cerveau sur des sujets sains ont montré que les activités logiques aussi bien que créatives provoquent l’activation de réseaux neuronaux situés autant dans l’hémisphère gauche que dans le droit. » Sharma


Mythe : il faut boire huit verres d’eau par jour

« Vous devez boire à votre soif, et non pour vous plier à une quantité de verres fixée arbitrairement. L’hydratation de votre peau vous préoccupe? Dites-vous qu’il faudrait que vous soyez drastiquement et dangereusement déshydraté(e) (une privation d’eau de plusieurs jours) avant que votre peau montre des signes de détresse. La peau se dessèche beaucoup plus vite pour des raisons externes (faible humidité ou hydratation), que pour des raisons internes. Dr Neal Schultz, dermatologue à New York, fondateur de DermTv.com et créateur de BeautyRx.


Mythe : la dysfonction érectile, c’est psychologique

« La dysfonction érectile n’est pas ‘’entièrement dans la tête’’, et peut être l’indice de problèmes plus graves, comme une maladie vasculaire. Les chercheurs ont établi des liens solides entre la DE et le diabète, le taux élevé de cholestérol, le tabagisme, l’hypertension, l’obésité et les maladies cardiaques. Ce n’est pas une situation dont on se sort par la pensée positive. » Dr Harland Thomas Holman, médecin au Spectrum Health Medical Group


Mythe : Les vaccins, c’est seulement pour les enfants

« Être adulte ne veut pas dire qu’on en a fini avec les vaccins. L’injection contre le tétanos a été mise à jour pour y inclure le vaccin contre la coqueluche, recommandé tous les 10 ans. Si le tétanos est rare, les épidémies de coqueluche sont en augmentation, et la prévention devient particulièrement importante si vous avez de jeunes enfants dans la famille. Toute personne qui fume, qui a une maladie cardiaque chronique ou qui a plus de 65 ans devrait envisager le vaccin contre la pneumonie et contre le zona. Et n’oubliez pas le vaccin annuel contre la grippe. »
Holman


Mythe sur la santé : si vous pouvez marcher dessus, il n’y a rien de cassé.iStock/macniak

Mythe : si vous pouvez marcher dessus, il n’y a rien de cassé

« Si, après une blessure, vous pouvez bouger le pied, la cheville ou une autre partie du corps et marcher, cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas de fracture. Les ligaments, les tendons et les muscles tiennent les os ensemble, donc un os cassé peu encore participer au mouvement. Mais marcher avec un os brisé peut dans certains cas provoquer un déplacement ou une division qui nécessitera une correction par un chirurgien orthopédiste, avec pose d’un plâtre ou parfois même une opération chirurgicale. » Dr Steven Neufeld, chirurgien orthopédiste aux Centers for Advanced Orthopaedics


Mythe : les crèmes solaires donnent le cancer

« Certains patients croient que les produits chimiques contenus dans les écrans solaires peuvent causer le cancer. Pourtant, cela n’a jamais été prouvé, et les études qui lient les deux sont largement douteuses. Si on analyse un échantillon de personnes, celles qui mettent de la crème solaire risquent beaucoup plus d’avoir un cancer de la peau et ont des types de peaux plus clairs. Ces personnes sont donc naturellement sujettes au cancer de la peau et mettent de la crème solaire parce qu’elles attrapent facilement des coups de soleil. Ce qui ne veut pas dire que la crème cause le cancer, mais que sans crème, elles auraient un taux de cancer de la peau encore plus élevé !» Dr Eric Meinhart, dermatologue chez California Dermatology Specialists


Mythe : faire craquer ses jointures peut donner de l’arthrose

« Des recherches récentes ont été incapables d’établir un lien entre l’arthrose et le craquement des jointures. La plupart des études plus anciennes sur le sujet se basaient sur l’auto-évaluation par les participants de leurs habitudes en ce domaine pendant un bon nombre d’années, établissant ensuite une corrélation avec l’apparition de l’arthrose. Mais les études fondées sur la mémoire des gens ne sont jamais très fiables, et le risque d’arthrose augmente naturellement avec l’âge. » Amsden


Mythe sur la santé : on marche mieux pieds nus.iStock/Vladdeep

Mythe : on marche mieux pieds nus

« C’est maintenant une tendance très répandue d’affirmer que ne pas porter de chaussures est bon pour les pieds. Sauf que ce n’est pas nécessairement vrai. Marcher pieds nus peut exposer vos pieds aux coupures, aux égratignures, aux blessures et même aux mycoses des ongles. » Neufeld


Mythe : un régime sans gluten vous aidera à perdre du poids

« Les seules personnes à avoir besoin d’un régime sans gluten, ce sont celles qui ont reçu un diagnostic de maladie coeliaque. Les malades soumis à un régime sans gluten perdent du poids à cause des aliments éliminés de leur alimentation, ce qui fait baisser leur apport calorique quotidien. » Suzanne Fisher, maître en sciences, diététicienne et nutritionniste agréée, consultante en nutrition chez Fisher Enterprises.

Cette diminution des calories peut en fait avoir un impact négatif sur votre santé. À moins d’avoir une intolérance au gluten, éviter le gluten n’a aucun avantage pour la santé.


Mythe : si vous avez eu la grippe cet hiver, vous ne l’attraperez pas une autre fois

« Mais s’agissait-il de la grippe ou d’un autre virus? De plus, il existe chaque année plusieurs souches de grippe en circulation, et être contaminé(e) par une souche ne vous protège pas des autres. » Dr Daniel McGee, pédiatre à l’Hôpital pour enfants Helen DeVos


Mythe : il faut se rincer la bouche après s’être brossé les dents

« La plupart des pâtes dentifrice contiennent une dose de fluor qui aide à combattre la formation des caries en reminéralisant l’émail dentaire. Si vous vous rincez la bouche avec du rince-bouche ou de l’eau, vous ne laissez pas aux ingrédients actifs le temps d’agir, et vous n’en tirez pas tout le bénéfice. Trop de mes patients ont ce problème et ils me regardent d’un air outré quand je leur dis que pendant presque toute leur vie, ils ont fait les choses de travers. » Eugene Gamble, chirurgien parodontiste


Mythe sur la santé : les glucides font grossir.iStock/wsmahar

Mythe : les glucides font grossir

« Beaucoup de gens évitent les glucides pour tenter de perdre du poids, mais ceux-ci ont leur place dans un régime alimentaire équilibré et ils sont indispensables, surtout si vous faites de l’exercice. L’important, c’est le type d’hydrate de carbone. Par exemple, les grains entiers comme l’avoine, l’orge, les pâtes de blé entier, le pain et le riz brun, ainsi que les fèves et les lentilles apportent une incroyable quantité de fibre, de vitamines et de minéraux. Sans mentionner que ces types de glucides aident à abaisser les risques de maladie cardiaque, de diabète, de certains cancers et du syndrome métabolique. Et ils contribuent aussi à maintenir un poids santé. » Kim Melton, diététiste agréée


Mythe : si on fait de l’exercice, on peut manger ce qu’on veut

« En matière de perte et de maintien du poids, le régime est roi. Bien des personnes prennent prétexte de l’exercice pour se disculper d’avoir succombé à la malbouffe. Malheureusement, la plupart des gens (et les machines d’exercice) ont tendance à surestimer le nombre de calories brûlées pendant une séance, ce qui leur donne le faux sentiment de ‘’pouvoir manger n’importe quoi’’, avec la prise de poids qui s’ensuit inéluctablement. Si vous voulez vraiment perdre du poids, vous devez analyser sérieusement votre alimentation et faire le virage vers les aliments riches en nutriments; l’exercice seul ne suffit pas. » Tory Tedrow, diététiste agréée, CNSC (clinicienne certifiée en soutien nutritionnel), directrice de la nutrition pour ContentChecked


Mythe : le secret d’un ventre plat, ce sont les abdos

« On ne peut pas cibler une zone précise du corps pour la tonifier ou y brûler un excès de graisse. À eux seuls, les redressements assis et le travail sur les abdos n’ont pas fait la preuve de leur efficacité pour donner un ventre plat, mais un régime alimentaire équilibré associé à un programme d’exercices vous fera perdre du poids sur l’ensemble du corps, et vous verrez votre ventre devenir plus plat. » Jessica Arber, entraîneuse privée et directrice certifiée de la mise en forme en milieu de travail


Mythe sur la santé : les suppléments probiotiques peuvent guérir tous les maux de ventre.iStock/diego_cervo

Mythe : les suppléments probiotiques peuvent guérir tous les maux de ventre

« Il n’y a aucune étude scientifique à l’appui de la plupart des bienfaits revendiqués par l’industrie des suppléments probiotiques. Les patients ont plutôt intérêt à ajouter simplement à leur alimentation des produits fermentés – yogourt, kéfir et kombucha – plutôt que d’acheter ces suppléments ruineux. » Dr Neil Stollman, gastroentérologue dans la région de San Francisco Bay


Mythe : la toxicomanie est une preuve de faiblesse, de manque de maîtrise de soi

« L’accoutumance est une maladie chronique du cerveau. Elle a été reconnue comme telle par l’Association médicale américaine (AMA) et d’autres organismes médicaux depuis 1987. Cette maladie n’a rien à voir avec la moralité ou le choix personnel : elle est plutôt liée à la chimie du cerveau. L’accoutumance créé des changements dans le cerveau, qui affectent la prise de décision et le contrôle de soi d’un individu. » Joseph Garbely, docteur en ostéopathie, directeur médical et vice-président des services médicaux aux Caron Treatment Centers


Mythe : des petits repas échelonnés tout au long de la journée valent mieux que trois gros repas

« En ce qui concerne vos repas, le facteur le plus important n’est pas leur nombre mais l’équilibre des macronutriments dans chacun d’eux. Idéalement, il vous faut plus de 50g par jour de fibres végétales. C’est plus essentiel que de ‘’garder un bon taux de sucre dans le sang’’ en faisant des petits repas. L’objectif principal, c’est d’assurer le bien-être de ses intestins grâce à des repas riches en macronutriments, dont les fibres végétales et les bons gras. » Stella Metsovas, nutritionniste et auteure de Wild Mediterranean


Mythe sur la santé : le savon en pain est un nid à bactéries ; le savon liquide est plus propreiStock/diane39

Mythe : le savon en pain est un nid à bactéries ; le savon liquide est plus propre

« Les gens pensent que les savons en pain sont sales et abritent des germes, mais aucune étude fiable ne le prouve. Cependant, certaines marques de savon peuvent être irritantes pour la peau parce qu’elles contiennent des ingrédients nettoyants agressifs qui privent la peau de ses huiles et de ses graisses naturelles. L’important, c’est ce que le savon contient et non sa forme solide ou liquide. » Dr Terrence Keaney, spécialiste en dermatologie pour Dove


Mythe : les aliments mangés après 20 h se transforment directement en graisse

« Ce ‘’truc de régime’’ est une fable; les aliments absorbés le soir ne sont pas métabolisés différemment des autres. Peut-être est-ce juste un moyen de vous dissuader de manger des aliments malsains le soir, au moment où la fatigue émousse vos bonnes résolutions. Par contre, je recommande fortement une collation santé avant le coucher aux personnes qui essaient de perdre du poids. » Shawn M. Talbott, docteur en sciences, spécialiste en nutrition certifié, biochimiste nutritionnel et auteur de Best Future You


Mythe : le sexe oral et anal sont une alternative sûre aux relations sexuelles classiques

« Les pratiques sexuelles orales et anales sont des comportements à risque pour plusieurs raisons. Le papillomavirus humain (VPH), l’infection sexuellement transmissible la plus commune, se transmet par le sperme. On sait que le VPH peut causer le cancer du col et du pénis, mais il peut aussi causer le cancer de l’anus, de la bouche et de la gorge. D’autres infections sexuellement transmissibles, comme la gonorrhée, peuvent aussi se développer dans la bouche et la gorge. De plus, le sexe anal à répétition peut endommager les muscles qui aident à contrôler la défécation, causant un état nommé le prolapsus anal, où une partie du rectum glisse en dehors de l’anus.» Dr Elyse Watkins, professeure adjointe en études d’assistanat médical à l’Université de High Point


Mythe sur la santé : les enfants sont les meilleurs dormeurs.iStock/onebluelight

Mythe : les enfants sont les meilleurs dormeurs

« L’expression archiconnue ‘’dormir comme un bébé’’ fait du sommeil de l’enfant la quintessence même du dodo paisible. Mais le corps de l’enfant a pourtant des défis particuliers à relever pour respirer pendant le sommeil. L’organisme en croissance n’a pas encore développé de larges amygdales et une langue suffisamment volumineuse, ce qui peut causer des difficultés respiratoires durant la nuit. Des facteurs comme le régime alimentaire, l’utilisation de tasse à bec verseur, la durée de l’allaitement maternel et des allergies peuvent aussi avoir une influence sur la qualité du sommeil de l’enfant. » Dr Mark Burhenne, docteur en chirurgie dentaire, auteur de The 8-Hour Sleep Paradox


Mythe sur la santé : le chocolat est un aliment santé.iStock/NightAndDayImages

Mythe : le chocolat est un aliment santé

« Croquer un carré de chocolat noir procure de bons antioxydants, mais si on force la dose, le tableau est différent car les effets nuisibles vont peser plus lourd que les avantages. Le chocolat est hélas l’un de ces aliments-réconfort qui invitent aux abus. Comme il est riche en gras et en sucre, il n’est évidemment pas à ranger dans les trucs miracle pour perdre du poids. Si vous désirez profiter des bienfaits des antioxydants (et du goût sublime) sans contrarier vos efforts pour maigrir, limitez-vous à un carré par jour de chocolat noir, à 70 pour 100 de cacao solide au minimum. » Dr Robert Zilter, membre du Collège des médecins américains (FACP), membre de l’Académie américaine de pédiatrie (FAAP), spécialiste de l’obésité au Scottdale Weight Loss Center

Par contre, cette étude confirme que le chocolat est bon pour la partie la plus importante de votre corps.

31 / 35

Mythe sur la santé : les talons hauts sont mauvais pour les pieds.iStock/eclipse_images

Mythe : les talons hauts sont mauvais pour les pieds

« Porter des talons hauts sans discontinuer peut raccourcir vos tendons d’Achille, et causer de la douleur et des blessures. Cependant, ce n’est pas parce qu’un soulier est plat qu’il ne va pas vous faire mal aux pieds. Et aucun type de chaussure ne prévient ou ne cause les oignons, puisque cette malformation est en grande partie héréditaire. Le mieux, c’est de varier tout au long de la semaine la hauteur de vos talons et le type de souliers. Et s’ils vous font mal, enlevez-les!» Dr Joan Oloff, podiatre et conceptrice de chaussures


Mythe : sans entraînement, vos muscles vont se transformer en graisses

« De nombreuses personnes qui ont pris du muscle en faisant de l’exercice pensent si elles arrêtent, cette masse musculaire va se transformer en gras. Mais le tissu musculaire et le tissu adipeux sont très différents, faits de types de cellules distincts, comme, par exemple, l’os et la peau. Quand les personnes musclées perdent la forme, elles prennent souvent du poids, et à cause de cette couche de graisse excédentaire sur le muscle, leur corps paraît moins ferme et leurs muscles ont l’air de s’être transformés en gras, mais ce n’est pas le cas. » Smoliga


Mythe sur la santé : le jus de fruit est meilleur que les boissons gazeuses.iStock/sturti

Mythe : le jus de fruit est meilleur que les boissons gazeuses

« Les fruits entiers et les légumes sont excellents pour votre santé, mais le problème du jus de fruit, c’est qu’il est riche en sucre et pauvre en fibres, ce qui fait rapidement grimper votre insuline. Le sucre est alors injecté dans les cellules adipeuses puis converti en graisse. De plus, la consommation de jus de fruit augmente l’apport alimentaire, alors que l’eau le réduit. Au lieu de remplacer les boissons gazeuses par le jus de fruit, optez pour les boissons sans calories : eau, thé noir ou café. » Zilter


Mythe sur la santé : l’arthrite et les os qui craquent, ça fait partie du vieillissement.iStock/Ocskaymark

Mythe : l’arthrite et les os qui craquent, ça fait partie du vieillissement

« L’arthrite n’est pas seulement une maladie de gens âgés (sous forme d’ostéoarthrose). Divers types d’arthrite, par exemple l’arthrite rhumatoïde et le lupus néonatal, frappent des jeunes, et même des enfants. Et il y a bien des choses à faire dès maintenant pour prévenir l’arthrose ou l’empêcher d’empirer. Ne l’acceptez pas comme une conséquence inéluctable du vieillissement. » Dr Nathan Wei, directeur clinique du Arthritis Treatment Center de Frederick, au Maryland


Mythe : rester assis est aussi dangereux que fumer

Vous avez peut-être entendu dire que ‘’la chaise, c’est la nouvelle cigarette’’. Et vous pensez que chaque fois que votre postérieur se pose sur une chaise, vous perdez une année de ce qui vous reste de vie. Rien de tel. Avoir un travail de bureau qui oblige à de longues stations assises, tout en veillant à avoir des activités au dehors, c’est très différent de mener une vie sédentaire 24 h par jour et sept jours sur sept. Si vous faites assez d’exercice et vous levez de votre chaise à peu près toutes les demi-heures, tout ira bien pour vous, selon une étude dirigée par la Clinique Mayo.

https://www.selection.ca/

Le Saviez-Vous ► 14 habitudes qui font des douleurs aux pieds, déconseillées par les podiatres


Les pieds, on ne les voit pas très souvent, sauf peut-être à la belle saison. Pourtant, ils demandent des soins comme toutes les parties de notre corps, car ils travaillent très fort. Il y a certaines habitudes que l’on doit prendre pour éviter des douleurs, mycoses et autres ..
Nuage

 

14 habitudes qui font des douleurs aux pieds, déconseillées par les podiatres

 

Par Colleen Travers, RD.com

Vos pieds sont peut-être la partie de votre corps la plus maltraitée et la plus négligée. Prenez-en soin pour éviter des douleurs aux pieds : vous vous sentirez mieux, au physique comme au moral.

Vous portez des talons trop hauts

Vos pieds vous supportent, et vous l’oubliez trop souvent. Vous passez au moins dix minutes le matin à prendre soin de votre visage, mais si vos pieds ont droit à une séance chez le pédicure une fois par mois, ils ont de la chance!

Pourtant, les podiatres ne plaisantent pas en disant que si vos pieds vont mal, c’est toute votre façon de vivre qui va aller cahin-caha. Les talons hauts ont peut-être du style, mais s’ils sont vertigineux, votre grimace de douleur n’aura rien d’élégant! Votre vice de posture forcera vos pieds et vos jambes à surcompenser pour vous permettre de marcher.

Selon Rebecca Pruthi, docteure en médecine podiatrique et chirurgienne à Foot Care of Manhattan, à New York, cela peut causer des états douloureux comme la fasciite plantaire, les oignons et les épines de Lenoir. Pour prévenir la douleur, elle conseille de s’en tenir à des talons de 5 cm au maximum.

Vous portez les mêmes chaussures tous les jours

Un choix qui semble plein de bon sens, c’est de dénicher des chaussures si confortables que vous n’aurez jamais envie de les quitter. Sauf que pour vos pieds, ce ne sera peut-être pas un cadeau!

La docteure en médecine podiatrique et chirurgienne du pied Jackie Sutera, spécialiste du laboratoire Vionic et porte-parole de l’American Podiatric Medical Association (Association américaine de médecine podiatrique), souligne qu’en mettant jour après jour les mêmes chaussures, vous utilisez sans arrêt les mêmes surfaces du pied pour vous tenir debout ou pour marcher, ce qui cause de la fatigue. Le mieux est d’avoir plusieurs paires de chaussures confortables et de les porter à tour de rôle tout au long de la semaine.

Vos chaussures sont trop vieilles

Casser une paire de souliers neufs, c’est barbant. Mais d’après Jackie Sutera, traîner des chaussures avachies n’est pas la solution : cela peut fausser votre démarche et causer de la douleur.

« Des chaussures usées font pencher le pied, et l’impact avec le sol va se faire à un mauvais angle, dit-elle. Même la plus petite inclinaison peut vous blesser les pieds et causer des maux de dos et de la hanche. »

Remplacez tous les six mois au maximum les souliers que vous portez tous les jours (comme vos chaussures de course), conseille Rebecca Pruthi. Vérifiez régulièrement les semelles des autres souliers et dès que vous constatez que leur soutien laisse à désirer, remplacez-les ou envoyez-les au ressemelage.

Vous portez des souliers plats dans les transports en commun

Les ballerines, les sneakers plats (du genre Converse) et les tongs ne procurent pas un bon soutien de la voûte plantaire. Si vous avez l’habitude de les mettre du lundi au vendredi pour vous rendre au travail, avertit le Dr Miguel Cunha, podiatre et fondateur de Gotham Footcare à New York, vous exposez vos pieds aux oignons, aux orteils en marteau et à l’affaissement de la voûte plantaire.

Vous coupez vos ongles d’orteils bizarrement

« En coupant ses ongles d’orteils trop courts ou trop ronds, on risque d’avoir des ongles incarnés, dit Rebecca Pruthi. L’ongle va se mettre à pousser sous la peau, ce qui causera de l’inconfort. Et les chaussures aggravent souvent le problème en créant des points de friction ou de compression.

La solution pour éviter la formation d’ongles incarnés, selon la podiatre, c’est de couper ses ongles d’orteils à angle droit.

Vous courez avec des chaussures de tennis (ou jouez au tennis avec des chaussures de course)

Pour faire de l’exercice ou pratiquer un sport, la chaussure de gym n’est pas une solution passe-partout.

« Le design des chaussures de sport fait appel à une large technologie, souligne le Dr Sutera.Chaque activité a des particularités auxquelles les chaussures doivent être adaptées. Par exemple, les chaussures de course et de marche sont faites pour un mouvement en ligne droite, tandis que les chaussures de basketball et de tennis sont étudiées pour les mouvements latéraux. »

Vous portez toujours votre sac du même côté

D’après Pruthi, si vous portez toujours du même côté votre porte-documents ou un fourre-tout lourdement chargé, ce déséquilibre à répétition peut causer non seulement une tendinite, mais aussi des douleurs au cou et au dos.

Prenez soin d’alterner le côté où vous portez vos affaires, ou distribuez le poids dans deux sacs plus petits.

Vous ne soignez pas vos plaques squameuses

« En négligeant les zones de peau sèche et rugueuses à la plante des pieds, on favorise l’apparition de craquelures, dit Rebecca Pruthi. Et avec le temps, elles peuvent empirer et s’infecter. »

La podiatre conseille d’utiliser régulièrement une pierre ponce sous la douche et d’hydrater ses pieds pour les garder en bonne santé..

Pour le Dr Cunha, les plaques squameuses peuvent aussi être le signe d’une mycose.

« Et dans ce cas, ce qu’il faut, ce n’est pas une lotion hydratante mais une crème antifungique. »

Vous ne laissez pas vos pieds respirer à la fin de la journée

Porter des chaussettes toute la journée risque de vous faire transpirer des pieds, dit Rebecca Pruthi, ce qui entraîne des odeurs désagréables, du pied d’athlète, et dans les cas extrêmes, des infections. La podiatre conseille de laisser ses pieds à l’air libre après l’exercice ou en rentrant chez soi le soir, et de ne pas oublier de bien les sécher entre les orteils après la douche.

La règle, pour les chaussettes, souligne le Dr Cunha, c’est de les changer une fois par jour (ou plus si vous bougez beaucoup), pour que les pieds restent propres.

« De façon générale, si vous changez vos sous-vêtements, vous devriez aussi changer de chaussettes. »

Vous faites trop souvent vos exercices pieds nus

C’est parfois difficile à éviter (en particulier pour le yoga et le Pilates), mais assurez-vous d’avoir un programme d’exercice assez varié, conseille Jackie Sutera.

« Les personnes qui font les mêmes exercices pieds nus plusieurs fois par semaine peuvent finir par ressentir des douleurs aux tendons, aux talons et même aux articulations », ajoute la podiatre.

Veillez à incorporer à votre routine un mélange d’exercices en sneakers et de mouvements pieds nus à impact modéré.

« Le corps apprécie la modération et la variété », conclue-t-elle.

Vous ne portez pas de pantoufles à la maison

« On sous-évalue le temps passé sans chaussures à la maison, c’est-à-dire sans protection entre le sol et les pieds, surtout avec des planchers de bois franc, de marbre ou de céramique, observe Sutera. Au fil du temps, la couche de gras naturel sur la plante de vos pieds s’amincit et plus tard, vous aurez l’impression que vos pieds sont devenus décharnés. »

Essayez des pantoufles orthopédiques (la Dre Sutera aime celles-ci) pour soutenir le pied quand vous enlevez vos chaussures à la maison.

Vous oubliez de protéger vos pieds contre les rayons UV

Si vous passez toute la journée dehors, vous devez mettre de la crème solaire sur vos pieds nus – pas question de les oublier.

« Comme le reste du corps, le dessus et la plante des pieds sont exposés au vieillissement prématuré et au mélanome », souligne Pruthi.

On veut éviter le cancer, mais essayer de rentrer dans ses souliers avec un coup de soleil sur les pieds est déjà une expérience pénible.

Vous ignorez les points douloureux

Même si vous ne vous entraînez pas pour un marathon, le surmenage des pieds peut causer des fractures de stress.

« On peut souffrir d’une blessure, même si aucun incident particulier ne l’explique », dit Pruthi.

Si vos pieds vous font mal quand vous marchez, la douleur ne peut qu’empirer et les traumatismes se multiplier.

« Si vous sentez que quelque chose ne va pas, n’hésitez pas à consulter un podiatre », ajoute-t-elle.

Vous portez vos chaussures d’extérieur à l’intérieur

Selon le Dr Cunha, prendre la peine de changer de chaussures en rentrant du jardin dans la maison est une précaution utile.

« Les chaussures d’extérieur peuvent véhiculer des germes et des virus qui vont se répandre à travers la maison.En portant ces chaussures à l’intérieur ou en les rangeant là où on s’assoit ou on s’allonge, on fait grimper le risque de mycoses ou de verrues. »

https://www.selection.ca/

Le Saviez-Vous ► 6 signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies


Nous pieds peuvent nous révéler beaucoup chose surtout quand il y a quelque chose qui cloche. Ils peuvent donner des indices sur certaines maladies ailleurs dans le corps. Cependant, il faut toujours confirmer par des professionnels de la santé et non par les blogs, réseaux sociaux ainsi que des pages médicales sur Internet.
Nuage

 

6  signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies

Par Kelsey Kloss

Apprenez à détecter les signes, sur vos pieds, qui pourraient révéler des maladies graves comme le diabète, des affections de la thyroïde et des maladies cardiaques, avant même que vous ne consultiez un médecin.

Vous remarquez que vos pieds sont secs et squameux

Vous pourriez souffrir de problèmes thyroïdiens, à plus forte raison si un hydratant ne corrige pas la situation. Lorsque la thyroïde (une glande en forme de papillon, à la base du cou) devient malade, elle produit moins d’hormones thyroïdiennes régularisant le métabolisme, la pression artérielle, la croissance des tissus et le développement des systèmes ostéomusculaire et nerveux.

Marlene Reid, podiatre de Napierville, en Illinois, explique : « Les problèmes thyroïdiens causent la sécheresse de la peau. Lorsque nous remarquons une fissuration de la peau des pieds ou si un hydratant ne fait pas disparaître la sécheresse en quelques jours, nous suggérons aux patients de voir leur médecin afin de s’assurer que leur glande thyroïde est en santé. »

Des ongles cassants peuvent également signaler des problèmes thyroïdiens.

Vous remarquez des orteils sans poils

Vous pourriez être atteint d’une maladie artérielle. Si les poils de vos orteils disparaissent soudainement, cela pourrait indiquer une mauvaise circulation causée par la maladie artérielle périphérique (MAP).

« Les symptômes en sont la diminution de la croissance des poils sur les pieds et les chevilles, des orteils violacés et une peau mince ou brillante », dit Suzanne Fuchs, chirurgienne podiatrique au North Shore University Hospital de New York.

La MAP, une accumulation de plaque dans les artères des jambes, touche environ 8 millions d’Américains. Les symptômes sont quasi imperceptibles, mais les médecins peuvent la détecter en prenant le pouls du coussinet plantaire ou par une tache sur une radiographie.

« Lorsque je remarque un durcissement des artères sur une radiographie de pied fracturé, je suis à 99 % certain d’une affection similaire des vaisseaux sanguins du myocarde », dit Gary A. Pichney, chirurgien podiatrique de l’Institute for Foot and Ankle Reconstruction au Mercy Medical Center.

Vous remarquez des plaies qui ne guérissent pas

Ce pourrait être un indice de diabète. La glycémie non contrôlée endommage les nerfs et provoque une mauvaise circulation, de sorte que le sang ne parvient pas aux pieds. Lorsque le sang ne se rend pas à une blessure causée, par exemple, par des chaussures qui frottent, la peau ne guérit pas correctement.

De nombreux diabétiques sont diagnostiqués en raison de problèmes aux pieds », dit la Dre Reid.

Les autres symptômes du diabète sont des picotements ou un engourdissement des pieds. Demandez à votre médecin de faire un test de glycémie.

Vous ressentez une inflammation douloureuse du gros orteil.

Ce pourrait être une crise de goutte, un type d’arthrite qui touche généralement l’articulation du gros orteil. Vous ne mangez que du steak et du vin ? Les aliments riches en purine, un composé chimique présent dans les viandes rouges, le poisson et certains alcools, peuvent déclencher une attaque de goutte en élevant le niveau d’acide urique dans le corps. L’acide urique est normalement éliminé dans l’urine, mais peut être produit en grande quantité ou insuffisamment excrété, chez certaines personnes.

« Le plus souvent, on constate le dépôt d’acide urique dans le gros orteil ou la cheville, dit Bob Baravarian, podologue et spécialiste du pied et de la cheville au Providence Saint John’s Health Center, à Santa Monica, en Californie. Le patient se réveille avec une articulation rouge et gonflée. C’est extrêmement douloureux. »

Le cas échéant, un médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager et propose un régime faible en purine en prévention.

Vous remarquez de minuscules lignes rouges sous un ongle

Il pourrait s’agir d’une infection cardiaque. Des stries rouges sous les ongles des orteils ou des doigts attestent de la rupture de vaisseaux sanguins, des hémorragies filiformes. Elles se produisent lorsque de petits caillots sanguins endommagent les capillaires sous les ongles. Elles peuvent indiquer une endocardite, une infection de la paroi interne du cœur. Les gens qui souffrent d’une maladie cardiaque, qui portent un stimulateur cardiaque ou dont le système immunitaire est affaibli (tels que les cancéreux sous chimiothérapie, les séropositifs et les diabétiques) sont plus à risque de développer une endocardite. Cette infection entraîne une insuffisance cardiaque lorsqu’elle n’est pas traitée. Si vous remarquez des hémorragies filiformes sous vos ongles, sans traumatisme préalable, consultez votre médecin et demandez une évaluation de votre cœur et de la circulation sanguine.

Vous constatez une déformation des pieds

Il pourrait s’agir du cancer du poumon ou d’une maladie cardiaque. La déformation des épiphyses osseuses en canne de golf, dans les orteils et les doigts, est souvent synonyme de cancer du poumon, d’une infection pulmonaire chronique, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie intestinale. Le cancer du poumon et les maladies cardiaques diminuent la résistance vasculaire, ce qui augmente le flux sanguin vers les petites artères des ongles des orteils et des doigts, gonfle les tissus et provoque une déformation des épiphyses osseuses (doigts et orteils deviennent plus ronds et plus larges). Bien que les patients soient généralement conscients qu’ils ont une maladie à l’origine de la déformation, il vaut mieux consulter son médecin.

Vous constatez que la surface des ongles est criblée de trous

 

Ce pourrait être le psoriasis. Si vous voyez de petits trous, des rainures ou des stries dans vos ongles d’orteils, vous pourriez souffrir du psoriasis des ongles. Bien que la plupart des gens qui souffrent de psoriasis des ongles soient aussi atteints de psoriasis généralisé (une maladie auto-immune qui parchemine et irrite la peau), 5 % des personnes atteintes de psoriasis des ongles ne sont pas touchées ailleurs.

« Si on n’a jamais constaté le psoriasis chez vous, mais que vos ongles sont crevassés, vous devriez consulter », dit Pichney.

Les autres symptômes sont des taches blanches et des lignes horizontales sur les ongles. Pour traiter le psoriasis, votre médecin peut prescrire des crèmes ou des stéroïdes topiques à injecter sous l’ongle.

Vous avez des ongles en cuillère

Vous pourriez souffrir d’anémie ou de lupus. Y a-t-il, dans votre ongle, une dépression assez profonde pour contenir une goutte d’eau? Aussi connue sous le nom de koïlonychie, la déformation des ongles en forme de cuillère peut indiquer une carence en fer, l’hémochromatose (une surproduction de fer), la maladie de Raynaud (qui affecte l’apport sanguin aux extrémités) et, parfois, le lupus érythémateux (une maladie auto-immune qui porte le système immunitaire à s’attaquer aux cellules, aux tissus et aux organes). Les ongles en cuillère apparaissent parfois chez les nourrissons, mais cela se corrige au cours des premières années de vie. Si vous remarquez un ongle en cuillère, consultez votre médecin. Celui-ci fera un test sanguin pour en déterminer la cause exacte.

Vous remarquez une ligne droite sous vos ongles

Ce pourrait être le cancer de la peau. Une ligne verticale sombre sous un ongle pourrait indiquer un mélanome malin des extrémités ou mélanome caché, une forme de cancer de la peau qui apparaît sur les parties du corps moins visibles. Les autres mélanomes cachés sont les mélanomes de l’œil et de la bouche.

« Une ligne noire apparaît, qui court de la base de l’ongle à l’extrémité, dit Pichney. Le patient doit consulter un podiatre ou un dermatologue pour s’assurer que ce ne n’est pas un champignon (généralement de couleur jaune brunâtre, et dont la ligne n’est pas continue). »

Bien que seulement 5 % de tous les cas de mélanome diagnostiqués soient du genre caché, celui-ci est le plus fréquent chez les personnes à la peau foncée.

Vous remarquez une accentuation de la cambrure du pied

Il pourrait s’agir de lésions neurologiques.

« La plupart des pieds très arqués sont associés à une forme d’affection neuromusculaire sous-jacente, dit Pichney. Si quelqu’un constate un amincissement des muscles plantaires, cela pourrait indiquer une maladie neurologique appelée Charcot-Marie-Tooth (CMT). »

Cette maladie héréditaire endommage les nerfs périphériques (nerfs autres que ceux du cerveau et de la moelle épinière). Le CMT peut aussi entraîner des changements dans la démarche, des engourdissements, de la difficulté à garder l’équilibre, la perte de musculature dans les jambes et, plus tard, des symptômes similaires dans les bras et les mains. Consultez votre médecin si vous remarquez des anomalies.

« Chaque fois que vous constatez des changements dans vos pieds, consultez immédiatement un podiatre », suggère la Dre Reid.

Contenu original selection.ca

https://www.selection.ca/san

Porter des Crocs au quotidien est mauvais pour la santé des pieds


Les souliers Crocs ont été créés comme chaussures pour la plage ou la piscine. Sauf que les gens les trouvent tellement confortables qu’ils les portent trop souvent,. C’est une mauvaise idée que de travailler avec ce genre de souliers du moins à long terme selon des podologues américains.
Nuage

 

Porter des Crocs au quotidien est mauvais pour la santé des pieds

 

 

90 pays ont succombé à la mode des Crocs, ces sabots aux qualités anti-microbiennes et anti-transpirantes.

90 pays ont succombé à la mode des Crocs, ces sabots aux qualités anti-microbiennes et anti-transpirantes.

© LE FLOCH PASCAL/TRAVERS ERIC/SIP

Par Lise Loumé

Porter quotidiennement des Crocs, ces sabots en plastique de couleur vive, est une mauvaise idée, selon les podologues.

Depuis 2016, aux États-Unis, des podologues alertent régulièrement contre le port quotidien des Crocs, ces sabots aux couleurs vives, qui se sont vendues à plus de 300 millions d’exemplaires dans 90 pays depuis leur lancement en 2002. Ces chaussures entraînent un risque de douleurs articulaires et de déformations au niveau des pieds. Made in USA, les Crocs sont faites en matière plastique (une mousse d’éthylène-acétate de vinyle) et sont originellement conçues pour être portées à la plage ou au bord d’une piscine. Confortables, légères et faciles à laver, elles sont également devenues incontournables dans le milieu hospitalier, surtout auprès des infirmières.

Un risque de tendinite et de déformation d’orteils

Mais selon deux podologues américains, ces chaussures martyrisent nos pieds si elles sont portées quotidiennement, préviennent-ils dans les colonnes duHuffington Post.

« Malheureusement, elles ne sont pas faites pour être portées toute une journée, met en garde le Dr Megan Leahy, podologue basée à Chicago. Elles « ne soutiennent pas assez le talon. Quand celui-ci est instable, les orteils ont tendance à se recroqueviller pour retenir la chaussure, ce qui ce peut provoquer des tendinites (ndlr : ces inflammations des tendons qui surviennent lorsque ceux-ci ont été trop et/ou mal sollicités). À ces problèmes d’articulations s’ajoutent des risques de « déformation d’orteils, de problème d’ongles, des cors ou des callosités, la même chose peut se produire avec le port excessif de tongs », ajoute la spécialiste.

Bien sûr, même s’il ne faut pas les porter 8 à 10 heures par jour, les Crocs ne sont pas déconseillées par les podologues pour un port occasionnel à la plage ou à la piscine.

« Les deux seuls types de patients qui pourraient bénéficier du port quotidien de ces chaussures sont ceux qui ont le voûte plantaire très élevée ou ceux qui souffrent d’œdème excessif de leurs jambes ou leurs chevilles », précise au Huffington Post le Dr Alex Kor, président de l’Académie américaine de podologie.

Plusieurs pays, comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, la Suède et l’Autriche, ont interdit depuis 2011 le port de ces chaussures des hôpitaux non pas pour des raisons de santé du pied, mais de sécurité : les Crocs ne seraient pas assez solides pour protéger le pied d’instruments pointus comme les seringues ou les aiguilles qui pourraient traîner par terre…

https://www.sciencesetavenir.fr

Le Saviez-Vous ► Le supplice des pieds bandés


Les critères de beauté diffèrent d’un coin du monde à l’autre. En Occident, il faut être mince alors qu’ailleurs, il faut avoir un long cou, des tatouages …. et des petits pieds. Dans tous les cas, cela demande des souffrances et dans certaines cultures, on demande beaucoup à la femme dès son jeune âge.
Nuage

 

Le supplice des pieds bandés

 

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde et, généralement, ce dernier voit à travers les lunettes de sa culture. On est parfois déconcerté voire très troublé par les canons de beauté, parfois très différents, des autres cultures.

Les Occidentaux sont souvent choqués par les cous étirés des femmes birmanes, les tatouages faciaux des Maoris ou les scarifications pratiquées en Ethiopie.

Ces normes de beauté surprennent, mais c’est simplement parce qu’elles sont différentes des nôtres. Ces critères de beauté ne sont tout bêtement pas les mêmes que ceux auxquels nous sommes habitués.

Certaines pratiques esthétiques peuvent toutefois avoir des conséquences dévastatrices pour les personnes qui y sont soumises.

C’est le cas du bandage des pied, une pratique chinoise très impressionnante. Zhou Guizhen serait la dernière femme vivante à avoir subi cette coutume visant à déformer les pieds. Un supplice réservé aux femmes.

Zhou avait 86 ans lorsqu’elle a été interviewée par NPR en 2007. Elle a alors confié regretter avoir les pieds liés. Et quand on analyse cette pratique en détail, on comprend tout à fait pourquoi.

La première étape du bandage des pieds était, à vrai dire, plutôt relaxante et agréable. Les ongles de pieds étaient coupés, et après avoir été trempés dans du sang d’animaux et des herbes, les pieds étaient massés.

Un massage qui serait la dernière sensation agréable ressentie par ces pieds.

L’étape suivante serait aujourd’hui considérée comme une méthode de torture. Les orteils étaient recourbés vers le bas, dans la plante du pied, jusqu’à ce qu’ils se cassent. Ils étaient alors étroitement liés avec de la soie ou du coton.

Et le processus se poursuivait, les os étaient à nouveau cassés et bandés, en serrant fermement le pied pour le rendre de plus en plus petit. Alors que leurs pieds se remettaient de leurs dernières fractures, les femmes étaient encouragées à marcher beaucoup pour que leurs pieds conservent la forme désirée.

Dans l’interview, Zhou confie ses regrets malgré le fait qu’elle ait obtenu ce qu’on appelait des « pieds de lotus dorés ». Elle ne peut pas danser et peine même à marcher normalement. Malheureusement, à son époque, les femmes n’avaient pas tellement le choix. Il était difficile de trouver un mari si l’on n’avait pas les pieds liés.

La moindre blessure sur un pied bandé pouvait s’infecter et dégénérer en gangrène. Les bandages, en limitant la circulation sanguine, gênaient la guérison, et les femmes souffraient souvent de graves septicémies auxquelles elles succombaient parfois.

Malgré de nombreuses tentatives d’interdiction au cours des siècles, le bandage des pieds n’a été déclaré illégal qu’au début du XXe siècle. Certains, dont la famille de Zhou, ont toutefois continué à pratiquer cette coutume.

Afin de tromper les inspecteurs qui tentaient de faire respecter l’interdiction, la mère de Zhou mettait les pieds bandés de sa fille dans des chaussures ordinaires pour donner l’impression qu’ils avaient une taille normale.

https://www.apost.com/

Gare aux baskets, leur souplesse déforme la voûte plantaire


Les chaussures de sport ne sont pas nécessairement bonnes pour les pieds malgré les matériaux plus souples. Une chaussure mal adapté aux pieds provoque l’affaissement de la voûte plantaire, des ongles incarnés, transpiration.
Nuage

 

Gare aux baskets, leur souplesse déforme la voûte plantaire

 

Très confortables, les baskets ne devraient pourtant pas être portées tous les jours en raison du risque de déformation de la voûte plantaire qu'elles peuvent occasionner.

Très confortables, les baskets ne devraient pourtant pas être portées tous les jours en raison du risque de déformation de la voûte plantaire qu’elles peuvent occasionner. ©GREG BAKER / AFP

Très confortables, les chaussures de sport sont le faux ami des pieds. La souplesse des matériaux employés peut empêcher à la voûte plantaire de se former correctement.

Origine de la douleur.

Malgré des matériaux de plus en plus techniques comme les mousses en éthylène acétate de vinyle (EVA) ou en polyuréthane, utilisées aussi en podologie pour les semelles orthopédiques, la basket reste trop large, en particulier chez les adolescents qui la portent délacée. Autre écueil, sa fabrication en matières synthétiques qui favorisent la transpiration.

Ongle incarné et déformation de la voûte plantaire

Une mauvaise coupe des bords latéraux des ongles associée à des chaussures un peu trop serrées créent les conditions idéales pour que l’ongle, souvent celui du gros orteil, s’incarne. Plus grave, chez les adolescents, la voûte plantaire se forme mal en raison de la trop grande souplesse de la basket. Conséquences : un pied trop plat et douloureux à la marche (voir schéma ci-dessous). Pour les adeptes de la course, le choix de la bonne chaussure est crucial. À chaque foulée, c’est 4 à 7 fois le poids du corps que les pieds doivent supporter et s’ils n’y parviennent pas, la douleur se répercute jusque dans les genoux, le bassin ou le dos. La première étape est de déterminer la partie qui entre en contact la première avec le sol (le talon pour la majorité des personnes, le milieu pour les coureurs expérimentés) et le type de foulée qui orientent le choix de la chaussure. La foulée peut être neutre, pronatrice si le pied à tendance à trop s’affaisser vers l’intérieur ou supinatrice si l’appui se fait vers l’extérieur.

Fin publicité dans 5 s

©Betty Lafon/Sciences et Avenir

Affaissement de la voûte plantaire

L’affaissement de la voûte plantaire correspond à la disparition progressive de la concavité de l’arche plantaire, souvent accompagnée d’une déviation du talon, qui se couche vers l’intérieur. La cause n’est pas toujours bien identifiée, mais cette déformation peut survenir après un traumatisme et dans le cadre de maladies comme la polyarthrite rhumatoïde ou le diabète. Le traitement repose sur des orthèses plantaires (semelles) et de la rééducation à base d’étirements musculaires. En cas d’échec, on peut réaxer les talons déviés par chirurgie.

Par Afsané Sabouhi

https://www.sciencesetavenir.fr/